Alerte USA : L’assise foncière de la centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska est inondée par le Missouri en crue.

La centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska (USA), qui vient d’avoir son combustible usé retiré et dont le réacteur (REP) était en cours de chargement a actuellement son assise foncière inondée par le Missouri en crue depuis le mardi 14 juin 2011.
Il est prévu par les autorités que les rejets de délestages du barrage de Gavins Point Dam situé en amont dans le Dakota du Sud soient au maximum de 5 555 m³/s (150 000 pieds³/s), ce qui devrait accroître le niveau du Missouri de 1,60 à 2,30 m (5-7 pieds) au-dessus niveau d’alerte d’inondation sur la zone de la centrale nucléaire. 
Les informations sur les systèmes de refroidissement du réacteur, de la piscine de stockage et les aires de stockages extérieures inondées sont actuellement contradictoires, il y a beaucoup de “rumeurs”.
Dans un communiqué l’OPPD (Omaha Public Power District), l’organisme officiel qui gère la sécurité déclare notamment :
“La notification d’événements inhabituels sont en cours ou ont eu lieu et indiquent des impacts potentiels à la centrale nucléaire de Fort Calhoun. Aucun rejet de matières radioactives ne s’est produit ou est … prévu. Actuellement l’OPPD utilise des sacs de sable, des barrages temporaires et les pompes à eau pour maintenir la rivière Missouri dont le flot est en train de monter”.
Sur le site officiel de l’OPPD il est possible de prendre connaissances de toute une série d’événements [UK], dont un incendie qui a entrainé la perte partielle du refroidissement et des explications sur les rumeurs par rapport au contrôle de la situation classée “niveau 1 après l’incendie du 7 juin, puis au niveau 2 par le NRC, niveau qui a ensuite disparu !” (Ndlr : Actuellement par manque de transparence nous ne pouvons en aucun cas garantir l’exactitude de ces informations pourtant dites … officielles !)
Incidents Nucléaires USA Classifications :
Les quatre classifications d’urgences établies par la NRC (Nuclear Regulatory Commission) sont énumérées ci-dessous par ordre de gravité croissante, selon le site Web du NRC.

– Classification niveau 1 : Notification d’événements inhabituels.
Dans cette catégorie, les événements sont en cours ou ont eu lieu, ils indiquent une dégradation potentielle du niveau de sécurité de la centrale nucléaire. Pas de rejet de matière radioactive nécessitant une intervention hors site ou de surveillance prévue.

– Classification niveau 3 : Alerte.
Une alerte est déclarée, car des événements sont en cours ou se sont produits qui impliquent une dégradation réelle ou potentiellement importante dans le niveau de sécurité de la centrale nucléaire. Tous les rejets de matières radioactives provenant de l’usine devraient être limités à une petite fraction conformément aux normes du Protective Action Guides (PAG) de l’Environmental Protection Agency (EPA).

– Classification niveau 3 : Site en zone d’urgence.
L’état d’urgence de la zone du site implique des événements en cours ou qui ont eu lieu qui entraînent de réels ou probables défaillances majeures des fonctions de la centrale nucléaire et qui rendent nécessaires la protection du public. Tous les rejets de matières radioactives ne sont pas censés dépasser les normes du Protective Action Guides (PAG) de l’Environmental Protection Agency (EPA), sauf à proximité des limites du site nucléaire.

– Classification niveau 4 : Urgence générale.
Une urgence générale implique une notion effective ou imminente de dommages substantiels au cœur ou la fusion du combustible du réacteur avec le risque de perte de l’intégrité du confinement. Lors d’une urgence générale on peut  raisonnablement s’attendre à des rejets radioactifs qui dépasseront les normes du Protective Action Guides (PAG) de l’Environmental Protection Agency (EPA), pour une superficie beaucoup plus conséquence que la zone du site nucléaire.
______________________________________________

La Federal Aviation Administration vient d’émettre une directive interdisant l’epace aérien de la centrale nucléaire de Fort Calhoun.
Cartoradiations_logo_221. . . 16 06 2011

USA Alert: Nebraska Nuclear Power Plants Missouri River Flood Conditions

The Fort Calhoun nuclear power plant (REP reactor) in Fort Calhoun, Nebraska, currently shut down for refueling, is surrounded by flood waters from the Missouri River, Tuesday, June 14, 2011. On Tuesday, the releases at Gavins Point Dam in South Dakota hit the maximum planned amount of 150,000 cubic feet of water per second, which are expected to raise the Missouri River 5 to 7 feet above flood stage in most of Nebraska and Iowa.

In a news release, OPPD (Omaha Public Power District) says quote: “Notification of unusual event indicates events are in process or have occurred which indicate potential impacts to the plant.
It’s important to note the reactor remains shut down for re-fueling and is not a threat to neighbors.
We’re also told in the news release, “no release of radioactive material” has happened or is expected.
Currently OPPD is using sandbags, temporary dams and water pumps to hold the Missouri River back. As we saw first hand today, the flood already on plant property, is just getting higher.”
The four emergency classifications set by the NRC (Nuclear Regulatory Commission) are listed below in order of increasing severity, according to the NRC website.

1 – Notification of Unusual Event:

Under this category, events are in process or have occurred which indicate potential degradation in the level of safety of the plant. No release of radioactive material requiring offsite response or monitoring is expected unless further degradation occurs.

2 – Alert:
If an alert is declared, events are in process or have occurred which involve an actual or potential substantial degradation in the level of safety of the plant. Any releases of radioactive material from the plant are expected to be limited to a small fraction of the Environmental Protection Agency (EPA) protective action guides (PAGs). 

3 – Site Area Emergency:

A site area emergency involves events in process or which have occurred that result in actual or likely major failures of plant functions needed for protection of the public. Any releases of radioactive material are not expected to exceed the EPA PAGs except near the site boundary.

4 – General Emergency:
A general emergency involves actual or imminent substantial core damage or melting of reactor fuel with the potential for loss of containment integrity. Radioactive releases during a general emergency can reasonably be expected to exceed the EPA PAGs for more than the immediate site area.
_____________________________________________________________

Airspace Over Flooded Nebraska Nuclear Power Plant Still Close [FAA Directive]

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!

Aller à la barre d’outils