How illuminati are lying, arguments and video from Julian Simon, Aaron Russo and alii. The members of those Clubs hate poor peoples as worms.



http://desiebenthal.blogspot.ch/2009/10/swiss-and-barack-obama-nobel-peace.html

If the dollar is collapsing and the same people are behind the Euro or the Yen, it will come to the same conclusion.

It will be worse than the crisi of 1929 because even the liquidity will have a value of nearly zero.

Let’s speak about the Japanese Yen. In Japan there is a big, big problem with the population. One third of the Japanese population will disappear before 2050, It is already beginning. There will be a massive depreciation in the real estate markets and this will create a huge crisis, even bigger than the United States, because the Japanese will not allow immigration. The only solution I can foresee for the Japanese is a massive drop in the price of properties. Already I have information from Japan that they are pushing to establish euthanasia. You know the situation is nearly a war, a war against the weakest in society. They are buying a lot of robots to cope with this trend. The real truth is that they want a massive reduction in the population; by the billions…
Julian Simon said in his book ” the ultimate Resource 1″ that he was paid by those people to prove that Earth was overpopulated, but he wrote books and articles proving exactly the opposite.
The Ultimate Resource (now The Ultimate Resource 2) and Population Matters discuss trends in the United States and the world with respect to resources, environment, and population and the interactions between them. Simon concludes that there is no reason why material life on earth should not continue to improve, and that increasing population contributes to that improvement in the long run. Those popularly-written books develop ideas positive and foresaw the falling natural resource prices, increased world oil supply, and decline in farmland prices. His view of population economics is unique and persuasive. Discussion covers resources, environment, population growth and his analytical methods.
As said on Amazon, Julian L. Simon is the world’s greatest contrarian’s. The Ultimate Resource 2–an update, not a sequel, despite the title–skewers the sacred cows of environmentalism, population control, and Paul Ehrlich. In the contest between resource scarcity and human ingenuity, Simon bets the farm on the ability of intelligent people to overcome their problems. Thankfully, he is not a theorist. This book lays out convincing empirical evidence for Simon’s prediction of a prosperous future. The key to progress is not state-run conservation programs, he says, but economic and political freedom. Only then can talented minds properly apply themselves to our earthly dilemmas.
To read this book, see this link.
http://www.juliansimon.com/writings/Ultimate_Resource/
He wrote in his book “Population’s matters” how he was ostracized by the “rulers” of the new world disorder.
Play list for all Julian L. Simon ‘s videos. http://www.youtube.com/view_play_list?p=DDAF5AC211C1A0AE





List of some videos http://www.youtube.com/watch?v=uLQoa_FA_zo http://www.youtube.com/watch?v=xSQw4X5ET-ohttp://www.youtube.com/watch?v=GKrmtxTclfo http://www.youtube.com/watch?v=Zn6zo8MOuwQ http://www.youtube.com/watch?v=M7P6QLQiSBIhttp://www.youtube.com/watch?v=jLdNMzcgTaY
www.ideachannel.com for more «

The members of those Clubs hate poor peoples. Most of these wealthy “New World Order people” are racist, in fact racists of the worst kind. They condition people to believe that our Earth is overpopulated. The poor are corralled like cattle into big cities such as Mexico, to control them and to prove they are right. But in fact, the rest of the Earth is empty. The world is huge and we can feed more people. Ramses of Egypt had this way of thinking and he killed all the male Jews. Now we have “white” bankers living in New York, London and Paris doing the same well-paid job; killing millions or even billions of aborted-children by (financial soft Gulags) to earn billions of dollars.
You should also all see the film: ” Freedom to Fascism” from the Filmmaker Aaron Russo who has exposed his first-hand knowledge of the elite global agenda during a video interview and live on Alex Jones’ nationally-syndicated radio show.
Nick Rockefeller told Russo about the plan to microchip the population, ( see Bilderberg and micro-chip on internet) warned him about ‘an event that would allow us to invade Afghanistan and Iraq’ some eleven months before 9/11 and foretold the fact that the ‘War on Terror’ would be a hoax wherein soldiers would be looking in caves for non-existent enemies. Rockefeller also tried to recruit Aaron Russo to the Council on Foreign Relations during the tenure of their friendship. Now, a picture send by the Russo family verifies that friendship and strengthens evidence of the global agenda which Rockefeller related to the filmmaker so frankly during their private conversations. Russo goes in-depth for first time on the astounding admissions of Nick Rockefeller, including his prediction of 9/11 and the war on terror hoax, the Rockefeller’s creation of women’s lib, and the elite’s ultimate plan for world population reduction and a micro-chipped society Aaron Russo joins Alex Jones for a fascinating sit-down in depth video interview on a plethora of important subjects. In the full interview, available on Google Video, Aaron begins by describing how the draconian and mafia tactics of Chicago police woke him up to the fact that America wasn’t free after his nightclub was routinely raided and he was forced to pay protection money. Aaron and Alex then cover a broad range of topics including the private run for profit federal reserve, Aaron’s experience in the late 80’s with the IRS when they retroactively passed laws to punish silver and gold traders, the real meaning of the word “democracy,” what really happened on 9/11 and Aaron’s relationship with Nick Rockefeller, who personally tried to recruit him on behalf of the CFR. Aaron also relates how Rockefeller told him that the elite created women’s liberation to destroy the family and how they want to ultimately microchip and control the entire population. Rockefeller also told Russo, before 9/11, that an unexpected “event” would catalyze the U.S. to invade Afghanistan and Iraq. After you watch this, please check out the full 69-minute interview.

Here’s the link: http://video.google.co.uk/videoplay?docid=5420753830426590918

http://desiebenthal.blogspot.ch/2011/09/kennedys-robolution-against-bankstersss.html


http://desiebenthal.blogspot.ch/2009/10/swiss-and-barack-obama-nobel-peace.html

http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

http://ktotv.com/

Affaire Ferraye…Forestier et criminel de guerre – BDP Gabon Nouveau

Forestier et criminel de guerre. L’affaire Ferraye continue.

Catégorie: Révélations
Source: BDP  

Par Arnaud Labrousse


De propos incohérents concernant l’ Arab Bank, la commissaire de la direction centrale des RG Brigitte Henri en a aussi été jugée coupable.  En août 1995, son déplacement en Suisse sur la piste du pognon RPR lui vaut des menaces de mort, bientôt traduites en accident de voiture (pneu tailladé) puis en agression physique. 

Elle sera par la suite dessaisie du dossier.

Il serait agréable… de pouvoir clore notre état des lieux du 17 rue de Ponthieu sans allusion à l' affaire dite d' extinction des puits de pétrole.  Ironie cruelle qu’une adresse aussi solidement ancrée à droite se trouve depuis quinze ans au coeur d’ une affaire devenue le chou chou de Minute.  Sans doute cette ironie est moins ironique qu’ elle n’ y paraît.

Joseph Ferrayé est cet inventeur franco-libanais habitant à Genève qui accuse notamment l’ Etat français de l' avoir spolié à hauteur de plusieurs milliards de dollars.  Au printemps 1991, il dépose à l' Institut national de la propriété industrielle à Paris des brevets portant sur une méthode inédite pour éteindre des puits de pétrole en feu.  Service pour lequel il y aura, à la fin de la première guerre du Golfe, un marché lucratif.  Ferrayé est catégorique : sa propriété intellectuelle a été accaparée à son insu par Elf, l’ Institut français du pétrole ainsi que la Forasol (voir ci-haut), qui la revendait aux émirs dans le besoin.

Pendant l’ entre deux guerres et jusqu’à nos jours, la lutte de Ferrayé prend de l’ ampleur, …. 

En 2000, Me Gilbert Collard, de la maison Pasqua, en parle sur le plateau de Sans aucun doute, ( NdE la seule émission de " sans aucun doute" censurée sur ordre de DSK…)

La même année, Christine Deviers-Joncour  sort Ferrayé comme témoin de la dernière heure devant sa bonne 11ème chambre correctionnelle.

 En juin 2001, le mécontent obtient une saisie conservatoire des documents chez Elf, et une ordonnance à l’ Etat de Koweït de déposer au tribunal de grande instance de Paris « l’ ensemble des contrats et conventions ayant trait à l’ extinction des puits de pétrole » du pays.

Sur un des innombrables sites web consacrés à cette histoire, on peut lire :

08/06/1994 : Naggy Bressot, femme de Jean Bressot, ambassadeur de France au Koweït confirme certains faits à Joseph Ferrayé:

« Mon mari n'a rien fait contre vous; suite à une lutte entre les ministres (Cresson et DSK) c'est Mitterrand qui a rallié les groupes I et II et partagé vos droits entre les sociétés, vos associés et le parti. Vous devez connaître René et Edouard Chamy et Guy Delbès qui sont libanais comme vous, ils sont au 17 rue de Ponthieu, partez parler avec eux qui sont les intermédiaires avec les sociétés et le gouvernement ».

Avec ces intermédiaires, il est vrai, il y aurait à parler de tant de choses.

 Arnaud Labrousse, avril 2005

http://www.bdpgabon.org/archives/content/view/1423/71/

Les contribuables ont été volés de milliards et la « justice » couvre les voleurs et les menteurs…
Beaucoup de morts, dont des personnalités en vue…pour rien ???

Les journalistes font-ils leur travail ? De Hiroshima à l’Iran, des risques trop sérieux de dérapage apocalyptique…

D'Hiroshima à l'Iran : Les mensonges sur Hiroshima sont les mensonges d'aujourd'hui

John Pilger

Aug 7, 2008
Pour la commémoration du bombardement atomique de Hiroshima le 6 aout 1945, John Pilger décrit "la succession de mensonges" depuis les poussières des ruines de Hiroshima jusqu'aux guerres d'aujourd'hui – et la menace d'une attaque contre l'Iran. 
La première fois que je suis allé à Hiroshima en 1967, l'ombre était encore visible sur les marches. C'était l'empreinte presque parfaite d'une personne au repos : jambes étendues, dos courbé, une main sur la hanche en attendant l'ouverture de la banque. A huit heures et quart, le matin du 6 aout 1945, elle et sa silhouette furent brulées dans le granite. J'ai fixé l'ombre pendant une heure ou plus, puis je suis descendu au bord de la rivière où j'ai rencontré un homme appelé Yukio qui portait encore sur sa poitrine la marque des motifs de la chemise qu'il portait le jour de la bombe. Lui et sa famille vivaient dans une cabane bricolée plantée au milieu de la poussière d'un désert atomique. Il décrivit un gigantesque éclair au dessus de la ville, « une lumière bleutée, comme un arc électrique », suivit d'un vent comme une tornade et d'une pluie noire. « J'ai été jeté au sol et j'ai remarqué qu'il ne restait plus que les tiges sur les fleurs. Tout était immobile et silencieux, et lorsque je me suis relevé, il y avait des gens nus, qui ne disaient rien. Certains n'avaient plus de peau ou de cheveux. Je croyais que j'étais mort. » Neuf ans plus tard, lorsque je suis retourné pour le retrouver, il était mort de leucémie. Dés le lendemain de la bombe, les autorités occupantes alliées bannirent toute mention d'empoisonnement radioactif et insistèrent que les gens avaient été tués ou blessés uniquement par l'explosion. Ce fut le premier grand mensonge. « Aucune radioactivité dans les ruines de Hiroshima » annonça la première page du New York Times, un grand classique de la désinformation et de démission journalistique, que le reporter australien Wilfred Burchett corrigea avec le scoop du siècle. « J'écris ceci comme une mise en garde au monde entier », écrivit Burchett dans le Daily Express. Il fut le premier correspondant à oser le faire, après avoir réussi à entrer dans Hiroshima après un voyage périlleux. Il y décrivit les hôpitaux débordant de victimes qui ne montraient aucun signe de blessures mais qui étaient en train de mourir de ce qu'il appela « une peste atomique ». Pour avoir raconté la vérité, son accréditation de presse lui fut retirée, lui-même fut mis au pilori et calomnié – et ses dires confirmées. Le bombardement de Hiroshima et Nagasaki fut un acte criminel d'une gravité historique. Ce fut un meurtre en masse avec préméditation inaugurant une arme intrinsèquement criminelle. C'est pour cette raison que ses défenseurs se réfugient dans la mythologie de la « bonne guerre » par excellence, dont la « base étique », comme l'appela Richard Drayton, a permis à l'Occident non seulement d'expier son passé impérialiste sanglant mais aussi de promouvoir 60 ans d'une guerres rapaces, et toujours à l'ombre de La Bombe. Le mensonge le plus tenace est celui qui prétend que la bombe fut larguée pour mettre fin à la guerre dans le Pacifique et sauver des vies. « Même sans les bombardements atomiques, » conclut une étude intitulée United States Strategic Bombing Survey en 1946, « la suprématie aérienne sur le Japon aurait été suffisante pour les amener à une reddition sans conditions et évité le recours à une invasion. Basé sur une enquête minutieuse de tous les éléments, et confirmé par les témoignages des dirigeants japonais impliqués encore en vie, nous pensons que… le Japon aurait capitulé même si les bombes n'avaient pas été larguées, même si les Russes n'étaient pas entrés en guerre (contre le Japon – ndt) et même si aucun plan d'invasion n'avait été prévu ou envisagé. » Les Archives Nationales à Washington contiennent des documents officiels du gouvernement US qui indiquent que les Japonais ont fait des propositions de paix dés 1943. Aucune ne fut suivie d'effets. Un télégramme envoyé le 5 mai 1945 par l'ambassadeur de l'Allemagne à Tokyo et qui fut intercepté par les Etats-Unis ne laisse planer aucun doute sur fait que les Japonais cherchaient désespérément la paix, y compris par « une capitulation assortie de conditions sévères. » Le secrétaire d'Etat à la Guerre étatsunien, Henry Stimson, a préféré déclarer au Président Truman qu'il « craignait » que l'aviation US ne bombarde tellement le Japon que la nouvelle arme ne pourrait plus « faire une démonstration de sa puissance ». Plus tard, il a admis qu' « aucun effort ne fut entrepris, ni même envisagé, pour obtenir une capitulation ne serait-ce que pour ne pas avoir recours à la bombe ». Ses collègues du ministère étaient impatients « d'en mettre plein la vue aux Russes avec une bombe portée ostensiblement en bandoulière ». Le général Leslie Groves, directeur du Manhattan Project qui fabriqua la bombe, témoigna : « je n'ai jamais douté que notre ennemi était la Russie, et que le projet était mené dans cette idée ». Le lendemain de la destruction de Hiroshima, le Président Truman exprima sa satisfaction quant au « succès éclatant » de « cette expérimentation ». Depuis 1945, on pense que les Etats-Unis ont été proche d'utiliser des armes nucléaires au moins trois fois. En menant leur pseudo « guerre contre le terrorisme », les gouvernements actuels à Washington et Londres ont déclaré qu'ils étaient prêts à effectuer des frappes nucléaires « préventives » contres des états non-nucléaires. A chaque pas qui nous rapproche de l'Armageddon, les mensonges pour le justifier deviennent plus flagrants. L'Iran est la « menace » du moment. Mais l'Iran n'a pas d'armes nucléaires et la désinformation selon laquelle ils tentent de créer un arsenal nucléaire provient pour une grande partie d'un groupe d'opposition discrédité et sponsorisé par la CIA, la MEK – tout comme les mensonges sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein provenaient de Congrès National Irakien, un groupe monté par Washington. Le journalisme occidental joue un rôle crucial dans la création de cet épouvantail. Le rapport officiel intitulé America's Defence Intelligence Estimate, qui indique « avec une grande certitude » que l'Iran a abandonné son programme d'armes nucléaires en 2003, a été passé aux oubliettes. Que le président Iranien, Mahmoud Ahmadinejad, n'ait jamais menacé de « rayer Israël de la carte » n'intéresse personne. Mais la répétition à satiété de ce « fait » dans les médias a été telle que (le premier ministre britannique) Gordon Brown, lors de sa performance obséquieuse devant le parlement israélien, y a fait une allusion pour menacer l'Iran, encore une fois. Cette succession de mensonges nous a mené au bord d'une des crises nucléaires les plus dangereuses depuis 1945, parce que la véritable menace est pratiquement imprononçable dans les milieux dirigeants occidentaux, donc dans les médias. Il n'y a qu'une seule puissance nucléaire au Moyen Orient, et c'est Israël. L'héroïque Mordechai Vanunu a tenté d'alerter le monde en 1986 lorsqu'il divulgua les preuves qu'Israël était en train de fabriquer jusqu'à 200 têtes nucléaires. En violation des résolutions de l'ONU, Israël aujourd'hui est clairement impatient d'attaquer l'Iran, par crainte qu'une nouvelle administration US puisse éventuellement, ne serait-ce qu'éventuellement, entreprendre de véritables négociations avec une nation que l'Occident a spolié depuis que la Grande Bretagne et les Etats-Unis ont renversé la démocratie Iranienne en 1953. Dans le New York Times du 18 juillet, l'historien israélien Benny Morris, jadis considéré comme un progressiste et à présent un consultant auprès des milieux dirigeants militaires et politiques de son pays, a menacé « d'un Iran transformé en un désert nucléaire ». D'un génocide ("mass murder"), quoi. Venant d'un juif, l'ironie est à son comble. Une question s'impose : resterons-nous les bras croisés en simples spectateurs, en affirmant, comme l'ont fait les bons Allemands, que « nous ne savions pas » ? Nous cacherons-nous derrière ce que Richard Falk a appelé « un voile moral/légal arrogant, à sens unique, qui colporte des images positives de valeurs et de vertus occidentales qui seraient menacées, justifiant ainsi une campagne de violence incontrôlée » ? Faire arrêter des criminels de guerre est redevenu à la mode. Radovan Karadzic est dans la file d'attente, mais Sharon et Olmert, Bush et Blair ne le sont pas. Pourquoi ? Le souvenir de Hiroshima exige une réponse.

Pilger a été correspondant de guerre au Viêt-nam, au Cambodge, en Egypte, en Inde, au Bangladesh et au Biafra. L'un de ses premiers films, Year Zero (Année Zéro) a attiré l'attention de la communauté internationale sur les violations des droits de l'homme commises par les Khmer Rouges au Cambodge. Pilger a obtenu de nombreux prix de journalisme et d'associations des droits de l'homme (le Prix Sophie en 2003), dont, deux fois, le prix britannique du Journalist of the Year.


Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
Invitation:

http://www.union-ch.com/articles.php?lng=fr&pg=267
In english: http://www.union-ch.com/articles.php?lng=en&pg=267
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant…:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch
http://ktotv.com/

Monsieur Jacques Chirac, nous faisons appel à vos promesses données par Mme Henry, à votre mémoire, à votre morale et à votre conscience…

Vous connaissez bien cette affaire Ferraye…(vos références SCP/4/J69532) pour avoir répondu à Joseph Ferrayé le 6 mars 1997, un mois après la publication dans le Journal de Genève en première page " Où sont passés les milliards du Koweït ? ", en faisant écrire par votre Chef de cabinet : " ..tout en vous engageant à poursuivre ses travaux de recherche, je ne peux que vous suggérer de rester en contact avec les organismes compétents pour le règlement de ce dossier. "

Ces organismes "compétents" n'ont rien produit de concret, et nous sommes en 2008…plus de dix ans plus tard…

Monsieur Jacques Chirac vous avez déclaré (18 février 1999 aux institutions de Bretton Woods) :

" Il faut adopter un vrai " code de la route " pour la circulation des capitaux, un code qui s'applique à tous, y compris aux centres OffShores "

Très bien, mais, il ne suffit pas de le dire…il faut le faire…et le faire faire…

Voici une noble tâche pour vous et vos amis. rendre justice aux brevets d'un inventeur génial qui nous a tous sauvés d'une pollution massive…

Voir http://ferraye.blogspot.com/

Il est encore temps, pour rendre aux français des milliards volés notamment aux impôts.

Remarque:

Dans le domaine de la finance et de la gestion d'entreprise, le terme offshore est utilisé pour désigner la création d'une entité juridique dans un autre pays que celui où se déroule l'activité, afin d'optimiser la fiscalité (paradis fiscal) ou la gestion financière des capitaux ou, plus récemment, des activités de service (achat, développement informatique : offshore developpement, etc.), voire de production. À ce titre, l'offshoring se distingue de moins en moins de la délocalisation ;

La plupart des offshores permettent de tricher et de voler les plus pauvres…qui meurent par millions, du fait de nos omissions.



Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
Invitation:

http://www.union-ch.com/articles.php?lng=fr&pg=267
In english: http://www.union-ch.com/articles.php?lng=en&pg=267
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant…:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch
http://ktotv.com/

Venice used “money of account” successfully for several hundred years, and kept its value better than gold.

Just a little footnote on Italian banking –

Venice had a state bank (the Giro) that used all its deposits to obtain
freedom from the Turks, but thereafter operated a bank using
"money of account" successfully for several hundred years, and kept its value better than gold.
Its operations only ended when Venice was conquered by Napoleon,
who was surprised not to find any treasure in the Bank – only a set of
accounting books.

By contrast, Genoa followed conventional banking, and in the end the State
became so indebted that the Bankers foreclosed and became the government.

Shades of what is beginning to happen in the U.S.A.?

Martin Hattersley, 5929-189 St.,
EDMONTON AB CANADA T6M 2J1
Phone (780) 483-5442
e-mail <jmartinh@shaw.ca>


Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
Invitation:

http://www.union-ch.com/articles.php?lng=fr&pg=267
In english: http://www.union-ch.com/articles.php?lng=en&pg=267
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant…:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch
http://ktotv.com/

L’Echo des Montagnes revient sur l’incinéra”tueur” de Gilly sur Isère en France très voisine.


L’Echo des Montagnes, toujours dans le légitime but de vous informer, revient sur « l'incinératueur de Gilly sur Isère «, près d' Albertville en Savoie. Dans nos précédents numéros nous vous avons donné les preuves que la dioxine tue, aujourd’hui nous vous apportons le témoignage d’un grand expert, André Picot, le rapport inquiétant de l’INSERM et le témoignage de Mr Max RIGAUD, du village de PALLUD situé au-dessus de l’incinérateur-tueur de Gilly sur Isère. Monsieur André PICOT est un grand chimiste, directeur honoraire de recherche au CNRS, expert auprès de l’UNION EUROPEENNE pour les problèmes chimiques, qui dès 1994 a tenté d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les dangers de la dioxine en refusant de signer un rapport qui concluait à leur innocuité. Pour cet expert les effets nocifs des dioxines sont quasi immédiats, comme ce fut le cas des victimes de l’usine de SEVESO en 1976, en Italie, ou différés, comme pour les risques pour la santé, dus à l’incinérateur de Gilly sur Isère. Ces risques sont des affections graves de la peau, des cancers, des anomalies génétiques et ont des effets sur le système immunitaire !

Monsieur André PICOT a refusé de cosigner le rapport de l’ACADÉMIE des Sciences sur la dioxine car pour ce chimiste tout avait été fait pour aboutir à la conclusion que la dioxine ne constituait pas un risque majeur pour la santé ! Ce rapport était la caution scientifique que souhaitait le gouvernement pour justifier la « loi Barnier » sur l’environnement (Barnier était à la fois ministre de l’environnement, président du conseil général de la Savoie et avait mis son ami, GIBELLO Albert, maire d’ALBERTVILLE, et vice président du conseil général, patron de l’incinératueur, note de la rédaction), qui a entériné la construction des incinérateurs. Seuls deux des dix-sept membres de la commission n’étaient pas liés au monde industriel, le professeur René TRUHAUT, expert en toxicologie,(déjà très âgé donc homme de savoir et d’expérience)était conscient de la nocivité de la dioxine. Avec l’une de ses collaboratrices, Mr PICOT avait beaucoup travaillé sur le mode d’action de la dioxine et son impact sur la fertilité et l’immunité et son effet cancérigène. L’Académie a résumé ces travaux en quelques lignes, constatons que la dioxine présentait des effets cancérigènes chez les animaux, et le nom du savant PICOT a été effacé du document final sans qu’il puisse manifester son désaccord sur la conclusion du rapport. Cette affaire est révélatrice du mode opératoire des BARNIER, GAYMARD, GIBELLO, préfets et industriels de tous poils. Les êtres humains, la faune et la flore sont « coupables d’être des victimes » de ces assassins en col blanc, note de l’EDM.

Pour Mr André PICOT les dioxines sont en effet très dangereuses, mais les métaux traces toxiques dits métaux lourds (voir notre précédent numéro de l’EDM), comme le mercure représente une bombe à retardement pour la santé publique de demain. En effet ces métaux traces toxiques sont présents dans de nombreux vaccins et dans certains plombages dentaires. Alertées les autorités de Suède, du Canada et de la Norvège ont engagé dès 1990 des mesures énergiques contre l’usage des amalgames dentaires. En France, l’Académie nationale de médecine a conclu dans un rapport rédigé en 2003 que les amalgames n’étaient en aucun cas un problème de santé publique !

Le réquisitoire de l’INSERM, rendue publique le 24 octobre 2004, est très inquiétant quant au danger de la dioxine. En effet l’étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) précise le rôle nocif de la dioxine sur la santé humaine. Il ressort de ce rapport que la dioxine est cancérigène, mais qu’elle a des effets néfastes sur plusieurs systèmes physiologiques, dont la reproduction. « Les dioxines entrent dans l’alimentation humaine par l’intermédiaire des viandes et des produits laitiers issus du bétail qui se nourrit des fourrages cultivés sur les terres polluées par les dioxines, décrit Mr Jean-François NARBONNE, professeur de toxicologie alimentaire à l’université de Bordeaux-I, qui a participé à l’expertise de l’Ínserm. Le caractère cancérigène de la dioxine est maintenant admis, après que de nombreux travailleurs américains et allemands exposés à la dioxine ont été suivis pendant quinze ans. L’exposition à la dioxine a augmenté de 13% le taux de cancers de cette population. Le rapport accablant met à jour d’autres effets : affectations dermatologiques, maladies cardio-vasculaires, anomalies de la reproduction. Les chercheurs ont montré que la dioxine se fixe à un récepteur situé dans le cytoplasme (partie interne de la cellule, composée surtout d’eau). Les dangers mortels liés à l’incinérateur de GILLY sur Isère sont encore une fois de plus démontrés par votre journal préféré qui s’est transporté à PALLUD, charmant village situé à un vol d’oiseau non pollué au-dessus d’Albertville, où nous avons rencontré MONSIEUR MAX RIGAUD.

L’accueil et le franc-parler de ce seigneur écologique, sont dignes de la générosité que savent témoignés les SAVOYARDS dans les moments les plus difficiles. Monsieur RIGAUD lutte de toute son énergie pour la liberté d’expression, pour que les coupables de l’incinérateur tueur ne soient pas oubliés par la justice, c’est pourquoi il a installé dans son champs privé un panneau de plusieurs mètres de haut, et visible depuis tout Albertville, (notamment du bureau d’un certain procureur), l’inscription : « INCINERATUEUR » ! Pour cette victime de l’incinérateur faire à grande échelles des incinérateurs est une grave erreur, et de reconstruire un nouvel incinérateur c’est une faute grave pour la santé publique et de résumer son propos par cette belle formule : « moins c’est déjà trop » ! Le maire de Pallud et les autorités diverses du département corrompu de la SAVOIE, ont exigé l’enlèvement immédiat de ces panneaux mis sur la propriété privé de MR RIGAUD ! Au nom de qui, au nom de quoi ? La liberté d’expression existe même en SAVOIE, même si cela ne plait pas à certains politiciens pourris, à certains fonctionnaires corrompus et à une certaine justice aux ordres !!!

source:

http://echosdesmontagnes.chez-alice.fr/Echo_des_Montagnes/Num_17/Page_02.htm

Frédéric Berger, rédacteur en chef

Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
Invitation:

http://www.union-ch.com/articles.php?lng=fr&pg=267
In english: http://www.union-ch.com/articles.php?lng=en&pg=267
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant…:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch
http://ktotv.com/

Des substances toxiques qui contaminent la chaîne alimentaire…not. cancers, stérilité, problèmes menstruels et des fausse-couches. Tous les plastiques sont dangereux.

Les plastiques
  LE PARADOXE DE MANGER BIO DANS DU PLASTIQUE
Des substances toxiques qui contaminent votre bouffe… Le plastique occupe une place importante dans nos vies.  Il est versatile, léger, flexible, imperméable et relativement bon marché.  Il est si omniprésent qu’il est difficile d’imaginer notre vie sans plastique. Il est partout: dans nos vêtements, dans l’isolation de notre maison, dans notre ordinateur, dans nos souliers, et surtout dans notre frigo. Il sert à emballer et conserver un grand nombre d’aliments. Les épiceries regorgent de produits emballés dans du plastique. Or bien que le plastique comporte des qualités recherchées, son utilisation à très grande échelle cause des problèmes environnementaux sans précédent, sans compter les risques qu’il pose pour notre santé et surtout celle de nos enfants. Du point de vue de l’environnement, le plastique est un désastre en pleine expansion. La plupart des plastiques sont faits à base de pétrole, une ressource non renouvelable, extraite et transformée à l’aide d’un processus énergivore et polluant. Les emballages de plastique, et particulièrement l’incontournable sac de plastique, sont une énorme source de déchets qui s’accumulent dans les dépotoirs et qui se retrouvent un peu partout sur la planète, mettant ainsi en danger des populations d’animaux marins et terrestres. Par ailleurs, la destruction des plastiques par incinération est une cause importante de pollution d’air, d’eau et de sol. Quant aux risques pour la santé, ils sont de mieux en mieux documentés. De nombreuses études scientifiques ont démontré que des plastifiants toxiques tels le bisphénol A, l’antimoine ou les phtalates s’infiltrent dans la nourriture ou les liquides que l’on entrepose dans des contenants ou des bouteilles de plastique.  Ce risque est significativement augmenté lorsque ces produits chimiques sont absorbés par des enfants, dont le système immunitaire et les différents organes en plein développement sont plus vulnérables. Sans oublier tous ces travailleurs qui développent différentes formes de cancer suite à leur exposition aux produits chimiques qui entrent dans la fabrication du plastique. La plupart des plastiques possèdent un numéro – le code d’identification de la résine – lequel est souvent imprimé sur le contenant et entouré des trois flèches de recyclage. Parmi les sept différents types de plastique codés que l’on retrouve sur le marché, des études ont démontré que les plastiques numéros 1, 3, 6 et 7 (polycarbonate) sont les plus susceptibles de faire migrer dans leur contenu des plastifiants toxiques. Des recherches sur les plastiques 2, 4 et 5 se poursuivent. Voyons en détail les risques identifiés par rapport à chacun de ces types de plastique : PETNo 1 : Polyéthylène téréphtalate (PET ou PETE), est utilisé dans la fabrication de bouteilles d’eau, de boissons gazeuses, de jus, de contenants de beurre d’arachide, de vinaigrette et de détergent. Des études ont révélé que ce plastique émet du trioxide d’antimoine. Des travailleurs exposés à ce genre de substance ont manifesté des problèmes respiratoires et des irritations de la peau. Parmi les travailleuses de sexe féminin, on a noté une augmentation des problèmes menstruels et des fausse-couches et chez les enfants qu’elles ont mis au monde, des troubles de développement durant les douze premiers mois de leur vie. Plus un liquide est laissé longtemps dans une bouteille de type 1, plus grande est la concentration de ce produit chimique. PVCNo 3 : Chlorure de polyvinyle (V ou Vinyle ou PVC), est couramment utilisé dans la fabrication de jouets, de pellicules de plastique, de contenants d’huile à cuisson et de détergent et de rideaux de douche. Le PVC a été décrit comme étant un des matériaux de produit de consommation les plus dangereux jamais créés. Le chlorure de polyvinyle est souvent fabriqué avec des phtalates comme plastifiant (di(2-ethylhexyl) phtalate (DEHP) ou butyl benzyl phtalate (BBzP)) lesquels sont reconnus comme des perturbateurs endocriniens qui mimiquent l’œstrogène. Les symptômes associés à l’intoxication aux phtalates vont de l’asthme au cancer en passant par des problèmes de foie, de rein, de rate, d’os et de développement en général. La migration des plastifiants est exacerbée lorsque l’aliment en contact avec le plastique est un corps gras. Un projet de loi privé a été présenté par le Nouveau Parti Démocratique du Canada (C-307) afin de bannir l’utilisation des phtalates dans les jouets pour enfants. PSNo 6 : Polystyrène (PS) est utilisé dans les contenants de styrofoam (tasse de café, bols), les contenants de nourriture pour emporter, les ustensiles en plastique, les matériaux d’emballage. Il dégage du styrène qui est un perturbateur endocrinien mimiquant l’œstrogène. Il peut causer des problèmes reproducteurs et des problèmes de développements chez les enfants. L’exposition à long terme des travailleurs à cette substance chimique a entraîné une incidence plus élevée de dommages au cerveau et au système nerveux. Dans des études sur des animaux, on a constaté des effets néfastes sur les globules rouges du sang, le foie, les reins et l’estomac. PCNo 7 : Autre. Cette catégorie comprend tous les types de plastique qui ne sont pas inclus dans les autre catégories, incluant le polycarbonate (PC). Le polycarbonate est un plastique généralement transparent et rigide qui est communément utilisé dans les bouteilles d’eau réutilisables individuelles, les bouteilles d’entreposage d’eau de 3 ou 5 gallons et les biberons pour bébés. Il est aussi utilisé dans les boîtes de conserve comme pellicule protectrice. Or, le polycarbonate émet du bisphénol A (BPA), un plastifiant toxique qui peut causer des dommages génétiques aux jeunes enfants. Ce plastifiant a également été associé à une augmentation de fausses-couches chez les femmes. Ce qui est d’autant plus inquiétant est le fait que même une exposition à de très faibles doses de ce plastifiant peut causer des dommages chromosomiques aux ovaires d’une femme, une réduction de la production de sperme chez l’homme et l’apparition prématurée de la puberté chez les fillettes. En somme, si vous devez absolument utiliser du plastique, il est préférable de s’en tenir aux plastiques numéros 2 (polyéthylène de haute densité), 4 (polyéthylène de faible densité), et 5 (polypropylène). Pour plus d’information sur les différentes sortes de plastiques, leurs dangers et les études les concernant, veuillez visiter le site http://www.vivresansplastique.com/plastique.htm. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à réduire vos risques au quotidien :

  • En général, essayer d’éviter d’utiliser des bouteilles et contenants en plastique car leur achat  supporte l’industrie pétro-chimique et contribue à la pollution de l’air, de l’eau et du sol. Utiliser plutôt des contenants et bouteilles durables que vous pourrez utiliser pendant des années et des années comme l’acier inoxydable ou le verre.
  • Si vous devez utiliser des bouteilles ou contenants en plastique, évitez d’y entreposer des liquides ou nourritures chaudes ou grasses, et éviter l’entreposage prolongé, ce qui augmente la migration des plastifiants.
  • Peu importe ce que l’étiquette indique, aucun contenant en plastique ne devrait être utilisé au micro-onde. La combinaison des micro-ondes et du plastique peut donner à vos plats des saveurs toxiques!
  • Évitez les pellicules de plastique moulantes pour la conservation des aliments. Utilisez plutôt des contenants en verre ou en acier inoxydable dotés d’un couvercle.
  • Si vos contenants de plastique montrent des signes d’usure (égratignures, craques, décoloration), ou s’ils sont collants au toucher, il faut en disposer aussitôt.
  • Évitez les bouteilles en polycarbonate (no 7) à tout prix. Pour les nourrissons, il est préférable d’utiliser des biberons en verre et pour les jeunes enfants, des gobelets en acier inoxydable.
  • Si vous devez acheter une bouteille d’eau jetable, optez pour une bouteille faite de plastique no 2 et assurez-vous de consommer son contenu le plus rapidement possible. Ne la gardez pas au réfrigérateur pendant des semaines car la migration des plastifiants toxiques augmente avec le temps. Ne rincez et nettoyez jamais ces bouteilles en vue de leur réutilisation car le contact avec le savon pourrait entraîner la dégradation prématurée du plastique et en augmenter la toxicité.
  • Pour entreposer de grande quantité d’eau, optez pour une bouteille en verre de 3 ou 5 gallons. Évitez les bouteilles en polycarbonate (no 7). Pour dispenser l’eau, procurez-vous des contenants en céramique ou en acier inoxydable.

De nos jours, le plastique est si omniprésent, qu’il est difficile de s’imaginer vivre sans lui. Pourtant, nos ancêtres l’ont fait avant nous. Il suffit de faire preuve d’imagination, de détermination et de conviction.

Le gouvernement du Canada prend des mesures à l’égard d’un autre produit chimique préoccupant : le bisphénol A

Le 18 avril 2008, l’honorable Tony Clement, ministre de la Santé, et l’honorable John Baird, ministre de l’environnement, ont annoncé aujourd’hui que le gouvernement prend des mesures pour protéger la santé des Canadiens et l’environnement d’un autre produit chimique préoccupant. Le Canada est le premier pays au monde à effectuer une évaluation du bisphénol A en collaboration avec l’industrie et d’autres intervenants, et à tenir une consultation publique de 60 jours pour déterminer s’il faut interdire l’importation, la vente et la publicité des biberons de polycarbonate qui contiennent du bisphénol A. Veuillez trouver ci-dessous des renseignements supplémentaires sur l’approche du gouvernement  concernant le bisphénol A : Le lien suivant s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Santé Canada répond aux inquiétudes que suscite le bisphénol A dans des aliments en conserve Le lien suivant s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Le gouvernement du Canada prend des mesures à l’égard d’un autre produit chimique préoccupant : le bisphénol A Le lien suivant s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre Remarques du ministre Clement sur le bisphénol A Fiche de renseignements sur le bisphénol A Questions et réponses sur le bisphénol A Information technique sur le bisphénol A (Avis de la Gazette du Canada, ébauche de l'évaluation préalable, document sur le cadre de gestion des risques) Rapport sur le bisphénol A préparé par le Groupe consultatif externe du Défi

Alzheimer : 24 millions de malades dans le monde et un nouveau cas toutes les 7 secondes

Alzheimer : 24 millions de malades dans le monde et un nouveau cas toutes les 7 secondes

Selon une récente étude parue en 2005 dans la revue médicale britannique The Lancet, plus de 24 millions de personnes dans le monde souffrent de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentés et leur nombre devrait doubler tous les vingt ans, avec un nouveau cas toutes les sept secondes.




Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
Invitation:

http://www.union-ch.com/articles.php?lng=fr&pg=267
In english: http://www.union-ch.com/articles.php?lng=en&pg=267
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com

skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

Présent :
La femme est, comme toujours, l'avenir de l'homme, et réciproquement. Si qua fata sinant…:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch
http://ktotv.com/

Les nano-particules fines associées (PM1) aux incinéra”tueurs” ont provoqué rien qu’ en France plus d’un million d’Alzheimer. Le « sida chimique » du cerveau…

FRANCE:



Tendance actuelle : Nombres de cas de maladie d’Alzheimer: 1.000.000
plus de 100’000 morts par année rien qu’en France…


Principale cause: les incinéra”tueurs”. Environ un milliard de m3 d’air, d’eau, de terre, et même de feu pollué par année et par “incinéra”tueurs”…Il faut le faire. 

L’exposition aux nanoparticules potentiellement dangereuse pour la santé

Les nanoparticules pénètrent mieux dans les poumons, les microfissures de la peau et probablement dans le cerveau que les particules plus grosses, selon une étude de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) qui appelle à une prévention accrue sur le lieu de travail.

“Certaines particules ultra-fines peuvent être plus dangereuses que des particules plus grosses de la même matière” et ont des “propriétés spécifiques” encore mal connues, a souligné mardi Benoît Hervé-Bazin, en présentant à la presse les résultats de ces travaux.

Lorsque leur taille descend en dessous de 20 millionièmes de millimètre (20 nanomètres), les nanoparticules qui se déposent dans l’ensemble du système respiratoire ne sont plus digérées par les cellules “macrophages” qui nettoient les poumons.

Assemblages de quelques centaines ou milliers d’atomes encore largement expérimentaux, les nanoparticules commencent à avoir des applications dans la cosmétique, le domaine médical (nano-implants, nanodétection, destruction de tumeurs par chauffage, …) et l’industrie (automobile, électronique, chimie et matériaux).

En dehors des poumons, les experts de l’INRS ont aussi constaté un “passage probable de certaines particules au cerveau” par le nerf olfactif ou le nerf trijumeau au niveau du nez.

“Les modalités et l’importance de ce passage dépendent de la nature de la particule, de ses revêtements de surface, de sa taille, de sa solubilité”, selon l’ouvrage de l’équipe de l’INRS, intitulé: “Les nanoparticules: un enjeu majeur pour la santé au travail?”

Des chercheurs américains ont de leur côté émis l’hypothèse d’une corrélation entre l’inhalation de ces particules ultra-fines et le développement de la maladie d’Alzheimer.

Concernant les produits cosmétiques, les résultats des travaux scientifiques sont contradictoires. Ainsi, la pénétration dans la peau du dioxyde de titane utilisé dans les crèmes solaires est attestée par certains et contestée par d’autres.

“Globalement, il semble qu’une certaine pénétration dans la peau soit possible”, selon les chercheurs, qui précisent que “des flexions cutanées répétées, normales dans une activité de travail, favorisent une pénétration en profondeur”.

Tout en soulignant les difficultés de mesure d’impact d’éléments de si petite taille, M. Hervé-Bazin rappelle les ravages provoqués par l’exposition à l’amiante et estime qu'”on en sait déjà assez pour ne pas rester inactifs”.

Mais des mesures de prévention aussi simples que le port d’un masque ne sont souvent pas encore prises dans les laboratoires.

Le revenu mondial généré par les nanotechnologies, supérieur à 40 milliards d’euros en 2001, selon la Commission européenne, devrait s’élever à plus de 700 milliards en 2008 et pourrait dépasser les 1.000 milliards en 2015.

AFP
Les dioxines associées aux PM1 présentent un fort pouvoir contaminant pour les sols et les eaux, la faune et la flore. En outre, elles possèdent toutes une toxicité aiguë : la dioxine la plus toxiques, la tétrachlorodibenzodioxine (TCDD), est, par exemple, mortelle pour le chien à une concentration 600 fois plus faible que la strychnine. En conséquence, elle est a été utilisée comme arme chimique notamment par le Pentagone et la Russie. Elles sont de plus mutagènes et cancérigènes à des concentrations souvent inférieures à la partie par milliard.


Le « sida chimique »

Sur les plus de 200 molécules que compte la famille Dioxine, 17 sont officiellement reconnues très toxiques pour l’homme. La plus redoutable de ces substances chimiques constituées en partie de chlore est la « dioxine de Seveso », du nom de la ville italienne touchée le 10 juillet 1976 par un nuage de dioxines échappé d’une usine de pesticides. Une fois dans l’organisme, la dioxine s’accumule dans les tissus adipeux. Plus de vingt ans après, on constate à Seveso une augmentation des leucémies et des cancers gastro-intestinaux. La dioxine entraîne également des dérèglements hormonaux et du système nerveux. Les enfants sont en première ligne, ils peuvent être contaminés par le lait maternel mais aussi avant la naissance, ce qui risque alors de provoquer des malformations congénitales ou des stérilités.
Sur la même longueur d’onde que le CNIID, le Dr Jean-Michel Calut estime pour sa part que le principe de précaution doit s’appliquer : A l’avenir, nous découvrirons probablement que les normes de 2008 n’étaient pas assez strictes . Et d’ajouter, un rien provocateur : Si on écoute les industriels, les fumées de cheminées ne seraient désormais plus composées que de H2O. Que de l’eau potable au fond ! Pourquoi, dans ce cas, ne pas les transformer, les recycler et la consommer ? Ajoutant : Une tonne de déchets ménagers incinérés produisent 300 kg de mâchefers imprégnés de produits toxiques, 30 kg de résidus de fumés et 670 kg de matières qui partent sous forme de molécules dans l’atmosphère. Or nous n’avons analysé, à ce jour, que 50 de ces 2000 nouvelles molécules répertoriées avec notamment des métaux lourds…



Rappel important:
De petites doses de dioxines, même très petites, peuvent notamment provoquer le cancer, des problèmes d’estomac, de cœur, du pancréas, de foie et d’intestins ou encore le diabète. Les particules fines associées (PM1) aux incinéra”tueurs” provoquent aussi l’Alzheimer, d’où une explosion des cas graves de toutes ces maladies…

La pire solution est l’incinération des ordures qui multiplie les pollutions graves de manière invisible et pernicieuse. La meilleure solution est la méthanisation des déchets ménagers salés ( le chlore du NaCl provoque notamment les dioxines), le tri et le recylage puis le stockage sans combustion des restes vraiment incompressibles.

Les incinérateurs d’ordures sont de gigantesques usines diffusant de graves maladies par loterie généralisée au gré des vents pour le profit de quelques uns…

Les meilleures installations laissent passer des tonnes de poussières chaque année et des millions de m3 d’air vicié.

Elles polluent très gravement les 4 éléments de l’initiation des francs-maçons, membres de certaines sociétés “secrètes” qui s’emboîtent les unes dans les autres comme des poupées russes et qui ne respectent plus du tout leurs propres ” valeurs”.

Leur amour de l’argent est la racine de tous les maux…y compris de maladies mortelles devenues trop fréquentes….

La plupart de ceux-ci ne respectent plus ni l’Homme, ni la nature. Ils n’ adorent que l’argent et le pouvoir.

Nous devons leur en interdire le contrôle vu leurs abus chroniques et dire NON à ces enfants gâtés pourris par leur propre système avant qu’ils ne polluent gravement la planète entière.



Naples, un laboratoire grandeur nature…

The tandem of records

Bassolino_Jervolino.jpg

It is difficult to explain precisely what is going on in the Campania region. When the responsibility lies simultaneously in the hands of politicians, entrepreneurs, organised crime and certain citizens, where does one begin?
A fish always starts smelling from the head-side.
Bassolino, “diessino-diossino” (Ds member and dioxin producer) was Mayor of Naples in 1993 and was re-elected in 1997. In the year 2000 he became Regional Premier of Campania, and was re-elected in 2006. Rosa Russo Jervolino, elected as Mayor of Naples in 2001, was re-elected in 2006.
Bassolino-Jervolino would appear to be a
tandem brand, in that, when one of them leaves the Municipal Council, the other takes his place, while the former moves up to the Regional Council.
My dear residents of Campania, stop the tandem, perhaps then things will change.

I suspect that the whole palaver surrounding the refuse in Campania is merely a pretext for relaunching the incinerators. Those that Bersanetor and D’Alema sauvely call thermo-enhancers and that no one else in Europe is building any longer.
I have written about the reasons for a no vote, as well as what the alternatives are. Print and circulate the pdf file.

Incinerators, why not?
1 – Incinerating refuse converts it into toxic nanoparticles and dioxins
2 – Incineration requires substances such as water, lime and bicarbonate, which increase the initial mass of the refuse
3 – One ton of refuse produces one ton of fumes and
300kg of solid ash, as well as certain other substances
– by law, solid ash must be disposed of at a waste disposal dump for hazardous toxic waste, a waste product that is infinitely more hazardous than that contained in the old waste disposal dumps
– the fumes contain 30kg of cancerogenous fly ash and 25kg of chalk
– incineration produces 650kg of polluted water requiring purification
4 – If inhaled into the lungs, the microscopic dust particles (2pm to 0,1pm) resulting from incineration will reach the bloodstream within 60 seconds, and all the other organs within 60 minutes
5 – The
pathologies resulting from the inhalation include: cancer, foetal malformation, Parkinson’s Disease, Alzheimer Syndrome, heart attacks and strokes. This has been proven by thousands of scientific studies
6 – The incinerators, also called thermo enhancers, were financed by means of a 7% levy on all Enel utility accounts, by
linking them to renewable energy sources, together with waste products from the petrol-from-coal refineries. Without this tax the incinerators would not be economically viable. Provision was made for incinerators in the last Budget, but only for those already built.
7 – There are currently 51 incinerators in Italy and it would be interesting to set up metering stations to analyse the quantities of microscopic dust particles in the vicinity of each incinerator, and to monitor the rate of derived illnesses in the areas over the long-term.
8 – The only beneficiaries of the incineration of refuse are the petroleum magnates, incinerator constructors and the parties openly being financed by these companies.

What to do with the refuse.
1 –
Reduce the amount of refuse produced (for example, Berlin has managed to reduce the quantity of refuse produced by 5% in a period of only six months)
2 – Door-to-door
differentiated waste collection with detailed billing tariffs
3 –
Recycling of all differentiated waste collected
4 – Any refuse remaining after the implementation of the first three points should be sent to specialist plants for mechanical selection of the remaining undifferentiated waste. Anything that is not recyclable can be treated in
biological drying plants, without burning it
5 – Economically speaking, where there is a differentiated refuse collection system in operation, it is
no longer viable to burn refuse, because:
– any wood can be sold on to chipboard manufacturing companies
– recycling paper produces more energy than that produced by burning it
recycling plastic makes financial sense. 2/3kg of petroleum is required in order to produce one kg of plastic
6 – Differentiated refuse collection can make up as much as 70% of all refuse produced and the remaining 30% can be further reduced to 15-20% by means of biological drying. This quantity is less than, or
the same as the amount of waste products from the incinerators. However, the former are inert, non-toxic products requiring lower management costs and fewer environmental and health implications.

If the waste disposal sector was not legally controlled by privately held monopolies financed with public funds, but instead there was some real market liberalisation, competition between the companies would affect the level of recycling, and incineration would become a thing of the past.



Comments

Hello everyone and Mr. Spadini especially,
I am baffled and mesmerized at the same time, on the first comment you incite People to stand up for themselves, while in the second comment states the evolution requirements for the same people to succeed?
Which one is it, which one turns your light on?
As for me, I like to keep my feet on the ground, if hasn’t happen in 14 years I do believe it will not happen in the near future as well.
As a final observation, I most definitely do not point anyone in one direction or the other.
In any Recovery Step Program the first step is always the same:
1) Admit you have a problem!
2) Now we shall figure out how to fix it!
Sorry in my book after 14 years, either you take a dump or get the hell of the pod!
The future looks bright (Italian or English!) just make sure you wear dark shades!
Thanks
Posted by: Giacomo Chiametti | January 10, 2008 05:48 PM


Apparently my comments hit the mark with Mr. Chiametti: but before one writes in English, one must learn to think, in Italian or any other language. Self-government means recycling, it mean electing officials that can do their job or demanding their dismissal, it means not standing for caos, it means asking of the police that they do their job, denouncing racketeering activities, etc. etc. These actions cannot be dictated or imposed: the people of Naples (or any other place) must do it by rising against their BAD and corrupted government. Democracy and good government are the result of a process for which the people of the country must fight and have sometimes given their lives: they are seldom imposed. It is a life-long belief and a way of life.
It ALSO starts with civil behaviour, anywhere, in full respect of others’ civil rights to think differently. Even during soccer games! Even on the road! Do you mean that among the 4+ million inhabitants of the city of Naples there are none that can organize to demand a better government?Surely people can parade the streets for political meetings or strike to demand better wages: why not organize to improve their lives?Leading a movement to demand better conditions, better government, better schools, better sanitation, better health care and to be willing to work for it IS DEMOCRACY. This must be done in Naples by Neapolitans: people in Rome, Milan, or anywhere else cannot do it, on the contrary, people everywhere else in the country will have the feeling that this is another maneuver to sink more money in that bottomless pitt. Another “mafia” tactic to suck more money out of the situation.
Now, could you put that into Italian so that everyone in Naples can understand it or shall I do it?
Posted by: G.Spadini | January 9, 2008 05:21 PM


I have looked at the EfW incinerator concern issue for a long time. Why fundimentally are these plants a bad thing?
Whilst this EfW incinerators do drastically to minute levels; the electrostatic plate and baghouse filters are not able to stop much of the fine particle PM2.5 to PM 1 ecsaping. These are not specifically or continually monitored either at the stack or in the downwind community.These are a toxic composition in nature. The US definite study by Pope and Docherty, Lines that Connect, and Six City Study found something fundimental. There is not safe lower threshold concentration for PM2.5s (WID is 10mg/m3, ), even levels of 5mg/m3 cause heart disease, COPD, infant mortality and asthmas (reduced lung development in 12-18yr olds – this is the science published in the NEJM and AEAM. Period!
Beppe mentioned nano particles that are different from fine particles. This is the work of Drs Stephan Montanari and Antonetii Gatti. These nano particles are even more potent. I would like to see ESEM research that is able to detect “signature” incinerator nano particles metals in human organs, such as Vanadium, Titanium, Cadmium and Hexivalent Chrome. We need to see this same downwind population research as was found in Balkan Syndrome victims.
Posted by: Rob Whittle | January 8, 2008 10:51 PM


Am I missing something here?
Naples has a rubbish disposal problem because the camorra control the sites where rubbish has been dumped – charging money for the facility and using these sites to hide the far more toxic waste from everywhere else in Italy that they charge even more money for. Yes?
Now, the local and regional councils want to install and run incinerators that are needed to dispose of certain classes of waste – producing heat for local use as a by product. Yes?
Brescia seems to run its own incinerator for the benefit of the local communit without problem, and yet you say it is wrong. Yes?
So, the camorra onject to these incinerators as they will reduce the income they can squeeze from the local and regional councils – as well as giving them a problem with hiding the toxic waste materials they have been dumping everywhere they can for many, many year.
Tell me, is the problem the incinerators that will solve the problems or the camorra?
Posted by: Luke Dixon | January 8, 2008 11:29 AM



Perche’ non spostare tutta la nettezza, non solo di Napoli, davanti e sopra alle ville, castelli, aerei e barche della CASTA?

Difficile pero’, loro si sono creati un esercito di parassiti per difendersi e perpetuare il regime…
Certo con cosi’ tanti parassiti che succhiano linfa l’ albero-Italia mica puo’ crescere tanto….
Posted by: fabrizio | January 7, 2008 02:44 AM


Hello everyone,
Please check your calendar Mr.Spadini, the world is in the 3rd Millennium, while your beloved Italian Language and Campania inhabitants are in Medieval Time.
If you want to waive an Italian flag, please do it in your home stadium or wherever you please, as for this side of the blog, well the idea is to infuse some reality and real life experiences into your obtuse mind.
Do you mean Napoletani should manage their affairs or are you volunteering for this job?
Please, are you a wise guy or the sunlight of Naples is working his way through your skull?
Either way, Incompetence come natural for people with mouths bigger than their brains, while Expertise, knowledge, credibility, morality are definitely not as easy to find as garbage in Campania.
More worthless discussion to come to gazebos near you, and please flock again to sign up for PD, PDL, PS (Poor Sucker!)!
The future looks mighty bright (Especially in Campania, Capri Ischia etc!) wear shades.
Thanks
Posted by: Giacomo Chiametti | January 6, 2008 06:05 PM


Ciascuno ha il governo che si merita…..
ciascuno di noi ha il potenziale di essere il governo che si vorrebbe avere. Il governo sono le azioni che ci permettono di vivere civilmente. Autogoverniamoci, e civilmente. Cio’ che e’ bene per noi e’ bene per la comunita’.
A proposito, perche’ scrivere in inglese? abbiamo vergogna di essere, di parlare o scrivere ITALIANO? o forse i commenti sono diretti solo all’elite che pensa di conoscere l’inglese, e non agli Italiani? NOI siamo orgogliosi di essere chi siamo, cioe’ ITALIANI.
Posted by: G. Spadini | January 6, 2008 03:40 PM


I have never seen so many technical misleading
statements like the ones shown in your article.
Dioxine, Seveso teached, will appear if the firing temperature is below a certain value,
if i am not wrong 900 deg, for that reasons the
serious incinerators(the ones built in Brescia and
Milan)they have a firing sustainig system and protections to avoid dangerous situations.
Downw-stream there are very efficient filters and
catchers coated by lime active carbons electrostatic precipitators and so on,and a continous emission monitoring system.
The calorific value of the average italian waste
is so high that 4KG of waste are equivalent to
1KG of diesel oil(0.4 euro/kg of waste).
My second consideration is that wastes are produced everywhere in this world , WHY ONLY
IN NAPLES WE HAVE TO SEE THIS DISASTER?
When you speak with a napolitan intellectual,
including many tv-showmen, they look to you
from top to dawn as if the civilizatio would
have been invented by them …….very good!
Thank god our president is allerted, all of us
we feel much better!?!
There is only one place in similar conditions:
the external district of Calcutta.


Posted by: maurizio confalonieri | January 6, 2008 05:25 AM


basta piangere e basta mandar i vostri rifiuti in altre parti d’italia…e ora che troviate una soluzione, non capisco come mai il problema rifiuti ci sia solo a napoli! ma a roma come fanno?
Posted by: giulia | January 6, 2008 04:36 AM


As Italian born citizens residing abroad, as well as my wife, we feel ashamed of the behaviour of the Italian government (read its representatives): in any other civilized country, the ministers of the interiors, the minister of health and possibly those of economic development, of the environment and few more, as well as the president of the region of Campania and the mayor of Naples would have been asked by the prime minister (i.e. Mr. Prodi) to resign…. It is unthinkable that it should take 12 years to build an incinerator (two more years hence to complete according to estimates)
The garbage collection situation in Naples and the Campania region are being reported every day on foreign TV’s, further, they are being linked to mafia activities… that much for the image it gives the Italian people all over the world. I suggest the people of Naples should discharge their garbage in front of the Town Hall, so they should have a response from their so-called leaders.

However, with reference to the article posted on the blog, I would like to submit the following comments:
. all of the measures indicated in the articles against incinerators are valid and true;
. it has been proven that recycling substantially reduces the amount of garbage to be trated, hence lesser cost of waste disposal, additionally saves natural resources for paper production, glass, metals, etc. etc.
. further separation of bio-degradable organic masses that could be used as fertilizers is possible, but requires very strict monitoring, hence not economically feasible.
. production of bio-gas has been tried successfully in several countries and on a small , experimental scale, in Italy as well.
The writer has apparently a bias toward “ecological” solutions, possibly because he knows no other. The solutions suggested may in fact damage the environment in the presence of toxic substances in the waste mass. I maintain that there is an additional PROVEN solution. The recycling activities in Germany and elsewhere are only part of the solution: several countries such as Finland and Germany among others, use gasification processes specific to urban waste. Since the early 90’s Germany has launched its first project “schwartze pumpe” consisting of 10 unit treating contaminated materials such as residues of chemical plants, refineries, sewage treatment plants, urban discharge, non-recyclable plastics, and any other residue that cannot be further treated or recycled. The gasification process (a patented process) requires burning at very high temperatures in a closed, controlled environment that reduce toxins and other air-borne toxic particles to levels which are well below acceptable levels, namely 1/10th those established by the European Community, with NO DIOXIN emissions, such as incinerators or the planned “termovalorizzatori”.
The process produces “syngas” as well as agricultural fertilizers, methanol, urea, ammonia, syn fuels and a host of other products. This synthetic gas “syngas” can then be used for residential and commercial uses, as well as electrical production (something which Italy is very deficient of and which robs the country of very important currency).
Naturally, the installation of such plants requires farsight, planned development, substantial investments, long range policies which have to be independent from political interests, and recognition that Italy IS an industrialized country (even though it now lags behind most Europen countries). Also, the Italian RAI network ran a documentary in October 2007 on how things are done in the Principalty of Monaco, which uses another process. Their plant stands in the CENTER of the capital and is undistinguishable from other buildings. Surely in Italy we can do the same: it is not necessary to do better or different or “design”, just doing as well would be doing SOMETHING! Why re-invent the wheel!
I remember the time when the Adriatic sea was polluted by human waste (’60’s). It behooved the civilized community, the health of the residents as well as the development of the tourist industry of that coast to build water treatment plants…. it is now time to clean up our act…… from garbage. (for more information about gasification, please read , among others: Buttker and Seifert: Syngas and Fuel from Gasification of Coal and Wastes at Schwartze Pumpe (SVZ) presented at 21st World Gas Conference, Nice, 2000)
Another comment on another subject: why write english and leave most Italian people in the dark about these issues?
Posted by: P.D.Lessieur | January 6, 2008 01:13 AM


incinarators? Stupid idea! Btw ireland r goin ahead with them despite protests! As for italys woes i say stop complaining and do sumtin. My plan buy more! Forget about economic predictions-people can buy themselves out of recession. If u all buy more Italian goods then the economy and ur lives will improve. Buy that suit u always wanted, the new sofa, a new car. Treat urself. If u need more money take another job, donigjt classes. Pay ur taxes! Put ur distrust for politicians aside and take solace in the fact that by payin tax ur country is benefitting. Don’t pay protection money. Have more children, and make sure both parents help out! Come on now! You can fix Italy yourself, just stop moaning about mastella and prodi etc Together you are more powerful than the government! Listen please! Italy’s future is in your hands, oh and recycle,even if u hve to make an effort its worth it
Posted by: ca benuo | January 6, 2008 12:28 AM



Beppe Grillo’s Blog is an open space for you to use so that we can come face to face directly. As your comment is published immediately, there’s no time for filters to check it out. Thus the Blog’s usefulness depends on your cooperation and it makes you the only ones responsible for the content and the resulting outcomes.


Information to be read before using Beppe Grillo’s Blog


The following are not allowed:
1. messages without the email address of the sender
2. anonymous messages
3. advertising messages
4. messages containing offensive language
5. messages containing obscene language
6. messages with racist or sexist content
7. messages with content that constitutes a violation of Italian Law (incitement to commit a crime, to violence, libel etc.)


However, the owner of the Blog can delete messages at any moment and for any reason.
The owner of the Blog cannot be held responsible for any messages that may damage the rights of third parties Maximum comment length is 2,000 characters.
If you have any doubts read “How to use the blog”.


Post a comment (English please!)

Annoncé par les prophètes perses sous le nom de dragon azhi dahaza le pollueur de tout, même du feu…, qui sera vaincu par keressaspa. Autres orthographes…Keresaspa, selon certaines traditions de la mythologie iranienne, était le héros qui finit par tuer le monstrueux dragon Azhi Dahaka…Un phœnix qui renaît toujours de ses cendres et qui est à nouveau là, comme par hasard, le symbole de Tridel / Lausanne est un Phoenix et il y a les sept ouvertures de Baal dans la façade de l’usine…

Un travail à refaire contre les dragons modernes de la finance mafieuse et dévoyée…



Avec mes meilleures salutations.


François de Siebenthal
Invitation:


http://www.union-ch.com/articles.php?lng=fr&pg=267
In english: http://www.union-ch.com/articles.php?lng=en&pg=267
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
www.de-siebenthal.com


skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03
FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2


Présent :
La femme est, comme toujours, l’avenir de l’homme, et réciproquement. Si qua fata sinant…:-)
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv


www.suisse-plus.com
http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch
http://ktotv.com/

Pourquoi ou plutôt pour qui le nouveau Krach ?

Pourquoi ou plutôt pour qui le nouveau Krach ?

A travers une histoire de naufragés, L. Even (1885-1974) donne les clés
permettant de comprendre pourquoi les banquiers internationaux
sont les hommes les plus riches au monde
et aussi pourquoi leurs manœuvres monétaires
sont la cause de tant de guerres, de pauvreté
et de morts.45 pagesL´île des naufragés
par Louis Even

Dans cette brochure, l´auteur explique talentueusement ce qu’est le mystère de l’argent.


4.50 € (29.52 FF)
référence article [ 1D47 ]

De l´île de Jekyll au krach 2008-2009

Parmi les personnalités chargées de préparer l’humanité au Nouvel Age, l’agent KGBiste Gorbatchev joue un rôle important. Il a entamé la phase II de sa mission de KGBiste au moment même où son confrère Poutine accédait au pouvoir.
Depuis, Poutine se prépare, avec ses compagnons d’armes, à devenir le nouveau Attila du XXI° siècle. Après la perestroïka, subterfuge échafaudé par Andropov (patron du KGB), Gorbatchev doit fonder la ” maison commune européenne ” avec la servilité de nombreux agents occidentaux. Pour ce faire, ” un PLAN prévoit la destruction délibérée des économies occidentales “.

Au coeur de l’été 2007, exactement comme LIESI l’avait anticipé dans son numéro 138, ” ils ” décidèrent d’enclencher la première étape du krach bancaire ! Pour instaurer leur gouvernement mondial, les banquiers internationaux doivent en effet contrôler la monnaie.

Hier, les familles oligarchiques, dominées par les Rothschild, ont jeté leur dévolu sur les Etats-Unis. De la guerre de Sécession à la création de multiples crises bancaires ou industrielles, jusqu’à la réunion des hauts initiés sur l’île de Jekyll, en 1910, il existe un fil conducteur jusqu’à nos jours. D’ailleurs, cette île s’appelait l’île de la Somme. Pourquoi de richissimes banquiers israélites ont-ils changé le nom de cette île en faisant référence au Dr Jekyll de Stevenson ? Rien n’est laissé au hasard et le déclenchement de la crise actuelle, dont vous entendrez parler tout au long des prochains mois, suit un processus impitoyable, mené par des personnages ayant signé un ” pacte de sang “.

Aujourd’hui, ” ils ” n’ont plus besoin des Etats-Unis. Où cela va-t-il nous mener ?

150 pages

Editions Delacroix

Si vous avez des questions, des commentaires n’hésitez pas à nous contacter !
Le Distributeur des Editions Delacroix.
Protection des données personnelles
Toutes les données que vous nous confiez le sont afin de pouvoir traiter vos commandes. En vertu de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez auprès du service client de SOS2i d’un droit d’accès, de consultation, de modification, de rectification et de suppression des données que vous nous avez communiquées.


Distributeur Editions Delacroix et L.I.E.S.I. SOS2i
25 rue Charpentier
33700 MERIGNAC
Téléphone : 05 40 08 12 37
Fax : 05 56 97 28 80
E-mail :
sos2i@free.fr

Traduction »