Prière pour demander au moins la visite par des autorités dans le but d'empêcher les abus et d'obtenir enfin la libération de Marc Etienne Burdet, prisonnier politique en Suisse, enfermé au cachot frigorifié, en slip et sans couvertures…


Si vous êtes d'accord, pouvez-vous faire une telle demande par exemple à notre nouvelle Présidente, par courrier normal à Mme Doris Leuthard, 3000 Berne, Suisse et m'en envoyer une copie. Merci.

ou même par mail  

  1. info@gs-evd.admin.ch
  2. ainsi qu'au CICR, 

Av. de la Paix
1200 Genève

adresses mails:

op_prot_euram.gva@icrc.org,
awigger.gva@icrc.org,
press.gva@icrc.org,
email.nyc@icrc.org,
bruxelles.bru@icrc.org,
webmaster.gva@icrc.org,
review.gva@icrc.org

à Amnesty international etc…

International Secretariat

  • Telephone: +44-20-74135500
  • Fax number: +44-20-79561157
  • Address:
    1 Easton Street
    London
    WC1X 0DW, UK

Amnesty International UN Office in New York777 UN Plaza, 6th floor
New York, NY 10017
Telephone: + 1212 867 8878
Fax: + 1212 370 0183
E-mail: aiunny@amnesty.org Head of Office and Representative at the United Nations: Yvonne TerlingenAmnesty International UN Office in Geneva22 rue du Cendrier – 4th floor
1201, Geneva
Telephone: + 4122 906 9480
Fax: + 4122 731 7457 
E-mail: uaigv@amnesty.orgHead of Office and Representative at the United Nations: Peter Splinter
à la commission des visites de prisonniers du Grand Conseil vaudois…
presidence.grandconseil@vd.ch

Liste des membres du Grand Conseil (Etat au 23 février 2010):
version imprimable, format A4
version imprimable, format A5
Mode d'emploi à lire avant impression

M Burdet devrait déjà être libre…

Marc-Etienne Burdet, détenu au mitard, en slip et sans couverture ,
preuve par le mail réacheminé du directeur de la prison, M. Sébastien Aeby /SPEN/admin-VD le 13.10.2009 11:58 —–

Sébastien Aeby/SPEN/admin-VD
13.10.2009 11:57   
A françois.brelaz@bluewin.ch
cc   
Objet : EPO – M. Burdet


Monsieur le Député,
J'ai bien reçu votre correspondance du 8 octobre au sujet de Monsieur Marc-Etienne Burdet, détenu dans mon établissement.


Après vérification, je peux vous confirmer que Monsieur Burdet a bien été placé aux arrêts disciplinaires.


Le placement de ce dernier en cellule forte n'a pas donné lieu à des complications, les procédures suivies et respectées par le personnel.
Monsieur Burdet a conservé ses vêtements en cellule et a disposé d'une couverture le temps de sa sanction.
En espérant avoir répondu à votre demande, je reste à votre disposition pour complément d'informations.
Avec mes remerciements et meilleures salutations.

Sébastien Aeby
Directeur des EPO 

Malheureusement, les dernières nouvelles que nous pouvons vous communiquer nous font naître de graves inquiétudes sur son sort. ( voir annexe  http://euroracket.blogspot.com/2010/02/appel-au-cicr-pour-des-detenus.html ).

Explications du caractère purement politique de ces injustices…

http://pavie.ch/file/burdet09.pdf

Il faut savoir lire entre les lignes et lui écrire votre soutien.

http://pavie.ch/file/Fraudes-vd-tf.pdf

Le tribunal fédéral n'a même pas ouvert l'enveloppe des preuves…

http://pavie.ch/file/fraudes-ge-tf.pdf

Quelle démocratie en Suisse et en Iran ?

Quand un professeur s’agite dans un bocal

BLAISE AUGSBURGER

Ce mercredi matin 6 janvier, à la Radio Suisse romande, vers 7 heure 45, M. le professeur Langaney a frappé fort lors de sa chronique. S’en prenant ouvertement et bassement à notre nouvelle Présidente de la Confédération, Mme Leuthard, il l’a proprement insultée – oui insultée – pour la raison qu’au terme de son premier discours dans sa nouvelle charge, elle a “osé” invoquer la bénédiction de Dieu en faveur de ses concitoyennes et concitoyens. Ah le beau crime ! Il n’en fallait pas plus pour que notre professeur se métamorphose en pitbull de l’athéisme le plus outrageux. Il ne croit pas au dieu de notre présidente, c’est parfaitement son droit. Hélas, nous ne pouvons que constater que sa conception philosophique ne produit pas en lui cette paix de l’âme qui est aussi la marque d’athées fort respectables. Est-il si inadmissible que nos conseillers fédéraux évoquent leurs valeurs lorsqu’ils s’adressent à la population ? Madame Leuthard est démocrate chrétienne et n’en a pas honte. C’est plutôt une bonne nouvelle dans un pays qui peine à exprimer ses valeurs. D’autres sont socialistes et ils n’en ont pas honte. Fort heureusement, car c’est cette diversité qui fonde notre système politique. Reprocherait-on à des élus radicaux ou socialistes de taire toute référence à une transcendance divine précisée, tel le dieu des chrétiens ? Non, et cela ne doit pas nous offusqués si nous sommes cohérents. Plus même, si nous sommes animés d’une intelligence qui sait faire la juste part des choses et irradie par conséquent une élégance de bon aloi. Hélas, tout cela semble faire défaut à notre professeur, aboyant sans vergogne l’audace d’une femme croyante. Ceci avec des stridences de vierge effarouchée. Mais le plus grave, c’est la bêtise qui suinte du cerveau de notre professeur. N’ayant pas rongé son os jusqu’au bout, il s’en prend ensuite à la fête de Noël qui serait salopée par le christianisme. A juste titre, il peut encore nous rappeler que cette fête a des racines païennes profondes. Que ce “Noël” païen, fête de la lumière dans l’angoisse d’un soleil qui ne reviendrait pas, ait été en quelque sorte “récupéré” par l’Eglise, c’est intellectuellement pertinent et vérifiable. Tant il est certain que le Christ n’est pas né dans la nuit du 24 décembre. Simplement, l’Eglise s’est autorisée à faire coïncider une lumière païenne avec la lumière christique. En cela, rien de profondément choquant. Tel est le processus à l’oeuvre dans les cas d’assimilation d’une culture par une autre. Ainsi, il existe une statue grecque du Bouddha possédant les attributs d’Apollon, autre divinité de la lumière. Or, cette lumière semble faire défaut au professeur Langaney. Il paraît qu’il est anthropologue… Comment peut-il se permettre dès lors de fustiger des faits d’ordres religieux alors que nombre de ses confrères les plus éminents estiment que le “mécanisme” religieux fonde le passage de l’état de nature à celui de culture chez l’humain. L’homme est la seule créature qui ait accompli des rituels funéraires pour exorciser la conscientisation de sa finitude par le respect de la dépouille de son semblable. Le fait humain est un fait religieux d’où découle les structures subtiles de la culture ainsi que nous le voyons notamment à l”oeuvre dans l’évolution historique de la tragédie grecque. Prétendre que les rituels païens furent plus licencieux et permissifs que ne le sont les rituels chrétiens est un non-sens et la marque de l’imbécilité la plus crasse. Au contraire, ils furent, et sont encore très codifiés, au sein de sociétés où le bannissement représente la suprême punition. Quiconque s’intéresse un tant soit peu aux coutumes des peuples d’Afrique peut le constater. Ceci sans être anthropologue. Mais voilà, M. Langaney n’est ni Margareth Mead, ni René Girard, et encore moins le regretté Claude Lévi-Strauss qui nous a quitté en cette fin d’année 2009. M. Barraud a souvent mis en doute les critères – très internes – de la Première dans le choix de ses chroniqueurs intervenant dans le journal du matin. Pour M. Langaney, le doute n’est plus permis. C’est un coquin qui se doit de prendre la porte. Rien de plus….

Bienvenue sur le site du Conseil fédéral

Doris Leuthard (présidente de la Confédération)

Doris Leuthard (présidente de la Confédération)

Madame,
Monsieur,
C’est vous qui décidez comment évoluera la Suisse à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières. C’est vous qui avez le dernier mot. C’est là une grande responsabilité, qui présuppose que les citoyens et les habitants soient bien informés. Le libre accès à l’information ainsi que la transparence sur l’ensemble des procédures et des décisions gouvernementales constituent le fondement de notre démocratie, de notre société éprise de liberté.
L’offre de la Confédération en matière d’information est d’une grande richesse, et je vous invite à en tirer profit. Le portail www.admin.ch ne reflète pas seulement la complexité de l’activité étatique, mais il donne aussi une image de notre pays, de notre économie et de notre société. Vous y trouverez aussi des réponses à bien des questions que vous vous posez. Engagez-vous en faveur de la démocratie, car elle nous concerne tous !

Chers internautes, je vous souhaite beaucoup de plaisir lors de vos pérégrinations informatiques.

Doris Leuthard, présidente de la Confédération

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Avec mes meilleures salutations.
François de Siebenthal
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland

Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

http://ferraye.blogspot.com/

Please, subscribe to be kept informed.
Un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16 pages par parution: le prix modique de l'abonnement est de 16 Sfr.- par année (envois prioritaires)
Adressez vos chèques ou mieux vos virements directement au compte RAIFFEISEN Bank IN HAUTE-BROYE-JORAT ACCOUNT NO 40217.27,
CLEARING 80451,

IBAN: CH33 8045 1000 0037 7999 0

POSTAL ACCOUNT RAIFFEISEN BANK
CCP 10-8060-7 ACCOUNT 40217.27 on behalf of
Fédération des Familles pour LA FAMILLE

COMPTE RAIFFEISEN HAUTE-BROYE-JORAT NO 40217.27, CLEARING 80451,

CCP DE LA BANQUE RAIFFEISEN, CCP 10-8060-7, COMPTE 40217.27 au nom de la Fédération des Familles pour la famille.

www.familiaplus.com

Traduction »
Aller à la barre d’outils