Noun + Aidons les chrétiens d’Orient

Le don du prince Charles à l’Église chaldéenne

« Le diable porte pierre ». L’horrible persécution des chrétiens nous fournit de magnifiques exemples d’un sain œcuménisme. On les constate sur place au Moyen-Orient, mais on peut aussi les admirer chez nous, dans les vieux pays de tradition chrétienne. L’agence internationale d’informations Rome Reports signalait hier cette touchante démarche duprince de Galles, héritier présomptif de la Couronne et anglican envers l’Église catholique en Irak.
« Sachant la persécution des chrétiens en Irak, le prince Charles vient de faire un don à l’Église chaldéenne. Dans sa lettre, il déclare son immense chagrin face à la persécution “insupportable et barbare” des minorités aux mains de l’État Islamique. Il écrit également que son cœur va vers tous ceux dont les existences ont été anéanties par le conflit. Le don a été transmis par le truchement d’Aide à l’Église en Détresse [Angleterre]. Le prince déclare qu’il espère que son don aidera à surmonter ce qu’il décrit comme un “mal diabolique”. Dans sa réponse à sa lettre et à son don, le chef de l’Église catholique chaldéenne, le patriarche Louis Raphaël Sako, le remercie et le prie d’encourager la communauté internationale à agir au milieu d’un tel désastre et de toutes ces souffrances ».
Ci-dessous la lettre du prince Charles du 22 août, et la réponse du patriarche Sako du 2 septembre.

Merci Altesse de ce geste, bon exemple que chacun de nous peut reproduire à hauteur de ses capacités financières.
Puis-je rappeler ici les associations qui travaillent sur le terrain?
Mais j’aimerais que ceux d’entre vous qui en connaissent d’autres les rajoutent à ma liste.
CATHOLIQUES
SOS Chrétiens d’Orient – Catholique
http://www.soschretiensdorient.fr/donner/
PROTESTANTES
AEM-HMK (suisse, vaudoise et alémanique)
http://www.hmk-aem.ch/nc/fr/accueil.html
LAIQUES et HUMANITAIRES
Fraternité en Irak – Laïque et multiconfessionnelle, ONG humanitaire
http://fraternite-en-irak.org/notre-projet/
Médecins sans frontière – Laïque humanitaire
https://soutenir.msf.fr/b/mon-don
CHREDO – Multiconfessionnelle et laïque
La Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO) a été créée en septembre 2013 avec des représentants religieux des Eglises d’Orient en France, des Organisations laïques originaires d’Orient, des ONG comme Aide à l’Elise en Détresse et Portes Ouvertes. Elle est soutenue par plus de 120 parlementaires français et européens.
Fait surtout du lobbying politique
http://chretiens-dorient-en-danger.org/soutiens/

À Genève, les Églises orientales interpellent, une fois de plus, les Nations Unies

À l’occasion d’une réunion qui s’est tenue mardi dernier à Genève à la représentation du Saint-Siège près les Nations Unies, et qui était organisée par Aide à l’Église en Détresse sur le thème « Chrétiens du Moyen-Orient : citoyenneté, droits de l’homme et avenir », plusieurs hauts dignitaires des Églises du Moyen-Orient ont pu exprimer, une nouvelle fois, leurs graves préoccupations sur le sort actuel des chrétiens d’Orient, qui augure mal de leur avenir chez eux en raison du peu d’échos qu’ils trouvent auprès de la communauté internationale.
Louis Raphaël Ier Sako, patriarche chaldéen de Babylone, a interpellé les pays membres des Nations Unies : « Nous, les chrétiens d’Irak, n’auront d’avenir que si la communauté internationale nous apporte immédiatement de l’aide. Ne nous abandonnez pas ! Les gens sont déçus le peu d’aide qui a été reçue jusqu’à présent. En ce moment, autour de 120 000 chrétiens vivent en Irak comme des réfugiés. Ils ont besoin de tout, parce que les terroristes de l’EIIL [État Islamique en Irak et au Levant] leur ont pris tout ce qu’ils avaient. Le plus grand défi maintenant c’est la fourniture d’un abri. L’hiver, qui peut être très rigoureux dans le Kurdistan irakien, arrive et les gens ne peuvent pas envisager de rester sous des tentes. Nous avons besoin d’un grand soutien sur cette question. Nous avons besoin d’une résolution des Nations Unies qui nous permette de rentrer chez nous ». Le patriarche a redit sa demande d’établissement d’une zone de protection pour les chrétiens sous mandat des Nations Unies, et son intervention pour que les chrétiens déplacés du fait de l’avance de l’EIIL, puissent rentrer chez eux.
L’archevêque syriaque orthodoxe de Mossoul, Nicodemus Daoud Sharaf, a, quant a lui, appelé les Nations Unies à reconnaître et à condamner l’expulsion des chrétiens comme un« génocide contre les chrétiens ». Il a ajouté : « Les Nations Unies sont promptes à condamner l’antisémitisme. Nous voulons voir la même chose pour les chrétiens. Nous avons besoin d’une vraie aide humanitaire. C’est fondamentale pour nous car de plus en plus de gens quittent le pays ».
Le patriarche syriaque catholique, Ignace III Yousif Yunan, a appelé lui aussi à une plus grande implication de la communauté internationale : « Avec la prise par l’EIIL de villes syriaques comme Qaraqosh, des dizaines de milliers de mes fidèles ont fui. Une aide de la communauté internationale ne les aiderait pas seulement au plan matériel, mais elle leur montrerait qu’ils ne sont ni seuls ni oubliés ». Le patriarche a également invité les musulmans à réinterpréter leurs écritures : « Au XXIe siècle, on ne peut pas faire une exégèse comme si on se trouvait toujours au VIIe siècle ». C’est évident ! Mais ce sera bien difficile à faire admettre par les musulmans…
Source : Assyrian International News Agency (20 septembre)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »