Dioxines et nano particules en carburant.

Russie. Beaucoup moins de dioxines et de nano particules hyper toxiques et en prime du carburant à partir de déchets solides.

http://www.cawa.fr/IMG/breveon65.jpg
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59959.htm Les chercheurs du bureau d'études "Technologies écologiques de constructions mécaniques expérimentales" ont élaboré, avec le concours du Centre scientifique russe Institut Kourtchatov, un complexe plasmique au sein duquel le traitement des déchets solides réduit de manière drastique la formation de dioxines et de furanes – la concentration journalière moyenne de ces substances dans les rejets diffusés dans l'atmosphère n'est plus que de 0,01 ng/m3, ce qui est très nettement inférieur aux normes existantes (les normes fixées par l'Union européenne sont de moins de 0,1 ng/m3).

Ce résultat a pu être obtenu grâce au fait que les plasmotrons utilisés permettent de créer des températures très élevées dans la zone de travail (jusqu'à 5.000°), si bien que les déchets passent d'emblée de l'état solide à l'état gazeux, avec la formation d'un gaz de synthèse – un mélange d'hydrogène et de monoxyde de carbone. Les scories de type basaltique qui se forment dans la partie inférieure de la zone de travail constituent un matériau de construction écologiquement sûr, qui peut servir à fabriquer des fibres minérales utilisées dans l'isolation thermique, des revêtements de routes, etc. Par ailleurs, l'énorme excédent de chaleur qui se dégage au cours du processus de fonctionnement de l'installation plasmique est utilisé pour obtenir de la vapeur haute pression, qui sert à son tour à produire jusqu'à 600 kW/h d'électricité, pour permettre de couvrir les dépenses énergétiques du fonctionnement des plasmotrons. Par conséquent, lorsqu'elle tourne à son régime de croisière, l'installation de traitement plasmique des déchets solides fonctionne en cycle fermé, avec l'énergie qu'elle produit.

Dans les plasmotrons, on peut utiliser comme fluide de travail (comme gaz formant le plasma) différents gaz : l'air, le gaz carbonique, le méthane et leurs mélanges. Le gaz carbonique qui se dégage des produits de la transformation plasmique des déchets solides peut être utilisé comme fluide de travail du plasmotron, ce qui réduit d'autant la propagation de ce gaz, donc, l'effet de serre dans l'atmosphère. En modifiant le fluide de travail du plasmotron, on peut réguler la composition des principaux produits gazeux résultant de la transformation – le rapport entre l'hydrogène et le monoxyde de carbone -, et obtenir des composants ciblés (de l'hydrogène, par exemple). On peut également stocker ces gaz pour qu'ils puissent être transformés ultérieurement, pour obtenir par exemple des composants de carburant (processus Fischer Tropsch). La transformation plasmique des déchets ne requiert pas qu'ils soient triés avant d'être chargés dans l'installation. On peut transformer des déchets ayant jusqu'à 45% d'humidité, tels les déchets agricoles (fumier, enveloppe du riz, paille, tourteaux, etc.), les limons provenant des stations d'épuration des eaux usées, ou les résidus pétroliers lourds.

Une machine expérimentale exploitant cette technologie, d'une capacité de production de 3.500 t/an, est testée depuis 2006 à Haïfa (Israël).Beaucoup moins de toxiques
http://scenedecrime.blogs.com/photos/uncategorized/toxique.jpg

Fête nationale au Domaine de Penthes

Je vous invite à nous retrouver en nombre le 1er août prochain au Château de Penthes – près de Genève- à la journée consacrée aux gardes suisses.
Vous avez en pièces jointes tous les renseignements nécessaires ; vous pouvez également vous connecter sur le site de Jean-Charles MARTIN : www.lescentsuisses.ch qui organise cette journée.

merci de faire circuler cette information au plus grand nombre, amis, famille, relations.

18, chemin de l’Impératrice, 1292 Pregny-Genève
www.lescentsuisses.ch
info@lescentsuisses.ch
+41 22 734 90 21
1er Août uniquement
Navette Cornavin-Nations-Penthes-Pregny
ligne TPG bus Z et V
Grande Fête Nationale
1er et 2 Août 2009 2 Août
Informations
Dans la limite des places disponibles
Parking de la gare payant
Messe
10h00
Conférences
11h00 Un chevalier aux Croisades
Gérard Miège, écrivain
14h00 Bataille de Baylén
Professeur Alain Pigeard
Président de la délégation de Bourgogne du Souvenir napoléonien
Cérémonie – Discours
14h00 Présentation des drapeaux
Animations
Rencontres insolites – Duels au pistolet et à l’épée –
Visite des campements – Cor des Alpes- tir à l’arc
Spectacle « Guillaume Tell»
15h00
Spectacles « A travers le temps»
16h30
Act 1. Le Grütli
Act 2. Les Mercenaires
Act 3. 10 août 1792 massacre des Gardes Suisses
Act 4. Le soldat au service de l’étranger
Défilé historique
17h30 Fin de la manifestation
Plan


merci de faire circuler cette information au plus grand nombre, amis, famille, relations.

Prospectus complet:

http://pavie.ch/file/09-08-01-premieraout-prospectus-1.pdf

Tridel : Fr. 352,50 la tonne et beaucoup plus en maladies ! Ordures italiennes à Lausanne ?

Ordures italiennes Della Santa en vrac et sans contrôles à Lausanne ? [CIMG0478.JPG] Le coût d'incinération reste très élevé, Fr. 176.‑ par tonne TVA non comprise, soit Fr. 200/t à la charge des communes, un montant auquel s’ajoute la subvention de Fr. 35.‑ accordée par le Canton. Cette subvention correspond à un coût annuel de 4,9 millions. Le coût sera donc de Fr. 235.‑ la tonne, l’un des plus chers de Suisse.Le taux de recyclage actuel des déchets est de 40% ; par conséquent, on incinère actuellement 60% des déchets. Le Canton est certain qu'on parviendra, à court terme, à un recyclage de 60%. Résultat : il ne restera donc plus que 40% à incinérer. Diminuant de 60% à 40%, le tonnage supportera des frais d'amortissement, d'intérêts, de salaires demeurés fixes. Multiplié par 1,5, le coût d'incinération à la tonne atteindra la proportion de 60%. Résultat : la tonne coûtera, Fr. 352,50.

Rappel d'un texte de 2006 par M.

Claude Monod Ing EPFLPrésident de l’Association pour la sauvegarde du Vallon du Flon Ancien conseiller communal.

Un milliard de m3 d'air pollué chaque année, qui provoque des cancers, l'Alzheimer, etc.

Quels en sont les coûts pour la santé publique ? Des milliards…

Les dioxines et les nano particules provoquent notamment:

1. Cancers
– Cancers primitifs du foie
– Sarcomes des tissus mous
– Lymphomes non Hodgkiniens
– Maladie d'Hodgkin
– Cancers respiratoires (larynx, trachée, bronches et poumons) *
– Cancer de la prostate.

2. Désordres métaboliques
– Lipidiques: désordres cérébro-artériels; désordres artériels coronariens
– Glucose: diabète

3. Maladies du système nerveux, Alzheimer.
– Neuropathie périphérique *
– Myélome multiple *

4. Maladies de la peau
– Chloracnée *
– Porphyrie cutanée tardive *

5. Naissances inhabituelles
– Avortements spontanés, naissances prématurées
– Morts-nés
– Grossesse molaire, chorio-carcinome

6. Malformations à la naissance et foetus mal formés chez un ou plusieurs enfants, qui peuvent aussi apparaître dans la génération suivante (petits-enfants). Plus de 4 millions d'enfants sans anus au sud Vietnam, qui sont rejetés car les poches artificielles puent.

7 . Des fraudes démocratiques et des corruptions.   http://euroracket.blogspot.com/2009/07/fraudes-democratiques-tridel-dioxines.html

Est-il vrai qu'il y beaucoup plus de cancers dans cette zone du "Vallon", de la Sallaz, de la Cité, de Vennes et du CHUV ?

Plainte pénale contre x pour empoisonnement. (exemple).

Juge d'instruction de l'arrondissement de Lausanne ch. de Couvaloup 61014 Lausanne Madame, Monsieur, 
  Je fais suite à la prise de connaissance de la pollution par nano-particules et par dioxines de la part de Tridel et du Vallon, ce qui est de notoriété publique vu les nombreux articles dans la presse et sur internet. Mon habitation se trouve dans le secteur géographique concerné par les retombées de cette pollution particulièrement grave de l’environnement.  Cette situation a engendré une baisse de la valeur de mon habitation, la mise en cause de ma santé et celle de ma famille par les toxiques, les poussières et le bruit depuis des années, un grave préjudice moral dans la mesure où je suis particulièrement inquiet quant aux conséquences de cette pollution à moyen et long terme.  Dans ces conditions, d’une part pour établir la réalité de la pollution subie, d’autre part pour déterminer les responsabilités, et enfin pour définir les préjudices subis et en obtenir réparation, il convient que je dépose une plainte pénale avec constitution de partie civile auprès du tribunal.   On est aujourd’hui dans une situation comparable à celle de l’amiante. La dioxine notamment est un cancérigène avéré. Des recherches faites aux Etats Unis ont montré qu’il n’y avait pas d’effet de seuil. Une seule molécule suffit à provoquer un cancer. Les incinérateurs ancienne génération augmentent les risques de cancer, comme l’a montré l’étude réalisée à Besançon. Se pose également le problème des enfants malformés, révélé par une étude de l’Inserm dans la région Rhône-Alpes. Les risques sont nettement avérés, ils sont plus importants à proximité des incinérateurs et augmentent après la création d’usines. Quant on a autant de corrélations, il ne peut pas s’agir d’un hasard. Il n’y a pas de normes suisses mais européennes.  Dioxines et furanes
Les dioxines et les furanes apparaissent lors de la production d'autres substances chimiques (pesticides, par exemple) ou lors de l'incinération des déchets. Les PCB peuvent aussi contenir de petites quantités de furanes.
Les dioxines et les furanes sont toxiques même en concentration très faible. Les enfants sont particulièrement exposés par l'intermédiaire du lait maternel. Ces substances perturbent le développement et s'attaquent aux systèmes immunitaire et hormonal. En outre, les dioxines influencent le développement des cellules cancéreuses. En 1976, à Seveso (Italie), une grande quantité de dioxines s'est répandue dans l'environnement à la suite d'une explosion dans une fabrique de produits phytosanitaires avec des conséquences et des coûts terribles.
De plus, un incinérateur coûte extrêmement cher. Une fois que l’investissement a été réalisé, il faut exploiter l’usine au maximum. Ainsi à Lunel en France (Hérault), un contrat précisait que la communauté de commune devait apporter 80000 tonnes de déchets par an à l’incinérateur. Au cas ou la quantité ne serait pas produite, elle devait payer le manque à gagner ! ! ! A Lausanne, la tonne traitée est la plus chère du monde, et ceci au frais des personnes qui vont se faire intoxiquer….Les risques existent aussi pour les nouvelles usines. A chaque génération on affirme, on affirme que la nouvelle est parfaite. Au début des années 90, industriels et politiques ont dit la même chose. La nouvelle réglementation ne prend en compte qu’une vingtaine de polluants, alors qu’il y en a des centaines dans les fumées émises. De plus les normes exprimées en m 3, sont trompeuses : une usine ne rejette pas 1m3 mais des milliers, pendant des années. Il y a des alternatives possibles. Vu la surcapacité actuelle en Suisse, on demande un moratoire sur la création de tout nouvel incinérateur et le gel des travaux de Tridel.L'expert "neutre" qui défend Tridel travaille pour l'Etat de Vaud. Avec la rénovation de l’usine de Lausanne votée à l’unanimité par le Conseil communal de Lausanne en 2000, on aurait disposé rapidement d’une capacité de 60'000 t. sans subvention cantonale, le coût n’étant que de 35 millions (400 mios pour le Tridel), soit plus de dix fois moins cher pour une capacité deux fois inférieure ! Pourquoi le canton a-t-il voulu subventionner des capacités qui auraient pu se créer à meilleur marché sans son aide ? Comment est-il possible que Tridel, créature cantonale, ait l’arrogance de demander une analyse « neutre » et « indépendante » à son géniteur ?On ne frise plus le ridicule, on y nage en perdant pied… Tridel viole aussi des normes et engagements européens. Outre la Convention de Stockholm, deux autres conventions offrent un cadre dans lequel la Suisse souhaite s’engager pour protéger l’environnement des effets négatifs des produits chimiques et des déchets. La Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination. Elle poursuit les objectifs suivants: oréduire autant que possible les transports transfrontières de déchets dangereux; otraiter, valoriser et éliminer les déchets en respectant l’environnement, le plus près possible du lieu où ils sont produits; olimiter la production de déchets spéciaux à la source (p. ex. en utilisant des technologies de production propres). La Convention de Bâle est entrée en vigueur en 1992.
La Convention de Rotterdam sur le commerce de produits chimiques dangereux.La Convention de Rotterdam est entrée en vigueur le 24 février 2004. Les importations notamment Della Santa d’Italie violent ces engagements. L’incinération s’oppose à toute politique véritable de réduction à la source, réemploi, tri recyclage et valorisation des déchets et pose des problèmes sanitaires qui engagent la responsabilité juridique des élus. Même si elle est présentée comme "la solution" pour réduire les quantités et les nuisances des déchets (avec la symbolique puissante de la purification par le feu), l’incinération constitue une solution extrêmement peu intéressante, pour ne pas dire scandaleuse par les quantités de déchets qu’elle nécessite, afin d’être techniquement efficace et financièrement rentable. En effet, on constate que :
– pour 100 kg de déchets, on passe à plus de 600 kg de matières polluées (essentiellement l’atmosphère, mais aussi l’eau et les sols) ;
– l’incinération est à l’origine de polluants extrêmement inquiétants tels que les métaux lourds, surtout en nano particules (déjà présents dans les ordures) ou les dioxines-furanes (produits obligés de l’incinération), très rémanents, bioaccumulables et bioamplifiables, extrêmement dangereux pour les organismes vivants. Leurs effets sont multiples, qu’ils soient cancérigènes, tératogènes, mutagènes, neurotoxiques, intervenant dans les processus métaboliques, immunitaires, hormonaux.

Quels sont les risques pour la population ? Certains composés chimiques contenus dans ces particules sont directement irritants. Certaines personnes peuvent présenter des irritations cervicales, oculaires, nasales et respiratoires.
En Italie, le Docteur Stefano Montanari et son épouse le Docteur Antoinetta Gatti – découvreurs des nano-particules – se battent depuis des années contre la construction des incinérateurs. Ils ont comme alliés à leur côté un groupe formé par nombreux médecins, scientifiques et chercheurs internationaux qui luttent contre cette structures considérées dépassées par presque tout le reste des pays du monde.
Je rappelle que de l'arrêt du tribunal administratif suite au recours déposé par de nombreux citoyens dans la procédure d'expropriation du terrain propriété de la ville de Lausanne par TRIDEL SA est une mauvaise farce de notoriété publique et que tribunal administratif est complètement déconsidéré à cause de sa partialité.  D'autre part, la construction n'était pas au bénéfice d'un permis de construire valable. Des modifications importantes du projet initial n'ont tout simplement pas été mises à l'enquête publique.
N'oublions pas le dépouillement de "votes" avec des enveloppes translucides, des sceaux trafiqués, une alarme grotesque, imprévue et ridicule à l'anthrax (sic), avec le port obligatoire de masques à gaz par toutes les personnes en train de dépouiller les votes, ce qui a permis un remue-ménage propice à d'autres manipulations…qui méritent aussi une enquête, notamment à savoir quels étaient les objets soumis au vote à ce moment, car, sauf erreur de notre part, c'était justement Tridel !

Plus grave encore, tous les avocats et les juges vaudois sont soumis au chantage d'ententes secrètes corporatives. Ce fait est prouvé par le récent JUGEMENT émis par la justice neuchâteloise qui a déclaré que L'ORDRE DES AVOCATS vaudois est RECONNU COUPABLE D'ATTEINTE ILLICITE ( sic ).

Voir notamment le journal gratuit 20minutes du 11 février 2009.

http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/17403857

En 2005, les gardiens des règles déontologiques de la profession n'avaient en effet pas autorisé l'un de leurs confrères à témoigner en faveur d'un client.
Une victime d'un avocat vaudois voulait qu'un autre avocat témoigne et cet avocat voulait témoigner….pour obtenir la vérité, que ni le barreau vaudois ni le juge ne voulaient établir vu leur volonté de protéger d'autres avocats…qui avaient volé notamment un copyright. Une affaire analogue à celle de M. Joseph Ferraye, avec d'ailleurs le même juge…qui fait pencher la balance toujours du même côté…Quelques conséquences récentes : MM Sarkozy et DSK alias Dominique Strauss Kahn du FMI sont très fâchés contre le secret bancaire suisse. Ils estiment ne pas avoir reçu assez dans le vol des dites royalties sur les inventions de M. Ferraye. Mais la justice neuchâteloise a heureusement rendu un jugement défavorable à l'Ordre des avocats vaudois.

En effet, sa 1ère COUR CIVILE a jugé ainsi:

1.Constate que le refus de l'Ordre des avocats vaudois d'autoriser Me Olivier Burnet à témoigner à l'audience du 26 octobre 2005 du Tribunal de police de l'arrondissement de la Broye et du Nord vaudois constitue une atteinte illicite à la personnalité de M. D. E.

2. Interdit à l'Ordre des avocats vaudois de refuser l'autorisation de témoigner à Me Olivier Burnet dans toute procédure concernant D. E. et en lien avec ses précédents mandats.

Il convient de signaler que la justice vaudoise avait entériné cet ukase du bâtonnier vaudois.

Un avocat d'un autre canton, Me P. n'a jamais cédé aux pressions externes et a eu le courage de rejoindre le public après avoir été interdit par le Président Sauterel de défendre son client le 26 octobre 2005.

Les députés vaudois demandent au Bâtonnier Philippe Richard d'expertiser les dossiers de candidature des Juges. Toute la justice souffre. Il y a une demande d'enquête parlementaire mais les députés ne traitent pas ce dossier. Mon expérience propre de plusieurs procès manipulés pendant des années à très grands frais ruineux me conduit aux mêmes conclusions, peu de confiance en la "justice" vaudoise.
  Je demande aussi que les magistrats, avocats et experts signent une lettre attestant qu’ils ne sont pas membres d’une société ou entente secrète.La justice vaudoise est en effet en complète contradiction avec le droit européen, notamment l’article 6 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Cet article 6 de la Convention accorde à tout citoyen d’un pays signataire le droit à “un procès équitable rendu par un tribunal impartial”. Or, dans l’état actuel du fonctionnement de la justice et compte tenu de l’utilisation abusive de ses institutions par les réseaux maçonniques, dès l’instant où un justiciable franc-maçon se présente devant un tribunal, il devient strictement impossible de considérer le tribunal comme impartial. En effet, aucun citoyen ordinaire ne peut savoir, compte tenu du caractère occulte de la franc-maçonnerie, quel magistrat, avocat ou expert en fait ou non partie. Mais comme, par ailleurs – tous les experts s’accordent sur ce point – environ 60% de la magistrature fait partie de la franc-maçonnerie, il devient alors hautement probable que face à n’importe quel tribunal, tout citoyen plaignant ou accusé se trouve face à au moins un magistrat franc-maçon : si la partie adverse est effectivement membre de la franc-maçonnerie, alors, adieu l’impartialité du tribunal, au sens du droit européen et bienvenue au délit d’entrave à l’exécution de la justice. Par la présente, j´incite aussi toute personne concernée par de tels actes à élever la voix dans les tribunaux (sans violences ni menaces) contre les magistrats qui protégeraient de tels actes en refusant de les considérer comme des faux car ils se rendraient ainsi complices de tels actes.  Dans le pire des cas, même si la population, abusée par certains politiques, tombe dans leur piège, la santé doit être protégée et la justice doit rendre son verdict et prendre les mesures conservatoires nécessaires vu la gravité des faits. Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées

Autre texte en souvenir de feu + Félix:

La pollution par microparticules et par dioxines de la part de toute usine d'incinération est prouvée scientifiquement, comme à Seveso et à Bhopal.

Par exemple à Lausanne, selon les normes Tridel, nous allons notamment recevoir un milliard de m3 chaque année d’air pollué avec en tout cas des dioxines cancérigènes par l’air, les eaux de lavage et les cendres qui provoqueront des milliers de cancers. Le rapport du Tüv est incomplet et peu sérieux, date arrangée, rien sur la pollution de l’eau et des mâchefers…

La Dioxine TCDD est le plus puissant poison connu – un million de fois plus toxique que le plus puissant poison naturel – et aussi le plus durable. … (Une étude de 2002, de l’Université Columbia de New York, révèle que 80 g de dioxine versés dans le service d’eau d’une ville peuvent tuer 8 000 000 de ses habitants)

La Dioxine TCDD se mesure en pico gramme, c’est à dire en millionième de millionième de gramme (10 puissance -12 gramme) Cette infinie petitesse lui assure une grande stabilité. Premières victimes, les plus faibles, les embryons humains et animaux…Pas de normes anti-dioxines en Suisse, des normes laxistes en Europe, des normes réalistes aux USA qui connaissent le danger vu le Vietnam et l'agent orange… l’EPA (Environnemental Protection Agency) américaine a défini une norme acceptable à un cancer par million de personnes au seuil de 0,0064 pico gramme par jour et par kilo. L’OMS est à 10 pg/j/kg, soit 1600 fois plus : "ces normes sont celles qui ne dérangent pas le système économique des pays. Ce sont des normes de convenance". Or elles n’y ont pas leur place et font des dégâts, que l’on mesure souvent chez les embryons, foetus, bébés, enfants, petits-enfants et autres descendants de ceux qui les ont assimilées : des déficiences immunitaires, des cancers….

On est aujourd’hui dans une situation comparable à celle de l’amiante. La dioxine est un cancérigène avéré. Des recherches faites aux Etats Unis ont montré qu’il n’y avait pas d’effet de seuil. Une seule molécule suffit à provoquer un cancer. Les incinérateurs ancienne génération augmentent les risques de cancer, comme l’a montré l’étude réalisée à Besançon. Se pose également le problème des enfants malformés, révélé par une étude de l’Inserm dans la région Rhône-Alpes. Les risques sont nettement avérés, ils sont plus importants à proximité des incinérateurs et augmentent après la création d’usines. Quant on a autant de corrélations, il ne peut pas s’agir d’un hasard. De plus, un incinérateur coûte extrêmement cher. Une fois que l’investissement a été réalisé, il faut exploiter l’usine au maximum. Ainsi à Lunel en France (Hérault), un contrat précisait que la communauté de commune devait apporter 80000 tonnes de déchets par an à l’incinérateur. Au cas ou la quantité ne serait pas produite, elle devait payer le manque à gagner ! ! !

Les risques existent aussi pour les nouvelles usines.

· A chaque génération on affirme, on affirme que la nouvelle est parfaite. Au début des années 90, industriels et politiques ont dit la même chose. La nouvelle réglementation ne prend en compte qu’une vingtaine de polluants, alors qu’il y en a des centaines dans les fumées émises. De plus les normes exprimées en m 3, sont trompeuses : une usine ne rejette pas 1m3 mais des millions, pendant des années, 740 millions par année rien qu’à Lausanne.

Cendres, mâchefers et eaux de lavage des fumées, des concentrés de dioxines…

"Il n’y a aucun contrôle sérieux du contenu des camions à l’entrée", ce qui veut dire que l’on ne sait pas ce que l’on brûle en Suisse, encore moins ce qui ressort en fumée. Et un membre de l’association, l’ingénieur EPFL Claude Monod, de dénoncer le fait que la réglementation tolère un ratio de polluant dans les fumées et non une quantité annuelle d’émission de polluants sur le site. D’autant que le doute a été jeté sur les contrôles que doit théoriquement subir une usine d’incinération.

". Et on irait construire des sous-couches de route avec ça ou des décharges sur des nappes phréatiques de nos eaux encore potables, que la pluie lessiverait ensuite en faisant passer ces toxiques dans le sol ? Sans compter les plus de 6'000 litres d'eau à l'heure pour laver les fumées de la seule Tridel de Lausanne, alias Detrideg ( sic, ils détrient la plupart de de ce qu'on avait trié …car ils ont besoin de 140'000 tonnes de combustibles, qui viennent même de toute l’Europe…), avec des contrats signés à Milan…

Les dioxines provoquent notamment:

1. Cancers
– Cancers primitifs du foie
– Sarcomes des tissus mous
– Lymphomes non Hodgkiniens
– Maladie d'Hodgkin
– Cancers respiratoires (larynx, trachée, bronches et poumons) *
– Cancer de la prostate.

2. Désordres métaboliques
– Lipidiques: désordres cérébro-artériels; désordres artériels coronariens
– Glucose: diabète

3. Maladies du système nerveux
– Neuropathie périphérique *
– Myélome multiple *

4. Maladies de la peau
– Chloracnée *
– Porphyrie cutanée tardive *

5. Naissances inhabituelles
– Avortements spontanés, naissances prématurées
– Morts-nés
– Grossesse molaire, chorio-carcinome

6. Malformations à la naissance et foetus mal formés chez un ou plusieurs enfants, qui peuvent aussi apparaître dans la génération suivante (petits-enfants). Plus de 4 millions d'enfants sans anus au sud Vietnam, qui sont rejetés car les poches artificielles puent.

7 . Des fraudes démocratiques et des corruptions

Vu la surcapacité actuelle en suisse, on demande un moratoire sur la création de tout nouvel incinérateur et le gel de Tridel .

Toute la Suisse est concernée par les retombées de cette pollution particulièrement grave de l’environnement, vu que nous devenons la poubelle de l’Europe ( amiantes, dioxines, ordures…). Cette situation a engendré une baisse de la valeur de mon cadre de vie, la mise en cause de ma santé et celle de ma famille, un grave préjudice moral dans la mesure où je suis particulièrement inquiet quant aux conséquences de cette pollution à moyen et long terme.

Dans ces conditions, d’une part pour établir la réalité de la pollution subie, d’autre part pour déterminer les responsabilités, et enfin pour définir les préjudices subis et en obtenir réparation, il convient que je dépose une plainte pénale contre X avec constitution de partie civile auprès du tribunal .

Félix est mort du cancer…Il habitait à quelques mètres de ces cheminées de mort.

http://desiebenthal.blogspot.com/2008/08/les-nano-particules-fines-associes-pm1.html

La plus ancienne Bible, le CODEX SINAITICUS

http://www.codexsinaiticus.org/en/img/Codex_Sinaiticus_open_full.jpg…Internet – a accouché  d’un petit miracle de Dieu.

Voici le site du Codex : www.codexsinaiticus.org.

Depuis le 6 juillet, voici… dans toutes les maisons du globe équipée d’Internet la plus ancienne Bible, le CODEX SINAITICUS du milieu du 4e siècle, avec ses 800 pages en parchemin scannées en qualité scientifique. Voilà un bon effet de la mondialisation en cours (bien à distinguer du mondialisme qui est une idéologie extrêmement dangereuse). De quoi s’agit-il ? En 1844 un théologien allemand, du nom Konstantin von Tischendorf, a découvert dans le monastère Sainte Catherine, au pied du mont Sinaï (aujourd’hui Égypte), des centaines de feuillets en parchemin appartenant à une très ancienne Bible, Ancien et Nouveau Testament. Il revenait à plusieurs reprises, la dernière fois en 1859 quand il réussit à faire acheter 347 feuillets (donc le double en pages écrites) par le tsar russe qui les fit venir à St Petersbourg.

Les Soviétiques, par manque d’argent, les vendirent en 1933 au British Museum de Londres où ce trésor se trouve aujourd’hui encore. En 2005, les 4 Instituts du monde qui détiennent quelques feuilles de cette Bible – le British Museum (347 feuilles), la Bibiliothèque Nationale de Saint Petersbourg (7 feuilles), la Bibliothèque Universitaire de Leipzig (43 feuilles) et finalement le Monastère Ste Catherine du Mont Sinaï (12 feuilles et 40 fragments) – se mirent d’accord pour créer ensemble un site Internet où cette Bible, dont le Nouveau Testament en complet, serait en permanence accessible à tous ceux qui le désirent, aussi bien par l’image parfaitement scanné de chaque feuille, que par une écriture moderne en clair, des annotations scientifiques et des traductions (anglais jusqu’à présent), chaque fois directement en face de la vue de l’originale en grec.

Pour l’instant seule la traduction en anglais est disponible sur le site, en attendant les traductions annoncées en russe, allemand et grec (ce qui correspond aux pays des 4 instituts ayant fourni ce beau travail), et peut-être en d’autres langues. Les feuilles sont en parchemin et formaient apparemment dès le départ un véritable ‘livre’ de quelques 800 feuilles, dont 300 feuilles – concernant certaines parties de l’Ancien Testament – n’ont pas encore été retrouvées. …

Voici le site du Codex : www.codexsinaiticus.org.

Cela vaut le détour, même si l’on ne lisez pas le grec. -Voilà aussi un parfait exemple comment la littérature chrétienne ancienne, qui est actuellement en train de disparaître – avec des bibliothèques religieuses fermées, vendues ou brûlées -, pourraient être sauvées et même ressuscitées de façon inouïe. Souhaitons que, par suite à cette initiative, beaucoup de Chrétiens – surtout les retraités catholiques – se mettent à l’œuvre pour commencer à scanner page par page leurs précieuses bibliothèques personnelles. … – (ru ; cf. SJN 6.7.2009)
Nous avons plus de 2'000 ouvrages au CDC de Lausanne, avis aux bonnes volontés.

Tridel, trop de dioxines et de nano-particules…à annoncer bientôt…

Juillet 2009. Tridel Lausanne. Encore et toujours les camions Della Santa et leurs ordures italiennes du "Tyrol du sud" brûlées à Lausanne sans aucun contrôle sérieux et indépendant.

Film de Tridel et des camions Della Santa

video

Fumées noires à midi et pendant la nuit. Des habitants notamment de la tour Migros de la banque UBS à la Route de Berne incommodés. Grave maladie inconnue des voies respiratoires chez l'un d'eux qui en est presque mort…. Deux semaines aux soins intensifs du Chuv. Les médecins surpris par la virulence de cette maladie inconnue…sans oublier les cancers et les maladies d'Alzheimer…



Les citoyens de l’Union Européenne seront capables à partir du mois d’octobre d’identifier quels sont les polluants présents dans leur voisinage grâce à un nouveau traité environnemental ratifié par 17 membres.

Les citoyens européens auront la possibilité de découvrir quelles substances dangereuses sont émises dans leur quartier grâce à un traité environnemental qui prendra  effet dans 17 pays en octobre, d’après ce que les Nations Unies ont indiqué vendredi.Près de 86 catégories de substances polluantes, allant du mercure et d’autres métaux lourds aux pesticides dont le DDT, en passant par le benzine, l’amiante et les dioxines- sont prises en compte par le traité environnemental des dix-sept participants, faisant tous partie de l’Union Européenne.  

Le traité, signé en 2003 par 36 pays entrera en vigueur le 8 octobre après avoir été ratifié par un 17ème pays (la France).

  « Ces inventaires seront rendus publics sur Internet ainsi que sur une carte téléchargeable qui aidera les individus à identifier les principaux polluants présents dans leur voisinage pour découvrir ce qui pollue leur jardin » a déclaré Michael Stanley-Jones, expert environnemental à la Commission Economique pour l’Europe des Nations Unies.   La Commission économique pour l'Europe des Nations unies (en anglais United Nations Economic Commission for Europe, UNECE) a été établie en 1947 pour encourager la coopération économique entre les États membres.   « [Le traité] ne prend pas en compte tous les produits chimiques mais il couvre les principaux polluants rejetés » a-t-il ajouté.   Le traité, signé en 2003 par 36 pays entrera en vigueur le 8 octobre après avoir été ratifié par un 17ème pays (la France), d’après ce qu’a indiqué la Commission Economique pour l’Europe des Nations Unies. Tous les membres des Nations Unies sont libres de ratifier ce traité.   « C’est vraiment un outil mondial, qui fait partie du mouvement mondial initié dans les années 1980 après des incidents majeurs tels que les catastrophes de Tchernobyl ou de Bhopal » a indiqué Michael Stanley-Jones.   Un accident industriel catastrophique en Inde centrale avait tué près des milliers de personnes en 1984 lorsque des tonnes de gaz toxique s’étaient échappées d’une usine de pesticide de la compagnie Union Carbide, une filiale de l’entreprise Dow Chemical Co, le plus grand fabricant américain de produits chimiques.   La catastrophe de Bhopal est la plus importante catastrophe industrielle à ce jour. Lors de l’explosion, 40 tonnes d'isocyanate de méthyle ont été rejetés dans l'atmosphère de la ville, tuant entre 16 000 et 30 000 personnes, dont 8000 la première nuit.   La catastrophe de Tchernobyl en Ukraine en 1986, le pire accident nucléaire civil de l’histoire, avait propagé des radiations dans toute l’Europe.   Le protocole de la Convention Aarhus 2001 permet aux citoyens d’exprimer leurs inquiétudes concernant la pollution.   « Dans la mesure où les gaz à effet de serre principaux sont inclus dans le protocole, cela donnera aux législateurs et au public de nouveaux outils pour identifier les sources majeures industrielles d’émissions de gaz à effet de serre » a déclaré Michael Stanley-Jones.   « Les grandes exceptions concernent les usines de sécurité nationale ainsi que l’industrie nucléaire –les substances radioactives ne sont pas couvertes par le protocole » a-t-il déclaré, en ajoutant que les pays devraient ajouter davantage de substances et d’usines dans leurs registres nationaux.   Des pays en dehors de l’Europe, dont le Chili et le Mexique, ont développé leurs propres registres et la région industrielle de Shanghai en Chine est également en train d’en rédiger un, d’après l’expert.

Consommons différemment:

  http://www.dutoitfreeblog.com/.a/6a00d83451935369e20115711d9e0b970c-pi
http://www.dutoitfreeblog.com/.a/6a00d83451935369e20115711d9d81970c-pi
http://www.dutoitfreeblog.com/.a/6a00d83451935369e2011572123b6b970b-pi Le pire, ce sont les nano particules…

The Highländlers and Switzerland in May,

JodlerFest in Naters, Switzerland

Friday, July 10th, 2009


Alpine Horns
Alpine Horns

Market Square
Market Square

Historic Sword Excercises
Historic Sword Exercises


2009-06-20-_DSC0332


Jacob
Jacob

Entertaining the Jodlers
Entertaining the Jodlers

Switzerland in May

Friday, July 10th, 2009


Château de Gruyères
Château de Gruyères

Performing at the Castle
Performing at the Castle

Performing at the Castle
The Argyle Broadsword Dance

Alpine Dancing in Bulle
Alpine Dancing in Bulle

Highland Dancing in Bulle
Scottish Highland Dancing in Bulle

A Petite Swiss Miss
A Petite Swiss Miss

Freburg
Fribourg

Resolution Delivered to Federal Education Minister and Members of Parliament – Germany

Friday, July 10th, 2009


Resolution delivered to Federal Education Minister and members of Parliament
Baden-Württemberg, June 18, 2009

HR 850, the resolution from the Georgia (USA) state government, addressing the issue of home education in Germany, was delivered to the following government officials: German Federal Education Minister: Prof. Dr. Annette Schavan Baden-Württemberg state representative:  Mr. Helmut Rau, Minister of Education Baden-Württemberg state representative:  Karl Traub, Education Committee The Netherlands:  A copy of the resolution was also delivered to the Dutch parliament at The Hague, on June 6, 2009. To read the text of this resolution:  http://www.legis.ga.gov/legis/2009_10/fulltext/hr850.htm

Posted in Germany, Missions | No Comments »

Whatever Happened in Berlin?

Thursday, July 9th, 2009


Berlin State Capitol
Inside the Capitol Berlin State Capitol – Preuβischer Landtag

The Highländlers met with CDU Representative Sascha Steuer at the capitol of the state of Berlin, on June 11, 2009. He described major education reforms which are currently under discussion and which should be decided on by the end of this year. We spoke of the benefits that home education had brought to the members of our performing group and of the numerous German people that we had met who were interested in the freedom to choose this method of educating their children, but could not because it is illegal. Many parents are frustrated with the education system and would like a German solution to the problem. We asked if the education commission would consider home education in their discussions. Herr Steuer stated 2 objections to this idea: (1) if the Turkish immigrants were given this freedom, many of them would choose not to educate their children, who would then become a burden to society – and (2) he did not think that parents would be capable of teaching their own children. He was, however, open to the idea of allowing this discussion to come to the table if people would send him their thoughts about how to make this choice feasible. Contact:  Sascha Steuer saschasteuer@aol.com          www.sascha-steuer.de Abgeordnetenhaus von Berlin Preuβischer Landtag 10111 Berlin Tel. (d): 030/ 23 25 28 25 e CDU Sascha Steuer

CDU Representative Sascha Steuer for the state of Berlin (or Prussia)  Education Commission

HeTof Colloquium in the Netherlands

Wednesday, July 8th, 2009

Home educators came in from several European countries for a 3 day colloquium. The Highländlers were conference speakers, workshop leaders, and performers at this event.


Folkdance workshop for children
Folkdance workshop for children

Recorder and Bodhran Music
Recorder and Bodhran Music

The Holzhacker Dance
The Holzhacker Dance

Der Schwinger Tanz
Der Schwinger Tanz

Highland Village Scene
Highland Village Scene

The New Highland Dance
The New Highland Dance

Posted in Germany, Missions | No Comments »

The Netherlands

Wednesday, July 8th, 2009


The Holzhacker
A wonderful gathering of families for 3 days on a dairy & horse farm

Dutch leadership - par excellence!
Dutch leadership – par excellence!

2009-06-07-_DSC0315
A very wet day spent with several families.

A singing game with wooden shoes
A singing game with wooden shoes

Rothenburg ob der Tauber

Tuesday, July 7th, 2009


With the Mayor
With the Mayor

2009-05-30-_DSC0953
Devon

Recruiting Dance
Recruiting Dance

Fair Maids
Fair Maids

New Highland
New Highland

Home Again

Sunday, June 28th, 2009

The Highländlers are home! The tour was blessed in innumerable ways, which we will be sharing in the days to come. Thank you EVERYONE for your tremendous support! Here is a photo of our Swiss bus, which we drove for 5 weeks, in front of the chalet which someone graciously provided for us during our last few days in Switzerland. bus-outside-chalet-02

Guernesey, Switzerland, same spirit,

Hi Per.

Although it is becoming tiresome to continue repeating it, these snippets
concerning Guernsey, written by outsiders who have little understanding of
the circumstances, make it necessary.

However, I WILL repeat it. What is being described is NOT, and WAS NOT an
experiment. Neither was it confined to the smaller island of Guernsey as a
part of the Channel Islands.

I hope I do not offend you Per, but as a Scandinavian I believe you will
understand that there is shared social history behind all this.

The Channel islands are the last remaining part of the Duchy of Normandy,
the islands that were not later lost by the English to the Franks. This
Duchy was populated by Norsemen, Vikings, coming from Scandinavia in about
900 A.D.

The laws and customs of the islands are still essentially Feudal.

I am myself a Jersey man, from the larger of the group of islands.
Although I now do not read or speak the language that most of the records
prior to about 1800 are written.

The States, the islands Parliament, each island having its own independent
legislature, is in turn independent of the Westminster Parliament. The
head of State is Elisabeth Windsor, Queen of england, but her oldest
possession is the channel islands, as the Duchess of Normandy.

Financial arrangements have always had the States creating what was
necessary, though it is true to say that private bankers have always tried
to subvert the arrangements.

The earliest record that I have found of an infrastructure project is the
construction of the St.Helier inner harbour in 1720. This was described as
being funded "After the manner of our forefathers".

There are many many occasions upon which funding is described like this,
with parishes, and even individuals issuing "Money". The means of recall
being either rents, imposts, or the very low level of taxation.

It was this right to create their own money supply that brought the
islands into conflict with the 1950 Treaty of Rome. The islands refused,
and we now have the anomaly of a part of the UK not being part of the
European Union.

But the pressure from "Orthodox finance" continues, and I think in part
explains the bureaucrats  reluctance to tell what they know. That and the
well known stubbornness of Normans ;-(((

Ken.

more on   www.de-siebenthal.com

Affaire Ferraye, manipulations de Brigitte Henri

Brigitte Henri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brigitte Henri est une commissaire de police des Renseignements généraux (DCRG). Elle fut une collaboratrice directe d'Yves Bertrand, directeur des RG de 1995 à 2004.

Sommaire

[masquer]

Affaires politico-financières [modifier]

  • Ces documents mirent en évidence l'absence de transmission à la justice par les RG d'informations compromettantes pour le pouvoir.

Les lettres anonymes [modifier]

  • 4 octobre 1995: Une première lettre postée le jour même à Créteil (Val-de-Marne)parvient au juge d'instruction Éric Halphen. Il y est question d'un commissaire des renseignements généraux (RG) (Brigitte Henri), d'un compte bancaire ouvert à l'Arab Bank de Zurich et des « magouilles » RPR. « Le commissaire en question s'appelle Mme Henri, pouvait-on lire. (…) Elle pourrait vous donner les morceaux du puzzle qui vous manquent. (…) Elle ne parlera que sous la pression. Tant qu'elle se sait protégée, elle se taira. »
  • Cinq lettres anonymes ont suivi, produites par le même ordinateur. Elles contiennent des détails précis sur le « commissaire Henri » et ses informateurs. Toutes suggéraient avec insistance au juge Halphen d'interroger la policière. Des missives étaient accompagnées de photocopies de rapports des RG.
  • Le juge Halphen a convoqué la commissaire à deux reprises, les 16 novembre 1995 et 20 février 1996, afin de l'interroger.
  • Avant Éric Halphen, les juges de Bourg-en-Bresse (Ain) Philippe Assonion et Jean-Patrick Péju, avaient reçu une série de lettres comparables. Ils enquêtaient sur un dossier des fausses factures de la société Maillard et Duclos, filiale du groupe Lyonnaise des eauxDumez (affaire Maillard et Duclos). « Mon travail, précisait-elle au juge Assonion le 24 mars 1995, consiste à en savoir plus [sur les affaires en cours] et à en rendre compte, à savoir comment l'enquête des journalistes progresse. »

Menaces [modifier]

  • Le 4 août 1995, Brigitte Henri rentrait en voiture d'une mission sur la Côte d'Azur, un pneu de sa Renault 19 de service éclate sur l'autoroute sans provoquer d'accident. Le garagiste constate que le pneu a été entaillé au couteau.
  • Le 8 août 1995, quatre jours plus tard, elle renonce à se rendre en voiture à Bourg-en-Bresse, où un juge l'a convoquée, et choisit le train. A son retour, sa Renault 19 se retrouve sans freins après cinq kilomètres de route.
  • Le 23 août 1995, une lettre anonyme, postée dans le 6e arrondissement de Paris et adressée à son domicile, débute par ces mots : « Ne vous croyez pas à l'abri. Demain, après-demain, un jour, il faudra que vous parliez au juge. C'est votre survie qui est en jeu, car ceux qui vous suivent sont dangereux. Vous êtes sous étroite surveillance et ceux qui vous surveillent n'ont pas que de bonnes intentions… ».
  • A la fin du mois d'août 1995, le juge Assonion recevra à son tour une lettre intitulée « Chronique d'une mort annoncée ». « Dépêchez-vous si vous voulez la faire parler… », était-il notamment écrit.
  • 29 août 1995: Alors qu'elle regagne son véhicule en sortant de la gare de Lyon, elle est agressée par deux individus qui, sans dire un mot, la frappent et lui déchirent son corsage avant de s'enfuir. Elle est dotée d'une protection permanente assurée par les policiers du RAID.
  • 27 octobre 1995: Les vitres de sa voiture garée près de son domicile sont brisées. L'autoradio est intact. Seule la plaque de police est volée.
  • 16 novembre 1995: Elle confie au juge Halphen: « Je crois que l'on veut m'intimider parce qu'on pense que je sais des choses sur votre affaire et celle de Bourg-en-Bresse (affaire Maillard et Duclos), et que [l'on veut] que j'aille les dire alors que j'en sais finalement bien moins que les juges. »
  • 22 décembre 1995: La direction de la Renault 19 est faussée.
  • 5 et 14 février 1996: Brigitte Henri se décide à déposer plainte contre X à Bourg-en-Bresse et à Nanterre pour « menaces sous conditions ».
  • Selon Jean-Paul Cruse, journaliste à VSD, Brigitte Henri aurait été filée et traitée par Octogone, officine d'intelligence économique, proche de la nébuleuse Vivendi (in Un corbeau au cœur de l'État)

Références [modifier]

Articles [modifier]

  • Le directeur de la police dénonce une « machination » contre les RG – Le Monde – 9 avril 1997
  • Les RG attendent le juge Halphen dans des bureaux bien propres – Le Canard enchaîné – 4 décembre 1996
  • Les RG cachent au juge Halphen de pleines armoires de dossiers – Le Canard enchaîné – 23 octobre 1996
  • Un « corbeau » tente de relancer deux affaires politico-financières – Le Monde – 12 mars 1996

Livres [modifier]

  • Un corbeau au cœur de l'État. Les RG, le RPR, Barril, l'Afrique et l'argent sale, chantage au cœur de l'État, de Jean-Paul Cruse. Editions du Rocher (2 octobre 1998) ISBN : 2268031217

Ouvrages [modifier]

  • Secrets : Faut-il tout dire ? Faut-il tout révéler ? First (27 octobre 2004) ISBN: 2876919613
  • La corruption : un mal endémique. L' Hermès (1 avril 2002) ISBN : 2859346287
  • Au cœur de la Corruption. Editions 1 (8 novembre 2000) ISBN : 2863919989
  • Le renseignement (1998). Economica (1998) ISBN : 2717835989
Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Brigitte_Henri ».

Traduction »