Saint-Suaire du 10 Avril au 23 Mai à Turin en 2010.



Exposition du vrai Saint-Suaire en 2010


http://www.comune.torino.it/torinoplus/files/Image/arteemusei/arteemusei-60.jpg


Urgent, certains jours sont déjà pleins.

http://www.piemonteitalia.eu/prenotazione/frontoffice/ingresso.do?request_locale=fr&requestLocale=fr

Réservations gratuites de la visite dans 7 langues

IT | EN | ES | FR | DE | PL | RU | HELP
Bienvenue.
La visite au Saint-Suaire est gratuite.
La réservation en ligne ne demande que quelques minutes et une adresse de courrier électronique valable.
Avant de procéder, nous vous rappelons que:
– l’exposition du Saint-Suaire débutera le 10 Avril et se terminera le 23 Mai;
– la réservation peut être effectuée pour des visites individuelles ou de groupe;
– au terme de la procédure de réservation, vous recevrez un code que vous pourrez utiliser, associé à votre nom, pour modifier ou supprimer votre réservation;
– le ticket de réservation vous sera expédié par courrier électronique;
– si vous le souhaitez, vous pourrez aussi le recevoir par courrier ordinaire;
– en cas d’envoi par la poste, la réservation devra être effectuée au moins 15 jours avant la date de la visite; c’est pourquoi cette option d’envoi ne sera pas disponible pour les réservations effectuées à partir du 8 mai 2010.
En cas d’empêchement, merci de bien vouloir annuler votre réservation à l’aide de la fonction annuler réservation.
Merci!

En cas d’exigences particulières ou imprévues, nous nous réservons la faculté de suspendre ou de modifier la réservation effectuée. Dans ce cas, vous serez contacté en temps utile, afin de reprogrammer votre visite.
En cas de besoin, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse électronique booking@sindone.org
Merci de votre attention.

Sur demande, nous organiserons des voyages en autocar d’une journée depuis Lausanne.

Une exposition permanente intitulée « Qui est l’homme du Saint Suaire ? » a été inaugurée le samedi 22 juillet 2006 à Jérusalem, à l’Institut pontifical Notre-Dame de Jérusalem.

Les deux éléments les plus impressionnants de l’exposition sont une copie digitalisée du Saint Suaire, identique à celui qui est conservé à Turin, et une sculpture en bronze réalisée par le sculpteur italien Luigi Mattei qui a réussi à reconstruire le corps de l’homme du Saint Suaire, en trois dimensions. La sculpture présente pour la première fois le corps entier dont l’image est imprimée sur le linceul de Turin.

L’objectif essentiel de cette exposition, située à proximité du Saint Sépulcre, est d’aider les milliers de pèlerins qui se rendent à Jérusalem, à prendre conscience des souffrances du Christ telles qu’elles sont présentées dans les Evangiles et qui coïncident de manière surprenante avec les souffrances qui apparaissent sur le Saint Suaire.

L’exposition est ouverte aux pèlerins tous les jours du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 16h00 à 20h00.

Pour tout renseignement : Institut Pontifical Notre-Dame de Jérusalem (en anglais)
http://www.notredamecenter.org/?p=1216

http://www.notredamecenter.org/


Info : ZENIT


Voici quelques liens vers des sites approfondissant ce sujet :

En langue française :

Sur l’histoire du Linceul de Turin, voir les deux excellents articles du P. A.M. Dubarle, op., reproduits sur le site de l’Association MNTV : 1 & 2.

Le Saint Suaire, étude médicale et scientifique, par François Giraud

Association “Montre-nous ton Visage”, qui propose (entre autres activités) une exposition itinérante sur le Saint Suaire

Le Suaire et la Science, par Thibault Heimburger

Le Linceul de Turin – Le livre et le site, par Sébastien Cataldo : les recherches scientifiques invalidant la datation au carbone 14 et les dernières découvertes qui pourraient tout changer

Le Suaire de Turin, par M l’abbé Alban Cras

Le Suaire et la science, interview de Dominique Daguet

Le Saint Suaire de Turin, par M l’abbé Xavier Grossin

Description très précise du linceul de Turin, par Fernand Lemoine

L’Etrange Histoire, par Jean-Jacques Rossignol

L’histoire du Saint Suaire, parcours historique et scientifique très complet.

La controverse de la datation au radiocarbone, par Fernand Lemoine

Le Saint-Suaire Web officiel où vous trouverez également quelques pages relatives aux expositions passées.

Saint Suaire de Turin – Un peu d’histoire par Ph. Dalleur

Votre Face, Seigneur… par Paul Claudel

Actualité du Linceul, un article de l’abbé René Laurentin, paru sur le site de France Catholique en 1997.

En langue anglaise :

The Shroud of Turin Resherch Project : remarquable.

The Shroud of Turin site très complet de Barrie Schwortz.

Holy Shroud Guild, site établi pour promouvoir l’étude et la dévotion au suaire de Turin, où vous trouverez également de nombreuses reproductions photographiques.

Shroud of Turin

The Holy Mandylion

Shroud of Turin Links : 300 liens en langue anglaise !

Et une étude sur les représentations du Visage du Christ.

Références

  1. Conférence de presse du cardinal Ballestrero le 13 octobre 1988.
  2. Imprécision de la méthode de datation par le carbone 14 ou possibilité d’un enrichissement en C14 au cours d’un incendie au XVIe siècle. Cette dernière hypothèse a été émise par Dmitri Kouznetsov, in Kouznetsov D.A. et coll. « Effect of fires and biofractionation of carbon isotopes on results of radiocarbon dating of old textiles: the Shroud of Turin », Journal of Archaeological Science (1996) 23, 109-121
  3. http://luigi.garlaschelli.googlepages.com/ [archive]
  4. L’express.fr., 5 octobre 2009. [archive].
  5. Presse canadienne [archive].
  6. « The Shroud of Turin is the single, most studied artifact in human history » phrase considérée comme « widely accepted statement » in Lloyd A Currie, « The Remarkable Metrological History of Radiocarbon Dating [II] », J. Res. Natl. Inst. Stand. Technol. 109, 2004, p. 200 Cf. l’article [archive]
  7. Philip Ball, dans un article [archive] paru sur le site internet de Nature en 2005 : « It is simply not known how the ghostly image of a serene, bearded man was made » ; « Although good experimental results have been obtained by a number of researchers, in the sense that, at first sight, the image, generally limited to the face, is similar to that of the TS Man, until now no experimental test has been able to reproduce all the characteristics found in the image impressed on the TS. » Giulio Fanti et alii [archive] in « Evidences for testing hypotheses about the body image formation of the Turin shroud », intro., 2005 ; Giuseppe Baldacchini, Paolo Di Lazzaro, Daniele Murra, and Giulio Fanti, Applied Optics, Vol. 47, Issue 9, 2008, pp. 1278-1285, résumé : « The body image of the Turin Shroud has not yet been explained by traditional science; so a great interest in a possible mechanism of image formation still exists » Accès à l’article. [archive]
  8. « La Sindone è provocazione all’intelligenza » Discours de Jean-Paul II [archive] le 24 mai 1998, §2
  9. Cf. Article du Time [archive] « Science And The Shroud », article de BBC News [archive], « Shroud mystery ‘refuses to go away’ ».
  10. « Le Linceul de Turin sera exposé en 2010, annonce le pape [archive] », site du Nouvel observateur, 2 juin 2008.
  11. A.-M. Dubarle, Histoire ancienne du linceul de Turin jusqu’au XIIIe siècle, Paris, O.E.I.L., 1986, p. 142.
  12. « suaire [archive] », site patrimoine de France.
  13. Étymologie de « suaire » sur CNRTL [archive].
  14. A-M. Dubarle, Histoire ancienne du linceul de Turin jusqu’au XIIIème siècle, Paris, O.E.I.L., 1986, p. 142. recension par J.-M. Madalmé [archive] de l’Institut catholique de Toulouse
  15. La restauration de 2002 a étiré le tissu de quelques centimètres, de façon inégale. Avant 2002, les dimensions généralement données étaient de 4,36 mètres sur 1,10. Cf. cet article [archive], p. 8.
  16. voir Rogers (2005) [archive]
  17. in 101 questions sur le Saint Suaire, Paris, éd. saint Augustin, 2001, p. 212
  18. J. H. Heller et A. D. Adler, « Blood on the Shroud of Turin », Applied Optics, 15 août 1980, cité par Bollone p. 149.
  19. Mc 15. 46 [archive], Mt 27. 59 [archive], Lc 23. 53 [archive]
  20. Jn 19. 40-42 [archive]
  21. Jn 20. 6-7 [archive]
  22. (Quatorzième catéchèse, 22, trad. en anglais. [archive]), écrite au IVe siècle, et fréquemment mentionné sur les sites internet en faveur de l’authenticité, cite le linceul parmi les « témoins » animés et inanimés au moment de la résurrection du Christ, mais ne parle pas de sa conservation : « Nombreux sont les témoins de la résurrection du Sauveur. La nuit et la pleine lune : c’était la seizième nuit du mois. Le rocher du tombeau qui l’accueillit et la pierre vont s’élever contre les Juifs (s’ils voulaient nier la résurrection). De même la pierre qui autrefois avait été roulée, rend témoignage de la résurrection ; aujourd’hui elle y est encore. Les anges de Dieu qui assistaient à cela ont certifié la résurrection du Fils unique. De même Pierre, Jean, Thomas et tous les autres apôtres. Ceux d’entre eux qui se sont empressés d’aller auprès du tombeau ont vu qu’après la résurrection y étaient restés les linceuls dans lesquels Jésus avait été enveloppé précédemment […]. Un témoignage fut rendu par les soldats et par l’argent avec lequel ils furent achetés ; et aussi par l’endroit lui-même que tu peux voir encore, et par cette maison de la sainte église que l’empereur Constantin d’heureuse mémoire, en ami du Christ, fit construire, et – comme tu vois – fit décorer magnifiquement ». (Le linceul est aussi mentionné dans la vingtième catéchèse, 7, trad. en anglais [archive])
  23. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n J.-L. Feiertag, « Le thème littéraire des vêtements mortuaires du Seigneur depuis les témoignages des “Apocryphes” jusqu’à ceux des récits de pèlerinage », in Apocrypha [archive], 1999, vol. 10, pp. 56-73, résumé en ligne [archive]
  24. Sixième fragment de l’Évangile des Hébreux ; passage de Jérôme de Stridon in De uiris illustribus : « Euangelium quoque quod appellatur secundum Hebraeos, et a me nuper in Graecum Latinumque sermonem translatum est, quo et Origines saepe utitur, post resurrectionem Saluatoris refert : Dominus autem cum dedisset sindonem seruo Sacerdotiis, iuit ad Jacobum, et apparuit ei. Iurauerat enim Iacobus se non comesurum panem ab illa hora qua biberat calicem domini, donec uideret eum resurgentem a dormientibus » traduction française [archive]
  25. Recension grecque A, 15,6-7 tr. it. [archive]; papyrus copte de Turin 12,3;6-7 tr. it. [archive]; recension latine 15,7-8 tr. it. [archive]
  26. Jn 20. 6 [archive]
  27. L’ouvrage est également intitulé Questions d’un païen à un chrétien.
  28. (en) Pilgrimage of Arculfus in the holy land about the Year A.D. 1670 [archive] Translated and Annotated by the Rev. James Rose Macpherson 1895 – ch. XI. The napkin with which the head of the Lord Was covered in the sepulchre
  29. Pierluigi Baima Bollone, 101 questions sur le Saint Suaire, éd. Saint Augustin, 2001, pp. 85-86
  30. « figura seu representatio sudarii Domini » Il faut noter que l’emploi du génitif permet de maintenir une certaine ambiguïté (Article [archive] d’Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 92, 2006, p. 352.)
  31. Dans une lettre adressée à Pierre d’Arcis, l’antipape Clément VII ne dit pas avoir reçu ledit mémoire, L. Fossati, Il Memoriale di Pierre d’Arcis egli sritti di Clemente VII al vaglio della critica, dans ISML 1993, cité par Bollone p. 88
  32. « Il faut reconnaître que nombre des allégations de l’évêque relèvent davantage du ragot que de la relation de faits avérés. » ; « [Les documents réunis par U. Chevalier] sont des témoins qui ne sont en mesure ni d’affirmer ni d’infirmer l’authenticité de la relique turinoise. », in (article [archive]d’Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 92, 2006, p. 353 et p. 354 ;
  33. La circulation de pièces moins fiables que d’autres pourrait indiquer, selon Poulle, que quelqu’un a eu intérêt à faire prévaloir un point de vue. Et Poulle d’ajouter : « S’il est donc possible que le seul texte du mémoire que nous connaissons aujourd’hui soit effectivement celui qui a été envoyé au pape, il est également possible qu’il en soit une image déformée » (Article [archive]d’Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 92, 2006, p. 349.
  34. Cf. Article [archive]d’Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 92, 2006, p. 351. et pp. 355-358.
  35. Article [archive] d’Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’histoire de l’Eglise de France, 2006, vol. 92, n°229, pp. 343-358
  36. Pierluigi Baima Bollone, 101 questions sur le Saint Suaire, éd. Saint Augustin, 2001, p. 87
  37. L. Fossati, « Il Memoriale di Pierre d’Arcis egli sritti di Clemente VII al vaglio della critica », ISML, 1993, pp. 113-121, cité par Bollone, p.89
  38. Article d’Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’histoire de l’Eglise de France, 2006, vol. 92, n°229, p. 352
  39. Conférence de presse de Monseigneur Giovanni [archive], Cardinal Saldarini, Archevêque de Turin, Gardien Pontifical du Saint Suaire, le 10 juin 1997
  40. Le linceul sauvé des flammes [archive]
  41. Commentaires sur la restauration [archive]
  42. Fanti, Maggiolo, « The double superficiality of the frontal image on the Shoud of Turin », L’article [archive] de J. Opt. A: Pure Appl. Opt. 6 (2004) 491–503
  43. Mechthild Flury-Lemberg, Sindone 2002: L’intervento conservativo — Preservation — Konservierung
  44. (en) William Meacham, The Rape of the Turin Shroud (ISBN 1-4116-5769-1)
  45. « a disaster for the scientific study of the relic », William Meacham, op. cit.
  46. La liste [archive] complète des chercheurs du STURP ayant participé à l’étude est présentée sur le site de Barrie Schwortz, www.shroud.com, membre du STURP.
  47. liste complète des publications [archive]
  48. P.B. Bollone p.162 à 199
  49. W. Wölfli, Archaeological Sherd Dating: Comparison of TL Techniques with Radiocarbon Dates by Beta Counting and Accelerator Techniques, International Radiocarbon Conference, Trondheim, Norway, 1985, cité par le Prof. Daniele Scavone, Objections to the shroud’s authenticity: the radiocarbon date [archive], 1993
  50. Bollone, p.170-173
  51. G. Riggi di Numana, Rapporto Sindone, 3M, Milan 1988, cité par Bollone p.175
  52. deux échantillons de tissus égyptiens (datant du IIe et du XIe ou XIIe siècle) et un de la cape du duc d’Anjou, datant de 1296-1297
  53. Damon et al, Radiocarbon dating the Turin Shroud [archive], Nature, vol. 337, n° 6200 pp. 611-615, 16 février 1989.
  54. Daniel Raffard de Brienne, Enquête sur le Suaire de Turin, Claire Vigne, Paris 1996, cité par Bollone, p.179
  55. Joe Nickell (2007) Relics of the Christ p. 135 University Press of Kentucky, 2007
  56. JACKSON J.P., JUMPER E.J., ERCOLINE W. R., « Three dimensional characteristic of the Shroud Image », IEEE 1982, Proceedings of the International Conference on Cybernetics and Society, October 1982, pp. 559-575 ; JACKSON J.P., JUMPER E.J., ERCOLINE W. R., « Correlation of image intensity on the Turin Shroud with the 3-D structure of a human body shape », Applied Optics, Vol. 23, No. 14, July 15, 1984, pp. 2244-2270 ; ou encore G. Fanti, M. Moroni, « Comparison of Luminance Between Face of Turin Shroud Man and Experimental Results », Journal of Imaging Science and Technology, 2002, vol. 46-2, pp. 142-154, March/April 2002, Internet : http://www.imaging.org/store/epub.cfm?abstrid=8125 [archive]
  57. « It is simply not known how the ghostly image of a serene, bearded man was made », « Although good experimental results have been obtained by a number of researchers, in the sense that, at first sight, the image, generally limited to the face, is similar to that of the TS Man, until now no experimental test has been able to reproduce all the characteristics found in the image impressed on the TS » article [archive]
  58. Giulio Fanti et alii [archive] in « Evidences for testing hypotheses about the body image formation of the Turin shroud », intro., 2005 ; Giuseppe Baldacchini, Paolo Di Lazzaro, Daniele Murra, and Giulio Fanti, Applied Optics, Vol. 47, Issue 9, 2008, pp. 1278-1285, Abstract : “The body image of the Turin Shroud has not yet been explained by traditional science; so a great interest in a possible mechanism of image formation still exists” Accès à l’article. [archive]
  59. On peut citer le physicien Philippe Quentin selon qui « l’ensemble des propriétés de l’image doit être pris en compte pour formuler des hypothèses plausibles concernant la formation. » in Jean Lévêque, René Pugeaut, Le Saint-Suaire revisité, Paris, Éditions du Jubilé, 2003, p. 154.
  60. Raymond N. Rogers, Anna Arnoldi, Scientific method applied to the Shroud of Turin: a review L’article [archive].
  61. L’article [archive] de Rogers et Arnoldi paru dans Melanoidins, vol. 4, Ames J.M. ed., Office for Official Publications of the European Communities, Luxembourg, 2003, pp.106-113.
  62. Rogers, Arnoldi : “However, these observations do not prove how the image was formed or the “authenticity” of the shroud Conclusion de l’article [archive] paru dans Melanoidins, 2003.
  63. L’article [archive].
  64. Pierre d’Arcis parle de “pannus […] artificiose depictus” : “un morceau de tissu ingénieusement peint”
  65. Cf. Walter Mac Crone, Judgement Day for the Turin Shroud, Microscope Publications, Chicago, 1995.
  66. McCrone, Walter C. et Christine Skirius, « Light Microscopical Study of the Turin “Shroud” I », The Microscope, vol. 28, n° 3, 1980, pp. 105-13.
  67. McCrone, Walter C. « Light Microscopical Study of the Turin “Shroud” II », The Microscope, vol. 28, n° 4, 1980, pp. 115-28.
  68. « Light Microscopical Study of the Turin “Shroud” III », The Microscope, vol. 29, 1981, pp. 19-38.
  69. Pour beaucoup de ces éléments cf. Isabel Piczek, Is the Shroud of Turin of Painting ?, ISHL, 1995, pp. 265-273 ; Pierluigi Baima Bollone, 101 questions sur le Saint Suaire, Saint-Maurice, Éditions Saint-Augustin, 2001, pp. 33-37.
  70. a, b, c et d J. Nickell, 1978, « The Shroud of Turin – solved ! », The Humanist, 38 (6), p. 30
  71. P.-É. Blanrue, « Pourquoi le “suaire” de Turin est une imposture » [archive]
  72. a et b H. Broch, 1985, « Le “saint suaire” ou les grandes conséquences d’un petit acte de népotisme », in Le Paranormal, Seuil, pp. 43-72.
  73. H. Broch, 2006, « Recette d’un suaire », in Gourous, sorciers et savants, Odile Jacob, p. 110.
  74. Le “Saint Suaire de Turin” [archive]
  75. Fabrication d’un “Suaire de Turin” par le professeur Henri Broch [archive], vidéo (de).
  76. Isabelle Bourdial, « Saint suaire : la science aveuglée par la passion », Science & Vie, n° 1054, juillet 2005. (résumé [archive])
  77. a et b H. Morin, « La recette du suaire de Turin livrée par les “zététiciens” », Le Monde, 24 juin 2005. copie de l’article [archive]
  78. Emily A. Craig, Randall R. Bresee, Image Formation and the Shroud of Turin, Journal of Imaging Science and Technology [archive] 34(1), 59 (1994); – le texte complet [archive].
  79. L’article [archive], paragraphe 4.
  80. « Le Nouveau Quotidien du 14 avril 1995 publie sous le pseudonyme de David Keys un article intitulé : « Le suaire de Turin est un faux miracle mais une vraie photographie » » in Pierluigi Baima Bollone, 101 questions sur le Saint Suaire, Saint-Maurice, Éditions Saint-Augustin, 2001, p. 200.
  81. Mark Antonacci, The Resurrection of the Shroud, Ed. M. Evans and company, Inc., 2000, p. 86.
  82. Pierluigi Baima Bollone, 101 questions sur le Saint Suaire, Saint-Maurice, Éditions Saint-Augustin, 2001, p. 201.
  83. Lynn Picknett, Clive Price, Turin Shroud : In Whose Image ?, Londres, Bloomsbury, 1994
  84. Daniel Raffard de Brienne, La désinformation autour du linceul de Turin, Versailles, Éditions de Paris, 2004, p. 27.
  85. Pierluigi Baima Bollone, 101 questions sur le Saint Suaire, Saint-Maurice, Éditions Saint-Augustin, 2001, p. 38.
  86. Sébastien Cataldo, Thibault Heimburger, Le linceul de Turin, Paris, Docteur angélique, 2008, p. 162.
  87. Giuseppe Baldacchini, Paolo Di Lazzaro, Daniele Murra, Giulio Fanti, Coloring linens with excimer lasers to simulate the body image of the Turin Shroud, Applied Optics [archive] 47(9), pp. 1278-1285 (2008), résumé : We also obtained the first direct evidence of latent images impressed on linen that appear in a relatively long period (one year) after laser irradiation that at first did not generate a clear image. The results are compared with the characteristics of the Turin Shroud, reflecting the possibility that a burst of directional ultraviolet radiation may have played a role in the formation of the Shroud image.
  88. [http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Barbet/passion.html [archive] Lire ici une de ses méditations sur la Passion corporelle de Jésus}
  89. La Passion de Jésus-Christ selon le chirurgien [archive] livre et photographies texte intégral
  90. Cf. Szabolcsi, The Middle Ages: Church Music and Minstrel Music.
  91. “Je puis seulement dire que, en tant qu’historien, je constate que les conclusions tirées du carbone 14 quant à la datation du Linceul s’avèrent incompatibles avec la filiation qui peut être établie entre la relique aujourd’hui conservée à Turin et sa représentation dans un manuscrit ordinairement désigné comme le “Codex Pray” (in Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’Histoire de l’Église de France, 92, 2006, p. 343).
  92. Barbara Frale, Le suaire de Jésus le Nazaréen
  93. Lettre de Théodore Ange au pape Innocent III en date du premier août 1205; lettre de Nicolas d’Otrante, abbé de Casole
  94. * Legrand Antoine “Le Linceuil de Turin 15 siècles de voyage” Notre Histoire N°77. Nov 1985 [ramené de Constantinople par Othon de la Roche et conservé d’abord au Chateau de Ray-sur-Saône : Le Saint Suaire de Besançon en serait une copie). * Legrand Antoine “Le Linceuil de Turin” nouvelle édition, Paris Desclée de Brouwer, 1985.
  95. Barbara Frale, I Templari e la sindone di Cristo, Bologna, Il Mulino, 2009.
  96. Article [archive] du Times du 6 avril 2009.
  97. Christopher Knight, Robert Lomas, Le second Messie.
  98. Raymond N. Rogers, « Studies on the radiocarbon sample from the shroud of Turin », dans Thermochimica Acta, vol. 425, no 1-2, 20 janvier 2005, p. 189-194 [résumé [archive], texte intégral [archive] lien DOI [archive] (pages consultées le 23 juillet 2009)]
    « The fact that vanillin can not be detected in the lignin on shroud fibers, Dead Sea scrolls linen, and other very old linens indicates that the shroud is quite old. A determination of the kinetics of vanillin loss suggests that the shroud is between 1300- and 3000-years old ».« The dye found on the radiocarbon sample was not used in Europe before about a.d. 1291 and was not common until more than 100 years later. The combined evidence from chemical kinetics, analytical chemistry, cotton content, and pyrolysis/ms proves that the material from the radiocarbon area of the shroud is significantly different from that of the main cloth »

     

  99. Analyse critique de l´article de janvier 2005 de Raymond N. Rogers, “Studies on the radiocarbon sample from the shroud of Turin” [archive]
  100. Th. Heimburger, « Suaire de Turin : la fin d’une énigme ? [archive] », réponse à l’article de Science et Vie sur le Saint-Suaire, 27 août 2005.
  101. Fresh tests on Shroud of Turin [archive], The Telegraph
  102. John P. Jackson, « A New Radiocarbon Hypothesis [archive] », mai 2008.
  103. « Lab agrees to test Shroud of Turin for new theory [archive] », Chicago Tribune.
  104. Villarreal : « The results of the FTIR analysis on all three threads taken from the Raes sampling area (adjacent to the C-14 sampling corner) led to identification of the fibers as cotton and definitely not linen (flax) » in Le résumé des recherches [archive]; cf. le communiqué de presse [archive]
  105. Villarreal dans son résumé : « [T]he age-dating process failed to recognize one of the first rules of analytical chemistry that any sample taken for characterization of an area or population must necessarily be representative of the whole. The part must be representative of the whole. Our analyses of the three thread samples taken from the Raes and C-14 sampling corner showed that this was not the case. »
  106. Benford, Marino, « Evidence for the Skewing of the C-14 Dating of the Shroud of Turin Due to Repairs » Texte intégral [archive] et en 2002 avec deux nouveaux articles : « Textile Evidence Supports Skewing of Radiocarbon Date of Shroud of Turin » (texte intégral) [archive] et « Historical Support for a 16th Century Restoration in the Shroud C-14 Sample Area » (texte intégral) [archive]
  107. Chemistry Today (Vol 26, Num 4, Jul/Aug 2008), « Discrepancies in the radiocarbon dating area of the Turin shroud », Benford M.S., Marino J.G. ; résumé : « Recent research reported new evidence suggesting the radiocarbon dating of the Turin Shroud was invalid due to the intrusion of newer material in the sampling area. », p. 4.
  108. Site officiel de S. Benford et J. Marino [archive].
  109. Étude sur le Suaire de Turin [archive], en 2005.
  110. « La Sindone è provocazione all’intelligenza » Discours de Jean-Paul II [archive] le 24 mai 1998, §2. Jean-Paul II reprend ainsi l’expression employée par Ghiberti dans Sindon, nouvelle série,cahier numéro 8, 1995, pp. 65-75.
  111. « Ciò che soprattutto conta per il credente è che la Sindone è specchio del Vangelo », Discours de Jean-Paul II [archive] le 24 mai 1998
  112. Annonce de Benoît XVI, le 2 juin 2008.
  113. LA DATATION DU LINCEUL DE TURIN [archive]
  114. Paul-Eric Blanrue, le site officiel [archive]
  115. SKEPTIC.WS [archive]
  116. Voir l’article sur le site de l’AFIS : [1] [archive]. L’AFIS se donne pour but de promouvoir la science contre ceux qui nient ses valeurs culturelles, la détournent vers des œuvres malfaisantes ou encore usent de son nom pour couvrir des entreprises charlatanesques.
  117. (en)http://www.shroud.it/ROGERS-3.PDF#search=%22thermochimica%20rogers%202005%22 [archive]
  118. Le suaire de Turin médiatisé et démystifié – Afis – Association française pour l’information scientifique [archive]
  119. Cercle Zetetique : Analyse critique de l´article de janvier 2005 de Raymond N. Rogers, “Studies on the radiocarbon sample from the shroud of turin”, Thermochimica Acta [archive]
  120. (en)http://www.csicop.org/specialarticles/shroud.html [archive] Joe Nickell en anglais, et la réponse de Rogers
  121. Cercle Zetetique : Analyse critique de l´article de janvier 2005 de Raymond N. Rogers, “Studies on the radiocarbon sample from the shroud of turin”, Thermochimica Acta [archive]
  122. http://atheisme.free.fr/Revue_presse/Science_saint_suaire.htm [archive] Résumé d’un article paru dans “Science et Vie”, avec quelques approximations (“le coup censé avoir tué le Messie” : le coup de lance rapporté dans les Évangiles n’était pas censé tuer)
  123. Examen scientifique du Suaire de Turin – WikiKto, l’encyclopédie catholique libre [archive]
  124. Cercle Zetetique : L’imposture du « suaire » de Turin [archive]
  125. Orange [archive]
  126. Buzz médiatique autour du linceul de Turin | Omacronides [archive]
  127. Page normale sans titre [archive]
  128. http://pagesperso-orange.fr/cielt/organisations/france/cielt.htm [archive]
  129. a et b http://perso.orange.fr/cielt/organisations/france/f_organisations_sindonologiques.htm [archive]. Partant du constat que la datation donnait un résultat non conforme à d’autres éléments scientifiques, elle décide, selon ses termes, de « continuer la recherche et promouvoir la vérité, quelqu’elle soit, par la seule démarche de l’objectivité scientifique, logique et expérimentale. »
  130. Les Sceptiques du Québec • Voir le sujet – Suaire de Turin [archive]
  131. Argumentaires – Documents – Front national – Jean-Marie Le Pen [archive]
  132. Voice of Reason: The Truth Behind the Shroud of Turin | LiveScience [archive]

Voir aussi 

Commons-logo.svg Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Suaire de Turin.

Articles connexes

Bibliographie

  • Odile Celier, Le Signe du linceul. Le Saint Suaire de Turin: de la relique à l’image, Éditions du Cerf, 1992 (présentation de l’éditeur et recension par Françoise Lautman Archives des sciences sociales des religions, 1993, Vol. 84, no 84 p. 262-263
  • Harry Edmund Gove Relic, icon, or hoax?: carbon dating the Turin shroud CRC Press, 1996 [2]
  • Harry Edmund Gove From Hiroshima to the iceman: the development and applications of accelerator mass spectrometry CRC Press, 1998 [3] Carbon Dating the Turin Shroud p. 146-170
  • Paul Craddock Scientific Investigation of Copies, Fakes and Forgeries Butterworth-Heinemann, 2007 [4] p. 101-109




  • Pierluigi Baima Bollone, 101 questions sur le Saint Suaire, Saint-Maurice, éditions saint-augustin, 2001. Traduit de l’italien (Sindone 101 domande e riposte, Edizioni San Paolo s.r.l., 2000).
  • André Cherpillod, Serge Mouraviev, Apologie pour le Suaire de Turin par deux scientifiques non croyants, Myrmekia, Paris-Moscou, et La Blanchetière, Courgenard (72320), 1998.
  • André Marion, Jésus et la science – La vérité sur les reliques du Christ, Presses de la Renaissance, 2000.
  • André Marion, Anne-Laure Courage, Nouvelle découvertes sur le Suaire de Turin, Albin Michel, 1997.
  • André Marion, Gérard Lucotte, Le linceul de Turin et la tunique d’Argenteuil, Paris, Presses de la Renaissance, 2006.
  • Daniel Raffard de Brienne, Enquête sur le Saint-Suaire, Éditions Remi Perrin, 2000.
  • Daniel Raffard de Brienne, La désinformation autour du Linceul de Turin. Éditions de Paris, 2004.
  • Maria Grazia Siliato, Contre-enquête sur le Suaire de Turin, Plon/Desclée de Brouwer, 1998, (ISBN 2-259-18860-5)
  • Arnaud-Aaron Upinsky, La science à l’épreuve du Linceul, la crise épistémologique, OEIL, 1990
  • Arnaud-Aaron Upinsky, Le procès en contrefaçon du Linceul, Chez F-X.de Guilbert, 1993
  • Arnaud-Aaron Upinsky, L’énigme du Linceul – La prophétie de l’an 2000, Fayard, 1998.
  • Didier van Cauwelaert, Cloner le Christ, Albin Michel, 2005.
  • André-Marie Dubarle, o.p Histoire ancienne du linceul de Turin jusqu’au XIIIe siècle, Paris OEIL, 1985, recension de l’ouvrage par Jean-Philippe Genet dans Archives des sciences sociales des religions, 1986, Vol. 62, no 62-2
  • Barbara Frale, I Templari e la sindone di Cristo, Bologna, Il Mulino, 2009



Œuvres de fiction [modifier]


Liste des principaux articles], par ordre chronologique :

  • Barbara J. Culliton, The mystery of the Shroud challenges 20th-century science, Science 201(4352), 235 (1978). – résumé
  • Raymond Drakoff; Boynton Graham; J.P. Ziller, P. Purcel, M. Cul; Alfred G. Knudson jr.; K.J. Touryan; Barry Bunow, The Mystery of the Shroud, Science 201(4358), 774 (1978).
  • Robert William Mottern, J. Ronald London, Roger A. Morris, Radiographic Examination of the Shroud of Turin—a Preliminary Report, Materials Evaluation 38(12), 39 (1979).
  • Roger A. Morris, L.A. Schwalbe, J. Ronald London, X-Ray Fluorescence Investigation of the Shroud of Turin, X-Ray Spectrometry 9(2), 40 (1980). – résumé
  • Eric J. Jumper, Robert William Mottern, Scientific investigation of the Shroud of Turin, Applied Optics 19(12), 1909 (1980).
  • Samuel F. Pellicori, Spectral properties of the Shroud of Turin, Applied Optics 19(12), 1913 (1980)
  • J.S. Accetta, J. Stephen Baumgart, Infrared reflectance spectroscopy and thermographic investigations of the Shroud of Turin, Applied Optics 19(12), 1921 (1980).
  • Roger Gilbert jr., Marion M. Gilbert, Ultraviolet Visibile Reflectance and Fluorescence Spectra of the Shroud of Turin, Applied Optics 19(12), 1930 (1980).
  • John H. Heller, Alan D. Adler, Blood on the Shroud of Turin, Applied Optics 19(16), 2742 (1980).
  • Samuel F. Pellicori, Mark S. Evans, The Shroud of Turin Through the Microscope, Archaeology 34, 35 (1981).
  • Samuel F. Pellicori, R.A. Chandos, Portable Unit Permits UV/vis Study of “Shroud”, Industrial Research and Development, February, 186 (1981).
  • John H. Heller, Alan D. Adler, A chemical investigation of the Shroud of Turin, Canadian Society of Forensic Science Journal 14(3), 81 (1981).
  • V.D. Miller, Samuel F. Pellicori, Ultraviolet fluorescence photography of the Shroud of Turin, Journal of Biological Photography 49, 71 (1981).
  • L.A. Schwalbe, Raymond N. Rogers, Physics and Chemistry of the Shroud of Turin – A Summary of the 1978 Investigation, Analytica Chimica Acta 135(1), 3 (1982) – résumé.
  • John P. Jackson, Eric J. Jumper, William R. Ercoline, Correlation of image intensity on the Turin Shroud with the 3-D structure of a human body shape, Applied Optics 23(14), 2244 (1984).
  • Alan D. Whanger, Mary Whanger, Polarized image overlay technique: a new image comparison method and its applications, Applied Optics 24(6), 766 (1985).
  • Denis Dutton, Still shrouded in mistery, Nature 327, 10 (1987).
  • Michael S. Tite, Turin Shroud, Nature 327, 456 (1987).
  • Harry E. Gove, Turin Shroud, Nature 327, 652 (1987).
  • Harry E. Gove, Turin workshop on radiocarbon dating the Turin Shroud, Nuclear Instruments and Methods in Physics Research B 29(1-2), 193 (1987). – résumé
  • Michael S. Tite, Turin Shroud, Nature 332, 482 (1988).
  • Harry E. Gove, Radiocarbon-dating the Shroud, Nature 333, 110 (1988).
  • T.J. Phillips, Shroud irradiated with neutrons?; réponse di R.E.M. Hedges, Nature 337, 594 (1989).
  • P.E. Damon, D.J. Donahue, B.H. Gore, A.L. Hatheway, A.J.T. Jull, T.W. Linick, P.J. Sercel, L.J. Toolin, C.R. Bronk, E.T. Hall, R.E.M. Hedges, R. Housley, I.A. Law, C. Perry, G. Bonani, S. Trumbore, W. Woelfli, J.C. Ambers, S.G.E. Bowman, M.N. Leese, M.S. Tite, Radiocarbon dating of the Shroud of Turin, Nature 337, 611 (1989) – résumé et notes, texte complet.
  • Harry E. Gove, Progress in radiocarbon dating the Shroud of Turin, Radiocarbon 31(3), 965 (1989) – texte complet
  • Harry E. Gove, Dating the Turin Shroud—an Assessment, Radiocarbon 32(1), 87 (1990) – texte complet
  • Robert Halisey, More on the Shroud; risposta di Michael S. Tite, Nature 346, 100 (1990)
  • O. Pourrat, Shroud dating still questioned, Nature 349, 558 (1991)
  • Niccolo Caldararo, Letter to the Editor, Radiocarbon 35(2), 345 (1993) – texte complet
  • Emily A. Craig, Randall R. Bresee, Image Formation and the Shroud of Turin, Journal of Imaging Science and Technology 34(1), 59 (1994); – texte complet
  • Mills, A.A.: “Image formation on the Shroud of Turin” Interdisciplinary Science Reviews, Vol. 20, 1995.
  • Alan D. Adler : Updating recent studies on the Shroud of Turin in Archaeological Chemistry: Organic, Inorganic and Biochemical Analysis, Mary Virginia Orna ed., American Chemical Society Symposium Series 625 (American Chemical Society, Washington, D.C., 1996), Chap. 17., Article intégral.
  • Harry E. Gove, S.J. Mattingly, A.R. David, L.A. Garza-Valdes, A problematic source of organic contamination of linen, Nuclear Instruments and Methods in Physics Research B 123(1-4), 504 (1997). – résumé
  • Serge N. Mouraviev, Image formation mechanism on the Shroud of Turin: a solar reflex radiation model (the optical aspect), Applied Optics 36(34), 8796 (1997).
  • Austin Long, Attempt to affect the apparent 14C age of cotton by scorching in a CO2 environment, Radiocarbon 40(1), 57 (1998) – testo completo
  • R.E.M. Hedges, Christopher Bronk Ramsey, G.J. van Klinken, An experiment to refute the likelihood of cellulose carboxilation, Radiocarbon 40(1), 59 (1998). – texte complet
  • A. Marion, Discovery of inscriptions on the shroud of Turin by digital image processing, Optical Engineering 37 (8), 2308 (1998) – résumé
  • Giulio Fanti, M. Moroni, Comparison of Luminance Between Face of Turin Shroud Man and Experimental Results, Journal of Imaging Science and Technologyrésumé 46(2), 142 (2002) –
  • Giulio Fanti, R. Maggiolo, The double superficiality of the frontal image of the Turin Shroud, Journal of Optics A 6, 491 (2004) – résumé, texte complet
  • Raymond N. Rogers, Studies on the radiocarbon sample from the shroud of turin, Thermochimica Acta 425(1-2), 189 (2005) – résumé, texte comple
  • Jonathan Allday, The Turin Shroud, Physics Education 40, 67 (2005) – résumé
  • P. Loyson, N.M. Vorster, E. Ferg, N. Allen, Image formation on the Shroud of Turin: a proposed chemical model, South African Journal of Science 101, 36 (2005) – résumé (n. 24)
  • Jean-Michel MALDAMÉ, dominicain Le Saint Suaire ou Linceul de Turin étude historique, théologique, philosophique et scientifique sur le site internet de DOMUNI lire en ligne/ article intégral sur le site [5]
  • Emmanuel Poulle, « Le linceul de Turin victime d’Ulysse Chevalier », Revue d’histoire de l’Église de France, 2006, vol. 92, no 229, p. 343-358, le résumé.
  • Giuseppe Baldacchini, Paolo Di Lazzaro, Daniele Murra, Giulio Fanti, Coloring linens with excimer lasers to simulate the body image of the Turin Shroud, Applied Optics 47(9), p. 1278-1285 (2008)
  • ** [lire en ligne] The Authentication of the Turin Shroud:An Issue in Archaeological Epistemology by William Meacham – Archaeologist CURRENT ANTHROPOLOGY – Vol. 24 – N° 3 – (June 1983) Photographies 3D.


Soutenant l’authenticité :



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »