REVENU DE BASE, ALERTE

REVENU DE BASE, ALERTE

«Par 19 voix contre 1 et 5 abstentions, la commission propose à son conseil de recommander au peuple et aux cantons le rejet de l’initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel » (14.058 n) . La majorité de ses membres estiment en effet que l’acceptation de cette initiative remettrait fondamentalement en question le système des assurances sociales et des finances fédérales, et ferait peser de lourdes charges sur la place économique suisse.» (Communiqué de presse CSSS, 29.5.15)

Quelle est la suite des événements?
Suite à cette décision de la commission, l’ensemble du Conseil national se prononcera sur le revenu de base inconditionnel cet automne. Puis l’objet passera ensuite devant le Conseil des Etats. Les deux Chambres émettront une recommandation. La votation populaire aura lieu en automne 2016.

Les arguments de la commission montrent que nous ne sommes pas encore parvenus à communiquer toute la portée de l’idée du revenu de base. Les profits du découplage du travail et du revenu – une économie forte et la prospérité du pays – sont sous-estimés.

Cordialement,
Christian Müller & Daniel Straub

Volksinitiative für ein bedingungsloses Grundeinkommen
www.bedingungslos.ch   –   info@bedingungslos.ch

PS:


Ce revenu vient des robots, des machines.

Ce revenu ou dividende ne vient pas des impôts ou des salaires mais de la création monétaire actuellement monopolisée par les banques à plus de 99 %. C’est une juste redistribution de ce qui nous est volé (sic) par un système sournois et rusé en bout de course et en faillite partout. « Un revenu, c’est comme l’air sous les ailes de l’oiseau ! ».

POUR FINANCER LE RBI, LA MONNAIE PLEINE

Recadrer les banques ? Monnaie pleine !



Récoltes de signatures pour l’ initiative fédérale monnaie pleine, actions dans toute la Suisse.

Cessons ce jeu de menteurs et de tricheurs à trop grande échelle…

«On ne peut pas affirmer qu’il n’y aura plus jamais de crise bancaire».

Danièle Nouy, présidente du Conseil du Mécanisme de supervision unique (MSU) alias MES.

Leur solution ? Toujours plus de centralisation ! L’horreur coûteuse et inefficace.
L’apoplexie au centre et la paralysie aux extrémités.

Nos solutions ? le système suisse, de petites communautés à taille humaine qui collaborent avec un vrai principe de subsidiarité.

http://desiebenthal.blogspot.ch/2010/07/le-modele-suisse-non-aux-guerres.html

Le secret des banques est à la fois le plus simple, et le plus incroyable ! Elles créent la monnaie, sans limite. Et c’est un banquier qui l’explique ! 



Voir aussi : Un banquier suisse explique en 3 minutes l’arnaque de la création monétaire, avec le Canada comme exemple.


Un banquier suisse explique en 3 minutes l’arnaque de la création monétaire, avec le Canada comme exemple.

Vidéo Facebook :
https://www.facebook.com/LePeupleEstRoi/videos/vb.152656254942354/398971633644147/?type=3&theater
Vidéo YouTube :
https://www.youtube.com/watch?v=efIiQtfR7BI&feature=autoshare

Avec François de Siebenthal
Tiré de l’émission “Qu’est-ce qu’elle a ma girl” de becurioustv.com.

Montage de Adam Richard pour AIDEF-Télé

— Vidéo repris par Quenel+ via News360x.fr :
http://quenelplus.com/videos/un-banquier-suisse-explique-en-3-minutes-larnaque-de-la-creation-monetaire.html
émoticône smile émoticône like

________________________________

À voir :

– AUSTÉRITÉ – Le Grand Mensonge Néolibéral
Vidéo Facebook :
https://www.facebook.com/video.php?v=244872795720699&set=vb.152656254942354&type=2&theater
Vidéo YouTube :
https://www.youtube.com/watch?v=Ukd–cPR3BY&list=PL9v0iSmjDaiG9sNxQO1U66cyWY8Tz5sru&index=22

Survol rapide de la plus grande fraude fiscale à survenir au Canada au détriment du Peuple, et qui est utilisée régulièrement dans les médias traditionnels pour justifier les mesures d’austérité, les hausses de tarifs et les coupures dans les services sociaux. Explications simples basées sur des réalités historiques démontrant hors de tout doute raisonnable l’origine réelle de la dette publique et des coupures budgétaires que celle-ci génère.

____________

– Le Pouvoir Souverain du Peuple : Les fondements légaux de l’État Démocratique et de Droit

Vidéo Facebook :
https://www.facebook.com/LePeupleEstRoi/videos/vb.152656254942354/392817164259594/?type=3&theater
Vidéo Youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=SNk7eSq83eE

Présentement, les habitants de pratiquement chaque pays sur terre, mais surtout ceux des pays occidentaux et autres “démocraties” et “États de Droit”, font face à une montée croissante de la répression étatique parallèle à la prise de conscience globale par ces mêmes populations de la monumentale arnaque et crime contre l’Humanité de la création monétaire privée au profit des Banksters.

Cette arnaque est à la source de tous les autres symptômes de corruption généralisée observables au sein de nos sociétés dites “modernes”.

Partout, la situation est la même : l’État use et abuse de son prétendu “pouvoir souverain” face auquel le citoyen lambda est habituellement dépourvu d’arguments, confronté à un appareil légal et électoral qui à prétention de légitimer ce même “pouvoir souverain” par l’autorité de la Démocratie et de l’État du Droit, valeurs nobles et incontestables, et ce peu importe si ce citoyen lambda a voté ou non.

C’est la mise en place d’une véritable “Dictature du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple”, en quelque sorte.

Pourtant, ce que l’État ne vous dit pas, c’est que l’appareil légal indique que c’est vous, chaque individu citoyen qui formez le Peuple, qui le détenez, ce “pouvoir souverain”, cette “légitimité” sur laquelle se fonde toute démocratie qui se respecte, qu’elle soit “représentative” ou “directe”, et qu’en tant que tel, vous n’avez pas à être soumis à votre gouvernement pour avoir le droit d’exister et de vivre en paix.

En voici la preuve, conformément aux principes du Droit International et démontré à l’aide des lois et législations en vigueur au Québec.

Ceci est également observé à travers l’ensemble des pays anglo-saxons, peu importe le régime politique propre à chaque pays.

Il est donc fortement conseillé à l’auditeur francophone hors-Québec, particulièrement en Europe et en Afrique, de porter soin aux principes généraux énoncés au sein de ce vidéo et ensuite d’effectuer des recherches au sein des textes de loi du pays concerné afin d’y retrouver les mêmes principes généraux, mais codifiés de manière différente.

L’oeil averti y reconnaîtra sûrement une référence avec les fameux secrets maçonniques et leur symbologie pyramidale particulière quant à ce système dont les origines sont très sûrements liées de près avec les Lumières, d’où sont issues les Droits de l’Homme et la République Française.

Ce n’est sûrement pas le fruit du hasard.

Sources, références et compléments :

AIDEF-Télé Épisodes ”Le Peuple est Roi!”
https://www.youtube.com/playlist?list=PL9v0iSmjDaiG9sNxQO1U66cyWY8Tz5sru

Le Peuple Est Roi – Épisode 3 – Le Pouvoir Souverain du Peuple
https://www.youtube.com/watch?v=s6r_uSIGJFw

Comment faire sauter un ticket sans se fatiguer
http://particitoyenduquebec.blogspot.ca/2013/04/comment-faire-sauter-un-ticket-sans-se.html

La Loi, le Gouvernement et Vous
https://www.youtube.com/watch?v=nnScEVFjxBw

Mise en demeure d’où est tirée la démonstration en 21 points contenue dans le vidéo, avec liens vers les sources de références
http://particitoyenduquebec.blogspot.ca/2013/09/mise-en-demeure-concernant-mon.html

Kin mon P-6, din fesses!
http://particitoyenduquebec.blogspot.ca/2013/05/tin-mon-p-6-din-fesses.html

Austérité – Le Grand Mensonge Néolibéral
https://www.youtube.com/watch?v=Ukd–cPR3BY

L’Empire contre-attaque : Quelle mouche a piqué Jacques-Antoine Normandin?
https://www.youtube.com/watch?v=BA0EUY1iIiU

https://www.wetransfer.com/downloads/d77dd3812c43958881b8f679855f438b20150525114036/24df23

Regardez l’émission en entier en suivant ce lien : “Les Suisses aiment-ils vraiment leurs banques ?”
Je suis banquier, j’étais derrière les rideaux, j’ai vu comme ça se créait.
Il balance au bilan actif/passif une création pure qui ne vient de nulle part.

Extraits :

Le vrai secret bancaire, en fait, ce que Madame vient d’expliquer n’est pas tout à fait exact. Mais je comprends comme elle explique, parce que ça figure même aussi sur le site de la Banque Nationale Suisse.
La banque en fait, c’est pas du tout un intermédiaire. C’est ce qu’il faut bien comprendre : le secret bancaire actuel, c’est que les banques créent du néant. C’est les crédits qui créent les dépôts, ce n’est pas le contraire.
On veut nous faire croire que les banques gagnent leur vie par les différentiels d’intérêt entre ce que les gens vont épargner et que la banque va prêter. Pas du tout ! Les banques créent du néant des masses colossales de milliers de milliards de dollars, d’euros, de yens, etc. et elles les créent du néant. Il y a effectivement des règles prudentielles qui ne sont pas des lois, ce sont les règles de Bâle qui sont faites par la Banque des Règlements Internationaux, mais comme je vous l’ai dit plus de dix pays n’ont aucune limite légale à la création monétaire. Les règles prudentielles c’est eux-mêmes qui se les donnent. C’est les banquiers eux-mêmes à Bâle, à la Banque des Règlements Internationaux, ils se créent des règlements, des ratios bancaires, mais c’est le banquier qui crée ses propres limites quand il le veut bien.
– Non, le banquier ne crée pas seul ses propres limites.
– En fait, dans la réalité économique excusez-moi, mais l’histoire de Fillon, de Sarkozy, de Merkozy…
– Ça on est d’accord, ça on a compris, mais ce n’est pas la raison pour laquelle les gens aiment ou n’aimeraient pas leur banque.
– Est-ce que finalement ce n’est pas justement parce qu’on est déjà en train de ne pas être d’accord que les suisses moyens qui n’y connaissent rien ont peur ?
– Exactement, ils commencent à comprendre ce que je vous dis. C’est gros ! Madame ne le croit pas, elle est sincère, mais moi je vous assure, je suis banquier, j’étais derrière les rideaux, j’ai vu comme ça se créait. On crée des masses monétaires très facilement. J’étais étonné de la facilité à laquelle on donnait des crédits à l’époque. Avec un dossier de deux-trois pages, on crée des millions, maintenant c’est des trillions. C’est dément ! Moi-même j’ai eu de la peine à le comprendre, mais ce que je vous dis est vrai : on crée du néant des masses colossales et c’est pas du tout un intermédiaire comme on veut le faire croire.
– Au niveau du bilan, vous ne pouvez pas dire aujourd’hui que par rapport au crédit que vous offrez vous avez des exigences en terme de fonds propres et de liquidité, qui vous empêchent de créer, de fournir des crédits.
– Ça devient trop technique pour nous.
– Non, le bilan c’est très simple. Je vous explique. Trois mots. Je vous explique le bilan, c’est important. Lorsqu’un entrepreneur va chez le banquier demander de l’argent, l’argent que le banquier prête ne vient pas du tout d’un compte d’épargne. Il balance au bilan actif/passif une création pure qui ne vient de nulle part. Ça s’appelle ex nihilo en technique bancaire. Ça ne vient de nulle part, ça ne vient pas des réserves du banquier, ça ne vient pas de la Banque Nationale Suisse ou de la Banque Centrale, ça ne vient pas de comptes d’épargne. C’est créé du néant à l’actif et au passif du bilan. Ça il faut bien se le dire, c’est la vérité. Et il n’y a pas de limite, si ce n’est des règles prudentielles qu’ils se font eux-mêmes.”

Pourquoi des milliers de milliards pour les avaricieux, les banquiers ou les guerres et pas pour la paix ?

Les réfugiés doivent quitter leurs pays à cause de ces banquiers qui abusent de notre argent et se paient des bonus honteux qui achètent leurs consciences et TUENT par millions…


 Leçon d’un
compte de banque
 
English 


http://www.michaeljournal.org/sign27.htm

Explications un peu plus 

philosophiques de l’ Université de 

Lausanne: 

et de monnaie-pleine:

et surtout

Pourquoi le WIR est-il une bonne monnaie?
Le WIR est un très bonne monnaie, car elle est honnête et transparente: tous les utilisateurs savent que les unités de WIR sont créées par la banque WIR et que si cette banque fait faillite, les comptes en WIR perdent toute valeur. Les clients peuvent prendre leurs décisions en toute connaissance de cause.
Le problème économique actuel est que les autres banques créent aussi chacune leur propre monnaie, mais elles l’appellent toutes comme la monnaie officielle légale: c’est cela la contrefaçon, le détournement de la marque de monnaie légale avec de la monnaie qui n’est pas créée par la Banque Centrale mais par chaque banque commerciale, avec un risque très différent.
C’est donc bien le manque de transparence sur qui a créé quelle monnaie et combien, qui est un problème.
Les banques commerciales sont les premières à revendiquer le libéralisme et la responsabilité individuelle, et les premières à s’abriter derrière la marque monétaire d’un Etat pour cacher aux clients leur activité de création monétaire privée.
Soyez courageux les banquiers, assumez la marque de la monnaie bancaire que vous créez!
Signé: Blaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »