Demain: écosystème renouvelé et humanisé




Il existe des liens de causalités entre le système financier à améliorer et l’écologie intégrale

Dans ce sens, l’ évêque nous invite tous à commencer une réflexion d’au moins 3 ans, dans une plateforme dignité et développement, ouverte à tous.






écosystème renouvelé et humanisé pour et par


tous






système actuel
écosystème renouvelé et humanisé
Finance
mécanismes fondamentaux
ponzi – bulle; technologie, Biotechnologie, Madoff, housing subprime – 2008; prochaines commercial subprimes, etc…
QE4P, by the people
investissements
HFT, spéculation, Swap, CWT, etc, Hedge Funds,

taille: 1500  > Somme du marche actions 150  > GDP 50 ?
investissements long terme pour des personnes et propositions de valeur avec lesquelles il y a un lien relationnel humain
trickle down
7 %:  2001- 2008, montage des subprimes, via Freddy Mac, Fanny May

17 % = moyenne sur 30 dernieres années
sur economie reelle
séparation spéculation, banque commerciale et économie réelle
creation monnétaire
ex nihilo, BCe et Bcom
proposition de Bernard – comptabilité par le peuple
junk
titrisation a tous, coresponsabilité diluée, et non portée par les instigateurs et concepteurs du ponzi – ex. UBS et CS ont racheter des produits pourris, qui ont ete consciemment ou inconsciememnt revendus aux cleints –  puis bail out, pour UBS par la conféderation et le peuple suisse.
no junk created – only real true future value 4 people, planete et prosperite
QE
sans limites – repousse les echeances et agrandi les bulles et crises en longueur et profondeur
4P – avec les règles de Bernard
étalons pour les monnaies
pas – ce n’est plus l’ or depuis 1974, Bretton Woods
redéfini par QE4P
privatisation – étatisation
alternances pour maximiser les profits pour peu et faire payer les pertes à tous. peu importe les partis gauche / droite, tous mene le meme jeu
chercher d’autres voies – coopération intégrale; La voie – Edgar Morin; collectivités Les Colibris – Pierre Rahbi
protection
bail in des banques – état paie, donc le peuple via impôts  = > bank; bail out – souverain donne légalement 10 % épargne, fond de pension, etc.. . aux banques
0,2 % de taxe transaction ; QE4P, RBI , etc…
risques vécus
fermetures des banques et avoirs – Chypre, Grece, argentine https://youtu.be/GgHsLxO0oxs , mexique, venezuela, thailande, coree du sud
Solutions
aucunes qui soit durables, viables pour la majorité des personnes te la planete;  juste repousser les échéances en maintenant en place les mêmes règles du jeu, qui immanquablement régénéreront les mêmes types d’erreurs et de crises
reset et reboot the system, par la décentralisation et remettre l’ humain spirituel connecté, inspiré au centre, et jouer selon les limites de la planète et la nature, qui sont en faits des potentiels infinis, dans un autre état d’esprit, celui du monde post conventionnel.  

livres et réferences
www.aldoschorno.ch, myret zaky son dernier livre
conscious capitalism – Barrett Brown;
Economie
croissance
via dettes – gouvernements, entreprises, individus – peut arriver a bout de souffle
financiarissation de l’ economie = emplois détruits
comptabilité
économique / financière, ebitda,  
multicapitalisme, externalités et intangibles, p. ex. IIRC, GRI, ThriveAbility; Total Compensation – The Crown Estates
pression
profit court terme, production de croissance infinie
équilibres trois temps et multicapitalisme,  life cycle, asset management
raison d’être
shareholder value; create value for the capital
true future value, based on 7   capitals – ThriveAbility
culture
silo
systémique adaptee AQAL; theorie U – Otto Scharmer
structure
pyramidale hiérarchique
libérée et adaptée au AQAL; ex. Fred Laloux
leadership
commander contrôler, top down
mobilisateur, créateur et transformateur
reset
conflits et épidémies
transition
violence, peur, contre
résilience et harmonie, amour pour
reward
RBI + creation de valeur
energies
non durable et trop chere en humains, planete – centralisation – client finaux captifs – avantage grandes institution
renouvelable autonomie decentralisation
environnement
pas pris en compte – et donc criteres de decisions insuffisant pour true value – http://www.exposingtruth.com/new-un-report-finds-almost-no-industry-profitable-if-environmental-costs-were-included/
Entreprise
captive de la dette et des couts de la dette, et sa relation avec les banques pour investissement et cashflow.
praneo way – praneo.org
favorise les grands groupes, M&A, centralisation au détriment des petits
pressions
rachat a des groupes ou capitaux plus important –
Education
communication
humainement violente, herarchique
CNV, mobilisatrice, partagée, participative, collaborative, transparence
esprit critique
reprimé et formaté au non relevant
spirale dynamique, théorie intégrale
dons et talents
priorité
savoir
savoir être, savoir et savoir faire
compétences
culture / relations
jalousie, aigreur, cupidité , competition,
transparence,
humain
etat de sante
80 % desengages emo + intello, prise de medicaments / pour dormir et se reveiler
éclosion et épanouissement du tous via approche integrale: théorie du U, CNV, epigenetique
etat psy
45 % stress, burn out, maladie absent
motivation
matérielle, peurs, extrinsèques, bonus, vacances,
intrinsèque , dons et talents, développement personnel
développement
savoir, control, commander, pouvoir
savoir être et connaissances, intelligence collective
besoins
non assouvis donc frustration et peurs qui pousse a la consommation effrénée
fondamentaux humains assouvis
pressions
chomage, RSA, paria, nul, dans une bulle, moutons
attentes
bon soldats, moutons
promesses
fausses: travail bien, bonnes notes et papiers = bons boulots
épanouissement individuel et social – engagement sociétal,

Economie, avant, après en 2 graphiques

Le système actuel absurde, toute la monnaie est de la dette à intérêt créée du néant par les banques commerciales, ex nihilo, pour les grands profits de quelques privilégiés, sic


LE PIRE, LA MONNAIE EST DéTRUITE à CHAQUE REMBOURSEMENT, DONC LA POLITIQUE DE RIGUEUR AGGRAVE LES CRISES EN RETIRANT LE SANG DES ORGANISMES ECONOMIQUES, SIC…

Le niveau idéal est le niveau régional, en commençant par le local. Le mondial est trop grand et sous le contrôle des meurtriers…

De façon générale, Helmut Creutz et M. Kennedy nous démontraient, chiffres et tableaux à l’appui, que plus de 40% des coûts proviennent des intérêts qui rentrent dans le prix des produits que nous achetons :
à chaque niveau, les entreprises répercutent le prix de l’intérêt sur leur clients immédiats.
80% de la population paie plus qu’elle ne reçoit
10% reçoivent beaucoup plus qu’ils ne pourraient jamais dépenser même en ayant plusieurs vies.

De plus, Helmut Creutz avait calculé que, du fait de l’ajout du coût de l’intérêt dans chaque étape et à chaque cycle de la production des biens, ceux-ci nous coûtent à tous le double et que tous ceux qui travaillent consacrent trois heures par jour en plus pour en payer les conséquences.
Et voilà que, nos logements sont 77 % plus petits …que ceux que nous pourrions avoir sans les sangsues subtiles du système à intérêt qui s’ajoute à chaque cycle et valeur ajoutée.

La nouvelle situation de 2008-2009 monte ces coûts encore plus hauts, à environ 85 % de surcoût pour les logements…


LA SOLUTION.

Remarque liminaire:

Les machines, robots, ordinateurs rendent le “travail humain rémunéré ” (dans chaque industrie) de plus en plus rare, c’est un fait.
Promettre des emplois classiques est un gigantesque mensonge, une promesse impossible à tenir au niveau mondial, et une cause de guerres économiques impitoyables mondialisées.
Ce sont des gaspillages stupides . La seule solution est de promettre des revenus de base et la liberté de créer des emplois nouveaux payés de plus en plus par des robots et des machines.

La politique de plein emploi doit être remplacée par une politique de la liberté de décider quoi faire hors de l’économie formelle pour de plus en plus des gens, parce que l’économie formelle ne nécessite plus le travail de tous les adultes – le revenu de base et le dividende créditiste pourraient être deux choses différentes car le dividende peut changer selon la performance de l’économie et le financement qui est aussi différent.

En effet, l’ oeuvre humaine noble et digne n’est financée ni par les impôts, ni par des versements patronaux, ni par des dettes, car il est financé par la création d’argent nouveau sans dettes.

MONNAIE PLEINE OU VOLLGELD.

Puisque, VU L’AUTOMATION GRANDISSANTE, les salaires ne suffisent pas pour acheter toute la production,

LA BNS 3.0 peut combler la différence par l’émission d’un dividende périodique à tous les citoyens.

VOIR ART.99a du projet monnaie-pleine…

3 Dans le cadre de son mandat légal, elle met en circulation, sans dette, l’argent nouvellement émis, et cela par le biais de la Confédération ou des cantons ou en l’attribuant directement aux citoyens. Elle peut octroyer aux banques des prêts limités dans le temps.

De l’argent est avancé au producteur (industrie) par LA BNS 3.0 OU L’ OFFICE NATIONAL DU CRÉDIT OU LES BANQUES CANTONALES, pour la production de nouveaux biens, ce qui amène (flèche de gauche) un flux de produits étiquetés avec des prix et (flèche de droite), des salaires distribués aux employés.

La rencontre des consommateurs et des produits se fait chez le marchand, et lorsqu’un produit est acheté (consommé), l’argent qui avait été avancé au début de la production de ce produit retourne à sa source,

LA BNS 3.0, ayant ainsi accompli sa fonction et terminé sa course dans le circuit financier, puisque le produit a atteint le consommateur.

 En tout temps, il y a une égalité entre les moyens d’achat entre les mains de la population, et les prix à payer pour les biens consommables mis en vente sur le marché.

La création monétaire est actuellement volée (sic) par le système bancaire.

L’ écart entre les prix et le pouvoir d’argent est comblé maintenant principalement par des dettes nouvelles à intérêts, nous voulons au contraire le remplir par la création d’argent nouveau sans dettes à travers le dividende et l’escompte.

Les guerres mondiales et les récentes crises bancaires prouvent la création possible de masses monétaires en vue de gaspillages honteux et polluants… Créons ces masses (sans dettes) pour la paix sociale et la civilisation. Libérons-nous des chaînes de la rareté…

Pour être clair, nous soulignons aussi que l’argent pour la production sous un système créditiste pourrait être dans certains cas de l’argent dette, mais sans intérêts, au profit de tous.

C’est seulement le dividende et l’escompte qui seraient créés sans aucune dette pour équilibrer le cycle monétaire et l’écart actuel entre les productions automatisées et le pouvoir d’achat toujours insuffisant vu l’automatisation qui ne donne plus de salaires aux machines et robots.

VIVE LA ROBOLUTION ou ROBOT-SOLUTION AVEC DE VRAIS DIVIDENDES à TOUS.

Créons ces masses pour la paix sociale et la civilisation.
Libérons-nous des chaînes de la rareté…

LE DIVIDENDE POUR TOUS EST UN REVENU DE BASE INCONDITIONNEL, RBI,  QUI DéPEND DE LA ROBOTISATION ET DU PARTAGE DES INVENTIONS ET BREVETS DEVENUS PUBLICS.


Réveillons-nous, des guerres atroces ou 

la paix suisse ? 

Force est de constater que les mêmes troubles sociaux apparaissent dans tous les pays dits “riches”, alors que les gouvernements sont apparemment de bords opposés, mais tous esclaves des banques ( sauf en Islande et ???  ). 


La meilleure solution, une troisième voie, qui est celle du catholicisme social tolérant avec tous, dans une vraie recherche du bien commun et d’une vraie politique, forme la plus élevée de la charité selon St Thomas d’Aquin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »