Construire ou détruire le monde.

Très chers amis au service de la vérité, des principes éthiques[1] que sont l’autonomie, la bienfaisance, la non-malfaisance et la justice, ainsi que les compétences morales[2] que sont la fiabilité, la fidélité, l’authenticité et l’honnêteté,
La parole, qu’elle soit orale ou écrite relie chaque être humain ou groupes d’être humains au sein des collectivités.
La manière dont la parole est utilisée à le pouvoir de construire ou de détruire le monde.
Voici ce que nous enseigne Claude Curchod[3] :
Socrate, quelque 400 ans avant notre ère, proposait trois passoires, pour trier l’information, afin notamment, d’éviter de colporter des données pouvant porter préjudices[4] :
1 : la passoire de vérité : ne considérer et ne transmettre que ce que l’on sait être vrai, ce qui amène, à rejeter tout ce qui relève des rumeurs, d’interprétations, de jugements de valeurs, de présuppositions ou de croyances ;
2. la passoire de la bonté : ne considérer et ne transmettre que ce qui est bon et bien pour autrui. Ceci devrait nous aider à développer notre bienveillance-maissans complaisance-à l’égard de nous-mêmes et des autres :
3. la passoire de l’utilité : ne considérer et ne transmettre que ce qui est réellement utile, ce qui nous impose de clarifier les critères que nous retenons : en quoi ce que je pense ou ce que je vais dire est-il utile ?
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang[5], créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, afin que tout système sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental, reste sain et pérenne, j’affirme qu’il est vital que :
  • Chaque parole émise respecte et assure l’intégrité physique/physiologique, psychologique, émotionnelle, relationnelle, intellectuelle, et spirituelle de chaque individu, ceci indépendamment de son âge, de son sexe, de sa couleur de peau, de sa croyance, de sa culture, de sa nationalité, de son appartenance ethnique, de son orientation sexuelle, de sa tendance politique, de son statut social[6], atteint d’éventuelle (s) pathologie (s) et/ou handicap (s).
  • Chaque individu soit congruent au niveau de ses intentions, de ses paroles et de ses actions. C’est-à-dire que les intentions, les paroles et les actions soient alignées.
  • Chaque individu occupant des postes-clés au niveau politique, institutionnel, judiciaire et médiatique, présente une maturité psycho-affective et spirituelle indispensables, ainsi que les connaissances et les compétences requises et avérées, permettant d’avoir une vision globale du réel état du monde et de son fonctionnement.
Remarque :
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santéj’affirme que lorsqu’un individu présente une absence de congruence cela est un indicateur que l’individu est atteint de duplicité d’esprit.
A prendre conscience :
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santéafin de contribuer à résoudre la crise politique en France, il est de mon devoir professionnel de présenter, à large échelleles facteurs faisant obstacles au bon fonctionnement de tout système quel qu’il soit, sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel et environnemental.
L’enjeu est d’assurer notre avenir et celle des prochaines générations pour l’Éternité.

En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5, créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé j’affirme que :
  • La duplicité d’esprit s’observe auprès des individus étant au service exclusif de l’État profond et de l’empire financier khazar Rothschild.Cette caractéristique est liée au secret franc-maçonnique.
  • C’est par la duplicité d’esprit et des mécanismes de manipulations que les serviteurs de l’État profond maintiennent leur pouvoir absolu au sein des systèmes politiques, institutionnels, judiciaires et médiatiques, notamment en France et en Suisse.
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu,  en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, à travers mes textes sur abus-suisses.blogspot.comje démontre de quelle manière les serviteurs de l’État profond maintiennent leur pouvoir absolu au niveau politique, institutionnel, judiciaire et médiatique, par des paroles perverses et toxiques, des attitudes étant systématiquement non professionnelles, des comportements étantautoritaires et despotiques.
Facteurs faisant obstacle à la démocratie :
La duplicité d’esprit :
De Siebenthal, François, Scheidegger, Nathalie. Suisse intègre ? Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 2 janvier 2019. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2019/01/suisse-integre.html
L’idiot utile :
De Siebenthal, François, Scheidegger, Nathalie. Idiots utiles et oligarchie Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 9 janvier 2019. Disponible à l’adresse :http://abus-suisses.blogspot.com/2019/01/idiots-utiles-oligarchie.html
Le comportement débonnaire :
Définition selon le dictionnaire Larousse
Débonnaire : adj. (de l’anc. fr. de bonne aire, de bonne race). Bon jusqu’à la faiblesse, bonasse.
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé,j’affirme que Philippe Augsburger, maire de la commune de Tramelan, présente un comportement débonnaire à mon égard.
Conséquence :
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé,j’affirme que le comportement débonnaire que présente à mon égard, Philippe Augsburger, maire de la commune de Tramelan, contribue à me maintenir au « fond du puits », dans lequel les serviteurs de l’État profond, m’ont placé.
Aucun dialogue, dans une posture d’adulte à adulte (en référence à l’analyse transactionnelle), n’est possible, afin d’apprécier et évaluer ma situation dans son ensemble ainsi que sous ses différents aspects[7], en lien avec les faits criminels que je dénonce, liés à la corruption en suisse. Par son comportement débonnaire,Philippe Augsburger, maintient la « loi du silence », semblable à l’Omerta de la mafia.
Autre difficulté à laquelle je suis confrontée, l’incrédulité des assistantes sociales, Eloïse Lauber et Marion Sauthier, face à la réalité et à la véracité des épisodes de mon « polar professionnel ».
Eloïse Lauber et Marion Sauthier, restent figées dans leur représentation respective du monde et leur perception limitée du monde. Elles ne présentent pas la capacité d’ouvrir leur cadre respectif de référence. Par conséquent aucun espace de dialogue m’est proposée afin que j’aie la possibilité de présenter les faits liés à mon parcours professionnel.
Conséquence :
Je suis prisonnière de l’emprise mentale d’Eloïse Lauber et de Marion Sauthier, à mon égard, étant « pieds et poing liées », engluée dans la toile maléfique qui s’est tissée tout autour de moi, en raison de mon expertise professionnelle, en qualité d’infirmière ES qui est confondue comme étant un trouble psychiatrique.
APEA (Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte) du Jura bernois à Courtelary.
Sylvain Keller, avocat, a la responsabilité de mon dossier.
Je suis également prisonnière de son emprise mentale à mon égard, vu sa représentation figée et étriquée de ma situation professionnelle, individuelle, familiale et sociale.
De Siebenthal, François, Scheidegger, Nathalie. 2 référentiels infirmiers. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 18 octobre 2018. Disponible à l’adresse :http://abus-suisses.blogspot.com/2018/10/2-referentiels-infirmiers.html?q=Sylvain+Keller
De Siebenthal, François, Scheidegger, Nathalie. Mécanismes de manipulations. Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 9 octobre 2019. Disponible à l’adresse :http://abus-suisses.blogspot.com/2018/10/mecanismes-de-manipulations.html?q=Sylvain+Keller
Remarque :
En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, j’affirme que je détiens les ressources spirituelles, psychologiques, éthiques, déontologiques afin de faire face aux nombreuses attaques perverses, toxiques et criminelles des serviteurs de l’État profond à mon égard. Vu la nécessité d’agir promptement, en temps réel, faute de rigueur dans mes relectures, j’ai souvent commis des fautes d’accords et de frappes. Je précise ceci car vu la mauvaise foi que présentent systématiquement les serviteurs de l’État profond à mon égard, toutes failles de ma part est relevée comme étant des fautes magistrales !

En tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, je remercie les serviteurs de l’État profond de contribuer à mon excellence professionnelle en qualité d’infirmière ES !
Toutefois, j’affirme en tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, qu’il est temps de mettre fin aux agissements toxiques, pervers et criminels des serviteurs de l’État profond, car ils empêchent tout système quel qu’il soit, sur le plan individuel conjugal, familial, social, professionnel et environnemental, de rester sain et pérenne pour l’Éternité.
Voici ce que nous enseigne Claude Curchod 3:
Le doute comme ressource
L’ensemble de ces filtres (note : filtres biologiques, émotionnels, socioculturels, cognitifs, expérientiels, contextuels), influence notre façon de percevoir le monde, de le comprendre et de nous y comporter. Les filtres sont à l’origine de représentations et de modèles mentaux souvent inconscients, que nous cherchons à confirmer (fiches 16 et 17). « C’est tellement évident » que nous n’avons besoin ni de réfléchir, ni d’en parler, et encore moins de vérifier si ce que nous disons, pensons, voyons correspond à ce que notre interlocuteur entend, pense et voit. Les évidences sont « comme le nez au milieu de la figure », elles découlent du « bon sens », dont le seul inconvénient est de ne pas être le même pour tout le monde.
… La nécessité pour les soignants de prendre conscience de leurs propres représentations et modèles mentaux en lien avec leurs pratiques professionnelles. Les divergences entre médecins, infirmières et patient étant de nature systémique, c’est à chaque membre du système de se remettre en question, plutôt que d’attendre que ce soit l’autre qui le fasse.
Ceci repose sur une ouverture d’esprit faite d’une volonté de questionner ses croyances et ses connaissances régulièrement : puisque ma perception du monde est limitée et que ma compréhension est le jeu de mes expériences et connaissances antérieures, puis-je réellement être sûr de mes interprétations présentes ?
Il y a là un exercice de curiosité et de créativité qui peut être passionnant, une fois nos premières résistances dépassées : « Pour vivre avec une chose vivante, l’esprit doit, lui aussi être vivant. Mais il ne peut pas l’être s’il est pris dans un réseau d’opinions, de jugements de valeurs[8]. L’acceptation du doute et de l’incertitude devient alors une condition essentielle pour une meilleure écoute du patient[9].
J’affirme en tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, que les précieux enseignements de Claude Curchod3, nous concerne tous.
Je demande en tant que Nathalie, être humain de chair et sang5 créature de Dieu, en lien avec le rôle autonome de ma profession d’infirmière ES, médiologue de santé, que les enseignements de Claude Curchod3, soient intégrés et transférés au sein de tout système quel qu’il soit, sur le plan individuel, conjugal, familial, social, professionnel, environnemental, et véhiculés à l’échelle de la planète afin que les serviteurs de l’État de Droit, par le Mouvement « Gilets jaunes » en France et à l’échelle de la planète, étant au service de la vérité et de la justice aient la victoire face aux serviteurs de l’État profondétant au service exclusif des mensonges et des tromperies d’État.
Cordialement
Nathalie Scheidegger, infirmière ES.
Tous droits réservés, sans préjudice

[1] Association suisse des infirmières. Les principes éthiques : guide pour une prise de décision et une pratique moralement responsable. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p. 9-22
[2] Association suisse des infirmières. Les compétences morales : l’attitude derrière l’action. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p.p. 23-25.
[3] Claude Curchod est infirmier, enseignant et consultant. Il travaille au Centre hospitalier universitaire vaudois, à Lausanne, dans le Centre des formations et de la Direction des ressources humaines.
[4] Curchod, Claude, 2018. La réalité des soignants n’est pas la réalité des soignés (et vice-versa). In : Prévenir et dénouer les conflits dans les relations soignants-soignés. Issy-les.Moulineaux : Elsevier Masson. p.58. ISBN 978-2-294-75877-5
[5] Interbible. Les écritures. Chair/corps. Interbible.org. Chronique du 21 septembre 2001. Disponible à l’adresse : http://www.interbible.org/interBible/ecritures/mots/2001/mots_010921.htm
[6] ASI. L’éthique et la pratique infirmière [Brochure]. Berne, 2013. p.p. 18
[7] 1.3. Les qualifications clés. In : Prescriptions de formations en soins infirmiers 1.1992-Croix-Rouge suisse.
[8] J. Krishnamurti, op.cit., p. 22.
[9] Curchod, Claude, 2018. La réalité des soignants n’est pas la réalité des soignés (et vice-versa). In : Prévenir et dénouer les conflits dans les relations soignants-soignés. Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson. p.65-68-69. ISBN 978-2-294-75877-5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »