Photo de Marcchvd sur NetlogMarc-Etienne Burdet

Détenu à la Prison de la Croisée à Orbe depuis le 2 octobre 2008, jour de l'AG de l'UBS, Marc-Etienne BURDET est en grève de la faim depuis de même jour 2 octobre 2008.
Comme le disait très bien M. Le député Claude Marcet, UDC, Genève: Les informations et documents que j'ai reçus me laissent réellement penser que cette affaire Ferrayé est hautement malsaine et qu'elle risque un jour de nous retomber sur le coin de la figure. Lorsqu'on lit, dans le cadre de cette seule affaire Ferrayé, que des classeurs disparaissent – ils sont une trentaine chez un juge, ils ne sont plus qu'une dizaine chez un autre juge quand celui-ci reprend le dossier – c'est curieux, non ? Que l'audition d'un avocat disparaît de la procédure – je dis bien «disparaît»; qu'une personne ( NdE. M. le notaire Mottu)  chez qui une perquisition a été effectuée peut venir ensuite au Palais et retirer tous les documents saisis qu'elle juge utile de reprendre; qu'une vingtaine de millions de droits d'enregistrement sont bien dans le circuit, mais qu'ensuite on nie l'existence des bases qui ont permis de les envisager . Un avocat fribourgeois écrit qu'un juge confirme implicitement l'existence de certaines opérations de transferts de fonds, mais le même juge dit ensuite: «Je ne vous ai rien dit». Un proche ( NdE M. Burdet ) de M. Ferrayé se voit ensuite attaqué en justice, probablement par mesure de rétorsion, et la juge lui dit qu'elle va l'inculper pour faits graves, écrits sur un courriel. Ce proche demande à voir ce courriel; il n'existe pas, mais la juge l'a bien vu… Le prévenu dit simplement: «Madame le juge, lorsque ce courriel a été envoyé, je n'avais pas cette adresse internet.» Toujours très curieux, non ?
Il y a donc un sérieux problème à résoudre, quand bien même cela pourrait ne pas être considéré comme étant grave par certains au sein de ce parlement. Il faut préciser que j'en passe et des meilleures. Il faut lire l'entier du dossier Ferrayé sur internet et visionner la vidéo que l'on y trouve pour s'en convaincre. Je rappelle qu'une émission de télévision a été interdite en France ( NdE par DSK ) parce qu'elle dérangeait. Je rappelle également, au passage, que celle que l'on a appelée gentiment ou très vulgairement «la putain de la République», a dit à l'un des avocats genevois: «Ne touchez pas à cette affaire, cela remonte au plus haut de la République française».Source. le Grand Conseil genevois: http://www.geneve.ch/grandconseil/memorial/data/560104/19/560104_19_partie3.asp
Libérons immédiatement M. Burdet condamné suite à des mensonges, à des faux témoignages et à des disparitions de pièces essentielles du fait de la "justice" comme signalés ci-dessus. Sa condamnation et son incarcération sont arbitraires et indignes d'un État de Droit. Il n'a fait que dire la vérité et critiquer les abus financiers, notamment ceux de l'UBS et du notaire Mottu à Genève qui joue des jeux très troubles dans les affaires des fonds Ferraye liés aux affaires Elf, Marcos, Clearsteam, Sirven, frégates de Taïwan, FMI, Menatep, Abacha, pétrole contre nourriture, car ce sont les même réseaux corrompus. 20 mois de prison ferme pour de simples critiques justifiées contre les abus financiers est inique, alors que de vrais criminels ont des sursis. M. Marc-Etienne Burdet peut mourir dans quelques jours, vu sa grève de la faim en union. Humanisons les "droits" de l'homme devenus le jouet de cyniques tristes, calculateurs et froids, alors que nous avons tout pour répandre l'abondance…surtout avec les fonds de l'affaire Ferraye ou du Koweït.

"Quand les bornes sont dépassées, il n'y a plus de limites"

Georges Pompidou.

La crise financière est-elle sans limites ? Vous pouvez poser des limites. Comment ?

Plus de gens devraient lire cet article, tout simplement

Sur l'Internet les lecteurs ont le pouvoir! Ils décident quelle information fera le tour du globe! Peut-être vous n'en êtes pas conscient, mais si chaque lecteur envoie un lien à trois autres personnes intéressées, il suffit de vingt pas pour atteindre 3,486,784,401 personnes! Vous voulez le voir se produire? Utilisez votre pouvoir !

3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x 3 = 3,486,784,401

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité. Merci de faire tout votre possible pour sauver un innocent.François de Siebenthal

Traduction »
Aller à la barre d’outils