Tricheries démocratiques en Suisse dans 4 cantons.

Les 4 cantons ayant dit non à l'initiative anti-minarets sont ceux qui pratiquent le plus la tricherie par votes électroniques ou par correspondance…Quatre exceptions Le "non" le plus fort est venu de Genève, avec 59,7% d'avis négatifs. Il s'agit du seul endroit en Suisse romande où une mosquée est flanquée d'un minaret. Les Vaudois et les Neuchâtelois ont également rejeté le texte, mais plus timidement (53,1% et 50,9%). Outre Sarine, les citoyens de Bâle-Ville ont été les seuls à se distinguer. Le demi-canton, qui compte la plus forte communauté musulmane de Suisse, a refusé d'interdire les minarets par 51,6% des voix.http://desiebenthal.blogspot.com/2009/06/recours-final.htmlhttp://ferraye.blogspot.com/2009/06/rfid-passeports-biometriques-nos.html

http://www.ordinateurs-de-vote.org/… 8< ———————————————————————————————————-
Selon le Canard Enchaîné du 7 janvier 2009 : (…) Une information judiciaire a été ouverte à Paris, le 8 décembre, pour « abus de confiance, faux et usage de faux et usurpation d’identité ». Ancien conseiller de Paris, Alexandre Galdin soupçonne son parti d’avoir piraté le vote des militants, en juin 2006, pour l’empêcher d’être élu délégué de circonscription de l’UMP dans le XVe arrondissement. Le plaignant dispose de nombreux éléments qu’il a transmis à la justice. Par exemple, plusieurs militants certifient n’avoir jamais voté alors que les ordinateurs du parti ont enregistré leur participation au scrutin. A l’appui de sa plainte, Alexandre Galdin a communiqué un document fort instructif. Il s’agit d’un tableau, établi par des responsables de l’UMP, qui recense les codes secrets attribués à plusieurs dizaines de militants pour leur permettre de voter par Internet. En face, une case indique l’identité des militants dévoués qui ont voté à la place et à l’insu de leurs petits camarades.

….

et même pire…

On l’a vu hier, l’Amérique du Sud a vu défiler pendant des années des cartons d’aide humanitaire avec derrière, le plus souvent des hommes qui n’avaient pas le profil d’anges,

et des machines qui ont parfois servi à trafiquer des élections, art dans lequel l’Amérique a pris de l’avance sur le reste du monde en imposant le pire système qui puisse exister pour la démocratie : le vote électronique.

Mais il n’y a pas que cette partie du monde qui a subi ce sort : les pays récemment envahis ont eu droit eux aussi à leur dose d’autocollants USAID. L’Afrique idem, spécialement dans les pays les plus instables, notamment le Soudan, où des avions chargés d’aide humanitaire ont ostensiblement servi à transporter aussi des armes. L’exemple récent de la Georgie est là pour nous rappeler aussi que parfois ce n’est pas le carton qu’il faut regarder, mais également l’engin qui l’apporte. Retour sur les étranges façons de l’aide humanitaire gouvernementale américaine, ou la CIA n’est jamais très loin de la porte ou de la soute du cargo, du bateau ou de l’avion apportant vivres, graines Monsanto ou couvertures.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-victor-jara-a-guantanamo-la-66780

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »