PSA ? Rigueur ! Priorité à la Désinformation ?

On nous ment, depuis trop longtemps.

Exemples:

LA FERMETURE D’AULNAY
PSA EST DUE A L’EMBARGO SUR L’IRAN
IMPOSÉ SERVILEMENT PAR SARKO & HOLLANDE

LE BÉTAIL DES ÉLECTEURS DOIT EN RESTER DANS
L’IGNORANCE
DANS LA SATRAPIE FRANÇAISE DES
HONTEUSES ET SERVILES
CLASSES MÉDIATIQUES ET POLITIQUES
HYPER-CORROMPUES  DE LA FRANCE D’AUJOURD’HUI

L’IRAN A ACHETÉ 458’000 sic VOITURES PEUGEOT  EN 2011
 

Pourquoi donc Peugeot quitte l’Iran alors
même que ce pays représente son premier débouché pour les véhicules
particuliers devant la France (458 000 ventes en Iran contre 441 790 en
France en 2011) ?



PSA et sa coupure politicienne d’avec l’IRAN où le groupe
vendait 450.000 véhicules/an

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_He8rNza6w4

X



Les secrets derrière l’Union Européenne.

Comment profiter des robots ?

http://desiebenthal.blogspot.ch/2010/02/une-censure-inquietante-travailler.html

Guerre économique : Peugeot contraint de renoncer au marché iranien

Peugeot divorce de l’Iran…
Peugeot PSA a pris la décision en février dernier de suspendre ses livraisons en
Iran pour le mois de mars. Puis, la décision a été reconduite pour
avril et tout laisse à penser que Peugeot va se désengager
définitivement du marché iranien. A première vue, on pourrait penser
qu’une telle décision a été motivée par de mauvaises performances
commerciales ou la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie où l’Iran
n’aurait plus sa place.
Il n’en est rien. En Iran, le groupe français détient près de 30% du marché, lequel représente 22% des volumes de la marque. Son partenaire Iran Khodro commercialise
en effet avec succès des Peugeot 405 et 206, assemblées en Iran à
partir de pièces détachées fabriquées sur le site de Vesoul en France.
Usine Khodro à Téhéran, assemblage de la Peugeot 206 – photo upi.com
La présence de Peugeot en Iran date de 1978. Le
groupe français a su s’inscrire dans le paysage local, à tel point que
la Peugeot 504 du président Ahmadinejad a connu son quart d’heure de
célébrité lorsque ce dernier l’a mise aux enchères en 2010 pour financer un programme immobilier (cf. illustration en tête de cet article).
Pourquoi donc Peugeot quitte l’Iran alors
même que ce pays représente son premier débouché pour les véhicules
particuliers devant la France (458 000 ventes en Iran contre 441 790 en
France en 2011) ?

… en se mariant avec General Motors
Pour comprendre les raisons de cette décision, il faut revenir au 29 février dernier, date à laquelle Peugeot a annoncé avoir
conclu une alliance avec General Motors (GM). Suite à la montée du
groupe américain dans le capital de Peugeot à hauteur de 7%, les deux
constructeurs s’engagent à développer des plateformes de production
commune et à créer une coentreprise dans les achats. L’objectif est de
parvenir à des synergies annuelles de deux milliards de dollars.
Quand, quasiment au même moment, Peugeot annonce interrompre ses livraisons à l’Iran, il se défend de
toute pression de GM et met en avant les problèmes de financement de
ses activités en Iran du fait des sanctions internationales sur les
transferts bancaires entre l’Europe et l’Iran :
« Cette décision n’a pas été prise
pour répondre à des pressions de GM. Nous faisons face à une situation
géopolitique compliquée et les sanctions mises en place, notamment
vis-à-vis des banques, ne nous permettent plus de garantir le
financement de nos activités sur place. »
Les activités de Peugeot en Iran existaient
depuis 34 ans, survivant à la révolution islamique, à la guerre
Iran-Irak, aux deux guerres du Golfe et aux sanctions internationales.
Mais, soudainement, au moment même où l’alliance avec GM est conclue, ce
n’est plus le cas – et il n’y aurait aucun rapport de cause à effet ?
Voilà qui est difficile à croire.
D’autant plus que de nombreux médias ont
souligné le rôle actif tenu par un lobby américain anti-Iran pour faire
pression sur les deux constructeurs afin que le Français cesse ses
activités en Iran. Il s’agit de l’UANI (United Against Nuclear Iran). Si l’on s’en tient aux articles parus dans la presse française, on apprend seulement qu’il s’agit d’un « lobby » qui « fait pression sur des entreprises du monde entier pour qu’elles arrêtent de commercer avec l’Iran » (L’Usine Nouvelle), que c’est un « lobby hostile à l’Iran » (Le Monde), dont le directeur se nomme Mark Wallace, lui-même est décrit simplement comme « ancien ambassadeur américain aux Nations unies » (Le FigaroLes EchosLe Monde).

L’UANI, une force de frappe considérable

Or, à bien regarder les profils des dirigeants de l’UANI et des membres du comité consultatif, on réalise que cette organisation – qui se présente comme « non-partisane »
– est aussi impartiale que les Ultras du PSG quand l’OM joue au Parc
des Princes. Peugeot a ici affaire à une véritable puissance nucléaire
du lobbying et des relations publiques, avec en prime des connexions
extrêmement étroites avec le monde du renseignement. Voici quelques
profils :
  • Mark Wallace, directeur. Il a fondé l’UANI en 2008 avec l’ancien directeur de la CIA James Woolsey, actuellement membre de son comité consultatif, Richard Holbrooke (décédé), dernièrement envoyé spécial des Etats-Unis pour l’Afghanistan et le Pakistan, et Dennis Ross,
    impliqué dans le processus de paix israélo-palestinien, proche des
    Démocrates tout comme de George Bush. L’épouse de Mark Wallace a été la
    directrice de la communication de George Bush et conseillère principale
    auprès de John McCain lors de sa campagne de 2008.
  • Kristen Silverberg, présidente de l’UANI, ancienne ambassadrice des Etats-Unis pour l’Union européenne, nommée par George Bush en 2008.
  • August Hanning, conseiller principal de l’UANI sur l’Europe. M. Hanning est l’ancien chef du BND, les services secrets allemands (1998 à 2005).
  • Gary Samore,
    un des fondateurs de l’UANI. Après 17 ans passés au sein du Département
    d’Etat, M. Samore a travaillé de 1995 à 2001 au sein du Conseil
    National de Sécurité avant de devenir assistant spécial du président
    américain.
  • Meir Dagan,
    membre du comité consultatif de l’UANI. M. Dagan est un militaire
    israélien, ancien directeur du Mossad (services de
    renseignement israélien) de 2002 à 2010.
  • Frances Townsend,
    membre du comité consultatif de l’UANI. Mme Townsend est l’ancienne
    conseillère pour la Sécurité Intérieure du président George Bush de 2004
    à 2007.
  • Sir Richard Billing Dearlove,
    membre du comité consultatif de l’UANI. M. Dearlove est l’ancien
    directeur du MI6, les services secrets britanniques, de 1999 à 2004.
  • Charles Guthrie,
    membre du comité consultatif de l’UANI. Général britannique, M. Guthrie
    a notamment été Chef d’Etat-Major de la Défense de 1997 à 2001.
  • Henry Sokolski,
    membre du comité consultatif de l’UANI. M. Sokolski est un spécialiste
    des questions liées à la prolifération nucléaire. Il a conseillé la CIA
    en 1995-1996.
  • Wolfgang Schüssel, membre du comité consultatif de l’UANI et ancien Chancelier d’Autriche (2000 à 2007).
  • Pauline Neville-Jones, membre du comité consultatif de l’UANI, ancienne ministre britannique de la Sécurité (2010-2011).
  • Ana Palacio,
    membre du comité consultatif de l’UANI, ancienne ministre espagnole des
    Affaires étrangères (2002 à 2006), actuellement directrice
    internationale et marketing d’Areva.
Pour résumer, nous
avons là des anciens de l’administration Bush, des services de
renseignement américains, britanniques, allemands et israéliens, et
d’anciens hauts responsables européens pro-Bush. Peut-on imaginer la
puissance de lobbying de l’UANI lorsque se conjuguent toutes ces
influences ?

L’UANI a bien fait pression sur GM et Peugeot

Peugeot a beau affirmer que sa décision de se retirer d’Iran « n’a pas été prise pour répondre à des pressions de GM », il
est manifeste que l’UANI a fait pression sur GM pour que Peugeot cesse
ses activités en Iran en menaçant le constructeur américain d’une
enquête au Congrès sur son alliance avec le constructeur français. Les
éléments de preuve se trouvent sur le site même de l’UANI, sous la forme
de deux courriers envoyés par Mark Wallace à Daniel Ackerson, PDG de
GM, et à Philippe Varin, PDG de Peugeot (ici et , pdf) – avec en copie, entre autres, Barack Obama.
Dans ces deux courriers datés du 9 mars 2012, l’UANI
rappelle le régime de sanctions qui s’applique à l’Iran et l’interdit
imposé aux entreprises américaines de développer des affaires avec les
entreprises iraniennes. Il rappelle également un élément clé de cette
histoire : depuis son renflouement par l’Etat en 2008, GM est à 32% une
entreprise publique. Extrait du courrier à GM :
« A la lumière du fait qu’en
2008-2009 les contribuables ont financé à hauteur de 50 milliards de
dollars le sauvetage de GM et les 32% de participation du Département du
Trésor américain dans GM, il est inacceptable que GM entre en
partenariat avec une entreprise qui fait si ouvertement des affaires
avec un régime responsable de la mort de militaires des Etats-Unis et de
l’Otan et qui menace la sécurité des Etats-Unis et du monde. »
Elle se termine ainsi – tout comme le courrier à Peugeot, par ailleurs :
« Merci de nous faire savoir avant
le 19 mars 2012 si oui ou non vous allez agir pour mettre fin aux
affaires de Peugeot en Iran. »
En s’alliant à GM, Peugeot
avait-il anticipé le fait que son partenaire américain était non
seulement soumis au respect de l’embargo contre l’Iran mais devenu aussi
en partie une entreprise publique ? Indirectement, il s’alliait avec le
gouvernement des Etats-Unis. Or, comme on l’a vu, l’UANI est solidement
ancrée dans le monde politique américain. Un claquement de doigt de sa
part suffit pour diligenter une enquête au Congrès et entraîner de
lourdes sanctions.

L’étrange mission de Michel Rocard en Iran

Vous vous souvenez certainement qu’une
semaine à peine après l’élection de François Hollande une polémique a
éclaté en France au sujet d’un voyage effectué en Iran par Michel
Rocard. Ce dernier avait alors déclaré qu’il s’agissait d’une visite « privée » et d’une « initiative personnelle ».
Les journaux ont indiqué que l’ancien premier ministre avait rencontré
le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi, le négociateur
pour le dossier nucléaire, Saïd Jalili, ainsi que le président de la
commission des affaires étrangères du Parlement, Alaeddin Boroujerdi.
Michel Rocard aurait donc effectué cette visite pour
discuter de la situation géopolitique et du dossier nucléaire. Or, si
vous explorez le site internet d’Iran Khodro, vous aurez la surprise de
tombersur un article rendant
compte de la réunion que Michel Rocard a tenue avec le partenaire local
de Peugeot. La rencontre a d’ailleurs été photographiée :
Tribune officielle, drapeaux des pays, responsables d’Iran Khodro, voilà qui donne un caractère particulier à cette visite « privée ». Selon le site internet d’Iran Khodro (IKCO), Michel Rocard aurait déclaré :
« Je ne crois pas que les 7% de
participation dans Peugeot acquis par GM vont affecter les relations
d’affaires entre Peugeot et IKCO. »
Quelle est l’origine de la démarche de Michel Rocard ? Est-ce une « initiative personnelle »
comme il le revendique ou un mandat officieux du président nouvellement
élu, ou du groupe Peugeot lui-même ? Par ailleurs, sa déclaration lors
de la rencontre avec Iran Khodro a lieu le 12 ou le 13 mai. Or, le 10
avril, l’UANI a envoyé un second courrier à Peugeot (ici,
pdf) pour faire part de sa vive impatience suite aux atermoiements de
Peugeot qui n’annonce pas clairement la fin de ses activités en Iran,
mais un report de mois en mois.
Peugeot est assurément dans une position inconfortable. D’un
côté, il est compréhensible que le groupe français ait de fortes
réticences à quitter un marché difficile où il a su s’implanter sur le
long terme et y réaliser des bénéfices importants. Il y a tissé des
liens d’affaires, il s’est intégré dans le paysage local. Il a intégré
des éléments culturels complexes, comme le rappelle le site internet d’un parlementaire iranien :
« Le Français, qui a introduit en
Iran de nouvelles méthodes de production, connaît mieux qu’aucun autre
constructeur automobile le marché et les règles du jeu locales. »
D’un autre côté, Peugeot
ne fait pas le poids face aux pressions exercées par le lobby de
l’UANI. Si la déclaration de Michel Rocard n’est pas une initiative
personnelle mais le message officieux du gouvernement français ou du
constructeur lui-même, de fortes tensions avec les Américains sont à
venir très prochainement sur ce dossier. Ainsi, il ne serait pas
surprenant que l’alliance de Peugeot avec GM soit remise en cause si la
position française reste dans le flou.
Lors de l’annonce de l’alliance GM/Peugeot le 29 février, Eric Besson avait affirmé qu’elle serait « favorable à l’emploi ».
En attendant, les salariés de PSA Vesoul qui fabriquent les pièces
détachées à destination du marché iranien ont été mis au chômage
technique en début d’année. Une mesure reconduite de mois en mois mais qui est certainement appelée à devenir définitive.

Benjamin PELLETIER

Animateur du site GRI (Gestion des Risques Interculturels)

Texte reproduit pour THEATRUM BELLI avec son aimable autorisation

DANS LA SERIE MANIPULATIONS: BLYTHE MASTERS EN FLAGRANT DELIT


du 16 au 20 juillet 2012
:

Encore une manipulation/entente sur les prix. Le Financial Times
rapporte que les autorités américaines de contrôle de l’énergie ont
ouvert une enquête sur la JP Morgan (et spécifiquement le département
qu’elle dirige) pour manipulation des prix de l’électricité pour les
usagers. Ben oui, c’est toujours eux qu’il faut raser, n’est-ce pas? Si
on additionne le tout, cela vous donne le porte-monnaie des gens (aussi
le vôtre, n’oubliez pas) vidé par toutes sortes de manipulations et
ententes suivantes:



    – Libor- Euribor manipulés
    – Prix manipulé de l’Essence “Was the petrol price rigged too?” lire ici le Telegraph.
    – Prix manipulé du Gaz (ceci n’est pas encore démontré, mais comme
    Blythe est dans le collimateur pour l’électricité, il n’y a aucune
    raison que ce ne soit pas le même cas pour le gaz; elle et ses traders
    avaient bien joué sur les le prix du charbon. D’ailleurs vous avez vu
    comment le prix a augmenté en France.
    – Prix manipulé de l’Electricité
    – Prix des communications mobiles, hello Orange
    – Prix de l’OR manipulé, lire ici cet EXCELLENT article du Telegraph… qui vous explique qu’ils sont servis du Libor pour rétamer le prix de l’or.
    – Prix de l’Argent métal, prix spécial du Jury décérné à Blythe Masters de la JP Morgan
    – Prix des actions manipulés par les robots ou bien par les banques
    (exemple: Banque Rothschild “travaillant” l’action Société Générale)
    Note: ha ha ha, bon courage les mecs, préparez-vous à réciter la prière
    pour les morts.
    – Prix manipulés des produits agricoles par les banques (exemple JP Morgan, Goldman, BNP, etc.)
    – Les fausses stats de l’INSEE qui vous donne 2,4% alors que les Français voient 20%
    – Commissions bancaires diverses et variées, par exemple 20 euros juste pour retirer votre argent
    – Commission chez certains marchands parce que vous payez avec votre Visa
    – Baisse cachée du volume des produits achetés
    – Radars et PVs pour tout et n’importe quoi, et surtout pour vous plumer
    – Hausse constante des impôts et de la TVA

Cela fait quand même une belle liste qui VOUS REND CHAQUE JOUR PLUS
PAUVRE ne l’oubliez pas. Militaires, gendarmes, policiers, ne laissez
pas ces ordures de banquiers ruinés ruiner toute la population pour leur
seul profit avec la complicité des politiques naïfs ou incompétents.

Bref, pour revenir à Blythe Masters, grande manipulatrice devant Dieu, le FT écrit que le “US
Electricity Regulator has subpoenaed JP Morgan twice in the past three
months as it investigates whether the bank manipulated power markets in
California and the Midwest region, court filings showed … the bank’s
bidding practices may have inflated electricity costs by at least $73m
… electricity has attracted heightened regulatory attention since the
California energy crisis of 2000-01, when Enron and other traders were
accused of rigging supplies and causing blackouts
“. On se souvient
en effet qu’Enron avait poussé le raffinement jusqu’à créer des fausses
pannes de centrales pour pousser les prix à la hausse… Encore un
procès qui va coûter à la JP Morgan une centaine de millions de dollars
et ne finira jamais au tribunal… Lire ici le FT.
Vous savez maintenant que tous les prix sont bidonnés à la hausse.
Remerciez nos politiciens aveugles… C’est Jean-Louis Borloo qui a
permis à la JP Morgan de vendre de l’énergie en France… Ou comment
Sarkozy-Balladur et Giscard ont vendu la France aux étrangers. Imaginez
qu’en 1995 ils ont même vendu les mandats postaux internationaux (un
marché national réservé aux PTT français) aux Américains de Western
Union dont Blackrock est actionnaire!!!!
. Fabuleux, non?
Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012

Le livre “Blythe Masters” via le site éditeur. Envoyez ce lien à votre banquier et à tous vos amis..
Vous soutenez cette revue de presse en précommandant mon prochain livre.
Le livre qui a tout lancé: “777, la chute de Wall Street et du Vatican“! Vos critiques sont ici, la 4e de couve ici.
Lire absolument “L’Effondrement du Dollar et de l’Euro, et comment en profiter” le livre best-seller de James Turk. Recevez le catalogue gratuit.
Rediffusion des news, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l’accord préalable de l’auteur.
La Revue de Presse radio sur 95,2 Mhz direct un mercredi sur deux 14h.

  1. François de Siebenthal: Taxes, taxes, taxes…Vols, vols, vols…Stop

    desiebenthal.blogspot.com/…/taxestaxestaxesvols-vols-volsstop.htm…

    4 janv. 2010 – La dernière nouvelle de l’année 2009 est que la taxe carbone telle qu’elle était prévue par le gouvernement a été refusée par le conseil

  2. François de Siebenthal: M.E.S. ! Non aux taxes sans limites. Sarkozy

    desiebenthal.blogspot.com/…/mes-non-aux-taxes-sans-limites-sarkoz…

    4 mars 2012 – En
    France le MES a gagné une bataille, mais il est loin d’avoir gagné la
    guerre. Pour cela il lui faut encore l’aval d’un très grand nombre de

  3. François de Siebenthal: Canada: les étudiants disent la vérité

    desiebenthal.blogspot.com/…/canada-les-etudiants-disent-la-verite.ht…

    31 mai 2012 – TOUJOURS PLUS DE TAXES POUR PAYER LES ABUS DES FINANCIERS. Canada: On …. Posted by François de Siebenthal at 20:16:00

  4. François de Siebenthal: La plupart des taxes sont du vol pur et simple.

    desiebenthal.blogspot.com/…/la-plupart-des-taxes-sont-du-vol-pur-et….

    22 févr. 2009 – Vu
    l’actualité et les critiques ignobles de mon pays, la Suisse, voici
    quelques explications à chaud pour mieux expliquer notre histoire et nos

  5. François de Siebenthal: Vive la Hongrie qui résiste encore.

    desiebenthal.blogspot.com/…/vive-la-hongrie-qui-resiste-encore.html

    5 janv. 2012 – François de Siebenthal …. des deux tiers au Parlement pour instituer de nouvelles taxes. Posted by François de Siebenthal at 16:06:00


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »