1er août jusqu’ à 23h à Lausanne.



Fête suisse, feux du premier août à Lausanne.




dès 19h30, nous nous retrouvons avec nos piques-niques canadiens sur les marches du tribunal de district de Montbenon, près de la statue de Guillaume Tell.


Nombreux ateliers pour enfants dès 11h00 !
Le traditionnel atelier de lampions du 1er août, mais aussi des promenades, des courses au carton, des ateliers de créations de fruits et légumes, et un stand Guillaume Tell avec des activités autour de la pomme et des mini-promenades sur le site de Montbenon ( de la Chapelle Guillaume Tell à la statue Guillaume Tell ).

De quoi digérer le pique-nique en s’amusant.








Prière patriotique      

– 1 –
Seigneur accorde ton secours
Au beau pays que mon coeur aime
Celui que j’aimerai toujours
Celui que j’aimerai quand même.
Refrain
[Tu m’as dit d’aimer, j’obéis,
Mon Dieu protège mon pays.
] [bis]
– 2 –
Je l’aime pour ses frais vallons
Et j’aime d’un amour intime
La cime blanche de ses monts
Où plane l’aigle au vol sublime.
– 3 –
Il est ma force et mon appui
M’indique le chemin à suivre
Je l’aime et je dépends de lui
Ailleurs je ne pourrais pas vivre.
– 4 –
Dès que son nom est prononcé
Je sens tressaillir ma poitrine
Où son amour ensemencé
Au fond du coeur a pris racine.
– 5 –
Jadis, unissant leurs efforts,
Des gens d’ailleurs l’ont voulu prendre
Je le chéris d’autant plus fort
Que mes aïeux l’ont su défendre. 

Paroles et musique:
E. Jaques – Dalcroze

Lausanne à Table organise son emblématique Pique-Nique du 1er août dans l’un des plus beaux parcs de Lausanne : l’Esplanade de Montbenon.

Un marché local avec des artisans de la région soigneusement sélectionnés et des produits de première qualité, permettent de composer ou d’agrémenter votre pique-nique et de le savourer les pieds dans l’herbe, face au Léman.



Des transats, des parasols et des grills seront mis à disposition.



Un bar tenu par la Brasserie de Montbenon fera la part belle aux boissons locales. 



Et comme toujours, il y aura des animations pour les enfants avec le traditionnel atelier de lampions, des contes et autres surprises gourmandes.






*DATE et HORAIRES : 1er août : 11h à 23h



*LIEU : Esplanade de Montbenon




En cas de forte pluie, chez moi au 23, av. Ed. Dapples,  1006 LAUSANNE 021 616 88 88.


Entrée libre, animations pour les enfants offertes par l’association Lausanne à Table.



HORAIRES 


11-12h  OU 18H20: Service religieux POUR CEUX QUI LE VEULENT BIEN à l’ Eglise Sacré-Coeur, chemin du Beau-Rivage PRèS D’ OUCHY OU à 18H20 à LA BASILIQUE, VOIR PLUS BAS.




Puis à l’ Esplanade de Montbenon



table de dégustation des membres Lausanne à Table :

notamment…

11-12h : Boulangerie de Yens, pains



12-13h : Saveur PimenThé, thés et cafés



13-14h : Mozza’fiato, fromages



14-15h : POM POM, jus de fruits



15-16h : Kalan Paletas Artesanales, glaces 



16-17h : Patisseries Japonaises, OSIO, pâtisseries



17-18h : Cannelle Rebelle, tartinades




18-19h : RocketCoffee, liqueur de café



+ sirop La Suisserie toute la journée




Vous pouvez venir profiter du parc avec nos transats, tables, parasols et grills à disposition, avec votre propre pique-nique, ou en faisant vos emplettes à nos différents stands. Au programme du Pique-Nique 2018 :
– La Boucherie La Campagnarde (Chexbres), avec ses grillades variées et ses très nombreuses saucisses aromatisées maison, un régal !
– La Boulangerie Bildlingmeyer (Chexbres), avec ses pains et pâtisseries artisanales.
– On retrouve avec plaisir Chez Laurène – Café & épicerie qui est maintenant installée à Lausanne avec fromages, miels, confitures, caramels, etc.



– Chez Denis revient avec sa sélection de fromages, ses terrines maison et sa fameuse raclette.



– La Suppa vient nous rafraîchir avec ses soupes froides et ses tartines de saison.



– VitaVerDura pour faire le plein de fruits et légumes locaux.



– La Ville de Lausanne propose les produits de ses domaines agricoles, avec tartines, crème double et petits fruits, etc.



– Pour les glaces c’est La Brebisane, glace au lait de brebis !



Et enfin, les petits nouveaux que vous attendez avec impatience et qu’on est très heureux d’accueillir à ce pique-nique :



– Empanadas Tayta : des empanadas pleines de saveurs locales



– Hotsauce : pour pimenter votre pique-nique (à déguster sur le stand et à acheter pour prolonger le plaisir)



– Mamie Galette : crêpes, galettes et pain perdu


L’autre nouveauté, c’est Live in Design qui vient s’occuper des grills avec leurs conseils pour des grillades au top.

Et bien sûr, évidemment, of course, obviously, les amis de la Brasserie de Montbenon tiendront le bar avec talent, locavoritude et ambiaciation 


18:20 Service religieux POUR CEUX QUI LE VEULENT BIEN à la Basilique de Notre-Dame de l’Assomption



dès 19h30, nous nous retrouvons avec nos piques-niques canadiens sur les marches du tribunal de district de Montbenon, ex cantonal et ex tribunal fédéral, près de la statue de Guillaume Tell.


rsvp 







Une magnifique vue sur le lac et ses feux d’artifice !


http://desiebenthal.blogspot.com/2018/06/revision-totale-de-la-constitution.html

La Constitution Fédérale suisse – et je l’ai aussi dit comme beaucoup dès le début de ce débat – est parfaite et n’a besoin d’aucune modification. Par contre, elle doit être respectée, appliquée, et c’est là que le bât blesse. Elle s’ouvre en effet sur ces paroles admirables: “Au Nom du Dieu Tout-Puissant”. Au risque d’en choquer quelques-uns ou plusieurs,je suis convaincue que la solution pour régler les problèmes que les citoyens rencontrent aujourd’hui avec la “justice” helvétique réside dans cette seule phrase d’une portée insoupçonnée. Pour contourner la Constitution Fédérale, des hommes, des femmes, assermentés, agissant au titre de “docteurs de la loi”, ont créé la jurisprudence, c’est-à-dire leurs propres lois pour remplacer peu à peu les lois constitutionnelles établies. Ce sont des usurpateurs – puissants mais pas invincibles – et la jurisprudence est un leurre car elle obéit souvent à des intérêts non-avoués, à des règlements occultes et à du copinage. Difficile ensuite de rectifier le tir, même en s’appuyant sur la Constitution Fédérale qui devrait prévaloir sur ces petits arrangements entre initiés. Il y a pas mal de temps, Pierre Vodoz, aujourd’hui décédé, avait dévoilé le rapport existant entre la franc-maçonnerie et Satan dès le 3ème ou 4ème degré de cette société secrète. Nous découvrons aujourd’hui peu à peu, que la plupart des “docteurs de la loi” sont membres d’une société secrète et souvent de la franc-maçonnerie. Je ne cherche à convertir personne et n’appartiens à aucune religion mais je pense sincèrement qu’en mettant en pratique les lois spirituelles de ce “Dieu Tout-Puissant à Qui nous dédions notre Constitution Fédérale – et pour cela, pas besoin de faire du prosélytisme – nous aurons les moyens de lutter contre ces forces occultes qui ont pris le pouvoir de la “justice”. Pas besoin non plus d’aller beugler “le Ranz des Vaches” dans les gares des grandes métropoles européennes. J’ai fait l’expérience personnelle qu’on peut agir individuellement et obtenir des résultats étonnants sans provocation. Je crois fermement que “Nous devons obéir à Dieu comme chef plutôt qu’aux hommes” (Ac. 5 : 29). Enfin, puisque c’est aujourd’hui le 1er août, jour de notre Fête Nationale et qu’en général, lorsqu’on entonne l’hymne national (Sur nos monts quand le soleil…)on ne se souvient que des paroles de la 1ère strophe, je vous invite à relire les trois
autres dans lesquelles on ne trouve pas moins de 7 références à ce fameux “Dieu Tout-Puissant” à Qui s’adresse notre Constitution Fédérale.


Merci pour la libération !




Je vous remercie avec gratitude pour votre soutien, que se soit par vos prières, vos pensées et vos actionsGrâce à votre soutien concret cela m’a permis de rester sereine dans cet épisode de mon “feuilleton professionnel” qu’il aurait été impossible à résoudreà moi toute seule, étant donné la virulence dont fait preuve les sots, les ignorants et les serviteurs de l’Etat profond. 

Durant mon internement à la clinique de Bellelay j’ai été étonnée d’avoir aucune demande de mes nouvelles, ni de soutien de la part des membres de mon association professionnelle du siège central de l’ASI à Berne. Ceci dit sans aucun jugement, il s’agit d’un constat.

Etant donné que notre adversaire est la pègre suisse, il est évident que les individus intègres reçoivent des directives et des contraintes précises de la part des serviteurs du mensonge, et qu’en cas de non respect de leurs consignes, des sanctions et toutes formes de menaces sont mises en œuvre afin de refroidir l’ ardeur des individus au service de la vérité.

Je vais préparer un classeur contenant toute la documentation précise en lien avec mon litige avec l’EMS Ried en version papier, afin que toute personne intéressée par les injustices, prennent connaissance facilement de la manière dont les individus au seul service du mensonge opèrent afin de rendre impossible tout dialogue.

Le schéma relationnel des individus au seul service du mensonge est toujours le même. Il n’y a jamais de “surprises” avec eux,raison pour laquelle il est aisé de les identifier et des les confondre en ayant connaissance de ce qui devrait être fait selon les règles de l’Art, afin de résoudre les difficultés selon la démarche de résolution de problème.

J’ai également confié à mon fils  Alan de transmettre des données stockées sur une clef USB à Denis Erni et François de Siebenthal.

Je tiens tout de même à mettre à disposition toute les démarches que j’ai faite en lien avec le litige avec l’EMS Ried sous forme papier, afin que vous puissiez prendre connaissance de la somme d’énergie dépensée par les serviteurs du mensonge, en plaçant sans cesse des entraves à chaque échelon hiérarchique, depuis l’infirmière-cheffe jusqu’au Conseiller d’Etat Pierre Alain Sschnegg, directeur de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne, ce qui rend impossible de faire fonctionner tout système selon le modèle de leadership “Opale”.

Je ne vous ai pas écrit hier, car j’étais encore un peu assommée par la médication que j’ai été obligée de prendre. Les acteurs de santé de la clinique de Bellelay ne connaissent absolument pas les lois, ni l’éthique et la déontologie de la profession infirmière et ne manquent pas de menacer les patients si ceux-ci demandent à faire valoir leurs droits.

Pour avoir indiqué à un infirmier que son comportement agressif, “digne” d’un SS envers un patient qui était “au bout du rouleau”, dans un désespoir intense face à toutes les absurdités et les injustices subies,  j’ai eu comme punition d’être enfermée à clef dans ma chambre d’isolement, après avoir eu un entretien dans cette chambre par 4 hommes en face de moi. Il y avait un médecin et je ne me souviens plus des fonctions des 3 autres hommes.

Aujourd’hui, mon cerveau est moins embrumée, toutefois il ne fonctionne pas encore de manière performante comme auparavant, donc avant mon internement à Bellelay.

Avec mes meilleures pensées

Nathalie


Annexes:


Décision de justice:



Nathalie a été libérée, merci à tous

Nathalie a été libérée, merci à tous


Nathalie a été libérée ce lundi 30.07, merci à tous, mais signez et distribuez encore la pétition car ils lui ont coupé toutes ses finances.

Lien ci-dessous en bleu pour la signer, merci de le faire de suite, urgent


https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-de-siebenthal-infirmi%C3%A8re-lanceuse-d-alerte-soign%C3%A9e-de-force-%C3%A0-la-sovi%C3%A9tique?recruiter=524007182&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=triggered



ou

Quelle justice ?

Le système judiciaire européen actuel est irrémédiablement dégénéré et irréformable. Il faut un contrôle de qualité efficace de l’extérieur. Les instances judiciaires supérieures, y inclus la Cour Européenne des Droits de l’Homme ont perdu leur raison d’être. En conséquence, il faut les abolir. La hiérarchie judiciaire inutile sera remplacée par un model judiciaire qui répond aux besoins de nos temps: contrôle par des jurys locaux, instaurés comme service civil rémunéré, composés de non-juristes, exerçant la surveillance de l’extérieur. Le système judiciaire adéquat de nos temps est inventé.

Gerhard Ulrich
Avenue de Lonay 17
CH-1110 Morges
0041 21 801 22 88
catharsisgu@gmail.com

(c) Volker Hoffmann, Revolutionsstadt Rastatt, info@videologe.de


Nathalie a été libérée ce lundi 30.07, merci à tous, mais signez et distribuez encore la pétition car ils lui ont coupé toutes ses finances.

Lien ci-dessous en bleu pour la signer, merci de le faire de suite, urgent


https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-de-siebenthal-infirmi%C3%A8re-lanceuse-d-alerte-soign%C3%A9e-de-force-%C3%A0-la-sovi%C3%A9tique?recruiter=524007182&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=triggered



ou

Pour une vraie justice


Le système judiciaire européen actuel est irrémédiablement dégénéré et irréformable. Il faut un contrôle de qualité efficace de l’extérieur. Les instances judiciaires supérieures, y inclus la Cour Européenne des Droits de l’Homme ont perdu leur raison d’être. En conséquence, il faut les abolir. La hiérarchie judiciaire inutile sera remplacée par un model judiciaire qui répond aux besoins de nos temps: contrôle par des jurys locaux, instaurés comme service civil rémunéré, composés de non-juristes, exerçant la surveillance de l’extérieur. Le système judiciaire adéquat de nos temps est inventé.

Gerhard Ulrich
Avenue de Lonay 17
CH-1110 Morges
0041 21 801 22 88
catharsisgu@gmail.com

(c) Volker Hoffmann, Revolutionsstadt Rastatt, info@videologe.de

Trump to reclaim Federal Reserve

President Trump To Reclaim Federal Reserve From Rothschild Family


President Trump has vowed to reclaim control of the Federal Reserve from the Rothschild family, freeing it from crippling regulations that has held America back for decades. 

Trump says the Federal Reserve has been allowed to cause interest rates to soar, create huge dept, and slow the growth of the economy for far too long.

Cnbc.com reports: The Board of Governors of the Federal Reserve is required to have seven members. It has three. Two of the current governors were put into their position by President Trump. Two more have been nominated by the president and are awaiting confirmation by the Senate. After these two are put on the Fed’s board, the president will then nominate two more to follow them. In essence, it is possible that six of the seven Board members will be put in place by Trump.

The Federal Open Market Committee has 12 members and sets the nation’s monetary policy. Seven of the 12 are the members of the Board of Governors. Five additional are Federal Reserve district bank presidents. Other than the head of the Fed bank in New York, who was nominated by the president, the other four can only take their positions as district bank presidents if the board in Washington agrees to their hiring. One of these, the Fed Bank president in Minneapolis, Neel Kashkari, is already arguing for no further rate increases.

Second, Regulation

Following the passage of the Dodd Frank Act in July 2010, the Fed was given enormous power to regulate the banking industry. It moved quickly to implement a number of new rules. The Fed set up a system that would penalize banks that failed to obey its new rules. These rules included setting limits as to how big an individual bank could be; how much money the banks had to invest in fed funds and Treasurys as a percent of their assets; which loans were desirable and which were not; where the banks had to obtain their funding and many, many, more up to and including how much a bank could pay its investors in dividends.

These rules have meaningfully slowed bank investments in the economy (the Volcker Rule) and they have had a crippling effect on bank lending in the housing markets (other agencies have had an impact here also).

Thus, of all of the government agencies the Fed has been possibly the most restrictive. The president has already moved to correct these excesses by putting in place a new Fed Governor (Randal Quarles) to regulate the banking industry.

Three, Killing Economic Growth

In the second quarter of 2018, the growth in non-seasonally adjusted money supply (M2) has been zero. That’s right, the money supply did not grow at all. This is because the Fed is shrinking its balance sheetultimately by $50 billion per month. In addition, the Fed has raised interest rates seven times since Q4 2015. Supposedly there are five more rate increases coming.

This is the tightest monetary policy since Paul Volcker headed the institution in the mid-1980s. It will be recalled his policies led to back-to-back recessions. Current Fed monetary policy is directly in conflict with the president’s economic goals.

Moreover, the Treasury is estimating it will pay $415 billion in interest on the federal debt in this fiscal year. A better estimate might be $450 billion if rates keep going up. There are a lot of bridges and tunnels and jobs that could be created with this money.

Then there is inflation. It is likely to rise if the Fed eases its policies. If that happens paying down the federal debt becomes easier. On a less desirable note, higher interest rates lower real estate values. Lower rates that stimulate inflation increase real estate values.

Bottom Line

The president can and will take control of the Fed. It may be recalled when the law was written creating the Federal Reserve the secretary of the Treasury was designated as the head of the Federal Reserve. We are going to return to that era. Like it or not the Fed is about to be politicized.




July 23, 2018 Sean Adl-Tabatabai News, US 15

Trump tient sa promesse, il remet en question l’indépendance de la FED et Bâle III !

… Les structures secrètes de ces instances internationales ( Bâle III, assurances, dérivés, banques de l’ombre … ) doivent également être réévaluées. 

Premier avertissement sévère adressé à la Fed, alias Federal Reserve Board ou Federal Reserve Bank alias Federal Reserve System… ou la “Réserve fédérale” qui n’est ni fédérale, ni publique, ni une réserve, ni une banque, mais un énorme mensonge qui suce le sang du monde entier par milliards de $ …


Traduction:

Cher Présidente Yellen:

Je vous écris au sujet de la poursuite de la participation de la Réserve fédérale dans les forums internationaux sur la réglementation financière.

« En dépit du message clair de Donald Trump donnant la priorité à la défense des intérêts américains dans les négociations internationales, il apparaît que la Fed continue de négocier des standards internationaux pour réguler les institutions financières avec des bureaucrates internationaux dans des pays étrangers, sans transparence, sans en rendre compte, et sans en avoir l’autorité »
C’est inacceptable.
La poursuite de la participation à des forums internationaux tels que le Conseil de stabilité financière, le Comité de Bâle sur la supervision bancaire et l’Association internationale des contrôleurs d’assurance repose sur la réalisation des objectifs fixés par la nouvelle administration. Cela nécessitera probablement un examen complet des accords passés qui ont injustement pénalisés du système financier américain dans des domaines aussi variés que le capital des banques, l’assurance, les produits dérivés, le risque systémique, et la gestion d’actifs.
Les structures secrètes de ces instances internationales doivent également être réévaluées. Des Accords comme les Accords de Bâle III ont été négociés et convenus par la Réserve fédérale avec peu d’informations au public américain, et ont été le résultat d’un processus de prise de décision opaque.

« Les standards internationaux ont ensuite été transposés dans la régulation nationale qui a forcé les entreprises américaines de différentes tailles à relever substantiellement leur niveau de capital, conduisant à une croissance économique plus faible ici en Amérique »…

Il incombe à tous les organismes de réglementation de soutenir l’économie des États-Unis, et d’examiner les accords internationaux qui tuent les emplois américains.
« La Réserve Fédérale doit cesser toute tentative de négocier des standards contraignants pesant sur les sociétés américaines, jusqu’à ce que le président Trump ait l’opportunité de nommer des représentants donnant la priorité aux meilleurs intérêts de l’Amérique. »
Cordialement,

Comité des services financiers
Patrick McHenry
Le Vice-Président


Imprimé sur papier recyclé


« Si le peuple américain permet un jour aux banques privées de contrôler l’émission de la monnaie, d’abord par inflation, puis par déflation, les banques et les corporations qui croîtraient autour d’elles déposséderaient le peuple de toute propriété jusqu’à ce que leurs enfants se réveillent sans logis, sur le continent que leurs pères ont conquis. » 
(Thomas Jefferson) .

Priez pour eux, ils risquent la mort, comme les Kennedy, Lincoln, Garfield, Jackson, McFadden, …, voir plus bas une liste partielle…

Donald Trump

  • June 2016: during Trump’s presidential campaign, Michael Steven Sandford attempted to assassinate Trump by seizing a police officer’s sidearm during a rally in Las Vegas, Nevada in order to prevent him from becoming President.[59]


CITATIONS SUR LA NOCIVITÉ DES FINANCIERS


Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Économiques 1988
Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.

Henry Makow
Les banquiers gouvernent le monde grâce à la dette qui correspond à l’argent créé à partir du néant. Ils ont besoin de gouverner le monde pour s’assurer qu’aucun pays ne faiblisse ou ne tente de les renverser. Aussi longtemps que les banques privées, au lieu des gouvernements, contrôleront la création de l’argent, la race humaine sera condamnée. Ces banquiers et leurs alliés ont tout acheté et tout le monde.

Mécanique de l’argent moderne, Banque de Réserves Fédérale de Chicago.
Le processus proprement dit de la création monétaire se passe principalement dans les banques… les banquiers ont découvert qu’ils pourraient faire des prêts simplement en donnant leur promesse de payer, ou des billets de banque, à des emprunteurs. De cette façon les banques ont commencé à créer l’argent. Les dépôts de transaction sont les contreparties modernes des billets de banque. C’était une petite étape d’imprimer des billets en les créditant dans les livres comptables des dépôts des emprunteurs, que les emprunteurs alternativement pourraient « dépenser » en faisant des chèques, « imprimant de ce fait » leur propre argent.

Woodrow Wilson, ancien président des Etats-Unis
Certains des plus grands hommes des Etats-Unis, dans le domaine du commerce et de la production, ont peur de quelque chose. Ils savent qu’il existe quelque part une puissance si organisée, si subtile, si vigilante, si cohérente, si complète, si persuasive… Qu’ils font bien, lorsqu’ils en parlent, de parler doucement.

John Kenneth Galbraith, économiste
Le procédé par lequel les banques créent de l’argent est tellement simple que l’esprit en est dégoûté.

Graham F. Towers, gouverneur de la Banque du Canada 1934-54
Chaque fois qu’une banque fait un prêt, un nouveau crédit bancaire est créé. De l’argent tout neuf.

Napoléon Bonaparte, Empereur Français (1769-1821)

Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain.

David Rockefeller, Commission Trilatérale, 1991
Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés.

Rothschild Brothers of London
Les quelques personnes qui comprennent le système (argent et crédits) seront soit tellement intéressés par les profits qu’il engendre, soit tellement dépendantes des faveurs qu’il conçoit, qu’il n’y aura aucune opposition au sein de cette classe. D’un autre côté, les personnes incapables d’appréhender l’immense avantage retiré du système par le capital porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts

William Lyon Mackenzie King, ex-premier ministre du Canada
Jusqu’à ce que le contrôle de l’émission de devises et de crédit soit restauré au gouvernement et reconnue comme sa responsabilité la plus flagrante et la plus sacrée, tout discours sur la souveraineté du Parlement et la démocratie est vain et futile… Une fois qu’une nation abandonne le contrôle de ses crédits, il n’importe plus qui fait ses lois… L’usure, une fois aux commandes, coule n’importe quelle nation.

Abraham Lincoln, président des Etats-Unis, assassiné
Le gouvernement devrait créer, émettre, et faire circuler toutes les devises et tous les crédits nécessaires pour satisfaire les dépenses du gouvernement et le pouvoir d’achat des consommateurs. En adoptant ces principes, les contribuables économiseraient d’immenses sommes d’argent en intérêts. Le privilège de créer et d’émettre de la monnaie n’est pas seulement la prérogative suprême du gouvernement, mais c’est aussi sa plus grande opportunité


James A. Garfield, président des Etats-Unis, assassiné
Celui qui contrôle le volume de la monnaie dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce… et quand vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une très petite élite de puissants, vous n’aurez pas besoin qu’on vous explique comment les périodes d’inflation et de déflation apparaissent.

John Adams, père fondateur de la Constitution américaine
Il y a deux manières de conquérir et d’asservir une nation, l’une est par les armes, l’autre par la dette.
Toute la perplexité, la confusion, et la détresse en Amérique ne provient pas des défauts de la Constitution ou de la Confédération ni du désir d’honneur ou de vertu mais de notre ignorance profonde de la nature des devises, du crédit, et de la circulation.

Woodrow Wilson, président des Etats-Unis 1913-1921
Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants.

Benjamin Franklin
L’incapacité pour les colons d’obtenir le pouvoir d’émettre leur propre argent à l’écart des mains de Georges III et des banquiers internationaux fut la raison PRINCIPALE de la guerre d’indépendance.

Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre 1928-1941 (Réputé 2e fortune d’Angleterre à cette époque)
Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent et en un tour de mains ils créeront assez d’argent pour la racheter. Otez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler les crédits.

Léon Tolstoï
L’argent est une nouvelle forme d’esclavage, il se distingue de l’ancienne simplement par le fait qu’il est impersonnel, il n’y a pas de relation humaine entre le maître et l’esclave

Encyclopædia Britannica, 14ème Edition
Les banques créent du crédit. C’est une erreur de croire que le crédit des banques est créé dans toute mesure par le versement d’argent aux banques. Un prêt créé par la banque constitue un ajout significatif au volume d’argent de la communauté.

Lord Acton, Lord Chief Justice of England, 1875
Le problème récurrent au cours des siècles derniers et qui devra être réglé tôt ou tard est celui du conflit qui oppose le Peuple aux banques.

M. Phillip A. Benson, Président de l’association American Bankers’ Association, 8 juin 1939
Il n’existe pas de moyen plus efficace pour prendre le contrôle d’une nation que de diriger son système de crédit (monétaire).

Andrew Gause, historien de la monnaie
Une chose à comprendre à propos de notre système de réserve fractionnaire est que tel lors d’un jeu de chaises musicales, aussi longtemps que la musique tourne, il n’y a pas de perdants.

Irving Fisher, économiste et auteur
Ainsi notre moyen national d’échange est maintenant à la merci des transactions de prêts des banques, qui prêtent, non pas de l’argent, mais des promesses de fournir de l’argent qu’elles n’ont pas.

Marriner S. Eccles, gouverneur et président du CA de la Fed
S’il n’y avait pas de dette dans le système, il n’y aurait aucun argent.

Abraham Lincoln, Président des Etats-Unis, assassiné
Le gouvernement devrait créer, émettre et favoriser la circulation des monnaies et des crédits nécessaires à la satisfaction du besoin de dépense du gouvernement et du besoin d’achat des consommateurs. L’adoption de ces principes doit permettre aux contribuables d’économiser le paiement d’un gros volume d’intérêts. L’argent cessera de gouverner et se mettra au service de l’humanité.

 Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)
Permettez-moi d’émettre et de contrôler les ressources monétaires d’un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois.

Charles A. Lindbergh
Le système financier est devenu la Banque centrale américaine (Federal Reserve Board). Cette banque centrale gère un système financier au moyen d’un groupe de purs profiteurs. Ce système est privé et son seul objectif consiste à réaliser les profits les plus énormes possibles en utilisant l’argent des autres. Cette loi (de la Réserve fédérale) démontre la plus grande preuve de confiance au monde. Lorsque le président signe cet acte, il légalise le gouvernement invisible par le pouvoir monétaire. Les personnes ne s’en rendent peut-être pas compte pour le moment mais le jour du jugement n’est plus qu’à quelques années, le jour du jugement de cet Acte qui représente le pire crime de tous les temps commis au nom de la loi par l’intermédiaire d’un projet de loi.

American’s Bulletin
Nous avons été communisés : la production doit être régulée de manière impitoyable par rapport à la consommation ou …. la fraude du crédit bancaire au détriment du public sera révélée

Henry Ford
La jeunesse qui pourra résoudre la question monétaire fera plus pour le monde que toutes les armées de l’histoire

Louis McFadden, banquier et politicien étasunien
Nous possédons dans ce pays l’une des institutions les plus corrompues que le monde ait jamais connu. Je veux parler de la Banque centrale américaine. Cette institution a appauvri les citoyens des Etats-Unis et a presque mené notre gouvernement à la faillite. Tout ceci est dû aux pratiques frauduleuses des vautours qui contrôlent cette situation. Un super-état dirigé par les banquiers et les industrialistes internationaux qui s’associent avec plaisir pour asservir le monde

Robert H. Hemphill, gestionnaire de crédits, Fed, Atlanta, Géorgie
Si les banques créent assez d’argent synthétique, nous prospérons ; sinon, nous sombrons dans la misère. Nous sommes, définitivement, sans système monétaire permanent. Quand on a une vision complète de l’ensemble, l’absurdité tragique de notre position désespérée est presque incroyable, mais il en est ainsi.

1924 US Banker’s Association Magazine
Le capital doit assurer sa propre protection par tous les moyens possibles, grâce à la coalition et à la législation. Les dettes doivent être collectées et les hypothèques interdites le plus rapidement possible. Lorsque les personnes ordinaires perdent leurs maisons à travers le processus de la loi, elles deviennent plus dociles et peuvent plus facilement être dirigées grâce au bras fort du gouvernement représenté par les principaux acteurs financiers et par une puissance centrale due aux richesses. Ces vérités sont bien connues de nos principaux intervenants qui s’appliquent désormais à créer un impérialisme permettant de gouverner le monde. En divisant les votants grâce au système de parti politique, nous les manipulons afin qu’ils dépensent toute leur énergie pour des problèmes n’ayant aucune importance. C’est donc grâce à une action discrète que nous garantirons la pérennité de ce que nous avons si bien planifié et accompli.

Wright Patman, membre démocrate du Congrès, 1928-1976 président du comité de la Banque et de la Monnaie 1963-1975.
Je n’ai jamais vu personne ayant pu, avec logique et rationalité, justifier que le gouvernement fédéral emprunte pour utiliser son propre argent… Je pense que le temps viendra où les gens demanderont que cela soit changé. Je pense que le temps viendra dans ce pays où ils viendront nous accuser, vous, moi, et toute personne liée au Congrès, d’être resté assis sans rien faire et d’avoir permis à un système aussi stupide d’être perpétué.

George Brock Chisholm.  Ex-directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé « Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur fidélité aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux ».
J. Edgar Hoover.Directeur du FBI de 1924 jusqu’à sa mort en 1972 « L’individu est paralysé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe ».

Benjamin Disraeli (Homme d’état britannique) “le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne se l’imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas derrière les coulisses”.


Albert Pike (Franc-maçon américain, grand maître du 33ème degré) “Notre complot sera révélé. Les Nations se retourneront contre nous avec esprit de revanche et notre domination sur elles ne sera jamais réalisée“.  

Lenine
Le moyen le plus sûr de renverser un ordre social existant consiste à corrompre la monnaie.
  
Trouvé dans le livre de la jungle : “Derrière le gouvernement visible siège un gouvernement invisible qui ne doit pas fidélité au peuple et ne se reconnaît aucune responsabilité. Anéantir ce gouvernement invisible, détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue, tel est le devoir de l’homme d’Etat”.
(Dieter Rüggeberg : “Geheimpolitik”, p.75)

David Rockefeller, Mémoires, 2002
Certains croient que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les intérêts des États-Unis. Ils nous traitent d’internationalistes, nous accusent de conspirer avec d’autres de par le monde pour construire une structure politique et économique mondiale intégrée – un gouvernement mondial, si vous préférez. Si c’est là l’accusation, je plaide coupable, et avec fierté ! ” – David Rockefeller, Mémoires, 2002

James Madison, 4e président des USA de 1809 à 1817: L’histoire relate que les banquiers ont utilisé toutes sortes d’abus, intrigues, supercheries et violences possibles pour obtenir le contrôle des gouvernements en contrôlant l’argent et son émission.

George Brock Chisholm. Ex-directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé: Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur fidélité aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux.




People Who Opposed the Central Banking Scheme

The Signers of the Constitution
The Revolution was fought for Independence from England’s Central Banking System, as well as for Freedom from English Taxation. Many of the Signers lost everything, and some, their lives, in this English War of Conquest.

Those who fought and died in the War of 1812
Another English War of Conquest-
The Bank of England financed this renewed attempt to get control of our Commerce, Trade, and Money Systems. BEN FRANKLIN – THE TWO BANKING SYSTEMS From the autobiography of Ben Franklin, as reported by Gertrude Coogan in “Money Creators”: …the inability of the colonists to get the power to issue their own money permanently out of the hands of George III and the international bankers was the PRIME reason for the Revolutionary War.
Ben Franklin answering a question about the booming economy of the young colonies: “That is simple. In the colonies we issue our own money. It is called Colonial Scrip. We issue it in proper proportions to the demands of trade and industry.” (Colonial Scrip had no debt or interest attached.

See Essay on Colonial Scrip.

Alexander Hamilton-(1755-1804)
Founded the first central bank in the United States.
International bankers saw that interest-free scrip would keep America free of their influence, so by 1781 banker-backed Alexander Hamilton succeeded in starting the Bank of America. After a few years of “bank money”, the prosperity of “Colonial Scrip” was gone. Benjamin Franklin said, “Conditions were so reversed that the era of prosperity had ended and a depression set in to such an extent that the streets of the Colonies were filled with the unemployed!” Bank money was like our FED money. It had debt and interest attached.
By 1790 Hamilton and his bankers had created a privately owned central bank and converted the public debt (interest-free) into interest bearing bonds, payable to the bankers. When Hamilton’s bank charter expired in 1811, the international bankers started the war of 1812. By 1816, another privately-owned U.S. bank was started with $35 million in assets – only $7 million of that was owned by the government. This bank lasted for 20 years. U.S. history shows that currency with debt and interest attached created a depression.
{Alexander Hamilton was killed in a duel, in 1804 by Aaron Burr, a British Sympathizer.}

Napoleon Bonaparte-(1769-1821) Emperor of France(1804-1815)
Had a free hand in Europe as long as he borrowed from the Bank of Rothschilds. When he quit borrowing he was attacked by the English. Napoleon, a sympathizer for the international bankers, turned against them in the last years of his rule. He said: “When a government is dependent upon bankers for money, they and not the leaders of the government control the situation, since the hand that gives is above the hand that takes… Money has no motherland; financiers are without patriotism and without decency; their sole object is gain.”

Andrew Jackson, 7th U.S. President, 1829-1824
When the 1816 charter expired in 1836, Andrew Jackson vetoed its renewal. See Jackson’s Veto Message to Congress It was then that he made two famous statements: “The Bank is trying to kill me – but I will kill it!” Later he said “If the American people only understood the rank injustice of our money and banking system – there would be a revolution before morning…”

Abraham Lincoln-(1809-1865) the 16th President of the U.S.-Assassinated while in Office.
In his First Inaugural Address, Lincoln made a point to discuss the role of Capital and Labor. Significant national issues were, at that time, in the first official speech, immediately after a Presidential Election.
Lincoln spoke on finances and government: “In his First Annual Message to Congress, December 3, 1861, Abraham Lincoln stated: “Labor is prior to, and independent of, capital. Capital is only the fruit of labor, and could never have existed, if labor had not first existed. Labor is the superior of capital, and deserves much the higher consideration. Capital has its rights, which are as worthy of protection as any other rights.”
President Lincoln needed money to finance the Civil War, and the international bankers offered him loans at 24-36% interest. Lincoln balked at their demands because he didn’t want to plunge the nation into such a huge debt. Lincoln approached Congress about passing a law to authorize the printing of U.S. Treasury Notes. Lincoln said “We gave the people of this Republic the greatest blessing they ever had – their own paper money to pay their debts…” Lincoln printed over 400 million “Greenbacks” (debt and interest-free) and paid the soldiers, U.S. government employees, and bought war supplies. The international bankers didn’t like it and wanted Lincoln to borrow the money from them, so that the American people would owe tremendous interest on the loan. Lincoln’s solution made this seem ridiculous. Shortly after Lincoln’s death, the government revoked the Greenback law which ended Lincoln’s debt-free, interest-free money. A new national banking act was enacted and all currency became interest-bearing, debt instruments, again.

James A. Garfield-(1831-1881) 20th President of the United States.
Assassinated in Office.
President James A. Garfield said: “Whoever controls the money in any country is absolute master of industry [legislation] and commerce”.

Louis T. McFadden,-Chairman of the House Banking Committee-(1928-1935)
After two attempts on his life in 1933-1934, McFadden died “mysteriously” in 1935.

See His Comments in the Essay on Colonial Scrip.
John F. Kennedy -(1917-1963)-35th President of the United States-
Assassinated in Office.
On June 4, 1963, President Kennedy issued Executive Order 11110.

This Executive Order called for the issuance of new currency –
the United States Note. At the time, $4,292,893 of this currency was put into circulation. This new currency was to be distributed through the U.S. Treasury and not the Federal Reserve System. Furthermore, it was to be issued debt and interest-free.
Upon Kennedy’s assassination, this currency was withdrawn from circulation, never to be issued again. See Kennedy Solution

Return to The Subject Index of the Monetary System Page.

Return to UWSA Money Page.


Dear Chair Yellen:
I am writing regarding the Federal Reserve’s continued participation in international forums on financial regulation. Despite the clear message delivered by President Donald Trump in prioritizing America’s interest in international negotiations, it appears that the Federal Reserve continues negotiating international regulatory standards for financial institutions among global bureaucrats in foreign lands without transparency, accountability, or the authority to do so.
This is unacceptable.
Continued participation in international forums such as the Financial Stability Board, the Basel Committee on Banking and Supervision, and the International Association of Insurance Supervisors is predicated on achieving the objectives set by the new Administration. That will likely require a comprehensive review of past agreements that unfairly penalized the American financial system in areas as varied as bank capital, insurance, derivatives, systemic risk, and asset management.
The secretive structures of these international forums must also be reevaluated. Agreements like the Basel III Accords were negotiated and agreed to by the Federal Reserve with little notice to the American public, and were the result of an opaque, decision-making process. The international standards were then turned into domestic regulations that forced American firms of various sizes to substantially raise their capital requirements, leading to slower economic growth here in America.
It is incumbent upon all regulators to support the US. economy, and scrutinize international agreements that are killing American jobs. Accordingly, the Federal Reserve must cease all attempts to negotiate binding standards burdening American business until President Trump has had an opportunity to nominate and appoint officials that prioritize America’s best interests.
Sincerely,
Patrick McHen1y Vice Chairman Financial Services Committee
PRINTED ON RECYCLED PAPER

Priez pour eux, ils risquent la mort, comme les Kennedy, Lincoln, Garfield

Les Rothschild, les Rockfeller, les Warburg et tous les actionnaires privés de la FED, qui possèdent des trillions, plus de la moitié des avoirs mondiaux, avec leurs banques et assurances, sont derrière les guerres, révolutions, …

Actionnaires privés historiques des fondateurs de la soi-disant banque centrale des USA, qui est en fait privée comme Federal express,,,
Rothschild Bank of London
Warburg Bank of Hamburg
Rothschild Bank of Berlin
Lehman Brothers of New York
Kuhn Loeb Bank of New York
Israel Moses Seif Banks of Italy
Goldman Sachs of New York
Warburg Bank of Amsterdam
Chase Manhattan Bank of New York
Lazard Brothers Bank of Paris

… et par les personnes “morales” suivantes
First National Bank of New York, James Stillman
National City Bank, New York, Mary W. Harnman
National Bank of Commerce, New York, A.D. Juillard
Hanover National Bank, New York, Jacob Schiff
Chase National Bank, New York, Thomas F. Ryan, Paul Warburg, William Rockefeller, Levi P. Morton, M.T. Pyne, George F. Baker, Percy Pyne, Mrs. G.F. St. George, J.W. Sterling, Katherine St. George, H.P. Davidson, J.P. Morgan (Equitable Life/Mutual Life), Edith Brevour, and T. Baker 


Chart of who “owns” the Federal Reserve


Chart 1

Federal Reserve Directors: A Study of Corporate and Banking Influence

Published 1976
Chart 1 reveals the linear connection between the Rothschilds and the Bank of England, and the London banking houses which ultimately control the Federal Reserve Banks through their stockholdings of bank stock and their subsidiary firms in New York. The two principal Rothschild representatives in New York, J. P. Morgan Co., and Kuhn,Loeb & Co. were the firms which set up the Jekyll Island Conference at which the Federal Reserve Act was drafted, who directed the subsequent successful campaign to have the plan enacted into law by Congress, and who purchased the controlling amounts of stock in the Federal Reserve Bank of New York in 1914. These firms had their principal officers appointed to the Federal Reserve Board of Governors and the Federal Advisory Council in 1914. In 1914 a few families (blood or business related) owning controlling stock in existing banks (such as in New York City) caused those banks to purchase controlling shares in the Federal Reserve regional banks. Examination of the charts and text in the House Banking Committee Staff Report of August, 1976 and the current stockholders list of the 12 regional Federal Reserve Banks show this same family control.

                                N.M. Rothschild , London - Bank of England
                                 ______________________________________
                                |                                     |
                                |                           J. Henry Schroder     

                                |                             Banking | Corp.
                                |                                     |
                          Brown, Shipley - Morgan Grenfell - Lazard - |
                           & Company        & Company       Brothers  |
                                |               |              |      |
            --------------------|        -------|              |      |
            |                   |        |      |              |      |
 Alex Brown - Brown Bros. - Lord Mantagu - Morgan et Cie -- Lazard ---| 
 & Son      |  Harriman       Norman     |    Paris          Bros     |
            |                   |        /      |            N.Y.     |
            |                   |       |       |              |      |
            |            Governor, Bank | J.P. Morgan Co -- Lazard ---| 
            |            of England    /  N.Y. Morgan       Freres    |   
            |            1924-1938    /   Guaranty Co.      Paris     |
            |                        /    Morgan Stanley Co.  |      / 
            |                       /           |              Schroder Bank   
            |                      /            |              Hamburg/Berlin
            |                     /      Drexel & Company         /  
            |                    /       Philadelphia            / 
            |                   /                               /
            |                  /                           Lord Airlie
            |                 /                               /
            |                /     M. M. Warburg       Chmn J. Henry Schroder
            |                |      Hamburg ---------  marr. Virginia F. Ryan
            |                |         |               grand-daughter of Otto
            |                |         |                Kahn of Kuhn Loeb Co.
            |                |         |                        
            |                |         |                        
Lehman Brothers N.Y -------------- Kuhn Loeb Co. N. Y.                         
            |                |     --------------------------                     
   µ
            |                |       |                      |                     
           8
            |                |       |                      |
Lehman Brothers - Mont. Alabama   Solomon Loeb           Abraham Kuhn
            |                |     __|______________________|_________
Lehman-Stern, New Orleans   Jacob Schiff/Theresa Loeb  Nina Loeb/Paul Warburg
-------------------------    |       |                      |
             |               | Mortimer Schiff        James Paul Warburg
_____________|_______________/       |
|            |          |   |        |
Mayer Lehman |     Emmanuel Lehman    
|            |          |              
Herbert Lehman     Irving Lehman        
|            |          |                
Arthur Lehman     Phillip Lehman     John Schiff/Edith Brevoort Baker
              /         |             Present Chairman Lehman Bros
             /  Robert Owen Lehman    Kuhn Loeb - Granddaughter of
            /           |             George F. Baker
           |           /               |
           |          /                |
           |         /           Lehman Bros Kuhn Loeb (1980)
           |        /                  |
           |       /             Thomas Fortune Ryan
           |      |                    |
           |      |                    |
      Federal Reserve Bank Of New York |
           ||||||||                    |
  ______National City Bank N. Y.       |
  |        |                           |
  |   National Bank of Commerce N.Y ---|
  |        |                            
  |   Hanover National Bank N.Y.         
  |        |                              
  |   Chase National Bank N.Y.             
  |                                        |
  |                                        |
Shareholders - National City Bank - N.Y.   | 
-----------------------------------------  |  
  |                                        /
James Stillman                            /
Elsie m. William Rockefeller             /
Isabel m.  Percy Rockefeller            / 
William Rockefeller          Shareholders - National Bank of Commerce N. Y.   
J. P. Morgan                 -----------------------------------------------
M.T. Pyne                    Equitable Life - J.P. Morgan
Percy Pyne                   Mutual Life - J.P. Morgan
J.W. Sterling                H.P. Davison - J. P. Morgan
NY Trust/NY Edison           Mary W. Harriman
Shearman & Sterling          A.D. Jiullard - North British Merc. Insurance
|                            Jacob Schiff
|                            Thomas F. Ryan
|                            Paul Warburg
|                            Levi P. Morton - Guaranty Trust - J. P. Morgan
|
|
Shareholders - First National Bank of N.Y.
-------------------------------------------
J.P. Morgan
George F. Baker
George F. Baker Jr.
Edith Brevoort Baker
US Congress - 1946-64
|
|
|
|
|
Shareholders - Hanover National Bank N.Y.
------------------------------------------
James Stillman
William Rockefeller
|
|
|
|
|
Shareholders - Chase National Bank N.Y.
---------------------------------------
George F. Baker

Chart 2

Federal Reserve Directors: A Study of Corporate and Banking Influence

– Published 1983
The J. Henry Schroder Banking Company chart encompasses the entire history of the twentieth century, embracing as it does the program (Belgium Relief Commission) which provisioned Germany from 1915-1918 and dissuaded Germany from seeking peace in 1916; financing Hitler in 1933 so as to make a Second World War possible; backing the Presidential campaign of Herbert Hoover ; and even at the present time, having two of its major executives of its subsidiary firm, Bechtel Corporation serving as Secretary of Defense and Secretary of State in the Reagan Administration.
The head of the Bank of England since 1973, Sir Gordon Richardson, Governor of the Bank of England (controlled by the House of Rothschild) was chairman of J. Henry Schroder Wagg and Company of London from 1963-72, and director of J. Henry Schroder,New York and Schroder Banking Corporation,New York,as well as Lloyd’s Bank of London, and Rolls Royce. He maintains a residence on Sutton Place in New York City, and as head of “The London Connection,” can be said to be the single most influential banker in the world.

                               J. Henry Schroder
                               -----------------
                                      |
                                      |
                                      |
                          Baron Rudolph Von Schroder
                           Hamburg - 1858 - 1934
                                      |
                                      |
                                      |
                            Baron Bruno Von Schroder
                            Hamburg - 1867 - 1940
 F. C. Tiarks                         |
 1874-1952                            |
     |                                |
 marr. Emma Franziska                 |
 (Hamburg)                    Helmut B. Schroder
 J. Henry Schroder 1902               |
 Dir. Bank of England                 |
 Dir. Anglo-Iranian                   |
 Oil Company         J. Henry Schroder Banking Company N.Y.
                                      |
                                      |
                       J. Henry Schroder Trust Company N.Y.
                                      |
                                      |
                                      |
                   ___________________|____________________
                  |                                        |
            Allen Dulles                              John Foster Dulles
          Sullivan & Cromwell                        Sullivan & Cromwell
          Director - CIA                             U. S. Secretary of State
                                                     Rockefeller Foundation

 Prentiss Gray
 ------------
Belgian Relief Comm.                     Lord Airlie
Chief Marine Transportation              -----------
US Food Administration WW I          Chairman; Virgina Fortune
Manati Sugar Co. American &          Ryan daughter of Otto Kahn
British Continental Corp.            of Kuhn,Loeb Co.
       |                                    |
       |                                    |
 M. E. Rionda                               |
 ------------                               |
Pres. Cuba Cane Sugar Co.                   |
Manati Sugar Co. many other                 |
sugar companies.                     _______|       
       |                            |
       |                            |
 G. A. Zabriskie                    |
 ---------------                    |                Emile Francoui
Chmn U.S. Sugar Equalization        |                --------------
Board 1917-18; Pres Empire          |            Belgian Relief Comm. Kai
Biscuit Co., Columbia Baking        |            Ping Coal Mines, Tientsin
Co. , Southern Baking Co.           |            Railroad,Congo Copper, La
                                    |            Banque Nationale de Belgique
             Suite 2000 42 Broadway | N. Y                      |
          __________________________|___________________________|_
         |                          |                           |
         |                          |                           |
    Edgar Richard            Julius H. Barnes             Herbert Hoover
    -------------            ----------------             --------------   
Belgium Relief Comm         Belgium Relief Comm       Chmn Belgium Relief Com
Amer Relief Comm            Pres Grain Corp.           U.S. Food Admin
U.S. Food Admin             U.S. Food Admin           Sec of Commerce 1924-28
1918-24, Hazeltine Corp.    1917-18, C.B Pitney       Kaiping Coal Mines
   |                        Bowes Corp, Manati        Congo Copper, President
   |                        Sugar Corp.                  U.S. 1928-32
   |
   |
   |
John Lowery Simpson
-------------------                      
Sacramento,Calif Belgium Relief                       |
Comm. U. S. Food Administration             Baron Kurt Von Schroder
Prentiss Gray Co. J. Henry Schroder         -----------------------
Trust, Schroder-Rockefeller, Chmn         Schroder Banking Corp. J.H. Stein
Fin Comm, Bechtel International           Bankhaus (Hitler's personal bank
Co. Bechtel Co. (Casper Weinberger        account) served on board of all
Sec of Defense, George P. Schultz         German subsidiaries of ITT . Bank
Sec of State (Reagan Admin).              for International Settlements,
            |                             SS Senior Group Leader,Himmler's
            |                             Circle of Friends (Nazi Fund),
            |                             Deutsche Reichsbank,president
            |
            |
Schroder-Rockefeller & Co. , N.Y.
---------------------------------
Avery Rockefeller, J. Henry Schroder
Banking Corp., Bechtel Co., Bechtel
International Co. , Canadian Bechtel
Company.          |
                  |
                  |
                  |
         Gordon Richardson
         -----------------
Governor, Bank of England
1973-PRESENT C.B. of J. Henry Schroder N.Y.
Schroder Banking Co., New York, Lloyds Bank
Rolls Royce

Chart 3

Federal Reserve Directors: A Study of Corporate and Banking Influence

– Published 1976
The David Rockefeller chart shows the link between the Federal Reserve Bank of New York,Standard Oil of Indiana,General Motors and Allied Chemical Corportion (Eugene Meyer family) and Equitable Life (J. P. Morgan).

DAVID ROCKEFELLER
----------------------------
Chairman of the Board
Chase Manhattan Corp
      |
      |
______|_______________________
Chase Manhattan Corp.        |    
Officer & Director Interlocks|---------------------
------|-----------------------                    |
      |                                           |
Private Investment Co. for America       Allied Chemicals Corp.
      |                                           |
Firestone Tire & Rubber Company          General Motors              
      |                                           |
Orion Multinational Services Ltd.        Rockefeller Family & Associates
      |                                           |
ASARCO. Inc                              Chrysler Corp.
      |                                           |
Southern Peru Copper Corp.               Intl' Basic Economy Corp.
      |                                           |
Industrial Minerva Mexico S.A.           R.H. Macy & Co.
      |                                           |
Continental Corp.                        Selected Risk Investments S.A.
      |                                           |
Honeywell Inc.                           Omega Fund, Inc.
      |                                           |
Northwest Airlines, Inc.                 Squibb Corporation
      |                                           |
Northwestern Bell Telephone Co.          Olin Foundation  
      |                                           |
Minnesota Mining & Mfg Co (3M)           Mutual Benefit Life Ins. Co. of NJ
      |                                           |
American Express Co.                            AT & T   
      |                                           |
Hewlett Packard                          Pacific Northwestern Bell Co.
      |                                           |
FMC Corporation                          BeachviLime Ltd.
      |                                           |
Utah Intl' Inc.                          Eveleth Expansion Company
      |                                           |
Exxon Corporation                        Fidelity Union Bancorporation
      |                                           |
International Nickel/Canada              Cypress Woods Corporation
      |                                           |
Federated Capital Corporation            Intl' Minerals & Chemical Corp.
      |                                           |
Equitable Life Assurance Soc U.S.        Burlington Industries
      |                                           |
Federated Dept Stores                    Wachovia Corporation
      |                                           |
General Electric                         Jefferson Pilot Corporation
      |                                           |
Scott Paper Co.                          R. J. Reynolds Industries Inc.
      |                                           |
American Petroleum Institute             United States Steel Corp.
      |                                           |
Richardson Merril Inc.                   Metropolitan Life Insurance Co.
      |                                           |
May Department Stores Co.                Norton-Simon Inc.
      |                                           |
Sperry Rand Corporation                  Stone-Webster Inc.
      |                                           |
San Salvador Development Company         Standard Oil of Indiana

Chart 4

Federal Reserve Directors: A Study of Corporate and Banking Influence

– Published 1976
This chart shows the interlocks between the Federal Reserve Bank of New York J. Henry Schroder Banking Corp., J. Henry Schroder Trust Co., Rockefeller Center, Inc., Equitable Life Assurance Society ( J.P. Morgan), and the Federal Reserve Bank of Boston.

 Alan Pifer, President
 Carnegie Corporation
 of New York
----------------------
         |
         |
----------------------
 Carnegie Corporation
 Trustee Interlocks       --------------------------
----------------------                            |
         |                                        |
Rockefeller Center, Inc                 J. Henry Schroder Trust Company
         |                                        |
The Cabot Corporation                   Paul Revere Investors, Inc.
         |                                        |
Federal Reserve Bank of Boston          Qualpeco, Inc.
         |
Owens Corning Fiberglas
         |
New England Telephone Co.
         |
Fisher Scientific Company
         |
Mellon National Corporation
         |
Equitable Life Assurance Society
         |
Twentieth Century Fox Corporation
         |
J. Henry Schroder Banking Corporation

Chart 5

Federal Reserve Directors: A Study of Corporate and Banking Influence

– Published 1976
This chart shows the link between the Federal Reserve Bank of New York, Brown Brothers Harriman,Sun Life Assurance Co. (N.M. Rothschild and Sons), and the Rockefeller Foundation.

Maurice F. Granville
Chairman of The Board
Texaco Incorporated
----------------------
        |
        |
Texaco Officer & Director Interlocks  ---------------- Liggett & Myers, Inc.
------------------------------------           |
        |                                      |
        |                                      |
 L  Arabian American Oil Company            St John d'el Ray Mining Co. Ltd.
 O      |                                      |
 N  Brown Brothers Harriman & Co.           National Steel Corporation
 D      |                                      |
 O  Brown Harriman & Intl' Banks Ltd.       Massey-Ferguson Ltd.
 N      |                                      |
    American Express                        Mutual Life Insurance Co.
        |                                      |
 N. American Express Intl' Banking Corp.    Mass Mutual Income Investors Inc.
 M.     |                                      |
    Anaconda                                United Services Life Ins. Co.
 R      |                                      |
 O  Rockefeller Foundation                  Fairchild Industries
 T      |                                      |
 H  Owens-Corning Fiberglas                 Blount, Inc.
 S      |                                      |
 C  National City Bank (Cleveland)          William Wrigley Jr. Co
 H      |                                      |
 I  Sun Life Assurance Co.                  National Blvd. Bank of Chicago
 L      |                                      |
 D  General Reinsurance                     Lykes Youngstown Corporation
        |                                      |
    General Electric (NBC)                  Inmount Corporation
 

** Source: Federal Reserve Directors: A Study of Corporate and Banking Influence. Staff Report,Committee on Banking,Currency and Housing, House of Representatives, 94th Congress, 2nd Session, August 1976.
[END]

Back to BBS Files Menu…

François de Siebenthal: La Réserve Fédérale, alias la FED, est échue.

desiebenthal.blogspot.com/2013/01/la-reserve-federale-alias-la-fed-qui.html

6 janv. 2013 – La Réserve Fédérale, alias la FED, qui est privée de facto, a été créée le 22.12.1913. Sa concession est de 99 ans donc la date d’échéance est …

François de Siebenthal: Stop the USA FED, the counterfeiters pushing …

desiebenthal.blogspot.ch/2009/07/stop-usa-fed-counterfeiters-pushing-and.html

8 juil. 2009 – Vidéos explicatives par François de Siebenthal sur youtube, … The moral hazard facing this country is the FED simply because they are a …

François de Siebenthal: Rapport du Conseil fédéral sur la politique …

https://desiebenthal.blogspot.com/2016/12/rapport-du-conseil-federal-sur-la.html

22 déc. 2016 – Pourquoi la Croix qui est encore sur la coupole fédérale est-elle absente du site internet de la Confédération, du papier à en-tête officiel des …

M3 n’est plus publié par la FED ?

https://plus.google.com/117421548238726599207/posts/6sMFbEWetRX

29 nov. 2016 – M3 n’est plus publié par la FED ?

La Réserve fédérale, la FED, une escroquerie “légale” mondiale.

https://plus.google.com/117421548238726599207/posts/KoVeecYjNvL
9 nov. 2016 – La Réserve fédérale, la FED, une escroquerie “légale” mondiale.
Finalising Basel III reforms
3 January 2017
Press release
The Group of Central Bank Governors and Heads of Supervision (GHOS), the oversight body of the Basel Committee on Banking Supervision, welcomes the progress made towards completing the Basel Committee’s post-crisis regulatory reforms.
However, more time is needed to finalise some work, including ensuring the framework’s final calibration, before the GHOS can review the package of proposals. A meeting of the GHOS, originally planned for early January, has therefore been postponed. The Committee is expected to complete this work in the near future.
“Completing Basel III is an important step towards restoring confidence in banks’ risk-weighted capital ratios, and we remain committed to that goal,” said Mario Draghi, Chairman of the GHOS and President of the European Central Bank.
Stefan Ingves, Chairman of the Basel Committee and Governor of Sveriges Riksbank, said that the Committee will continue to work on outstanding details. “The Committee will keep working to finalise its reforms aimed at fixing shortcomings highlighted by the financial crisis to make banks safer and more resilient,” he stated.
About the Basel Committee and the GHOS
The Basel Committee comprises 45 members from 28 jurisdictions, consisting of central banks and authorities with formal responsibility for the supervision of banking business. The Committee reports to the central bank Governors and (non-central bank) heads of supervision from the Committee’s members. Further information about the Committee, its membership, and its organisation and governance is available at www.bis.org/bcbs/about.htm.

François de Siebenthal: Money creation management by the Swiss …

desiebenthal.blogspot.com/2013/10/moneycreation-management-by-swiss.html
9 oct. 2013 – At least, the SNB controls and limits the money creation and the profits are going mostly, by billions each year, to the states of the swiss …

François de Siebenthal: NO limits in money creation…by Dr. Pinar …

desiebenthal.blogspot.com/2010/11/no-limits-in-moneycreationby-dr-pinar.html
28 nov. 2010 – At least 5 countries have NO limits in money creation…by Dr. Pinar Yesin, University of Zurich, i.e. a 0 ( zero, none ) limit, that means private …

François de Siebenthal: MONEY SUPPLY IS CREATED AND …

desiebenthal.blogspot.com/…/moneysupply-is-created-and-cancell…
16 juin 2012 – But of course if the truth of money creation, ownership and management were taught in Schools that would let the cat out of the bag and …

François de Siebenthal: The Rubin Report. Switzerland: universal …

16 oct. 2013 – The new money is not coming from taxes or salaries but from the money creationactually given to the bankers by billions or even quadrillions.

Money creation management by the Swiss National Bank. We are …

Images intégrées 1
9 oct. 2013 – Money creation management by the Swiss National Bank. We are against the system of interest rate, see vix pervenit http://www.ewtn.com/library/ …

Creation of bank money Court of Genoa: technical assessment on the …

Images intégrées 3
20 août 2016 – Marco DELLA LUNA In the Italian Civil Court of Genoa, on August 18, 2016, there was a hearing i… François de SiebenthalCreation of bank money

François de Siebenthal: Banksters, give it back

29 janv. 2016 – This is necessary as, at the moment, cash only accounts for 10% of the money supplyin circulation in Switzerland; 90% is electronic money.

Robert Jenkins’ partial list of bank misdeeds The biggest misdeed …

Images intégrées 2
16 juin 2016 – The biggest misdeed, money creation out of nothing, ex nihilo, out of thin air, diluting all our bank notes, a Ponzi Madoff scheme… Robert Jenkins’ partial list of …

François de Siebenthal | Forum social mondial 2016

27 juil. 2016 – Illustration du profil de François de Siebenthal … This particular initiative provides direct payments of money creation to all inhabitants of any …

How to apply Social Credit locally. François de Siebenthal

Mr. de Siebenthal demonstrates how easy it is to open a local bank with just the … You know thatmoney is created in the form of debts with interest rates, and …
1
2
3
4
5
6
7
8
9

Responsabilité pécuniaire des *libéraux”

En cas de graves problèmes avec un tuteur, avocat, expert, banquier, fonctionnaire…, médecin, psy… profession libérale, architecte, expert, ingénieur, artisan…
Cher Monsieur,
Vu les graves fautes professionnelles de votre part dans la gestion du mandat confié et/ou de mes affaires et les graves conséquences en résultant, ( lister …. dépression, PAFA, risques bancaires, procédures, coûts divers,… )  je vous prie de bien vouloir ouvrir un dossier avec votre assurance en responsabilité civile pour me rembourser selon le décompte suivant:
Décompte et preuves des actes ou manquements…
En cas de refus de votre part, je serai contrainte d’engager des procédures qui seront dommageable pour votre profession et votre réputation…

Assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats et …

Assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats, fiduciaires et conseillers d’entreprise; solution d’assurance et réseau de spécialistes en cas de …

[PDF]L’assurance RC professionnelle de l’avocat: risque, sinistre et durée …

1 juin 2002 – responsabilité professionnelle offrant une «couverture adaptée à la nature et à … contrats d’assurances offerts aux avocats prévoient une double couverture: … te à la protection deresponsabilité civile proprement dite. 3.

[PDF]lloyd’s assurance de la responsabilité civile professionnelle pour les …

La couverture d’assurance de la responsabilité civile peut être choisie selon les … Si le suivi d’unsinistre nécessite le recours à un avocat, il est choisi en accord …

Transparence avant tout jugement

Demande incidente préalable d’une déclaration de transparence des personnes impliquées dans un jugement ( juges, avocats, experts… ).


Je m’adresse à vous donc en tant que détenteur d’une autorité publique et vous prie de prendre note de tous les faits et de les faire suivre à qui de droit. J’attire votre attention sur le fait que je ne suis pas avocate et que si la teneur de cette demande n’est pas conforme aux procédures judiciaires, il y a lieu de tenir compte de la jurisprudence suisse en la matière : Le destinataire d’un acte doit interpréter la portée de celui-ci d’après le sens qu’il «pouvait raisonnablement lui attribuer en le considérant comme réellement voulu, sur la base de l’attitude antérieure du déclarant et des circonstances qu’il connaissait au moment où la déclaration lui a été faite (ATF 94 II101, pp. 104-105, JT 1969 I 27, P. 28, cité par Engel, Traité des obligations en droit suisse 2è éd. 1997, pp. 238-239). Une déclaration adressée à une autorité doit être comprise selon le sens que, de bonne foi, son destinataire doit lui prêter (ATF 102 Ia 92, c.2, rés. In JT 1978 I 30). L’administration étant davantage versée dans les matières qu’elle doit habituellement traiter, du moins formellement, on peut attendre de sa part une diligence accrue dans l’examen des actes qui lui sont soumis, afin de leur donner un sens raisonnable, sans avoir à s’en tenir aux expressions inexactes utilisées (Egli, la protection de la bonne foi dans le procès, en Juridiction constitutionnelle et Juridiction administrative, Recueil des travaux publiés sous l’égide de la Première cour de droit public du Tribunal fédéral suisse, pp. 225ss, spéc. Pp. 236-237 et les exemples cités).
De plus et selon la même logique, si le destinataire de cette plainte ne répond pas aux formes de procédures, vous voudrez bien le faire suivre d’office à l’instance compétente.
Enfin, il se réfère à la pratique constante du Tribunal fédéral en la matière, selon laquelle de tels textes sont à interpréter conformément aux intentions du plus faible, vu que vous êtes censé mieux connaître le droit qu’un citoyen de bonne foi.
Je vous demande donc de me certifier par votre signature ci-dessous, que vous n’avez aucun conflit d’intérêt et que, notamment, vous n’ êtes pas membres d’aucune loge franc-maçonne, soroptimiste, rotary, lyons, kiwany ou autre secte pseudo-religieuse ou analogue à des clubs services. Si vous êtes membre d’une ou plusieurs organisations,  je vous prie de le signaler ci-dessous par écrit.
Vous certifiez aussi n’avoir aucun conflit d’intérêt possible avec toutes les parties concernées, par exemple des titres de sociétés ou tous autres avantages pouvant avoir une relation avec cette cause…


En cas de refus de signature, je demande l’effet suspensif dans toutes les causes concernées par ce jugement ou dans les causes où au moins l’une des personnes est impliquée.
J’invoque aussi notamment  l’art 33 ci-dessous du code pénal suisse.


Obligation de dénoncer des fonctionnaires et autorités

Art. 33 Obligation de dénoncer 

Toute autorité, tout membre d’une autorité, tout fonctionnaire au sens de l’article 110, alinéa 3, du code pénal, et tout officier public acquérant, dans l’exercice de ses fonctions, connaissance d’un crime ou d’un délit poursuivi d’office est tenu d’en aviser sur-le-champ la police ou le Ministère public.


notamment en cas de


Art. 307 Faux témoignage, faux rapport, fausse traduction en justice

Faux témoignage, faux rapport, fausse traduction en justice

1 Celui qui, étant témoin, expert, traducteur ou interprète en justice, aura fait une déposition fausse sur les faits de la cause, fourni un constat ou un rapport faux, ou fait une traduction fausse sera puni d’une peine privative de liberté de cinq ans au plus ou d’une peine pécuniaire.
2 Si le déclarant a prêté serment ou s’il a promis solennellement de dire la vérité, la peine la peine sera une peine privative de liberté de six mois à cinq ans.1

3 La peine sera une peine pécuniaire si2 si la fausse déclaration a trait à des faits qui ne peuvent exercer aucune influence sur la décision du juge.


et


Vous êtes aussi tenu par l’obligation de dénoncer tout fait dont vous avez connaissance, selon l’article 302 du code de procédure pénale.


Art. 302 Obligation de dénoncer

1 Les autorités pénales sont tenues de dénoncer aux autorités compétentes toutes les infractions qu’elles ont constatées dans l’exercice de leurs fonctions ou qui leur ont été annoncées si elles ne sont pas elles mêmes compétentes pour les poursuivre.
2 La Confédération et les cantons règlent l’obligation de dénoncer incombant aux membres d’autres autorités.

3 Les personnes qui ont le droit de refuser de déposer ou de témoigner selon les art. 113, al. 1, 168, 169 et 180, al. 1, ne sont pas soumises à l’obligation de dénoncer. 

et



Droits et obligations d’aviser l’autorité de protection de l’adulte

– Art 443 CC: Droits et obligation d’aviser l’autorité:

1. Toute personne a le droit d’aviser l’autorité de protection de l’adulte qu’une personne semble avoir besoin d’aide. Les dispositions sur le secret professionnel sont réservées.
2. Toute personne qui, dans l’exercice de sa fonction officielle, a connaissance d’un tel cas est tenue d’en informer l’autorité. Les cantons peuvent prévoir d’autres obligations d’aviser l’autorité




Pour information:


Nouvelle plate-forme de dénonciation des actes de corruption

Berne, 15.09.2015 – Les autorités suisses de poursuite pénale disposent désormais d’un nouvel outil dans la lutte contre la corruption: la plate-forme en ligne www.luttecontrelacorruption.ch permettra aux personnes disposant d’informations sur des actes de corruption présumés de les transmettre de manière anonyme à la police. Les autorités de poursuite pénale espèrent obtenir ainsi de nouvelles pistes dans la lutte contre la corruption au niveau national et international. Sur mandat du Ministère public de la Confédération (MPC), l’Office fédéral de la police (fedpol) met aujourd’hui en service la nouvelle plate-forme.
La corruption cause de graves dommages financiers et immatériels à l’Etat, à l’économie et à la société dans son ensemble. La Suisse, qui s’engage activement contre la corruption au niveau national et international, a conclu des accords internationaux en la matière avec l’ONU, le Conseil de l’Europe et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Dans la lutte contre la corruption, il est tout aussi essentiel de renforcer la poursuite pénale des actes de corruption que de veiller à la protection des témoins et des personnes qui les dénoncent. La nouvelle plate-forme vise à soutenir efficacement la lutte contre la corruption internationale, ce qui constitue l’un des objectifs principaux du MPC.
Les actes de corruption n’apparaissent pratiquement jamais au grand jour car les personnes directement impliquées n’ont aucun intérêt à ce qu’une poursuite pénale ait lieu. Les informations provenant de personnes à l’intérieur d’un système donné ont donc une importance capitale pour les autorités de poursuite pénale. En créant cette nouvelle plate-forme, le MPC et fedpol s’assurent donc une importante source d’informations supplémentaires pouvant servir de base à des enquêtes. Etant donné que l’anonymat est garanti, les personnes effectuant un signalement sont protégées de tout risque de représailles, par exemple de la part de leur employeur. Cette sécurité devrait aider les personnes concernées à surmonter leurs craintes et à dénoncer plus facilement les actes de corruption.  

Dialogue possible avec les dénonciateurs anonymes

Quiconque dispose d’informations sur de possibles actes de corruption peut émettre un signalement de manière anonyme sur cette nouvelle plate-forme, qui se trouve sur un serveur externe à l’administration fédérale. Si le dénonciateur n’en a pas donné son accord, les autorités de poursuite pénale ne peuvent pas l’identifier. Elles peuvent toutefois entrer en contact avec lui pour recueillir d’éventuelles précisions ou l’informer des étapes suivantes.
Les signalements postés sur la plate-forme sont examinés quant à leur pertinence pénale et transmis au commissariat compétent de fedpol. S’ils relèvent de la compétence cantonale, ils sont transférés à la police cantonale concernée. La nouvelle plate-forme de dénonciation des actes de corruption est conçue comme un instrument complémentaire au point de contact du Contrôle fédéral des finances (CDF), qui reçoit les annonces nationales concernant l’administration fédérale.

La seule plate-forme de ce type en Suisse

En Suisse, aucune autre autorité de poursuite pénale n’exploite une telle plate-forme de dénonciations anonymes, alors que ce type d’instrument existe par exemple en Allemagne et en Autriche, où les autorités compétentes ont recueilli des expériences positives.
Remarque
Vous trouverez sur www.luttecontrelacorruption.ch des vidéos de démonstration expliquant comment poster une dénonciation sur la plate-forme et comment fonctionne l’échange d’informations qui s’ensuit avec son auteur.
Adresse pour l’envoi de questions
Pour toute question relative à la nouvelle plate-forme, veuillez vous adresser au Service Communication et médias de fedpol, T +41 58 463 13 10


Pour toute question relative à la stratégie nationale et internationale de lutte contre la corrup-tion en général, veuillez vous adresser au service de communication du Ministère public de la Confédération, T +41 58 464 32 40, info@ba.admin.ch

https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-58729.html


https://drive.google.com/drive/folders/1kAfDnblf9FiWvrQcXFni5hYetk0whhRU?usp=sharing


https://drive.google.com/drive/folders/1emzejl3HdutL8b2JtqceKEHM88f6auvZ?usp=sharing

Liens financiers en médecine !



La base de données « Transparence santé » fait la lumière sur les liens financiers entre les professionnels du secteur et les entreprises privées. En France, par exemple, au total, ce sont au moins 691 millions d’euros qui auraient été redistribués depuis 2012, directement ou sous forme de cadeaux, par des laboratoires pharmaceutiques ou des fabricants d’équipements médicaux.


C’est une nouvelle pièce dans le dossier déjà lourd des stratégies d’influence des laboratoires pharmaceutiques vis-à-vis de la profession médicale (lire les enquêtes iciiciici et ).

Effet de la mise en application progressive du « Sunshine Act », ensemble de lois relatives à la transparence du secteur, la base de données « Transparence Santé » (accessible ici) met en lumière les liens financiers directs (rémunérations) ou indirects (repas, voyages, conférences, etc.) entre professionnels de la santé et industrie. 691 millions d’euros au total selon les calculs du Monde, qui liste les entreprises les plus généreuses : Novartis (34 millions d’euros), MSD (30 millions), AstraZeneca (20 millions), Roche (19 millions), Bayer (18 millions) et Sanofi (15 millions).

Une première version de la base avait été mise en ligne il y a deux ans. La nouvelle version comprend des informations plus détaillées et plus complètes, puisque les professionnels de santé sont désormais tenus de déclarer aussi leurs rémunérations directes, et non plus seulement les « cadeaux » offerts par les labos pharmaceutiques et les fabricants d’équipements.

Le Monde donne la parole à plusieurs des bénéficiaires de ces largesses. Des témoignages où se mêlent le déni des conflits d’intérêts potentiels et les effets de l’austérité imposée au secteur hospitalier en France :

« On ne pourrait pas faire sans, résume le professeur Alain Cantagrel, rhumatologue au CHU de Toulouse. A l’hôpital, on nous demande toujours de faire plus avec moins. Il y a des endroits où on comble les déficits hospitaliers avec cet argent ! »

Dans son service, les sommes versées par les industriels pour des essais cliniques ont notamment servi à acheter des ordinateurs et un échographe. « Aux Etats-Unis, on n’hésite pas à afficher en grand le nom du laboratoire qui a financé la nouvelle aile de l’hôpital. Il faudra bien y venir en France ! », juge le médecin.

Les rémunérations que lui ont versées Pfizer, MSD ou Roche représentent pour lui un complément de revenu de l’ordre de 25 000 à 30 000 euros par an. « Cela nous permet d’avoir une motivation pour rester à l’hôpital et de se maintenir au fait de ce qu’il y a de nouveau dans notre domaine », justifie-t-il.

Lire le reste de l’article sur le site du Monde.

Traduction »