La comptabilité des banques ? Des tricheries et abus de confiance !





BANKS’ CASH FLOW STATEMENTS


Comptabilisons et imposons correctement les créations monétaires de toutes les banques, commerciales et centrales.



“Marco Saba vient de porter plainte à Berne pour l’irrégularité de la comptabilisation des flux monétaires par la BNS dans son bilan comptable.


En effet, 600 milliards de création monétaire ex-nihilo ont été donnés sans impôts aux banques commerciales privées… Al Capone est tombé grâce à la fiscalité, les banques commerciales aussi!!!!

Le mécanisme monétaire est l’achat d’actifs pourris à Blackrock et à l’UBS par un crédit scriptural en monnaie centrale sur leur compte de virement à la BNS, tout simplement! 



C’est ce que l’on appelle du blanchiment de fausse monnaie scripturale bancaire avec la complicité active de la BNS qui appartient à tous les citoyens suisses!”


En référence au bénéfice de la BNS, un reportage de la RTS du 31 octobre 2016 et le commentaire de Pascal Jeannerat qui suit évoquait les directives que la BNS est censée respecter et mentionnait le désinvestissement dans Lockheed Martin, entreprise des USA qui produit des armes, notamment nucléaires comme 13 autres sociétés US dont la BNS est grotesquement actionnaire et qui avait été mentionné lors de l’AG BNS 2016 notamment par M. François Meylan.

Sur les points à discuter lors de la prochaine AG de la BNS, il conviendrait de mettre en avant les entreprises liées au gaz de schistes, au nucléaire ou à l’armement américain et de les citer.

Voilà qui devrait grandement intéresser tous les comptables, tous les entrepreneurs et tous les salariés qui, eux, payent des impôts sur tout ce qu’ils gagnent…


La banque commerciale, avec la complicité des services fiscaux de l’Etat ne paie aucun impôt sur le produit en capital lié à sa création monétaire scripturale contrairement à toute autre entreprise commerciale…


Cette information est connue désormais de tous les ministres cantonaux en charge des finances publiques… Ils étaient tous à l’AG de la BNS du 29 avril 2016. Ils ne peuvent plus dire qu’ils n’étaient pas au courant!


Il est de notre devoir de citoyen de demander une équité de tous les acteurs économiques face à l’impôt à nos représentants politiques car ce n’est clairement pas le cas actuellement…




Rappel de la loi sur l’imposition des personnes morales (LIPM)


Art. 12 Détermination du bénéfice net
Alinéa 1, lettre j)
“Les produits qui n’ont pas été comptabilisés dans le compte de résultat, y compris les bénéfices en capital, les bénéfices de réévaluation ou de liquidation ainsi que les montants des réserves et provisions transférées à l’étranger qui avaient été constituées en franchises d’impôt.”


https://www.geneve.ch/legislation/rsg/f/rsg_d3_15.html



600 milliards cachés dans la comptabilité de la BNS !

http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/04/600-milliards-caches-dans-la.html


http://www.nbs.sk/_img/Documents/BIATEC/BIA12_04/2_7.pdf







Il est temps de prendre conscience de la façon dont une poignée de richissimes domestiquent quasi l’ensemble de la population !

J’aime


Commenter

4 commentaires

Commentaires
Paroz Cedric Et si cela te semble impossible, découvre comment fonctionne le système monétaire actuel :

https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4

Blaise Rossellat Voilà qui devrait grandement intéresser tous les comptables, tous les entrepreneurs et tous les salariés qui, eux, payent des impôts sur tout ce qu’ils gagnent…

La banque commerciale, avec la complicité des services fiscaux de l’Etat ne paie aucun impôt sur le produit en capital lié à sa création monétaire scripturale contrairement à toute autre entreprise commerciale…

Cette information est connue désormais de tous les ministres cantonaux en charge des finances publiques… Ils étaient tous à l’AG de la BNS du 29 avril 2016. Ils ne peuvent plus dire qu’ils n’étaient pas au courant!

Il est de notre devoir de citoyen de demander une équité de tous les acteurs économiques face à l’impôt à nos représentants politiques car ce n’est clairement pas le cas actuellement…

Rappel de la loi sur l’imposition des personnes morales (LIPM)

Art. 12 Détermination du bénéfice net
Alinéa 1, lettre j)
“Les produits qui n’ont pas été comptabilisés dans le compte de résultat, y compris les bénéfices en capital, les bénéfices de réévaluation ou de liquidation ainsi que les montants des réserves et provisions transférées à l’étranger qui avaient été constituées en franchises d’impôt.”

https://www.geneve.ch/legislation/rsg/f/rsg_d3_15.html

https://www.youtube.com/watch?v=ucUo1cxQmhQ&index=11…

Paroz Cedric <<< Ils ne peuvent plus dire qu’ils n’étaient pas au courant! >>>

Rien que pour ça votre démarche est historique !

Blaise Rossellat Et en plus, on s’est énormément amusés de voir leur tête se décomposer à mesure que l’on assénait les vérités toutes plus dérangeantes les unes que les autres…
🌀💙😇

Paroz Cedric Donc, si ils ne font rien, ne disent rien … cela ne peut plus être par ignorance, mais par complicité !

François de Siebenthal


Votre réponse…
Blaise Rossellat Voilà qui devrait grandement intéresser tous les comptables, tous les entrepreneurs et tous les salariés qui, eux, payent des impôts sur tout ce qu’ils gagnent…

La banque commerciale, avec la complicité des services fiscaux de l’Etat ne paie aucun impôt sur le produit en capital lié à sa création monétaire scripturale contrairement à toute autre entreprise commerciale…

Cette information est connue désormais de tous les ministres cantonaux en charge des finances publiques… Ils étaient tous à l’AG de la BNS du 29 avril 2016. Ils ne peuvent plus dire qu’ils n’étaient pas au courant!

Il est de notre devoir de citoyen de demander une équité de tous les acteurs économiques face à l’impôt à nos représentants politiques car ce n’est clairement pas le cas actuellement…

Rappel de la loi sur l’imposition des personnes morales (LIPM)

Art. 12 Détermination du bénéfice net
Alinéa 1, lettre j)
“Les produits qui n’ont pas été comptabilisés dans le compte de résultat, y compris les bénéfices en capital, les bénéfices de réévaluation ou de liquidation ainsi que les montants des réserves et provisions transférées à l’étranger qui avaient été constituées en franchises d’impôt.”

https://www.geneve.ch/legislation/rsg/f/rsg_d3_15.html

https://www.youtube.com/watch?v=ucUo1cxQmhQ&index=11…



   
Paroz Cedric
9 novembre, 13:41
Que faire de tes économies ?
=======================

Je pense que cette discussion mérite d’être relevée :

Ma réponse :

… ça dépend si tu arrives ou non à vivre en sachant que tu es un esclavagiste …

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10207989589632327&set=g.617136054992561&type=1&theater

suivi de cette échange :
——————————

Paul Pichot Esclavagiste ou esclave ?

Paroz Cedric si tu as de l’argent en stock, tu es un esclavagiste.

car toute la monnaie a été produite par la dette* et que la dette est soumise à l’intérêt que quelqu’un doit payer….Voir plus

Christophe Morestin Paroz Cedric Euu si on possède de l’épargne on est esclavagiste ? Hahaha celle là elle est bonne.

Et si j’achète un bien et que je dépense mon argent pour ce bien, ça veut dire que je ne suis plus un esclavagiste (vu que j’ai dépensé mon argent pour un bien qui aura la même valeur matérielle).

Paroz Cedric réfléchis.

L’argent est issus de la dette.
La dette est soumise à intérêt.
On travaille plus de la moitié de notre temps pour payer des intérêts …

Donc, plus de la moitié de notre temps ne sert qu’à payer des intérêts à des banques parce que des gens (et sociétés) immobilisent de l’argent …

Mais effectivement, si l’argent est un moyens d’échange et ne reste pas immobilisé, alors il y a seulement l’argent nécessaire aux échanges qui a une raison d’exister, et les intérêts sont des centaines de fois moins grands !

Christophe Morestin Paroz Cedric Et épargner pour les études de ses enfants, pour prévoir des jours plus durs, pour se payer des vacances ou une formation, c’est être esclavagiste ?

Paroz Cedric ben oui …

Paroz Cedric je sais, c’est très ennuyeux, mais c’est une des conséquences du système de création monétaire par la dette !

Christophe Morestin Lol, les esclavagistes sont ceux qui prêtent de l’argent avec intêret, mais ceux qui épargnent, c’est un non-sens.

Paroz Cedric Ceux qui prêtent avec intérêts ne peuvent le faire que parce que des gens stockent l’argent plutôt que de le laisser circuler.

L’analogie peut être faite avec les céréales. Les producteurs vendent à des intermédiaires qui stockent pour faire monter les prix. C’est ce stockage intermédiaire qui est la raison des famines … pas les producteurs.

Mais oui, c’est un non sens et il est le résultat du système de création par la dette, système qui est très directement cautionné et même amplifié par ceux qui font des économies !

Paroz Cedric Moralité, les économies ne devraient pas se faire sous la forme de monnaie, mais sous forme de biens, genre acheter un coin de terre ou une maison ou une collection de tableaux de maîtres ou de l’or etc.

François de Siebenthal: CDS…hors-bilans… Panique sur l’Euro

desiebenthal.blogspot.com/2012/05/cdshorsbilans-panique-sur-leuro.html

25 mai 2012 – D’un autre côté, l’environnement réglementaire a évolué pour tenir compte de l’accroissement du risque horsbilan généré par ces activités.

Krach…cartes de crédits…CDS…hors-bilans… – François de Siebenthal

desiebenthal.blogspot.com/2010/04/krachcartes-de-creditscdshorsbilans.html

25 avr. 2010 – D’un autre côté, l’environnement réglementaire a évolué pour tenir compte de l’accroissement du risque horsbilan généré par ces activités.

3 réponses sur “La comptabilité des banques ? Des tricheries et abus de confiance !”

  1. François de Siebenthal: CDS…hors-bilans… Panique sur l'Euro
    desiebenthal.blogspot.com/2012/05/cdshors-bilans-panique-sur-leuro.html
    25 mai 2012 – D'un autre côté, l'environnement réglementaire a évolué pour tenir compte de l'accroissement du risque hors-bilan généré par ces activités.
    Krach…cartes de crédits…CDS…hors-bilans… – François de Siebenthal
    desiebenthal.blogspot.com/2010/04/krachcartes-de-creditscdshors-bilans.html
    25 avr. 2010 – D'un autre côté, l'environnement réglementaire a évolué pour tenir compte de l'accroissement du risque hors-bilan généré par ces activités.

  2. de Gérard Foucher

    Petit quizz !
    Spécial dédicace pour les comptables et les entrepreneurs :
    Énoncé 1 :
    L'entreprise dont je suis salarié me donne des actions. Je ne paye pas ces actions par un transfert monétaire, donc ces actions constituent pour moi un revenu en nature.
    Questions :
    1 – Dois-je déclarer ce revenu ?
    2 – Si oui, comment dois-je déclarer ce revenu ?
    3 – Est-ce que je vais payer des impôts sur ce revenu ?
    Énoncé 2 :
    Une entreprise cède des actions à une banque. La banque ne paye pas ces actions par un transfert monétaire, donc ces actions constituent pour la banque un revenu en nature.
    Questions :
    1 – La banque doit-elle déclarer ce revenu ?
    2 – Si oui, comment doit-elle déclarer ce revenu ?
    3 – La banque va-t-elle payer des impôts sur ce revenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »