“La fin du dollar” de Myret Zaki

Les dettes publiques.

Les gouvernements ne fabriquent que 1 à 3 % de leurs monnaies en circulation,  le reste est fabriqué par les banques, et avec un coût qui s’appelle l’intérêt… Les états pourraient produire de la monnaie sans intérêts (sic), comme du temps des 30 glorieuses. Lorsqu’il ne peut plus taxer ni emprunter des particuliers, par rareté d’argent, l’état emprunte des banques à intérêts, sur les marchés internationaux... L’opération se passe exactement comme avec une personne privée. La garantie, c’est tout le pays. La promesse de rembourser, c’est la dette. Le prêt d’argent, c’est un compte fait par une plume et de l’encre.
Mais l’État n’est pas comme une personne privée. Les États intelligents, par exemple la Chine, créent leur argent eux-mêmes, sans intérêts…ce qui économise des milliards aux budgets, milliards versés aux banquiers par les autres pays esclaves d’un système stupide et archaïque….
Mais en fait, qui sont ces créanciers impitoyables qui coulent nos économies, nos systèmes de “santé”, nous poussent au désespoir  ?
Toujours les mêmes, et depuis des siècles ? Et ceux qui devraient nous protéger de ces loups voraces, que font-ils ? Ils pactisent avec eux ! Ils sont devenus pour la plupart des bergers mercenaires, mais ils vont tout perdre, tout d’un coup, même leurs âmes et c’est pour bientôt…

Vendredi 22 avril 2011
La fin du dollarL’agence de cotation Standard & Poor’spublie le 18 avril 2011 un communiqué sur la situation économique des Etats-Unis ici :
Dans la mesure où les USA ont, à notre avis, par comparaison avec leurs pairs notés AAA, un très important déficit budgétaire et un endettement public croissant et parce que les méthodes pour y faire face sont floues, nous avons révisé notre perspective sur la note à long terme de stable à négative.”
Ce communiqué va tout à fait dans le sens des propos que tient Myret Zaki dans son dernier livre à contre-courant, La fin du dollar, publié aux Editions Favre ici.
L’auteur de Vive l’évasion fiscale [voir ici mon article du 18 février 2010], où elle montrait que la disparition du secret bancaire helvétique arrangeait bien les sociétés offshore et lestrusts anglo-saxons, montre cette fois que la crise de l’euro a permis, du moins dans un premier temps, de dissimuler la crise du dollar qui ne devrait plus tarder à se produire.
Cette crise de l’euro aurait même, selon Myret Zaki, été favorisée, voire provoquée, par les puissants hedge funds américains…Peut-être. Mais elle n’aurait pu avoir lieu si les pays de la zone euro ne s’étaient pas endettés au-delà de toute mesure et n’avaient pas creusés des déficits pour prétendument relancer leurs économies en réponse à la crise financière due aux subprimes. 
La situation économique américaine, telle que l’a décrit Myret Zaki, a de quoi faire peur. Car l’image correcte, qui en est donnée par les autorités du pays, est volontairement falsifiée pour justement éviter la panique. Les chiffres-clés officiels, tels que le PIB, l’inflation, la productivité, le taux de chômages, sont différents des chiffres-clés réels et permettent de masquer l’effondrement de l’économie américaine, qui se traduit par une paupérisation croissante de la population. Dont la baisse des salaires moyens et le transfert des emplois outremer sont les symptômes indubitables.
La dette publique américaine explose. Elle est maintenant de 14’300 milliards de dollars, alors qu’elle était de 6’400 milliards en 2002 et de 12’100 en février 2009, au moment où Obama est entré en fonction. Cette dette publique ne comprend pas la dette parapublique sinon elle atteindrait 20’000 milliards de dollars. Et ce n’est que “la partie émergée de l’iceberg“, puisqu’avec les engagements hors bilan – envers les retraités, les malades âgés, les invalides – la facture réelle s’élève à 200’000 milliards de dollars… Quant à la dette privée, elle s’élève à 50’000 milliards de dollars…
La pseudo-croissance américaine résulte de la consommation, mais cette consommation se fait à crédit, grâce aux stimuli de la politique monétaire menée par la Fed, la grande responsable de la faillite des Etats-Unis et des bulles successives depuis dix ans, comme le dénonçait également Pascal Salin dans son livre Revenir au capitalisme pour éviter les crises [voir ici mon article du 19 mars 2010]. Myret Zaki dénonce, elle, cet interventionnisme qui “a fait des Etats-Unis l’un des pays les plus éloignés du capitalisme de marché” et a privé les acteurs économiques des signaux que le marché aurait dû leur faire parvenir.
La Fed, la Réserve fédérale américaine, avec son utilisation frauduleuse de la planche à billets, permet de retarder les échéances. Elle fait croire aux Américains qu’il est possible de ne pas passer par la phase austérité pour redresser la situation, en attendant que survienne une croissance complètement hypothétique, puisque l’épargne et l’investissement ont disparu. Ce faisant elle provoque une chute de la valeur du billet vert qui a des répercussions dans tous les pays en raison de la mondialisation des échanges.
On va donc vers un abandon du dollar comme unique monnaie de réserve internationale et peut-être sa sortie ordonnée. Myret Zaki passe en revue les différents scénarios possibles, tels que le remplacement du dollar par un panier de monnaies, l’essor international du yuan, la densification des échanges hors dollar entre pays émergents. De facto l’étalon-or, abandonné il y a tout juste 40 ans, est restauré. La vente de stocks d’or détenus par les banques centrales est terminée :
L’inversion de tendance observée en 2009-2010, qui a vu des instituts monétaires des pays émergents acheter massivement de l’or, montre combien la dette des pays développés sucite des doutes vis-à-vis du système monétaire actuel.
Quand et comment se produira la fin programmée du dollar ? Difficile de le dire, mais il est sûr que le manque de crédibilité du dollar a atteint un point de non retour, n’en déplaise aux éminents spécialistes de la pensée dominante, qui se complaisent dans un véritable déni de réalité.
Il faut donc lire ce livre convainquant.  
Francis Richard


APRÈS-GE, Ecoattitude, Geneva environment network et l’Université de Genève dans le cadre du Festival du développement durable (www.festivaldd.ch
Avec le soutien du journal indépendant Le Courrier, de la Loterie Romande, de la banque Wir Bank et de la Banque Alternative Suisse…

Conférence exceptionnelle et séminaire avec le Prof. Bernard Lietaer et Myret Zaki le 13 mai à Genève en Suisse.
Chers membres, amies et amis de l’ESS,
Dans le cadre du festival du développement durable, nous avons le plaisir de vous inviter à participer à une conférence exceptionnelle !
 Monnaies complémentaires par temps de crise économique : une solution au chômage ?
conférence avec le professeur Bernard Lietaer
le 13 mai prochain à 20h00
Uni Mai, Auditoire 380
Uni-Mail à Genève
Nous vous attendons nombreuses et nombreux écouter un conférencier de pointure internationale !
Bernard Lietaer, Architecte monétaire, chercheur associé à l’Université de Californie à Berkeley, membre du Club de Rome et de l’Académie Mondiale des Arts et Sciences,  ancien directeur de la Banque Centrale de Belgique et spécialiste des questions monétaires internationales. Co-auteur avec Margrit Kennedy de l’ouvrage Monnaies régionales : De nouvelles voies vers une prospérité durable » publié en ligne par les éditions Charles-Léopold Mayer.
Pour ceux qui souhaitent approfondir la thématique, nous avons également prévu un séminaire adressé aux étudiants en économie sociale, professionnels en charge de questions écono- miques et sociales. Le séminaire aura pour thème :
Comment les monnaies régionales et complémentaires peuvent-elles susciter l’émergence d’une économie “verte” ?
séminaire animé par le Professeur Lietaer
le 13 mai prochain
13h30-16h30
Maision internationale de l’environnement
11 ch. des Anémones – 1219 Châtelaine

 

La conférence « Monnaies complémentaires par temps de crise économique : une solution au chômage ? »

La crise économique mondiale menace la stabilité financière des Etats. La rigidité des systèmes monétaires officiels est souvent pointée du doigt car jugée peu adaptable à la diversité des territoires. Face à ce constat, les monnaies complémentaires régionales pourraient être d’une aide précieuse. Elles peuvent en effet catalyser le développement d’un territoire, fédérer les multiples communautés, associations, entreprises et projets pour lesquels la monnaie devient un instrument de vitalité.
Modération :
Myret Zaki, Rédactrice en Chef adjointe du magazine BILAN – Co-auteur du livre « UBS, les dessous d’un scandale » et de la fin du $ ?
Organisation:
Cette conférence est organisée par APRÈS-GE, Ecoattitude, Geneva environment network et l’Université de Genève dans le cadre du Festival du développement durable (www.festivaldd.ch)
Avec le soutien de: Le Courrier, Loterie Romande, Wir Bank, Banque Alternative Suisse
Voir le flyer ICI

 

Le Séminaire “Comment les monnaies régionales et complémentaires peuvent-elles susciter l’émergence d’une économie “verte” ?”

L’économie « verte » pour réduire la pauvreté est un des thèmes majeurs de Rio+20. Les monnaies régionales et complémentaires seraient un outil remarquable pour motiver les acteurs locaux.
Programme
travaux pratiques / questions-réponses, travail sur des cas concrets amenés par les participants
Public
étudiants en économie sociale, professionnels en charge de questions économiques et sociales
Infos pratiques
Inscriptions
Inscriptions avant le 6 mai par courriel à gen.secretary@unep.org ou info@ecoattitude.org
Accès
Maision internationale de l’environnement
11 ch. des Anémones – 1219 Châtelaine
Langues de travail / Working languages
Anglais et français – English and French
Voir le Flyer ICI
Avec nos salutations solidaires,
Chambre de l’économie sociale et solidaire, APRÈS-GE 
5, Rue Liotard 
1202 Genève 
Tél. 022 807 27 97 
La Chambre de l’économie sociale et solidaire, APRÈS-GE s’engage pour la promotion et la reconnaissance de l’économie sociale et solidaire (ESS) dans la région genevoise. APRÈS-GE compte 250 organisations membres. 
Acheter, vendre, déménager ou consommer autrement. Le portail de l’économie sociale et solidaire d’APRÈS-GE (www.apresge.ch) est un véritable outil à votre disposition pour une consomm’action responsable.


  1. François de Siebenthal: Audit des dettes publiques.

    11 janv. 2011  Le trésor public équatorien a ainsi économisé environ 2,2 milliards de dollars de stock de dette auxquels il faut ajouter les 300 millions 
    desiebenthal.blogspot.com/…/audit-des-dettes-publiques.html – En cache
  2. François de Siebenthal: Etats, des milliards de dettes imbéciles.

    18 mai 2010  Les dettes publiques. Le gouvernement ne fait plus d’argent alors qu’il le pourrait sans intérêts (sic). Lorsqu’il ne peut plus taxer ni 
    desiebenthal.blogspot.com/…/etats-des-milliards-de-dettes-imbeciles.html – En cache
  3. François de Siebenthal: Impôt sur le revenu = un vol, dette 

    13 sept. 2010  Tout l’argent qui vient au monde dans le pays est créé par les banques et sous forme de dettes. C’est de l’argent-dette
    desiebenthal.blogspot.com/…/impot-sur-le-revenu-un-vol-dette.html – En cache
  4. François de Siebenthal: L’argent “pour alléger” leurs “dettes 

    1 juin 2009  “Pour que l’attention internationale aux pays les pauvres suscite une aide accrue, en particulier pour alléger leur dette extérieure”. 
    desiebenthal.blogspot.com/…/largent-pour-alleger-leurs-dettes-part.html – En cache
  5. Vidéos correspondant à dettes siebenthal

      – Signaler des vidéos

    Siebenthal F dette partie 1
    4 min – 16 mai 2009
    Importé par stopbankster

    youtube.com

    Siebenthal F dette partie 2
    5 min – 16 mai 2009
    Importé par stopbankster

    youtube.com
  6. Vidéo dette : Siebenthal F dette partie 1

    17 mai 2009  Siebenthal F dette partie 1. Sujets à la Une · La série de photos Elle reprend la même photo de portraits plusieurs dizaines d’années après 
    www.zigonet.com/dette/siebenthal-f-dette-partie-1_vid1043525.html
  7. Vidéo dette : Siebenthal F dette partie 1

    Siebenthal F dette partie 1.  Siebenthal F dette partie 1. Vidéo publiée le 17 mai 2009. Partager. Siebenthal F dette partie 1 
    www.chronofoot.com/dette/siebenthal-f-dette-partie-1_vid159901.html
  8. Vidéo dette : Siebenthal F dette partie 2

    17 mai 2009  1934, 16 octobre, Suisse , Werner Zimmermann, Paul réalise la théorie de la monnaie…
    www.maxisciences.com/dette/siebenthal-f-dette-partie-2_vid1385034.html

YouTube – Videos from this email
Google Docs – Items from this e-mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »