Krach à venir, encore pire…La Suisse se prépare.

Les Suisses et leurs réserves de guerre.

Un grand journal français relève que la plupart des patrons se sont empressé de vendre leurs options sur actions.

Plusieurs fonds d’investissement font de même.
Jean-René Fourtou a, le 11.12.2009, “acheté” ses 234.782 options/actions et les a revendues dans la même journée, avec un faible bénéfice.

Le président de Danone utilise ses 329.310 options, le 14 décembre, qu’il revend le même jour.

Les dirigeants de la BNP dont Michel Pébereau, président de la banque, lève 79.000 stock-options le 15 décembre. Il s’empresse d’en revendre 62.000, cinq jours plus tard. Baudoin Prot, revend 80% de ses 47.300 stock-options.

Chez Thales, un cadre a revendu, dans la même journée, ses 10.500 titres.

Chez Christian Dior (groupe Arnault-LVMH), ils ont, eux aussi, cédé plus de 80% des actions “achetées” quelques jours plus tôt.
Idem chez Bouygues, où deux administrateurs ont liquidé 90% de leurs options.

Ou encore chez Total, dont un directeur s’est défait, en cinq jours, de la totalité de 40.000 actions.
Source: Le Canard enchaîné

Krach mondial et stock de vivres, la solution suisse. Texte de la motion au Conseil National.

http://www.michaeljournal.org/images/Gouvernements-Vautour.gif
http://www.michaeljournal.org/images/Gros_Banquier.gif

Conseil national suisse.
08.3194
Motion von Siebenthal
Garantir l’approvisionnement de la population suisse
 par la politique agricole 2015

Texte de la motion au Conseil National,

Gouverner, c’est prévoir.

Le Conseil fédéral est chargé, dans le cadre de la politique agricole 2015, d’accorder
une importance primordiale au taux d’auto-approvisionnement net, et de proposer
des mesures qui permettront d’atteindre un taux d’auto-approvisionnement de 60%
au moins.
Cosignataires:  63 conseillers nationaux
Aebi, Aeschbacher, Amstutz, Baader Caspar, Baettig, Baumann, Bigger, Binder, Borer,
Bortoluzzi, Bourgeois, Brunner, Daguet, Donzé, Dunant, Estermann, Favre Laurent,
Flückiger, Freysinger, Frösch, Föhn, Füglistaller, Gadient, Geissbühler, Genner,
Giezendanner, Glauser, Glur, Graber Jean-Pierre, Grin, Haller, Hassler, Heer, Hurter
Thomas, Hutter Jasmin, Joder, Kaufmann, Killer, Kunz, Maurer, Miesch, Moser,
Mörgeli, Müller Thomas, Müri, Perrin, Pfister Theophil, Reimann Lukas, Reymond,
Rickli Natalie, Rime, Rutschmann, Schenk Simon, Scherer, Schibli, Schwander,
Stahl, Stamm, Waber, Wandfluh, Weibel, Zuppiger, von Rotz (63)

La meilleure solution, la vraie démocratie économique.

Pour une nouvelle démocratie économique basée sur la robotique.

Pour une nouvelle démocratie économique basée sur la robotique:

Le système économique actuel, grâce aux nombreuses découvertes et inventions, notamment aux robots de plus en plus nombreux et efficaces, produit une abondance insoupçonnée de biens en même temps qu’il réduit la main-d’oeuvre et engendre un chômage permanent croissant.

Une partie importante de la population se trouve ainsi privée de tout pouvoir d’achat des biens créés.

Pour que tous puissent avoir une part de l’héritage culturel légué par leurs prédécesseurs, nous proposons un dividende dont la quantité sera déterminée par la masse des biens à consommer.

Ce dividende universel est versé à chaque personne, à titre d’ actionnaire du pays, qu’elle ait ou non d’autres sources de revenus. Ceci provoquera une relance réelle par la demande.

I. Nous devons donc reprendre le contrôle de l’émission et du volume de la monnaie et du crédit en l’exerçant par des commissions locales indépendantes jouissant de toute l’autorité voulue pour atteindre ces buts.

II. Les ressources matérielles du pays représentées notamment par la production constituent la base de la monnaie et du crédit.

III. En tout temps l’émission de la monnaie et du crédit devrait se mesurer sur le mouvement de la production de façon qu’un sain équilibre se maintienne constamment entre celle-ci et la consommation. Cet équilibre est assuré, partiellement du moins, par le moyen d’un escompte dont le taux varierait nécessairement avec les fluctuations mêmes de la production.

Exemple pratique:

http://pavie.ch/mobile/articles.php?lng=fr&pg=263

plus sur www.pavie.ch

Ce robot peut tous vous remplacer, vous êtes donc tous au chômage.

D’accord si nous avons tous un revenu pour consommer les biens produits par les robots et nous trouverons des tâches utiles à remplir ( éducation des enfants, art, agriculture pour nourrir les affamés, recherche, etc …


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »