Europe: plus de 100 monnaies locales


 

Eusko: le Pays basque lance sa propre monnaie


Une nouvelle monnaie débarque ce jeudi 31
janvier au sein de l’Europe. Qu’on se rassure toutefois, malgré
l’euroscepticisme de quelques pays de la zone, l’euro ne perdra pas un de ses
membres. “L’eusko”, monnaie basque “complémentaire” de la devise officielle,
visera essentiellement à renforcer les circuits courts de l’économie
locale. 

Concrètement, l’eusko sera calé sur la valeur
de l’euro et pourra être échangé auprès de 40 bureaux de change à travers le
Pays basque. Ils seront essentiellement situés chez les entreprises ou artisans
partenaires. Des billets sécurisés de 1, 2, 5, 10 ou 20 euskos sont ainsi mis en
circulation. 

Qu’est-ce que ça va changer ? Quand un porteur
d’un de ces billets achètera un bien, le receveur ne pourra pas l’utiliser dans
un autre circuit que celui des utilisateurs de l’eusko. C’est-à-dire qu’il sera
obligé de le dépenser dans un autre commerce basque. De cette façon l’économie
locale subira moins de flux sortants, ce qui profitera à la région. Un des
principes est de devenir un pouvoir d’achat “captif”: car si le prestataire peut
à tout moment reconvertir ses euskos en euros, il y perd 5%. 

L’initiative, qui a mis plus d’un an avant
dêtre réalisée, ne devrait qu’apporter des bénéfices mineurs, tant le montant
total mis en circulation est limité. Seulement 22.000 euros de transactions
seront possibles dans un premier temps avec l’eusko. L’association Euskal
Moneta, à l’origine de l’initiative, compte à l’heure actuelle 73 prestataires
(artisans et commerçants), et 300 particuliers adhérents. Une gouttelette d’eau
dans l’océan de l’économie, donc. 



Si la Banque de France ne frappe naturellement
pas cette nouvelle monnaie, elle n’a pour autant pas émis de réserve. “C’est du
troc. La seule monnaie qui a cours légal, c’est l’euro”, s’est contentée de
commenter une porte-parole de l’institution. 


D’autres
initiatives en France et en Europe 

La création d’une monnaie alternative
non-officielle n’est pas une première. L’eusko est
d’ailleurs née de l’observation de “l’abeille”, une monnaie locale ayant cours à
Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), mais aussi de la Bavière (Allemagne), où
des transactions se font en “Chiemgauer”. 

En tout, c’est plus de 24
départements français qui sont déjà concernés par le phénomène des monnaies
locales complémentaires. La ville de Roman sur Isère a développé “la mesure”,
“la muse” circule à Angers, le “sol-violette” à Toulouse et plus récemment,
“l’héol” a pris son envol dans le Finistère, autour de Brest . Elles sont
souvent à l’initiative de citoyens désireux de proposer une alternative à
l’euro. Il existe même un réseau national pour tous les responsables de ces
monnaies se regroupent, via le site “Monnaies locales
complémentaires.” 

Pour Bastien Yverneau, cité par Le Figaro, “ce
genre de monnaie est un très bon moyen de redémarrer une économie locale en
période de crise.” Il compte d’ailleurs lancer à l’été 2013 “la pêche” dans la
commune de Montreuil. “C’est une façon de se réapproprier l’économie. Par
exemple, quand vous payez un produit 10 euros dans un Franprix, vous ne savez
pas où va votre argent, probablement dans une banque, puis sur le marché
financier. En payant avec des ‘pêches’, le citoyen sait que sa monnaie va passer
dans plusieurs mains pendant que les euros convertis seront en sécurité dans une
société coopérative de finances solidaires.” 

En Allemagne, il existe environ 60 monnaies
régionales. La ville de Bristol en Grande-Bretagne peut deviser avec le “Bristol
pound”, la Grèce expérimente le “TEM” à Volos, mais la palme revient à la
Suisse. La Communauté helvétique dispose de la plus ancienne monnaie solidaire
encore en circulation, la WIR, utilisée depuis 1936. 

De nombreuses initiatives de monnaies locales ont été lancées depuis 2010. Elles sont recensées sur plusieurs sites internet78. On peut citer :


Dans le monde le plus pauvre.


http://desiebenthal.blogspot.ch/2011/01/banques-sans-interets-madagascar.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2011/05/pour-un-capital-social-local-le.html

En Europe:

En Belgique

Ailleurs dans le monde

en Afrique

Amérique du Nord

Amérique du Sud

Asie

Europe

Individus

Initiatives

Thématiques

Liens externes

Bibliographie

Références

  1. p42
  2. p43

Source

https://docs.google.com/file/d/19evCZU-BlBkmzoDw8lQ73i-RUN2v6b4liAUDtwcbTg6BtJndZH-ZkE8rW_fA/edit?usp=sharing

http://www.oragesdacier.info/2013/03/eusko-le-pays-basque-lance-sa-propre.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »