Pédophilie…Matin du 10 novembre au tribunal de Montbenon à Lausanne. Le procès du cadre RSR en possession des photos à caractère pédophile à la radio suisse romande.

Le procès du cadre en possession des photos à caractère pédophile à la radio suisse romande RSR aura lieu le matin du 10 novembre au tribunal de Montbenon à Lausanne

………… …………
.. .. .. ..  

Plus de renseignements sur http://www.resendefamily.com/guestbook/
Le juge Philippe Colelough a de nouveau refusé d'entendre Jorge Resende comme témoin et ainsi refusé une deuxième demande.

Ci-dessous sa réponse :

__________

Affaire pénale : (Nom du cadre en possession des photos à caractère pédophile)

Monsieur

Votre lettre du 29 septembre 2009 m'est bien parvenue

Je confirme cependant mon refus de vous entendre en qualité de témoin.

Les pièces que vous produisez ne seront en outre pas versées au dossier.

Copie est adressée, pour information, à M. ******, Procureur général, et Me *****.

Je vous prie …
etc ….
_______________________

À vous de juger pourquoi, un juge refuse, sans motiver ce refus, d'entendre celui qui a découvert et dénoncé les photos à caractère pédophile à la Radio Suisse Romande.

Et penser qu'en matière pénale, la recherche de la vérité devrait être la priorité et la possibilité de témoigner sur les faits un droit et une obligation pour tout juge qui cherche à bien faire son travail.

Pour rappel, le juge Colelough est le même qui à interdit Jorge Resende de s'approcher à moins de 800 mètres de la Radio Suisse Romande.

Dans d'autres affaires concernant la Radio Suisse Romande et jugés en sa faveur essayez de deviner quel juge présidait les audiences !!!

Vous avez deviné ?

Bingo… Mais ceci ce ne serait être qu'une coïncidence. N'est-ce pas.

Pour Maître Cherpillod et M Wyler, n'accusez pas Monsieur Resende de ce commentaire car, lui. il est interdit de communiquer la vérité sur Internet concernant la pédophilie cachée par le Directeur de la RSR, mais sa famille et amis, en Suisse et en dehors de la Suisse, continueront à être sa voix et a dénoncer ce crime qui certains veuillent à tout prix cacher.

Jorge écrira une nouvelle lettre au juge Colelough et au Procureur et cette fois cette lettre ainsi que son témoignage sera publié sur Internet dans les jours à venir.

Carla et Jorge ont fait savoir à leurs avocats qu'ils n'entreront plus en matière sur des accords proposés par la Direction de la RSR/SSR. Il est important que les procès aient à leur terme afin que la RSR, la SSR/RTSR, Armin Walpen, Gérard Tschopp, Jean-François Roth, Jacques Reymond et les autres membres des différents conseils d'administration des la RSR, SSR, RSTR, sachent qu'il existe encore des personnes pour qui les millions de la SSR ne valent rien quand il s'agit de camoufler et se taire concernant un crime de pédophilie.

Note : -/10
On a vu combien MM. Tschopp, Roth et Walpen ne badinent pas avec le devoir de confidentialité… et combien ces gentlemen tiennent tous au respect des lois et règlements.

Il y a donc lieu de s'attendre à la même intransigeante rigueur en toutes circonstances, qu'il s'agissse d'un directeur ou d'un ancien juge cantonal vaudois à la retraite depuis 10 ans.

Quelle n'a pas été la surprise de découvrir que

1. M. Tschopp a rompu son devoir de confidentialité et son secret de fonction, deux jours après avoir licencié M. Resende pour ce même motif.

2. C'est M. Tschopp qui a licencié M. Resende.

3. La direction RSR et l'ex-juge Reymond n'ont pas respecté le Code des Obligations, la loi fédérale en matière de protection des données personnelles, et ils ont ignoré la CCT. (On ne connait pas le rôle des RH dans cette situation illégale)

M. Jacques Reymond est l'auteur de ces révélations. Personne n'osera le soupçonner d'avoir voulu nuire à la SSR qui l’a mandaté.

Faut-il préciser que, le jour de sa mise à la retraite, M. Reymond est redevenu un citoyen ordinaire – privé de ses prérogatives de juge. Il est donc tenu de respecter les lois.

………… …………
.. .. .. ..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »