Très chers lecteurs et députés,

Il est temps de remettre le monde à l’endroit, exempt de Francs-Maçons!
Apporter un regard infirmier, selon le concept de “médiologie de la santé”, en lien avec l’actualité française, est vital afin de contribuer à assurer la sécurité de la population française qui survit, sous l’oppression du dictateur, président-imposteur Emmanuel Macron. 

Qui contrôle vraiment la France ? Philippe Jandrok [en ligne]. 11 décembre 2018. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=d3tx01nDxdc
En prenant connaissance des propos de Philippe Jandrok, vous serez en mesure de prendre conscience que le chaos en France, qui fait écho au chaos mondial, est directement induit par les « banksters » de l’empire financier Rothschild, dont le président imposteur Emmanuel Macron est leur agent, sans aucun état d’âme, ni empathie envers la population française.
Il fait usage du mensonge systématique pour tromper, à l’instar de ses prédécesseurs, les citoyens et tout individu vivant en France ainsi que le monde entier, quant à ses véritables intentions.
Message de Philippe Jandrok au “gilets jaunes”:
  
47 mn 30 : « N’allez pas à Paris, vous allez vous faire massacrer, ils ont des armes létales ».
En qualité d’infirmière ES, je partage l’avis de Philippe Jandrok, quant à sa recommandation aux « gilets jaunes ».
En France, le fait avéré est que des individus, occupant des postes-clés au sein des systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques, étant au seul service du mensonge systématique, de l’État profond et de l’empire financier Rothschild, maintiennent leurs privilèges par « la loi du plus fort », au mépris des lois en vigueur, afin de garder leur pouvoir par la force à n’importe quel prix. Au risque de tuer tout individu et tout manifestant, défendant la vérité, les principes éthiques que sont l’autonomie, la justice, l’équité, la bientraitance, la non-malveillance, le respect des lois en vigueur, le respect de la déontologie inhérente à chaque profession, le concept de « bonnes pratiques », le respect des droits fondamentaux humains.
En Suisse, « l’élite », étant au seul service du mensonge systématique, de l’État profond et de l’empire financier Rothschild, maintient ses privilèges par la « loi du silence » face à toutes formes d’abus de pouvoir institutionnels, dont leurs agents, occupant des postes-clé, au sein des systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques, ferment délibérément « les silos » à tout espace de dialogue, lors de tout dysfonctionnement institutionnel.
La « démarche de résolution de problèmes » n’est jamais mise en mouvement pour équilibrer tout système quel qu’il soit, sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental.
La règle est : « statu quo ».
Je vous rappelle que je parle en toute connaissance de cause, puisque je suis « bloquée », en qualité d’infirmière ES, étant experte dans mon rôle autonome infirmier, au sein du service social à Tramelan, avec la consigne de ne pas parler de mon travail de recherche, quant à toute formes d’abus de pouvoir institutionnels, aux collaborateurs de la Mairie !
Les preuves de dysfonctionnements, dignes d’un polar, en lien avec mon parcours professionnel, en qualité d’infirmière ES médiologue de santé, au sein de l’espace BEJUNE (cantons de Berne, Jura et Neuchâtel), sont disponibles à partir du lien ci-dessous :
En suisse, des médecins témoignent de ces abus de pouvoir, à consulter sous :
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie. Luttes contre les mensonges. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 7 septembre 2018. Disponible à l’adresse :http://abus-suisses.blogspot.com/2018/09/luttes-contre-les-mensonges.html
Mon travail de recherche, à partir d’une démarche infirmière réflexive, concernant toutes formes d’abus de pouvoir institutionnels, a pour objectif de répondre à la question suivante :
Qu’est ce qui empêche les infirmières et les infirmiers d’atteindre leur plein potentiel et comment éliminer ces obstacles ?
En lien avec : Association suisse des infirmières et des infirmiers. Une campagne mondiale aborde la pénurie de personnel infirmier à l’échelle globale. Sbk.ch  [en ligne]. 27 février 2018. [Consulté] le 27 février 2018]. Disponible à l’adresse : https://www.sbk.ch/fr/actualites/news-detail/article/2018/02/27/title/weltweite-ka.html?no_cache=1&cHash=aa2ae60fa3645c0a22d243f8a6b04aef
En qualité d’infirmière ES, j’observe que le Système de santé suisse est dysfonctionnel, puisque les coûts et les hausses des primes d’assurances-maladies sont exponentielles, que la qualité des prestations de soins régresse, que celles-ci ne sont pas adaptées aux véritables besoins et attentes de la population.
Diagnostic infirmier :
Organisation inefficace du système de santé suisse, R/A des différences de valeurs se manifestant par une communication inefficace, des conflits de pouvoir, une ignorance des ressources disponibles et des conflits non résolus au sein du système politique et de la collectivité en Suisse.
Caractéristiques en lien avec mes litiges professionnels[1] 
Je vous invite à vous référer à la grille d’analyse intitulée « Libérer les populations européennes et le monde entier du joug de l’Etat profond et de l’empire financier Rothschild », à partir du lien ci-dessous :
Les membres de la profession infirmière, maîtrisant « L’Art infirmier », sont en mesure d’être des guides permettant d’effectuer la transition entre le paradigme de leadership « Rouge » (= mafieux), qui domine le monde actuellement, dont les attributs sont décrits dans la colonne de gauche, à celui du paradigme de gestion « Opale », dont les attributs sont décrits dans la colonne de droite.

Définition selon le dictionnaire Larousse :
  
Valeurs n.f. (lat. valor, valoris). 4. Ce qui est posé comme vrai, beau, bien, selon des critères personnels ou sociaux, et sert de référence, de principe oral : partager les mêmes valeurs.
Principe. n.m. (du lat. principium, commencement).1. Cause première ; origine : Le principe de la pensée humaine.2. Proposition admise comme base d’un raisonnement ; postulat : je pars du principe que…3. Loi générale régissant en ensemble de phénomènes et vérifiée par l’exactitude de ses conséquences : Le principe d’Archimède.

Un peu de théorie

Selon Stephen R. Covey[4],  « le principe de croissance est étroitement lié à celui de potentiel, en tant que processus nécessaire à sa réalisation et au développement de nos talents, de même que les thèmes qui s’y rattachent comme la patience, l’éducation et le soutien ». 
 « Les principes ne sont pas des pratiques. Une pratique est une façon d’agir spécifique, une action. Un mode d’action peut fonctionner dans telle circonstance et échouer dans telle autre, un peu comme des parents qui essaieraient d’élever leur deuxième enfant comme ils ont élevé le premier ».
 « Si les pratiques sont spécifiques à chaque situation, les principes sont des fondamentales, profondes, universelles. Elles s’appliquent aux individus, aux couples, aux familles, aux organismes privés ou publics de toutes sortes. Lorsque ces vérités s’intègrent à nos habitudes, elles nous permettent une grande variété dans nos pratiques pour aborder toutes sortes de situations. »
 « Les principes ne sont pas des valeurs. Des voleurs peuvent très bien partager des valeurs, mais ils ne restent pas moins en contradiction avec les principes dont nous parlons. Les principes sont « le territoire ». Les valeurs sont les « cartes ». Si nous valorisons des principes justes, alors nous possédons la vérité : une connaissance des choses telles qu’elles sont. »
 « Les principes sont des lignes directrices, stables et permanentes, pour la conduite humaine. Ils sont primordiaux quasi-indiscutable. On saisira rapidement la nature évidente de ces principes en imaginant simplement une vie construite sur des principes inverses. Je doute fort que quelqu’un ait déjà sérieusement envisagé de rechercher bonheur et réussite en fondant sa vie sur l’injustice, la supercherie, la bassesse, l’inutilité, la médiocrité ou la dégradation. »
  
Soyons lucide en 2018 :
C’est pourtant bien ce qui se passe en ce moment, au sein des nations liées à l’impérialisme américain et à l’empire financier Rothschild, dont la France et la Suisse !
Les systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques sont basés sur le mensonge systématique, l’injustice, la supercherie, la bassesse, la médiocrité.
« Bien que certains individus critiquent la manière dont sont définis et vécus ses principes, il semble que chacun ait une conscience innée de leur existence. »
 « Plus nos cartes et nos paradigmes s’alignent sur ces principes ou lois naturelles, plus ils seront précis et fonctionnels. Des cartes exactes agiront en permanence sur notre efficacité personnelle et interpersonnelle bien davantage que tous nos efforts pour modifier nos idées et nos comportements ».
L’éthique de la personnalité et l’éthique du caractère
Voici ce que nous relate Stephen Covey[5] :
… « Outre mes recherches sur la perception, je m’étais lancé dans l’étude des ouvrages sur la réussite, parus aux Etats-Unis depuis 1776. Je lisais et dépouillais des centaines de livres, articles et essais traitant de ce sujet ainsi que du perfectionnement de soi, de la psychologie courante et de l’accomplissement personnel. Je tenais entre mes mains la substance et l’intégralité de ce qu’un peuple libre et démocratique considère comme les clefs d’une vie réussie. »
  « Mes recherches m’ont révélé quelque deux cents années d’écrits sur la réussite. En les lisant tous, j’ai remarqué avec étonnement leur point commun. Face à l’épreuve que ma famille traversait et les tourments similaires que j’avais avaient observé dans la vie et les récits de nombreuses personnes, j’avais de plus en plus le sentiment que toute la littérature parue ces cinquante dernières années à ce sujet était superficielle. Ces livres prônaient la nécessité d’avoir une belle image sociale. Ils proposaient des recettes et des rafistolages, des emplâtres, des remèdes miracles censés guérir des maux graves. Certes ils semblaient parfois le faire temporairement, mais ils laissaient en fait les problèmes chroniques suppurer et resurgir encore et toujours. » 
  « La littérature des cent cinquante premières années mettait tout au contraire l’accent sur ce que nous pourrions appeler « l’Ethique du caractère » pour justifier la réussite : intégrité, humilité, fidélité, sobriété, courage, justice, patience, application, simplicité, modestie et croyance. »
  « L’Ethique du caractère enseignait qu’il existe des principes de base pour une vie fructueuse et affirmait que le seul moyen de réussir sa vie et de trouver le bonheur consistait à connaître et à intégrer ces principes à notre caractère. »
 « Cependant, peu après la Première Guerre mondiale, l’explication des fondements de la réussite bascula de l’Ethique du caractère à ce que nous nommerons « l’Ethique de la personnalité ». Le succès était désormais en fonction de la personnalité, d’une image publique, d’attitudes et de comportements, de talents et de techniques qui lubrifiaient le processus d’interactions humaines. Cette éthique de la personnalité s’appuyait sur deux formes principales : d’une part des techniques applicables aux rapports entre individus, d’autre part un état d’esprit positiviste qui inspira quelques maximes bien connues « Vouloir c’est pouvoir » ou « Souriez à la vie et la vie vous sourira ! »
  « Toutefois, certains côtés de l’Ethique de la personnalité tendaient clairement à la manipulation, voire à la duperie, et incitaient à utiliser ces techniques pour se faire aimer, par exemple prétendre s’intéresser aux hobbies d’un interlocuteur pour obtenir de lui ce que l’on désire, ou encore inspirer une impression de puissance pour se frayer un chemin dans la vie par l’intimidation. »
Principes d’évolution et de changements[6]
« L’éthique de la personnalité possède un côté séduisant, attractif : elle semble proposer des solutions simples et rapides pour améliorer la qualité de la vie (efficacité personnelles, contacts humains riches et sincères) sans astreindre à suivre le processus de travail et de croissance qui, en réalité, rend tout cela possible. »
  « C’est le symbole sans la substance, un programme intitulé « Comment s’enrichir vite sans se fatiguer ». Et il semble parfois fonctionner ».
 « Toutefois cette théorie fait illusion, elle est trompeuse. Tenter de produire des résultats de haute qualité à l’aide de ces techniques, de ces rafistolages se révèle tout aussi inutile qu’essayer de se rendre à un endroit précis de Paris en consultant la carte de Lyon »
 « Erich Fromm, observateur critique des origines et des résultats de l’Ethique de la personnalité disait à ce propos :
 « Nous nous trouvons aujourd’hui face à un individu qui se comporte comme un automate, qui ne se connaît pas, ne se comprend pas. La seule personne qu’il connaisse est celle qu’il est censé être, chez qui le bavardage insignifiant a remplacé toute vraie parole, dont le sourire synthétique a remplacé le rire naturel, dont le sentiment de désespoir monotone a remplacé la véritable douleur. Il souffre d’un manque de spontanéité et d’individualité qui peut sembler incurable. Pourtant il ne diffère guère de nous tous, les millions d’autres hommes qui marchent sur cette terre »
Cela se vérifie par l’allocution d’Emmanuel Macron du 10 décembre 2018 :
Gilets jaunes : réécoutez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron. L’Obs [en ligne]. Ajoutée le 10 décembre 2018. Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=L9S_WF_YlkM
Sur internet, des citoyens français décryptent celle-ci, dont la posture corporelle d’Emmanuel Macron. Voici un exemple :
M. Macron, sa gestuelle, panique à bord …Jean-Paul Miniscloux [en ligne]. Ajoutée le 10 décembre 2018. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=SupbDWej88A&t=164s
Voici les points qu’à relevé un internaute, à partir de ses recherches, au moyen de sites internet qui parlent de la gestuelle :
  • Dans un moment de crise, la moindre des choses est de parler aux gens en direct.
  • Emmanuel Macron parle à la caméra et non aux français, cela signifie qu’il fuit les français, qu’il refuse de parler aux français.
  • Il parle assis et non debout, l’on ne voit pas ses jambes. 
  • Une posture debout donne du dynamisme, porte la parole, cela montre qu’on est chef, pieds ancrés dans le sol dans la réalité des choses.
  • L’on ne voit que la moitié du corps d’Emmanuel Macron, il est « hors-sol », hors réalité.
  • Ses mains sont agrippées au bureau, par manque d’assurance afin de ne pas fuir.
  • Il se mord la lèvre inférieure, ce qui signifie qu’il est angoissé, il ne peut plus contrôler la situation.
  • Emmanuel Macron était terrorisé par ce qu’il avait à dire, sachant que cela qu’il allait dire n’a aucun sens profond, il allait dire quelque chose « qui ne tenait pas ».
  • Pour quelqu’un qui devait annoncer quelque chose de très important, quand on veut insister sur les points les plus importants, le ton doit changer, pas se faire « fort », mais il doit changer.
  • La forme du discours : l’introduction était extrêmement longue avec du « violon « t’en veux, t’en as ». Le développement pour proposer ce que le gouvernement a décidé, ce qu’il a décidé, était la suite de l’introduction. La conclusion était inexistante.
Constat de l’internaute :
« Rien ne va s’arranger, l’on va vers quelque chose de pire. Il faut s’attendre au pire. M. Macron, moi je ne lui donne pas cher. On a assisté à la mort politique de M. Macron. Maintenant on va attendre M. Macron rendre l’âme politiquement.”
“Cela peut durer quelques jours, quelques semaines, mais pas au-delà ».
Voici l’analyse psychiatrique d’Emmanuel Macron par un psychiatre italien :
“Macron est un psychopathe” : l’analyse d’un psychiatre italien. ERTV Officiel [en ligne]. Ajoutée le 3 mai 2017. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s

« Toute notre vie est ponctuée d’étapes de croissance. Un enfant apprend d’abord à se retourner, puis à tenir assis, à marcher à quatre pattes, à se mettre debout. Ensuite seulement, il commence à courir. Chaque étape à son importance et prend un certain temps. On ne peut se dispenser d’aucune. Ce qui est vrai de toutes les phases de la vie, dans tous les domaines, qu’il s’agisse d’apprendre à jouer du piano ou de communiquer correctement avec un collègue de travail, et s’applique autant aux individus, qu’aux couples, aux familles et à toute groupe. »
A prendre conscience :
La logique de la croissance économique, selon l’idéologie néolibérale, ne respecte pas le principe fondamental et naturel, de veiller au bon déroulement des étapes de la croissance individuelle, dont chaque être humain a besoin, à partir de sa naissance et tout au long de sa vie, pour maintenir sa santé physique/physiologique, psychologique, émotionnelle, relationnelle, intellectuelle, spirituelle et environnementale.
« Nous connaissons et acceptons ce principe d’évolution dans le domaine du physique. Mais le comprendre dans le domaine des émotions, des relations humaines, voire du développement de chaque personnalité est plus délicat. Et même lorsque nous y arrivons, il est encore difficile et rare de parvenir à vivre en harmonie avec ce principe
« Nous recherchons donc des raccourcis, espérant passer outre quelques-unes de ces étapes vitales pour nous épargner temps et efforts. »
  
A prendre conscience :
Les gouvernements, au sein des nations étant liées à l’impérialisme américain, donc à l’État profond et à l’empire financier Rothschild, ne tiennent jamais compte des émotions ressenties par les individus. Les émotions sont systématiquement utilisées et instrumentalisées, par des mécanismes de manipulation des masses, afin d’asservir les populations pour répondre aux seuls intérêts de l’oligarchie.
A l’instar du gouvernement français les Autorités fédérales et cantonales en Suisse, sont complices de ces pratiques mortifères, qui représentent un crime envers l’Humanité toute entière. Elles s’appuient sur l’ignorance des citoyens pour asseoir leur pouvoir absolu. 

Exemple :
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie. Mensonges d’Etat. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 9 décembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/mensonges-detat.html
… Admettre son ignorance représente souvent la première étape de toute éducation.
Cela nous concerne tous ! Que ce soit en France, en Suisse, au sein des nations.
Cordialement
Nathalie Scheidegger, infirmière ES

Très chers lecteurs et députés,
Je partage avec vous mon occupation de l’après-midi et de la soirée, afin de diffuser à large échelle des informations aux citoyens français de toutes origines, pour les encourager à reste unis par leur mouvement “gilets jaunes” face au gouvernement corrompu qui les oppresse:
Voici un exemple:
Attentats// gilets jaunes. ChutJeDors [en ligne]. Ajoutée le 12 décembre 2018. Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=Wa2lj1lCatI
Mon commentaire est le suivant:
Voici notre contribution depuis la Suisse afin que la Vérité soit victorieuse face aux mensonges et à la tromperie d’État au sein des nations, grâce au Mouvement “Gilets jaunes” en France :
DE SIEBENTHAL, François, SCHEIDEGGER, Nathalie. Francs-Maçons, imposteurs et traîtres ? Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 14 décembre 2018. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2018/12/franc-macons-imposteurs-et-traitres.html
Nous vous invitons à écouter ces chants :
Yael Deckelbaum / Prayer of the Mothers – Official video. Yael Deckelbaum [en ligne]. Ajoutée 15 novembre 2016. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=YyFM-pWdqrY
Pourquoi ne pas y croire… (Le concert symphonique à l’Opéra Garnier 2015). PatrickBruelofficiel [en ligne]. Ajoutée le 8 avril 2015. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=sY1324yf-Eo
Que la Paix vienne sur terre par le Créateur de l’Univers et de toutes choses qui inspire chacun de ses enfants. 
Shalom Israël spirituel, dont Abraham est le patriarche qui unit les juifs issus du judaïsme authentique, les chrétiens et les musulmans.
Avec nos meilleures pensées

[1] Depuis décembre 2011 à ce jour.
[2] Evidence-Based Practice
[3] Tous ont pourtant été avisés, de manière documentée et précise, de quelle manière mon parcours professionnel, en qualité d’infirmière ES, en restant fidèle aux principes éthiques de l’Association suisse des infirmière, à la déontologie inhérente à ma profession en basant ma pratique infirmière selon le concept de « bonnes pratiques » ( Evidence based Nursing et Evidence based Practice), a engendrée progressivement ma « descente aux enfers » d’un point de vue personnel, conjugal, familial, social et professionnel.
[5] COVEY, R. Stephen. Paradigmes et principes. In : Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent. Editions First., p.28-29. ISBN 978-2-7540-0081-9
Traduction »
Aller à la barre d’outils