L’un des plus grands actionnaires de Facebook… c’est la BNS…


Monnaie Facebook lancée depuis la Suisse ?


Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de moyen de paiement sur certaines grandes plateformes voire chez des revendeurs. Elle pourra aussi être échangée via WhatsApp et Messenger entre particuliers.

Crédit : LeWeb / Flickr

Xavier Niel, par l’intermédiaire de son groupe Iliad (Free), aurait investi dans Libra, le projet de cryptomonnaie de Facebook. D’après les information des Échos, Iliad aurait mis au minimum 10 millions de dollars sur la table pour rejoindre l’opération. « Ce ‘ticket’ permet de disposer d’une place au sein de la fondation suisse créée par Facebook pour réunir tous les investisseurs du projet. Surtout, ce ticket permet à Xavier Niel de disposer d’un ‘nœud’ (serveur) de la blockchain de la future cryptomonnaie », explique le média économique.

Xavier Niel et Iliad misent sur Facebook et sa cryptomonnaie

Facebook aurait déjà convaincu plus de 20 groupes de rejoindre le projet, parmi lesquels des géants comme Uber, Spotify, Lyft ou Booking.com. L’objectif est de réunir une centaine de gros investisseurs avant la fin de l’année 2019. Tous ces partenariats rendent optimistes quant à l’utilité de cette nouvelle cryptomonnaie. L’objectif de Facebook est d’imposer ce nouveau moyen de paiement sur les grandes plateformes, ce que n’a pas réussi à faire le Bitcoin. Mais si des Uber, Booking, Spotify et compagnie investissent, on peut penser qu’elles autoriseront le paiement avec Libra sur leurs services, qui deviendrait alors un genre de PayPal boosté à la blockchain.

Lire aussi : Facebook négocie avec Visa et Mastercard pour créer sa cryptomonnaie

Les Échos rappellent également que l’intérêt de Libra sera de pouvoir envoyer de l’argent entre particuliers via les applications de l’écosystème Facebook. Cela devrait débarquer d’abord sur WhatsApp et Messenger, puis sur Instagram un peu plus tard. Pour rappel, Facebook a confirmé la fusion des messageries WhatsApp, Instagram et Messenger dès 2020, année lors de laquelle doit arriver sa cryptomonnaie. Coïncidence ?

Contrairement à la majorité des cryptomonnaies comme le bitcoin (BTC) ou l’ether (ETH), Libra ne devrait pas souffrir de volatilité et être donc bien moins risquée. Elle sera en effet indexée sur des devises de confiance comprenant le dollar (US), l’euro, la livre et le yen, qui pourraient même être rejoints par d’autres monnaies.

Source : Les Échos

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils