Suisse et les pollutions nucléaires russes.


Nucléaire. La grande presse vous cache la vérité, comme toujours…


Rejoindre la Suisse comme nouvel état membre de la confédération helvétique vous protégera vraiment, et efficacement, de nombreux maux, dont les nucléaires, les nano-particules, les cancers…Il y a plus de vérités en Suisse que dans la plupart des autres pays… En cas de danger, distribuons notamment de l'iode, des masques, des compteurs Geiger, des dosimètres…

Observatoire du nucléaire – http://observ.nucleaire.free.fr
Communiqué du vendredi 6 août 2010 – Contact : Stéphane Lhomme 06 64 100 333

Incendies en Russie – Zones contaminées par Tchernobyl

L'Observatoire du nucléaire conteste

les affirmations rassurantes de l'IRSN

Par ailleurs, il est très improbable que les Russes aient pu retirer

toutes les matières nucléaires du site de Sarov (menacé par le feu) 

L'Observatoire du nucléaire conteste les affirmations (*) de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) à propos des incendies actuels en Russie qui menacent de toucher des zones contaminées par la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986)  

Toute en reconnaissant que ces incendies pourraient générer des nuages de poussières pouvant atteindre le territoire français, l'IRSN prend immédiatement les devants en affirmant avec légèreté que "les niveaux de concentration en particules de césium sont tellement bas qu’ils ne peuvent absolument pas engendrer une inquiétude sanitaire".

Ces affirmations font malheureusement écho à celles du SCPRI (l'organisme ancêtre de l'IRSN) qui avait prétendu en 1986 que les conséquences du nuage de Tchernobyl étaient totalement négligeables et ne nécessitaient aucune mesure sanitaire en France. 

Aujourd'hui encore, du fait des incendies qui frappent la Russie, les risques sont bien réels dans tous les pays qui peuvent être touchés, et donc en France. Le problème principal est assurément le risque d'INHALATION de particules radioactives, en particulier de Césium. Dans ce cas, les particules radioactives se fixent dans l'organisme, en particulier dans les poumons, entraînant un très fort risque de cancer, lequel peut, selon les personnes, se déclarer très vite (en quelques années) ou beaucoup plus tard.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que ce risque par inhalation est bien réel, et important, 
même si la radioactivité est faible. Le CEA (Commissariat à l'énergie atomique) lui-même reconnaît le risque d'incorporation du Césium par inhalation (**). Les affirmations de l'IRSN sont donc d'une grande légèreté et doivent être contestées.


Démocratie directe, quelques avantages ( M

oratoires, notamment nucléaires. 

Initiatives et référendums notamment, au niveaux fédéraux, cantonaux, communaux…) : 


Les travaux notamment menés par les professeurs Feld et Kirchgässner ont montré en étudiant les résultats des référendums financiers aux USA et dans les cantons suisses que là où la démocratie directe existe, les impôts et les dépenses publiques sont un tiers plus bas que dans les pays où la démocratie est purement représentative.

L'endettement est de moitié plus faible."…
La TVA n'est que de 7,6 %
On ne conduit plus de guerres depuis des siècles.
On respecte les minorités, leurs langues et leurs coutumes.
Les impôts restent sur place, localement.
Le franc reste une monnaie stable et sérieuse.
La banque nationale suisse répartit les profits à ses citoyens, contrairement à l'Europe qui le donne, sic, aux banquiers… sous forme d'intérêts obligatoires et stupides.
On peut proposer des moratoires, notamment nucléaires.


Entre 1946 et 1990, les intérêts nets ont augmentés dans une proportion de 1 à 259,5: Un vol "légal" colossal.


La folie des dettes publiques à intérêt: Entre 1946 et 1990, les intérêts nets ont augmentés dans une 
proportion de 1 à 259,5, c'est devenu insupportable aujourd'hui.

Tous nos voisins peuvent aussi demander leur admission à la Suisse.

Plus de démocratie directe et de débats fondamentaux, pour alimenter la retraite de réflexion du Conseil fédéral du mois d'août.

La Suisse, c'est un processus historique continu de croissance par agrégations naturelles. Pourquoi l'interrompre alors que de nouvelles communautés frappent à notre porte de manière naturelle et démocratique ?

Pour la fête nationale, la présidente de la Confédération, Doris Leuthard, a invité la population à participer activement à l'avenir de la Suisse. Et a rendu hommage aux expatriés du pays, qui jouent un rôle important dans les relations entre la Suisse et l'étranger.

http://www.courrierinternational.com/article/2010/07/20/la-suisse-angle-mort-de-la-sarkozie

PAR AILLEURS :

L'Observatoire du nucléaire conteste aussi les affirmations des autorités Russes qui prétendent avoir évacué les matières nucléaires du site atomique de Sarov. En effet, il faut des décennies pour démanteler un site nucléaire, surtout lorsqu'il est ancien. Or le site de Sarov existe depuis les années 40 : il apparaît totalement improbable qu'il ait pu être nettoyé en quelques heures. Il est de fait évident que si, par malheur, les incendies atteignent ce site, les conséquences seront catastrophiques.

(*) http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites//Pages/20100805_incendies-forets-russie.aspx

(**) http://www-prositon.cea.fr/espace-pedagogique/rayonnements-ionisants-et-sante/les-radionucleides/les-isotopes-du-cesium


De plus en plus de sangliers radioactifs en Allemagne :

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2625/SOS-Planete/article/detail/1140622/2010/08/03/De-plus-en-plus-de-sangliers-radioactifs-en-Allemagne.dhtml
 

De plus en plus de sangliers radioactifs en Allemagne
La population de sangliers a fortement augmenté ces dernières années en Allemagne, mais le nombre d'animaux contaminés par l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl est également en hausse. Le gouvernement a d'ailleurs rémunéré les chasseurs pour les pertes occasionnées par ces sangliers radioactifs, qui ont quadruplés depuis 2007.

Les sangliers allemands font parler d'eux pour leur agressivité: les incidents se multiplient et les habitants proches des zones boisées ont de plus en plus peur d'en rencontrer sur leur route. Mais le pire est certainement que, plus de 25 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les sangliers d'Allemagne restent tout autant contaminés par la radioactivité.

Selon le Ministère de l'Environnement allemand, près de 425.000 euros ont été versés en 2009 aux chasseurs comme compensation, la viande des sangliers étant trop contaminée pour pouvoir être consommée, une somme quatre fois plus importante qu'en 2007.

La raison de cette augmentation est simple: la population de sangliers s'est multipliée ces dernières années. Non seulement les sangliers ont accès à plus de nourriture grâce aux champs cultivés mais les hivers moins froids provoquent une augmentation des naissances. Résultat, durant la saison de chasse 2008/2009, près de 650.000 sangliers ont été abattus contre 287.000 l'année précédente, un record.

Si beaucoup de cette viande finit sa course dans les assiettes allemandes, une grande partie arrive tout simplement à la poubelle pour cause d'un trop haut niveau de radioactivité. Les animaux présentant un taux supérieur à 600 becquerels par kilo sont interdits à la consommation, mais dans certaines régions allemandes, ce niveau est beaucoup plus élevé.

D'après le Ministère de l'Environnement, la contamination moyenne des sangliers tués dans la Bayerischer Wald, une région forestière en Bavière située à la frontière de la République Tchèque, est de 7.000 becquerels par kilo.

Les sangliers sont particulièrement sujets à la contamination radioactive présente dans le sol à cause de leur alimentation (champignons, truffes… qui absorbent plus que les autres la radioactivité). (ca)
03/08/10 13h28

Publié le 09/10/2006 09:54 | LaDepeche.fr
http://www.ladepeche.fr/article/2006/10/09/64711-Les-sangliers-sont-plus-radioactifs-que-les-cepes.html
Les sangliers sont plus radioactifs que les cèpes
Hautes-Pyrénées.

Si l'étude menée dans les Hautes-Pyrénées par la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad) ne découragera pas les chercheurs de champignons, elle est plutôt alarmiste pour les amateurs de ventes de sangliers. Comme nous l'indiquions dans notre édition de samedi, dans les secteurs de Capvern, Tourmalet, Aspin, tunnel de Bielsa, la Criirad a relevé une concentration particulièrement importante de Césium 137, cette substance radioactive déposée par le nuage de Tchernobyl sur le sol français en 1987.

Ce césium est stocké par quelques racines et par les pieds de champignons, y compris ceux qui poussent maintenant. Il faudrait néanmoins en consommer à haute dose (150 fois par an) pour s'exposer à un cancer à très long terme. C'est précisément ce que font certains sangliers. Des taux dépassant trois fois la norme autorisée ont été relevés dans la viande de certains ongulés : jusqu'à 2000 becquerels (l'unité de radioactivité) dans un kilo alors que la norme autorisée se situe à 600. Dans une année de forte poussée de champignons, comme 2006, beaucoup des sangliers peuvent avoir ingéré de tels volumes, d'où l'appel à la vigilance de la Criirad qui précise : « La cuisson n'élimine pas les substances radioactives de la viande de sanglier ». Cet appel n'a pas été relayé par les pouvoirs publics qui depuis l'accident nucléaire de Tchernobyl en 1986 n'ont jamais fait analyser les sols. Il faut en moyenne 30 ans pour que le césium 137 finisse par disparaître.

Le cas des sangliers radioactifs. 
(déplacé depuis l'article, puis réintroduit le 21 nov 2009) [modifier]
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Sanglier

Après la catastrophe de Tchernobyl, des sangliers radioactifs ont été signalés dans la plupart des zones touchées par le nuage.
En montagne, 16 ans après le passage du nuage radioactif en France (Est du Pays, Corse, Pyrénées), la radioactivité moyenne due au Césium 137 de Tchernobyl était deux fois plus élevée (20 000 Bq/m2) en forêt que sur les prairies (10 000 Bq/m2), et vingt fois plus élevée (1000 Bq/m2 en moyenne) que sur les éboulis des mêmes zones. Et alors qu'ailleurs, elle régressait dans les champs, elle tendait encore à augmenter dans les dépressions des forêts ou au mieux à y rester stable sur les pentes. Dans ces zones sous les pentes, des taux moyens de 500 000 Bq/m2 étaient alors mesurés sous les arbres et à leur périphérie. Selon l'IRSN, en 1986, en France, la radioactivité des champignons (met particulièrement recherché par les sangliers) était 5 à 10 fois plus élevée que celle du lait ou des céréales (273 à 1165 Bq/kg pour les champignons analysés dans le Parc National du Mercantour). Plus grave, elle a diminué beaucoup plus lentement chez les champignons, de même que la radioactivité du gibier de 1986 à 2003, (dépassant parfois la limite de commercialisation), ce qui montre qu'il y a bioconcentration et contamination persistante de la chaine alimentaire. Un sanglier consommant les champignons sur une tache de contamination du Mercantour, selon l'IRSN, est exposé à une « dose efficace » très élevée (de 10 à 100 µSv), mais les champignons à fructification souterraine n'ont pas été pris en compte par cette étude, alors qu'on sait qu'ils concentrent probablement mieux encore la radioactivité, avec un délai lié au temps de percolation du césium dans le sol (1cm par an en moyenne). Comme il faut en moyenne 20 ans pour que le césium atteigne leur zone principale de prospection, on peut penser que c'est vers 2006 que ces champignons devraient commencer à devenir très radioactifs, ainsi donc que les sangliers, écureuils, certains micro-mammifères et les animaux qui les mangent ou mangent leurs cadavres, ou ceux qui consommeront des nécrophages.[1]. Une étude récente[2] montre que le phénomène s'aggrave pour le sanglier. Elle a porté sur la contamination du sanglier sauvage par le radiocésium de Tchernobyl dans le Land de Rhénanie-Palatinat (Allemagne), par analyses d’échantillons de 2.433 sangliers tirés dans une zone de 45.400 ha de forêts dans l’ouest de cette région, de janvier 2001 à février 2003.
Les deux dernières années de l’étude (mai 2002 à Février 2003), les chercheurs ont aussi étudié le contenu et la radioactivité des estomac de 689 des sangliers tués. Les résultats montrent que la viande de sanglier suit une courbe saisonnière de contamination en dépassant les taux admissibles en été pour 21 à 26% des sangliers, avec une forte réduction en hiver (1-9.3%) qui indique une consommation plus élevée de nourriture contaminée durant la période de végétation. Le déclin de la contamination observé en Automne semble lié à une grande consommation de glands et faînes de hêtres pas ou peu contaminés.
L’été 2002, une analyse précise du contenu en nourriture des 18 estomacs les plus radioactifs (345 à 1.749 Bq/kg de matière fraîche) a été faite, ainsi que pour les 18 estomac présentant les plus bas taux de césium radioactif (moins de 20 à 199 Bq/kg). Des restes de truffes du cerf (Granulatus Elaphomyces) ont été trouvé dans des proportions beaucoup plus élevées dans les estomacs très contaminés que dans des estomacs faiblement contaminés. Ce champignon semble donc la principale cause de contamination des sangliers. il a été détecté dans les forêts du Palatinat, par un chien truffier à une densité moyenne d'une truffe par 20 mètres carrés, principalement dans les zones de résineux, et avec une teneur moyenne en césium 137 de 6.030 Bq/kg (fm).

Hans-Rudolf Merz quittera bientôt le Conseil fédéral.

Berne: Monsieur Hans-Rudolf Merz quittera bientôt le Conseil fédéral. Un mois après M. Moritz Leuenberger, le libéral-radical appenzellois a annoncé ce matin sa démission, après presque quatorze ans à Berne et sept ans passés au gouvernement, toujours au Département fédéral des finances. M. Hans-Rudolf Merz se retirera en octobre, un mois avant M.Moritz Leuenberger.Il avait été élu en décembre 2003, avec M. Christoph Blocher, pour remplacer respectivement M. Kaspar Villiger et Mme Ruth Metzler.  Agé de 67 ans, M. Merz a été président de la Confédération en 2009.Rappel:

Le président 2009 sur ses terres Walsers.

Suisse. Le président 2009 sur ses terres Walsers.

"Il faut être ancré à quelque part", a dit Hans-Rudolf Merz à un journaliste du Tages-Anzeiger avec qui il s'est promené sur le chemin des Walsers en Appenzell, terre natale du président de la Confédération 2009. Bien qu'il ait vécu ailleurs, en Amérique latine surtout, il est primordial pour lui d'être enraciné dans ses terres où la vie a été rude, pauvre. Les Appenzellois et la famille Merz y ont appris à être économes. Ils y ont également aiguisé la pensée libérale: chacun doit s'affirmer par lui-même! "Il ne faut pas attendre l'aide des supérieurs, dit-il. Ainsi, on leur est également peu redevable". Pour combattre la crise, le nouveau président de la Confédération estime qu'il faut davantage de collaboration entre les pays. La Suisse doit faire partie des organisations internationales. Et contrairement au dernier sommet, notre pays a été invité par l'administration Bush, selon Hans-Rudolf Merz, à participer au printemps prochain aux groupes de travail du G20. Celui-ci se réunira pour trouver des solutions à la crise mondiale! . "Parce que je ne compte pas sur la Bible pour résoudre la crise financière", avoue Merz, qui la prend pourtant dans tous ses voyages. "Je la lis beaucoup, cela me donne un socle sur lequel je peux bouger et grandir!"

La Suisse des Valsers, des montagnes, des campagnes, malgré des pressions historiques, résiste selon les valeurs ancestrales qui ont fait une Suisse libre et neutre. Ces valeurs sont le respect des minorités, des différences, la tolérance des autres idées, religions, langues…Chez les Valsers, contrairement à tout le reste du monde, c'est le cadet, le petit dernier qui hérite du domaine des parents ( un peu comme dans toutes les histoires bibliques, David, Jacob…), avec la responsabilité de s'occuper de leur vieillesse et des frères et sœurs qui auraient des revers ( Assurance gratuite AVS, risque et maladie). Leurs habitations sont réparties sur le territoire, les parents ont un petit chalet près du dernier fils. Les domaines sont souvent communs ( allmend) et les décisions sont prises depuis des siècles démocratiquement, sans droit de veto, à main levée. Leur doctrine pratique se résume en fédéralisme, subsidiarité, corps intermédiaires, communes, cantons, confédération, fiscalité proche des citoyens.Hofer le tyrolien a défendu ces valeurs même contre les troupes napoléoniennes. La démocratie directe unique en Suisse ( initiative constitutionnelle, référendum) vient de leur histoire.L'art musical ( yodle, tyroliennes, la valse…) et pictural est joyeux. Les fêtes sont importantes, lors des mariages par exemple, toutes les familles se rassemblaient et, pendant une fête qui durait plusieurs jours, le chalet des mariés était construit et offert gratuitement au jeune couple. Quand un enfant arrive, on dresse une grande pique ornée de son prénom pour en informer toute la vallée. Cette grande pique a servi de modèle pour faire les hallebardes pour la défense des familles.Les Valsers ont perfectionné la technique de la montagne dans toute l'Europe. Il ont colonisé, depuis leur vallée d'origine, le Siebenthal ( Gstaad, Saanen, Gessenay) la Suisse, l'Allemagne ( Bavière), l'Autriche, la France, l'Italie, le Liechtenstein et même des vallées yougoslaves ( Sbrinz). Ils sont les spécialistes de la construction des bisses, des routes de montagne, des ponts ( le pont du diable au Gothard, du Sanetsch….).Tous les Valsers ( Walsers) viennent du Siebenthal, ( maintenant Ober und Nieder Simmental), vallées placées sous le chiffre sept, sept sources, sept villages…, vallées des routes de refuge des Rings burgondes. Les Valsers sont les héritiers des Nibelungen du Royaume de Worms et leur langue reste proche malgré les siècles. Les vraies Nibelungen, écrites par un évêque catholique, racontent les batailles des Burgondes contre notamment Attila et ses Huns, ami d'enfance d'Aetius le comploteur. Les romains voulaient se venger des légions perdues à 100 % lors de la bataille du Toten Burg, Attila sera finalement tué par une princesse Burgonde, Idilco et Aetius par l'empereur lui-même, après la boucherie des champs catalauniques, gigantesque champ de bataille de plus de 100km de rayon où la fourberie des deux amis fera s'exterminer les "barbares chrétiens burgondes" contre les "autres barbares", les Huns n'étant à dessein que rarement face aux Romains. Vu la coalition des forces qui voulaient les détruire, car c'était le premier royaume chrétien, les Burgondes, sur l'ordre de leur roi G odomar se sont réfugiés autour de G essenay, G Sana, Saanen, autour d'une autre église St Maurice, G staad, G steig, à une journée de marche du sanctuaire de St Maurice, qu'ils avaient construits et financés pour l'éternité de la Laus perennis de leur roi St SiG Gismond. Le G est important, Grüss Gott, Gemeinde, Germainshttp://www.abbaye-stmaurice.ch/cgi-bin/index.pl Puis ils se sont répandus au fil des migrations Valsers dans toutes les Alpes, au-dessus de 1'000 mètres. www.wir-walser.chwww.wir.ch Un des noms de famille est par exemple von Flüe en allemand, de La Pierre en Français, de la Pierraz en italien….Le modèle humain Valser est St Nicolas de Flüe, père de dix enfants et ermite qui a jeûné pendant 20 ans. Il aimait beaucoup St Maurice et la Vierge d' Einsiedeln. http://www.kloster-einsiedeln.ch/ Les conseils du Saint  à Stans ont sauvé le pays d'une guerre civile et gardé la Suisse en paix depuis des siècles. Voici le secret de la réussite suisse qui se trouve sur  http://www.finality.ch/texte_n._de_fue.htm

www.bruderklaus.ch   Eine biographische Web-Site in Deutsch und Englisch, die reiches Quellenmaterial enthält.
www.bruderklaus.com Eine biographische Web-Site

deutsch  français  italiano  english  español  

www.stiftungbruderklaus.ch  

Information über die in Zweisimmen 1998 gegründete 'Stiftung Bruder Klaus'. Sie will die Botschaft von Bruder Klaus – vor allem den Brief an den Rat zu Bern – den Menschen unseres Landes nahe bringen.

www.jakobsweg.ch

Beschreibung des Jakobsweges durch die Schweiz mit diversen Bildern.

www.flueliranft.ch

Homepage des Sachseln/Flüeli-Ranft Tourismus
       

La devise suisse est et restera un pour tous et tous pour un. Puisse le "monde" être influencé en bien par les vraies valeurs de la petite Suisse et le préambule de sa Constitution. www.admin.ch Au nom du Dieu tout puissant.

Debts reach limits in California. A global fraud.

Billions missing ? Really ?
 TO:
The Honorable Arnold Schwarzenegger  Governor of California  State Capitol Building  Sacramento, CA 95814 
The Honorable Darrell Steinberg
The Honorable Dennis Hollingsworth  Senate President Pro Tempore Senate Republican Leader  State Capitol, Room 205 State Capitol, Room 305  Sacramento, CA 95814 Sacramento, CA 95814 
The Honorable John A. Pérez  The Honorable Martin Garrick  Speaker of the Assembly Assembly  Republican Leader  State Capitol, Room 219 State Capitol, Room 3104  Sacramento, CA 95814 Sacramento, CA 95814 
Dear Governor and Legislative Leaders: 
Because today’s Constitutional deadline for the passage of a budget will not be met, I am writing to advise you of the consequences should the State enter the new fiscal year on July 1st without adopting a spending plan. Below you will find detailed information on how the State’s cash flow position will be affected, and a summary of what payments can and cannot be made absent an enacted budget.  During the past three years, the State was brought to its knees by a global recession that wreaked havoc on nearly every sector of our economy and resulted in an unemployment crisis unseen in modern California history. The lack of timely and meaningful budget solutions needed to bring government spending in line with its reduced revenues only amplified the State’s fiscal troubles. This simple truth will rear its ugly head again this summer should members again retreat to their ideological bunkers and fail to quickly forge a budget consensus. At a time when the economy is showing signs of recovery, we can ill-afford the “business as usual” approach of requiring the State to be driven to the brink of a fiscal meltdown before compromise is achieved. Already-struggling Californians will pay the price. Governor Schwarzenegger and Legislative Leaders June 15, 2010 Page 2  Cash Position  The State’s General Fund continues to have a zero cash balance. However, the State is temporarily able to meet all of its payment obligations by borrowing heavily from approximately $20 billion in special funds.  Sometime in July, these funds also will be exhausted and the State will be forced to defer payments to schools and local governments as authorized by Chapter 1, Statutes of 2010 (ABX8-5) to conserve cash for payments that must be made under the Constitution and federal law. These deferrals are only authorized for July and August 2010 and the State will fall well below a prudent cushion in September.  Without a budget by August 1, the Treasurer, Director of Finance and I will be forced to advance another round of deferrals scheduled for October into September, which will result in a three-month delay of payments to education and other programs.  What We Can Pay  As the State’s chief fiscal officer, I will continue doing everything within my legal authority to make payments that are essential to ensuring critical public services are not interrupted. However, pursuant to Section 16, Article 7 of the State Constitution, I am generally barred from drawing moneys from the Treasury until there is an appropriation of funds in law.  The list below is unchanged from prior years, with the notable exception that payments will be made to both institutional and non-institutional Medi-Cal providers. In prior years, once a stop-gap appropriation of approximately $2 billion in state and federal funds was exhausted, payments to institutional providers such as nursing homes and hospitals were prohibited until a budget was enacted. This change was required as a condition for receiving additional Medicaid funds pursuant to the American Recovery and Reinvestment Act.  In the absence of a budget, I am authorized to make the following types of payments: 

  1. Prior Year Obligations – These payments are for costs incurred in the prior fiscal year and will be paid from appropriations authorized in the FY 2009-10 Budget Act. These include vendor payments for services provided on or before June 30. 


  1. Constitutional Authorizations – These are Constitutionally-required payments, such as debt service and revenue limit education payments. 


  1. Federal Mandates – Even without a budget, California must comply with federal law pursuant to the Supremacy Clause of the United States Constitution. Therefore, I will continue making federally-mandated payments such as Supplemental Security Income/State Supplementary Payment (SSI/SSP), In-Home Supportive Services, state payroll, and Medi-Cal providers. 

Governor Schwarzenegger and Legislative Leaders June 15, 2010 Page 3 

  1. Continuous Legislative Appropriations – I will continue to make payments that have ongoing authorization of the Legislature, including income tax refunds, CalWORKs and unclaimed property claims. 


What We Cannot Pay 

  1. Payments to community colleges, categorical school programs, local governments, some non-profit organizations and other entities not included in the above parameters. 


  1. Payments to vendors for services provided on or after July 1. 


  1. Salaries and per diem of state elected officials and their appointed staff. 


For a detailed chart showing what July payments my office can or cannot make, the amount scheduled to be paid, and the date those payments will or should be issued, please visit my website at www.sco.ca.gov I hope this information is helpful to you. If you have questions or would like the assistance of my office on any budget matter, please call my Chief of Staff, Collin Wong-Martinusen, at (916) 327-1361.  Sincerely,  Original signed by  JOHN CHIANG  California State Controller  cc: Members of the California State Legislature  The Honorable Bill Lockyer, California State Treasurer  Ana Matosantos, Director, Department of Finance  Mac Taylor, Legislative Analyst 
June 15, 2010 
Please, watch:
http://www.youtube.com/watch?v=-oeqZVTCFzg

Money As Debt Part 1 of 5 Full HQ Video – The Goldsmith's Tale – http://www.moneyasdebt.net/ – 

The full series of Money As Debt Videos on YouTube comes in 5 easy to watch parts and should be watched by everyone. 

Watching Paul Grignons Money As Debt Part 1 of 5 should inspire you to take control of your future by investing in REAL Silver coins and bullion NOW ahead of the masses.

History has shown that every paper monetary system ultimately collapses and is how we get the phrase cash is trash.

"We are absolutely without a permanent money system… 
It is the most important subject intelligent persons can investigate and reflect upon.

It is so important that our present civilization may collapse unless it becomes widely understood and the defects remedied very soon."

Robert H. Hemphill, Credit Manager 
Federal Reserve Bank of Atlanta, Georgia (1935) 
In the foreword to a book by Irving Fisher, entitled 100% Money (1935)

"Each and every time a bank makes a loan (or purchases securities), new bank credit is created — new deposits — brand new money."
Graham F. Towers, Director, Bank of Canada 
http://www.bankofcanada.ca/en/bios/to…
http://www.michaeljournal.org/appenE.htm

"The process by which banks create money is so simple the mind is repelled." 
John Kenneth Galbraith, Economist 
http://www.johnkennethgalbraith.com/i…
http://en.wikipedia.org/wiki/John_Ken…
http://www.brainyquote.com/quotes/aut…

Translated Versions of Money as Debt online

I have made custom versions in French " L'argent dette" and Hungarian "A Penz mint Adossag" Listed below are "pirated"versions made by others. Accuracy of translation cannot be assured  English subtitle files

View online

Spanish Dinero_es_Deuda Spanish Dinero es Deuda 2 Promesas Renovadas Doblado al castellano con Loquendo. German Geld als Schuld veoh Geld als Schuld Google Finnish Chinese Japanese Polish Latvian Greek Portuguese  

Torrent downloads

Portuguese Dinheiro-Apartir-da-Divida-II Portuguese Dinheiro Apartir Da Divida Russian? Dengi-Piramida-Dolgov Russian Italian torrent Dinheiro como Divida -legenda German, Portuguese, Polish, Croatian, Bulgarian & Slovenian torrents English, Bulgarian, Czech, Dutch, Greek, Norwegian, Slovak torrents Dutch torrent Portuguese, Czech, Slovak, Greek, Norwegian, German, Arabic, Bulgarian, Polish torrents  


http://paulgrignon.netfirms.com/MoneyasDebt/

La Californie “en défaut”, la fraude mondiale empire.

La banque Lehman Brothers a bénéficié de la complicité du Trésor américain et de la Fed pour masquer ses pertes, en détournant des outils financiers "complexes"…

AIG, Repo, Enron…

Rapport de plus de 2000 pages établissant les faits.

http://www.dailymotion.com/video/xcl7sq_lehman-brothers-fraude-gigantesque_news

"Les banques américaines maquillent leurs comptes"

Tout le système financier est encore pourri.

Une nouvelle crise arrive car rien de fondamental n'a changé.

Les complices sont achetés par des salaires et des bonus énormes:

avocats/juges/auditeurs/agences de notations/ banques/gouvernements/media/tv. 
 
Ceux qui croient que les complots n'existent plus, devraient réviser leur aveuglement.

La FED laisse faire et encourage.

Dans quel but ? 

Comme dans tous complots: "Argent et pouvoir".

Mais enfin, nous aurons toujours des incrédules pour croire que nous exagérons…


Avec eux, les conspirateurs peuvent dormir tranquilles. Combien de morts ? Des millions…

What the State Controller Can and Cannot Pay Without an Enacted Budget (August 2010)

State Controller warrant envelope

As the State of California's chief fiscal officer, I have created this new Web page to outline what bills my office can and cannot pay during the month of August 2010 until a State budget is enacted for the 2010-11 fiscal year which began July 1. Please be assured that I will continue to do everything within my authority to continue to provide payments for essential services. I also invite you to read the letter  on this subject that I have written to the Governor and Legislators. For example, my office will continue to make the following payments:

  • Federally-mandated services such as Supplemental Security Income/State Supplementary Payment (SSI/SSP), and In-Home Support Services.
  • Debt service and other payments required by the State Constitution.
  • Vendor payments for services provided in the 2009-2010 fiscal year.
  • Expenses with ongoing appropriations from the Legislature, including income tax refunds and payments on claims for unclaimed property.
  • Payroll for state employees covered by the Federal Fair Labor Standards Act.

However, a number of constitutional and legal restrictions prevent me from making certain other types of payments without an enacted budget. For example, my office cannot pay:

  • School districts for categorical programs such as special education and remedial summer school, community colleges, local governments and other entities not included in the above parameters.
  • Vendors for services provided after July 1.
  • Salaries and per diem of state elected officials and their appointed staff.

I invite you to view more details of these major categories, and the range of funds involved, as shown in the tables below. We can avoid or reduce additional financial pressure on our schools, community colleges and private businesses that provide state services if a budget is enacted in a timely manner. Please note the estimated figures on this page will be updated as new information becomes available, or if it becomes necessary to include data for September or later months. Estimates are based upon figures in the Governor’s May Budget Revision, Pooled Money Investment Board payment schedules, prior year expenditures, the Governor’s budget and proposed budget legislation.  (Information for the month of July can be found on our previously posted July 2010 estimated payments page.)

Education
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
University of California (Payroll) $12,650 August 31
UC (non-Payroll Expenses) $843 $3,373 Various
Community College Payments $284,109 August 27
K-12 Monthly Apportionment $3,279,721 August 27
K-12 Monthly Apportionment (Categoricals) $130,000 August 27
Nutrition $35,143 Various
Child Development (Other) $82,843 Various
Child Development
(CalWORKS Stage II)
$36,635 Various
Child Development (CalWORKS Stage III) $32,781 Various
Payments to Individuals
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Unemployment, Disability and Worker's Compensation $1,780,000 Daily
Lottery Winners $66,238 Daily
Income Tax Refunds $205,321 Daily
Cal-Grants $230,596 Various
Unclaimed Property Claims $23,000 Various
Worker's Compensation $600,000 Various
Trial Courts
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Pay and Benefits (Including Judges) $184,044 August 13
Non-Payroll Expenses $19,888 Daily
Debt Service
Month of July 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Debt Service $516,216 August 2
Payments to Vendors
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Transportation Revolving Fund (Transportation Expenditures) $503,949 $167,983 Daily
Transportation Revolving Fund (Monthly Contract Payments) $267,000 August 2
Electric Power Fund $301,557 Daily
Other Miscellaneous $328,710 $446,497 Daily
Medi-Cal
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Non-Institutional Providers (Including AIDS Drug Assistance Program) $924,982 Various
Institutional Providers* $1,346,664 $448,888 Various

*Without a budget, up to $2 billion in State and Federal funds may be paid to Institutional Providers of Medi-Cal Services and Regional Centers for services provided between July 1 and September 1. However, due to the American Recovery & Reinvestment Act of 2009, hospitals and nursing homes also will be paid without a Budget in 2010.

Social Services
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Cal-WORKS
(Stage I)
$1,335,999 Various
County Administration $21,063 August 13
In-Home Supportive Services (IHSS) $127,969 August 13
Other Social Services Programs $136,714 August 13
Developmental Services – Regional Centers** $266,192 Various
State Payment for SSI / SSP $231,000 August 31

**Without a budget, up to $2 billion in State and Federal funds may be paid to Institutional Providers of Medi-Cal Services and Regional Centers for services provided between July 1 and September 1. However, due to the American Recovery & Reinvestment Act of 2009, hospitals and nursing homes also will be paid without a Budget in 2010.

Local Government
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Vehicle License Fee $11,200 August 10
Public Safety Sales Tax $176,240 August 27
Sales Tax $680,910 August 25
Health and Welfare Realignment $261,807 August 27
Highway User Tax $0
State Employees' Pay and Benefits (including CSU)
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Civil Service Staff (employees and manager)*** $1,822,042 Daily / Sept. 1
Appointees and Other Exempt Employees $4,508 Daily / Sept. 1
Legislative Employees $16,000 Every two weeks
Legislators $936 Daily / Sept. 1
Statewide Elected Officials $70 Daily / Sept. 1

***Includes impact of furloughs

Retirees (PERS and STRS)
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category Can Be Paid Cannot Be Paid Scheduled Payment Date
Employer Retirement Benefits (Quarterly) (Paid quarterly – no August payment)
Benefits (Paid quarterly – no August payment)

ESTIMATED TOTALS FOR AUGUST 2010
Month of August 2010 Estimates with No Budget
(Amounts in Thousands)
Category CAN BE PAID CANNOT BE PAID Scheduled Payment Date
TOTALS $15,161,411 $2,190,870 VARIOUS


Chiang estimated he can legally pay $15.16 billion of the state's bills this month, even without a budget.


solutions:

Some UBS Clients pleaded guilty

Offshore Tax-Avoidance and IRS Compliance Efforts

 
The IRS continues to uncover abusive tax-avoidance schemes involving offshore activity. Find information here pertaining to Union Bank of Switzerland (UBS).

Aug. 19, 2009, Announcement and Documents

IRS to Receive Unprecedented Amount of Information in UBS Agreement (News Release 2009-75) Excerpts from IRS Commissioner Doug Shulman's Press Remarks U.S.-Swiss Government Agreement | Declarations | Bank Agreement

Some UBS Clients pleaded guilty

July 1, 2010 — Leonid Zaltsberg, of Milltown, N.J., pleaded guilty to filing a false tax return for 2003 and failing to file a Report of Foreign Bank or Financial Accounts (FBAR). In his plea agreement, Zatlsberg admitted failing to disclose the existence of a Swiss bank account on his tax returns for the years 2000 through 2006 and concealing over $2 million in his Swiss account.

April 15, 2010 — In Manhattan, N.Y., seven UBS clients were indicted for collectively hiding over $100 million in secret Swiss bank accounts. Two of these individuals, Jules Robbins and Federico Hernandez, pleaded guilty and agreed to pay civil penalties of $20.8 million and $4.4 million, respectively. The remaining indicted clients were Kenneth Heller, Sybil Nancy Upham, Richard Werdiger, Ernest Vogliano and Shmuel Sternfeld.

 
April 13, 2010 — Paul Zabczuk, of The Woodlands, Texas, pleaded guilty to filing a false tax return wherein he failed to report his interest in or signature authority over financial accounts at UBS AG. Zabczuk was sentenced on July 27, 2010, to three years of supervised release with one year served in home detention and 150 hours community service. In addition, Zabczuk was ordered to file accurate tax returns and pay all taxes, interest and penalties due and owing to the IRS. 
 
April 12, 2010 — Harry Abrahamsen, of Oradell, N.J., pleaded guilty to failure to file a Report of Foreign Bank or Financial Accounts (FBAR) report. Abrahamsen admitted that he concealed over $1 million in Swiss bank accounts.

Feb. 4, 2010 — Jack Barouh of Golden Beach, Fla., pleaded guilty to filing a false tax return. Barouh admitted to filing a false tax return for 2007 in which he failed to report a foreign bank account. He was sentenced to 10 months in prison and ordered to pay all taxes, interest and penalties due and owing. Oct. 5, 2009 — Roberto Cittadini of Bellevue, Wash., pleaded guilty to filing a false tax return and admitted to concealing nearly $2 million in Swiss bank accounts. Cittadini, a retired sales manager for Boeing, failed to file a Report Foreign Bank and Financial Accounts for 2001 through 2003. Cittadini was sentenced on Jan. 8, 2010, to six months home detention and one year supervised release and was ordered to pay a $10,000 fee and $17,985 in restitution.

Sept. 25, 2009 — Juergen Homann of Saddle River, N. J., pleaded guilty to failure to file a Report of Foreign Bank or Financial Accounts and accepted responsibility for concealing more than $5 million in Swiss bank accounts. Homann was sentenced on Jan. 6, 2010, to five years probation and was ordered to pay a $60,000 fine.

Aug. 14, 2009 — John McCarthy of Malibu, Calif., pleaded guilty to failing to inform the government of a Swiss bank account as part of a scheme to move at least $1 million from the United States into Swiss bank accounts with the goal of avoiding the payment of federal income taxes. McCarthy was sentenced on March 22, 2010, to three years of supervised release with six months served in home detention and 300 hours community service. In addition, he was ordered to pay a $25,000 fine and to file tax returns for 2003 through 2008 and pay all taxes due and owing.

July 28, 2009 — Jeffrey P. Chernick of Stanfordville, N.Y., pleaded guilty to charges of filing a false tax return. Chernick, who owns a corporation which represents toy manufacturers in China and Hong Kong, accepted responsibility for concealing more than $8 million in Swiss bank accounts. Chernick was sentenced on Oct. 30, 2009, to three months in prison and one year of supervised release with six months served in home detention.

June 25, 2009 — UBS client Steven Michael Rubinstein of Boca Raton, Fla., pleaded guilty to filing a false tax return for tax year 2004. On April 1, 2009, Rubinstein was charged with filing a false tax return that intentionally failed to disclose the existence of a Swiss bank account maintained by UBS of which he was the beneficial owner and failed to report any income earned on that account. Rubinstein was sentenced on Oct. 28, 2009, to three years probation, of which 12 months will be served in home detention.
 
April 14, 2009 — Robert Moran of Lighthouse Point, Fla., pleaded guilty to a criminal information charging him with filing a false income tax return. Moran accepted responsibility for concealing more than $3 million in assets in a secret bank account at UBS in Switzerland. Moran was sentenced on Nov. 6, 2009, to two months in prison and one year of supervised release with five months in home confinement.

Legal Actions to Date

Aug. 21, 2009 — Former UBS banker Bradley Birkenfeld was sentenced to 40 months in prison. Birkenfeld worked as a private banker for UBS AG and assisted an American billionaire real estate developer evade paying $7.2 million in taxes. Aug. 20, 2009 — Hansruedi Schumacher and Matthias Rickenbach were indicted for conspiring to assist wealthy American clients conceal their assets by establishing sham offshore entities. Schumacher was an executive manager at Neue Zuercher Bank (NZB), a private Swiss bank. Rickenbach was a Swiss attorney who advised U.S. clients.

Aug. 19, 2009 —  The Justice Department and the IRS today announced that an agreement has been reached with the Swiss government regarding the John Doe summons filed against UBS on June 30, 2008.  Feb. 18, 2009 — UBS AG, Switzerland’s largest bank, entered into a deferred prosecution agreement on charges of conspiring to defraud the United States by impeding the Internal Revenue Service (IRS).
 
Nov. 12, 2008 — Raoul Weil, a senior executive of a large Swiss bank, was charged with conspiring with other executives, managers, private bankers and clients of the banking firm to defraud the United States.
 
June 30, 2008 — The Justice Department filed papers seeking an order from a federal court in Miami, Fla., authorizing the Internal Revenue Service (IRS) to use a John Doe summons to request information from Zurich, Switzerland-based UBS AG about U.S. taxpayers who may be using Swiss bank accounts to evade federal income taxes.
 
May 13, 2008 — Banker Mario Staggl was indicted for conspiring with banker Bradley Birkenfeld to assist an American billionaire real estate developer evade paying $7.2 million in taxes by assisting in concealing $200 million of assets in Switzerland and Liechtenstein. Dec. 12, 2007 — Igor Olenicoff, president and owner of Olen Properties Corporation, pleaded guilty to filing a false tax return for tax year 2002 related to foreign bank accounts he failed to disclose to the IRS. As part of his plea agreement, Olenicoff paid $52 million to the IRS for six years of back taxes, penalties and interest. Olenicoff was sentenced in April 2008, in Santa Ana, Calif., to two years probation and 120 hours of community service.    

 http://www.irs.gov/newsroom/article/0,,id=110092,00.html

 

Page Last Reviewed or Updated: August 02, 2010

1er août 2010 – plus de démocratie directe.



Mme Doris Leuthard, présidente de la Confédération helvétique, s’est inspirée de la devise “un pour tous, tous pour un” inscrite dans la coupole du Palais fédéral à Berne pour son allocution du 1er août 2010. 


Voir la photographie, avec les drapeaux des cantons. 


La devise est inscrite en latin Unus pro omnibus,  au-dessus et omnes pro uno au-dessous de la Croix fédérale.


“Revenons à des débats politiques constructifs”, a lancé Doris Leuthard dans son discours enregistré à Horben (AG), car la démocratie directe donne la possibilité à tous les citoyens de peser sur les décisions. 

La présidente a prôné des solutions soutenues par tous. Selon elle, les défis du moment sont l’adaptation de la sécurité sociale aux changements démographiques et la protection de l’environnement, notamment.

Selon le texte écrit de son discours enregistré à Horben, sur le Lindenberg (AG). «Nos entreprises sont proches de nous», nous assurant un haut niveau de vie, et «le dynamisme de la recherche scientifique nous prépare idéalement aux nouveaux défis», a assuré la conseillère fédérale.
«Tournons le dos à l’égoïsme et réapprenons le respect de l’autre», a conclu Doris Leuthard. Par des «débats politiques constructifs», nous pourrons relever les défis du moment, soit l’adaptation de la sécurité sociale aux changements démographiques, l’accroissement de la mobilité, la protection de l’environnement et le maintien de notre haute qualité de vie.

2010 – Allocution de Madame Doris Leuthard présidente de la Confédération à l’occasion de la Fête nationale

1er août 2010 – Les paroles prononcées font foi

Cher concitoyens, Chères concitoyennes,

C’est depuis le Lindenberg, dont le sommet surplombe la vallée de la Reuss, que je m’adresse à vous en ce jour de fête nationale. Au loin, on distingue les crêtes de l’Albis et le lac de Zoug. C’est ici, en Argovie, que je me sens chez moi. Ici, en effet, je suis proche des gens, proche de nos traditions, proche de nos valeurs. Mais depuis ici, mon regard peut également porter au loin. Ici, sur le Lindenberg, ce va-et-vient entre le proche et le lointain, entre la patrie et l’ouverture au monde, est vraiment palpable. Et il est caractéristique de l’identité suisse.

La proximité, la patrie, ce sont d’abord les gens: c’est la région où l’on vit, le cocon où l’on se sent en sécurité, une histoire riche et une culture dont on fait partie intégrante. Ce sont aussi les expériences des générations qui nous ont précédés et les succès que nous avons engrangés.

Nous pouvons être fiers de nos acquis:

  • la démocratie directe donne à tous les citoyens la possibilité de peser sur les décisions;
  • nos entreprises sont proches de nous et nous assurent un haut niveau de vie et un développement respectueux de l’environnement;
  • le dynamisme de la recherche scientifique nous prépare idéalement aux nouveaux défis.
Pour autant, nous ne négligeons pas ce qui est loin de nous. Nous n’avons jamais été forts tout seuls et nous ne le serons jamais. C’est pour cela que nous avons cultivé de bons rapports avec nos voisins et avec des pays lointains. Nous nous sommes aussi montrés solidaires lorsque d’autres avaient besoin d’aide.

Nous avons toujours su bien gérer les problèmes. La crise économique que nous traversons n’en est que le dernier exemple. Mais pour cela, chacun doit apporter sa contribution, là où il est et selon ses possibilités. Nous arriverons alors à relever les défis du moment:

  • adapter notre sécurité sociale aux changements démographiques,
  • maîtriser l’accroissement de la mobilité, sur la route comme sur le rail, et trouver des sources de financement,
  • protéger notre environnement et maintenir notre haute qualité de vie.
Ne nous leurrons pas: les discussions politiques seront vives. Mais ensemble nous saurons résoudre ces problèmes démocratiquement.

Il me semble donc plus important de réfléchir à ce qui nous permettra de continuer à être fiers de notre pays. Car j’en suis sûre et certaine: nous voulons tous que la Suisse soit respectée et reconnue. Quels sont donc nos objectifs? Quels sont nos projets? Quel rôle voulons-nous jouer dans ce monde en perpétuelle mutation? Quelle contribution voulons-nous apporter aux changements? Quel type de relations voulons-nous avec nos voisins européens? Comment voyons-nous la Suisse dans dix ans?

Posons-nous ces questions sur notre avenir: le jour de notre fête nationale s’y prête particulièrement. Le Conseil fédéral ne peut mener ce débat seul. Personne n’a de solution miracle: ni moi ni ceux qui le claironnent à longueur d’année. 


Des solutions, soutenues par l’ensemble de la société, c’est ensemble que nous les trouverons: nous avons besoin des idées de chacun d’entre vous. 

Mener un débat de fond nous aidera par ailleurs à dissiper les craintes diffuses qui sont apparues. 

Ensemble, nous pouvons donner un nouvel élan à notre pays et montrer la voie à suivre

La démocratie, ce n’est pas faire son poing dans la poche ou protester bruyamment. La démocratie, c’est s’engager pour l’avenir de son pays. 

Utilisez donc vos droits de citoyen et participez activement à la discussion.

Chers concitoyens, Mettons l’accent sur la proximité, prenons soin les uns des autres et allons de l’avant sans fermer les yeux sur les problèmes. 


Mais laissons aussi notre regard porter au loin: agissons pour aider les nombreuses personnes dans le monde qui continuent de vivre dans la pauvreté et le dénuement.

 Revenons à des débats politiques constructifs. Tournons le dos à l’égoïsme et réapprenons le respect de l’autre. 

Inspirons-nous donc de la devise inscrite dans la coupole du Palais fédéral à Berne: 

«Un pour tous, tous pour un».
Je vous souhaite une belle fête nationale.


Hymne national suisse (Cantique suisse)

1er strophe

Sur nos monts, quand le soleil
Annonce un brillant réveil,
Et prédit d’un plus beau jour le retour,
Les beautés de la patrie
Parlent à l’âme attendrie;
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.

2e strophe

Lorsqu’un doux rayon du soir
Joue encore dans le bois noir,
Le coeur se sent plus heureux près de Dieu.
Loin des vains bruits de la plaine,
L’âme en paix est plus sereine,
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.

3e strophe

Lorsque dans la sombre nuit
La foudre éclate avec bruit,
Notre coeur pressent encore le Dieu fort;
Dans l’orage et la détresse
Il est notre forteresse;
Offrons-lui des coeurs pieux:
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.

4e strophe

Des grands monts vient le secours;
Suisse, espère en Dieu toujours!
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux!
Sur l’autel de la patrie
Mets tes biens, ton coeur, ta vie!
C’est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.
Unus pro omnibus, omnes pro uno.

Le lieu choisi:

Horben, sur le Lindenberg (AG)

Château et chapelle, à Beinwil (Freiamt) AG, au sommet du Lindenberg…( la montagne aux Tilleuls ).

 …sous le prince-abbé Gerold Haimb, la chapelle, dédiée aux saints Wendelin et Ubald, fut consacrée en 1730. …

Bibliographie
– Beinwil/Freiamt – Zeitbilder einer Landgemeinde, 1988
Auteur(e): Anton Wohler / FS

Saint Wendelin serait né en 554, fils du roi d’Ecosse Forchado et de la reine Irelina. Aspirant à une vie simple, il quitte sa patrie et sa destinée royale pour vivre en humble et prier Dieu. Après un passage à Rome, il arrive en Allemagne, mendiant son pain et se nourrissant d’herbes sauvages et d’eau. Il vit chez les bénédictins de Trèves et devient selon la légende, l’abbé de Tholey dans les années 597Mort en 617, Wendelin est enterré dans sa cellule, au-dessus de laquelle l’archevêque de Trèves Baldwin (Baudouin), fait construire en 1320 une chapelle. La ville de Saint-Wendel, dans la Sarre, se formera plus tard autour de son tombeau. Par la suite, les reliques du saint sont transférées dans l’église de Trèves.

16/05 St Ubald, évêque et confesseur

Version imprimable de cet article Version imprimable

Sommaire

  Textes de la Messe  
  Office  
  Dom Guéranger, l’Année Liturgique  
  Bhx Cardinal Schuster, Liber Sacramentorum  
  Dom Pius Parsch, le Guide dans l’année liturgique  
Déposition à Gubbio (Ombrie) en 1160. Canonisé en 1192. Fête en 1605.

Textes de la Messe

die 16 maii le 16 mai
SANCTI UBALDI SAINT UBALD
Ep. et Conf. Evêque et Confesseur
III classis (ante CR 1960 : semiduplex) IIIème classe (avant 1960 : semidouble)
Missa Státuit, de Communi Confessoris Pontificis I loco, præter orationem sequentem : Messe Státuit, du Commun d’un Confesseur Pontife I, sauf l’oraison suivante :
Oratio P Collecte P
Auxílium tuum nobis, Dómine, quǽsumus, placátus impénde : et, intercessióne beáti Ubaldi Confessóris tui atque Pontíficis, contra omnes diáboli nequítias déxteram super nos tuæ propitiatiónis exténde. Per Dóminum nostrum. Laissez-vous fléchir, Seigneur : que l’intercession du bienheureux Ubald votre Confesseur et Pontife nous obtienne votre secours ; étendez sur nous votre main miséricordieuse pour nous défendre contre toutes les perfidies du démon.
Secreta C Secrète C
Sancti tui, quǽsumus, Dómine, nos ubíque lætíficant : ut, dum eórum mérita recólimus, patrocínia sentiámus. Per Dóminum. Que le souvenir de vos Saints nous soit, ô Seigneur, en tous lieux, un sujet de joie, afin que nous ressentions la protection de ceux dont nous célébrons à nouveau les mérites.
Postcommunio C Postcommunion C
Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus : ut, de percéptis munéribus grátias exhibéntes, intercedénte beáto Ubáldo Confessóre tuo atque Pontífice, benefícia potióra sumámus. Per Dóminum. Accordez-nous, s’il vous plaît, ô Dieu tout-puissant, qu’en rendant grâces pour les dons reçus, nous recevions plus de bienfaits encore grâce à l’intercession du bienheureux Ubald votre Confesseur et Pontife.

Office

Leçons des Matines avant 1960
Quatrième leçon. Ubald, né d’une famille noble, à Gubbio, en Ombrie fut, dès ses plus tendres années, élevé avec grand soin dans la piété et les lettres. Au cours de sa jeunesse, on le pressa plusieurs fois d’embrasser l’état du mariage, mais jamais il n’abandonna sa résolution de garder la virginité. Ordonné Prêtre, il distribua son patrimoine aux pauvres et aux Églises, et étant entré chez les Chanoines réguliers de l’Ordre de Saint-Augustin, il établit cet institut dans sa patrie, et y vécut quelque temps de la manière la plus sainte. La réputation de sa sainteté s’étant répandue, i ! fut préposé malgré lui par le Souverain Pontife Honorius II au gouvernement de l’Église de Gubbio, et reçut la consécration épiscopale.
Cinquième leçon. Ayant donc pris possession de son Église, il ne changea rien à sa manière de vivre accoutumée, mais il commença à se distinguer d’autant plus en tout genre de vertus, qu’il procurait très efficacement le salut des autres par la parole et l’exemple, s’étant fait de cœur le modèle de son troupeau. Sobre dans sa nourriture, sans recherche dans ses vêtements, n’ayant pour couche qu’un lit dur et très pauvre, il portait constamment en son corps la mortification de la croix, tandis qu’il nourrissait chaque jour son esprit par une application incessante à la prière. C’est ainsi qu’il parvint à cette admirable mansuétude, qui lui fit non seulement supporter avec égalité d’âme les plus graves injures et les mépris, mais encore prodiguer avec l’admirable tendresse de la charité une entière bienveillance à ses persécuteurs.
Sixième leçon. Deux ans avant de sortir de cette vie, Ubald, affligé de longues maladies, fut purifié comme l’or dans la fournaise, par les plus cruelles souffrances ; cependant il ne cessait de rendre grâces à Dieu. Le saint jour de la Pentecôte étant arrivé, il s’endormit dans la paix, après avoir gouverné de nombreuses années avec le plus grand mérite l’Église confiée à ses soins, et être devenu illustre par ses saintes œuvres et par ses miracles. Le Pape Célestin III a mis Ubald au nombre des Saints. Son pouvoir éclate particulièrement pour mettre en fuite les esprits immondes. Son corps, demeuré sans corruption après tant de siècles, est l’objet d’une grande vénération de la part des fidèles dans sa patrie que plus d’une fois il a délivrée de périls imminents.

Dom Guéranger, l’Année Liturgique

Pour honorer son Pontife éternel, la sainte Église lui présente aujourd’hui les mérites d’un Pontife mortel ici-bas, mais entre, après cette vie, dans les conditions de l’immortalité bienheureuse. Ubald a représenté le Christ sur la terre ; comme son divin chef il a reçu l’onction sainte, il a été médiateur entre le ciel et la terre, il a été le Pasteur du troupeau, et maintenant il est uni à notre glorieux Ressuscité, Christ, Médiateur et Pasteur. En signe de la faveur dont il jouit auprès de lui dans le ciel, le Fils de Dieu a confié à Ubald le pouvoir spécial d’agir efficacement contre les ennemis infernaux, qui tendent quelquefois aux hommes de si cruelles embûches. Souvent l’invocation du saint évêque et de ses mérites a suffi pour dissoudre les machinations des esprits de malice ; et c’est afin d’encourager les fidèles à recourir à sa protection que l’Église l’a admis au rang des saints qu’elle recommande plus particulièrement à leur dévotion.
Soyez notre protecteur contre l’enfer, ô bienheureux Pontife ! L’envie des démons n’a pu souffrir que l’homme, cette humble et faible créature, fût devenu l’objet des complaisances du Très-Haut. L’incarnation du Fils de Dieu, sa mort sur la croix, sa résurrection glorieuse, les divins Sacrements qui nous confèrent la vie céleste, tous ces sublimes moyens à l’aide desquels la bonté de Dieu nous a rétablis dans nos premiers droits, ont excité au plus haut degré la rage de cet antique ennemi, et il cherche à se venger en insultant en nous l’image de notre créateur. Il fond quelquefois sur l’homme avec toutes ses fureurs ; par une affreuse parodie de la grâce sanctifiante qui fait de nous comme les instruments de Dieu, il envahit, il possède des hommes, nos frères, et les réduit au plus humiliant esclavage. Votre pouvoir, ô Ubald, s’est signalé souvent dans la délivrance de ces victimes infortunées de l’envie infernale ; et la sainte Église célèbre en ce jour la prérogative spéciale que le Seigneur vous a confiée. Dans votre charité toute céleste, continuez à protéger les hommes contre la rage des démons ; mais vous savez, ô saint Pontife, que les embûches de ces esprits de malice sont plus fatales encore aux âmes qu’elles ne le sont aux corps. Prenez donc pitié aussi des malheureux esclaves du péché, sur lesquels le divin soleil de Pâques s’est levé sans dissiper leurs ténèbres. Obtenez qu’ils redeviennent enfants de la lumière, et que bientôt ils aient part à cette résurrection pascale dont Jésus est venu nous apporter le gage.

Bhx Cardinal Schuster, Liber Sacramentorum

La fête de ce saint évêque de Gubbio (+ 1160), si puissant contre les esprits infernaux, entra dans le calendrier de l’Église universelle seulement sous Paul V. La messe Statuit est du Commun, mais la première collecte est propre.
La mitre de saint Ubald est conservée à Rome dans la basilique d’Eudoxie sur l’Esquilin, où l’on célèbre sa fête.
Prière. — « Apaisez-vous, Seigneur, en nous accordant votre secours ; et par l’intercession du bienheureux Ubald, votre Pontife et confesseur, étendez sur nous votre bras miséricordieux contre toute malice diabolique. Par notre Seigneur, etc. »
Il vainc le diable, celui qui s’exerce surtout aux vertus qui s’opposent davantage à sa malice ; l’amour de Dieu par exemple, l’humilité, la chasteté et l’amour de la paix. Le démon apparut un jour à saint Macaire et lui demanda : Macaire, que font les moines de plus que nous ? Ils jeûnent souvent, et nous ne goûtons aucune sorte de nourriture ; ils dorment peu, et nous ne reposons jamais ; ils sont chastes, et nous n’avons pas même de corps. En quoi donc les moines nous sont-ils supérieurs ? Le saint répondit : Vous êtes orgueilleux, et les moines sont humbles, voilà ce qu’ils font de plus que vous. Alors, confus, le démon s’enfuit.

Dom Pius Parsch, le Guide dans l’année liturgique

La liturgie connaît l’influence du diable dans l’Église et le combat efficacement.
Saint Ubald. — Jour de mort : 16 mai (dimanche de la Pentecôte) 1160. Tombeau : à Gubbio, en Ombrie. Image : On le représente en évêque, le diable fuyant devant lui. Vie : Le saint est originaire de Gubbio, en Italie. Il devint prêtre et chanoine. En 1128, malgré ses répugnances, il céda aux désirs du pape Honorius II et fut nommé évêque de sa ville natale. Dans cette charge, il fut un modèle de simplicité apostolique, de zèle pastoral et de sainteté personnelle. On invoque volontiers son secours contre les mauvais Esprits. Il mourut le 16 mai 1160. Son tombeau se trouve dans sa ville natale. Son corps s’est conservé jusqu’à nos jours sans corruption.
Pratique : La puissance de saint Ubald se manifesta surtout dans l’expulsion des mauvais Esprits. La liturgie, qui insiste tant sur la proximité des anges, compte aussi avec la forte influence des mauvais Esprits, car elle lutte continuellement contre eux. C’est pourquoi il n’est pas rare de trouver, dans la liturgie, des exorcismes. Il y a également un grand nombre de sacramentaux institués contre l’influence des mauvais Esprits, par exemple l’eau bénite, les cierges, les rameaux bénits. Ne méprisons pas ces moyens. — La messe (Statuit) est du commun des confesseurs pontifes avec une oraison propre laquelle nous demandons à Dieu, par l’intercession saint, d’étendre la main contre toute méchanceté du diable ».

«Respect de l’autre» à la Suisse, surtout des minorités, depuis des siècles…

Démocratie directe: les travaux menés par les professeurs Feld et Kirchgässner

Démocratie directe: les travaux menés par les professeurs Feld et Kirchgässner ont montré en étudiant les résultats des référendums financiers aux USA et dans les cantons suisses que là où la démocratie directe existe, les impôts et les dépenses publiques sont un tiers plus bas que dans les pays où la démocratie est purement représentative. L’endettement est de moitié plus faible.“…


Reprise du Blog de M. Francis Richard 


Du 2 au 4 juillet 2010 avait lieu le week-end de la liberté, organisé à St Paul-lès-Dax par le Cercle Frédéric Bastiat ici sur le thème : Vers l’Etat libéral ici.
Votre serviteur y assistait et a été vivement intéressé par les différents exposés des orateurs qui sont intervenus : Jacques de Guenin, président du Cercle, Patrick de Casanove, prochain président du Cercle,Françoise Thom, professeur d’histoire à la Sorbonne, Pierre Garello, professeur d’économie à l’Université d’Aix-Marseille,Alain Mathieu, président de Contribuables Associés, Benoîte Taffin, porte-parole de Contribuables Associés, Vincent Ginocchio, président de Liberté Chérie, Yvan Blot, haut fonctionnaire, et François Garçon, maître de conférences à la Sorbonne.
Parmi tous ces exposés, tous plus brillants les uns que les autres, il en est un qui a retenu particulièrement mon attention, celui d’Yvan Blot sur la démocratie directe. Pourquoi ? Parce que je vis dans un pays où la démocratie directe est pratiquée depuis plus de 150 ans et que j’ai été heureux d’apprendre que les droits populaires avaient été repris peu ou prou à travers le monde dans d’autres pays que le Lichtenstein ou les Etats-Unis.
Yvan Blot est français, ancien élève de l’ENA – nobody is perfect -, docteur es Sciences Economiques. Il est haut fonctionnaire, mais il a aussi exercé de nombreux et divers mandats politiques : conseiller général, député à l’Assemblée nationale, député au Parlement européen, conseiller régional. Depuis 10 ans maintenant il a abandonné la politique pour se consacrer à sa carrière dans l’administration, écrire – son dernier ouvrage a pour sujetHerbert Spencer -, enseigner, à l’université de Nice.
Sur le sujet de la démocratie directe Yvan Blot anime le sitehttp://www.democratiedirecte.fr/, qui a tout juste un an d’existence. Il est également président de l’association Agir pour la démocratie directe (A2D) . Sous le titre Pourquoi la démocratie directe ?, les grandes lignes de l’exposé, fait à St Paul-lès-Dax le dimanche 4 juillet, s’y trouvent d’ailleurs et permettent de se rendre compte de l’intérêt de cette forme de démocratie, complémentaire de la démocratie représentative. En Suisse, par exemple, le parlement n’est pas tenu à l’écart quand une initiative populaire aboutit, puisque le parlement peut voter un contre-projet qui sera soumis en même temps que l’initiative populaire aux suffrages des citoyens :
La démocratie directe organise plutôt une saine concurrence entre les citoyens et les élus pour faire les lois : personne ne doit être exclu alors que la démocratie représentative pure exclut les citoyens de la fonction législative.”
Yvan Blot rappelle justement que la démocratie directe peut revêtir deux formes essentielles :
Le référendum veto et l’initiative populaire, un frein et un moteur.”
C’est-à-dire la possibilité d’annuler une loi votée par le parlement et la possibilité de proposer une loi “sur un sujet que le gouvernement ou le parlement ignorent ou ont peur d’aborder“.
Comme beaucoup j’avais entendu parler de la Proposition 13 en Californie qui à la faveur d’une initiative populaire, votée en 1978, a permis de limiter là-bas la taxation des propriétés foncières, mais je ne savais pas que la démocratie directe était apparue pour la première fois en 1898 dans le Dakota du Sud et qu’aujourd’hui 26 états fédérés la pratiquaient au niveau de l’état et au niveau local. Elle n’existe cependant toujours pas au niveau fédéral. Hormis la réduction d’impôts des référendums y ont eu lieu sur “la protection de l’environnement, la lutte contre la criminalité, la peine de mort, l’avortement ou l’enseignement“.
J’ignorais que la démocratie directe était pratiquée en Allemagne :
Depuis la réunification allemande du 3 octobre 1990, la démocratie directe a été progressivement introduite dans tous les Länder allemands et souvent aussi au niveau communal.” 
On y a voté sur “les lois électorales, l’enseignement de la religion à l’école, l’urbanisme“. Mais les dépenses publiques et les impôts sont des sujets exclus…
J’ignorais que la démocratie directe était pratiquée en Italie :
Depuis 1970, le référendum d’initiative populaire pour abroger une loi existe en Italie.”
Il y a eu des référendums sur “le divorce, l’échelle mobile des salaires“, mais, comme en Allemagne, il n’est pas possible d’aborder les épineux sujets des dépenses publiques et des impôts…
C’est bien dommage parce que “les travaux menés par les professeurs Feld et Kirchgässner ont montré en étudiant les résultats des référendums financiers aux USA et dans les cantons suisses que là où la démocratie directe existe, les impôts et les dépenses publiques sont un tiers plus bas que dans les pays où la démocratie est purement représentative. L’endettement est de moitié plus faible.“…
Sans doute parce que les groupes de pression et les lobbies ne peuvent plus exercer complètement leur influence délétère sur les représentants du peuple… lequel n’est pas si bête que cela comme le prétendent certaines élites dont le pouvoir absolu serait menacé :
Par exemple, les Suisses ont rejeté des mesures démagogiques comme l’adoption des 35 H ou bien la suppression de l’armée.”… Horreur et damnation !
On ne peut donc que se réjouir de l’extension de la démocratie directe à d’autres pays. C’est peut-être le seul espoir que l’on se dirige vers l’Etat libéral… La France n’en prend hélas pas le chemin…
Francis Richard 
Traduction »