La  Suisse dans vingt  ans aura  été  vendue aux  chinois  ou  à  l’Islam.

Heureusement, nous avons BLOCHER et son parti qui veulent  que la Suisse existe encore demain!

Ce  Gouvernement  est  comme  les  autres,  il  ne  redonnera  pas confiance  en  la  politique.
En Suisse  le  parti  libéral-radical  qui  contraint  les  classes  moyennes  au  divorce,  pour ne  pas  payer  les  retraites, pourrait  aussi  s’opposer  sournoisement,  à  ce  que  les  classes  moyennes  accèdent  à  la propriété, nous sommes attentifs à ce que le déclassement de certaines parcelles appartiennent aussi à des politiques ou a des notables. 
                                                                             
Le président des HUG est aussi un PLR, il pourrait trouver le moyen pour endiguer les frais médicaux, raccourcir la longévité des classes moyennes, par le dépôt sur la table de nuit des personnes vulnérables, une solution létale, ni vu ni connu. Ceci est une supputation, mais comme l’on dit, chat échaudé craint l’eau froide et ce Président connaît bien notre dossier, étant donné qu’il en a été un organe central, en se laissant mandater par les juges et non par le mari, ce faisant, il a démontré qu’il n’est pas opposé à ce que des procédures illégales soient motivées dans son canton, pour des motifs illégaux.
Notre Groupement  reçoit  régulièrement  des  doléances  de  citoyens  qui  voient  leurs  plaintes  justifiées,  êtres  classées  sans suite ou    considérées  irrecevables,  tout simplement  par  décision  du  juge  qui  est  aux  ordres  de  la  politique,  qui  l’a  mis  en  place.
Moralité: ton  parti  te fais juge, en contrepartie, tu  fais  ce  qu’il  te  dit  de  faire…
L’UE ne doit pas être aux ordres des finances mondiales et s’absoudre des DROITS HUMAINS.                                                                                                     

Nous devons créer une Europe qui soit exigeante avec l’application des  DES DROITS  HUMAINS en Suisse, comme ailleurs dans le monde et pas seulement une Europe qui en parle.

 La Démocratie  ne  doit  pas  se  soumettre  aux  marchés,  ce  sont  les  marchés  qui  doivent  êtres  exemplaires  de  la  Démocratie.

Les comptes de 800 000 clients de l’opérateur Swisscom suisse, ont été piratés, cet opérateur est donc incapable de protéger ses clients, nous le savions déjà quand il a accepté de mettre sur écoutes, notre bénévole, sans se renseigner sur la validité de cette demande.                             

Mais bien sûr, la demande venait de la justice, alors…                                                                         

Ou l’on fait du libéralisme pour tous, y compris pour swisscom et l’on ouvre les marchés à d’autres opérateurs. Il est normal, que les consommateurs ne veuillent plus travailler avec un opérateur, qui écoute la plus basique de vos communications, résultat de la loi sur le renseignement. Si chaque possesseur de smartphone se rendait compte que son mouchard, même éteint, fonctionne à son insu, le laisserait-il plus souvent à la maison? je le crois.
L’islam n’est pas compatible avec les Démocraties occidentales.
C’est on ne peut plus clair, les partis politiques se jouent des citoyens.
La mondialisation favorise le grande corruption. En Suisse les pots de vin sont déductibles des impôts. Quels partis s’investira contre ce favoritisme?
Seules des commissions citoyennes hors partis politiques pourront punir sans que les lobbys les en empêchent…
Les ministères publics doivent êtres fiables et par conséquent, non politisés.
En Suisse Cahuzac n’aurait pas été inquiété, un procureur aurait dit que c’est du civil ! et il aurait peut-être touché des indemnités…
Grand ceci, grand cela, soyez grands dans votre éthique, c’est toute la grandeur que nous demandons.
C’est bien parce que nous n’avons rien à nous reprocher, que nous ne voulons pas êtres écoutés, c’est la preuve que l’Etat qui est le peuple, ne nous fait pas confiance.
Mettre un terme aux juges qui s’attaquent aux classes moyennes, c’est l’objectif de notre Groupement, nos bénévoles croulent sous des dossiers judiciaires, dont il faut bien le dire, ils n’ont pas été agréés par des objectifs légaux.
Mais qui du consommateur ou du fabricant doit être taxé sur le sucre, on a compris, c’est tellement plus simple de s’attaquer au plus faible.
On rigole ou quoi? le premier magistrat de suisse va faire à l’étranger, du prosélitysme de l’Etat de droit et de la séparation des pouvoirs, alors que son pays a fait une loi qui est résurgente de la répudiation, gérée par l’Etat, qui ne se gêne pas pour ce faire, de sacrifier la justice, à un parti politique que l’on appelle le PLR en Suisse. Le but étant bien naturellement de spolier les ayants- droit à la retraite, 2me pilier en Suisse.
L’affaiblissement financiers des communes, est voulu par le Gouvernement vertical de Macron, quand elles seront suffisamment dégradées, ils nous dira que la seule solution est de privatiser, ainsi les citoyens appartiendront à des privés et plus à l’Etat…                                         

Nous serons les larbins des droites-libérales.
Ce mensonge d’Etat a considérablement rompu le climat de confiance entre les classes moyennes qui subissent et ceux qui infligent.
Comment ferons-nous des bébés dans le futur et qui seront-ils? la science n’a pas le droit de manipuler à outrance la nature et c’est à la politique à le dire. Vous Monsieur le chercheur, aimeriez-vous connaître votre père et mère ou votre conception trafiquée de plusieurs gènes vous satisferait-elle? L’eugénisme est résurgent et la mort du service public aussi, merci au Gouvernement mondial de Macron.
Nos bureaux personnels, sont investis aussi par des certitudes citoyennes, qui attribuent aux vaccinations l’émergence de maladies importantes, autismes, scléroses en plaques, cancers leucémiques et la tuberculose. Une vaccination est l’inoculation d’une maladie, par petit jet.                     
Il est évident qu’elle peut apporter des effets secondaires graves. Cumuler des vaccinations sur un petit corps de moins de 10 kilos, peut développer un contexte dangereux pour l’évolution de l’enfant. Ne les empoisonnons pas. Il est donc indispensable, qu’une vaccination soit faite dans les meilleures conditions possibles et après un examen médical approfondi, nous n’approuvons pas la vaccination chez le pharmacien.                                             

Si les adeptes des vaccinations générales ont raison, sur l’innocuité des vaccins, qu’ils prennent le risque. Nous demandons que chaque citoyen adulte ou enfant, qui développera une maladie grave post-vaccinale de deux ans, soit dédommagé lui ou sa famille, sans procédure judiciaire, à hauteur de 1 million d’euros par l’Etat et de 1 million d’euros par le concepteur du vaccin.
Human Rigts Watch, sait-il qu’en Suisse la justice est inféodée au parti libéral-radical et que c’est ce parti politique qui décide quand les citoyens doivent divorcer, par abus de faiblesse sur celui du couple qui a perdu toute autonomie cérébrale ?
Vous pensez vraiment que le secret bancaire sera pour les classes moyennes suisses ? à voir comme elles sont traitées, j’en doute…
Les enfants qui ont eus la chance de grandir à la maison, entourés d’une mère attentive à leurs évolutions qui se modulent chaque jour, sont moins perturbés par la suite, parce qu’ils ont des racines, des exemples qu’ils veulent ensuite tranmettre à leurs descendances. Il est plus facile de laisser les crèches faire l’éducation des petits, mais c’est l’économie qui le veut. A changer.
Le premier pilier en Suisse et une assurance sociale AVS, qui devrait aider les retraités dont le travail de leur vie, n’a pas été rémunéré à la hauteur de leurs efforts et n’ont pas de 2me pilier suffisant, n’ont pas pu constituer de 3me pilier et se trouvent dans le désaroi, la retraite venue. Conséquemment, cette assurance devrait ne pas aider, ceux qui ont excercé des métiers qui leurs ont permis d’amasser un 2me pilier et un troisième suffisant pour en vivre. C’est cela la solidarité.
Ni les éléphants, ni les professionnels, ni les génies, ni les passionnés de politique, ne nous émeuvent. Nous demandons à ceux qui veulent  s’occuper du peuple: ne nous volez-pas, servez court et bien, puis dégagez.
Les organisations internationales coûtent chères aux peuples démocrates. Nous citoyens du monde, leurs demandons de chasser les dictateurs qui mettent sur la route de l’émigration leurs millions de citoyens. Les pays gérés par le peuple, pour le peuple pourront à nouveau accueillir les leurs et nous les aiderons sur place.
Même en Démocatie, le peuple ne sait pas qui le protège.
Une loi n’est jamais conceptualisée pour voler qu’un seul citoyen, il faut s’attendre à d’autres divorces diligentés par le PLR, (il a l’astuce) depuis les maisons de retraites. Si vous avez un indice parlez-en.
La guillotine était l’intelligence artificielle du XIX ème siècle.         

Méfions-nous de l’intelligence du XXI ème.
Les preuves sur papier, doivent toujours êtres considérées, comme une valeur sure, parce qu’aucun clik ne peut les effacer et connaissant la politique du jour, tout est possible.
Le divorce est bien affectant pour une famille, mais quand ce sont des tiers qui se substituent au couple, par abus de faiblesse sur celui du couple qui ne sait plus qu’il est marié, c’est affligeant et cet Etat doit être puni par des juges civils=non politisés, qui eux auront la moralité nécessaire à un Etat de droit.
12 ans, c’est le laps de temps mis par des juges, les mêmes qui ont considérés et congédiés un employé du Palais de justice de Genève (à 63 ans) pour incapacité à tenir son poste de travail, puis aller frapper à sa porte, lui extorquer sa signature, (à 75 ans) pour une demande unilatérale en divorce. Quelle faconde ces juges ! 
Je reviens sur ce que dit notre bénévole norvégien, je lui donne entièrement raison. Un couple ne s’entend plus, il décide à deux de divorcer, cela s’appelle un divorce à l’amiable et en fin  de procédure, ils font avec, s’habituant à leur nouvelle vie.                                                   

Ou bien, Il y a eu tromperie ou attitude déloyale, incompatible avec la vie de couple, de la part de l’un d’entre eux, il y a donc une faute que le trompé ne peut accepter et il demande le divorce avec dédommagements discutés avec le juge. Ignorer la faute dans un divorce, comme la pratique est coutumière, c’est ouvrir la porte aux drames post-divorces, qui défraient la chronique régulièrement. En Suisse comme dans l’UE, les Droits de l’homme, ne permettent pas la répudiation et le divorce doit faire l’objet d’un consentement mutuel. Ce n’est pas à un parti politique d’en changer la donne. Bien sûr, l’unilatéralité de la demande permet aux juges, qui connaissent une situation d’un mari qui a le discernement aboli, de tricher et de se substituer au malade, par appât du gain.                           

Un parti européen de gauche s’impose, attention aux fraudes des urnes.
 Voilà un nouveau ministre des finances sur la sellette. Maintenant, nous savons pourquoi, ils font de la politique, les classes moyennes attendent de ce magistrat libéral-radical, qu’il fasse une loi pour l’optimisation fiscale des classes moyennes.
Swisscom, c’est l’opérateur qui a mis sur écoute notre bénévole, parce qu’Elle demandait, ce qui est prévu dans la loi, Un procès équitable.       Cet opérateur n’a pas su protéger nos données et 800 000 clients ont vus les leurs piratées et il attend pour les en informer, il nous dit que ce n’est pas grave. Question Swisscom est-il dans le coup ? Nous disons à cet opérateur que nous ne lui faisons plus confiance et que nous voulons la fin de son monopole, c’est un droit fondamental pour les clients que de pouvoir choisir un opérateur fiable, qui ne contraint pas au wi-fi, pour mieux les mettre sur écoutes, ceux qui n’en n’ont pas l’utilité.
Le peuple souverain suisse doit se prononcer sur la redevance faisant vivre la SSR. Question, combien la société Billag touche-t’elle pour ses services, d’encaissements de la redevance? Si la SSR est un service public, c’est au contentieux de l’Etat à encaisser cette redevance.
La patronne de la poste a fermé les yeux sur une importante malversation dans son dicastère, qu’Elle connaîtrait depuis 2013. Ce n’est pas à Elle à se déterminer si elle veut rester en poste, mais à la classe citoyenne lésée, hors parti politique, qui doit décider si elle peut encore lui acorder sa confiance. Ce dossier conforte les anti-parités hommes-femmes en politique. Elles font les mêmes bêtises que les hommes.
La poste suisse, s’est déjà distinguée par son affirmation, qu’il est possible et normal, qu’un courrier recommandé lui étant confié, n’arrive pas dans les délais. Dédommagement prévus frs.500-  seul un nouveau parti politique défendant le peuple = le populisme y remédiera.                                                                                                 

Des ministres en exercice mentent au fisc, conséquemment au peuple. Des juges en exercice diligentent des procédures civiles, sans y avoir été invités par les intéressés et il n’y a pas de présomption d’innocence, le fait est avéré. Conséquemment ils mentent aux justiciables.
Le service public- privé doit être bénéficiaire lors d’un partenariat et non le contraire. Veillons-y. Les PV et bien d’autres revenus sectoriels, doivent êtres prélevés par l’Etat, pour le peuple et non pour les privés. Les caisses se rempliront et ainsi les suisses ne se verront plus contraints à êtres  divorcés par le PLR ( parti politique, qui est aux commandes de la justice) pour un motif égoïste puni par le code pénal suisse: article 115 CP.
Je savais que l’ingénierie suisse se portait bien, mais pas à ce point…
Nous avons trop de plaintes, qui confirment l’injustice crasse, dans les collèges de tous bords, les favoritismes envers les enfants de…sont pléthorre et ce n’est pas acceptable. Toutes les corrections seront diligentées annonymement, par des personnes externes aux collèges. Un nouveau parti politique s’impose dans ce domaine aussi.
Le parti socialiste français est en perdition, le parti suisse lui emboîte le pas. N’est-ce pas le ministre fédéral socialiste, qui veut réformer les retraites, sans faire référence à l’égalité des salaires? N’est-ce pas encore lui qui dit qu’un diagnostic médical doit être fait en vingt minutes? pour les classes moyennes, cela s’entend.                                                                 

Et puis le parti socialiste suisse, connaît très bien la sédition, d’avec l’Etat de droit, qu’opère la droite libérale-radicale, sur les classes moyennes, mais il se tait…                       
C’est un fait que nous voulons. La justice suisse doit être REFORMEE.  Elle doit agir pour tous les citoyens en se conformant aux lois en vigueur, elle ne doit pas faire plaisir à ses partis politiques, plus de prescription qui lui permet de faire traîner des dossiers qui concernent M. Mme untels proches du parti du juge etc., qui enfin de compte seront exonérés de toute peine. Nous voulons des class action. Le dossier que nous avons mis en ligne faute d’avoir été traité, selon un Etat de droit le prouve, tout acte judiciaire, doit être supervisé par un commission citoyenne neutre, notre dossier n’aurait pas existé et nous n’aurions pas été contraints à le diffuser sur la toile, si la dite commission avait été mise en place, elle aurait immédiatement intercepté, comme anticonstitionnelle, la nouvelle loi sur le divorce, qui est résurgente de la répudiation, donc inacceptable en Démocratie, comme la procédure civile diligentée par la Cour de justice civile, qui a fait de l’abus de droit et la liste est longue de ses infractions, qui dans un Etat de droit normal serait jugée et condamnée.
La vie privée des élus doit exister, mais il est normal que l’employeur, le peuple, sache qui il élit et paye. J’ai détesté Mitterand le jour où j’ai appris que ce président cachait une enfant naturelle, pas tellement pour la fornication en dehors du mariage, si son épouse accepte, c’est sa vie privée, mais pour le mensonge envers tous les français.                           

Et puis l’autre président, dont sa femme se plaint publiquement du découchage de son mari, me répugne, c’est aussi son affaire, mais les bonnes moeurs en politique doivent êtres la règle. Il est faux de croire que tout n’est pas lié.                                                                                               

Vive un nouveau parti politique qui remettra les choses en place.
Une commission citoyenne neutre, doit se mettre en place pour surveiller les présences des députés dans les hémicycles, nous les payons, ils doivent être présents. Cette commission doit se donner les moyens d’intervenir auprès des abstentionnistes et de supprimer au nom du peuple, leur mandat politique au besoin, absences récurrentes propos salaces, mauvaises tenues etc. De suite le taux d’élus absents, baissera.                                                                               

Puisque nous parlons d’absentéisme, parlons des citoyens qui s’abstiennent de voter, dégoûtés qu’ils sont par les fraudes des urnes.   

En Suisse, il n’y a pas un seul scrutin qui ne révèle pas cette fraude. Tout cela pour que les partis consensualisés, restent en place. Une commission des élections hors partis, doit contrôler et apporter les moyens à ce que ces bourrages d’urnes cessent.                                                                            Premièrement, les votes par correspondances et e-voting doivent êtres aboli. Nous savons que c’est très confortable de cliquer ou de jeter dans une boîte à lettres, nos décisions, mais ce n’est pas secret. En 2, toutes les urnes doivent êtres transparentes, et êtres déposées sous une caméra, par exemple dans une vitrine. La commission des votations aura la tâche de superviser toute la procédure, jusqu’au dépouillement. Nous rions quand nous entendons, que le procureur a décidé qu’il n’y a pas fraude, alors que nous savons maintenant que les procureurs, comme les juges jugent selon leur sensibilité politique, ce n’est pas nous qui le disons, voir dossier.
La gifle à l’enfant survient quand les parents épuisés par leur journée de travail rentrent à des 20 heures et plus, et qu’il faut encore tout assumer, devoirs repas etc. la gifle vient aussi selon notre sondage, de la part des mères qui restées au foyer, sont épuisées par la responsabilité de l’éducation des enfants et la direction du ménage. Un soutien de l’Etat pour ces mères admirables qui éduquent des futurs indépendants, un sondage, qui ne vient pas de nous, dit qu’elles accomplissent du travail qui devrait être rémunéré à hauteur de Frs. 7500./mois. avec 2 enfants. Dans le cas qui nous occupe, la mère n’a pas pu reprendre son travail, comme elle l’avait prévu, la maladie du père addictive à l’alcool, puis en permanence incapable de discernement ne le lui ont pas permis et ce sont les juges qui ont décidés que le mari diagnostiqué atteint du syndrome de KORSAKOFF à 61 ans, déchu de son poste de travail pour incapacité à le tenir à 63, peut à 75 ans, décider seul, que sa femme doit divorcer, lui ne sachant plus qu’il en une. Le pot aux roses a été découvert, la procédure civile a été organisée par les juges, par abus de faiblesse et pour motif égoïste sur personne au discernement aboli, quand bien même que la loi l’interdise.               

BRAVO LES JUGES. Combien d’autres divorces en Suisse ou en Europe, vont-ils se faire pour ne pas payer les retraites? nous rappelons que les Cours de l’UE, n’ont pas voulus intervenir…Voir dossier.                       

Nous comprenons très bien que des Démocraties de cet acabit, souhaitent faire passer certaines vérités pour des fake news, ce serait tout à leur honneur si Elles faisaient une introspection de leurs mentalités et changent le fusil d’épaule.
L’être humain est ainsi fait, il défend son terrain de chasse, c’est pourquoi des normes dictées par le législateur, existent pour que chacun respecte la façon dont il défend ses biens dans un Etat de droit. Les juges respectent lois et droit pour tous. Mais voilà quand ils sont affiliés à un parti politique qui les met en place, cela dérape, ils jugent selon la volonté du parti qui les met en poste, il faut bien le conserver, et tant pis pour le droit et les lois. C’est ainsi que sa vie durant, le justiciable de la classe moyenne n’aura jamais un procès équitable. Ce n’est plus une recommandation, mais un mot d’ordre, de la part de l’ensemble du Groupement – classes moyennes ne saisissez pas la justice, tant qu’elle n’a pas été réformée, elle ne vous sera pas favorable…
Je suis ulcérée, du comportement de mon parti dans ce dossier. Il en est l’instigateur et cela me fait mal, je comprends que, à l’unanimité des bénévoles présents, le mot d’ordre est, pas de voix au libéraux-radicaux plus jamais, tant que le dossier n’a pas été réglé à satisfaction de l’épouse, du droit et des lois en vigueur en Suisse. L’investissement de mon parti dans ce dossier, me laisse subodorer, qu’il a d’autres actions délétères dans son optique, à l’encontre des classes moyennes, je prie pour qu’il ne les soumettent pas à un suicide assisté ou à une euthanasie d’Etat. Où sont les valeurs morales du parti que j’ai aimé pendant cinquante ans, mais que j’abandonne aujourd’hui.
Martin Schulz a compris que le peuple allemand ne lui pardonnerai pas sa coalition. Il est exactement ce que nous demandons à un parti, ne pas noyauter ses électeurs.
Taxer les robots, nous classes moyennes l’aurions fait dès le premier remplaçant d’un travailleur : chaque place de travail occupée par un robot doit être compensée par les taxes nécessaires à un travailleurs, assurance chômage, 1er et 2me pilier etc. Nous nous demandons pourquoi les gauches n’y ont pas pensés. Unissons -nous et pensons-y.
Les ouvrages du génie civile, ponts, routes sont en souffrance de réféction dans les States. Le Gouvernement mondial, attend pour dire au monde que seule la privatisation va sauver ces infrastructures et comme les privés n’investissent pas dans le vide, ils achètent; les classes moyennes seront leurs esclaves.
Notre site a été ouvert pour ce cas précis, il sera fermé dès la réhabilitation dans son état civil et les modulations qui vont avec, de notre bénévole no 137. Nous réitèrons que nous sommes des bénévoles actifs, accablés d’êtres confrontés à une justice, qui entretient la duplicité avec certains avocats, pour ne pas que l’équité de la procédure soit à l’ordre du jour.
Il est irrecevable que les Suisses perdent leur souverainité, au profit d’une UE qui est au service du Gouvernement mondial.
Un expert auprès des tribunaux peut toujours être manipulé par des juges au service du parti.
J’aime bien Depardieu, il est un homme qui sut se modérer dans ses excès.                                                                                                           

L’Europe n’est pas vieille, elle est inconsciente. 
Les votations sont la quintessence de la Démocratie, encore faut-il que les urnes disent la vérité. VOIR DOSSIIER. Mot d’ordre rendez-vous aux urnes, c’est la seule façon pour votre voix de ne pas être manipulée.
Lors de manifestations de rues, le pouvoir compte toujours moins de participants que les organisateurs. Serait-il possible de part et d’autre de cesser la désinformation?
Nous attendons tous nos bénévoles à l’assemblée plénière de printemps.

Traduction »
Aller à la barre d’outils