10. Abus d’autorité. Dans de nombreux domaines l’Etat abuse de son autorité et personne ne peut contester les décisions prises par l’Etat. Cela concerne par exemple les placements forcés (PLAFA) en EMS ou en hôpital psychiatrique (Vaud est le canton suisse qui utilise le plus cette pratique 3,3% de PLAFA sur Vaud alors que la moyenne nationale est de 1,7%) et la séparation des familles décidées par les APEA (Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte qui réalisent de très graves abus, par exemple en retirant des enfants à leurs parents). Dans ce domaine aussi, il est indispensable et urgent que des jurys citoyens, dans chaque canton, puisse vérifier les décisions prises et sanctionner les abus réalisés par les fonctionnaires.
11. Harcèlement psychologique. Le harcèlement subi par les citoyens ou par les employés doit enfin être reconnu. Les personnes ayant été harcelées par les services de l’Etat (très nombreuses démarches à devoir réaliser pendant des années sans obtenir que les lois soient appliquées) ou par un employeur (mobbing pendant des années) doivent pouvoir être dédommagées financièrement. Une procédure simple, gratuite et efficace doit être mise en place dans tous les cantons. Et le harcèlement doit ensuite cesser. Une fois de plus, les jurys citoyens seraient très utiles, étant plus indépendants que les magistrats.  

Exemple:
Mme Nathalie Scheidegger, infirmière ES a été placée de force en asile psychiatrique et forcée, par une meute de “médecins” et “infirmiers” aux ordres, de prendre une multitude de produits toxiques qui peuvent pousser au suicide…

Les raisons ? Elle remet en question depuis de longues années des abus nombreux dans le domaine médical et politique


Il est important de lui monter votre soutien, soit par des mails, nasch@bluewin.ch des visites ou des téléphones, merci beaucoup.
Adresse

Hôpital du jura bernois SA
Département pôle santé mentale
L’Abbaye 22713 Bellelay

032 484 72 72

032 484 72 66

info@sante-mentale.ch

Bellelay

032 484 72 72

Ouvert 24 h/24



Son message:

Bonjour à chacun d’entre-vous,

J’ai été mise sous PAFA le 20 juillet 2018: la ligne rouge est largement dépassée

Je précise que cette décision absurde est directement engendrée par le fait que Jean-Christophe Dubail, responsable du service social de la commune de Tramelan, a toujours refusé le dialogue concernant la cascade de facteurs précis de dysfonctionnements qui a directement induit le fait que je me retrouve dépendante du service social et désormais sous PAFA depuis vendredi 20 juillet suite à mon appel à l’APEA à Courtelary!

Depuis hier, j’ai expérimenté le fait que les différents protagonistes de mon “feuilleton professionnel” ont émis des interprétations erronées quant à leur appréciation de ma situation en général, de mon état psychique et de ma capacité de discernement. 

Tenter de leur expliquer la réalité de ma situation aboutit aux diagnostics suivants:

“Patiente logorrhéique, discours incohérent tangentielle, admet acte hétéroagressive physique récent. En décompensation maniaque. Risque de mise en danger, capacité de discernement atteinte. Nécessité prise en charge en milieu psychiatrique.

“L’acte hétéroagressif physique récent” est réel, puisque j’ai agressé verbalement, injurié et flanqué 2 baffes à Jean-Christophe Dubail, la 3ème baffe est arrivée dans le vide. J’ai déposé ma version des faits hier auprès de Vincent Glauser, policier à Tavannes.

Nous vivons vraiment dans une dictature, où les individus intègres qui dérangent le système par la Vérité quant à la dénonciation des agissements pervers et criminels d’un groupe d’individus étant les alliées et les serviteurs de l’Etat profond, dont l’objectif est de privatiser tout service public pour assurer les seuls intérêts de l’oligarchie, les leurs et les “élus” qui font partie de leur association occulte de personnes.

La vente de l’hôpital de Moutier fait partie du plan de cette mafia. 
La question est de savoir si Jean-Christophe Dubail est sous l’influence de cette mafia.

Message à Philippe Augsburger, maire de Tramelan: Jusqu’à présent vous n’avez pas pris conscience de la véracité de ce que je dénonce puisque vous n’avez pas encore pris connaissance de documents significatifs que je vous ai transmis afin d’entrer progressivement dans la “problématiser de fonds”. Lors d’un entretien vous m’avez assuré ne pas faire partie d’une association occulte de personnes et avoir aucun lien à ce sujet malgré le fait que vous avez épousé la soeur de Jean-Claude Chatelain, Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil pour la Suisse du Rite Ecossais Ancien et Accepté au 33ème degré.

La situation que je vis démontre clairement les abus de pouvoir institutionnalisésJe témoigne par écrit de chaque étape de mon parcours professionnel, en étant devenue “par défaut”:
  • Infirmière-“avocate” pour défendre les droits humains fondamentaux ainsi que le respect des lois en vigueur en Suisse, dont le droit du travail, le droit des patients, le Nouveau Droit de protection de l’adulte entré en vigueur le 1er janvier 2013.
  • Infirmière-“policière” pour rechercher de manière très précise l’origine des différents facteurs et de l’influence mafieuse qui ont engendré le fait que le peuple suisse a perdu sa souveraineté en 1999, la perte de ses droits civiques et le non respect des Droits humains fondamentaux.
  • Infirmière-“sociologue” afin d’étudier les impacts de cette influence occulte au sein de la population en Suisse.
  • Infirmière “éthologue” afin d’étudier les comportements humains lors de toute relation interpersonnelle.
Lundi j’ai la possibilité de faire recours contre cette PAFA auprès de la Cour Suprême du canton de Berne, Tribunal de la protection de l’enfant et de l’adulte.

Selon mes 7 années d’expérience ma crainte est d’être confrontée à nouveau à un groupe d’individus non-intègres au service de l’Etat profond dont le risque potentiel accru est que ces individus décident de maintenir cette PAFA.

Je vous rappelle que par mes  compétences professionnelles  acquises lors de ma formation à Espace-Compétences à Cully entre décembre 2007 et décembre 2009 puis durant l’année 2011, m’ayant permis d’obtenir le titre unifiée d’infirmière ES, j’ai contribué à 2 reprises à modifier des équipes de soins dysfonctionnelles en équipe de soins bienveillante et performante, dont le concept qui a été mis en place est l’interprofessionnalité (=Buurtzorg = leadership “Opale” selon F. Laloux) qui correspond à la mise en oeuvre concrète de la stratégie globale “Santé 2020” adoptée par le Conseil fédéral le 23 janvier 2013, dont le document de l’ASI “Perspectives 2020” fait écho. 

Voici des informations qui confirme mes allégations quant à l’influence occulte au sein de notre système politique, institutionnel, judiciaire et médiatique, en Suisse, également en France en raison de l’influence de l’Etat profond:



Une lanceuse d’alerte genevoise, cadre supérieure, vient d’être licenciée en juin 2018 car elle a eu le courage de dénoncer les dysfonctionnements ayant lieu à l‘Office des poursuites de Genève !
A ce sujet, merci de lire le dernier article de mon blog :

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/07/20/office-des-poursuites-de-geneve-la-lanceuse-d-alerte-est-lic-293332.html



Le sens profond de cette “erreur de couleur” met du baume au coeur: 
Erreur de couleur lors du survol par la Patrouille de France le 14 juillet 2018/ défilé militaire. Paris vidéostars [en ligne]. 14 juillet 2018. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=tquOun9H2q8&lc=z222srvqfuetgjtop04t1aokgsthv5vn5kmuzo02saqlbk0h00410
 PETITDEMANGE, Serge. Baïonnettes intelligentes. Jasper Mader. [en ligne]. 17 juillet 2018. Disponible à l’adresse: https://www.youtube.com/watch?v=0SXV9b7koJ0

J’attends un soutien de votre part, pour me délivrer de cette situation qui délivrera également tout citoyen intègre et tout individu intègre vivant en Suisse, et je l’espère également en France et ailleurs dans le monde.

Cordialement

Nathalie Scheidegger, infirmière ES

Adresse

Hôpital du jura bernois SA
Département pôle santé mentale


L’Abbaye 22713 Bellelay
 032 484 72 72
 032 484 72 66
info@sante-mentale.ch

Bellelay

032 484 72 72

Ouvert 24 h/24
Bonjour à chacun d’entre-vous,

Suite de mon feuilleton professionnel:
Vendredi matin 20 juillet: M. Glauser, policier a recueilli ma version des faits quant à mon litige avec Jean-Christophe Dubail.
La commune est fermée toute la journée le vendredi en raison de leur horaire spécial vacances. Donc, cet après-midi, j’ai dû trouver une solution pour être dans la possibilité de me nourrir durant le week-end.
Je me suis adressé cet après-midi par téléphone au policier M. Glauser afin qu’il me propose une solution. Sur sa consigne j’ai téléphoné à l’APEA qui ne peut rien faire pour moi, ni la préfecture à Courtelary.
Finalement, c’est l’Association “Partages” qui comme d’habitude me dépanne lorsque je n’ai plus aucune ressource financière à disposition.

En fait, c’est plus que me “dépanner”, car les membres du comité m’ont toujours soutenu par des bons à Migros ou Coop pour que je puisse subvenir à mes besoins alimentaires en cas d’extrême nécessité. 
Dont un soutien alimentaire entre fin décembre 2016 et juin 2017, puisque après mon licenciement au sein de  l’EMS Ried, signifié oralement le 24 septembre 2016 et par courrier le 26 septembre 2016, en raison de nombreux facteurs indépendants de ma volonté, je n’avais aucune ressource financière durant 6 mois.

Dans le cadre de “mon feuilleton professionnel”, je suis en mesure de démontrer clairement, que c’est le fait qu’aucun acteur ne veut, ou ne peut pas prendre ses responsabilités spécifiques, dans le champ d’action qui est le sien, qui par effet “domino” induit la paupérisation d’un individu. 
Ma situation actuelle représente dont le symptôme “vivant” d’un dysfonctionnement politique, institutionnel, judiciaire et médiatique dont ma situation catastrophique personnelle, familiale, sociale et professionnelle est en lien direct avec une cascade de facteurs dysfonctionnels sur lesquels je n’ai aucune emprise. 

Seule ma manière de faire face à l’adversité me permettra de ressortir “du fonds du puits” dans lequel le Système pervers et criminel m’a placé, puisque nos Autorités fédérales refusent de reconnaître  légalement la plus-value du rôle autonome de la profession infirmière et n’ont jamais mis en œuvre des Recommandations et des directives précises afin de clarifier les conditions cadres dont la profession infirmière à besoin pour prodiguer des prestations de soins adaptés, individualités, efficaces, efficients, économiques et surtout sécuritaire, à l’égard des patients/résidents et des professionnels de santé intègres, tel le “modèle social vaudois” qui est une référence exemplaire. 

Témoigner de mon parcours professionnel, semé d’embûches,  permettra de contribuer à un changement de paradigme:l’interprofessionnalité selon la stratégie globale “Santé 2020” approuvée par le Conseil Fédéral le 23 janvier 2013 et dont le document de l’ASI Perspectives “2020” fait écho!

Seule la vérité permet à tout système d’être sain, bienveillant et pérenne. 

Le mensonge induit inévitablement la mort de tous les systèmes, quel qu’il soit sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental. 
Cordialement
Nathalie 

—-Message d’origine—-
De : nasch@bluewin.ch
Date : 20/07/2018 – 15:35 (GMT)
À :
Objet : Fwd: Demande de nouvelles et magnifique occasion de contribuer à un éveil collectif des consciences

Bonjour Viviane,
Voici le courriel dont je t’ai parlé.
Je te remercie avec gratitude de cette immense coup de pouce. J’espère que la rédaction de mon travail de synthèse démontrant la réalité des graves dysfonctionnements de nos Autorités suisses permettra de contribuer à des réajustements quant à la gestion politique, institutionnelle, judiciaire et médiatique de notre pays.
Comme je te l’ai indiqué au téléphone, j’ai un entretien avec le maire, Philippe Augsburger le 26 juillet prochain et un rendez-vous le 8 août 2018 à l’APEA en présence d’Eloïse Lauber.
Cordialement
Nathalie

—-Message d’origine—-
De : nasch@bluewin.ch
Date : 19/07/2018 – 09:07 (GMT)
À :
Cc …
Objet : Demande de nouvelles et magnifique occasion de contribuer à un éveil collectif des consciences

Bonjour M. Dubail,
Je viens de consulter mon compte bancaire par e-banking et je constate que les allocations n’ont pas encore été versées. Je vous remercie de m’en indiquer la raison.
Je vous reprécise à nouveau qu’il est impossible pour un membre intègre de la profession infirmière de prodiguer des prestations de soins selon les règles de “l’Art infirmier” en respectant:
  • Le Droit des patients, dont le Nouveau Droit de protection de l’adulte entré en vigueur le 1er janvier 2013
  • Les principes éthiques que sont l’autonomie, la justice, la bientraitance et la non-malfaisance
  • La déontologie inhérente à la profession infirmière
  • L’Evidence based Nursing et l’Evidence based Practice
Ce qui a pour conséquence, que dans les conditions actuelles, où le mensonge règne en Maître en raison d’une infiltration criminelle avérée au sein de notre système politique, institutionnel. judiciaire et médiatique, dont les membresnon-intègres des Autorités fédérales sont complices, des individus malveillants, pervers et criminels mettent intentionnellement des “bâtons dans les roues” envers les membres intègres de la profession infirmière dans l’objectif de les empêcher de pratiquer leur profession selon “l’Art infirmier”

Je vous rappelle que “l’Art infirmier” permet d’équilibrer le fonctionnement de tout système quel qu’il soit, sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental dont la plus-value est de respecter inconditionnellement l’intégrité physique/physiologique, psychologique, émotionnelle, relationnelle et spirituelle de tout Etre humain en composant avec les difficultés, les maladies et/ou handicaps, les changements d’un état de santé, tous les facteurs pouvant engendrer une rupture dans le continuum de vie.
A cet effet, il est primordial que la profession infirmière puisse mettre en mouvement la “démarche infirmière réflexive” sans entrave afin d’être en mesure de planifier des prestations de soins adaptées, individualisées, efficaces, efficientes et sécuritaires, selon ce que stipule l’article 32 de la LAMal. 
J’ai intentionnellement pas noté l’attribut “économique” puisque dans notre monde “à l’envers”, tout est organisé selon la pensée néolibérale qui privilégie la croissance économique au détriment de la croissance individuelle, ce qui a pour effet d’induire et de maintenir le chaos, en Suisse et dans toutes les nations. 

Il serait temps que votre esprit puisse prendre conscience de ce que je contribue à vous faire intégrer par mes explicationsquant à cette problématique qui est un problème de santé publique majeur, concerne chaque citoyen suisse, toute personne résidant en Suisse et également le monde entier ( Voir l’article Congrès du CII à Barcelone en fichier-joint). 

La commune de Tramelan se vante d’être un berceau d’Humanité, et bien elle a une magnifique occasion de le démontrer par des actes concrets en soutenant ma démarche citoyenne et professionnelle en qualité d’infirmière ES, étant au service de la Vérité, de la justice, de la bientraitance et de la non-malfaisance. 

Toute attitude contraire est complice d’un crime envers l’Humanité.

Cordialement

Nathalie Scheidegger, infirmière ES
Une infirmière sauve des vies et sauver une infirmière sauve des vies! Mon prochain document, rédigé de manière conceptuelle vous le démontrera.

Pièces jointes

Documents complets:

Traduction »
Aller à la barre d’outils