Non à la modification de la loi sur les épidémies.
Non à livrer nos données à l’étranger ! 
Non au transitoire qui durera, comme la vignette ou les impôts fédéraux directs … )  
Non au délai immédiat pour cette modification, sic….
Versions finales de la chancellerie, ok pour les faire signer. En avant et merci. Nous aimerions avoir des adresses différentes d’un responsable dans chaque canton. Ceci afin d’organiser des fêtes cantonales de collecte des feuilles signées et authentifiées. Qui se propose par cantons ? 
En  3 langues et en pdf 
Nous cherchons encore des soutiens publics pour les comités. 
Merci de nous signaler votre accord avec le lien ci-dessous.

https://forms.gle/uBTQAzuYQUTUo1JU8 
Bonjour, les formulaires d’avant à 14 lignes restent valables pour le premier référendum, mais expériences faites dans les rues, prière de prendre plutôt les nouveaux formulaires pdf avec 12 lignes en 3 langues par téléchargement chez infomaniak https://drive.infomaniak.com/app/share/134892/5b90f1b0-edff-4136-b76f-4cf2222c7aed  , en cliquant sur la flèche en haut à droite qui descend sur un trait, ces nouvelles pages donnent plus de place pour écrire notamment le nom de la commune politique , avec 12 lignes de signatures Vous pouvez imprimer que la seule langue qui vous est utile en précisant à l’imprimante d’imprimer la page 1 ou 2 ou 3 seulement.   J’ai aussi supprimé la première date qui créait des questions. Il ne reste donc que la date finale du vrai dernier délai au 8 octobre, date à réserver déjà pour ceux qui veulent venir fêter à Berne le dépôt de nos listes. 🙂 😉

En 2006,… 

Confédération suisse. Une nouvelle réglementation du droit de nécessité ne s’impose pas. Admin.ch [en ligne]. 16 juin 2006. Disponible à l’adresse : https://www.admin.ch/gov/fr/start/dokumentation/medienmitteilungen.msg-id-5670.html

Est écrit :

Vendredi, le Conseil fédéral s’est prononcé contre l’adoption d’une nouvelle réglementation du droit de nécessité car, compte tenu de son degré de précision, cette réglementation est de nature à causer une certaine lenteur dans la prise de décision qui, précisément dans des situations extrêmesdoit être rapide et sans à-coups. En outre, le Conseil fédéral est persuadé que la structure fédéraliste de la Suisse permet, en cas de paralysie de l’Etat central, de disposer d’administrations décentralisées performantes qui peuvent assumer certaines tâches dévolues à la Confédération. Inversement, la Confédération peut s’attribuer de nouvelles compétences que les cantons exercent en temps normal. Enfin, estime le Conseil fédéral, la création d’une disposition constitutionnelle générale de droit de nécessité pourrait entraîner un accroissement des risques d’abus de pouvoir. En effet, psychologiquement, on peut craindre que l’existence de normes écrites de droit de nécessité soit de nature à inciter les autorités à moins hésiter à appliquer ces normes dans les situations exceptionnelles.

Cordialement

Nathalie



​…

Avec mes amitiés

François de Siebenthal

Traduction »
Aller à la barre d’outils