Urnes genevoises !

Urnes transparentes ou funéraires ?

https://desiebenthal.blogspot.com/2019/05/fraudes-mme-maudet-impliquee.html


Comment niez les évidences !

Ils ont voté par électronique pour accepter le vote par électronique, sic, et çà coûte des millions depuis des années, le chiffre est bien caché !
Avec une landsgemeinde par quartier, une « Assemblée du pays », on pourrait se payer des repas et des fêtes arrosées gigantesques pour tous, après avoir voté, sans tricheries possibles !


On votait déjà à Genève par électronique en 2004, sic… mais on ne l’a accepté juridiquement par un vote qu’ en 2009

2004

Devant le peuple ? Décision de faire voter en 2008

e-voting

28 août 2008 13:38; Act: 28.08.2008 20:42Print

Le vote électronique devant le peuple

Le Grand Conseil genevois a accepté jeudi de soumettre au peuple le principe du vote électronique.


Vote cantonal en 2009

Résultats de la votation du 8 février 2009

Votation cantonale

Objet n°1 : Introduction du vote électronique

Acceptez-vous la loi constitutionnelle modifiant la constitution de la République et canton de Genève (Introduction du vote électronique), du 28 août 2008 (A 2 00 – 10013) ?
OUI

70.20%



NON

29.80%

Les chiffres cachent le fait qu’une partie des votes sont faits par électronique, depuis 2004, sic…


Genève: M. Michel Warynski
François de Siebenthal <siebenthal@gmail.com> 30 octobre 2013 à 21:51

A contrario par évidence sur le site et même par écrit dans les documents in concreto remis par décision du Conseil d’Etat genevois du 3 juin 2009 qui refuse le recours, notamment dans ses annexes, et surtout dans la lettre datée du 27 mai et provenant de la direction de l’organisation, des systèmes d’information et du dépouillement centralisé, nous trouvons notamment les informations suivantes sous la signature de M. Michel Warynski: En page 2 de cette lettre, avant dernier alinéa : Le canton confirme refuser de donner le nombre de voix obtenus par électronique et par correspondance.


Ils ont donc voté par électronique pour accepter ce vote par électronique, sic…

https://desiebenthal.blogspot.com/2019/05/recours-retrospectif-personnel.html

de Mathieu Despont 

Ça fait des années que je m’intéresse au vote électronique et ses dérive. Dernièrement, j’ai écrit tout un dossier sur le vote électronique en suisse qui arrive au point mort avec tous les cantons qui ne veulent pas le mettre en place… et le conseil fédéral qui poursuit sa politique de vouloir le mettre en place… mais rien n’est moins sûr.

Le code du système genevois est openSource.. mais il a aussi eu des failles par le passé.. et surtout mois ce qui me fait peur c’est qu’il est utilisé pour plusieurs canton !!
La centralisation qu’offre le vote électronique me fait très peur… le problème est autour du code.. pas forcément le code lui même…..
.. les employés par exemple.. et le scandale de la fraude par des fonctionnaires genevois montre bien le risque.

La société syctl qui a développé le système de vote “dit de la poste” n’est pas toute blanche… elle agit partout dans le monde… et n’est franchement pas transparente.
Pour la première fois, le code a du être mis à disposition d’un public (sur demande) car la loi suisse oblige à avoir un code open source pour les systèmes a vérifiabilité complète. (le niveau requis pour être déployé à l’échelle suisse et 100% de la population)

Ainsi grâce à cette loi suisse finalement assez bien vue ! … les australiens ont pu dénoncer (à l’aide d’une canadienne) les failles de sécurité du code de scytl utilisé en Australie !

Toute une histoire, finalement je questionne sur la pertinence du vote comme méthode de décision… sur la décentralisation qui assure un niveau de corruption faible, sur le tirage au sort du conseil national pour éviter d’avoir recours au vote ! (bien qu’il y a aussi des méthodes à vérifier) 🗳

Bonne lecture

https://martouf.ch/…/le-systeme-de-vote-electronique…/

Mathieu Despont Damien Pugliese qui comprend vraiment l’informatique ?
Les hashgraphes c’est joli…
Mais qui nous dit que le code utilisé est celui qui est audité ?

Quoique le hasgraphe est plus un protocole qu’un code… ainsi on pourrait peut être éventuellement éliminer ceux qui ne respectent pas le protocole. Donc c’est plus sûr…

Mais au delà des considérations techniques, j’y reviens, le vote est-il une bonne manière de décider ?
C’est juste 2 armées qui s’affrontent sans tuer les opposants…
On a bien évolué depuis cette époque. Le consentement c’est bien mieux.

La décentralisation est très importante. Pour le moment je me dis que la landesgemeinde… c’est le plus sûr.
Après il y a la question de la pression sociale et du vote secret qu’on peut améliorer avec des systèmes sur papier.
C’est nettement plus intuitif que n’importe quel système informatique.

Rien ne ressemble plus à un fichier qu’un autre fichier..

Souvent il y a des arguments en faveur du vote électronique pour augmenter la participation. Les statistiques montre que ça ne marche pas. Bien au contraire, ça désacralise le vote.

Quand on fait une fête comme la landesgemeinde… tout le monde est là. On discute, on débat. On boit ! 😛 🍻 
.. et personne ne fait autre chose ce jour là. Tout le monde prend du temps pour participer au système politique ce qui ne se fait plus de nos jours.


Fraudes démocratiques sur la TV tessinoise
https://www.rsi.ch/la1/programmi/informazione/il-quotidiano/Il-Quotidiano-3751612.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »