Très chers amis au service de la vérité, des principes éthiques[1] que sont l’autonomie, la bienfaisance, la non-malfaisance et la justice, ainsi que les compétences morales[2] que sont la fiabilité, la fidélité, l’authenticité et l’honnêteté,

 

Nous vous invitons à prendre connaissance de l’engagement de Donald Trump, Président des États-Unis permettant d’éradiquer progressivement la traite des êtres humains aux États-Unis et à l’échelle de la planète.

Soyons solidaires à ses actes, et contribuons à faire cesser les mensonges qui sont émis à son égard par la presse mainstream, en diffusant des informations utiles et fiables au sein de nos cercles d’influences respectifs.

Trump promet une lutte totale contre le trafic des êtres humains – discours du 31 janvier 2020. Traduction et Réinformation [en ligne]. 20 juillet 2020. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=SATrBf39Q-A&t=156s

Sous la vidéo est écrit :

Discours présidentiel en marge de la signature du décret présidentiel du 31 janvier 2020 renforçant les moyens et les pouvoirs en matière de lutte contre le trafic des êtres humains et principalement des crimes commis à l’encontre des enfants.

“Nous n’aurons pas de repos tant que nous n’aurons pas arrêté tous les trafiquants d’êtres humains et libéré tous les survivants.” Donald Trump, le 31 janvier 2020.

J’ai découvert le contenu de ce discours au fil de ma traduction. Je suis bluffé. Je vous invite à le visionner en entier et à le faire découvrir à un maximum de gens de votre entourage. Beaucoup de choses s’éclairciront sans doute après l’avoir écouté.

 

Paroles de Donald Trump après traduction :

« Nous sommes également honorés d’avoir avec nous plusieurs survivants extraordinaires de la traite des êtres humains et je tiens à vous remercier tous d’être ici.

Et vous viendrez quand nous signerons, et ce sera un grand honneur pour moi de vous saluer et de vous serrer la main. Et votre courage nous inspire vraiment tous. Je tiens à vous le faire savoir.

Comme le savent les hommes et les femmes présents dans cette salle, la traite des êtres humains est un problème qui se pose partout, un problème mondial.

La traite des êtres humains est pire que jamais, et cela grâce à l’internet. Bill Ball (ndlr : ministre de la justice), et d’autres personnes m’ont dit que l’internet a provoqué beaucoup de bonnes choses et beaucoup de très mauvaises. Et c’est probablement la pire des mauvaises choses et c’est une chose incroyable.

On estime qu’aujourd’hui, 25 millions de personnes dans le monde sont retenues en captivité, manipulée et maltraitées par des trafiquants d’êtres humains.

Rien qu’en 2018, la National Human Trafficking, Hotline a identifié plus de 23’000 victimes de la traite des êtres humains aux Etats-Unis. 65% de ces victimes étaient des femmes. Plus d’un sur cinq était un enfant.

Les trafiquants d’êtres humains s’attaquent aux citoyens et aux personnes les plus vulnérables, ils sont vicieux, ils sont violents. Mon administration lutte contre ces monstres, les persécute et les poursuit, et les enferme pour une très, très longue période.

Nous avons un bilan extraordinaire, le meilleur bilan depuis longtemps.

Nous démantelons les organisations criminelles qui rendent possible la traite des êtres humains à grande échelle.

Dès le premier mois de mon mandat, j’ai donné l’ordre aux agences fédérales de faire ce qu’il faut.

Tous les départements fédéraux font ce qu’il faut pour identifier et détruire ces groupes.  Et nous en détruisons un grand nombre : Malheureusement ils reviennent très rapidement sous une forme différente.

En 2018, le ministère de la justice a fermé le principal site de trafic sexuel en ligne. Le ministère de la justice a poursuivi un certain nombre de crimes violents, c’est maintenant un nombre record.

Au cours des trois dernières années, l’ICE (ndlr : l’immigration and Customs Enforcement) a arrêté plus de 5000 trafiquants d’êtres humains, et je tiens à remercie l’ICE, ils ont été incroyables. Ce sont des gens formidables, formidables.

(Applaudissements).

Génial, des gens formidables. Ils sont durs, courageux et ils aiment notre pays.

A l’étranger, nous avons vu également des progrès historiques, vraiment des progrès, des progrès incroyables en travaillant avec nous et en utilisant nos renseignements avec eux.

Lorsque j’ai pris mes fonctions, DAECH contrôlait plus de 20`000 carrés de territoire et perpétrait certaines des formes les plus odieuses de traites des êtres humains dans le monde.

Comme vous le savez, nous avons totalement vaincu le califat de DAECH en Syrie, en Irak, et c’est à 100 %. Et c’est vraiment quelque chose qui a été plutôt incroyable. Et nous l’avons fait assez rapidement, parce que quand nous sommes arrivés, en tant qu’administration, tout était fini. Et nous avons eu 100% du califat. Ils sont assoiffés de sang, ils sont horribles.

Le fondateur et leader, al-Baghdadi, qui essayait de reconstruire DAECH, est maintenant mort. Nous l’avons eu et c’était un gros problème.

(Applaudissements).

C’était une grosse affaire, et pas une affaire facile. Il se cachait et nous le poursuivions depuis 15 ans, mais nous l’avons eu.

Mon administration exerce une pression sans précédent sur les trafiquants, dans le pays et à l’étranger, et nous libérons des victimes innocentes à chaque fois.

J’ai été fier d’être le premier commandant en chef à assister à une réunion de la Task Force interinstitutionnelle du Président, créée par la loi de 2000 sur la protection des victimes de la traite des êtres humains.

En novembre, j’ai également été le premier président à signer un décret visant à créer une task force sur les Indiens d’Amérique et les autochtones d’Alaska disparus et assassinés.

(Applaudissements).

Je viens de le signer. Et ce groupe s’intéresse tout particulièrement aux femmes et aux jeunes filles. C’est une chose incroyable qui s’est produite, mais nous venons de le signer.

J’ai signé neuf textes de lois bipartites visant spécifiquement à lutter contre la traite des êtres humains au niveau national et mondial.

Et en 2018, j’ai signé, une loi renforçant la Campagne bleue du ministère de la sécurité intérieure, qui a unifié la lutte du ministère contre cette crise, et augmentant la sensibilisation du public chaque jour.

Nous avons signé plus de lois sur la traite des êtres humains, et de loin, que toute autre administration n’y a même songé. Nous avons promulgué des lois, merci.

(Applaudissements).

Et nous ferons ce qui est nécessaire. Nous ferons exactement ce qui est nécessaire. Il n’y a rien de plus horrible que cela.

Nous avons promulgué des lois pour lutter contre le trafic sexuel, augmenter le soutien aux survivants et élever les normes selon lesquelles nous jugeons si les autres pays remplissent leur devoir de lutte contre le trafic d’êtres humains.

Et vous avez des pays qui parlent et qui parlent. Ils sont comme des politiciens à Washington. (Rires). Ils continuent de parler ; ils ne font rien, ils ne font rien.

Et nous dépensons beaucoup d’argent pour ces autres pays. Et nous ne les envoyons pas, et nous leur faisons savoir, quand ils ne font pas leur travail.

Ils ne veulent pas, dans certains cas, probablement faire leur travail, et c’est une assez mauvaise chose.

Nous avons autorisé 430 millions de dollars pour lutter contre le trafic sexuel et le trafic de main-d’œuvre. Et avec l’aide du département d’Etat, j’ai tenu les gouvernements étrangers, pour responsables de leur incapacité à lutter contre la traite des êtres humains en imposant des restrictions, à l’aide étrangère et des restrictions très puissantes.

(Applaudissements).

J’ai également donné la priorité à l’augmentation du financement des efforts de lutte contre la traite des êtres humains dans mon budget 2021 en allouant 70 millions de dollars à l’amélioration des poursuites et au ministère de la justice.

Nous dépensons 123 millions de dollars pour soutenir les efforts des Etats et des collectivités locales.

(Applaudissements).

Il s’agit de nouveaux fonds, qui bénéficierons directement à ceux qui sont en première ligne et qui sont chargés de faire tomber les auteurs de ces crimes terribles.

Le montant dont nous parlons aujourd’hui est donc bien plus important que celui dont vous disposiez dans le passé. Et accordons un crédit aux personnes qui ont travaillé si dur dans cette administration parce qu’elles ont voulu le faire plus que les personnes de toute autre administration précédente.

Et vous pouvez lire ce que vous voulez, vous pouvez dire ce que vous voulez, mais personne n’a fait plus que ce que nous avons fait en matière de traite des êtres humains.

(Applaudissements).

Aujourd’hui, en ce dernier jour du Mois national de la prévention de l’esclavage et de la traite des êtres humains, je vais donc prendre une autre mesure très décisive.

Dans quelques instants, je signerai un décret visant la traite des êtres humains et l’exploitation des enfants dans tout notre pays. Ce décret…

(Applaudissements).

Et celui-ci est très important : ce décret s’appuiera sur un travail incroyable qui et vraiment, sur le travail incroyable que tant de personnes dans cette salle ont accompli, et sur tout le travail effectué qui a été fait et qui est de plus en plus fait.

Vous n’imaginez pas le niveau, le niveau d’enthousiasme des personnes qui travaillent sur cette question.

Je travaille… J’ai de nombreux problèmes : économiques, nous avons tous des problèmes différents. Je n’ai jamais vu un tel enthousiasme pour une seule question comme je l’ai fait pour la traite des êtres humains.  

(Applaudissements).

Et je dois dire que cela commence avec Bill Barr et Chris Wray du FBI. Cela commence avec tous les membres des forces de l’ordre. C’est tellement important. Et c’est quelque chose que les gens apprécient vraiment.

Alors ils rassemblent et coordonnent. Ils partagent des informations vitales sur l’application de la loi et le renseignement avec d’autres endroits dans le monde entier et c’est très, très important. Et nous avons eu un impact considérable. Le problème, c’est qu’il est énorme. Il y a tellement de gens. Il y a tant de pays. Mais nous avons eu un impact énorme.

Il sera mis en ligne avec une liste complète des ressources gouvernementales, de toutes les choses que nous faisons et des endroits où aller pour savoir ce qui se passe.

Cette ordonnance élargit les programmes d’éducation à la prévention, favorise les possibilités de logements pour les survivants et donne la priorité au retrait du matériel pédopornographique de l’internet.

(Applaudissements).

De plus, il prend l’initiative de désigner un poste, à plein temps à la Maison Blanche, dédié uniquement à la lutte contre la traite des êtres humains afin que les gens sachent à quel point elle est importante.

(Applaudissements).

Le gouvernement des Etats-Unis continue de travailler avec le Royaume-Uni, l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande en consultation avec l’industrie sur un principe de volontariat.

Nous avons un ensemble de principes volontaires pour lutter contre l’exploitation et les abus sexuels des enfants en ligne. 

Et le niveau de détail, le genre de choses qu’ils mettent en place, personne n’a jamais rien vu de tel auparavant. Les personnes qui y travaillent, le fond avec un cœur et un amour incroyables, et elles veulent que quelque chose se passe. Ils ne veulent pas perdre du temps comme les gens en perdent depuis de nombreuses années.

Même les gens dans cette position, ils ont perdu du temps et pas beaucoup d’argent, je dois vous le dire. Ils n’ont pas dépensé, comme vous le savez, ils n’ont pas beaucoup dépensé beaucoup d’argent. Nous dépensons maintenant beaucoup d’argent.

Nous sommes impatients de lancer ces principes dans les mois à venir. Nous n’aurons pas de repos tant que nous n’aurons pas arrêtés tous les trafiquants d’êtres humains et libérés tous les survivants.

(Applaudissements).

J’ai donc maintenant le plaisir de vous présenter une incroyable survivante et la plus récente membre du Conseil consultatif américain sur la traite des êtres humains, Bella Hounakey. Salut, Bella. »

(Applaudissements).

Paroles de Bella Hounakey après traduction :

« Bonjour, je m’appelle Bella Hounakey. Je vous remercie, Monsieur le Président Trump, Madame Ivanka Trump, et la Maison Blanche pour l’organisation de cet important évènement.

C’est vraiment un grand honneur d’être ici pour célébrer le 20 ème anniversaire de la loi sur la protection des victimes de la traite des êtres humains.

A l’âge de 13 ans, j’ai été amenée dans ce pays. J’ai survécu à la traite avec 19 autres jeunes filles. Par la suite j’ai été placée dans un foyer d’accueil. Mais cette expérience négative dans mon passé ne devait pas définir entièrement ce que je suis aujourd’hui.

(Applaudissements).

Aujourd’hui je suis diplômée de l’université. Aujourd’hui, je suis une citoyenne américaine.

(Applaudissements).

Et aujourd’hui, je me présente devant vous en tant que nouveau membre du Conseil consultatif américain sur la traite des êtres humains.

(Applaudissements).

Le Conseil est composé de leaders survivants qui apportent leur expérience et leur expertise pour conseiller et fournir des recommandations à la Task Force du Président pour surveiller et combattre la traite des personnes. Nous représentons un large éventail de milieux et d’expériences et nous sommes sincèrement reconnaissants à cette administration d’avoir nommé nos membres actuels pour soutenir les efforts du gouvernement fédéral visant à prévenir et à améliorer les programmes et les politiques de lutte contre la traite des êtres humains.

Nous considérons l’existence de ce conseil comme une victoire pour les survivants de la traite des êtres humains au sein du gouvernement fédéral.

Ce conseil est un modèle de responsabilisation des survivants et d’approches centrées sur les survivants dont d’autres pays, état et localités peuvent s’inspirer et s’adapter.

Ce conseil montre de manière réelle et tangible comment les survivants peuvent avoir un impact positif et informer des efforts contre la lutte des êtres humains aux plus hauts niveaux du gouvernement.

Pour être véritablement centré sur les survivants et les informer, il faut non seulement donner la priorité aux besoins ou aux souhaits des survivants et à la prestation de services, mais aussi collaborer de manière significative avec les survivants afin d’éclairer la conception et la mise en œuvre des politiques et des programmes qui les concernent.

Aucun survivant ne devrait être considéré uniquement en fonction de sa traite ou de ses expériences vécues.

Nous reconnaissons les grands progrès réalisés par le gouvernement fédéral au cours des 20 dernières années pour la lutte contre la traite, ainsi que ceux des autres parties prenantes.

Nous nous réjouissons de continuer à conseiller le groupe de travail et à collaborer avec lui pour réaliser les objectifs de la TVPA (ndlr : Trafficking Victims Protection Act, loi sur la traite humaine de 2000) et nous vous encourageons tous à consulter notre rapport annuel 2020, qui sera publié en avril prochain.

Merci beaucoup de nous avoir donné l’occasion d’être ici aujourd’hui.

Et pour terminer, je voudrais vous faire part d’une déclaration et d’une citation du président de notre conseil, l’honorable juge Lung Robert. Ceci s’adresse aux victimes et aux survivants ici présents :

« Cela n’a jamais été votre faute, quoi qu’il arrive. Alors lâchez cette honte toxique ; elle ne vous appartient pas. Vous n’êtes jamais trop vieux, trop perdu ou trop brisé pour commencer à guérir aujourd’hui. L’espoir est la clé, et même s’il commence aussi petit qu’un grain de moutarde ; nourrissez l’espoir, il vous sauvera. Et surtout, vous n’êtes pas seul. Vous n’êtes pas seul. Vous n’êtes pas seul ».

Merci et que Dieu bénisse l’Amérique. »

(Applaudissements). 

 

Rappel :

Conférence de presse du référendum STOP SwissCovid !:

Confédération suisse. Conférence de presse du référendum STOP SwissCovid ! Admin.ch [en ligne]. Dernière modification 19 juillet 2020. Disponible à l’adresse : https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/manifestations.event-id-7686.html

 

Dévoilement du fonctionnement de l’État profond par une analyse infirmière au 14 juillet 2020, à consulter sous :

https://microtaxe.ch/nathalie1/

 

Informations quant à l’engagement de l’administration Trump et des patriotes américains ayant pour but de mettre un terme aux agissements pervers, criminels et abominables des agents et des serviteurs de l’État profond, à consulter sous :

 

Dis Sept. Obtenez de l’information vérifiée et vérifiable pour la guerre digitale que nous vivons. Disept [en ligne]. [Consulté le 20 juillet 2020]. Disponible à l’adresse : https://www.dissept.com/ 

 

Révélations :

François de Siebenthal. Nathalie Scheidegger. 3ème Temple! Abus-suisses.blogspot.com [en ligne]. 12 avril 2020. Disponible à l’adresse : http://abus-suisses.blogspot.com/2020/04/3eme-temple.html

 

Le véritable Mont Sinaï en Arabie // Documentaire EXCLUSIF. Yahia Gouasmi [en ligne]. 8 février 2019. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=lJAhrjxfjRM

Sous la vidéo est écrit :

Ce documentaire inédit révèle de nombreuses preuves que l’histoire de Moïse est réelle, et que le véritable Mont Sinaï se trouve en Arabie, à l’endroit même où l’oligarchie wahhabo-sioniste construit le projet NEOM.

« Combien de signes dans les cieux et sur la terre ne rencontrent-ils pas et cependant ils s’en détournent ! » (Coran, 12 ;105)

Le véritable mont Sinaï // Reportage, réalisé par Ryan Mauro

Source : https://www.youtube.com/watch?v=0k1Sj…

https://www.sinaiinarabia.com

Étant donné l’importance de l’enjeu et la gravité de la situation, le Centre Zahra France a décidé de réaliser cette mini-série consacrée au Projet NEOM.

Nous y aborderons de nombreux sujets, aussi variés les uns que les autres, mais tous nécessaires afin de prendre conscience de ce qui se prépare avec ce projet, qui se présente sous différents aspects.

Nous parlerons d’archéologie, d’histoire des Prophètes, de géopolitique, mais aussi d’Intelligence Artificielle, de physique quantique ou encore d’eschatologie.

Cette série est donc là pour nous interroger sur le projet NEOM, elle apporte certaines pistes de réflexions mais il ne tient qu’à vous de mener vos propres recherches afin d’approfondir le sujet.

Nous vous invitons à nous envoyer vos questions en commentaires afin d’enrichir notre réflexion, nous consacrerons le dernier épisode de cette série à tenter d’y répondre.

Projet NEOM : https://www.youtube.com/watch?v=2Sc08…

Conférence Neom : https://www.youtube.com/watch?v=kC19r

Twitter : https://twitter.com/YahiaGouasmi

Youtube : https://www.youtube.com/yahiagouasmi

Instagram : https://www.instagram.com/yahia_gouasmi/

Facebook : https://www.facebook.com/yahiagouasmi/

Catégorie

Actualités et politique

 

La Bible en français courant :

 

Jean 8 : 32

Ainsi vous connaitrez la vérité et la vérité vous rendra libres. 

Jean 14 : 6-14 

Jésus lui répondit :

Je suis le chemin, je suis la vérité, je suis la vie. Personne ne peut aller au Père autrement que par moi. Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez et vous l’avez vu.

Phillipe lui dit :

Seigneur, montre-nous le Père et nous serons satisfaits.

Jésus lui répondit :

Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe ?

Celui qui m’a vu a vu le Père. Pourquoi donc dis-tu : « Montre-nous le Père ? »

Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis à tous ne viennent pas de moi. Le Père qui est en moi accomplit ses propres œuvres. Croyez-moi quad je dis : je suis dans le Père et le Père est en moi.

Ou, du moins, croyez à cause de ces œuvres. Je vous le déclare, c’est la vérité : celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je vais auprès du Père. Et je ferai tout ce que vous demanderez en mon nom, afin que le Fils manifeste la gloire du Père. Si vous me demandez quelque chose en nom nom je le ferai.

 

Shalom Israël spirituel, que la Paix par le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob en l’Esprit de Jésus-Christ inonde la Terre entière, Amen ! 

 

Vive les populations et les peuples souverains de leur être et de la monnaie respective de leur pays !   

Vive les justes !   

Vive la France libre ! 

Nathalie Scheidegger, infirmière ES   

 

Tous droits réservés, sans préjudice.


[1] Association suisse des infirmières. Les principes éthiques : guide pour une prise de décision et une pratique moralement responsable. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p. 9-22

[2] Association suisse des infirmières. Les compétences morales : l’attitude derrière l’action. In : L’éthique dans la pratique des soins. [Brochure]. Berne, 2003. p.p. 23-25.

Traduction »
Aller à la barre d’outils