La City et la constellation de paradis fiscaux anglo-saxons ou rattachés abusent de la finance, des paradis fiscaux, bloquent les réformes indispensables, exploitent le monde entier par une cupidité sans limites.

La FED & la City EN FRANÇAIS – Un petit livre extraordinaire (135 pages)


(un fichier adobe pdf lien ci-dessous ci- attaché)

Un petit livre (135 pages) sans équivalent, à l’histoire extraordinaire, récemment traduit EN FRANCAIS, qu’il faut aujourd’hui absolument avoir lu très attentivement, et mêmel relire et méditer la plume à la main, si l’on veut comprendre ce qui se passe réellement en ce moment, ainsi que les enjeux réels actuellement mis en cause  par la crise monétaire et financière planétaire, déclenchée depuis 2007 (exactement un siècle après la grande panique monétaire de 1907 organisée aux Etats-Unis à partir des oligarchies marchandes et financières britanniques de la CITY), crise à laquelle personne – et les victimes moins que quiconque – ne semble plus aujourd’hui comprendre grand-chose, si l’on en juge à la lecture de la presse et des médias.
 

La Fed & la City

Dépopulation:
http://www.wearechange.ch/main/index.php/Blog/index.php?option=com_content&view=article&catid=1:blog&id=978:windsor-bilderberg-und-die-neue-weltordnung

www.pavie.ch



« La City, la finance en eaux troubles … » vous pourrez visionner et écouter une émission vraiment édifiante … absolument immorale… à peine supportable par tout ce qu’elle suppose alors qu’on connaît les sacrifices des petites et moyennes entreprises, des artisans et petits commerçants… des employées… de tout notre entourage bref… Les commentaires eux aussi sont enrichissants …

La City, la finance en eaux troubles
documentaire de Mathieu Verboud
Zadig productions, 2011, 52mn
 
 
Par Bertrand Buisson

France 5 diffusait mardi 18 octobre un film documentaire inédit braquant enfin les projecteurs sur la City de Londres. La City, la finance en eaux troubles a pu montrer aux téléspectateurs français, à une heure de grande écoute, que cette Cité-Etat nichée au cœur de la capitale britannique est non seulement le centre, mais la mère de la mondialisation financière.

Indépendante de la Couronne britannique, la City de Londres est un vestige du monde médiéval dont les privilèges fiscaux et juridiques durent depuis mille ans et lui confèrent le statut envié de paradis fiscal. Mais comme le souligne très bien le film, la City est surtout le centre névralgique d’une nébuleuse offshore internationale. Alors que l’empire colonial anglais fermait officiellement ses portes dans l’après-guerre, la City de Londres a reconverti l’ensemble des possessions et ex-dominions britanniques en paradis fiscaux – Jersey, Guernesey, les Caïmans, les Iles Vierges, les Bahamas, Man, les Bermudes, etc. – tissant ainsi une toile mondiale lui permettant de capter l’ensemble des flux financiers mondiaux, qu’ils soient légaux ou non. Car en effet, ces paradis fiscaux patronnés par la City, ont pour fonction première le secret. Ils servent tout aussi bien à capter et blanchir les centaines de milliards de dollars générés annuellement par le trafic de drogue, qu’à permettre les spéculations les plus folles à n’importe quel opérateur financier ou même acteur économique, puisque l’essentiel des grandes banques, des multinationales et des grandes fortunes y ont des succursales leur permettant d’évacuer revenus et profits afin de contourner l’impôt. Selon les économistes du Tax Justice Network consultés dans le film, l’Etat britannique perdrait 150 milliards de recettes fiscales par an à cause de ce système, alors qu’une austérité de plus en plus féroce s’abat sur les sujets de sa majesté.

Mais ce qu’il nous faut souligner ici, c’est qu’il ne s’agit en rien d’un problème anglais, mais d’un fléau mondial, d’un péril pour l’ensemble de l’humanité. La City de Londres est le centre de la finance mondiale et règne en maître sur le commerce des monnaies, des matières premières et des produits financiers dérivés. Son système offshore aspire la majorité des investissements et du commerce mondiaux, détournant l’argent qui devrait servir à alimenter le développement des peuples et des territoires. Tous les pays du monde perdent des rentrées fiscales, subissent la loi des trafiquants ou du terrorisme à cause de cet empire offshore. Une grande partie des produits de consommation que vous achetez – du kilo de banane à l’ordinateur – échappent à l’impôt aussi bien dans le pays d’origine que dans le pays de destination. Les fortunes qui spéculent sur l’immobilier des grandes capitales, rendant les loyers hors de prix et poussant les travailleurs à l’exode péri-urbain, sont le fruit de ce système. Et d’où croyez-vous que vient l’argent finançant les extravagances du foot-business ? Et les liquidités des banques ? La criminalité en col blanc n’est plus un appendice du système, elle est le système ; et ce système a un nom : Empire britannique.

Les haut fonctionnaires français collaborent avec la City et marchent de plein gré dans ses combines depuis que de Gaulle est parti, la droite comme la gauche ont pactisé pendant 30 ans avec Thatcher et Tony Blair dans cette vaste entreprise de « dérégulation » financière, la majorité des économistes ont préféré ne pas voir ni entendre, et nombre de journalistes ont qualifié de fous ou de conspirationnistes ceux qui ont osé dénoncer et combattre politiquement « l’Empire britannique ».

Maintenant que la télévision publique a braqué ses projecteurs sur l’ennemi, il n’y a plus d’excuse pour ne rien faire, surtout que la charge a été sonnée samedi dernier par Jacques Cheminade, qui a officiellement lancé sa campagne présidentielle sous le slogan « Un monde sans la City ni Wall Street, un grand chantier pour demain »...
Nous vous prions d’organiser une réunion avec vos proches.
Le 6 janvier 1412, nous fêterons le 600 ème anniversaire de la naissance de Sainte Jeanne d’Arc qui est l’une des quatre saintes patronnes secondaires de la France.

Image


Domremy-la-Pucelle

Paroisse Sainte-Jeanne-d’Arc-Saint-Élophe.
Jeanne d'Arc

6e centenaire de la naissance de Jeanne d’Arc

Jeanne d’Arc, fille de Domremy, sixième centenaire.
Célébrations à Domremy la Pucelle du 6e centenaire de la naissance de Sainte Jeanne d’Arc.
Week-end du 12-13 mai 2012.
Pages en cours de rédaction, merci.

Informations générales


Les fêtes du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc se préparent activement. Les réunions se succèdent et permettent d’affiner le calendrier des manifestations. Le voici après la réunion du 11 octobre 2011 :

Jeudi 06 janvier 2012

jour de la naissance

  • 18 h : office à l’église de Domremy
  • 19 h : présentation du programme de l’année à la salle du lavoir
  • 19 h 30 : projection du DVD réalisé à l’occasion du Jour du Seigneur
  • 20 h 30 : pot de l’amitié

Dimanche 08 janvier 2012

  • 11 h : messe

Mercredi 22 février 2012

mercredi des Cendres

  • 18 h : office à l’église de Domremy
  • 19 h : présentation des fiches de Carême à la bibliothèque de Domremy

Conférence – Date à préciser

Conférence de M. Olivier BOUZY au Centre Johannique

Dimanche 13 mai 2012

jour de la fête Nationale de Jeanne d’Arc
Les différentes animations se dérouleront sur le site de la Basilique du Bois-Chenu à Domremy la Pucelle.
Conférence :
Mme Catherine Guyon, maître de conférence, animera un groupe sur l’histoire de Jeanne d’Arc. Le début de la rencontre est fixé à 9 h 30 à la Basilique.

Groupes de réflexion :
5 ateliers seront proposés aux fidèles autour des fiches préparées par l’abbé Lambert et prises comme support pour les fiches de carême 2012.

Messe pontificale :
Sur le parvis de la Basilique à 15h30, la messe sera célébrée par Monseigneur Vingt-Trois, cardinal de Paris.

Chorale ” La clé des chants “ :
Cet ensemble nous proposera un récital à la fin de la messe sur l’esplanade de la Basilique.

Expositions :

  • Exposition des photos de statues de Jeanne (Ouest vosgien et Vaucouleurs).
  • Exposition d’objets à l’effigie de Jeanne, lesquels seront apportés par leurs propriétaires.
  • Exposition sur l’aspect historique : les pèlerinages, la construction de la Basilique.

Concours de dessins :
Il s’adressera aux enfants.

Image d’Epinal :
La création d’une image d’Epinal consacrée à Jeanne d’Arc est en cours. Elle sera terminée pour le mois de décembre.

Cartes postales :
Une série de 10 cartes postales va être imprimée et elles seront proposées à la vente lors des manifestations.


Dimanche 1er juillet 2012


Un grand rassemblement d’enfants accompagnés de leurs familles se prépare avec pour fil conducteur de la journée : Jeanne d’Arc.

Dimanche 23 septembre 2012


Le traditionnel pèlerinage des Voisins clôturera les manifestations liées à cet anniversaire. Il est encore un peu tôt pour vous en dire plus mais ça ne saurait tarder !!

CONTACT

Abbé M. Lambert
4, rue principale
88630 DOMREMY LA PUCELLE
Tél : 03 29 06 91 80

REUNIONS


Les réunions de préparation des célébrations sont ouvertes à tous.
La prochaine réunion aura lieu le lundi 07 novembre 2011 à 20 h à la St Michel à côté de la Basilique.

Les autres manifestations autour de la naissance de Jeanne d’Arc

Avec la commune de Domremy et Avec le Conseil Général
Nous vous donnerons les informations quand elles nous parviendront.
Chez nos voisins de Vaucouleurs

  • 11 février 2012 : marche Domremy / Vaucouleurs – Retour en bus – 3 € par personne
  • 26 février 2012 : grande fête pour commémorer le départ de Jeanne d’Arc mais aussi le 600e anniversaire de sa naissance.

Jeanne au bûcher

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_d’Arc


Jeanne d’Arc à l’honneur

Une association a été créée pour diffuser, à l’occasion du 600e anniversaire de la naissance de la patronne secondaire de la France, l’image véritable de Jeanne d’Arc, réfléchir sur ce que signifie un tel personnage dans l’histoire de France jusqu’aujourd’hui…

Objectifs :

“Grouper autour de l’image de Jeanne d’Arc, sainte non conformiste et fidèle jusqu’au feu, des Français, catholiques un peu beaucoup ou… pas du tout qui considèrent que Jeanne d’Arc reste un symbole de la France, de son histoire et de sa foi. UNIR

Faire un inventaire des valeurs johanniques qui définissent une manière essentiellement « laïque » d’être catholiques. DEFINIR

Proposer aux catholiques une autre manière de se regrouper, indépendamment des clivages habituels entre plus ou moins tradis et plus ou moins progressistes, en faisant en sorte que des gens qui ne sont pas étiquetés de la même façon apprennent à se parler et à se respecter. COMMUNIQUER

Créer un groupe de laïcs, unis par la prière et une communauté d’idéal et prêts à intervenir dans les médias non pas dans la perspective d’une défense des valeurs chrétiennes (l’AGRIF le fait très bien), mais plutôt pour diffuser une nouvelle image du christianisme, décomplexé, intrinsèquement moderne et intrinsèquement traditionnel. Ce sera notre contribution à la nouvelle évangélisation, à laquelle Benoît XVI consacre l’année 2012. TRANSMETTRE

Cette association comporte un Bureau, composé de trois personnes, Eric Letty, président, Anne-Cécile Foubert, secrétaire et l’abbé G. de Tanoüarn, trésorier, et un comité Jeanne d’Arc, dont le coordinateur est Arnaud Guyot-Jeannin, et qui est constitué de membres de droit, avec des personnalités non politiques, en particulier des historiens, journalistes blogueurs et conférenciers potentiels. Elle entend participer à toutes manifestations organisées autour de Jeanne dans un esprit constructif, en pratiquant l’œcuménisme spirituel.

Une réunion publique est organisée le 03 décembre 2011 de 15H30 à 19H espace Bernanos 4 rue du Havre 75009 Paris.

http://www.avecjeanne.fr/

Le génie spirituel de Jeanne d’Arc

jeanne captive.jpgAlors que je viens de voir JEANNE CAPTIVE le film de Philippe Ramos qui sort le 16 novembre prochain sur grand écran, je voudrais insister sur un aspect de la personnalité de Jeanne d’Arc que ce jeune réalisateur a bien vu : son exceptionnalité. Jeanne ne peut pas être mise dans une case. Elle ne participe d’aucun « concept général », elle fait exploser toutes les catégories mises au point par les historiens. Prophétesse ? Devineresse ? Visionnaire ? Il y eut des prophétesses en son temps, une Catherine de la Rochelle par exemple déclare qu’elle a des visions de la part de Dieu qui lui parle du destin de la France, si terriblement compromis. Elle aussi est allée jusqu’au Roi.
(…)

 Lorsque Jeanne la rencontre, elle se trouve à Troyes, sur la route du sacre de Reims. Mais elle n’est jamais montée à cheval ; elle n’a pas porté des vêtements d’homme ; elle ne s’est pas fait faire cette belle armure blanche, qui distingue Jeanne au milieu des hommes d’armes et en fait à la fois un signe de ralliement et une cible facile. Bref, cette Catherine de La Rochelle n’est pas chef de guerre. Quant à ses visions… Catherine prétend qu’elle reçoit la nuit « une dame blanche vêtue d’or ». Jeanne, sans façon s’invite à dormir dans sa chambre, pour en profiter (et pour vérifier !). Elle le fait deux nuits de suite et déclare qu’il n’y a pour Catherine de La Rochelle pas plus de vision que de beurre en broche. Au grand dam de sa rivale, qui prétend que Jeanne n’a rien vu parce qu’elle s’est endormie. Cette petite histoire est significative de la conviction qu’avait Jeanne elle-même d’être un personnage unique.

Il y a en elle quelque chose de génial. Elle s’improvise chef de guerre à 17 ans, malgré son sexe, comme Mozart écrit des sonates à sept ans malgré son âge. Elle est le meilleur conseiller politique de Charles VII, au moins la première année de son aventure, lorsqu’elle parvient à l’emmener à Reims, après Patay, contre l’opinion de tous ses conseillers. De l’avis de tous, elle possède un courage et une résistance physique qui laisse rêveurs les spectateurs de sa geste. Par ailleurs, elle écrit des lettres au Duc de Bedford, régent d’Angleterre et aux plus grands capitaines, comme si elle avait dîné avec eux la veille. Elle répond aux soixante experts théologiens de Rouen, autoproclamés ses juges, comme si elle n’avait rien à apprendre d’eux en matière théologique. Sa voix sonne infiniment plus juste que la leur, qui ne porte qu’à cause de la menace anglaise, toujours présente en coulisses. Et puis, comme le voit Philippe Ramos dans son film Jeanne captive, elle inspire le respect aux hommes, quels qu’ils soient, qu’elle croise sur son chemin. Amis ou ennemis, elle exerce sur eux un curieux ascendant, comme s’ils comprenaient tous qu’elle est unique.

C’est cette exceptionnalité qui nous intéresse, c’est elle que nous allons illustrer car c’est elle qui fait la modernité de Jeanne. C’est parce que ce bout de fille de 17 ans est unique qu’il y a tant de manières de la        comprendre jusqu’aujourd’hui. C’est parce qu’elle est unique qu’elle a été tant aimée ou si profondément haïe. Haïe jusqu’au feu.

Abbé G. de Tanoüarn

22 NOVEMBRE 2011 /// CONFERENCE Jeanne d’Arc au cinéma des origines à nos jours
Par Philippe d’Hugues (ancien responsable de la Cinémathèque française)

À l’occasion du VIe centenaire de la naissance de Jeanne d’Arc, alors que le film de Philippe Ramos, Jeanne captive vient de sortir sur grand écran avec Clémence Poésy dans le rôle titre, il est intéressant de réfléchir à la manière dont le cinéma, entre Robert Bresson et Luc Besson, a compris l’héroïne et a accompagné la sainte. Une destinée comme celle de Jeanne d’Arc n’est vraiment accessible qu’aux grands artistes. La culture cinématographique infinie de Philippe d’Hugues fait de lui le mieux placé pour évoquer un tel sujet.
à 20H15 au CENTRE SAINT PAUL.  12, rue Saint-Joseph – 75002 Paris. M° Bourse ou Grands Boulevards. Entrée : 5 euros. Étudiants et petits revenus : 2 euros

3 DECEMBRE 2011 /// COLLOQUE JEANNE D’ARC.

15H50 : Ouverture des portes
16H00 : Présentation du colloque par Eric Letty
16h10 : Alain Bournazel, Jeanne d’Arc, chef de guerre : les origines de la légendes
16h35 : Abbé Christian-Philippe Chanut, Jeanne d’Arc à travers les âges de François Villon à Georges Brassens !
17H00 : Olivier Bouzy, Survivistes et batardisants, les artisans d’une légende tronquée
17H30 / 45 : pause, stands, buvette.
17h45 : Olivier Hanne, Jeanne d’Arc et l’opinion publique de son temps
18H15 : Abbé G. de Tanoüarn, Une sainte pour temps de crise, coups
de sonde dans la vie spirituelle de Jeanne d’Arc

ESPACE BERNANOS. 4, rue du Havre – 75009 Paris. M° Havre Caumartin ou St-Lazare
Entrée : 5 euros. Adhérents : 2,50 euros. Renseignements : avec_jeanne@yahoo.fr

SAMEDI 7 JANVIER 2012 /// TOUS A ORLEANS !

Orléans, c’est tout près de Paris et pourtant dès l’entrée dans la magnifique cathédrale Sainte Croix, reconstruite au XVIIe siècle, nous nous trouvons dans un autre monde. Les vitraux évoquent magnifiquement la geste de Jeanne, la Pucelle qui jadis a sauvé la Ville assiégée par les Anglais. Et, au fond, le tombeau de Mgr Touchet, archevêque d’Orléans et postulateur de la cause de Jeanne, est surmonté d’une belle statue de l’héroïne. Le 7 janvier, lendemain de l’anniversaire de Jeanne, nous célèbrerons à 11 heures à la cathédrale une messe pour lui demander de nous donner quelque chose de son incroyable espérance, et après un tour de la ville (en particulier au Musée archéologique où nous attend une salle Jeanne d’Arc), nous passerons devant la maison natale de Charles Péguy et nous entendrons une conférence sur Péguy, Jeanne et leur espérance. Rêver à Jeanne ? C’est lui demander le secret de son indomptable énergie.
Renseignements et inscription auprès d’Isabelle Rigolot 06 18 00 55 21 ou par mail à l’adresse : jeannedarc2012@yahoo.fr

 
Traduction »
Aller à la barre d’outils