Cher ami,

J’ai lu avec intérêt le texte que vous m’avez envoyé. 
J’ai fait un pèlerinage il y a environ dix jours à Gstaad http://www.gstaad.ch/fr/index.cfm qui était la capitale fortifiée, avec surtout Zweisimmen ou Zweisieben, la grande ville de la montagne citée dans les chroniques vénitiennes, du royaume de Burgondie, premier royaume chrétien du monde. Traduction en allemand moderne : God + Staat, c’est à dire Dieu et l’Etat ! 
Les Burgondes avaient été convertis par Saint Materne au Ier siècle, “ “le fils décédé de la veuve de Naïm, ressuscité par Jésus+”, selon les écrits de Saint Pierre Canisius à Fribourg. Il semble aussi que de nombreux juifs convertis se soient établis, notamment en Suisse romande et ont apporté de nombreuses traditions juives davidiques et chrétiennes du pouvoir, dont par exemple l’organisation de la vie des bourgs et villages en communauté de partage des biens, dites “organisation bourgeoisiales” (ex. http://www.bourgeoisie-de-sion.ch/) qui existent encore aujourd’hui en Suisse et qui géraient en commun les terrains et le fruit de la terre, les distribuaient au prorata du nombre des enfants par famille, géraient des lots communs au profits des veuves et indigents, construisaient “gratuitement” en commun la maison et les meubles d’un nouveau couple marié, plaçaient le pouvoir sur le respect du plus faible de la communauté, etc. On ne peut exercer la royauté, disait les rois burgondes que si chaque homme est roi au sens biblique, c’est à dire éduqué à gérer le bien commun avec responsabilité, soit en se confrontant aux difficultés du pouvoir au plus bas niveau et en résolvant les difficultés présentes avec équité, apprentissage voulu par Dieu pour croître en sagesse. Il y a donc obligation de subsidiarité du pouvoir, le dernier niveau, celui du roi ne s’occupant que de la protection du royaume et des relations “diplomatiques” et favorisant partout l’exercice d’une vraie justice au profit des plus faibles.

C’est une princesse burgonde, la princesse Clothilde (Glothilde) qui se mariant avec Clovis ( Glovis, Clovis, Louis) le convertit au Christianisme au environ de l’an 500, permettant aux Francs de jouir librement du Christianisme. Toutes ces traditions chrétiennes du pouvoir ont disparus avec la perte de la foi, mais aussi par ce que dans le Protestantisme, l’individu est prédestiné et qu’un des signes de sa prédestination est sa richesse matérielle. En effet, la qualité des oeuvres est moins importantes dans le protestantisme et le sur-activisme est bien vu. Cette attitude devenant leader dans notre pensée, elle a forgé un individualisme et un libéralisme économique totalement opposés aux traditions de gestion communautaires des biens et du savoir développées jusqu’à la fin du Moyen-Age. 

Je vous envoie ci-joint les armoiries de ma famille, originaire de Gstaad, photos prises dans la chapelle moyenâgeuse de Gstaad, dans le premier vitrail à droite de l’autel. C’est le symbole des deux poissons qui ont servis à la multiplication de la nourriture par le Christ avec les 5 pains. C’est donc le symbole de la justice de la répartition des biens communautaires et en surabondance lorsqu’il y a partage des charismes des métiers humains et respect de la loi divine. La deuxième armorie sur la photo est celle de mon ami François de Siebenthal qui a fait avec moi ce pèlerinage, soit un dragon signifiant le démon emprisonné par les 7 sceaux de Dieu (fin de la fin des temps dans l’apocalypse). symbolisant le combat de la fin des temps avec le dragon voulant prendre le pouvoir sur la terre, jusqu’à la crucifixion matérielle de l’église catholique sur la terre qui suit l’histoire de la vie terrestre du Christ. Il y a donc un temps d’apostasie progressive jusqu’à cette crucifixion où se généralise un système de valeurs non chrétiennes et injustes, concentrant le pouvoir pour le céder au démon. La concentration du pouvoir est l’opposé de la subsidiarité puisqu’elle est nécessaire pour une transmission à un pouvoir autoritaire anti-chrétien.

A mon avis, le système monétaire définit par la philosophie du pouvoir et surtout les acteurs du pouvoir en place, suit la même logique. On peut donc être audacieux dans sa critique, surtout si dans l’apocalypse le signe de la puissance de l’antéchrist semble être l’exercice de l’économie réservée exclusivement à ses adeptes, au travers du contrôle très strict de son droit d’usage, lié à une nécessité de parjurer sa foi au vrai Dieu. On pourrait développer ce point et le système qu’il convient de mettre en place pour arriver historiquement au contrôle décrit dans l’apocalypse, mais je reviens sur votre article en vous communiquant un exemple de fonctionnement transversal du système de subsdiarité qui subsiste en droit suisse au travers de la préréquation financière qui était à l’époque une aide des régions riches vers les régions pauvres sur la base de dons des régions riches sur les régions pauvres pour favoriser leur développement et le système éducatif. Aujourd’hui ce système est aussi l’enjeu des philosophies modernes, mais vous trouverez sa version actuelle sur ce lien de l’administration fédérale suisse  : http://www.efv.admin.ch/f/downloads/finanzpolitik_grundlagen/finanzausgleich/revisionp_grundlagen/NFA-Brochure_f.pdf

En vous souhaitant un joyeux Noël en famille, très cordiales salutations,
https://docs.google.com/open?id=124sOIjCY7wqWMQAF3fGjqmrUfYhjAVoMUWtQxYTWU6mx2GAWvTtPBUx7G_OA

Christmas in english  https://docs.google.com/open?id=1NJBU9jk5J9WGV_BdZsnrkX6JKpiz4DDxhuQSRlbDiIuIET39U_7TU_VlBy79

https://docs.google.com/document/pub?id=1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o

Comment créer et partager les surplus afin de nourrir les plus pauvres et faire baisser les prix des biens de base:

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/pour-un-capital-social-local-le.html

http://pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=711

http://www.union-ch.com/file/Speeches_and_workshops_of_the_03_04_.pdf

https://docs.google.com/document/d/1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o/edit?hl=fr&authkey=CLrT-IwK

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1Kxlo32UKwGx0fVhNYmkul1mr0oKs6RyIIdzKOUAlcWVv6n83Z-Cnr8lc-EHs&hl=fr

Avec mes meilleurs voeux notamment pour une bonne santé

Une bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou une femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est très agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se faisait par une poignée de main ou un sourire de remerciement.

François de Siebenthal
Economiste MBA HEC Lausanne et lic. és sc. iur.
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland
http://apps.facebook.com/causes/292012/64515042?m=200ef49e
Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

Krach ? Solutions…

Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.org
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
00 41 21 616 88 88
021 616 88 88  FAX: 616 88 81
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16 pages par parution: le prix modique de l’abonnement est de 16 Sfr.- par année (envois prioritaires)
Nous vous prions de nous envoyer votre adresse postale pour l’abonnement au journal.
http://www.michaeljournal.org/abonnement.htm
merci.
www.familiaplus.com

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Traduction »
Aller à la barre d’outils