Très chers amis au service de la vérité, des principes éthiques[1] que sont l’autonomie, la bienfaisance, la non-malfaisance et la justice, ainsi que les compétences morales[2] que sont la fiabilité, la fidélité, l’authenticité et l’honnêteté,
En tant que Nathalie, être humain de chair et de sang[3], créature de Dieu en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, je rappelle, afin que la vérité et la justice soient victorieuses face aux mensonges et aux tromperies d’État, qu’il est essentiel de traiter les 4 racines du mal, que sont :le sionisme, la supercherie de la dette Rothschild, la Franc-Maçonnerie et la pédocriminalité.
Pour permettre la victoire de  « David » face à « Goliath », il est essentiel de différencier le judaïsme authentique du sionisme.
Ce sont les rabbins anti sionistes qui en parlent le mieux, en toute connaissance de cause.
Leurs paroles doivent impérativement être entendues et comprises afin que les consciences s’éveillent à l’échelle de la planète, quant au danger avéré du sionisme envers l’humanité toute entière. 
Rabin anti sioniste. Hakim 3129 [en ligne]. Ajoutée le 22 mars 2010. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=MqS-LJyeofc&index=3&list=PLUFU4sLs0dXWu0chbcHfwzoNuW8nFyqyk&t=0s
Propos du rabbin :
« Fallacieusement ils se prétendent représentants et porte-paroles de tous les juifs.
Le sionisme est un attentat contre l’identité juive, c’est pourquoi il est du devoir de chaque juif conscient de dénoncer envers le monde entier, la nature anti-Torah, anti-humaine du sionisme.
Le sionisme en général, sa brutalité colonialiste envers le peuple palestinien en particulier, sont contraires à la Torah, à la conduite normale et aux aspirations du peuple juif.
Hélas le sionisme a transformé un grand nombre de juifs en athées et agnostiques, d’autres en racistes sionistes religieux, en fauteurs de guerres et guerriers et a conditionné un nombre plus grand encore.
Cela nous fait beaucoup de peines et jette sur nous la honte que des milliers de juifs pieux, dit Haredim, en français les « craignant Dieu », se disant même non sioniste, soient impliqués et imbriqués dans l’entreprise satanique sioniste, et ce particulièrement dans les villes de Jérusalem et Bnei Brak. Conditionnés par le sionisme religieux, ils sont arabophobes, islamophobes, sont rendus aveugles à la réalité, acceptent la bride des subventions étatiques sionistes, participent aux élections et fournissent même le maire de Jérusalem.
Contrairement à cela, le judaïsme enseigne que les juifs n’ont pas le droit de dominer la Palestine de nos jours. Ce pays ne leur appartient pas. N’ayant pas rempli les conditions que Dieu attendait d’eux, suite à un décret divin, les juifs ont été envoyés en exil et en dispersion.
Comme nous le disons dans nos prières des jours de fêtes, à cause de nos péchés, nous avons été exilés, chassés de notre terre.
Seul le Messie pourra, selon les modalités divines exposés dans les prophètes, mettre fin à l’exil et la dispersion.
L’exil implique la loi juive selon laquelle, les juifs doivent être des citoyens ou sujets loyaux des Autorités où ils vivent, et ne pas vouloir obtenir la domination politique sur d’autres pays et peuples
En période d’exil et de dispersion, les juifs n’ont aucun intérêt à dominer la Terre sainte et non plus les autres parties du monde.
Notre vocation divine est d’être un peuple Saint et une nation de prêtres. Une population pilote exemplaire au service du Tout-Puissant et de l’Humanité.
Nous devons nous rappeler, plus que jamais, que ce n’est que par et pour la Torah, transmise à Moïse au Mont Sinaï que nous sommes juifs.
C’est de bon cœur, que nous juifs devons accepter et promouvoir la souveraineté du peuple palestinien sur l’entièreté de la Palestine historique avec Al Qods libéréedu joug sioniste, comme capitale.
Pas une parcelle de la Terre sainte, ne peut rester profanée par les sionistes. Vu ainsi c’est le bon sens même.
Il n’y a aucun antagonisme entre le judaïsme et l’islam. Le sionisme est notre ennemi commun.
Il y a encore un petit reste juif palestinien qui le savent et se tiennent aux décrets divins et ses conséquences. Mais il va de soi que leur situation dans l’entitésioniste est précaire.
L’oppression sioniste est une tragédie tant pour les juifs authentiques que pour les musulmans palestiniens.
Dans le passé, les juifs de Terre sainte ont été des sujets loyaux, soumis à l’Autorité ottomane.
Il nous est strictement interdit de se soumettre à l’autorité sioniste qui est une rébellion satanique contre la Torah et ce d’autant plus à Jérusalem Al Qods, la ville sainte qui s’appelle en langue … si justement … (note : je n’ai pas compris les termes).
Jusqu’à l’avènement du sionisme, comme dans les autres pays islamiques, juifs et musulmans vivaient en bonne entente en Palestine et particulièrement à Jérusalem Al Qods.
Les préjugés, l’animosité entre juifs et musulmans artificielles provoqués par le sionisme.
S’opposer au sionisme et à ses crimes n’est pas anti juif, antisémite, bien au contraire.
Le sionisme et ses actes sont le plus grand danger pour les juifs, tant en Terre sainte qu’ailleurs, et plus encore sur le plan spirituel que sur le plan physique.
Le sionisme et le judaïsme authentique sont et restent en tous égards diamétralement opposés.
Et c’est dans le sens et le contexte formulé, dans notre appel à initier et à développer l’indispensable alliance stratégique, amicale entre judaïsme et islam, entre juifs et musulmans, que nous prions envers notre Père Céleste, notre Roi, pour la libération prochaine d’Al Qods, que soit mis fin à l’injustice et à la souffrance des palestiniens, ainsi que des autres victimes innocentes du sionisme.
Nous exigeons le démantèlement du régime sioniste et saluerons la possibilité, si elle est accordée, que les juifs qui en sont dignes puissent à nouveau vivre paisiblement ensemble en Terre sainte libérée selon les modalités qu’offre l’Islam.
Que le Saint Créateur veuille bénir et protéger ceux qui œuvrent pour accomplir Sa Volonté pour réaliser la droiture, la justice et l’harmonie fraternelle de l’Humanité entière dans la reconnaissance et l’adoration du Dieu Un. »
A la fin de la vidéo est écrit :
« Allez visiter ce site internet, ne soyez pas borgne comme le sera l’antéchrist en ne lisant ce site internet qu’à moitié ou à travers afin de ne pas rester muet pour ne pas rester comme les trois singes et comme les trois guenons pour ne pas être manipulé par les uns et les autres 😊. »
Il est primordial de cesser de traiter d’antisémite tout individu intègre, ou groupes d’individus intègres qui s’oppose au sionisme.
Cette accusation mensongère fait partie des nombreuses stratégies de manipulations déployée par l’oligarchie sioniste, afin de maintenir leur domination absolue au sein des nations liées à l’empire financier khazar Rothschild.
Rabbins antisionistes “Neturei Karta” et Dieudonné. LinsaÏ human [en ligne]. Ajoutée le 22 janvier 2007. Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=WnFUIx7OdTQ&t=0s&index=42&list=PLUFU4sLs0dXXQzfmfXfllv7GvhQBqITxJ
Le commentaire sous la vidéo est le suivant :
« Aucune couverture médiatique n’a été faite autour de cet événement historique malgré la présence d’un journaliste de l’AFP et d’un photographe de Libération. L’AFP nous a déclaré qu’il a été décidé de ne pas publier la dépêche préparée par leur journaliste, en refusant d’en donner la moindre explication. C’est l’illustration immédiate du mur du silence que les médias occidentaux s’emploient à entourer ces Rabbins dont le Rabbin Friedman s’est plaint au cours de sa conférence de presse. »
Les Neturei karta, les juifs anti-sionistes malmenés en plein Paris. Bilou Milman [en ligne]. Ajoutée le 31 décembre 2017. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=AiSlL6OdX2w
Cordialement
Nathalie Scheidegger, infirmière ES
Tous droits réservés, sans préjudice.

[1] Association suisse des infirmières. Les principes éthiques : guide pour une prise de décision et une pratique moralement responsable. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p. 9-22
[2] Association suisse des infirmières. Les compétences morales : l’attitude derrière l’action. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p.p. 23-25.
[3] Interbible. Les écritures. Chair/corps. Interbible.org. Chronique du 21 septembre 2001. Disponible à l’adresse : http://www.interbible.org/interBible/ecritures/mots/2001/mots_010921.htm
Traduction »
Aller à la barre d’outils