Fukushima, crise mal gérée, de pire en pire ?

http://youtu.be/Dxbm7iJTT8U


Les faits:


Les coeurs s’enfoncent dans le sol, le syndrome chinois est en route, les bâtiments penchent et peuvent s’écrouler, aggravant encore plus la crise.


Analyse:


Les risques de nouvelles explosions ou de rejets massifs sont réels. Si, dans les coriums, le plutonium très lourd se concentre dans la masse en fusion selon une certaine géométrie descendante, on peut avoir de nouvelles explosions.


Que faire ?


Il faut faire comme les Russes, un nouveau radier épais sous les réacteurs et pour éviter plus de rejets radio-actifs graves ( plutonium mox Areva,,,, ), couvrir les masses en fusion de sable, si possible d’oxyde de magnésium. comme dans la dolomite, la magnétite, l’olivine ou la serpentine.
Point de fusion : 2 800,00 °C
Point d’ébullition : 3 600,00 °C


Silice: Point d’ébullition, 3 265 °C


Ces sables vont se mélanger au Corium et en freiner la fusion et la température, tout en couvrant les particules qui partent dans le monde entier…


Une fois le tout refroidi, on pourra alors seulement le couvrir hermétiquement.

Read more: 
http://www.lenntech.fr/data-perio/mg.htm#ixzz1M2O27WoA




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »