Pétition pour une Suisse neutre

Pétition populaire

Le monde a plus que jamais besoin d’une Suisse neutre

Pétition adressée au gouvernement et aux autorités politiques suisses

Les sanctions des Etats-Unis et de l’UE contre la Russie
initient un engrenage de confrontation et de guerre. L’extension du
conflit serait fatale à la paix en Europe. La paix n’a pas d’alternative
et la Suisse ne doit s’associer à aucune mesure susceptible d’aggraver
les tensions.
Une
nouvelle guerre frappe à nos portes. Le conflit ukrainien est de toute
évidence en train de s’internationaliser en raison de l’implication
massive de puissances étrangères. Dans son développement actuel, il
reproduit en grande partie les schémas d’engrenage automatiques qu’on a
déjà vus à l’oeuvre lors de la Première guerre mondiale. 
Sous
l’impulsion des Etats-Unis, un système de sanctions visant la Russie
est en train d’être mis en place par une fraction des gouvernements
mondiaux. Ces mesures, dans les pays de l’UE mais en aussi en Suisse,
s’accompagnent d’une mise en condition des opinions fondée sur un
traitement unilatéral de l’information. Elles préludent aussi à des
mesures explicitement guerrières telles que l’envoi en Ukraine de
conseillers militaires étrangers, l’armement d’une des parties au
conflit, voire une concentration de moyens militaires de l’OTAN aux
frontières de la Russie.
Ce
scénario s’est déjà concrétisé dans un passé récent sur d’autres
théâtres de crise, avec des résultats indiscutablement contreproductifs
et tragiques pour les populations. Aucune des sociétés “pacifiées” par
la coalition occidentale n’en est sortie à son avantage et plusieurs
d’entre elles sont aujourd’hui à feu et à sang. Ces interventions ne
profitent qu’aux marchands d’armes et aux fanatiques, en particulier au
Moyen Orient.
La
situation actuelle présente de surcroît un risque de confrontation
nucléaire. Comme en août 1914, la logique de l’affrontement prévaut et
les Européens risquent une fois de plus de se battre les uns contre les
autres. Dans le meilleur des cas, le mur des sanctions qu’on installe au
milieu du continent est fait pour brouiller durablement les peuples
d’Europe entre eux.
Dans
un tel contexte, la paix n’a pas d’alternative! Le dialogue doit
supplanter la menace et les gesticulations belliqueuses inspirées par un
acteur extérieur à l’Europe. Notre destin est entre nos seules mains.
En
tant que citoyens et habitants d’un pays neutre, nous exhortons les
responsables politiques suisses à ne pas s’associer à cette course à
l’abîme. Il est temps qu’ils retrouvent le courage de prendre au sérieux
la Constitution et la tradition de ce pays et à ne plus céder aux
pressions extérieures. Nous vivons en Europe, nous dépendons de notre
environnement et devons donc contribuer dans la mesure de nos
possibilités au maintien de la paix sur notre continent. 
La
Suisse a adhéré aux Nations-Unies avec l’espoir de contribuer à la paix
dans le monde. Elle ne peut donc cautionner des sanctions illégales
aussi bien au regard de la Charte de l’ONU que des règles de l’OMC,
dont, faut-il le rappeler, le siège est en Suisse.
Il
n’est ni profitable ni honorable de s’associer à des manoeuvres qui
reposent sur l’intimidation, conduisent à la guerre et portent en germe
le risque d’une destruction totale de nos pays. 
Pour signer la pétition, remplir SVP le formulaire ci-dessous.
Vos adresses e-mail ne sont ni dévoilées ni communiquées à autrui.

Pétition populaire

http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/07/pour-une-suisse-qui-dure.html

Bonjour,
Good morning,

Puis-je attirer ton/votre attention sur :
May I draw your attention upon :

http://ofreysinger.ch/petition
(please find a translation beneath)

Je vous remercie de la faire connaître largement dans vos e-réseaux, etc., aussi à l’étranger… et de la signer avec lucidité et courage. I thank you to let it known widely in your e-networks, etc., also abroad
… and to sign it with lucidity and courage.

Grâce à vous, la position neutre, ferme et juste, car pacifique de la Suisse peut à nouveau faire TOUTE la différence.
Thanks to you, the neutral, firm and just, as peaceful position of Switzerland can again make ALL the différence.

Que Dieu te/vous bénisse, car la situation demande aussi des prières.
May God bless you, as the situation also requires prayers.

Pour mémoire et remarque qui n’engage aussi que le soussigné :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_de_Flue

est non seulement le Saint Patron de la Suisse, mais aussi de la Paix mondiale.

Reminder and remark which also engages only the undersigned :

http://en.wikipedia.org/wiki/Nicholas_of_Fl%C3%BCe

is not only the Patron Saint of Switzerland, but also of World Peace. 

Cordialement.
Kind regards.

Jean Streit

P.S. Collègues d’Ed Snowden.
Les vies des membres de vos Familles et Ami(e)s sont plus belles sans le dernier feu nucléaire des Banksters.
P.S. Ed Snowden’s Colleagues.
The lives of your Families’ members and Friends are more beautiful without the Banksters’ last nuclear fire.

+++++

Popular Petition
The world needs more than ever a neutral Switzerland
Petition to the Government and Swiss political authorities

The US and EU Sanctions against Russia initiate a cycle of confrontation and war. The extension of the conflict would be fatal to Peace in Europe. Peace has no alternative and Switzerland should not join any measures which might aggravate tensions.
A new war is knocking at our doors. The Ukrainian conflict is obviously in a process of internationalization because of the massive involvement of foreign powers. In its current development, it reproduces largely the automatic gear patterns we have already seen in action during First World War.
Under the leadership of the United States, a system of sanctions aiming Russia is being implemented by a fraction of the world’s governments. These measures in the EU Countries but also in Switzerland are accompanied by a conditioning of the public opinions based on an unilateral treatment of information. They also herald explicitly warlike measures, such as sending foreign military advisers into Ukraine, the arming of one of the parties to the conflict, or a concentration of military capabilities of NATO to Russia’s borders.
This scenario has already materialized in the recent past in other theaters of crisis, with arguably counterproductive and tragic outcomes for the populations. None of the Countries pacified” by the Western coalition came out to his advantage and many of them are now living in fire and blood. These interventions benefit only to arms dealers and fanatics, especially in the Middle East.
The current situation presents an additional risk of nuclear confrontation. As in August 1914, the logic of confrontation prevails and Europeans may once again fight against each other. In the best case, the wall of sanctions being installed in the middle of the Continent is made to permanently divide the people of Europe between themselves.
In this context, Peace has no alternative! Dialogue should supplant threat and bellicose posturing inspired by an external actor in Europe. Our destiny is in our own only hands.
As citizens and residents of a neutral Country, we urge Swiss politicians not to join this race into the abyss. It is time that they find again the courage to take the Constitution and the Tradition of this country
seriously, and not to yield to outside pressures. We live in Europe, we depend on our environment and therefore should contribute to the extent of our ability to maintain Peace on our Continent.
Switzerland joined the United Nations with the hope of contributing to Peace in the World. It therefore can not condone illegal sanctions, both under the UN Charter and the Rules of the WTO, which, it must be remembered, is headquartered in Switzerland.
It is neither profitable nor honorable to join maneuvers based on intimidation, that lead to war and carry the seeds of the risk of the total destructions of our Countries.

To sign the petition, please fill the form below.
Your email addresses are not disclosed or communicated to others.

Google change le monde et l’humanité ?

 [Interview] Laurent Alexandre: les dirigeants de Google “veulent changer le monde et l’humanité 

Google
affiche un intérêt grandissant pour la biologie, la génétique ou encore
la médecine (Cf Synthèses de presse Gènéthique du 09/06/2008, 04/10/2013, 13/06/2014, 29/07/2014).

 Laurent Alexandre, chirurgien-urologue et président de DNAVision
décrypte cette stratégie dans une interview accordée à www.capital.fr. 

Premier constat, l’ambition des dirigeants de Google est la suivante: “changer le monde et l’humanité“.
Pour se spécialiser dans le domaine des NBIC (nano-biotechnologies,
intelligence artificielle et sciences du cerveau), la société est même
allée jusqu’à “débauch[er] de hauts responsables de grands laboratoires, notamment chez Roche, et des spécialistes du vieillissement“.
Enfin, précise L. Alexandre, leur programme d’intelligence artificielle
a été confié au chef de file du courant transhumaniste, Ray
Kurzweil. Pourquoi le transhumanisme ? Parce que la définition de cette
“idéologie” est la suivante : “utiliser toutes les NBIC pour tuer la
mort et augmenter les capacités intellectuelles de l’homme, puis
d’interfacer notre cerveau avec l’intelligence artificielle
“.

Mais comment Google compte-il allonger l’espérance de vie ?
Aucune stratégie n’a été dévoilée. Mais les récents travaux de
chercheurs de Harvard sur des animaux pourraient être utilisés : ces
derniers ont procédé à une transfusion “du sang de jeunes souris dans l’organisme de souris plus âgées” et “sont
ainsi parvenus à refabriquer des neurones  dans le cerveau de ces
dernières, à réactiver les cellules souches et à rajeunir le
fonctionnement cellulaire
“. D’après L. Alexandre cela “sera beaucoup plus complexe à réaliser sur les êtres humains. Mais la nouveauté est que cela paraît possible“. Et le président de DNAVision d’ajouter: “L’inversion
du vieillissement permettra parallèlement de lutter contre les maladies
qui lui sont directement liées, comme Parkinson. Le premier homme qui
vivra mille ans est déjà né
.”

A la question du journaliste, “devrons-nous vivre en connexion avec des machines ?“, L. Alexandre répond par l’affirmative : “Fabriquer
de nouveaux neurones dans une boîte crânienne limitée imposera
peut-être d’effacer certains souvenirs. D’où l’idée de Google de
télécharger le cerveau sur des circuits intégrés et de l’interfacer avec
l’intelligence artificielle.
” Et selon Ray Kurzweil, l’intelligence artificielle pourrait dépasser l’intelligence humaine en 2029 et “en 2045 elle sera 1 milliard de fois plus puissante que les 8 milliards de cerveaux humain réunis“. Pour affronter cela, précise L. Alexandre, “l’homme sera sans doute tenté d’accroître ses propres capacités. Il va y avoir un combat entre le silicium et le neurone.

Actuellement, le physicien britannique Stephen Hawking et Bill Gates, fondateur de Microsoft “s’inquiètent du développement de l’intelligence artificielle“. Avant d’ajouter que “même le fondateur de DeepMind, la filiale de Google, a admis qu’elle pourrait un jour décider de nous exterminer“. En conclusion, L. Alexandre estime qu’il ne faut peut être pas stopper Google maintenant. Mais, précise-t-il, “si
demain cette société devient le leader mondial de la robotique, de
l’informatique, de l’intelligence artificielle et de la lutte contre la
mort, elle aura alors un pouvoir considérable. Il serait alors logique
de la démanteler, quel que soit son talent
.”

  www.Capital.fr (Gille Tanguy) 30/07/2014 
 

© Copyright Gènéthique – Chaque article présenté dans
Gènéthique est une synthèse d’articles parus dans la presse et dont les
sources sont indiquées dans l’encadré. Les opinions exprimées ne sont
pas toujours cautionnées par la rédaction.

Freemasons And God as Congress voted

http://www.youtube.com/watch?v=a1nXSsoR7-U&feature=player_embedded

House stenographer Diane Reidy VIDEO Dragged Off Floor Yelling About
Freemasons And God bizarre outburst “Praise be to GOD!” as Congress
voted.

House Stenographer Removed from House Floor Yelling About God
and Freemasons – VIDEO and AUDIO House stenographer unleashes bizarre
outburst as Congress voted on bill to reopen government, settle debt
limit

House stenographer unleashes bizarre outburst as Congress voted on bill to reopen government, settle debt limit
Reporters
on hand for Wednesday night’s vote captured a ranting woman — said to
be House stenographer Diane Reidy — yelling on the House floor about
Freemasons and God.

quote the House Stenographer: “He will not
be mocked. He will not be mocked. Don’t touch me. He will not be
mocked,” the stenographer shouted as she was taken away by U.S. Capitol
Police. “The greatest deception here is not ‘one nation under God.’ It
never was. Had it been, it would not have been.” She continued, “The
Constitution would not have been written by Freemasons. They go against
God.” “You cannot serve two masters. Praise be to God, Lord Jesus
Christ.”

In this image from House Television, with partial
voting totals on the screen, a woman, at the rostrum just below the
House presiding officer, seen between the “yea” and “nay” in a white
shirt, is removed from the chamber after she began shouting.

The shutdown of the government shutdown sent one woman into meltdown mode.

The
ranting woman, reportedly a House stenographer, unleashed a bizarre
tirade Wednesday night — just as the chamber hurriedly voted to pass a
bill to reopen the government and raise the debt ceiling.

Security officers quickly escorted her out of the House chamber following the outburst — which invoked God and the Freemasons.

“He
will not be mocked! He will not be mocked!” the woman raved as she
stepped onto the dais and took over the microphone on the House floor.

“Don’t touch me!” she cried as the officers started to pull her away by the arms.

“This
is not one nation under God. It never was,” she said. “Had it been …
the Constitution would not have been written by Freemasons, they go
against God.”

Of the 39 men who signed the Constitution, 13 were reportedly Freemasons.

RELATED: NOTE TO POLITICIANS: BE MORE LIKE WILL SWENSON

“You cannot serve two masters!” she finished, leaving members and staffers stunned.

Rep. Gerry Connolly (D-Va.) said the stenographer is a familiar and liked figure in the House, The Washington Post reported.

The
bizarre speech came as Congress passed an eleventh-hour deal to avert a
disastrous default by the U.S. government on its debts.

IRS and the FED are illegals.

La Catalogne, comme la Sardaigne, peuvent devenir suisses

La Catalogne, comme la Sardaigne, la Corse etc…, peuvent devenir suisses en suivant l’exemple du Jura, nouvel État suisse.


Redevenir un Souverain neutre, en paix, tolérant, avec une civilisation millénaire.

Au 21ème siècle, pas besoin d’être limitrophe, soyons ouverts à la modernité. L’union fait la force. 

Libération financière: http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/02/finance-la-bombe-atomique-suisse.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/07/pour-une-suisse-qui-dure.html

https://www.facebook.com/groups/cantonmarittimo/ 

http://desiebenthal.blogspot.ch/2011/10/pro-jura-de-m-dominique-baettig.html





Mme
Doris Leuthard, présidente de la Confédération helvétique, s’est
inspirée de la devise “un pour tous, tous pour un” inscrite dans la
coupole du Palais fédéral à Berne pour son allocution du 1er août 2010. 



Voir la photographie, avec les drapeaux des cantons. 


La devise est inscrite en latin Unus pro omnibus,  au-dessus et omnes pro uno au-dessous de la Croix fédérale.


“Revenons à des débats politiques constructifs”, a lancé Doris Leuthard dans son discours enregistré à Horben (AG), car la démocratie directe donne la possibilité à tous les citoyens de peser sur les décisions. 

La
présidente a prôné des solutions soutenues par tous. Selon elle, les
défis du moment sont l’adaptation de la sécurité sociale aux changements démographiques et la protection de l’environnement, notamment.

Selon
le texte écrit de son discours enregistré à Horben, sur le Lindenberg
(AG). «Nos entreprises sont proches de nous», nous assurant un haut
niveau de vie, et «le dynamisme de la recherche scientifique nous
prépare idéalement aux nouveaux défis», a assuré la conseillère
fédérale.



«Tournons
le dos à l’égoïsme et réapprenons le respect de l’autre», a conclu
Doris Leuthard. Par des «débats politiques constructifs», nous pourrons
relever les défis du moment, soit l’adaptation de la sécurité sociale
aux changements démographiques, l’accroissement de la mobilité, la
protection de l’environnement et le maintien de notre haute qualité de
vie.



2010 – Allocution de Madame Doris Leuthard présidente de la Confédération à l’occasion de la Fête nationale

1er août 2010 – Les paroles prononcées font foi

Cher concitoyens, Chères concitoyennes,

C’est
depuis le Lindenberg, dont le sommet surplombe la vallée de la Reuss,
que je m’adresse à vous en ce jour de fête nationale. Au loin, on
distingue les crêtes de l’Albis et le lac de Zoug. C’est ici, en
Argovie, que je me sens chez moi. Ici, en effet, je suis proche des
gens, proche de nos traditions, proche de nos valeurs. Mais depuis ici,
mon regard peut également porter au loin. Ici, sur le Lindenberg, ce
va-et-vient entre le proche et le lointain, entre la patrie et
l’ouverture au monde, est vraiment palpable. Et il est caractéristique
de l’identité suisse.

La proximité, la patrie, ce sont d’abord les gens: c’est la région où
l’on vit, le cocon où l’on se sent en sécurité, une histoire riche et
une culture dont on fait partie intégrante. Ce sont aussi les
expériences des générations qui nous ont précédés et les succès que nous
avons engrangés.

Nous pouvons être fiers de nos acquis:

  • la démocratie directe donne à tous les citoyens la possibilité de peser sur les décisions;
  • nos entreprises sont proches de nous et nous assurent un haut niveau de vie et un développement respectueux de l’environnement;
  • le dynamisme de la recherche scientifique nous prépare idéalement aux nouveaux défis.
Pour
autant, nous ne négligeons pas ce qui est loin de nous. Nous n’avons
jamais été forts tout seuls et nous ne le serons jamais. C’est pour cela
que nous avons cultivé de bons rapports avec nos voisins et avec des
pays lointains. Nous nous sommes aussi montrés solidaires lorsque
d’autres avaient besoin d’aide.

Nous avons toujours su bien gérer les problèmes. La crise économique que
nous traversons n’en est que le dernier exemple. Mais pour cela, chacun
doit apporter sa contribution, là où il est et selon ses possibilités.
Nous arriverons alors à relever les défis du moment:

  • adapter notre sécurité sociale aux changements démographiques,
  • maîtriser l’accroissement de la mobilité, sur la route comme sur le rail, et trouver des sources de financement,
  • protéger notre environnement et maintenir notre haute qualité de vie.
Ne
nous leurrons pas: les discussions politiques seront vives. Mais
ensemble nous saurons résoudre ces problèmes démocratiquement.

Il me semble donc plus important de réfléchir à ce qui nous permettra de
continuer à être fiers de notre pays. Car j’en suis sûre et certaine:
nous voulons tous que la Suisse soit respectée et reconnue. Quels sont
donc nos objectifs? Quels sont nos projets? Quel rôle voulons-nous jouer
dans ce monde en perpétuelle mutation? Quelle contribution voulons-nous
apporter aux changements? Quel type de relations voulons-nous avec nos
voisins européens? Comment voyons-nous la Suisse dans dix ans?

Posons-nous ces questions sur notre avenir: le jour de notre fête
nationale s’y prête particulièrement. Le Conseil fédéral ne peut mener
ce débat seul. Personne n’a de solution miracle: ni moi ni ceux qui le
claironnent à longueur d’année. 


Des
solutions, soutenues par l’ensemble de la société, c’est ensemble que
nous les trouverons: nous avons besoin des idées de chacun d’entre
vous. 

Mener un débat de fond nous aidera par ailleurs à dissiper les craintes diffuses qui sont apparues. 

Ensemble, nous pouvons donner un nouvel élan à notre pays et montrer la voie à suivre

La
démocratie, ce n’est pas faire son poing dans la poche ou protester
bruyamment. La démocratie, c’est s’engager pour l’avenir de son pays. 

Utilisez donc vos droits de citoyen et participez activement à la discussion.

Chers concitoyens, Mettons l’accent sur la proximité, prenons soin les
uns des autres et allons de l’avant sans fermer les yeux sur les
problèmes. 


Mais laissons aussi notre regard porter au loin: agissons pour aider les nombreuses personnes dans le monde qui continuent de vivre dans la pauvreté et le dénuement.

 Revenons à des débats politiques constructifs. Tournons le dos à l’égoïsme et réapprenons le respect de l’autre. 

Inspirons-nous donc de la devise inscrite dans la coupole du Palais fédéral à Berne: 

«Un pour tous, tous pour un».
Je vous souhaite une belle fête nationale.



Hymne national suisse (Cantique suisse)




1er strophe


Sur nos monts, quand le soleil
Annonce un brillant réveil,
Et prédit d’un plus beau jour le retour,
Les beautés de la patrie
Parlent à l’âme attendrie;
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.

2e strophe

Lorsqu’un doux rayon du soir
Joue encore dans le bois noir,
Le coeur se sent plus heureux près de Dieu.
Loin des vains bruits de la plaine,
L’âme en paix est plus sereine,
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.

3e strophe

Lorsque dans la sombre nuit
La foudre éclate avec bruit,
Notre coeur pressent encore le Dieu fort;
Dans l’orage et la détresse
Il est notre forteresse;
Offrons-lui des coeurs pieux:
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.

4e strophe

Des grands monts vient le secours;
Suisse, espère en Dieu toujours!
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux!
Sur l’autel de la patrie
Mets tes biens, ton coeur, ta vie!
C’est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.
Unus pro omnibus, omnes pro uno.

Le lieu choisi:

Horben, sur le Lindenberg (AG)

Château et chapelle, à Beinwil (Freiamt) AG, au sommet du Lindenberg…( la montagne aux Tilleuls ).

 …sous le prince-abbé Gerold Haimb, la chapelle, dédiée aux saints Wendelin et Ubald, fut consacrée en 1730. …

Bibliographie

 
– Beinwil/Freiamt – Zeitbilder einer Landgemeinde, 1988

Auteur(e): Anton Wohler / FS

Saint Wendelin serait né en 554, fils du roi d’Ecosse Forchado et de la reine Irelina. Aspirant à une vie simple, il quitte sa patrie et sa destinée royale pour vivre en humble et prier Dieu. Après un passage à Rome, il arrive en Allemagne, mendiant son pain et se nourrissant d’herbes sauvages et d’eau. Il vit chez les bénédictins de Trèves et devient selon la légende, l’abbé de Tholey dans les années 597Mort en 617, Wendelin est enterré dans sa cellule, au-dessus de laquelle l’archevêque de Trèves Baldwin (Baudouin), fait construire en 1320 une chapelle. La ville de Saint-Wendel, dans la Sarre, se formera plus tard autour de son tombeau. Par la suite, les reliques du saint sont transférées dans l’église de Trèves.





16/05 St Ubald, évêque et confesseur

Version imprimable de cet article Version imprimable

Sommaire

  Textes de la Messe  
  Office  
  Dom Guéranger, l’Année Liturgique  
  Bhx Cardinal Schuster, Liber Sacramentorum  
  Dom Pius Parsch, le Guide dans l’année liturgique  
Déposition à Gubbio (Ombrie) en 1160. Canonisé en 1192. Fête en 1605.

Textes de la Messe

die 16 maii le 16 mai
SANCTI UBALDI SAINT UBALD


Ep. et Conf.



Evêque et Confesseur



III classis (ante CR 1960 : semiduplex)



IIIème classe (avant 1960 : semidouble)


Missa Státuit, de Communi Confessoris Pontificis I loco, præter orationem sequentem : Messe Státuit, du Commun d’un Confesseur Pontife I, sauf l’oraison suivante :
Oratio P Collecte P
Auxílium
tuum nobis, Dómine, quǽsumus, placátus impénde : et, intercessióne
beáti Ubaldi Confessóris tui atque Pontíficis, contra omnes diáboli
nequítias déxteram super nos tuæ propitiatiónis exténde. Per Dóminum
nostrum.
Laissez-vous
fléchir, Seigneur : que l’intercession du bienheureux Ubald votre
Confesseur et Pontife nous obtienne votre secours ; étendez sur nous
votre main miséricordieuse pour nous défendre contre toutes les
perfidies du démon.
Secreta C Secrète C
Sancti tui, quǽsumus, Dómine, nos ubíque lætíficant : ut, dum eórum mérita recólimus, patrocínia sentiámus. Per Dóminum. Que
le souvenir de vos Saints nous soit, ô Seigneur, en tous lieux, un
sujet de joie, afin que nous ressentions la protection de ceux dont nous
célébrons à nouveau les mérites.
Postcommunio C Postcommunion C
Præsta,
quǽsumus, omnípotens Deus : ut, de percéptis munéribus grátias
exhibéntes, intercedénte beáto Ubáldo Confessóre tuo atque Pontífice,
benefícia potióra sumámus. Per Dóminum.
Accordez-nous,
s’il vous plaît, ô Dieu tout-puissant, qu’en rendant grâces pour les
dons reçus, nous recevions plus de bienfaits encore grâce à
l’intercession du bienheureux Ubald votre Confesseur et Pontife.

Office

Leçons des Matines avant 1960
Quatrième leçon. Ubald,
né d’une famille noble, à Gubbio, en Ombrie fut, dès ses plus tendres
années, élevé avec grand soin dans la piété et les lettres. Au cours de
sa jeunesse, on le pressa plusieurs fois d’embrasser l’état du mariage,
mais jamais il n’abandonna sa résolution de garder la virginité. Ordonné
Prêtre, il distribua son patrimoine aux pauvres et aux Églises, et
étant entré chez les Chanoines réguliers de l’Ordre de Saint-Augustin,
il établit cet institut dans sa patrie, et y vécut quelque temps de la
manière la plus sainte. La réputation de sa sainteté s’étant répandue,
i ! fut préposé malgré lui par le Souverain Pontife Honorius II au
gouvernement de l’Église de Gubbio, et reçut la consécration épiscopale.
Cinquième leçon. Ayant
donc pris possession de son Église, il ne changea rien à sa manière de
vivre accoutumée, mais il commença à se distinguer d’autant plus en tout
genre de vertus, qu’il procurait très efficacement le salut des autres
par la parole et l’exemple, s’étant fait de cœur le modèle de son
troupeau. Sobre dans sa nourriture, sans recherche dans ses vêtements,
n’ayant pour couche qu’un lit dur et très pauvre, il portait constamment
en son corps la mortification de la croix, tandis qu’il nourrissait
chaque jour son esprit par une application incessante à la prière. C’est
ainsi qu’il parvint à cette admirable mansuétude, qui lui fit non
seulement supporter avec égalité d’âme les plus graves injures et les
mépris, mais encore prodiguer avec l’admirable tendresse de la charité
une entière bienveillance à ses persécuteurs.
Sixième leçon. Deux
ans avant de sortir de cette vie, Ubald, affligé de longues maladies,
fut purifié comme l’or dans la fournaise, par les plus cruelles
souffrances ; cependant il ne cessait de rendre grâces à Dieu. Le saint
jour de la Pentecôte étant arrivé, il s’endormit dans la paix, après
avoir gouverné de nombreuses années avec le plus grand mérite l’Église
confiée à ses soins, et être devenu illustre par ses saintes œuvres et
par ses miracles. Le Pape Célestin III a mis Ubald au nombre des Saints.
Son pouvoir éclate particulièrement pour mettre en fuite les esprits
immondes. Son corps, demeuré sans corruption après tant de siècles, est
l’objet d’une grande vénération de la part des fidèles dans sa patrie
que plus d’une fois il a délivrée de périls imminents.

Dom Guéranger, l’Année Liturgique

Pour
honorer son Pontife éternel, la sainte Église lui présente aujourd’hui
les mérites d’un Pontife mortel ici-bas, mais entre, après cette vie,
dans les conditions de l’immortalité bienheureuse. Ubald a représenté le
Christ sur la terre ; comme son divin chef il a reçu l’onction sainte,
il a été médiateur entre le ciel et la terre, il a été le Pasteur du
troupeau, et maintenant il est uni à notre glorieux Ressuscité, Christ,
Médiateur et Pasteur. En signe de la faveur dont il jouit auprès de lui
dans le ciel, le Fils de Dieu a confié à Ubald le pouvoir spécial d’agir
efficacement contre les ennemis infernaux, qui tendent quelquefois aux
hommes de si cruelles embûches. Souvent l’invocation du saint évêque et
de ses mérites a suffi pour dissoudre les machinations des esprits de
malice ; et c’est afin d’encourager les fidèles à recourir à sa
protection que l’Église l’a admis au rang des saints qu’elle recommande
plus particulièrement à leur dévotion.
Soyez
notre protecteur contre l’enfer, ô bienheureux Pontife ! L’envie des
démons n’a pu souffrir que l’homme, cette humble et faible créature, fût
devenu l’objet des complaisances du Très-Haut. L’incarnation du Fils de
Dieu, sa mort sur la croix, sa résurrection glorieuse, les divins
Sacrements qui nous confèrent la vie céleste, tous ces sublimes moyens à
l’aide desquels la bonté de Dieu nous a rétablis dans nos premiers
droits, ont excité au plus haut degré la rage de cet antique ennemi, et
il cherche à se venger en insultant en nous l’image de notre créateur.
Il fond quelquefois sur l’homme avec toutes ses fureurs ; par une
affreuse parodie de la grâce sanctifiante qui fait de nous comme les
instruments de Dieu, il envahit, il possède des hommes, nos frères, et
les réduit au plus humiliant esclavage. Votre pouvoir, ô Ubald, s’est
signalé souvent dans la délivrance de ces victimes infortunées de
l’envie infernale ; et la sainte Église célèbre en ce jour la
prérogative spéciale que le Seigneur vous a confiée. Dans votre charité
toute céleste, continuez à protéger les hommes contre la rage des
démons ; mais vous savez, ô saint Pontife, que les embûches de ces
esprits de malice sont plus fatales encore aux âmes qu’elles ne le sont
aux corps. Prenez donc pitié aussi des malheureux esclaves du péché, sur
lesquels le divin soleil de Pâques s’est levé sans dissiper leurs
ténèbres. Obtenez qu’ils redeviennent enfants de la lumière, et que
bientôt ils aient part à cette résurrection pascale dont Jésus est venu
nous apporter le gage.

Bhx Cardinal Schuster, Liber Sacramentorum

La
fête de ce saint évêque de Gubbio (+ 1160), si puissant contre les
esprits infernaux, entra dans le calendrier de l’Église universelle
seulement sous Paul V. La messe Statuit est du Commun, mais la première collecte est propre.
La mitre de saint Ubald est conservée à Rome dans la basilique d’Eudoxie sur l’Esquilin, où l’on célèbre sa fête.
Prière.
— « Apaisez-vous, Seigneur, en nous accordant votre secours ; et par
l’intercession du bienheureux Ubald, votre Pontife et confesseur,
étendez sur nous votre bras miséricordieux contre toute malice
diabolique. Par notre Seigneur, etc. »
Il vainc
le diable, celui qui s’exerce surtout aux vertus qui s’opposent
davantage à sa malice ; l’amour de Dieu par exemple, l’humilité, la
chasteté et l’amour de la paix. Le démon apparut un jour à saint Macaire
et lui demanda : Macaire, que font les moines de plus que nous ? Ils
jeûnent souvent, et nous ne goûtons aucune sorte de nourriture ; ils
dorment peu, et nous ne reposons jamais ; ils sont chastes, et nous
n’avons pas même de corps. En quoi donc les moines nous sont-ils
supérieurs ? Le saint répondit : Vous êtes orgueilleux, et les moines
sont humbles, voilà ce qu’ils font de plus que vous. Alors, confus, le
démon s’enfuit.

Dom Pius Parsch, le Guide dans l’année liturgique

La liturgie connaît l’influence du diable dans l’Église et le combat efficacement.
Saint
Ubald. — Jour de mort : 16 mai (dimanche de la Pentecôte) 1160.
Tombeau : à Gubbio, en Ombrie. Image : On le représente en évêque, le
diable fuyant devant lui. Vie : Le saint est originaire de Gubbio, en
Italie. Il devint prêtre et chanoine. En 1128, malgré ses répugnances,
il céda aux désirs du pape Honorius II et fut nommé évêque de sa ville
natale. Dans cette charge, il fut un modèle de simplicité apostolique,
de zèle pastoral et de sainteté personnelle. On invoque volontiers son
secours contre les mauvais Esprits. Il mourut le 16 mai 1160. Son
tombeau se trouve dans sa ville natale. Son corps s’est conservé jusqu’à
nos jours sans corruption.
Pratique : La
puissance de saint Ubald se manifesta surtout dans l’expulsion des
mauvais Esprits. La liturgie, qui insiste tant sur la proximité des
anges, compte aussi avec la forte influence des mauvais Esprits, car
elle lutte continuellement contre eux. C’est pourquoi il n’est pas rare
de trouver, dans la liturgie, des exorcismes. Il y a également un grand
nombre de sacramentaux institués contre l’influence des mauvais Esprits,
par exemple l’eau bénite, les cierges, les rameaux bénits. Ne méprisons
pas ces moyens. — La messe (Statuit)
est du commun des confesseurs pontifes avec une oraison propre laquelle
nous demandons à Dieu, par l’intercession saint, d’étendre la main
contre toute méchanceté du diable ».

«Respect de l’autre» à la Suisse, surtout des minorités, depuis des siècles…

Pour une Suisse qui dure…

Photographies des grandes affiches dans les rues suisses.



Charly Clément 27 juillet 11:22
J’aimerais bien voir diffuser ça le plus loin possible et le plus massivement possible.
Mon souhait :
Rendre “jaloux”, rendre “envieux”, rendre désireux les populations de
toute l’Europe, et même au delà, du modèle démocratique suisse.

Attention! Ne voyez surtout pas de sarcasme dans mon propos volontairement un peu provocateur, bien au contraire.

Le peuple suisse terrifie les oligarques de Bruxelles, non pas par sa
force, encore moins par son importance, mais par l’exemple qu’il donne
aux autres peuples européens, dont la majorité pense comme nous, agirait
comme nous, voudrait s’exprimer comme nous,…
… et surtout
VOUDRA, et c’est là mon souhait et la pire terreur des oligarques,
revendiquer un modèle de démocratie directe, semblable au notre.

Je voudrais tant que les peuples de nos pays voisins se soulèvent pour
destituer la pourriture qui les gouverne, réorganiser leur démocratie,
retrouver leur souveraineté et par conséquent réduire à néant
l’abomination européenne,.. et mondialiste.

Ce souhait, pour
nos voisins, n’est pas totalement désintéressé pour nous aussi les
Suisses (les vrais, tant qu’il en reste).
Le cancer n’épargne pas
la Suisse. Nous avons aussi nos traîtres, les imbéciles écolo-gauchistes
qui ne se rendent même pas compte qu’ils ne servent que la cause de
ceux qui desservent les leures, et de ceux qui les exploitent, de ceux
qui nous exploitent.
Ces traîtres veulent nous entraîner dans l’Europe.
Ces traîtres, à l’heure qu’il est, s’acharnent à essayer par tous les
moyens, de démanteler notre droit d’initiative et de référendum, notre
démocratie directe, celle qui rend pour l’heure impossible notre
dissolution dans l’Europe.

Malgré que les décisions populaires
sont de plus en plus difficilement mises en application, ce qui dénote
déja leur démantèlement, la Suisse reste le seul pays qui
constitutionnellement pourrait s’affranchir et se détacher de la
dictature américano-sioniste mondialisatrice.
Soutenez-nous, parlez de nous, défendez-nous, rejoignez-nous,…
Avant que nos traîtres aient eu raison de notre démocratie, et que ce soyons nous qui vous rejoignent.

Toutes régions prêtes à suivre notre système de tolérance, de paix et de concorde dans le respect mutuel des personnes.

http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/02/la-sardaigne-27e-canton-suisse.html

 http://desiebenthal.blogspot.ch/2009/01/la-suisse-protge-le-secret-bancaire.html

Point de Suisse est un projet socioculturel interdisciplinaire lancé par le duo Com&Com (Marcus Gossolt / Johannes M. Hedinger) en collaboration avec le metteur en scène Milo Rau.
Mandatés par le festival de la Cité Lausanne, ils lancent une enquête nationale
intitulée « Point de Suisse » au mois de juin-juillet 2014 pour
sonder l’état d’esprit actuel en Suisse. Le projet s’inscrit dans les
festivités jubilaires du 50ème anniversaire de l’Expo 1964 et fait écho à la célèbre affaire Gulliver. Les résultats de l’enquête seront analysés par des scientifiques et débattus lors d’un évènement de clôture au théâtre Vidy-Lausanne (le 25.9.2014) et à la Gessnerallee de Zürich (le 14.10.2014). Une publication contenant les résultats et analyses est en cours de réalisation. Plus d’infos.

La Suisse accepte de nouveaux États en son sein, à la condition
d’accepter certaines règles, notamment de fermer les centrales
nucléaires et de surveiller de près tous les déchets nucléaires,
notamment le plutonium MOX très dangereux.

Motion 10.3215 de Dominique Baettig sur l’intégration de nouveaux cantons suisses

Pour une intégration facilitée de régions limitrophes en qualité de nouveaux cantons suisses

Déposé par Baettig Dominique
Date de dépôt: 18.03.2010

Texte déposé

Le
Conseil fédéral est chargé de proposer un cadre constitutionnel et
légal permettant d’intégrer, en tant que nouveau canton suisse, des
régions limitrophes dont une majorité de la population en ferait la
demande.

Développement

Considérant
le manque d’intérêt de la classe politique nationale et européenne
dont souffrent certaines régions limitrophes , leur volonté croissante
d’obtenir de l’autonomie par rapport à l’Etat central (ou Bruxelles),
le Conseil fédéral est chargé de proposer dans les meilleurs délais à
l’Assemblée fédérale, un cadre constitutionnel et légal opérationnel,
qui permettrait éventuellement, si une majorité de la population en
faisait la demande, aux départements, provinces et länder limitrophes
suivants:

  • Alsace (F)
  • Aoste (I)
  • Bolzano (I)
  • Jura (F)
  • Voralberg (A)
  • Ain (F)
  • Savoie (F)
  • Bade-Wurtemberg (RFA)
  • Varese (I)
  • Como (I)

ou autre (liste ouverte!), qui ont déjà exprimé un tel intérêt
démocratique de par le passé, de rejoindre la Confédération helvétique
en qualité de nouveaux cantons suisses, avec, à la clé, le droit
d’Initiative et de référendum, avantages d’un système de démocratie
directe. Ces régions limitrophes disposent d’une longue tradition et
volonté politique de souveraineté de leurs citoyens, de démocratie de
proximité, à échelle humaine et leur intégration à la Confédération
serait bénéfique bilatéralement et ne causerait pas de problèmes
politiques insolubles. Il s’agit d’un signe politique d’ouverture à
l’extension d’un modèle de souveraineté suisse, proactif, plutôt que de
laisser l’initiative du grignotage d’adhésion à l’Union européenne,
dont les institutions centralisatrices sont coupées des aspirations de
ses citoyens.

La Suisse demande la fermeture immédiate de Fessenheim et le transfert de tout le plutonium hors de Crey Malville.

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/news_super-phenix.html

puis considérez ce petit *Caillou blanc dans le “S(:-(ft” Gulag ambiant, dont la “réponse” (sic!) du CF :
http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20103215
et ses c(:-)nséquences auprès de nos gentils Voisins (juste quelques exemples, parmi de nombreux autres) :
http://www.activism.com/it_CH/petizione/annessione-delle-provincie-italiane-di-como-varese-e-sondrio-alla-confederazione-svizzera/59076
http://www.lastampa.it/2014/03/15/italia/cronache/s-al-cantone-sardegna-gli-svizzeri-sognano-il-mare-gBJCbZePnudDtdcb7K9CjJ/pagina.html
http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/29/01003-20100729ARTFIG00585-un-savoyard-sur-deux-adhere-au-reve-d-une-grande-suisse.php
(Le Figaro en flagrant délit de désinformation !)
http://jeune-alsace.hautetfort.com/archive/2010/06/22/l-alsace-suisse-pourquoi-pas.html
http://www.blick.ch/news/ausland/umfrage-zu-staatenwechsel-80-prozent-der-schwaben-wollen-schweizer-werden-id2962950.html
http://www.contra-magazin.com/2014/03/referendum-vorarlberg-als-27-kanton-der-schweiz/
Amitiés et/ou affection et dans tous les cas de figure cordialement.
Jean qui *s’amuse
(sérieusement, depuis des années et… surtout à Berne)

Curia Vista – Objets parlementaires

10.3215 – Motion

Pour une intégration facilitée de régions limitrophes en qualité de nouveaux cantons suisses

Déposé par

Date de dépôt
18.03.2010
Déposé au
Conseil national
Etat des délibérations
Liquidé

Texte déposé

Le
Conseil fédéral est chargé de proposer un cadre constitutionnel et
légal permettant d’intégrer, en tant que nouveau canton suisse, des
régions limitrophes dont une majorité de la population en ferait la
demande.

Développement

Considérant le manque d’intérêt de
la classe politique nationale et européenne dont souffrent certaines
régions limitrophes, leur volonté croissante d’obtenir de l’autonomie
par rapport à l’Etat central (ou Bruxelles), le Conseil fédéral est
chargé de proposer dans les meilleurs délais à l’Assemblée fédérale un
cadre constitutionnel et légal opérationnel, qui permettrait
éventuellement, si une majorité de la population en faisait la demande,
aux départements, provinces et länder limitrophes suivants:
Alsace
(F); Aoste (I); Bolzano (I); Jura (F); Vorarlberg (A); Ain (F); Savoie
(F); Bade-Wurtemberg (RFA); Varese (I); Como (I) ou autre (liste
ouverte!), qui ont déjà exprimé un tel intérêt démocratique par le
passé, de rejoindre la Confédération helvétique en qualité de nouveaux
cantons suisses, avec, à la clé, le droit d’Initiative et de référendum,
avantages d’un système de démocratie directe. Ces régions limitrophes
disposent d’une longue tradition et volonté politique de souveraineté de
leurs citoyens, de démocratie de proximité, à échelle humaine et leur
intégration à la Confédération serait bénéfique bilatéralement et ne
causerait pas de problèmes politiques insolubles. Il s’agit d’un signe
politique d’ouverture à l’extension d’un modèle de souveraineté suisse,
proactif, plutôt que de laisser l’initiative du grignotage d’adhésion à
l’Union européenne, dont les institutions centralisatrices sont coupées
des aspirations de ses citoyens.

Avis du Conseil fédéral
du
19.05.2010

Une révision de la
constitution fédérale qui aurait comme objet de donner aux régions
limitrophes à notre pays la possibilité de rejoindre la Confédération
suisse serait un acte politique inamical, que les Etats voisins
pourraient considérer, à juste titre, comme provocateur. Elle nuirait
donc de manière grave aux relations avec les Etats concernés.
Cette
révision serait non seulement politiquement inadéquate, mais
problématique sur le plan du droit international. Elle violerait les
règles fondamentales du droit international, qui ne reconnaît pas un
droit général à la sécession. Un droit de sécession ne peut constituer
qu’une “ultima ratio” dans des circonstances exceptionnelles,
circonstances qui ne sont évidemment pas données en l’espèce.
Enfin,
le Conseil fédéral rappelle qu’une disposition comparable dans une
constitution cantonale n’avait pas reçu la garantie de la Confédération.
L’article 138 de la Constitution jurassienne, qui prévoyait que le
canton du Jura pouvait accueillir toute partie du territoire jurassien
directement concerné par le scrutin du 23 juin 1974 si cette partie
s’était régulièrement séparée au regard du droit fédéral et du droit du
canton intéressé, n’a pas obtenu la garantie fédérale (art. 1 de
l’Arrêté fédéral du 28 septembre 1977, FF 1977 III 266). Il serait donc
pour le moins paradoxal d’introduire dans notre Constitution fédérale
une disposition que le Parlement fédéral a refusée dans une constitution
cantonale.

Proposition du Conseil fédéral
du
19.05.2010

Le Conseil fédéral propose de rejeter la motion.

Chronologie / procès-verbaux

Date Conseil
12.12.2011 L’intervention est classée, l’auteur ayant quitté le conseil.

Descripteurs (en allemand):

Aide

Indexation complémentaire:

04;08

Pétition populaire

Le monde a plus que jamais besoin d’une Suisse neutre

Pétition adressée au gouvernement et aux autorités politiques suisses

Les sanctions des Etats-Unis et de l’UE contre la Russie
initient un engrenage de confrontation et de guerre. L’extension du
conflit serait fatale à la paix en Europe. La paix n’a pas d’alternative
et la Suisse ne doit s’associer à aucune mesure susceptible d’aggraver
les tensions.
Une
nouvelle guerre frappe à nos portes. Le conflit ukrainien est de toute
évidence en train de s’internationaliser en raison de l’implication
massive de puissances étrangères. Dans son développement actuel, il
reproduit en grande partie les schémas d’engrenage automatiques qu’on a
déjà vus à l’oeuvre lors de la Première guerre mondiale. 
Sous
l’impulsion des Etats-Unis, un système de sanctions visant la Russie
est en train d’être mis en place par une fraction des gouvernements
mondiaux. Ces mesures, dans les pays de l’UE mais en aussi en Suisse,
s’accompagnent d’une mise en condition des opinions fondée sur un
traitement unilatéral de l’information. Elles préludent aussi à des
mesures explicitement guerrières telles que l’envoi en Ukraine de
conseillers militaires étrangers, l’armement d’une des parties au
conflit, voire une concentration de moyens militaires de l’OTAN aux
frontières de la Russie.
Ce
scénario s’est déjà concrétisé dans un passé récent sur d’autres
théâtres de crise, avec des résultats indiscutablement contreproductifs
et tragiques pour les populations. Aucune des sociétés “pacifiées” par
la coalition occidentale n’en est sortie à son avantage et plusieurs
d’entre elles sont aujourd’hui à feu et à sang. Ces interventions ne
profitent qu’aux marchands d’armes et aux fanatiques, en particulier au
Moyen Orient.
La
situation actuelle présente de surcroît un risque de confrontation
nucléaire. Comme en août 1914, la logique de l’affrontement prévaut et
les Européens risquent une fois de plus de se battre les uns contre les
autres. Dans le meilleur des cas, le mur des sanctions qu’on installe au
milieu du continent est fait pour brouiller durablement les peuples
d’Europe entre eux.
Dans
un tel contexte, la paix n’a pas d’alternative! Le dialogue doit
supplanter la menace et les gesticulations belliqueuses inspirées par un
acteur extérieur à l’Europe. Notre destin est entre nos seules mains.
En
tant que citoyens et habitants d’un pays neutre, nous exhortons les
responsables politiques suisses à ne pas s’associer à cette course à
l’abîme. Il est temps qu’ils retrouvent le courage de prendre au sérieux
la Constitution et la tradition de ce pays et à ne plus céder aux
pressions extérieures. Nous vivons en Europe, nous dépendons de notre
environnement et devons donc contribuer dans la mesure de nos
possibilités au maintien de la paix sur notre continent. 
La
Suisse a adhéré aux Nations-Unies avec l’espoir de contribuer à la paix
dans le monde. Elle ne peut donc cautionner des sanctions illégales
aussi bien au regard de la Charte de l’ONU que des règles de l’OMC,
dont, faut-il le rappeler, le siège est en Suisse.
Il
n’est ni profitable ni honorable de s’associer à des manoeuvres qui
reposent sur l’intimidation, conduisent à la guerre et portent en germe
le risque d’une destruction totale de nos pays. 
Pour signer la pétition, remplir SVP le formulaire ci-dessous.
Vos adresses e-mail ne sont ni dévoilées ni communiquées à autrui.

Pétition populaire

http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/07/pour-une-suisse-qui-dure.html

Bonjour,
Good morning,

Puis-je attirer ton/votre attention sur :
May I draw your attention upon :

http://ofreysinger.ch/petition
(please find a translation beneath)

Je vous remercie de la faire connaître largement dans vos e-réseaux, etc., aussi à l’étranger… et de la signer avec lucidité et courage. I thank you to let it known widely in your e-networks, etc., also abroad
… and to sign it with lucidity and courage.

Grâce à vous, la position neutre, ferme et juste, car pacifique de la Suisse peut à nouveau faire TOUTE la différence.
Thanks to you, the neutral, firm and just, as peaceful position of Switzerland can again make ALL the différence.

Que Dieu te/vous bénisse, car la situation demande aussi des prières.
May God bless you, as the situation also requires prayers.

Pour mémoire et remarque qui n’engage aussi que le soussigné :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_de_Flue

est non seulement le Saint Patron de la Suisse, mais aussi de la Paix mondiale.

Reminder and remark which also engages only the undersigned :

http://en.wikipedia.org/wiki/Nicholas_of_Fl%C3%BCe

is not only the Patron Saint of Switzerland, but also of World Peace. 

Cordialement.
Kind regards.

Jean Streit

P.S. Collègues d’Ed Snowden.
Les vies des membres de vos Familles et Ami(e)s sont plus belles sans le dernier feu nucléaire des Banksters.
P.S. Ed Snowden’s Colleagues.
The lives of your Families’ members and Friends are more beautiful without the Banksters’ last nuclear fire.

+++++

Popular Petition
The world needs more than ever a neutral Switzerland
Petition to the Government and Swiss political authorities

The US and EU Sanctions against Russia initiate a cycle of confrontation and war. The extension of the conflict would be fatal to Peace in Europe. Peace has no alternative and Switzerland should not join any measures which might aggravate tensions.
A new war is knocking at our doors. The Ukrainian conflict is obviously in a process of internationalization because of the massive involvement of foreign powers. In its current development, it reproduces largely the automatic gear patterns we have already seen in action during First World War.
Under the leadership of the United States, a system of sanctions aiming Russia is being implemented by a fraction of the world’s governments. These measures in the EU Countries but also in Switzerland are accompanied by a conditioning of the public opinions based on an unilateral treatment of information. They also herald explicitly warlike measures, such as sending foreign military advisers into Ukraine, the arming of one of the parties to the conflict, or a concentration of military capabilities of NATO to Russia’s borders.
This scenario has already materialized in the recent past in other theaters of crisis, with arguably counterproductive and tragic outcomes for the populations. None of the Countries pacified” by the Western coalition came out to his advantage and many of them are now living in fire and blood. These interventions benefit only to arms dealers and fanatics, especially in the Middle East.
The current situation presents an additional risk of nuclear confrontation. As in August 1914, the logic of confrontation prevails and Europeans may once again fight against each other. In the best case, the wall of sanctions being installed in the middle of the Continent is made to permanently divide the people of Europe between themselves.
In this context, Peace has no alternative! Dialogue should supplant threat and bellicose posturing inspired by an external actor in Europe. Our destiny is in our own only hands.
As citizens and residents of a neutral Country, we urge Swiss politicians not to join this race into the abyss. It is time that they find again the courage to take the Constitution and the Tradition of this country
seriously, and not to yield to outside pressures. We live in Europe, we depend on our environment and therefore should contribute to the extent of our ability to maintain Peace on our Continent.
Switzerland joined the United Nations with the hope of contributing to Peace in the World. It therefore can not condone illegal sanctions, both under the UN Charter and the Rules of the WTO, which, it must be remembered, is headquartered in Switzerland.
It is neither profitable nor honorable to join maneuvers based on intimidation, that lead to war and carry the seeds of the risk of the total destructions of our Countries.

To sign the petition, please fill the form below.
Your email addresses are not disclosed or communicated to others.

Pétition populaire

Presse

Pour la presse

Communiqué long (30.6.2014)
Communiqué court (30.6.2014)
Résultats de l’enquête représentative (Juin 2014)
Photo de presse Com&Com
Photo de presse Com&Com et Milo Rau
Photo de presse Com&Com, Milo Rau et Rolf Bossart
Affiche rouge
Affiches blanches (No. 2f, No. 4, No. 9c, No. 22)
Carte postales (DE/FR) No. 1-25

De la presse

St.Galler Tagblatt, 15.7.2014, S. 25 (Kristin Schmidt: Wie viele Bücher besitzen Sie?) download
Le Courier, 8.7.2014, s. 5 (Corinne Jaquiery: Le bonheur d’être Suisse aujourd’hui)
La Liberté, 5.7.2014, S. 35 (Corinne Jaquiery: Le bonheur d’être Suisse aujourd’hui)
Le Quotidien jurassien, 5.7.2014, S.38 (Jean-Maire Vodoz: Gulliver amnésique lors de l’Expo 64: Berne craignait les résultats)
Le Quotidien jurassien, 5.7.2014, S.3 (Nic Ulmi: Humeur suisse: un bonheur très inquiet, download
Le Quotidien jurassien, 5.7.2014 (Nic Ulmi: Les rendez-vous: Sociologie mise en scène)
Le Temps, 5.7. 2014, Samedi Culturel S. 2, Belvédère: Psyché suisse
L’Hebdo, 3.7.2014, S. 16
Наша Газета.ch, 3.7.2014, Татьяна Гирко: Что значит быть хорошим швейцарцем? (Que veut dire être un bon Suisse?), downloadLink
NZZ, 2.7.2014, S. 10 (Andrea Kucera: Zensurierte Schweiz), downloadlink
Tribune de Genève, 2.7.2014, S.5 (ATS: L’identité suisse est „complexe et ambiguë”) download
La Télé TV, 2.7.2014, 19.00, le journal, download, Link

Le Temps, 1.7.2014, S.1 (Un grand sondage teste les sentiments des Suisses), download
Le Temps, 1.7.2014, S.2 (Jean-Maire Vodoz: Gulliver amnésique), download
Le Temps, 1.7.2014, S.3 (Nic Ulmi: Humeur suisse: un bonheur très inquiet, download
Le Temps, 1.7.2014 (Nic Ulmi: la sociologie mise en scène), Link
Le Temps online, 1.7.2014 (Nic Ulmi: un nouveau miroir) download
NZZ online, 1.7.2014, (Andrea Kucera: Den Schweizern wird der Puls gefühlt), downloadLink
24heures, 1.7.2014, S. 16 (Lise Bourgeois: Des artistes ressuscitent l’enquête Gulliver de 1964), download
24heures, 1.7.2014, S. 16 (Kinzer: „Il faut intégrer l’art à l’espace public“), download
20minutes, 1.7.2014, S.6 (David Maccabez: Valeurs d’antan secouée), download
Coop Zeitung, 1.7.2014, S. 64-65 (Thomas Compagno: Sind sie ein guter Schweizer?), downloadlink
Le Matin, 1.7.2014, Les Suisses sont heureux… et parfois contradictoires, Link
Tribune de Genève, 1.7.2014, Les Suisses sont heureux… et parfois contradictoires, Link 
Blick am Abend, 30.6.2014, Fadegrad (Stämpfli: Lieber nicht nachfragen) download,Link

20 minutes, 30.6.2014, (ATS: Le Questionnaire Gulliver à la sauce 2014), downloadlink
24heures, 30.6.2014, Lise Bourgeois: L’enquête Gulliver d’Expo 64 ressusciteée au Festival de la Cité, downloadLink
RSI Rete UNO, Radiogiornale, 30.6., Link
RTS, Espace 2,  30.6.
Radio Energy Zürich, Basel, Bern,  30.6.
RTS La Première, Forum: 29.6.14, La Suisse se redéfinit: une enquête fait écho au sondage Gulliver de 1964, downloadLink

Schweiz am Sonntag, 29.6.2014, S. 16-17 (Altorfer/Cassidy: Die Vermessung der Schweiz) downloadLink AZ Medien
Schweiz am Sonntag, 29.6.2014, S. 17 (Altorfer: Der Künstler als Dienstleister für die Gesellschaft) download 
Schweiz am Sonntag, 29.6.2014, S. 1 (AC: Wer sind wir?) download 
Sonntags Blick, 29.6., S. 10-11 (Maurer/Hubrath: So tickt die Schweiz wirklich), downloadLink
TagesAnzeiger online, 29.6.2014 (kpn: Der Schock von abgestellten Flugzeugen), Link
BAZ online, 29.6.2014 (kpn: Der Schock von abgestellten Flugzeugen), Link
Der Bund online, 29.6.2014 (kpn: Der Schock von abgestellten Flugzeugen), Link
Saiten, Juni 2014, S. 59 (Surber: Fragen über Fragen)

+ RIP + Cardinal Bernard Agré

Décédé , à
Paris, d’un accident vasculaire cardiaque (Avc)
à l’âge de 88 ans, le cardinal Bernard
Agré a été inhumé ce vendredi 4 juillet à Abidjan.

Né le 26 mars 1926 à Monga, dans le diocèse d’Abidjan, Bernard Agré est
baptisé à six ans à Memni, sa ville d’origine. Il poursuit ensuite une
scolarité classique au petit séminaire, avant de partir étudier la
théologie au grand séminaire de Ouidah (Bénin), où il noue une amitié
durable avec le futur cardinal Bernardin Gantin, figure dominante de
l’Église africaine post-Vatican II.

Ordonné prêtre en 1953, puis évêque en 1968, Mgr Agré sera le premier
évêque de Man. En 1992, il est appelé par Jean-Paul II à fonder le
diocèse de Yamoussoukro, qui abrite la plus grande basilique du
continent, avec une architecture inspirée de Saint-Pierre de Rome. Il
n’y restera que deux ans, jusqu’à la succession du cardinal Bernard
Yago, à Abidjan.

Créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du 21 février
2001, il est le premier cardinal ivoirien à avoir participé à
l’élection d’un pape, notamment à celle de Benoît XVI en 2005.

L’homme aura été l’un des médiateurs dans la crise politique et
militaire qui a secoué la Côte d’Ivoire pendant plus d’une décennie,
après la mort en 1993 du père de l’indépendance de la Côte d’Ivoire,
Houphouët Boigny, et une succession de présidence difficilement assurée.

Réputé pour être un homme qui ne cultivait pas la langue de bois, il
exhortait sans cesse les chrétiens au pardon et à être de vrais témoins
de l’espérance dans leurs milieux respectifs.

(AIP)
kg/ask

Afrique: le cardinal Agré dénonce le système bancaire.

ROME, vendredi 21 mai 2004
(www.zenit.org) Nous publions ci-dessous le discours prononcé par le
cardinal Agré, cardinal d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, lors du congrès
organisé à Rome par le Conseil pontifical justice et paix sur le
développement économique et social en Afrique, qui a eu lieu les 21 et
22 mai, 2004.

Eminence Cardinal Martino, Président du Conseil,
Mesdames et Messieurs, Honorables Participants,

Développer l’Afrique, continent oublié, continent saturé de mauvaises
nouvelles, comme l’on dit, constitue un problème d’une rare complexité.
Et cependant, les ressources naturelles ne manquent pas: produits
abondants du sol et du sous-sol, présence d’une élite intellectuelle et
économique très appréciable…

Cette élite provient des universités et grandes écoles locales, elle
provient également des universités et grandes écoles de l’Occident. Et
plusieurs de ses membres se sont illustrés en Europe et en Amérique par
leur compétence et leur créativité.

Ces Africains compétents et motivés sont prêts, très souvent, à
entreprendre des actions de développement en terre africaine. Mais outre
les problèmes de marchés qui freinent souvent leur élan à cause d’une
concurrence extérieure très forte, aggravée par les lois sacro-saintes
de la mondialisation, ces développeurs africains se heurtent le plus
souvent à un système bancaire qui constitue un barrage infranchissable.
Il est de bonne coutume d’accuser les Africains de leur mauvaise gestion
financière. Mais il y a, comme dans tous les continents, des exceptions
encourageantes. Aujourd’hui, en Afrique, il se trouve de bons
gestionnaires, de bons entrepreneurs. Mais comment peuvent-ils avoir
accès aux crédits qui sont partout dans le monde un levier important de
l’entreprise et du développement? Les banques sont en général basées en
Europe et font la politique de leur nation. Et même lorsque les
entrepreneurs africains présentent des dossiers fiables aux succursales
de ces banques qui se trouvent dans nos pays, ils peuvent essuyer un
refus catégorique ou poli à cause des intérêts nationaux prioritaires.

Il faut aussi noter que les taux pratiqués en Côte d’Ivoire, par
exemple, pour ne citer que ce pays que je connais bien, sont fort
élevés. On ne prête pas à moins de 17, voire 20 % du capital. Qui peut
faire face à de tels taux qui font que le capital double tous les cinq
ans? Cela n’est pas du tout encourageant de forcer l’accès à ces
crédits. Il est à noter aussi que les banques ne prennent très souvent
aucun risque car avant de prêter, elles exigent de telles garanties que
celles-ci couvrent déjà le capital emprunté. Ce système-là doit être
revu et corrigé si nous voulons donner des chances à des personnes
valables pour transformer sur place les matières premières, dont on se
vante d’être les premiers ou deuxièmes producteurs au monde, et leur
assurer une plus-value. L’Afrique semble être fatiguée de n’être que
productrice de matières premières.

J’invite tous ceux qui peuvent contribuer à apporter une solution plus
humaine, plus rentable à cet état de chose, à se donner la main et à
aider l’Afrique à se prendre en charge.

Il serait bon, en parlant de l’Afrique, de dépasser le discours
idéologique pour passer à l’engagement concret. Le discours maintient
l’Africain dans son sous-développement et même le fait reculer.
L’engagement véritable le libère et fait de lui un vrai partenaire.
Ainsi, l’Occident et l’Afrique n’auront plus de rapports de cheval à
cavalier – l’Afrique étant toujours le cheval – mais des rapports de
respect mutuel et d’amitié effective.

Je vous remercie.

Bernard Cardinal AGRE
Archevêque d’Abidjan

Cet article a paru dans le numéro d’août-septembre 2004 de Vers Demain

C’est
la 3e fois que je viens ici
J’ai trouvé une lumière! (le Crédit Social)

Groupe
de Côte d’Ivoire: Au centre Son Eminence le Cardinal Bernard Agré, à
sa gauche Mme Sophie Amiha, S. Ex. Mgr Marie Daniel Dadiet, Frère Auguste
Hounwanou. A sa droite, Mme Lucie Nénon, Père Georges Marie Angoran, en
arrière et M. le curé Patrice Savadogo.

Vendredi
le 4 septembre 2009, pour les derniers jours de la semaine d’étude et
pour leur congrès, les Pèlerins de saint Michel avaient encore le grand
honneur d’accueillir Son Éminence le Cardinal Bernard Agré, de Côte d’Ivoire:

De
Son Éminence le Cardinal Agré






Allocution
du cardinal Agré
format windows media player
7
minutes, 12 MB


Mes
chers amis, ce n’est pas la première fois que je viens ici — c’est
même la troisième fois — mais c’est toujours avec beaucoup de
plaisir, parce que j’ai découvert, en vous écoutant, en voyant tant de
personnes, de sommités, comme des ministres qui viennent, des évêques,
des archevêques, que l’espoir est permis, parce que ce n’est pas
possible que nous ayons la corde au cou, depuis des années, et partout, c’est
le même tableau, le même scénario, et quelqu’un (Louis Even) qui dit
tout à coup: «J’ai trouvé une lumière (le Crédit Social).»
Effectivement,
quand on regarde cette lumière, à force de lire, à force de voir, à
force d’entendre des expériences de partout — de Suisse, de Pologne,
du Canada, de Madagascar la grande île, et de tant d’autres pays — on
se prend à rêver. Et le rêve n’est pas utopique ! Le rêve est
quelque chose de concret: on s’en sortira !… Je suis heureux de
voir que parmi vous, il y a des jeunes et les jeunes nous apporteront la
victoire, c’est sûr !
Lorsque
M. Marcel Lefebvre est venu en Côte d’Ivoire, il a soulevé l’enthousiasme;
beaucoup de gens avaient lu les «10 leçons», et ce sont des jeunes qui
m’en ont parlé avec beaucoup d’enthousiasme. Ce livre-là (les 10
leçons sur le Crédit Social), je l’ai fait lire à au moins une
trentaine d’adultes, dont le Président de l’Assemblée nationale, de
Côte d’Ivoire, et il m’a beaucoup remercié, et il m’a dit: «On
aura l’occasion d’en reparler en profondeur, parce que c’est un
comprimé d’espérance !»
Il
ne faut pas du tout se décourager. Depuis que je suis passé ici (à
Rougemont), il y a eu beaucoup de changements dans les mentalités, et
cela va se continuer en chaîne, et nous irons très loin.
Voilà
ce que j’avais à vous dire. Ne restez pas là à dire: «Ah, ça ne
viendra pas…» Ça vient déjà  ! Et il y a au fond du
tunnel, au bout là-bas, quelqu’un qui se tient, et qui est lumineux
comme au Thabor: Il s’appelle Jésus-Christ; et grâce à Lui, nous
irons avec la Vierge Marie, et nous irons à la fête  ! Parce
qu’à la fête là-bas, la Vierge Marie va certainement nous préparer
(avec humour) du «blé d’Inde» avec beaucoup de choses, et il y aura
beaucoup de Québécois, de gens d’Argentine, du Chili, de Madagascar, d’Afrique
et de partout. J’ai hâte ! Courage !



 
Au
synode africain à Rome, le Cardinal Agré demande énergiquement l’annulation
des dettes des pays, qui pèsent lourdement sur les peuples

Les
spécialistes savent que ces dettes sont
déjà remboursées par les intérêts



Son
Éminence le Cardinal Agré, accompagné à sa droite par S.Ex. Mgr Marie
Arsène Odon Razakakolona, archevêque de Madagascar, de S.Ex. Mgr Damiao
Franklin, archevêque de Luanda, en Angola, à sa gauche , Son Ex. Mgr
Marie-Daniel Dadiet, archevêque de Korhogo, en Côte d’Ivoire, S.Ex. Mgr
Vincent Coulibaly, archevêque de Conakry, en Guinée, plusieurs prêtres et
laïcs de 23 pays réunis au Centre des Pèlerins de saint Michel, à Rougemont,
pour une semaine de réflexion sur le système financier, cause de tant de
misère dans tous les pays. du monde.


Après
avoir assisté au congrès des Pèlerins de saint Michel à Rougemont,
Canada, Son Éminence le Cardinal Bernard Agré s’est rendu à Rome pour
assister au synode des évêques d’Afrique qui a eu lieu du 3 au 25
octobre. Voici le texte de l’intervention de Son Éminence au synode,
vendredi le 9 octobre.

Du
Cardinal Bernard Agré


Comme
tout pays organisé, les jeunes nations d’Afrique, d’Amérique du sud,
etc .. ont dû faire appel à des banques internationales et autres
organismes financiers pour réaliser les nombreux projets en vue de leur
développement. Très souvent, on ne se méfie pas assez des dirigeants
mal- habiles. Ils sont tombés dans les pièges de ceux et celles que les
initiés appellent “les assassins financiers”, les chacals
commandités par des organismes rompus dans les marchés de dupes
destinés à enrichir les organisations financières internationales
soutenues habilement par leurs états, ou d’autres instances noyées
dans le complot du silence et du mensonge.
Les
profits faramineux vont aux assassins financiers, aux multinationales
ainsi qu’à quelques nationaux puissants qui servent de paravent aux
négociants étrangers. Ainsi, la majorité des nationaux continue de
croupir dans la pauvreté et les frustrations qu’elle engendre.
Les
«assassins financiers» porteurs de financements pléthoriques s’arrangent
avec leurs partenaires locaux pour que les gros montants prêtés avec le
système des intérêts composés ne puissent jamais se rembourser vite et
entièrement. Les contrats d’exécution et d’entretien sont dévolus d’ordinaire,
sous forme de monopole, aux ressortissants des prêteurs. Les pays
bénéficiaires hypothèquent leurs ressources naturelles. Les habitants,
de génération en génération, sont cadenassés, prisonniers pour de
longues années.
Pour
rembourser ces dettes inépuisables toujours menaçantes, comme l’épée
de Damoclès sur la tête des états, le «service de la dette» pèse
lourdement sur le budget national, dans l’ordre de 40 à 50% du produit
national brut.
Ainsi
ficelé, le pays respire mal, il doit serrer la ceinture devant les
investissements, les dépenses nécessaires d’éducation, de santé, du
développement en général.
La
dette devient même un paravent politique pour ne pas satisfaire les
revendications légitimes, avec leur cortège de frustrations, de troubles
sociaux, etc …. La dette nationale apparaît comme une maladie
programmée par des spécialistes dignes des tribunaux qui jugent les
crimes contre l’humanité, la conspiration dans le mal pour étouffer
des populations entières. John Perkins, (Éditions Al Terre) a bien
décrit les dessous d’une aide internationale jamais efficace en terme
de développement durable. Le problème clef de nos jours, c’est le
désir, la volonté d’abolir tout esclavage.
Les
générations montantes, jeunes gens et jeunes filles dans certains pays
développés et du Tiers-monde, prennent conscience que changer le monde,
ses mythes et ses fantasmes, est un projet réaliste et possible. Des ONG
naissent pour protéger l’environnement matériel et défendre les
droits des peuples opprimés.
Lumière
du monde, l’Église, pour jouer son rôle prophétique devrait s’engager
concrètement dans cette lutte en vue de faire la vérité.
Les
spécialistes savent que depuis des années, la plupart des dettes ont
été effectivement remboursées. Les supprimer purement et simplement n’est
plus un acte de charité, mais de justice. Ainsi le Synode actuel
devrait-il pouvoir prendre en compte ce problème de l’annulation des
dettes, qui pèsent trop lourdement sur des peuples.
Pour
que tout ceci ne soit pas une simple bouffée sentimentale, ma proposition
serait qu’une commission internationale composée de spécialistes de la
haute finance, de pasteurs avisés, hommes et femmes du Nord et du Sud, se
saisissent du dossier. À cette Commission serait confiée la triple
mission:

d’étudier la faisabilité de l’opération car il est évident que
tout n’est pas uniforme partout.

de prendre toutes sortes de dispositions pour éviter de retomber dans les
mêmes situations.

de veiller concrètement à l’utilisation transparente des sommes ainsi
économisées pour qu’elles servent effectivement les éléments de
toute la pyramide sociale: ruraux et citadins. Éviter que les retombées
de cette juteuse manne du siècle profitent toujours aux mêmes locaux et
étrangers.

Organiser des cercles d’étude

Offre spéciale pour organiser des cercles d’étude
Pour
connaître et comprendre la cause de la crise financière, il vous faut
lire ces ouvrages très instructifs qui vous sont proposés à un prix
spécial pour un temps limité, afin de former des cercles d’études dans
vos paroisses, dans vos milieux:
    1) «Du Régime de Dettes à la Prospérité»,
    110 pages, une traduction par Louis Even du livre “From Debt to
    Prosperity” de J. Crate Larkin. L’édition originale anglaise
    comprend 96 pages. Louis Even, notre regretté fondateur, a eu le
    livre entre ses mains, en 1934 durant la crise économique. Après en
    avoir pris connaissance, il s’est dit : “C’est une lumière sur mon
    chemin, il faut que tout le monde connaisse cela”.
    2) «Sous le Signe de l’Abondance»,
    par Louis Even, 312 pages. Une conception nouvelle de l’économie,
    une merveille de simplicité qui fait voir clairement le non-sens de la
    misère en face de l’abondance.
    3) «Une Finance Saine et Efficace»,
    par Louis Even, 32 pages, format-magazine, un ouvrage qui démontre
    clairement comment on pourrait appliquer les grands principes de la
    Doctrine Sociale de l’Église dans les faits concrets.
    4) «Les Proposition du Crédit Social expliquées en 10 leçons»,
    par Alain Pilote, 148 pages, une vue d’ensemble à la lumière de la
    Doctrine Sociale de l’Église, une synthèse qui est utilisée dans nos
    semaines d’étude et dont plusieurs se servent pour former des cercles
    d’étude de par le monde.
Nous
sommes très reconnaissants envers Son Éminence le Cardinal Bernard
Agré, de Côte d’Ivoire, pour le grand privilège qu’il nous a accordé
de trois longs séjours à Rougemont.. Voici le magnifique avant-propos
qu’il a daigné nous offrir à la suite de sa deuxième participation à
la semaine d’étude et à notre congrès de septembre 2008:
A la demande des Pèlerins de saint Michel, je me décide à proposer ce petit mot au début de l’édition des «Propositions du Crédit Social en dix leçons».
Ce manuel de 150 pages guide les animateurs des semaines d’étude et des rencontres à Rougemont.
Avec les participants venus des continents d’Afrique, d’Amérique, d’Europe et d’Asie, j’ai eu le bonheur de prendre part à ces enseignements instructifs et bien animés pendant les semaines d’étude et de rencontres à Rougemont.
Dans
la ligne de Louis Even, fondateur de cette organisation fortement
mariale qui tire ses thèmes majeurs de la doctrine sociale de l’Église
Catholique, nous saluons la pertinence des traits saillants du Crédit
Social qui appelle de tous ses voeux un monde social nouveau de justice
et de charité.
Fort
heureusement, le compendium de l’Église Catholique offre en sa récente
édition une source qui éclaire cet ouvrage en ces quatre visions
fondamentales suivantes,
    – Le respect de la personne humaine
    – La recherche du bien commun
    – Le principe de subsidiarité
    – Et la solidarité
Les
dix leçons du Crédit Social et le Compendium sont
disponibles en plusieurs langues pour être des instruments précieux de
réflexion personnelle et communautaire.
Nous
sommes tous interpellés par la misère et la pauvreté récurrentes des
peuples. Comment comprendre que I’on manque du nécessaire sur une terre
plantureuse? Comment comprendre qu’adultes et enfants par millions
meurent de faim et de malnutrition? Comment comprendre que des pays
extrêmement riches croulent sous les dettes jamais remboursables si un
système financier universel vicieux ne les retient en captivité, par un
groupe de privés puissants, solidaires dans le mal?
L’espoir
est permis de la libération des banques et des intermédiaires
impitoyables. Cela prend des millions d’hommes et de femmes, éclairés,
organisés, débordant de foi et d’amour qui se lèvent de partout pour
crier leur ras-le-bol et construire un nouvel environnement national et
international ou «personne dans cette famille humaine ne manquera du
nécessaire vital.» (BENOÎT XVI, Deus caritas est)
Les
Pèlerins de saint Michel ont commencé ce combat, il dure officiellement
pour eux, depuis 70 ans. Le chemin est encore long.
Apôtres,
Hommes de foi, Spécialistes, Hommes de bonne volonté, levez-vous, c’est
votre tour, n’ayez pas peur, le Christ est vivant et maître du temps et
de I’histoire.
Bernard Cardinal Agré
Archevêque émérite d’Abidjan, Côte d’Ivoire
Rougemont, le 3 septembre 2008

 http://desiebenthal.blogspot.ch/2013/01/chretiens-courage-et-en-avant.html

Offrandes suggérées pour vous procurer les livres suivants :
“Sous le Signe de l’Abondance” 15.00 $
“Les Propositions du Crédit Social en 10 leçons” 8.00 $
“Du Régime de Dettes à la Prospérité” 5.00 $
“Une Finance saine et efficace” 2.00 $
 
Pour vous procurer la série de livre cité ci-haut pour un temps limité : Offrande
suggérée
Série complète : 25.00 $
5 Série complète : 100.00 $
10 Série complète : 175.00 $
Pour favoriser la création de cercles d’études, nous vous offrons ces manuels de formation
à un tarif préférenciel :
10 volumes “Les Propositions du Crédit Social en 10 leçons” : 50.00 $
20 volumes “Les Propositions du Crédit Social en 10 leçons” : 90.00 $


Amiante, la fin de l’Omerta …

Grand cri de joie, en dépit de l’Omerta générale.
 


Bonjour à tous,

un petit mot pour vous annoncer que le DVD de La part du feu est sorti en fin de semaine dernière. Il est disponible chez tous les marchands habituels et sur le site de Shellac (à un tarif exceptionnel jusqu’au 25 juillet). N’hésitez pas à en parler autour de vous !

Cordialement,

 

Voyez
! Voyez ! La vérité sort de toute façon.
Comme votre film (de Mireille Dumas) qui a fait un tabac !!!


POUR TOUS. Une bonne nouvelle. Je n’y croyais plus …
Mais Emmanuel ROY, lui, y va …


Madame le Juge,

Un ami témoigne sur DVD, après l’écran ; et qui a beaucoup souffert de la mort
de son père,
proviseur près de Marseille.
Tenez envers et contre tout. Nous vous estimons infiniment !

M.L.


Merci de persister comme vous le faites, M. ROY !!!
Malgré l’inertie crasse des syndicats, comités, partis politiques, clans, pouvoirs
publics et autres, le petit individu apporte sa différence, son cri : une
intégrité
.

Votre film compte. Puisqu’il est vrai, sortant de la normalité du banal, du médiocre,
des empoisonnements collectifs, du crime sociétal, ou de bombardements
de populations civiles par ailleurs. L’acharnement à détruire se poursuit à
l’intérieur et l’extérieur du pays. Comme un besoin atavique d’entretenir la charcuterie humaine.

Vous parlez
d’amour, du respect de l’éthique, de votre père, de la situation monstrueuse
de mensonges et de meurtres autorisés que nous devons confronter. Vous montrez ce qui est.

Reste l’apathie. Mme Bertella
Geffroy, Premier Juge, me parlait des victimes comme de “mollusques”. Je lui répliquais sur le cheptel de Censier, en termes
de larves.
Mais malheureusement, sous une coupe d’in-com-pré-en-si-ble.

La lecture de “Pilote de guerre” de Saint-Exupéry, et ses descriptions d’écrabouillement
et de débâcle 39/40, m’ont en grande partie … expliqué le déni actuel. Le peuple ne se
remet pas. Le consensus saigne ; et a peur : deux mille années de guerres inscrites dans l’inconscient.
Le répétif de ces boucheries, en Algérie, en Indochine, à Madagascar, en Afrique, en Afaghanistan.
Et ICI. Les radiations en Polynésie française et à Régane au Sahara. L’exposition délibérée
de mômes de 20 ans du contingent.
Un “je m’en foutisme” délibéré, absolu = court-circuiter la règlementation,
ne pas appliquer le droit. À la satisfaction de ceux qui décident.

Où trouver une sensibilité, un recul, un sens, une clarté d’esprit au milieu de tout cela ?

De mon côté, le Ministère a donné “ordre à Censier la Sorbonne de déménager“, quitter
ses lieux délabrés,
amiantés depuis 50 ans, pour le Ministère de l’Agriculture et des
Forêts, à Picpus. Avec 135 millions d’euros à l’appui. Il m’aura fallu 18 années de travail
héroïque pour arriver à ce résultat !!!! Les coincer à force de faits, chiffres, preuves,
maladies, morts, etc.  Contaminations du quartier !, face à un Maire
inconscient,
un exécutif indifférent “responsable de carences fautives
(dixit le Conseil d’Etat en mars 2004).

J’ai pu lutter comme un forcené l’an dernier, contre la mise à mort d’un juge. Que faire dans une société
de faux-derches ? Ils ne savent rien, n’entendent rien, insectes et automates au service d’une machine qui
ronronne.

Nous avons besoin de votre film. Jean-Pierre Mocky n’ose pas s’y frotter, ayant été “interdit
de sortie” sur le sujet tabou de pédocriminalité. Après l’amiante, un troisième verrou : les lobbies
pharmaceutiques. Internet nous sauve. La communication va passer de gré, de force. Déjà contre Servier.

MERCI pour votre bonne nouvelle. Je la transmets avec ma réponse !

Michel Langinieux

Suisse, 3ème pays pour le bien de l’humanité.

Chaque année, l’ONU et d’autres organisations internationales publient leur classement des pays qui contribuent au bien de l’humanité.

Et comme le souligne Bilan, la Suisse ressort au troisième rang, juste derrière l’Irlande et la Finlande.
A
noter que la Suisse n’occupe pas la première place dans les sept
catégories retenues dans le classement mais elle figure sur le podium
grâce à sa régularité d’ensemble. Elle doit également beaucoup à sa
prospérité: elle ressort à la deuxième place mondiale, derrière
l’Irlande.
…Dans le bas du classement, on retrouve
des pays marqués par l’instabilité comme la Libye, bonne dernière à la
125e place, ou encore l’Irak (123e). Plus surprenant, le Vietnam se
retrouve avant-dernier, en raison de ses très faibles contributions à la
paix dans le monde et à la sauvegarde de la planète.
(Newsnet)

http://files.newsnetz.ch/upload//3/9/39893.png

UNE NOUVELLE ANNÉE JUBILAIRE

CONVOCATION DE L’ANNÉE JUBILAIRE, force de projet pour une économie différente qui met au centre
la personne, le travail, la famille plutôt que l’argent et le profit. 



Cité du Vatican, 5 juillet 2014.



La convocation de l’Année
jubilaire célestine, Place de la cathédrale à Isernia, a été le dernier
acte de la visite du Pape François dans la région italienne du Molise,
berceau de l’ermite Pietro da Morrone, le futur Pape saint Célestin V
(mort en 1296), élu au conclave de 1292-1294 et qui après cinq mois de
pontificat renonça au siège de Pierre pour revenir à sa vie d’ermite. Le
Saint-Père s’est adressé aux citoyens d’Isernia: “Cette place est le
lieu où nous nous rencontrons comme citoyens et la cathédrale est le
lieu où nous nous retrouvons avec Dieu, où nous écoutons sa Parole, pour
vivre comme des frères, citoyens et frères. Dans le christianisme il
n’y a pas d’opposition entre sacré et profane, en ce sens, citoyens et
frères… Une idée forte m’est venue -a-t-il poursuivi- en repensant à
l’héritage de saint Célestin V. Comme saint François
d’Assise, il a eu un sens très fort de la miséricorde de Dieu et du fait
que la miséricorde de Dieu renouvelle le monde. Pietro da Morrone,
comme François d’Assise, connaissait bien la société de son époque, avec
ses grandes pauvretés. Ils étaient très proches des gens, du peuple.
Ils avaient la même compassion que Jésus envers les personnes fatiguées
et opprimées, mais ils ne contentaient pas de dispenser de bons conseils
ou de pieuses consolations. Les premiers, ils ont fait un choix de vie à
contre-courant. Ils ont choisi de faire confiance à la Providence du
Père, non comme ascèse personnelle mais comme témoignage prophétique
d’une paternité et d’une fraternité qui constituent le message de
l’Évangile de Jésus Christ. J’ai toujours été frappé par le fait que,
avec cette compassion forte pour les gens, ces saints ont senti le
besoin de donner au peuple…la richesse la plus grande, la miséricorde
du Père, le pardon.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont
offensés. Dans ces paroles du Notre Père, se trouve tout un projet de
vie basé sur la miséricorde. La miséricorde, l’indulgence, la remise des
péchés, n’est pas quelque chose qui touche à la dévotion, à l’intime,
un palliatif spirituel… Non, c’est la prophétie d’un monde
nouveau…où les biens de la terre et du travail sont équitablement
distribués et où personne n’est privé du nécessaire, parce que la
solidarité et le partage sont la conséquence concrète de la fraternité.
Ces deux saints ont donné l’exemple. Ils savaient que, comme clercs, un
était diacre, l’autre évêque de Rome, tous deux devaient donner
l’exemple de pauvreté, de miséricorde et de dépouillement total de
soi-même. Voilà alors le sens d’une nouvelle citoyenneté que nous
sentons ici fortement sur cette place devant la cathédrale, là où nous
parle la mémoire de
saint Pietro da Morrone Célestin V. Voilà le sens très actuel de l’Année
jubilaire, de cette année jubilaire célestine que je déclare ouverte et
au cours de laquelle la porte de la divine miséricorde sera grande
ouverte pour tous. Ce n’est pas une fuite, une évasion de la réalité et
de ses problèmes, mais la réponse qui vient de l’Évangile: L’amour comme
force de purification des consciences, force de renouveau des rapports
sociaux, force de projet pour une économie différente qui met au centre
la personne, le travail, la famille plutôt que l’argent et le profit.
Nous sommes tous conscients que cette route n’est pas celle du monde.
Nous ne sommes pas des rêveurs, nous ne nous berçons pas d’illusions,
nous ne voulons pas créer d’oasis en dehors du monde. Nous croyons
plutôt que cette route et la bonne pour tous, la route qui nous
rapproche vraiment de la justice et de la paix. Mais nous savons aussi
que nous sommes des
pécheurs, que nous sommes les premiers à être tentés de ne pas suivre
cette route et de nous conformer aux mentalités du monde, à la mentalité
du pouvoir, des richesses. C’est pourquoi, nous nous en remettons à la
miséricorde de Dieu, et nous engageons à accomplir avec sa grâce des
fruits de conversion et des oeuvres de miséricorde. Se convertir et
faire oeuvres de miséricorde, voilà quel est le fil conducteur de cette
année,
de cette année jubilaire célestine. Que la Vierge Marie, Mère de
miséricorde, nous accompagne et nous soutienne toujours sur ce chemin”.

Le Pape François a ainsi conclu sa visite pastorale dans le Molise et a
repris l’hélicoptère pour rentrer au Vatican peu après 20 h.



Le Jubilé. 

Un point particulièrement remarquable de la réflexion en Israël est le
principe du jubilé. Toutes les sociétés qu’on observe, qu’elles soient
capitalistes ou non, si on les laisse aller à leur inertie, entraînent
de plus en plus d’inégalités (les plus forts, que ce soit physiquement,
au niveau des relations, du pouvoir, de l’argent. Le plus va au plus,
le moins va au moins). Devant cette tendance à accroître les inégalités,
il existe de modalités qui, de temps en temps, resserrent cet écart.
Pour la Bible, c’est le principe des 5 jubilés : tous les 7 jours,
semaines, mois, ans, ou 7 fois 7 ans on remet certains compteurs à zéro !

Remettre en cause certaines propriétés tous les 49 ans, comme les copyrights ?
Pour une remise à zéro tous les 49 ans des compteurs ?

Le plus grand péché est le péché social, d’après S.E. Joseph Ratzinger.


François dénonce le système économique actuel :

“La
nouvelle idolâtrie de l’argent”…



Comme
il l’a déjà fait à de nombreuses reprises depuis le début de son
pontificat, le pape François dénonce dans sa récente première exhortation apostolique le système économique actuel :
“Il est
injuste à sa racine“.
La culture actuelle du déchet a engendré “quelque
chose de nouveau“ : “Les exclus ne sont pas des ‘exploités’, mais des
déchets, ‘des restes’“.



Le
pape exhorte notamment à prendre soin des plus faibles : “les sans-abri, les
toxicomanes, les réfugiés, les populations indigènes, les personnes
âgées toujours plus seules et abandonnées“ et les migrants et il
encourage les nations “à une généreuse ouverture“.
Il évoque les
victimes de la traite et des nouvelles formes d’esclavage : “Ce crime
mafieux et aberrant est implanté dans nos villes, et beaucoup ont les
mains qui ruissellent de sang à cause d’une complicité confortable et
muette“. “Doublement pauvres sont les femmes qui souffrent des
situations d’exclusion, de maltraitance et de violence“. “Parmi les
faibles dont l’Église veut prendre soin avec prédilection“, il y a
“aussi les enfants à naître, qui sont les plus sans défense et innocents
de tous, auxquels on veut nier aujourd’hui la dignité humaine“. Et
d’insister : “On ne doit pas s’attendre à ce que l’Église change de
position sur cette question“.



Les voies de la paix



En
ce qui concerne le thème de la paix, le pape affirme qu’il faut des
voix prophétiques car certains veulent instaurer une fausse paix “qui
servirait d’excuse pour justifier une organisation sociale qui réduit au
silence ou tranquillise les plus pauvres, de manière à ce que ceux qui
jouissent des plus grands bénéfices puissent conserver leur style de
vie“.

Extraits:


Critiques à
l’égard d’un système économique “de l’exclusion”, il dénonce cette fois “la
nouvelle idolâtrie de l’argent” et plaide pour un “retour de l’économie
et de la finance à une éthique en faveur de l’être humain”. 



Le pape
souligne qu’il “a le devoir, au nom du Christ, de rappeler que les
riches doivent aider les pauvres, les respecter, les promouvoir”. “Il
n’est pas possible que le fait qu’une personne âgée réduite à vivre dans
la rue, meure de froid ne soit pas une nouvelle, tandis que la baisse
de deux points en bourse en soit une”, écrit-il dans un passage consacré
aux “défis du monde actuel”. “Tant que ne seront pas résolus
radicalement les problèmes des pauvres, en renonçant à l’autonomie
absolue des marchés et de la spéculation financière, et en attaquant les
causes structurelles de la disparité sociale, les problèmes du monde ne
seront pas résolus, ni en définitive aucun problème. 

La disparité
sociale est la racine des maux de la société”
 



http://desiebenthal.blogspot.ch/2013/11/francois-denonce-le-systeme-economique_553.html

Les personnes de bonne volonté sont invitées à « ne
pas avoir peur, à lutter sans relâche pour la paix sociale et le
respect de la nature et de l’environnement, à s’unir pour combattre
contre les forces du mal et pour maintenir vivant l’espoir d’un futur
meilleur
». Les évêques font par ailleurs écho au pape François, en dénonçant une « culture de la mort », devant laquelle il faut que des « hommes et des femmes persévèrent dans la foi » et sachent « conquérir de nobles idéaux ».

  1. François de Siebenthal: Vatican: les fumées de Satan en

    desiebenthal.blogspot.com/…/vatican-les-fumees-de-satan-en-economie.h…

    13 mai 2012 – la résistance aux corruptions – Compendium – Vix pervenit, les . … François de Siebenthal: Stiglitz, Draghi, Tietmeyer au Vatican …

  2. Vix pervenit

    www.de-siebenthal.com/Vix%20pervenit.htm

    Sur les contrats: Vix pervenit.
    Objet et occasion de l’Encyclique 2. Nous avions appris qu’à l’occasion
    d’une nouvelle controverse. (dont l’objet consiste à savoir …

  3. The interest kills children, kills nations. F. de Siebenthal

    www.michaeljournal.org/siebenthal.htmTraduire cette page

    Here are excerpts from a text written in 1995 by Mr. François de Siebenthal, from … Pope Benedict XIV issued the encyclical letter Vix Pervenit, addressed to …

  4. Re: Taux d’intérêt et création monétaire – Les grands débats

    thomas.aquin.free.fr/Pages/Taux%20d%20interet.html

    En lisant Vix pervenit, on voit qu’il est permis d’emprunter du capital pour partager les bénéfices, ce qui dynamise l’économie. François de Siebenthal …

  5. François de Siebenthal – Schweiz | LinkedIn

    ch.linkedin.com/pub/françois-de-siebenthal/19/614/b14
    Région de Genève, Suisse – ‎Consultant international, secteur humanitaire

    Sehen Sie sich das Karriere-Profil von François de Siebenthal (Schweiz) auf LinkedIn an. … Des voleurs profitent de la productivité, vix,pervenit,tridel,dioxines,.

  6. Un livre Gianluigi Nuzzi dévoile les papiers secrets du pape

    meteopolitique.com/fiches/Religion…/Papiers-secrets-Benoit-XVI.htm

    11 oct. 2012 – Blogue: François de Siebenthal … Vix Pervenit – Lettre encyclique du souverain pontife Benoît XIV sur l’usure, et autres profits malhonnêtes b.

  7. Vix Pervenit – Wikipedia, the free encyclopedia

    en.wikipedia.org/wiki/Vix_PervenitTraduire cette page

    Pope Benedict XIV promulgated Vix Pervenit in 1745. Vix Pervenit: On Usury and Other Dishonest Profit was an encyclical, …. François de Siebenthal. June–July …

  8. Prêter à intérêt est-il licite ? [VIX PERVENIT] – La Cité

    www.cite-catholique.org › ReligionDoctrine sociale
    21 juil. 2005 – 15 messages – ‎7 auteurs

    Cette bulle Vix pervenit a été étendue au monde entier et elle a … de Siebenthal LAUSANNE 00 41 21 6168888 http://www.union-ch.com

  9. Vix Pervenit | Résultats sur Internet | cyclopaedia.net

    www.cyclopaedia.fr/wiki/Vix_Pervenit

    Résultats pour “Vix Pervenit” sur Internet, dans les universités et dans les œuvres littéraires cyclopaedia.net. … www.de-siebenthal.com/Vix%20pervenit.htm. 5.

  10. Le VATICAN – Reso Off

    www.reso-off.fr/fr/vatican?start=12

    24 mai 2012 – … financiers à répétition dus au manque de respect de Vix Pervenit… etc, etc… … François de Siebenthal: Fumées de Satan au Vatican ?

  11. Money creation management by the Swiss National Bank

    https://plus.google.com/…/RAM2tPXegodTraduire cette page

    9 oct. 2013 – We are against the system of interest rate, see vix pervenit http://www.ewtn.com/library/ ENCYC/B14VIXPE.HTM but, please, see this film. At least, the SNB controls François de Siebenthal: Money creation management by the

     
    1. François de Siebenthal | ZoomInfo.com

      www.zoominfo.com/p/…de%20Siebenthal/83240952…Traduire cette page

      Mr. de Siebenthal was fond of quoting the encyclical letter Vix Pervenit that denounces unjust contracts, that any interest on the loan of money is usury, and …

    2. Francis Siebenthal: “First they ignore us, then they laugh at

      www.rumormillnews.com/cgi-bin/archive…/222770Traduire cette page

      26 nov. 2011 – Francis Siebenthal: “First they ignore us, then they laugh at us, then they fight … calling the wear, including Vix Pervenit of Pope Benedict XIV.

    3. Invitation à la presse et à tous les membres et partenaires

      www.familiaplus.com/site03.htm

      François de Siebenthal, Président de la FSF. Jubilé de Familiaris ….. En quoi consiste l’usure, extrait de l’encyclique vix pervenit… 1o- L’espèce de péché qu’on …

    4. eListas – My Lists: socialcredit: Messages

      www.elistas.com › My ListssocialcreditTraduire cette page

      Vix pervenit and *Lev. … François de Siebenthal > http://desiebenthal.blogspot.com/ > www.de-siebenthal.com > > skype siebenthal > 00 41 21 652 54 83 > 021 …

    5. Journal Québec Presse – NEW YORK : LA CHUTE

      journalquebecpresse.org/modules/news/article.php?storyid=1206

      6 nov. 2008 – Marié, huit enfants de Siebenthal & Cie (dès novembre 1991) 3 C (dès février …. «Vix Pervenit» fait partie de la Doctrine sociale de l’Église.

    6. [PDF]

      La maniere forte – Examen corrigé

      examenscorriges.com/i_852892.pdf

      Pervenit», la première Encyclique so- ciale des temps … tandis que « Vix Pervenit » s’attachait directement à …… Siebenthal Pierre, Lausanne, Lotus,. 5′ 15″3 ; 4.

    7. [PDF]

      les banques islamiques sont-elles susceptibles de fournir la

      www.iefpedia.com/…/LES-BANQUES-ISLAMIQUES-SONT-ELLES-SU…

      1745: Encyclique de Benoît XIV, ” Vix pervenit“: “Ce genre de péché qu’on appelle l’usure, et qui a … capital, est illicite et usuraire” (De Siebenthal, 2008).

    8. Chat Page (3) – Frank-Webb.com

      www.frank-webb.com/chat-page-3.htmlTraduire cette page

      He recently spoke to François de Siebenthal. ….. An encyclical called “Vix Pervenit” a text stating what contracts are good or bad in business was eliminated from …

    9. Jericho 2010 Speeches and workshops of the 03, 04

      https://docs.google.com/document/d/…/edit?usp…Traduire cette page

      Jericho 2010 from François de Siebenthal, given in Rougemont, Canada. ….. the best kept secret, is certainly the encyclical letter Vix Pervenit, issued in 1745 by …

     

Une Messe “yodlée” à Davos, TSR, 11h00

Une Messe “yodlée” à Davos, TSR suisse, 11h00, ce jour.

Les voix hautes du yodl résonnent
dans la Marienkirche de Davos. A l’occasion de la 29e fête fédérale du
yodl, des cors des Alpes, des lanceurs de drapeaux et une messe animée
par les Schwytzois du club “am Rigi” de Goldau. A ne pas manquer pour
ceux qui apprécient ce chant typique de nos Alpes.

Le yodel est une technique vocale consistant à passer rapidement
de la voix de la poitrine à la voix de tête ou de fausset. Cette
pratique du chant a été développée dans tout l’arc alpin,
particulièrement en Suisse centrale. Tous les trois ans, est organisée
la Fête fédérale des yodleurs à laquelle chaque yodleur (en solo, duo,
trio, quatuor ou en club) peut participer après avoir été qualifié lors
de fêtes régionales.
La 29 Fête fédérale du yodl, des cors des
Alpes et des lanceurs de drapeaux qui se déroule du 3 au 6 juillet à
Davos et Klosters (GR) rassemble quelque 10’000 chanteurs.
A cette occasion, la paroisse de Davos Platz propose une messe yodlée en l’église Marienkirche.
Le curé du lieu, l’abbé Kurt Benedikt Susak, préside la célébration animée par la vingtaine de chanteuses et chanteurs du club “am Rigi” de Goldau (SZ).

Production: SRF
Commentaire: Bernard Litzler
En partenariat avec le Centre catholique de radio et télévision (CCRT)

http://www.rts.ch/emissions/religion/cultes-messes/5883126-une-messe-yodlee-a-davos.html

La civilisation Valser, la défense des plus faibles.

Cathédrale
de Lausanne,un embryon humain dans la rosace, à protéger. Oculos
humeris, les yeux de l’épaule de Sichem, symbole de St Joseph le
protecteur. 

Coupole du palais fédéral avec la devise suisse, un pour tous et tous pour un

https://www.youtube.com/watch?v=hADv5D5sqyQ


https://www.youtube.com/watch?v=hOgBg-Ah_mI

Des familles burgondes recherchant l’indépendance et la
liberté sont montées dans la montagne, dans ce qui
s’appelle maintenant le ‘Simmenthal, jadis le Siebenthal,
la vallée (thal) des sept (sources) Brunnen. Sieben Brunnen est
au-dessus de Saanen (en allemand), Gessenay (en français),
Gstaad (en anglais). Ces trois lieux ne sont qu’une seule commune.
Le principal lieu était à Zweisimmen, http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/invitation-tous.html
La principale originalité des Valser est juridique. (« est
le dernier garçon qui hérite du domaine .familial, mais
à condition de s’occuper de ses, parents (père,
mère, et les frères, et soeurs en cas de
nécessité). Celle coutume donne des fruits
bénéfiques:
1.    Le petit dernier, assurance vie et maladie de
toute la famille est écouté et respecté.
2.    Dès son jeune âge, sa voix compte au
chapitre.
3.    Ce chapitre, Landsgemeinde, sert aussi à la
gestion de l’allmend (ce qui appartient à tous).
4.    Les aînés doivent partir avec une
partie du cheptel dans la vallée voisine. Les Valser ont ainsi
colonisé toutes les hautes Alpes (Suisse, France, Italie,
Allemagne, Liechtenstein, Autriche et même Yougoslavie). Un film
du Club alpin suisse retrace une partie de celle histoire.
C’est la victoire des petits contre les puissants, à l’image de
la plupart des chroniques bibliques.
Leur place forte se nommait Vanel, en fait IOAnel, en l’honneur
de Dieu et du nel, celui qui gagne après le bourg au Joass.
Le jass ( ioass, i o a ss ) est un jeu des valsers.
Leurs jeux sont pleins de philosophie subtile, jass, hâte-toi
lentement…
Le jass donne la priorité au bourg ( Buur, Bauer, paysan,
Burgonde, cf la rue de Bourg à Lausanne, la rue des Burgondes),
puis au neuf, nell, avant l’empereur, le roi et la reine,
à l’initiative de Godomar, Patrice d’occident, qui
s’est caché dans les montagnes et qui a basé le
pouvoir sur l’allmend (toutes les personnes sont prêtres,
prophètes et rois).
Tous les Valsers (Walser) viennent du Siebenthal, (maintenant Ober und
Nieder Simmental), vallées placées sous le chiffre sept,
sept sources, sept villages…, vallées des routes de refuge des
Rings burgondes. Les Valsers sont les héritiers des Nibelungen
du Royaume de Worms et leur langue reste proche malgré les
siècles. Les vraies Nibelungen, écrites par un
évêque, racontent les batailles des Burgondes contre
notamment Attila et ses Huns, ami d’enfance d’Aetius le
comploteur. Les romains voulaient se venger des légions perdues
à 100 % lors de la bataille du Toten Burg, Attila sera
finalement tué par une princesse Burgonde, Idilco et Aetius par
l’empereur lui-même, après la boucherie des champs
catalauniques, gigantesque champ de bataille de plus de 100km de rayon
où la fourberie des deux amis fera s’exterminer les
« barbares chrétiens burgondes » contre les «
autres barbares », les Huns n’étant à dessein
que rarement face aux Romains.
Vu la coalition des forces qui voulaient les détruire, car
c’était le premier royaume chrétien, les Burgondes,
sur l’ordre de leur roi G odomar se sont réfugiés
autour de G essenay, G Sana, Saanen, autour d’une autre
église St Maurice, G staad, G steig, à une journée
de marche du sanctuaire de St Maurice, qu’ils avaient construits
et financés pour l’éternité de la Laus
perennis de leur roi St SiG Gismond.
Le G est important, Grüss Gott, Gemeinde, Germains, Gemut, Grund,
Genf,
Puis ils se sont répandus au fil des migrations Valsers dans
toutes les Alpes, au-dessus de 1’000 mètres.
www.wir-walser.ch
www.wir.ch
La Suisse des Valsers, des montagnes, des campagnes, malgré des
pressions historiques, résiste selon les valeurs ancestrales qui
ont fait une Suisse libre et neutre.
Ces valeurs sont le respect des minorités, des
différences, la tolérance des autres idées,
religions, langues…
Chez les Valsers, contrairement à tout le reste du monde,
c’est le cadet, le petit dernier qui hérite du domaine des
parents (un peu comme dans toutes les histoires bibliques, David,
Jacob…), avec la responsabilité de s’occuper de leur
vieillesse et des frères et sœurs qui auraient des revers
(Assurance gratuite AVS, risque et maladie).
Leurs habitations sont réparties sur le territoire, les parents
ont un petit chalet près du dernier fils. Les domaines sont
souvent communs ( allmend) et les décisions sont prises depuis
des siècles démocratiquement, sans droit de veto,
à main levée.
Leur doctrine pratique se résume en fédéralisme,
subsidiarité, corps intermédiaires, communes, cantons,
confédération, fiscalité proche des citoyens.
Hofer le tyrolien a défendu ces valeurs même contre les
troupes napoléoniennes.
La démocratie directe unique en Suisse (initiative
constitutionnelle, référendum) vient de leur histoire.
L’art musical (yodle, tyroliennes, la valse…) et pictural est joyeux.
Les fêtes sont importantes, lors des mariages par exemple, toutes
les familles se rassemblaient et, pendant une fête qui durait
plusieurs jours, le chalet des mariés était construit et
offert gratuitement au jeune couple. Les hommes portent le capet, sorte
de Kipa.
Quand un enfant arrive, on dresse une grande pique ornée de son
prénom pour en informer toute la vallée. Cette grande
pique a servi de modèle pour faire les hallebardes pour la
défense des familles.
Les Valsers ont perfectionné la technique de la montagne dans
toute l’Europe. Il ont colonisé, depuis leur vallée
d’origine, le Siebenthal ( Gstaad, Saanen, Gessenay) la Suisse,
l’Allemagne ( Bavière), l’Autriche, la France,
l’Italie, le Liechtenstein et même des vallées
yougoslaves ( Sbrinz).
Ils sont les spécialistes de la construction des bisses, des
routes de montagne, des ponts ( le pont du diable au Gothard, du
Sanetsch….).
Un des noms de famille est par exemple von Flüe en allemand, de La
Pierre en Français, de la Pierraz en italien…. les von
Flüe étaient des Ponti, faiseurs de ponts…
Le modèle humain Valser est St Nicolas de Flüe, père
de dix enfants et ermite qui a jeûné pendant 20 ans. Il
aimait beaucoup St Maurice et la Vierge d’
Einsiedeln. http://www.kloster-einsiedeln.ch/
Les conseils du Saint  à Stans ont sauvé le pays
d’une guerre civile et gardé la Suisse en paix depuis des
siècles. Voici le secret de la réussite suisse qui se
trouve sur
http://www.finality.ch/texte_n._de_fue.htm
www.bruderklaus.ch    Eine biographische Web-Site in
Deutsch und Englisch, die reiches Quellenmaterial enthält.

www.stiftungbruderklaus.ch
Information über die in Zweisimmen 1998 gegründete
‘Stiftung Bruder Klaus’. Sie will die Botschaft von Bruder
Klaus – vor allem den Brief an den Rat zu Bern – den Menschen unseres
Landes nahe bringen.
www.jakobsweg.ch
Beschreibung des Jakobsweges durch die Schweiz mit diversen Bildern.
www.flueliranft.ch
Homepage des Sachseln/Flüeli-Ranft Tourismus

La devise suisse est et restera un pour tous et tous pour un. Puisse le
« monde » être influencé en bien par les
vraies valeurs de la petite Suisse et le préambule de sa
Constitution.
www.admin.ch
Au nom du Dieu tout puissant.
Pour l’arménie, voir:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume_d%27Arm%C3%A9nie#cite_note-1

    Une aide séculaire.

   la grande prière des
Confédérés suisses, Urgebet,

    prière dont le prototype date probablement de
St Materne, fils de la Veuve de Naïm,

    basée sur le texte stable de 1413.

    Vous pouvez aussi prier en ces temps troublés
St Nicolas de Flüe car il est le patron de la Paix mondiale selon
Pie XII ( 1947) et pour les Suisses qui protègent le Pape au
risque de leur vies.

    Saint Materne de Naïm et le dernier message du
Pape en Suisse à l’Allmend de Berne pour les JMJ 2005.

    Les anciennes traditions, confirmées par de
nombreux théologiens dont

    Saint Pierre Canisius, nous apprennent que Materne
était le fils

    ressuscité par Jésus, de la veuve de
Naïm (Luc 7,11-17) dont le texte

    est exactement celui utilisé par le Pape pour
envoyer les Suisses au

    JMJ  2005. Ayant suivi Saint Pierre dans ses
pérégrinations, celui-ci

    l’envoya dans les régions du nord des Alpes.
Il a commencé à Octodure

    (Martigny) Thun et Lausanne. C’est alors qu’il
rencontra ses deux

    disciples Euchère et Valère. Un jour
Materne, arrivant en Alsace dans

    l’importante cité romaine de Ehl Vet ou
Helvet, épuisé par ses périples,

    s’endormit dans la paix du Seigneur. Ses disciples
ne pouvant se

    résoudre à sa disparition prirent le
chemin de Rome, allèrent voir

    Pierre dans sa prison, et celui-ci leur donna son
bâton pastoral. Ils

    revinrent en Alsace, le déposèrent sur
le corps et Materne ressuscita

    une deuxième fois.

    Saint Materne, évêque et disciple de
Saint Pierre a évangélisé aussi

    l’Alsace et la vallée du Rhin avant de
s’installer à Worms, Trèves et

    meurt à Cologne. Tous trois
arpentèrent la Suisse et la vallée du

    Rhin, évangélisant la population et
construisant des lieux de cultes.

    Nous connaissons celui de Ehl et aussi celui que
nous pouvons encore

    voir de nos jours à Avolsheim prés de
Molsheim: c’est le petit

    sanctuaire appelé Dompeter (Domus-Petri ou
Maison de Saint Pierre).

    Cette église vénérable est
ombragée par un très ancien tilleul sous

    lequel, la tradition veut que l’évêque
Materne y ait prêché et ait été

    arrosé par l’eau de la source Sainte
Pétronille, portant le nom de la

    fille de Saint Pierre. Cette église a servi
pendant tout le Moyen Age

    d’église mère pour toutes les
localités environnantes.

    Il est facile de penser que Materne et ses disciples
ne sont pas

    partis en Allemagne sans avoir laissé
derrière eux un clergé pour

    continuer la mission commencée et
l’église d’Avolsheim (ou une autre)

    a peut-être été plus qu’une
simple église et peut-être une église

    épiscopale pour le siège apostolique
fondé par Materne. Ce qui

    justifierait la construction du baptistère
que nous voyons encore à un

    peu moins d’un kilomètre de là.

    Un ancienne tradition veut aussi qu’il ait construit
l’actuelle église

    Saint Pierre le Vieux à Strasbourg. On peut
bien considérer Materne

    comme l’apôtre et le fondateur du siège
épiscopal de

    Lausanne/Aventicum/Helvétie qui couvrait
toute la région, notamment le

    Mont Pilate selon Voragine et St Nicolas de
Flüe aurait une grande

    importance pour l’Eglise.

    Le royaume burgonde de Worms était

    catholique et ils résistèrent aux Huns
d’Attila dans la grande

    bataille des Nibelungen, décrite par un
évêque catholique sur 7

    parchemins. Les Burgondes, les seuls barbares qui ne
violent pas les

    femmes, venaient de Bornholm, puis de Pologne avec
leurs vaches  blanches et rousses dites du Siebenthal ( simmental).

    A en croire les témoignages concordant de deux

    historiens de l’Eglise vivant au Ve s., Orose et
Socrate, une partie

    au moins des Burgondes du Rhin étaient
catholiques. Ce royaume romano

    germain est attaqué par une coalition
romaine, hunnique (Attila) et

    franque. Cette gigantesque bataille, Les Nibelungen,
écrite par un

    évêque, fit plus de 20’000 morts. Leur
chant était : Christus regnat,

    Christus vincit, Christus imperat, Gloria
Patri…Sicut erat… La langue

    des Valsers est la plus proche de la langue des
Nibelungen. Le complot

    continue aux champs catalauniques, Huns et Romains
liquident par ruse

    le maximum de ” barbares” chrétiens. Idilco,
princesse burgonde, tue

    Atle (Attila) pendant la nuit de “noces”
forcée.

    Une autre preuve de cette christianisation est celle
de St Maurice qui

    avait reçu l’ordre de tuer tous les habitants
près de Octodure (

    Martigny) au Nord des Alpes car ils étaient
tous déjà chrétiens. Son

    refus et celui de sa légion furent la cause
du célèbre martyr. Les

    modèles chrétiens de Zabulon et
Nephtali, existent encore près de Sion

    en Suisse, modèles du
fédéralisme.

    Les premiers rois chrétiens au Nord des alpes.

    Cette période est une des grandes phases de
l’histoire chrétienne. St

    Sigismond, burgonde,  est le premier roi saint
chrétien au Nord des

    alpes, est inhumé à St Maurice.
Godomar, son frère héritier de la

    couronne, ordonna aux Burgondes de se cacher dans
les Alpes à Gessenay

    Gstaad  et donnât la couronne à
tous, car tous sont prophètes, prêtres

    et rois dans les rings burgondes, ancêtres des
Landsgemeinde et de la

    démocratie directe suisse pour gérer
l’Allmend. En 491, Clovis épouse

    la nièce de deux rois burgondes, Clotilde,
dont les parents et les

    frères ont été massacrés
par des proches. Elle est chrétienne, elle

    fera tout pour amener son époux à la
conversion et à la Foi au Christ.

    N’oublions pas que de nombreux historiens situent le
site de la

    Bataille de Tolbiac dans l’actuel Kochersberg au
nord-ouest de

    Strasbourg ou près de Cologne, cette
bataille, dont il avait promis à

    sa femme burgonde Clotilde qu’il se convertirait au
Dieu des Chrétiens

    si celui-ci lui donnait la victoire. La tradition
veut que cette

    promesse eût été
prononcée au château du Frankenbourg entre Strasbourg

    et Colmar. Ne manquez pas d’aller vous promener au
Frankenbourg, il se

    trouve au dessus du village de Neubois. En plus de
faire une visite

    historique, vous y ferez un pèlerinage. En
effet la Vierge-Marie est

    apparue plusieurs fois au 19 ème
siècle sur le sentier et on y trouve

    un beau calvaire, une chapelle et une source

    Les Papes de Lausanne.

    Le duc de Savoie qui avait été
élu et couronné pape, sous le nom de

    Félix V par le concile de Bâle qui
s’est terminé ä Lausanne, après

    avoir voulu promulguer le dogme de
l’Immaculée Conception et pour

    faire la Paix en 1449, déposa la tiare
à Lausanne et, conservant le

    titre de cardinal-évêque de Sainte
Sabine (protodiacre), vint finir

    ses jours à Ripaille la joie, d’où il
administra l’évêché jusqu’à sa mort en

    tant que numéro deux de l’Eglise catholique.

    Le Pape Jules II fût évêque de
Lausanne.

    C’est lui qui a stabilisé les gardes suisses
au Vatican.

    Le visage du St Suaire

    était brodé sur les aubes des
prêtres de Lausanne et la grande rosace

    parle encore des miracles de la résurrection
des embryons morts.

    St Materne ressuscitera une troisième fois
probablement à la fin des temps, si ce n’est déjà
fait.–

    La grande prière était dite par les
armées suisses (Walser-burgondes) la nuit avant les batailles de
défense, dès que 3 étoiles étaient visibles
dans le ciel, femmes et hommes ensembles au combat. Ils ont
sauvé plusieurs fois l’Europe de grandes invasions païennes.

    Chaque unité avait son lecteur
éclairé par des torches si nécessaire.

    Tous, sauf les lecteurs et les luminaires,
étaient de mémoire debout pour les textes, à
genoux pour les deux Notre Père et Ave Maria, couchés
face aux étoiles aux 3 Notre-Père des parties impaires et
couché face à terre pour la 2ème partie, celle du
Christ en croix, et tous debout aux autres prières.

    Chaque fois qu’il y a 5 prières, on chante I
E O U A avec les 3 noms des 3 personnes la Trinité qui ont
donné le chant du LIOBA ( IOA, I E sh O U A, Alleluia,
Abba)  qui était chanté en final pour accepter la
mort et obtenir le ciel, avec le Christus Vincit en latin tous en
choeur à trois voix et cinq tonalités circulaires et
répétitives I E O U A, la gorge qui s’ouvre cinq fois
pour donner en insistant sur les 3 voyelles I O A en plus soit le 8 de
l’infini au total. Le nom de Dieu n’est que les 5 voyelles avec le L de
L’ alleluia du St Esprit qui souffle comme il veut et donne la
première vraie consomme. Le Shin de l’humanité au milieu
de IEshOUA est à la fois voyelle et consonne…Ste Anne et

    St I E O U A Kim ( Joachim) étaient
priés en secret pour accepter les blessures.( voici la raison
des nombreux hôpitaux St Anne dans les alpes).

    Chaque fois qu’il y a sept prières, on
demande les sept dons du St Esprit.

    Au nom Longine, le commandant embrasse la lance de
Bourgogne, qui contient un clou de la croix et qui est le prototype de
la lance du Légionnaire originaire la Gaule qui s’est converti
en voyant le Christ mourir sur la Croix.

    ( cette lance est à Vienne, une copie est
à Cracovie)

    Il fallait au moins huit personnes en rond pour
donner le ton à l’armée rangée en ordre de
bataille dans la nuit, voix masculines ET féminines
mélangées.

    Les burgondes étaient connus pour ne jamais
violer les femmes, même à la guerre, ce qui est
miraculeux…

    L’héritage de St SigisMund

    Tous les chrétiens ont reçu de par
l’onction du baptême, complété par la chrismation
ou confirmation, le sacerdoce baptismal qui les fait «
prêtres, prophètes et rois ». En outre le sacrement
de l’ordre donne à certains de ses membres un sacerdoce
ministériel. Ces deux sacerdoces sont différents et
complémentaires.

    « Alors que le sacerdoce commun des
fidèles se réalise dans le déploiement de la
grâce baptismale, vie de foi, d’espérance et de
charité, vie selon l’Esprit, le sacerdoce ministériel est
au service du sacerdoce commun, il est relatif au déploiement de
la grâce baptismale de tous les chrétiens ».
(Instruction sur quelques questions concernant la collaboration des
fidèles laïcs au ministère des prêtres,
Libreria editrice vaticana, cité du Vatican 1997) .

    Tous sont égaux en démocratie directe
    ahabà (amour agape dans la première
alliance) a a  a, 3 voyelles a plus h et b,

    a, gorge grande ouverte, symbole divin, A, alpha,
allah….

    b, symbole du papa

     aba ( papinou),

    H, inspiration, expiration, vie, lettre
donnée à Abraham et à Sarah…

    abram, abra h am, sara, …

    Que ton Nom soit sanctifié, pour le
sanctifier, il faut le chanter…

    nous savons maintenant que son nom est compris dans
le L io b a suisse, qui est en fait la prière de l’aube à
Dieu, IOA, qui a donné l’aube, LIOBA, est ce fameux chant
attirait les vaches vers le père de famille chaque matin.

    I E O U A,

    que des voyelles de la bouche qui s’ouvre toujours
plus en un souffle et qu’un nouveau né peut dire.

    soit articulé en manière trinitaire

    I O A, le Père,

    I E sh O U A   le Fils, avec sh, le shin
qui signifie l’humanité en Dieu et

    A ll E U I A le St Esprit, avec 2 L, car il souffle
comme il veut

    Malachie, fin de la première alliance, finit
en disant:

    Il ramènera le coeur des pères
à leurs enfants, Et le coeur des

    enfants à leurs pères, De peur que je
ne vienne frapper le pays

    d`interdit.

    et la nouvelle alliance commence par une
généalogie de pères et de fils…

    Le monde moderne fait exactement le contraire, il
tue les lignées, les mariages, l’amour…

    Choisi la Vie, ou la mort…

    De peur que je ne vienne frapper le pays d`interdit

    Et le nouveau Testament commence justement par le
récit d’une lignée…

     I E shO U A, (Matthieu 24.36)

    I E O U A Shalaom….

    I E shO U A Shalaom

    A ll E l UIA Shalaom

    I O A

    SI QUA FATA SINANT , si les providences le permettent ( devise de la Cathédrale
de Lausanne, dédiée à sauver les embryons, oculos
humeris…)

LA GRANDE PRIÈRE DES CONFÉDÉRÉS
(1413 – Version établie par Arnold Guillet en 1973)
Nous voulons accomplir toutes nos œuvres au nom de Notre
Seigneur Jésus-Christ.
Cette prière s’appelle la “Grande prière” car elle a
déjà été
faite en commun dans des moments difficiles pour notre pays et pour les
besoins de toute la chrétienté. Les moines ont
commencé à le faire, Les
laïcs l’ont apprise ensuite afin que l’amour divin ne les
abandonne jamais.
Tout d’abord, chacun de nous doit faire son examen de
conscience, se remémorer les péchés et les
mauvaises actions par
lesquels il a offensé Dieu Notre Seigneur. Il doit en avoir
repentir et
souffrance et se proposer de toutes ses forces, avec la Grâce de
Dieu, de
ne plus pécher et d’éviter autant que possible, toute
occasion de pécher.
Nous devons aussi constamment avoir le désir de nous confesser
et de
suivre de toutes nos forces les Commandements de Dieu et de Sa Sainte
Église Catholique.
TROIS NOTRE PÈRE
Que cette prière soit à la louange et en l’honneur de la
Très
Sainte Trinité. Nous nous recommandons à la toute
puissance du Père, à
la sagesse du Fils et à la bonté du Saint-Esprit. Dieu
trine et Un, prend
pitié de nous, pardonne-nous nos péchés et
protège-nous de nos ennemis
visibles et invisibles.
TROIS NOTRE PÈRE
1 PREMIERE PARTIE
Nous remercions le Dieu tout puissant de son immense
création, de l’existence du Ciel, de la terre et de toutes les
créatures, et
plus spécialement de nos ancêtres ADAM et ÈVE. Dieu
se reposa le
septième jour et le sanctifia. Nous devons regretter d’avoir
désacralisé les
dimanches et les jours de fête. Que Dieu nous aide à
refaire de ces jours
un repos conforme à son plan divin.
TROIS NOTRE PÈRE
Nous remercions le Dieu très bon d’avoir établi ADAM et
ÈVE au Paradis, le plus beau jardin de la terre. Dieu a certes
établi la
domination d’Adam et d’ÈVE sur toutes les créatures pour
leur
conservation et leur plaisir, mais Il leur a interdit le fruit de
l’arbre de la
Connaissance de Bien et du Mal.
TROIS NOTRE PÈRE
Prions et méditons humblement l’incroyable amour que Dieu a
pour nous, les hommes ; Il nous a fait à son image afin que nous
vivions
éternellement avec Lui dans une indicible
félicité. C’est pourquoi Il a
désigné pour chacun de nous l’un de ses anges
fidèles qui doit nous
protéger sur tous les chemins. C’est pourquoi nous en appelons
aux neufs
chœurs des anges et à tous les Saints du Ciel pour qu’ils prient
le Tout
Puissant dans toutes les épreuves et toutes les circonstances de
la
chrétienté toute entière et
particulièrement de la Sainte Église Catholique.
TROIS NOTRE PÈRE
La première chute de nos ancêtres ADAM et ÈVE nous
rend
tristes parce qu’Ils se sont laissés détourner par le
serpent de SATAN et
furent infidèles à Dieu. Pensons profondément aux
affreuses
conséquences du péché. Nos premiers parents furent
chassés du Paradis
par Dieu. Pour cela, eux et nous, leurs successeurs, avons reçu
la misère
2
La grande prière des Confédérés
de ce monde et la punition de la mort éternelle.
Dieu très bon, nous te prions, avec un cœur plein de repentir,
de nous pardonner les atteintes à Tes Commandements.
TROIS NOTRE PÈRE
Implorons la Justice Divine. Les hommes se multiplièrent et
vécurent dans l’immoralité. Toute chair est pourriture.
Les hommes
s’attirèrent la colère de l’Éternel qui
anéantit toutes les créatures de la
terre par le Déluge. Seuls furent épargnés
NOÉ et ses enfants et les
animaux de l’Arche. 0 SEIGNEUR, donne-nous une crainte véritable
de
Ta Grandeur mais aussi un amour pur pour TOI. afin que nous. ne
provoquions pas sur nous, par nos écarts, les effets de Ta
Divine Justice.
TROIS NOTRE PÈRE LES MAINS JOINTES
Au temps d’ABRAHAM et de LOTH, les hommes avaient
déjà oublié la terrible punition du Déluge
; de nouveau, ils vivaient dans
l’immoralité et sans Dieu. En punition de ces horribles
péchés, cinq villes
furent englouties par le feu et le souffre. Vous les hommes, tremblez
devant la Justice divine.
TROIS NOTRE PÈRE
Toutes les plaies et les misères de la terre sont la
conséquence
du péché. Dieu ne voulait que le bonheur de l’homme. Dans
le fracas du
tonnerre et des éclairs il donna à Moïse ses dix
Commandements sur
deux tables de pierre. Cependant le peuple pécheur, dans le
même temps,
fabriquait une idole, lui faisait des sacrifices et dansait autour du
veau
d’or comme les païens. C’est pourquoi à OREB, vingt-trois
mille hommes
périrent. Dieu Tout Puissant, fais nous remarquer les occasions
où nous
nous laissons conduire par la superstition. Nous voulons nous
améliorer
et nous détourner de tout ce que nous aimons plus que Toi.
TROIS NOTRE PÈRE
Quand JOSUÉ conduisit le peuple de Dieu contre ses ennemis,
MOÏSE pendant la bataille, appela le Tout-puissant à l’aide
avec les bras
3
Arnold Guillet
étendus. Aussi longtemps que MOÏSE pria, le peuple de Dieu
fut
victorieux, mais quand il délaissait la prière, les
ennemis gagnaient.
MOÏSE se remit en prière et. ne cessa point jusqu’à
ce que l’armée
ennemie fut écrasée. Nous aussi voulons nous mettre en
prière sans répit
avec flamme et recueillement, jusqu’à ce que le Dieu très
bon nous
entende.
TROIS NOTRE PÈRE
Dans le désert, rien ne manquait aux enfants d’ISRAËL et
pourtant ils grondaient contre Dieu et Moïse. Le Dieu Juste les
punit
avec des serpents venimeux qui mordirent mortellement plusieurs d’entre
eux. Prions le Très Haut d’avoir la patience chrétienne,
de tout prendre
du bon côté, que cela vienne de Dieu ou des hommes.
TROIS NOTRE PÈRE
Les PATRIARCHES vivaient selon la justice et très
pieusement et s’adressaient toujours à Dieu pour obtenir
grâce et
miséricorde. Le Seigneur les écouta et eut pitié
de leur descendance ;
pour nous délivrer de la mort éternelle, Il décida
d’envoyer sur terre Son
propre Fils.
TROIS NOTRE PÈRE
L’Archange GABRIEL annonça à la plus pure des vierges de
NAZARETH la volonté du Seigneur du Ciel et de la terre. MARIE
pria
humblement Dieu, se soumit à Ses décisions et s’appelle
modestement la
Servante du Seigneur. Ainsi, en toute humilité,
reçut-elle le Fils de Dieu,
le SEIGNEUR et Rédempteur du monde.
UN JE VOUS SALUE MARIE
Avec quelle pureté et quelle attente MARIE a accueilli dans
son corps de vierge le FILS de Dieu et avec quelle tranquille assurance
elle porta le Seigneur quand elle passa les montagnes pour rendre
visite à
sa cousine ÉLISABETH.
Pour toutes les femmes, dans l’attente d’un heureux
4
La grande prière des Confédérés
événement, afin qu’elles reconnaissent la grandeur du
miracle qui
s’accomplit en elles.
TROIS AVE MARIA
Quand le Fils du Très Haut est né à
Bethléem dans une étable,
la lumière du Seigneur éclaira toute la terre et
plusieurs prodiges se
passèrent. MARIE, la Mère de Dieu, enveloppa l’enfant
dans des langes
et le coucha dans une crèche. Les anges annoncèrent le
Verbe éternel et
appelèrent le Ciel et la terre à se réjouir :
“Loué soit Dieu au plus haut
des Cieux et Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté”.
Seigneur,
fais de nous des hommes de bonne volonté et fais que Ton Fils
bien-aimé
vienne aussi au monde dans nos cœurs. Accorde ta Paix à toute la
chrétienté.
UN NOTRE PÈRE ET UN JE VOUS SALUE MARIE
Homme, viens à la crèche. Admire comme la Mère de
Dieu,
toute transportée d’amour, de joie et de ravissement, regarde
pour la
première fois son Fils bien-aimé, s’agenouille et prie le
Seigneur et
Rédempteur de toute l’humanité.
TROIS AVE MARIA
Écoutez comme les anges chantent dans les Cieux et
annoncent la grande joie et comme ils invitent les bergers et tous ceux
qui ont le cœur pur à aller à la crèche prier leur
Rédempteur qui est aussi
celui du monde entier.
DEUX NOTRE PÈRE
Le Premier-Né, Dieu et Homme en même temps, se soumit
volontairement à la loi, se laissa circoncire et versa ainsi le
premier sang
pour nous. Il reçut le nom de JÉSUS comme l’ange “avait
déjà appelé
avant sa naissance.
Dites avec le Frère NICOLAS “Que votre salutation soit le
5
Arnold Guillet
nom de JÉSUS!”
Afin que nous commencions et accomplissions tout au nom de
JÉSUS.
TROIS NOTRE PÈRE et TROIS AVE MARIA
Regardons la profonde pitié que la Mère de Dieu a
éprouvée
en son cœur lors de la circoncision de son Fils bien-aimé.
TROIS AVE MARIA
Remarquons aussi l’immense joie de la Mère de Dieu quand
elle vit les trois rois conduits à la crèche par une
étoile du Ciel pour y
apporter leurs présents au Divin Enfant. Que Dieu nous aide
à chercher
et à trouver dans notre vie son unique volonté.
TROIS NOTRE PÈRE
Les trois rois mages furent avisés par un ange de ne pas
retourner chez HÉRODE, car il envisageait de tuer le divin
Enfant. Et Ils
s’en retournèrent dans leurs pays par un autre chemin. Que nous
puissions entendre les suggestions de notre ange.
TROIS NOTRE PÈRE
La Sainte Vierge présenta le Fils de Dieu au temple. Le vieux
SIMÉON reconnut immédiatement le Maître du monde,
le prit dans ses
bras et dit : “Seigneur, que ton serviteur s’en aille dans la paix de ta
parole, car mes yeux ont vu le Salut du monde !” Que Dieu Tout-puissant
nous fasse aussi voir son Salut et donne Sa paix à toute la
chrétienté.
TROIS AVE MARIA
Que Marie a été effrayée lorsque SIMÉON lui
révéla qu’une
épée à sept tranchants allait percer son cœur de
mère. Que Notre
Seigneur nous garde de la honte et du chagrin et qu’IL vienne secourir
les
vivants et les morts.
6
La grande prière des Confédérés
SEPT AVE MARIA
Quand HÉRODE ordonna de mettre à mort tous les
garçons de
moins de deux ans, JOSEPH prit l’Enfant avec sa mère et les
emmena en
ÉGYPTE. Les effigies des idoles s’effondrèrent partout
où ils passaient.
Qui peut cependant se représenter la pauvreté et
l’angoisse que la Sainte
Famille dut supporter dans ce pays étranger ? Seigneur,
donnez-.nous la
force et le courage de rester comme JOSEPH attaché à
JÉSUS dans la
persécution et de faire de Sa cause, notre cause.
TROIS NOTRE PÈRE
En faisant tuer tous les enfants innocents de BETHLÉEM,
HERODE croyait avoir éliminé de la surface de la terre le
Roi des Juifs
qui venait de naître. Mais le ciel déjoua cette attaque.
Pensons à tous
ceux qui ont volontairement donné leur vie et souffert le
martyre au nom
de JÉSUS pour que Dieu nous aide à participer à
Ses mérites et à Ses
souffrances.
TROIS NOTRE PÈRE
Marie était inconsolable quand son enfant se perdit au retour
de la Pâque. Tremblante de peur elle revint à
JÉRUSALEM avec
JOSEPH et à sa très grande joie elle retrouva
JÉSUS, son enfant de
douze ans, parmi les érudits du temple et où Il les
étonnait tous par sa
sagesse divine. Mère du Ciel, faites que nous tâchions de
ne Jamais
perdre JÉSUS.
TROIS AVE MARIA
Regardons la vie cachée de NAZARETH, combien JÉSUS
était soumis à ses parents et comment Il sanctifiait
aussi les modestes
travaux de tous les jours. Que nous aussi acquérions
”l’âge et la sagesse
devant Dieu et devant les hommes'”
UN NOTRE PÈRE ET UN AVE MARIA
Quand JÉSUS atteignit la trentième année de son
existence
7
Arnold Guillet
humaine, il se fit baptiser par JEAN-BAPTISTE.
Seigneur, prenez pitié de tous ceux qui sont baptisés en
Votre
Nom et qui portent le nom d’un Saint.
TROIS NOTRE PÈRE
Après le baptême, JÉSUS alla dans le désert
où il jeûna
quarante jours et quarante nuits et fut tenté trois fois par le
Diable. Il a
voulu nous apprendre comment nous pouvons par la prière et le
jeûne
résister aux tentations de la chair, du monde et de l’enfer et
les surmonter
avec la Grâce de Dieu.
TROIS NOTRE PÈRE,
Quand Jésus sortit du désert, il se choisit douze
apôtres et
soixante-douze disciples, les enseigna dans la vraie foi, leur apprit
à
garder les Commandements et leur montra la vie qui conduit à la
Vie
éternelle. ‘ Seigneur, appelez-nous à vous suivre et
faites de nous vos
vrais disciples.
UN NOTRE PÈRE ET UN AVE MARIA
Nous remercions Notre Seigneur adoré de nous avoir
précédé
et enseigné comment être doux et humbles de cœur et
d’avoir accompli
des miracles pour nous détourner, nous les hommes, du
péché, et nous
conduire à la vraie Foi. Il chassa le Diable, ressuscita les
morts, rendit la
vue aux aveugles, la parole aux muets et la santé aux malades
Nous
prions afin qu’IL nous pardonne aussi nos péchés et
veuille nous libérer
de tous les maux de l’âme et du corps.
TROIS NOTRE PÈRE
JÉSUS fit de grands miracles. Il transforma l’eau en vin. Il
ramena à la vie LAZARE qu’il aimait bien. Le Divin
Rédempteur ne
pleura pas tant sur LAZARE mais plutôt sur nous qui gisons si
longtemps dans la tombe du péché. Prions donc le Seigneur
de tout notre
cœur, qu’IL détourne notre âme de la mort éternelle
et veuille par Sa
8
La grande prière des Confédérés
Grâce nous fortifier dans la Vie éternelle.
TROIS NOTRE PÈRE
Le dimanche des RAMEAUX, JÉSUS entra à JÉRUSALEM
sous les hosannas clamés par la foule. La ville toute
entière était en
ébullition et s’interrogeait : “Qui est-il ?”. Les badauds
rétorquaient :
“C’est JÉSUS, te prophète de NAZARETH en GALILEE”, Quand
Il
chassa à coups de fouet les marchands et les changeurs hors du
temple, Il
mit en colère les prêtres et les pharisiens. Accueilli en
triomphe, Il fut
évincé dans la réprobation. Il dut quitter la
ville la nuit même et marcher
une petite heure jusqu’à BETHLÉEM.
Le Divin Rédempteur nous montre que les hommes de ce
monde sont précaires et que nous devons uniquement nous
préoccuper de
l’honneur de Dieu qui ne connaît pas de fin.
TROIS NOTRE PÈRE
Méditez la manière dont Notre Seigneur et Sauveur a pris
congé de sa Mère bien-aimée avant son supplice. Il
Lui a tout dit de ce
qu’II aurait à souffrir pour les péchés du monde
entier. Le ciel et la terre
ont pris le deuil de ce poignant adieu.
DEUX NOTRE PÈRE ET DEUX AVE MARIA
En larmes et le cœur plein de reconnaissance, nous devons
considérer comment JÉSUS s’est laissé trahir par
JUDAS et vendre aux
Juifs pour trente deniers. Le Fils de Dieu que le ciel et la terre ne
pourraient payer a été vendu pour un vil argent !
Demandons au Dieu
Tout Puissant, avec l’assistance du Saint-esprit, que nous puissions
reconnaître si nous avons péché avec le bien
d’autrui, si nous avons été
injustes, corrompus, que nous avons manqué d’amour pour le
prochain et
manifesté trop d’attachement à l’argent.
UN NOTRE PÈRE ET UN AVE MARIA
Regardons notre Sauveur bien-aimé manger l’agneau pascal
avec ses disciples le Jeudi Saint. Après la dernière
cène, il lava les pieds
9
Arnold Guillet
10
La grande prière des Confédérés
de ses disciples et dit : “Car je vous ai donné un exemple afin
que vous
fassiez comme je vous ai fait”.
DEUX NOTRE PÈRE
Après que JÉSUS eut lavé les pieds, il se rassit
à table, prit le
pain dans ses saintes mains le bénit, le rompit, le donna
à ses disciples et
dit : “‘Prenez et mangez, Ceci est mon corps livré pour vous”.
Puis, Il prit
la coupe, remercia son Père du Ciel, la bénit et dit
“Buvez, ceci est mon
sang, versé pour vous et pour la multitude en rémission
des péchés. Vous
ferez cela en mémoire de moi”.
TROIS NOTRE PÈRE
Le Christ qui aimait les siens, les aima jusqu’au bout. Car ce
qu’II possédait de plus précieux au Ciel et sur la terre,
Il le donna à nous,
pauvres pécheurs, c’est-à-dire Lui-même, dans le
Très Saint Sacrement
de l’autel. Il le donna aussi à JUDAS comme à tous les
autres apôtres.
JUDAS ne se laissa cependant pas convertir, ni par l’infinie
bonté, ni par
la bonne parole du Sauveur. L’amertume saisit Jésus et Il dit
à ses disciples
: “L’un de ‘vous me trahira. Le Fils de l’Homme va certes là
où il a
été écrit qu’II irait mais malheur à
l’homme par qui le Fils de l’homme a
été trahi”. Les disciples prirent peur à ce
discours et se regardèrent les
uns les autres avec effroi.
TROIS NOTRE PÈRE
Sur ce, JÉSUS fit ses adieux et récita sa prière.
Il consola et
réconforta ses disciples jusqu’à une heure
avancée. Sondons nos
consciences pour savoir, si nous n’avons pas reçu avec
indifférence, si
nous n’avons pas nui en acte, en parole, en pensée aux
Sacrements, à la
liturgie, au sacerdoce, à la prédication.
TROIS NOTRE PÈRE
DEUXIÈME PARTIE —
Après le repas, JÉSUS s’agenouilla et pria Son
Père du Ciel
pour ses disciples et pour tous ceux Qui reçoivent en
vérité la Foi
chrétienne. Puis il sortit avec ses disciples et se rendit au
Jardin de
GETHSEMANE sur le MONT des OLIVIERS pour y prier.
DEUX NOTRE PÈRE
JÉSUS dit à ses disciples : ”Asseyez-vous ici pendant
que je
vais prier là-bas”, Il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean et
se sépara des
autres. Il se tenait devant eux et dit en tremblant de tout son corps :
“Mon
âme est morte de dégoût : restez ici et veillez avec
moi”. Les trois
disciples furent tellement effrayés par ce discours qu’ils se
turent et ne
répondirent rien au Seigneur, Ils commencèrent à
pleurer.
TROIS NOTRE PÈRE
JÉSUS fit quelques pas se prosterna et dit : “Père, si
cela est
possible, éloignez ce calice de moi, mais que Votre
volonté soit faite et
non la mienne !” Sa peur et sa détresse étaient telles
qu’II sua du sang et
que ces saintes gouttes se répandirent sur sa tunique et par
terre,
TROIS NOTRE PÈRE
Le Seigneur revint vers ses disciples et il les trouva endormis.
Il leur demanda : “Ne pouvez-vous donc pas veiller un moment avec
moi ?” Celui qui va me trahir ne dort pas lui.” L’esprit est certes
consentant mais la chair est faible”. Et Il s’éloigna une
troisième fois et
pria comme avant. L’atroce peur et la sueur sanglante devinrent si
affreuses
que le Père du Ciel eut pitié de son Fils et lui envoya
un ange qui
le réconforta et lui dit: “JÉSUS, avec votre martyre,
avec votre sueur
sanglante et avec votre mort, vous sauverez toute l’humanité”.
Demandons au Sauveur qui a craint la mort au Mont des
Oliviers, qu’IL nous envoie, à “heure décisive où
la sueur sanglante
coulera aussi sur nous, son ange pour notre réconfort et qu’IL
nous garde
11
Arnold Guillet
de toute tentation et de toute détresse.
TROIS NOTRE PÈRE
Le Seigneur s’approcha des disciples et leur dit :”Maintenant
dormez et reposez-vous”. Lui aussi voulait se reposer un peu sur son
caillou. Son sommeil fut de courte durée, sa peur et son angoisse
augmentaient encore. Puis Il dit à ses disciples : “Levez-vous
et voyez
que vient maintenant celui qui me trahira. Nous allons à sa
rencontre”.
Ce discours effraya beaucoup ses disciples. Le Seigneur alla vers ses
ennemis, à bout de force et cependant résolu. Il demanda
aux Juifs : “Qui
cherchez-vous ?”, Ils dirent ”Jésus de Nazareth”. Jésus
répondit : “C’est
moi”. Ils tombèrent alors tous à terre comme
frappés par l’éclair. Le
Seigneur les fit se relever. Cette question et cette réponse se
répétèrent
trois fois. Seigneur, donnez aussi à Vos ennemis la grâce
de Vous
reconnaître et de se prosterner devant Vous.
TROIS NOTRE PÈRE
Puis Jésus se livra aux Juifs mais ne livra pas ses disciples, Il
reçut le baiser du traître avec lequel Judas le
précipita dans la mort, se
laissa saisir et ligoter et jeter brutalement à terre. Demandons
au
Seigneur qui a été trahi par ses propres apôtres de
nous libérer des péchés
et des fautes qui nous étouffent et de nous sauver.
TROIS NOTRE PÈRE
Lorsque Pierre vit cela, il tira son épée et coupa
l’oreille droite
d’un des serviteurs du grand prêtre. Alors, le Sauveur dit
à Pierre :
“Remets ton épée au fourreau ! Car ceux qui tiennent
l’épée périront par
l’épée. Ou crois-tu que je ne pourrais pas appeler mon
Père à l’aide et
qu’II ne m’enverrait pas aussitôt plus d’une douzaine de
légions d’anges à
mon secours ? Mais alors, comment pourrait s’accomplir ce qui a
été
écrit-? Mais Il prit l’oreille et la remit à Malchus, o
Seigneur, protégeznous,
nos compatriotes et tous ceux qui nous sont chers, dans le corps et
dans l’âme.
12
La grande prière des Confédérés
TROIS NOTRE PÈRE
Tous les disciples avaient quitté le Seigneur qui n’était
plus
entouré que d’ennemis. Ces derniers étaient si brutaux,
le frappaient,
l’Insultaient tant que Jésus en perdit presque conscience et
qu’II pleura de
l’indescriptible dureté des Juifs. À coups de
lanières ils lui firent
traverser le Cedron et le poussèrent au long des rues
jusqu’à Annas, Je
premier juge, chez qui Il fut à nouveau et de toutes les forces
possibles,
frappé, injurié, humilié.
TROIS NOTRE PÈRE
Qu’a dû ressentir Marie, la Mère de Dieu, quand elle apprit
que Jésus avait été fait prisonnier par les Juifs.
Quelle peur, quel effroi
ont dû submerger la tendre Mère du Seigneur 1 Que la
Mère de Jésus
prie pour nous et nous garde de tout chagrin.
TROIS AVE MARIA
Pierre renia Notre Seigneur trois fois mais regretta amèrement
son péché quand Jésus le regarda avec des yeux
tristes.’ Seigneur,
donnez-.nous le courage d’affirmer notre foi et de nous engager pour
Votre cause !
DEUX NOTRE PÈRE
Jésus est conduit devant le tribunal où Il endure une
grande
humiliation et d’immondes moqueries.
DEUX NOTRE PÈRE
Jésus souffrit d’incroyable façon. Il dut tout endurer
car les
Juifs et les geôliers jouaient à qui ferait le mieux en
matière de coups, de
violences, d’injures. Le roi Hérode le fit revêtir d’un
manteau blanc de
dérision afin qu’II boive la coupe de honte jusqu’à la
lie. C’est ainsi qu’on
mena Jésus du palais d’Hérode à la maison de
Pilate.
TROIS NOTRE PÈRE
Puis on retira les habits de notre Rédempteur. Il se tenait nu
13
Arnold Guillet
devant un peuple, décharné. Il fut attaché
à une colonne et on le fouetta
tellement que plusieurs coups cinglèrent souvent sur la
même blessure.
Des lambeaux de chair restaient attachés au fouet. Que nous
évitions les
péchés, le mépris qui ont valu à notre
Sauveur tant de supplices.
TROIS NOTRE PÈRE
Admirons la patience de Notre Divin Rédempteur pendant la
flagellation. Les gardes-chiourmes frappèrent le Sauveur sans
pitié avec
leurs fouets jusqu’à ce qu’il n’y ait aucune partie de son Saint
corps, du
crâne à la plante des pieds qui soit intacte.
TROIS NOTRE PÈRE
Aucun homme ne peut mesurer les douleurs lancinantes que
ressentit Notre Sauveur dans tous ses membres après la
flagellation. Il
avait perdu tant de sang et était devenu si faible qu’II
s’écroula dans son
sang quand on le libéra de la colonne.
TROIS NOTRE PÈRE
Les rustres cruels saisirent Notre Seigneur par les cheveux et
le relevèrent brutalement. Ils lui firent endosser un manteau de
pourpre.
Ils Lui fabriquèrent une couronne d’épines et la Lui
mirent si violemment
sur la tête que le sang coula de nombreuses blessures. Comme
sceptre, ils
Lui mirent un bâton dans la main. Ils Le battirent de nouveau,
crachèrent
sur sa Sainte Face, le raillèrent, s’agenouillant devant Lui et
disant:
“Salut à toi, Roi des Juifs, si tu es le fils de Dieu, alors
dis.-nous qui t’a
battu ?”. Ils Lui crachèrent de nouveau au visage. Que le
Seigneur,
moqué et maltraité, pardonne notre orgueil.
TROIS NOTRE PÈRE
Notre Seigneur bien-aimé fut amené de nouveau devant
Pilate
qui le fit placer à un endroit surélevé. En
espérant calmer la colère des
Juifs, il dit: “Ecce Homo – voyez quel homme ! Je ne peux lui trouver
aucune faute. Je vais le libérer à la place de Barabas”.
Mais les Juifs
furieux hurlèrent : “Libérez Barabas 1 Crucifiez
Jésus de Nazareth, Si tu
14
La grande prière des Confédérés
ne le fais pas, tu n’es pas un ami de l’empereur !” Comme
l’administrateur
romain craignait d’être destitué de sa charge, le jugement
tomba
qu’on devait crucifier Jésus.
TROIS NOTRE PÈRE
On enleva la tunique pourpre. Les blessures de la flagellation
se rouvrirent car le manteau s’y était collé. Ils lui
remirent ensuite son
propre vêtement et placèrent la lourde croix sur les
épaules meurtries.
Jésus manquait tellement de forces qu’II vacillait à
chaque pas sous la
croix. Les juifs craignirent alors qu’II mourût
déjà et d’être privés du
triomphe de l’avoir fait crucifier. C’est pourquoi ils forcèrent
Simon de
Cyrène à l’aider à porter la croix.
TROIS NOTRE PÈRE
O Jésus, quel lourd fardeau vous avez pris sur vous 1 Le poids
des péchés du monde entier ! Nous Vous remercions d’avoir
supporté
toute cette détresse et tous ces tourments pour faire de nous,
domestiques
de Satan, de libres enfants de Dieu. Jésus, ayez pitié de
nous et de tous
les hommes pour qui Vous avez tant souffert.
TROIS NOTRE PÈRE
Quelle douleur et quelle compassion a dû éprouver Marie,
Mère de Dieu dans Son cœur maternel si doux, quand elle vit son
fils
bien-aimé tituber sous le poids de la croix. Elle, la meilleure
de toutes les
Mères, elle suivit son fils avec le plus grand chagrin, pas
à pas, et cria
enfin, les larmes aux yeux : “Mon fils, mon pauvre, misérable
fils
abandonné ! Tourne encore une fois ton visage habituellement si
beau
vers ta pauvre Mère, triste et soucieuse. Que je Te regarde
encore une
fois, Toi Dieu fait homme, fils de mon cœur ! “Jésus regarda sa
Mère
avec une bonté céleste et lui dit : “Ma chère
Mère, je porte les péchés du
monde et la croix sur laquelle, je dois mourir de la pire des morts. Ne
me
retarde pas afin que j’accomplisse mon sacrifice”,
Marie, bien-aimée Mère de Dieu, intercède
auprès de Ton Fils,
pour que dans ces moments de péril et de nécessité
où nous t’adressons
15
Arnold Guillet
cette grande prière et à l’heure de notre mort, nous
soyons abrités et
sauvés des ennemis visibles et invisibles.
TROIS AVE MARIA
Sur le Calvaire, les gardes enlevèrent la tunique de Notre
Seigneur qui était de nouveau collée à ses plaies,
qui donc s’ouvrirent
encore, Le Sauveur était à nouveau nu et
désemparé devant la populace.
L’homme aux douleurs tremblait de froid de tout son corps.
DEUX NOTRE PÈRE
Les tortionnaires tirèrent le Sauveur par les cheveux et le
jetèrent sur la croix, si violemment que les plaies de la
couronne d’épines
éclatèrent. Puis ils écartèrent brutalement
ses mains Saintes et ses pieds.
Le Seigneur leva les yeux au ciel et commença à prier
pour nous.
TROIS NOTRE PÈRE
La crucifixion commença. On tira et tendit Notre Seigneur
bien-aimé si fort que tous les membres étaient endoloris.
Les mains et les
pieds furent percés avec de gros clous et le corps Divin
cloué au bois de
la croix, à l’indignation du Ciel et de la Terre. En regardant
les Saintes
plaies, d’un cœur ému, prions.
CINQ NOTRE PÈRE ET CINQ AVE MARIA
En l’honneur de la plus pure des Vierges et de la Mère de
Dieu, Marie, en remerciement de la chaleureuse compassion qu’Elle eut
pour son Fils quand elle frémit à chaque coup de marteau.
TROIS AVE MARIA
Puis vint l’horrible instant où sous les hurlements sauvages des
Juifs, ils dressèrent la croix et la mirent dans le trou
préparé à cet effet,
avec son divin fardeau qui fut ébranlé de douleur. O
Christ, pensez au
martyre de Votre Seigneur quand Il était suspendu aux clous
entre Ciel et
Terre, Jésus, notre Dieu et en même temps homme, est
suspendu à la
croix et forme avec son corps désarticulé lui-même
une croix. Jésus,
16
La grande prière des Confédérés
Notre Seigneur, bénissez notre corps et notre âme,
bénissez le pays et les
gens, bénissez toute la Confédération et la
chrétienté toute entière, ainsi
que les fruits de la terre et les saisons.
TROIS NOTRE PÈRE
Les grandes plaies avec leur sang rose sont les cinq stigmates
de Notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ. Qu’II veuille
bien abriter dans
ses cinq plaies saintes qui sont la porte de l’Éternité,
nos cinq sens et nos
âmes à la fin de notre vie. Qu’II soit pour nous et pour
tous les chrétiens,
la lumière, le chemin et le banquet de la Vie éternelle. 1
CINQ NOTRE PÈRE
Jésus-Christ, Notre Sauveur, dit les sept dernières
paroles du
haut de la croix. La première était une prière
pour les pécheurs : “Père,
pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font”. La
deuxième, ” Dite
au bandit qui était à sa droite : “Je te le dis,
aujourd’hui encore tu seras au
Paradis avec moi”, La troisième quand Il remit à Jean, et
à nous tous, Sa
Mère : “Femme, voici ton fils, Fils, voici ta mère”. La
quatrième, Il
l’adressait à tous : “J’ai soif !”, mais pas de breuvage
corporel, soif de
l’âme de tous les hommes. La cinquième était une
exclamation : “Mon
Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?”. La sixième
si attendue :
“Tout est accompli !” La septième, destinée à son
Père du Ciel : “Père, je
remets mon esprit entre tes mains”.
Seigneur, que notre vie soit une réponse et un écho
à Votre
puissant testament sur la croix. Libérez du feu éternel
toutes les âmes
chrétiennes.
SEPT AVE MARIA
La Mère de Dieu, élue entre toutes les femmes,
était debout au
pied de la croix. Quelle déchirante pitié elle a dû
éprouver quand elle
était témoin de la souffrance et de l’abandon de son Fils
qu’elle ne
pouvait pas aider ! Afin que la Mère douloureuse puisse au moins
nous
17
Arnold Guillet
secourir, nous Ses enfants.
TROIS AVE MARIA
Jean était le seul de ses disciples qui était au pied de
la croix et
qui avec Jésus et Marie prit sa part de souffrance. Que le
disciple préféré
ait aussi pitié de nous et intercède pour nous.
TROIS NOTRE PÈRE
La bonté de Notre Rédempteur n’a pas de limite ! Le
Crucifié a
prié sur la croix pour les crucificateurs et pour toute
l’humanité. Jésus a
voulu être suspendu trois heures sur la croix dans la plus atroce
douleur
pour que la justice de Dieu atteigne tous les péchés du
monde.
TROIS NOTRE PÈRE
Quel homme pourrait regarder Jésus sur la croix sans être
profondément ému et sans se repentir de ses
péchés ? Pour lui passer la
soif, on lui tendit une éponge imbibée de vinaigre.
Pendant qu’II prie
pour ses tortionnaires, ils le supplicient et le raillent. Il ne peut
reposer
nulle part sa tête fatiguée. Il ne peut pas alléger
sa détresse, car Il est
cloué par les mains et par les pieds. Il a tout donné de
ce qu’II avait. Il a
tout souffert ce qu’II pouvait souffrir et a ainsi racheté la
faute infinie des
péchés. En reconnaissance éperdue,
TROIS NOTRE PÈRE TROIS AVE MARIA UN JE CROIS
EN DIEU
18
La grande prière des Confédérés
TROISIEME PARTIE
Ce que le Christ a souffert corporellement pour nous a encore
été surpassé par les douleurs de Son âme et
les tremblements de Son
coeur. De la crêche à la croix, sa souffrance
intérieure fut plus grande
que l’extérieure. Il avait prévu que bien des hommes ne
Lui seraient pas
reconnaissants de son sacrifice sur la croix et que pour beaucoup ses
souffrances et sa mort auront été vaines. IJ eut aussi
pitié de nos pieux
ancêtres qui dépuis des millénaires attendent au
purgatoire leur
rédemption tant espérée. Il se préoccupe de
ses disciples dispersés et
désemparés. Et que Son coeur filial a dû être
déchiré par la vue de sa
Mère inconsolable. Plus que tous les hommes Il souffrit pour
leurs
faiblesses.
TROIS NOTRE PÈRE
De tout coeur et éperdu de reconnaissance nous devons
inlassablement méditer sur la détresse et la solitude de
Notre Sauveur
quand Il remit son esprit dans les mains du Père céleste.
Toute la création
se mit en mouvement: la terre trembla, les tombeaux des morts
s’ouvrirent, les morts se relevèrent, rochers et montagnes se
brisèrent.
Toutes les créatures eurent peur et pitié pour leur
Créateur. Le rideau du
Temple se déchira de haut en bas. Le soleil et la lune
s’assombrirent,
toutes les forces célestes se mirent en mouvement. Alors le cœur
de
Notre Rédempteur cessa de battre. Sachons tous répondre
à l’amour de
Son cœur divin.
TROIS NOTRE PÈRE
Longine, l’un des soldats donna un coup de lance dans le flanc
du Rédempteur et il en coula de l’eau et du sang. Ainsi le
Sauveur voulait
nous apprendre à considérer les Sacrements comme la
fontaine
bienfaisante qui coule de la source de la grâce divine pour nous
purifier
du péché et nous permettre de prendre part enfin à
la vie intérieure du
Dieu Tout-Puissant. Remercions Dieu de l’amour et de la
fidélité qu’II
19
Arnold Guillet
témoigne à tous les hommes qui suivent Ses commandements.
TROIS NOTRE PÈRE
Après que le Messie eut quitté cette terre,
dépassé la mort et le
martyre, rejoint Son Père et ainsi sauvé toute
l’humanité de la mort
éternelle, Son âme alla au purgatoire pour en sauver tous
ceux qui
avaient fait la volonté de Dieu pendant leur existence.
TROIS NOTRE PÈRE
Joseph d’Arimathie descendit le corps de Jésus de la croix et le
déposa sur les genoux de la Vierge Marie. Les chaudes larmes, les
soupirs et les plaintes de la Mère de Jésus ne doivent
laisser aucun coeur
de chrétien indifférent, Afin de compenser le grand
chagrin de notre
Mère du Ciel par un amour d’autant plus grand de son Fils.
TROIS AVE MARIA
Qu’a dû éprouver la Mère de Dieu quand elle eut sur
ses
genoux son Fils bien-aimé mort. La douleur lui coupa la parole.
Dans
son cœur elle dut se dire :”Mon Jésus, mon fils
bien-aimé, Toi qui étais
le plus beau et le plus parfait des enfants, j’ai trouvé dans
Ton regard
toute mon espérance, toute ma consolation et toujours la douceur
céleste.
Mais maintenant quel horrible changement, qu’ont fait de Toi les juifs
et
les péchés du monde : si je ne t’avais vu mourir sur la
croix, je ne t’aurais
pas reconnu”. Puissions-nous réjouir par de bonnes actions le
cœur
endolori de Marie.
CINQ AVE MARIA
Puis Jésus fut mis dans le tombeau de Joseph d’Arimathie,

Il resta trois jours. Au troisième jour Il se leva
triomphalement d’entre les
morts. Les trois Marie, Marie- Madeleine, Marie, la Mère de
Jacques et
Marie-Salomé le cherchèrent dans le tombeau. Mais l’ange
leur dit:
“Jésus le crucifié est ressuscité, Il n’est plus
ici”. Que la gloire du
Seigneur ressuscité emplisse nos coeurs de reconnaissance, de
joie et
20
La grande prière des Confédérés
d’espérance.
TROIS NOTRE PÈRE
Quelle joie a dû éprouver la Bienheureuse Vierge et
Mère de
Dieu dans son cœur très pur quand Elle a vu venir son Divin Fils
en
gloire et qu’II la consola et Lui assura qu’II avait vaincu et
dépassé les
souffrances et la mort.
Que Notre-Dame nous assiste jusqu’à notre résurrection.
TROIS AVE MARIA
Le Sauveur apparut ensuite aussi à Marie-Madeleine et
plusieurs fois à ses disciples. Il vint à eux à
travers les portes closes et
leur dit : “La paix soit avec vous !” Pour prouver qu’II était
bien
ressuscité, Il laissa Thomas, qui doutait encore, mettre ses
doigts dans
Ses plaies. Pendant les quarante jours jusqu’à Son Ascension, Il
enseigna
ses apôtres et ses disciples sur le Royaume de Dieu et la
fondation de Sa
Sainte Église. Que nous conservions les enseignements de Votre
Église.
TROIS NOTRE PÈRE
Méditons l’Ascension de Notre Seigneur Jésus Christ qui
est
allé au Ciel devant Sa Mère ses disciples et tous ceux
qui en étaient
dignes. Remercions-Le pour les bénédictions divines qu’II
a répandues
sur le monde entier. Seigneur, bénissez aussi notre âme et
notre cœur,
bénissez le pays et les gens, bénissez toute la
Confédération et toute la
chrétienté, les fruits de la terre et tout ce qui nous
conduit à l’amour de
Dieu_
QUATRE NOTRE PÈRE
Les disciples et les amis de Jésus étaient réunis
dans une
maison où ils attendirent pendant dix jours en priant et en
méditant
l’Esprit Saint promis par le Christ. À la Pentecôte, Notre
Seigneur leur
envoya l’Esprit Saint qui remplissait toute la maison où
trouvaient les
disciples. Une langue de feu vacillait au-dessus de la tête de
chacun, Les
apôtres parlaient toutes les langues grâce auxquelles Ils
purent convertir
21
Arnold Guillet
beaucoup de Juifs à la fol. Le Saint Esprit sera donné
à tous ceux qui
suivent fidèlement les com mandements. Nous voulons aussi
demander
que l’Esprit-Saint nous éclaire, qu’il nous communique ses sept
dons
divins afin que nous retrouvions Dieu, reconnaissions notre prochain,
nous convertissions et visions de toutes nos forces à la vie
éternelle.
SEPT NOTRE PÈRE
Jésus Christ réunit ses apôtres et les envoya dans
le monde
entier pour annoncer la bonne nouvelle à tous les peuples afin
qu’en tout
temps, il y ait de vrais chrétiens catholiques, forts de leur
foi.
TROIS NOTRE PÈRE ET UN JE CROIS EN DIEU
Puis vint finalement le moment où la Vierge et Mère de
Dieu
pleine de grâces dut se séparer de cette terre. Du ciel,
Jésus vint à Marie,
la prit par la main et l’emmena au Royaume des Cieux où elle est
placée
avec Lui, bien au-dessus des neufs chœurs angéliques. Implorons
la
Mère de toutes Grâces. Qu’Elle soit notre
intermédiaire dans tous les be
soins, qu’Elle nous abrite, nous et les nôtres, de son manteau de
compassion, afin que nos ennemis ne nous nuisent pas et que le
péché
mortel ne nous sépare pas de Son Fils très cher. –
TROIS AVE MARIA Pensons aussi au Jugement Dernier.
Seigneur et Rédempteur nous Vous prions par votre grande
souffrance,
par le témoignage du sang des martyrs de recevoir la grâce
d’observer
fidèlement votre loi et de pouvoir au jour du jugement nous
trouver à
Votre droite.
TROIS NOTRE PÈRE
Nous voulons aussi prier pour tous ceux qui ont dit ou qui
vont dire cette grande prière et qui ont cherché et
trouvé, chercheront et
trouveront recours et le conseil.
QUATRE NOTRE PÈRE
Prions aussi pour tous ceux qui sont dans cette église, pour
tous les fidèles, pour tous ceux, vivants ou morts qui nous ont
fait le
22
La grande prière des Confédérés
bien, à qui nous sommes redevables d’une prière ou qui
vont faire le
bien.
TROIS NOTRE PÈRE
Nous implorons la grande armée céleste des neufs chœurs
d’anges et de tous les Saints de prier Dieu pour toute l’Église
Catholique,
Apostolique et Romaine, pour tous les chrétiens, pour que nous
nous
convertissions de tout cœur à Dieu et que nous ne nous
séparions jamais
de Lui.
QUATRE NOTRE PÈRE
Nous prions l’Éternel pour toutes les âmes
chrétiennes du
purgatoire, particulièrement pour ceux qui ont tout tenté
pour nous et !
donné leur vie aux moments des grands périls de notre
patrie.
QUATRE NOTRE PÈRE
Seigneur Dieu nous Vous remercions d’avoir si souvent aidé
nos ancêtres à résister à leurs ennemis et
à les vaincre. Vous leur avez
donné la force et la grâce de protéger la vraie
Église de Rome et son
Chef, le Saint-père il Rome et l’Empereur chrétien ont
confirmé la liberté
de nos ancêtres. Nos Pères ont conclu un pacte en Votre
Nom et ont prêté
serment. Comme signe que nous sommes devenus Vos alliés, le
drapeau
de notre pays porte la Sainte croix. Dieu Tout Puissant, donnez-nous la
grâce et le discernement de toujours protéger et
défendre la chrétienté et
notre chère patrie.
TROIS NOTRE PÈRE
Nous prions le Dieu Tout puissant, Unique en Trois
personnes. Nous reconnaissons Notre Seigneur et Sauveur Jésus
Christ
sur la croix comme notre vrai Roi. Nous Le remercions de toute notre
âme pour l’œuvre de la Rédemption. Nous nous recommandons
aussi il la
protection maternelle de la bonne reine du Ciel, Marie, qui a voulu
habiter dans notre pays, un lieu désigné par Dieu
où Elle nous il
manifesté Sa grâce particulière ; Einsielden. Nous
implorons aussi tous
23
Arnold Guillet
les Saints Patrons de la Confédération : Sainte Anne, la
grand-mère de
Notre Seigneur, Saint Jean-Baptiste, Saint Pierre et tous les
apôtres, Saint
Meinrad, Saint Félix, Sainte Règle, Saint Charles, Saint
Fridolin, Saint
Martin, Sainte Ursula et ses compagnes, les martyrs, les anges gardiens,
Saint Maurice, Saint Beat, Saint Gall, Saint Othmar, Saint Gothard, et
tous les Saints, qu’ils prient Dieu pour nous, afin qu’II conserve en Sa
Sainte garde notre pays et ses habitants, qu’II nous préserve de
tout mal
et nous permette de vivre éternellement se- lon Sa
volonté dans le Bien.
TROIS NOTRE PÈRE
Nous prions Notre Seigneur qu’IL nous protège des maladies,
des pestes et des malheurs qu’II maintienne la paix et l’unité
de nos
familles et fasse prospérer las fruits de la ter- re. Seigneur,
éclairez.nous
de Votre grâce, afin que nous fassions notre examen de conscience,
reconnaissions nos péchés, nous convertissions et ne
retombions plus
dans le mal. DEUX NOTRE PÈRE
Nous voulons aussi prier nos saints anges gardiens et tous les
saints du Paradis qu’Ils nous gardent de tous les ennemis visibles et
invisibles, nous protègent des contrariétés du
corps et de l’âme,
maintenant et jusqu’ à notre mort.
UN NOTRE PÈRE ET UN AVE MARIA
Prions aussi pour nos parents décédés, pour nos
ancêtres, nos
familles, les âmes de tous les croyants, amis ou ennemis, pour
tous ceux
dont nous sommes redevables de prières, afin que le Dieu
Tout-puissant
les aide, les console, les libère de la peur et leur donne la
repos éternel.
DEUX NOTRE PÈRE
En l’honneur et louange du Saint patron de notre pays,
Nicolas de Flüe, prions pour qu’il intercède auprès
de Dieu, qu’II nous
obtienne la grâce de vivre dans notre chère patrie, en
paix et en union,
d’être protégés des ennemis extérieurs, de
conserver nos libertés léguées
par nos ancêtres auxquels elles ont coûté tant de
sang et de sueur et de
24
La grande prière des Confédérés
rester fidèles au serment qui nous a rassemblé.
DEUX NOTRE PÈRE
PRIERE FINALE
Nous recommandons à la toute Puissance du Père, à
la
sagesse du Fils de Dieu, à l’amour et il la bonté du
Saint Esprit, afin que
Dieu nous manifeste son pardon et sa miséricorde. Dieu prenez
pitié de
nous tous et de tous les croyants. Nous nous recommandons aussi
à la
protection de Marie, l’Elue de Dieu, de tous les Saints et de tous les
anges.
TROIS AVE MARIA
Concluons la grande prière avec cinq PATER, cinq AVE, cinq
CREDO.
En l’honneur de la Très Sainte Trinité, le Dieu du
Père, du Fils
et du Saint Esprit.
AMEN
Version allemande établie par Arnold Guillet en 1973
Traduction par Denis HELFER.
Parue ans la revue Finalités no 49 (1979) et no 51 (1980)
composée par Jean Brodard.

Arnold Guillet

On ne peut protéger les plus faibles que si on met son propre dragon intérieur sous sept verrous.

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/06/burgondes-et-cranes-deformes.html

 

Röm.-katholischer Gottesdienst aus Davos

  • Heute, 11:00 Uhr, SRF 1
Sendetermine

http://fr.gloria.tv/?media=347662

Traduction »