Qui crée nos francs ?




La BNS ? Un tout petit peu, mais plus de 90 % de nos francs sont créés par les banques commerciales privées pour leurs profits. Ils privatisent les gains et socialisent les pertes !

Vamos a lavar los bancos.


Vamos a lavar los bancos.

Moneda completa para todos y no sólo para los banqueros! ->  ¡ Los bancos sólo prestarán el dinero de sus depositantes !

Operaciones o acciones de “transparencia”

Día de los Inocentes y más…., 

Lavadero de banco”.

“Vamos a lavar los bancos…”, 

“Vamos a limpiar los bancos…” 

“Para más transparencia”  

“Detengan el verdadero secreto bancario”.


Día de los Inocentes y más…

¿Actuación en el libro de Guinness?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_Guinness_des_records


La operación está concebida, de la A a la Z, como una operación fundamentalmente audiovisual. 

Buscamos participantes, si es posible con la cara descubierta, que acepten contribuir a los “tiroteos”. -> fusillades?? 

Estamos buscando el mayor número de sorteo en toda Suiza y, por simpatía, en todo el mundo, el domingo 1 de abril (Pascua) para alcanzar nuestro objetivo de notoriedad (100%).

Algunos de estos “rodajes” … sorteos serán retransmitidos en directo a través de las redes sociales. 

Cada sorteo tendrá lugardurante un día fecha de una reunión pública organizada en torno a una Asamblea de Ciudadanos, o Asamblea de Campaña, en la que se podrá discutir y mejorar todas las propuestas contenidas en nuestros propositos y correos. 


Si las fuerzas de seguridad bloquean el acceso, lavaremos los fiduciarios, las placas de los abogados, de los tribunales, de los gobiernos, de los comisarías de policía, de los ejércitos, todos los cómplices del “sistema bancario” que demasiado han abusado  de la confianza de todos.

Leur système ? Les crises…





Oui, résistons tous en invoquant notamment qu’il y a eu 145 crises voulues et organisées dans le secteur bancaire, 208 crises monétaires et 72 crises de dettes souveraines de 1970 à 2007…

Est ce qu’il est préférable de placer sa confiance dans la BNS, dont le mandat est précisé selon les termes de l’IMP et qui a, par exemple, redistribué le produit de la vente de mille tonnes d’or ?
Ou est-il préférable d’octroyer sa confiance dans le système bancaire actuel, qui a payé des milliards en amendes déductibles et qui est sans conteste à la base des:

– Crises des subprimes de 2008, hausses des prix des loyers, bulles immobilières. http://desiebenthal.blogspot.ch/2008/09/la-crise-des-subprimes-pour-les-nuls_23.html

– Manipulations pour parier sur l’effondrement de la Grèce (CDS)
– Manipulation du taux Libor
– Soutiens à l’apartheid
– Blanchiments d’argent divers, notamment de la drogue
– Blanchiment d’argent dictatorial
– Financement d’exportation d’armes
– Financement d’énergies fossiles polluantes (pétrole, gaz de schiste etc.) http://desiebenthal.blogspot.ch/2013/11/ecologie-et-creation-monetaire.html
– Financement de centrales nucléaires dangereuses
– Financement de l’armement nucléaire (UBS 5Mds en 2015)
– Augmentation du chômage, notamment par les délocalisations en Chine.
– Destruction de la démocratie et concentration du pouvoir. https://www.youtube.com/watch?v=ArYJMSVRZjY&t=7s


Plus loin au cours de l’histoire:

– Financement du fascisme ET des alliés
– Financement du commerce de l’esclavage….
– Assassinats de 7 (!) présidents des USA opposés à la privatisation du système monétaire…
– Financement du nord ET du sud durant la guerre de sécession

etc…

Banques ? Les crises, les guerres, les révolutions sont voulues, provoquées, gérées, c’est LEUR Système cynique, de pervers narcissiques fomentant les raretés pour nous faire peur ! http://desiebenthal.blogspot.ch/2012/11/dans-lhistoire-des-peuples-la-suisse.html

M. Thomas Jordan & monnaie pleine



David P-Vincent a partagé un lien.
Admin2 min

Un soutien subtil de M. Thomas Jordan à monnaie pleine ?
“on peut se demander pourquoi le secteur privé n’a pas lui-même fait en sorte que les ménages et les entreprises puissent détenir auprès des banques commerciales des dépôts entièrement couverts par de la monnaie numérique de banque centrale.
Le public disposerait ainsi de dépôts pratiquement équivalents à une telle monnaie ou à de la monnaie pleine.
Pourquoi cette offre fait-elle défaut?”
Extrait de “Comment la banque centrale et le secteur bancaire créent de la monnaie ?”, page 13
https://www.snb.ch/…/ref_201…/source/ref_20180116_tjn.fr.pdf

“la BNS est le seul établissement du pays – fondé sur des normes de droit public – à pouvoir créer de l’argent à son
gré”.

Message concernant une loi fédérale sur l’unité monétaire et les moyens de paiement (LUMMP) du 26 mai 1999

Page 14

https://www.admin.ch/opc/fr/federal-gazette/1999/6536.pdf

#MonnaiePleine #vollgeld #CHvote #10juin2018 #IMP #MP #BNS #LUMMP #Monnaie #CréationMonnétaire

www.admin.ch

La passion du Christ



Extraits pincipaux, ci-dessus


Le film relate les douze dernières heures de la vie de Jésus-Christ, considérées comme les plus intenses de sa vie dans lesquelles Jésus-Christ institue l’Eucharistie. Il montre Jésus priant au mont des Oliviers, et résister à la tentation de Satan. On voit ensuite Jésus capturé par les autorités juives, et flagellé du fait de sa dénonciation par Judas auprès des Grands Prêtres. Suite à cela on voit son jugement devant le préfet romain Ponce Pilate, ainsi que son passage devant Hérode, et sa condamnation à mort. Le film étant coupé de flash back sur les moments principaux de la vie publique du Christ, comme le sermon des Béatitudes. Le film s’achève par la montée au Calvaire de Jésus et par sa crucifixion, avec Marie et Marie Madeleine comme témoins. Puis finit par la résurrection du Christ.

Monnaies vides ou pleines ?

   
de Lionel Rossellat
30 mars, 09:09
Pour comprendre ce qu’est une monnaie pleine, il faut déjà comprendre ce qu’est une monnaie vide (ou quasi vide), celle que vous avez sur vos comptes courant et d’épargne.

Au préalable, il faut définir ce qu’est la monnaie légale. En Suisse, l’article 2 de la Loi fédérale sur l’unité monétaire et les moyens de paiement (LUMMP) précise que les moyens de paiement légaux sont :
– les espèces métalliques (monnaie fiduciaire à laquelle les citoyens ont accès),
– les billets de banque (monnaie fiduciaire à laquelle les citoyens ont accès) et
– les avoirs à vue (comptes de virement) auprès de la Banque nationale suisse (BNS) auxquels seules les banques (banques commerciales privées, banques privées et banques étrangères), les caisses de pensions et quelques rares citoyens privilégiés (les employés et retraités de la BNS) ont accès.
https://www.admin.ch/…/classifie…/19994336/index.html...

Vous constaterez que vos comptes courant et d’épargne bancaires n’y figurent pas car ils ne sont pas considérés comme de la monnaie légale mais comme des “substituts monétaires” ainsi que les appelle pudiquement le Conseil fédéral qui rappelle également que “l’argent au sens du droit constitutionnel ne comprend pas la monnaie scripturale des banques qui, contrairement aux avoirs à vue auprès de la BNS, connaît un risque d’insolvabilité.”
https://www.parlament.ch/…/suche-curia-vista/geschaeft...

Ainsi l’article 16 al. 1 de l’ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse stipule que “les réserves minimales à détenir [pour les banques] s’élèvent à 2,5 % de la moyenne des montants que les engagements déterminants ont atteints à la fin de chacun des trois mois précédant la période d’application concernée.”
https://www.admin.ch/…/classifie…/20040259/index.html...

Tout ce charabia signifie que pour chaque franc détenu sur vos comptes courants et d’épargne, les banques n’ont à conserver que 2.5 centimes de monnaie légale en avoirs à vue auprès de la BNS, ce qui en fait une monnaie vide…

L’initative Monnaie Pleine demande que les comptes courants (où vous touchez vos salaires, rentes AVS, AI, etc.) soient garantis intégralement par la BNS, devenant ainsi de la monnaie légale, et soient gérés en dehors du bilan des banques (et ainsi protégés à 100 % de la faillite (cf BCGe, UBS). Pour faire une analogie, votre compte courant deviendrait un vrai porte-monnaie électronique en monnaie légale, comme les billets et les pièces que vous avez dans votre porte-monnaie physique.
Il faut rappeler ici l’art 84 al. 1 du Droit des obligations du code civil suisse qui stipule que “le paiement d’une dette qui a pour objet une somme d’argent se fait en moyens de paiement ayant cours légal dans la monnaie due.”
https://www.admin.ch/…/classifie…/19110009/index.html...

Ainsi, tous les virements bancaires ne respectent pas la loi car ce ne sont que des transferts de reconnaissance de dette (substituts monétaires) qui ne sont pas de la monnaie légale.

Je terminerai ce long pensum en précisant que M. Jean-Pierre Roth, ancien président de la BNS (2001-2009), qui proclame que l’Initative Monnaie Pleine est “inutile, coûteuse et dangereuse” détient, en tant qu’ancien employé et retraité de la BNS, un compte de virement à la BNS, donc un compte en Monnaie Pleine. Ce qui est bon pour lui n’est, d’après lui, pas bon pour l’ensemble des citoyens de ce pays…

Si vous avez compris mon message, votez donc OUI le 10 juin 2018 à l’Initiative Monnaie Pleine !

L’ idéogramme pour l’argent

Selon Sebastian Li 

L’ idéogramme chinois pour l’argent, c’est 2 poignards et un morceau de métal




cai2.gif (884 bytes)








Cai – richesse, argent
Les Chinois disent souvent que l’argent peut faire retourner un boulet à un fantôme. C’est à dire que l’argent peut vraiment faire beaucoup de choses.

Menaces US contre la BNS ?






Quid des actions de la BNS?
Incroyable.
Depuis 2 ans, la valeur s’est multipliée près de 7 fois
18 longues années tranquilles puis + de 1000.-  fr, puis dans un incroyable rodéo à près de Fr 7000.-.
Parfois, la valeur quotidienne augmente de 10%, ce qui est,  sur le marché boursier, la plus forte hausse quotidienne ! Incroyable.
Depuis elle “stagne” légèrement au-dessous …

Menaces US contre la Suisse !

La Suisse veut «expliquer» sa politique monétaire à Trump.


1) Le gendarme de Washington recommande d’ appuyer davantage sur la politique budgétaire (lire : accroître la dépense publique en Suisse) et 
2) l’instrument des taux d’intérêt (comprendre : les rendre encore plus négatifs)….
3) Par une curieuse coïncidence, la BNS vient de modifier la base de calcul de son indice de cours de change du franc…

http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/02/trump-remet-en-question-la-fed.html

Etats-Unis Après s’être retrouvée sur une liste de pays soupçonnés par Washington de manipuler leur monnaie, la Confédération joue la carte de l’apaisement et du dialogue.

La conférence a accueillie Ueli Maurer et Johann Schneider-Ammann.

La conférence a accueilli Thomas Jordan, Johann Schneider-Ammann et Ueli Maurer, et ???

Image: Jean-Cosme Delaloye

La Suisse n’est pas sur une «liste noire» de l’administration Trump à cause de sa politique monétaire. La délégation helvétique qui a participé à la réunion du FMI et de la Banque mondiale ces derniers jours à Washington, en est convaincue. Une semaine après s’être retrouvée aux côtés de la Chine, du Japon, de la Corée du Sud, du Japon, de Taïwan et de l’Allemagne sur une liste de pays soupçonnés par les Etats-Unis de manipuler leur monnaie, la Suisse a assuré ne pas être «dans la ligne de mire» de la Maison-Blanche.
«Je n’ai aucunement l’intention de parler de liste noire», a assuré le Conseiller fédéral Ueli Maurer lors d’une conférence de presse à Washington. «Nous n’avons pas l’intention de faire un scandale. C’est un problème solvable. Mais nous allons devoir l’expliquer.»
Le Conseiller fédéral dit avoir reçu à Washington l’assurance des représentants de l’administration Trump que la Suisse n’était pas «au cœur des préoccupations» américaines. Même discours du côté de Thomas Jordan, le président du directoire de la Banque nationale suisse (BNS) qui n’a pas ressenti «d’intérêt spécifique» pour cette question de la part des Américains ou de ses autres interlocuteurs ces derniers jours à Washington.
La Suisse remplit deux des trois critères utilisés par l’administration Trump pour dresser sa liste des pays manipulant leur monnaie: elle affiche un excédent de sa balance des paiements courants qui représente plus de 3% de son produit intérieur brut (PIB) et elle intervient de manière soutenue sur les marchés des changes en achetant des devises étrangères pour une valeur de plus de 2% de son PIB sur une année. Elle pourrait remplir le troisième critère et afficher un excédent commercial de plus de 20 milliards de dollars avec les Etats-Unis dans le courant de l’année prochaine. Elle risquerait alors potentiellement des mesures de représailles de la part de Washington.
«Nous avons un dialogue intensif avec l’administration américaine, a souligné Thomas Jordan. Il y a longtemps que nous avons expliqué la situation du franc qui est nettement surévalué. Et notre balance de paiements a des spécifiés extraordinaires et c’est pour cela qu’elle est excédentaire. Nous allons poursuivre ce dialogue (ndlr: avec l’administration Trump), expliquer pourquoi la BNS ne manipule pas le franc et pourquoi nos interventions sur le marché des changes sont nécessaires.»
De son côté, Ueli Maurer a aussi martelé que la Suisse «ne manipule pas sa monnaie»: «Nous devons soutenir le franc à cause de la faiblesse de l’euro. Nous pouvons facilement expliquer que nous ne soutenons pas le franc pour notre bénéfice propre, mais que nous nous adaptons à un contexte particulier.» Et le ministre helvétique des Finances d’ajouter: «Si on l’analyse le déséquilibre de la balance commerciale au profit de la Suisse, il résulte des investissements directs des compagnies suisses aux Etats-Unis (…) et il crée des emplois ici.»
Thomas Jordan a rencontré cette semaine à Washington Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale américaine. De son côté, Ueli Maurer a eu une brève poignée de main avec Steven Mnuchin, le Secrétaire américain au Trésor. Selon Johann Schneider-Ammann, le conseiller fédéral qui faisait aussi partie de la délégation helvétique à Washington, la Suisse a tenté en vain d’avoir un contact direct de haut niveau avec l’administration américaine ces derniers jours.
«Il est très important que nous nous rapprochions du président et que nous fassions connaissance, tant au niveau personnel que gouvernemental, a affirmé le ministre helvétique de l’Economie. Nous voulions utiliser cette visite au FMI et à la Banque mondiale. Nous n’y sommes pas parvenus, mais ce n’est que partie remise.»
Johann Schneider-Ammann est convaincu que la Suisse parviendra à «ouvrir les portes» de l’administration Trump: «La question est de savoir de combien de temps nous aurons besoin, a-t-il conclu. Beaucoup monde essaie d’ouvrir ces portes en même temps.» (TDG)



Annonce officielle de la votation


https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/votations/20180610/initiative-monnaie-pleine.html

Initiative populaire « Pour une monnaie à l’abri des crises : émission monétaire uniquement par la Banque nationale ! (Initiative Monnaie pleine) »

Le 10 juin 2018, le peuple suisse va s’exprimer sur l’Initiative populaire « Pour une monnaie à l’abri des crises : émission monétaire uniquement par la Banque nationale ! (Initiative Monnaie pleine) » .

Gaetan Bally – Keystone

De quoi s’agit-il ?

L’initiative veut que seule la Banque nationale suisse (BNS) soit autorisée à créer de l’argent, et non plus les banques commerciales. Elle veut en outre que la BNS mette l’argent en circulation « sans dette », à savoir sans contrepartie, et qu’elle attribue cet argent directement à la Confédération, aux cantons et à la population. Elle vise ainsi à protéger l’argent de la clientèle bancaire et à prévenir les crises financières.

La question à laquelle vous devez répondre

Acceptez-vous l’initiative populaire « Pour une monnaie à l’abri des crises : émission monétaire uniquement par la Banque nationale ! (Initiative Monnaie pleine) » ? 

Invitation du 21 avril

Programme du samedi 21 avril 2018
Lieu:  Les Ateliers de la Côte, L.A.C. à  Etoy / Morges https://www.lesateliersdelacote.ch/contact/
8h30 Enregistrement et café de bienvenue. Vote préalable : OUI ou NON à Monnaie pleine ?
9h00 Accueil par les familles Thury et Schneiter.
Introduction  et présentation par :
  • M. Etienne Chouard (enseignant et blogueur, porte-parole du non à la Constitution européenne de 2005, militant pour une démocratie du peuple par le peuple et pour le peuple),
  • M. François de Siebenthal, (organisateur, auteur, économiste HEC, juriste, diplomate)
  • M. Gérard Foucher (artiste et auteur de livres sur la monnaie) qui présentera le Mouvement Monnaie Juste
9h15 au choix :
  • Conférences de MM. Etienne Chouard, Philippe Bourcier de Carbon et Gérard Foucher avec M. C. Sutter
11h40 Pour une monnaie alternative simple sous forme de livrets : Mlle Sonja Mletzkowsky et …
11h50 M. Marc Studer (membre AAA+) :  vers une nouvelle BNS 4.1 ? (voir  http://aaapositifs.ch/)
12h00 Court historique : M. Patrick Dimier (avocat) et 12h10 M. David P. Vincent ( informaticien)
12h20 Explication des monnaies alternatives, par M. Simon Rauber (Prés.Monnaie La Grue et chef de chantier)
12h30 Les prochaines étapes concrètes : M. Jean-Marc Heim (juriste). Visite de l’exposition des œuvres des créatifs, votes de sélection des meilleures œuvres et Repas :  Food trucks
13h20 L’état des lieux en perspective. M. Claude Reymond, secrétaire syndical CGAS, Com. genev. act. syndicale.
13h30 Un vrai problème, l’écart entre les productions abondantes et le pouvoir d’achat trop restreint par Renaud Laillier, conférencier et formateur à l’Institut Louis Even en Afrique, Equateur, Canada….
13h40 Suivi de la situation actuelle et prospectives, démographie, tendances ? par M. Philippe Bourcier de Carbon (fondateur de l’Airama, chercheur à l’Institut national d’études démographiques, l’Ined, Dr, statisticien, économiste, disciple de Maurice Allais, Prix “Nobel” d’économie, voir  http://allais.maurice.free.fr/AIRAMA/index.htm)
  • Monnaie pleine, une solution ?  OUI :
14h00 Présentation de l’initiative “Monnaie pleine” par M. Hansruedi Weber, Président de l’initiative
14h10 Philippe Mastronardi, et la vision académique, Prof. em. Dr. iur., rédacteur de  www.monnaie-pleine.ch)
14h20 Mise en œuvre par M. Christian Gomez (ancien Directeur d’une grande banque française)
14h30 M. Gérard Foucher (artiste et auteur d’ouvrages et de vidéos sur la monnaie)
14h40 M. Etienne Chouard (enseignant et militant)
14h50 Versements directs aux personnes, cantons et à la confédération: M Mathieu Despont, du comité de BIEN
15h00 Pause
  • Monnaie pleine, une solution ?  NON :
15h30 Mlle Eva Zaki, gestionnaire de patrimoines et cofondatrice de la monnaie alternative “ Le Léman”, M. François Schaller (journaliste indépendant et ancien rédacteur en chef de l’Agefi) et M.  Jean-Pierre Roth ( a. président du conseil d’administration de la BNS, de 2001 à 2009, gouverneur du FMI, président du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle, admin. de Nestlé et du Swatch Group). http://www.swatchgroup.com/fr/profil_du_groupe/organes_dirigeants/conseil_d_administration/jean_pierre_roth
16h30 à 18h30 Panel Questions du public avec l’ensemble des orateurs, animé par François de Siebenthal
18h30 Vote final : OUI ou NON à Monnaie pleine ? Les participants ont-ils changé d’avis ?  
Interlude musical offert par un sponsor, Concert Récital Chant – Piano, Sonja Mletzkowsky, Mezzo Soprano, Mihai Boïtan Piano, Œuvres de Mozart, Saint-Saëns, Verdi, Massenet…. ,  et Food trucks.
20h00-22h00 Suite des discussions avec ceux qui le veulent.
Entrée libre, chapeau pour des dons qui couvriront nos frais.
Dons encouragés par CCP 17-407173-7 Initiative fédérale PPD-IMF, Lausanne

Originaux:

https://drive.google.com/open?id=0B-p0lmjLtiXzWEM0UjE0d2tvc1ptYXA0MDd0bDJISUV2bkhZ

https://drive.google.com/open?id=0B-p0lmjLtiXzaGFnSW44bGtBdDc0NkNUbFFrakhhN3hmcmdF

https://drive.google.com/open?id=18mloXNauO5NqE97I7fhbsNKEAJPaJe8pRyPEkx1byZo

Traduction »