Russie: Pétrole et démographie, une béance dramatique, les vraies causes du krach.

Le contrôle global, le développement périphérique et le pouvoir de marché sont élaborés comme des méthodes pour asseoir l’efficacité de l’entreprise dans un contexte de globalisation des marchés, des outils d’analyse économique, prospective et stratégique du jeu énergétique mondial.
Nombreux se sont les auteurs, géopoliticiens et économistes, qui se référent à cette théorie, comme Marc Imbeault et Gérard A. Montifroy, in "Géopolitique et Pouvoirs" (2003), François de Siebenthal in "Crise immobilière, démographie russe et guerres à venir" (2008) ou Pierre Marie Gallois dans des réflexions sur des problématiques géopolitiques et énergétiques, notamment in "L'Heure fatale de l'Occident" (2004), in "Soif du pétrole" (2005), in "Ces Guerres qui abattent une civilisation" (2005)… http://desiebenthal.blogspot.com/2008/11/crise-immobilire-dmographie-russe-et.html

Publications [modifier]

Les travaux de Lagha Chegrouche traitent de l'énergie et ses enjeux en Afrique du nord, en Afrique transsaharienne et dans la région de la Caspienne.

  • Géopolitique transaharienne, Revue de l'énergie, n°593, 2009
  • L’échiquier transsaharien, Revue méditerranéenne de l’énergie, n°30, 2009
  • Gouvernance économique, El Watan Hebdo Economie, SuppEco, 3 pp.journal, 2009
  • Convergence économique et globalisation des marchés, Liberté Économie, 2007
  • La Caspienne, richesses convoitées, Questions internationales, “Mers & Océans”, Documentation française, 2005
  • Rivalité de puissance et contrôle global de l’énergie, Revue Géopolitique, n° 76, 2001
  • Quelle prospective de référence pour l’Afrique du Nord?, Revue de l’énergie, n°516, 2000
  • Stratégies caspiennes, Revue de l’énergie, n°518, 2000
  • Le surplus du fournisseur, l’exemple de l’industrie européenne, Cahiers économiques de Bruxelles, 76 pp. 1996
  • Le développement du gaz, quels enjeux pour l’Europe? , 289 pp., Ouvrage collectif, ISMEA Paris, 1992

[Europe-hiver.jpg]

page 240 du livre: " Europe: l'hiver démographique" qui en parlait déjà en 1989. ( Edition l'age d'homme, Lausanne et Paris )

Les courbes de population utilisées qui y étaient utilisées était notamment celles de Jean Bourgeois Pichat.

Ces graphiques mis en conclusion du livre démontrait que si aucune réaction sérieuse n'intervenait, nous aurions un maximum de population vers 8 milliards autour de 2040 puis l'effondrement très rapide d'une population vieillie retombant déjà en 2100 bien en dessous du niveau actuel. En vérité nous devons faire face aux deux problèmes à la fois et, sur le plan écologique, aboutir à de vrais efforts en matière de respect de la nature, de lutte contre les gaspillages, d'éducation des populations.

http://pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=3126

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »