Valais: fraudes et francs-maçons.



Fraudes démocratiques: empreintes des tricheurs !


Pour des empreintes laissées sur du papier, on utilise un colorant rouge qui se lie naturellement aux molécules de gras.
Il faut geler toutes les preuves et traces sur tout le canton, notamment à Sion et à Martigny …

La justice des francs-maçons de chez nous

Les francs-maçons, en Valais et ailleurs, se désignent entre eux comme des frères, bien plus que des alliés, des membres d’une même communauté qui ont le devoir, parmi eux d’abord, d’entretenir et de fortifier des sentiments de fraternité et d’égalité (Principes maçonniques généraux de la Grande Loge Suisse Alpina, Article II). Les francs-maçons sont des alliés consentants au sein de l’Alliance. Un frère ne peut pas être chassé de sa Loge et ses relations avec elle demeurent indissolubles. Les frères francs-maçons sont des alliés éternels et secrets.

Le secret et l’intransparence sont parties intégrantes de la franc-maçonnerie. Questionnés à ce sujet, le franc-maçon dira que la prudence dicte cette obscurité du fait des persécutions passées à son encontre. Et, dans le même temps, le compagnon affirmera que la Loge à laquelle il appartient ne fait rien de répréhensible.

Citoyen inscrit dans une cité, devant participer à la vie publique, le franc-maçon peut être aussi un justiciable. Pourtant, dit la loi maçonnique, aucune Brouille, ni Querelle privée ne doit passer le Seuil de la Loge (Les “Constitutions d’Anderson“).

Un Maçon doit être également un paisible Sujet à l’égard des Pouvoirs Civils. Il doit donc respecter la loi civile ordinaire.

Trois fondements clairs appartiennent donc aux Loges maçonniques :
secret, prudence et intransparence des membres
aucune Brouille ne doit passer le seuil de la Loge entre Frères
respect des lois civiles

Alors surgit immanquablement cette question cruelle : un franc-maçon citoyen peut être attaqué en justice par un citoyen ordinaire et jugé par un magistrat assisté d’un expert ou confronté à un procureur. Comment dès lors accepter qu’un juge, un greffier, un procureur, un auxiliaire de justice, un expert judiciaire puissent fonctionner ès qualités sans préablement indiquer son appartenance (et celle de l’une des parties ou d’un autre magistrat) à une Loge maçonnique ?

Un magistrat franc-maçon, un procureur franc-maçon, un expert judiciaire franc-maçon, un auxiliaire de justice franc-maçon devra de par son appartenance même au mouvement franc-maçonnique privilégier son frère en franc-maçonnerie dans le litige l’impliquant ès qualités.

En son temps, il y a quelques années, l’UDC avait tenté de convaincre le Parlement cantonal de la nécessité pour les francs-maçons membres du législatif de devoir annoncer de tels liens d’intérêt. La réponse, sans débat, fut négative.

Si l’on peut penser que les liens francs-maçonniques ne peuvent avoir une intensité trop forte à l’intérieur d’un Parlement cantonal qu’il faille songer à une obligation d’annonce d’appartenance à une Loge, la question est bien plus dangereuse dans le monde d’ici bas de la justice de chez nous. Est-il en effet admissible que des juges, des magistrats, des auxiliaires de justice puissent fonctionner ès qualités dans un litige impliquant un seul franc-maçon ?

Le Grand Conseil valaisan a débattu de cette question à la suite d’une motion du député cantonal de jadis Oskar Freysinger. La motion fut balayée. La Grande Loge Suisse de l’Alpina argumenta en se fondant sur le principe constitutionnel de la liberté d’association qui prohibe toute discrimination en matière de conceptions religieuses ou philosophiques. On ne pourrait interdire à un magistrat franc-maçon d’exercer la fonction de juge.

Dans la réalité, il ne s’agit pas d’interdire à un franc-maçon de devenir juge; il s’agit d’interdire à un juge franc-maçon d’exercer sa fonction dans une cause impliquant un Frère maçonnique. De même, il ne s’agit pas d’interdire une association de francs-maçons. Il s’agit d’interdire qu’un juge franc-maçon ne respecte pas la CEDH et la Constitution fédérale en matière d’impartialité. Tout citoyen, ne fut-il pas franc-maçon, a le droit à être jugé par un magistrat impartial et indépendant.

Répondre affirmativement à la question posée ci-dessus en gras, c’est avouer que le principe de récusation, prévue dans la CEDH, la Constitution fédérale et les codes de procédure pénale et civile, ne saurait s’appliquer aux francs-maçons intransparents, secrets et si frères … entre eux.

Ce qui est en cause n’est pas le droit à la libre association des francs-maçons. Ce qui est en cause est le silence et le secret entourant la franc-maçonnerie qui peut alors s’immiscer dans les structures légales de la société et les pervertir au-delà des exigences de la loi à fin de favoriser les intérêts bien compris de certains justiciables … francs-maçons.

7 juillet 2012 Redaction 1dex 




(Par Stéphane Riand)

Post Scriptum en formes de liens :

Les Amis Sincères, à Epinassey / St-Maurice

Progrès et Vérité, à l’Orient de Bex

L’Eglise et la franc-maçonnerie, vue par l’UDC

Pensée et Action, Orient de Martigny

Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA)

Sur l’appartenance maçonnique des magistrats et la motion Oskar Freysinger




En France:

https://barruel.com/

Aux USA et dans l’empire:

EXCLUSIF – INFO – www.barruel.com – INFO – EXCLUSIF

PREUVES D’UNE CONSPIRATION.

L’Ordre des Skull and Bones.


Après 16 livres et 25 années de recherches fondamentales, je pensais que j’avais tout entendu… que le monde était un désordre confus, probablement au-delà de toute compréhension, certainement au-delà de tout salut, et que je ne pouvais pas faire grand chose à son sujet.
En 1968 mon livre “Technologie de l’Ouest et Développement Économique Soviétique” a été publié par l’Institution Hoover à l’université Stanford. En trois volumes substantiels, j’ai détaillé comment l’Ouest avait construit l’Union Soviétique. Cependant, le travail a produit un puzzle apparemment insoluble – pourquoi avons nous fait ceci ? Pourquoi avons nous construit l’Union Soviétique, pendant que nous avons aussi transféré la technologie à l’Allemagne de Hitler ? Pourquoi Washington veut dissimuler ces faits ? Pourquoi avons nous soutenu le pouvoir militaire Soviétique ? Et soutenu le notre simultanément ?
Dans les livres subséquents, la série des “Wall Street”, j’ai posé plus de questions – mais aucune réponses. J’étais arrivé plus ou moins à la conclusion qu’il n’y avait aucune réponse rationnelle qui pouvait être prouvée.
Alors il y a à peu près un an, j’ai reçu une fournée de huit pouces de documents – rien de moins que la liste d’adhésion à une société secrète américaine. En jetant un coup d’œil sur cette liste, il était évident que ce n’était pas un groupe ordinaire. Les noms inscrits représentaient le Pouvoir, avec un P majuscule. Plus j’ai cherché à approfondir chaque individu, un modèle a émergé… et un monde autrefois flou est devenu clair comme du cristal.
Le livre que vous lirez ici est une version combinée, d’une série qui fait un rapport sur cette recherche. Chaque volume est construit sur le volume antérieur dans un processus logique, pas à pas.
Ces volumes expliqueront pourquoi l’Ouest a aidé les soviets et Hitler ; pourquoi nous allons à la guerre, pour perdre ; pourquoi Wall Street aime les marxistes et les nazis ; pourquoi les enfants ne peuvent pas lire ; pourquoi les églises sont devenues des sources de la propagande ; pourquoi des faits historiques sont supprimés, pourquoi les politiciens mentent et cent autres pourquoi.
Cette série est infiniment plus importante que les séries originales de “Technologie De l’ouest” sur les transferts technologiques.

Si je devais avoir une œuvre majeure, c’est ce livre.ANTONY C. SUTTON
Phénix, Arizona,
Le 30 juillet 1983




Vous allez lire la traduction française de la première partie du livre de monsieur Antony Sutton intitulé : America’s Secret Establishment – An Introduction to The Order of Skull and Bones.
Ce texte a été rédigé en 1983…
Cet auteur, mondialement connu pour ses écrits, avec qui j’avais eu de très bonnes relations, démontre dans son livre comment la secte aux pratiques sataniques des Skull and Bones, liée à l’ordre des Illuminés de Bavière, finance les guerres, les révolutions (LIRE) et impose au monde avec ses frères francs-maçons, son “nouvel ordre mondial”, avec l’ONU, ainsi que d’autres organismes internationaux, et avec ses cénacles discrets tels que le Bilderberg, la trilatérale, le CFR, le Bohemian club…
Un livre unique au monde.
Ainsi, vous voyez que ces sectes, leurs banques, groupes financiers qui ont massacré hier, sont les mêmes qui pillent, volent, tuent aujourd’hui… et “façonnent” les esprits de demain…
Le massacre physique et moral des innocents peut continuer.
En France, la république jacobine maçonnique se porte bien.
Idem pour l’Europe maçonnique qui continue sa route…
Et, dans le monde, la “république universelle” se met en place dans le sang.
Voici ce document, et vous avez là sous les yeux la preuve qu’une conspiration contre les états et les religions existe.
J’espère pouvoir éditer la version française complète, texte intégral et documents, si mes très modestes moyens me le permettent…
Pour lire le livre de monsieur Antony Sutton, qu’il considérait comme son oeuvre majeure, cliquez sur la couverture ou ICI.

Pour en savoir plus sur l’auteur, lisez cet article => antony-sutton.html


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »