Le seigneuriage, le pouvoir de battre monnaie, doit appartenir à la collectivité et être lié au monopole d’émission à 100 %. 


Or, il est actuellement au contraire quasiment à 100 % en main des banques commerciales dans tous les pays du monde. 


Il existe parfois des règles de partage du seigneuriage entre l’État, à qui appartient le droit de battre monnaie, et la banque “centrale” qui assure l’émission de la monnaie: une partie du seigneuriage est laissée à la banque centrale pour couvrir ses frais de fonctionnement et le reste DEVRAIT attribué à l’État, que l’État Fédéral soit ou non actionnaire de la banque centrale ( En SUISSE, ce sont plutôt les Cantons qui sont les actionnaires…). Il ne reste que des miettes pour les citoyens, et les banques “centrales” sont trop souvent “privées”, comme la FED. 

En Suisse, nous avons notamment la BNS en mains cantonales, la banque Wir, www.wir.ch  et de nombreuses monnaies alternatives qui mitigent un peu ces abus de vols “légalisés par des habitudes vicieuses” des créations monétaires du néant sans réels contrôles ni impôts en faveur des citoyens. 


Actuellement, on est assis sur un volcan qui va se réveiller vu ces abus honteux et grotesques ! Chaque politique de rigueur, chaque remboursement aggrave la crise car on détruit chaque fois l’argent qui est le sang de l’économie… sic…
http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/03/remises-des-dettes.html

Il y a un problème systémique sur les monnaies et ça peut exploser à tout moment !

On a créé du néant beaucoup trop de masse monétaire pour quelques nantis et pas assez pour les citoyens sans intérêts ni dettes.

Les banquiers centraux créent du néant des masses monétaires colossales pour eux et leurs copains et les gens ne l’ont pas compris encore…

Le système bancaire actuel crée une masse monétaire de manière illimitée sous le contrôle et pour le profit d’une petite minorité qui abuse de leurs pouvoirs, ce qui est contre nature !

Les revenus du seigneuriage permettraient donc au gouvernement fédéral, cantonal, communal et aux citoyens de financer leurs dépenses sans avoir à percevoir de taxes ni d’impôts, mais on nous le vole en le laissant aux banques commerciales, plusieurs centaines de milliards chaque année rien qu’en Suisse… sic…


Les banques ne paient pas de taxes sur la création monétaire ex-nihilo de substitut bancaire et personne ne s’en est plaint jusqu’à maintenant! sic… 


CQFD…, comme le dit mon ami Blaise…

Ce sont les crédits qui font les dépôts ! SIC…

15.3391 – Interpellation fédérale.

Bénéfices obtenus par la création de monnaie à la BNS ou dans les banques

Déposé par

Date de dépôt
04.05.2015
Déposé au
Conseil national
Etat des délibérations
Non encore traité au conseil

Texte déposé

Depuis le milieu du 19e siècle, la Confédération détient le monopole de mise en circulation des pièces de monnaie. Les bénéfices ainsi obtenus par la création de monnaie alimentent la caisse fédérale à raison de plusieurs millions par année. La valeur des pièces de monnaie était d’environ 3 milliards de francs en 2013 et en 2014.
Depuis 1891, l’émission des billets de banque fait également l’objet d’un monopole étatique. Contrairement aux pièces, les billets ne sont pas vendus à leur valeur nominale lors de leur première mise en circulation, mais remis par la Banque nationale suisse (BNS) uniquement aux banques commerciales, qui les placent sur des comptes de virement utilisés pour le trafic des paiements. La valeur des billets de banque était d’environ 60 milliards de francs en 2013 et en 2014.
La majeure partie de l’argent en circulation (masse monétaire M1) – monnaie de compte ou monnaie scripturale – est toutefois créée par les banques privées qui octroient des crédits. La valeur de ces avoirs de clients (dépôts à vue) était de plus de 300 milliards en 2013 et en 2014.
Dans ces circonstances se posent les questions suivantes:
1. Comme le montre le mécanisme de création de monnaie réglé par la loi, il serait possible que la Confédération et la collectivité disposent d’importants moyens supplémentaires si les billets étaient soumis au même processus que les pièces en termes de création de monnaie et de première mise en circulation. Pourquoi la Confédération renonce-t-elle à cette source de recettes qui, sur des décennies, s’élèverait à plusieurs milliards de francs?
2. Le mécanisme de création de monnaie pourrait-il être transposé aux billets de banque sans que l’on doive modifier la Constitution?
3. Comment ces pratiques différentes en matière de création de monnaie et de première mise en circulation se justifient-elles à l’heure actuelle, indépendamment des raisons “historiques”?
4. Comment justifier le fait que la création de monnaie de compte (dans la masse monétaire M1) soit laissée aux banques, alors qu’il va de soi aujourd’hui que les pièces et les billets sont émis par l’Etat et la BNS?
5. La création de monnaie de compte comme moyen de paiement légal (dans la masse monétaire M1) par la BNS – sur des décennies et pour une mise en circulation semblable à celle des pièces – produirait des gains de plus de 300 milliards de francs. Pourquoi renoncer à ces recettes supplémentaires sans en exiger au moins une partie?

Descripteurs (en allemand):

Aide

Indexation complémentaire:

24

On peut se poser une autre question, à qui sont les sommes créées du néant ( ex nihilo)  et qui y retournent à chaque remboursement, aggravant les crises ?

Un banquier suisse, votre serviteur, explique en 3 minutes l’arnaque de la création monétaire, avec le Canada comme exemple.
Vidéo Facebook :
https://www.facebook.com/LePeupleEstRoi/videos/vb.152656254942354/398971633644147/?type=3&theater
Tiré de l’émission “Qu’est-ce qu’elle a ma girl” de becurioustv.com.

curioustv.com/fr/show/qu-est-ce-qu-elle-a-ma-girl/episode/19-mai-les-suisses-aiment-ils-vraiment-leurs-banques

La suite de la démonstration est encore plus précise, particulièrement entre 10:00 et 13:00 ! La pression monte !
https://www.youtube.com/watch?v=dmwtBcU0qtA

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/05/la-monnaie-7-fonctions-principales.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/06/loue-sois-tu-encyclique-laudato-si-sur.html

François de Siebenthal: Remises des dettes.

desiebenthal.blogspot.com/2015/03/remises-des-dettes.html

30 mars 2015 – En effet, chaque remboursement détruit le montant d’argentremboursé. …. Deux fois par année à Rougemont, basées sur le livre La …

François de Siebenthal: 01/03/15

desiebenthal.blogspot.com/2015_03_01_archive.html

26 mars 2015 – En effet, chaque remboursement détruit le montant d’argentremboursé. …. Deux fois par année à Rougemont, basées sur le livre La …

François de Siebenthal: UNION DE FRIBOURG …

desiebenthal.blogspot.com/…/union-de-fribourg-invitation-du-3-au-5.ht…

14 juin 2015 – L’ écart entre les prix et le pouvoir d’argent est comblé maintenant principalement ….. 7° Du reste, le capitalisme se détruit lui-même, en frappant les …..chaque fois qu’on prêtera à quelqu’un de l’argent, du blé ou toute autre …

Initiative: Une rente à vie pour tous ? – – lematin.ch

www.lematin.ch/suisse/rente-vie-/story/10784024?comments=1

Veuillez saisir deux fois le même mot de passe ….. Blague mise à part, si l’on veutdétruire un pays, il faut agir de la sortes. … Et ou vas t’on trouver cet argent ? …. François de Siebenthal … 180 milliards par an, c’est ce que les communes, les cantons et la Confédération réunis dépensent chaque année à l’heure actuelle.

Un banquier suisse balance tout sur la simplicité de l …

https://susauxbanques.wordpress.com/…/un-banquier-suisse-balance-tout…

2 juin 2015 – François de Siebenthal : Le vrai secret bancaire, en fait, ce que Madame … Lorsqu’un entrepreneur va chez le banquier demander de l’argentl’argent ….. c’est lui qui a la charge de détruire la monnaie à chaque fois qu’une …

revenudebase – Martouf

www.martouf.ch/document/themeTransition/revenudebase.ch

Ce sont les banques qui crée l’argent à partir de rien pour vous le prêter ! ….. plus de matière première… on en arrive à détruire les gens et l’environnement ! …. Chaque foisavant de m’endormir je calcul le temps qu’il me reste avant de me …

Famille de Siebenthal

www.de-siebenthal.com/site03.htm

Traduction »
Aller à la barre d’outils