Vatican: le scandale des jours fériés

Vatican: le scandale des jours fériés.
Pour un Dieu libérateur ou satan esclavagiste ?


Portugal: Un accord est intervenu avec le Vatican, pour supprimer deux jours
fériés religieux : finis, donc, la Fête-Dieu, 60 jours après Pâques, et
la Toussaint, le 1er novembre.

France: même combat…on supprime les jours fériés…


Au moyen-âge, les ouvriers avaient congé la moitié de l’année grâce aux fêtes religieuses et les impôts étaient très bas.
http://desiebenthal.blogspot.com/2008/11/un-moyen-ge-ingnieux-progressif-ftard.html


Avec les robots, les ordinateurs et les machines, nous ne devrions travailler moins que 10 % du temps. 

Cherchez l’erreur ! On se moque de nous !
Qui sont les voleurs de cette productivité ???

Plus de 40% des coûts proviennent des
intérêts qui rentrent dans le prix des produits que nous achetons.

Le
système monétaire international n’est pas durable : 97% de l’argent
correspond à de l’argent spéculatif et seulement environ 3% correspond à de
l’économie réelle avec une monnaie devenue la marchandise la plus
rentable du système. A partir de l’exemple de la nature, dans laquelle
toute chose s’arrête de croître tôt ou tard, notre système économique
actuel à un cancer
 ; la logique actuelle du système qui exige une
productivité et une rentabilité allant toujours crescendo, devrait
aboutir à terme à la destruction de notre civilisation, comme le
prolifération anarchique des cellules cancéreuses conduit à la mort de
l’organisme. Il est urgent de mettre en place d’autres systèmes
monétaires qui pourront prendre le relais en cas d’effondrement du
système monétaire principal. 

Le
niveau idéal est le niveau régional, en commençant par le local. Le
national est trop grand et sous le contrôle des meurtriers…
De
façon générale, Helmut Creutz et

Margrit Kennedy

Prof. Dr. Margrit Kennedy
MonNetA, Ginsterweg 3
31595 Steyerberg, Germany



 nous démontrent, chiffres
et tableaux à l’appui, que plus de 40% des coûts proviennent des
intérêts qui rentrent dans le prix des produits que nous achetons :
  à chaque niveau, les entreprises répercutent le prix de l’intérêt sur leur clients immédiats.
  80% de la population paie plus qu’elle ne reçoit
  10% reçoivent beaucoup plus qu’ils ne pourraient jamais dépenser même en ayant plusieurs vies.
  De plus, Helmut Creutz avait calculé que, du fait de l’ajout du coût de l’intérêt dans chaque étape et à chaque cycle de la production des biens, ceux-ci nous coûtent à tous le double et que tous ceux qui travaillent consacrent trois heures par jour en plus pour en payer les conséquences.
Et voilà que, nos logements sont 77 % plus petits …que ceux que nous pourrions avoir sans les sangsues subtiles du système.
La nouvelle situation de 2008 monte ces coûts encore plus hauts,
à 85 % de sur coût pour les logements…

Première urgence, un nouveau système financier juste et efficace…

Ces
dettes communales, cantonales, régionales, nationales, de régies,
personnelles, internationales, supranationales, écrasent la génération
actuelle et les générations futures. Plus de 90 % ne sont que des tigres
en papier, à nettoyer au kärcher…Moins de service (serre-vis) de la
dette pour plus de services aux humains.   


Un Moyen Âge ingénieux, progressif, fêtard …avec plus de 142 jours de congé. Qui nous vole ces jours de congé ?

   http://www.michaeljournal.org/images/Boeuf2.gif  




Débat sur la dette ? Vraiment ? On ne nous dit pas tout…

Croissance des intérêts nets dans une proportion de 1 à 259,5 ( sic ) de 1946 à 1990, sur le dos des pauvres…

Êtes-vous bien assis ?Quid prodest scelus, is fecit…Le criminel, c’est celui à qui le crime profite…

Le
monde entier attaque la Suisse et vont tuer la poule aux oeufs d’or,
car ils attaquent en fait la protection de la sphère privée. En effet,
si l’État peut tout savoir, il va détruire les citoyens et tout niveler
par le bas.



«Il n’y a aucune stratégie visible. Nous devons nous montrer plus décidés». Qui parle ainsi, à propos de l’absence du Conseil fédéral SUISSE dans le débat fiscal avec le reste du monde ?

La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey ! Qui dit en plus… «Comme ministre des Finances, j’aurais moi aussi acheté les données des clients des banques».
Cela, juste après que Hans-Rudolf Merz, un autre conseiller fédéral ait
eu le courage de condamner ces pratiques qui rappellent la gestapo… !

Ils trahissent les contribuables en les volant légalement en trichant allègrement.

 
Les contribuables meurent sous les charges.

Les gouvernements empruntent ces milliards $ à un taux actuariel réel
de 1’043 % ( plus de mille quarante trois pour-cent. sic… ), voir
ci-dessous…alors qu’ils pourraient les créer sans aucun intérêt à
payer à personne. 

A
qui les paie-t-on ? C’est là la question…dont on a pas le droit de
parler. On peut remettre en question toutes les mafias de tous les pays,
sauf celle-ci !



En
France, 1’400 milliards de dette, plus 1’000 milliards pour les
retraites, plus les dettes privées…plus des bonus honteux, plus des
actions gratuites (sic)…

http://ferraye.blogspot.com/2010/02/france-corruption-cie.html

Entre
1946 et 1990, aux Etats-Unis, les revenus d’intérêts sont passés de 3,6
à 14,7% du revenu des particuliers; le PNB réel s’est accru dans une
proportion de 1 à 3,8 alors que le PNB monétaire a augmenté selon un
rapport de 1 à 25,7, si bien que l’indice de déflation du PNB a grimpé
dans une proportion de 1 à 6,8; les salaires se sont élevés dans une
proportion de 1 à 27,1; toutefois, les recettes publiques ont augmenté
selon un rapport de 1 à 33,9 et les intérêts nets dans une proportion de 1 à 259,5 (sic).


à qui profite le crime ? Toujours les mêmes…la cupidité tue les plus faibles…

Si de nombreux économistes ont écrit au sujet de la « poussée des salaires », la « poussée des intérêts et des impôts » n’est jamais mentionnée dans les manuels d’économie…

Le repentir d’un agent d’influence en film.

 

  1. François de Siebenthal: Un Moyen Âge ingénieux, progressif, fêtard

    desiebenthal.blogspot.com/…/un-moyen-ge-ingnieux-progressif-ftard…

    16 nov. 2008 – François de Siebenthal Qui nous vole ces jours de congé ? ….. Pour marquer le début du Moyen Âge, vous pouvez retenir l’année 476. Mais le …… La moitié des onze chansons conservées de lui correspondent bien à cette

  2. François de Siebenthal: Presque tous les politiciens sont achetés

    desiebenthal.blogspot.com/…/presque-tous-les-politiciens-sont.html

    6 nov. 2008 – Au moyenâge, les ouvriers avaient congé la moitié de l’année grâce aux fêtes religieuses et les impôts étaient très bas. Avec les robots, les

  3. François de Siebenthal: Qui sont les acteurs réels derrière l’UBS

    desiebenthal.blogspot.com/…/qui-sont-les-acteurs-rels-derrire-lubs.ht…

    3 nov. 2008 – Au moyenâge, les ouvriers avaient congé la moitié de l’année grâce ….. Marié, huit enfants de Siebenthal & Cie (dès novembre 1991) 3 C (dès

  4. François de Siebenthal: Débat: un revenu de base de 2500 francs

    desiebenthal.blogspot.com/…/debat-un-revenu-de-base-de-2500-fran…

    7 mai 2012 – Il existe d’autres moyens plus efficaces pour parvenir au résultat souhaité …. D’ailleurs, elle avait déjà été avancée lors de la mise en place des congés payés. on aura diminué de moitié le nombre d’heures de travail, le coût horaire de …. le revenu inconditionnel distribué augmentant chaque année.

  5. Famille de Siebenthal

    www.de-siebenthal.com/

    C’est ainsi que des Congrès bien modestes eurent lieu chaque année dans le cadre …… Que dire des 742 communautés cisterciennes du MoyenAge, complexes …… aujourd’hui sous la forme de l’Union européenne n’est que la moitié du plan. …… En été 1970, il est en congé sabbatique à l’Université de Waterloo, prenant

  6. François de Siebenthal RSS

    www.bonvote.com/rss.php?s=2671470

    D’ailleurs, elle avait déjà été avancée lors de la mise en place des congés payés. Or, lorsque dans un avenir plus ou moins proche on aura diminué de moitié …. Par exemple, les allocations existantes sont calculées à raison de n-1/nème la 1ère année …… des biens et du savoir développées jusqu’à la fin du MoyenAge.

  7. Journal Québec Presse – NEW YORK : LA CHUTE BOURSIÈRE

    journalquebecpresse.org/modules/news/article.php?storyid=1206

    6 nov. 2008 – Marié, huit enfants de Siebenthal & Cie (dès novembre 1991) 3 C (dès février …. Au moyenâge, les ouvriers avaient congé la moitié de l’année

 

Vatican: Scandales Vatileaks & banques

Scandales mêlant banquiers, financiers, mafias, loges maçonniques et services secrets.

Des dizaines de documents secrets du Vatican sur la place publique, une “taupe” interpellée, le banquier du pape limogé…

Vatileaks : les secrets du Vatican de Benoît XVI.

Des documents confidentiels ont été communiqués à des médias italiens par une taupe du Vatican surnommée “Maria”. Un livre a été publié, les scandales continuent.

Les 320 pages du livre du journaliste italien Gianluigi
Nuzzi, « Sua Santita, le carte segrete di Benedetto XVI » (« Sa
Sainteté, les papiers secrets de Benoit XVI »), on a reproduit de très nombreux documents, souvent très récents, touchant de très près le pape : http://issuu.com/chiarelettere/docs/sua_santit__per_sito/4.

Leur authenticité n’a jamais été démentie.

On y voit notamment le tampon « Visto dal santo Padre » (« Vu par le
Saint-Père »), et souvent la patte manuscrite de Benoît XVI ; des télégrammes chiffrés, des affaires sensibles,
notamment au Japon et en Équateur, adressés à la
Secrétairerie d’ État ; une confidence personnelle au pape du P. Adolfo
Nicolas, Général des Jésuites ; des notes du secrétaire personnel de Benoît XVI, Mgr Georg
Gaenswein, par exemple celle de sa rencontre avec le P. Moreno, ancien assistant
du P. Maciel, le fondateur pervers des Légionnaires du Christ ; une
lettre du cardinal Zen, a. évêque de Hong-Kong; une note personnelle du pape détaillant sa position
sur le cas difficile de l’affaire d’ Ecône et des fraternités concernées, de l’ Opus Dei et surtout les scandales financiers à répétition dus au manque de respect de Vix Pervenit… etc, etc…

http://desiebenthal.blogspot.com/2012/04/stiglitz-draghi-tietmeyer-au-vatican.html

A qui profite le crime ?
 http://desiebenthal.blogspot.com/2012/02/les-chiffres-fous-de-la-finance.html

Ce livre constitue clairement une attaque contre  le cardinal Tarcisio Bertone. et contre les efforts pour concrétiser
les priorités du pape (transparence financière, purification des
comportements, unité de l’ Église).

http://desiebenthal.blogspot.com/2012/05/le-president-de-la-banque-du-vatican.html

Le
père Federico Lombardi a annoncé que:

 “l’enquête lancée
par la gendarmerie selon les instructions de la Commission des cardinaux
et sous la direction du Promoteur de justice du Vatican (procureur)
avait permis de localiser une personne en possession illégale de
documents confidentiels”.

“Cette personne se trouve actuellement à la disposition de la
magistrature vaticane pour des approfondissements ultérieurs”.

Le père Lombardi n’a donné aucune confirmation sur l’identité,
la fonction de cette personne et la date de l’interpellation, mais selon
des sources concordantes, notamment l’agence I.Media spécialisée sur le
Vatican, il s’agit bien du majordome du pape, Paolo Gabriele ( Butler ).

Il fait partie depuis début 2006 de la petite équipe proche du pape, il est surnommé “Paoletto”,

Paolo Gabriele, 46 ans, vit avec sa femme
et ses deux enfants dans un immeuble à l’intérieur du Vatican dont il a
la nationalité.

Détenu au siège de la Gendarmerie situé
derrière la basilique Saint-Pierre, Paolo Gabriele aurait été interrogé
dans la matinée par le Promoteur de justice Nicola Picardi.

Autour du pape gravitent aussi quatre
soeurs «Memores Domini» du mouvement catholique italien Communion et
Libération, ainsi que deux secrétaires particuliers,
Georg Gänswein et Alfred Xuereb.

Manipulations contre l’ Église…”L’Affaire Boffo” ressurgit…

Exemples historiques… Barabas…Goebbels et l’opération des prêtres pédophiles 

Texte en italien sur L’Avvenire du 16 avril (grâce à Raffaella).
Ma traduction.

Goebbels et l’opération des prêtres pédophiles

En 1937,
le ministre de la propagande nazi a organisé une campagne pour
discréditer l’Église catholique, en réponse à l’encyclique “Mit
brennender Sorge”. Et le chef du contre-espionnage militaire allemand,
Wilhelm Canaris, fit parvenir à Pie XII les documents du plan.
 
Massimo Introvigne
——————

“Il y a des cas d’abus sexuels qui sont révélés tous les jours contre un grand nombre de membres du clergé catholique.
On
ne peut malheureusement plus parler de cas individuels, mais d’une
crise morale collective qui n’a peut-être jamais connu dans l’histoire
culturelle de l’humanité une dimension si effrayante et si
déconcertante. De nombreux prêtres et religieuses se sont reconnus
coupables. Il ne fait aucun doute que les milliers de cas portés à
l’attention de la Justice ne représentent qu’une petite fraction du
total authentique, puisque de nombreux délinquants ont été couverts et
cachés par la hiérarchie”.
Un éditorial paru dans un grand
journal laïque de 2010? Non: un discours prononcé le 28 mai 1937 par
Joseph Goebbels (1897-1945), ministre de la Propagande du IIIe Reich. Ce
discours, de grande résonance internationale, est le point culminant
d’une campagne lancée par le régime nazi pour discréditer l’Eglise
catholique dans un scandale des prêtres pédophiles.
276 religieuses et 49 prêtres séculiers sont arrêtés en 1937.
Les
arrestations se succèdent dans tous les diocèses allemands, de manière à
toujours garder les scandales sur la première page des journaux.
Le 10 Mars 1937 avec l’encyclique Mit brennender Sorge, le Pape Pie XI (1857-1939) condamne l’idéologie nazie.
À
la fin du mois, le ministère de la Propagande dirigé par Goebbels lance
une campagne contre les abus sexuels des prêtres. La planification et
la gestion de cette campagne sont connues grâce à des documents dont
l’histoire est digne des meilleurs romans d’espionnage.
En 1937, le
chef du contre-espionnage militaire allemand est l’amiral Canaris
Wilhelm (1887-1945). Il est devenu graduellement anti-nazi, et a mûri
les convictions qui l’amèneront à organiser l’attentat manqué contre
Hitler en 1944, à la suite de quoi il sera pendu en 1945. Canaris
désapprouve les manœuvres de Goebbels contre l’Église catholique et
charge l’avocat Josef Müller (1878-1979) de porter à Rome une série de
documents secrets sur le sujet.
À diverses reprise, Müller – avant
d’être arrêté et interné dans le camp de concentration de Dachau, dont
il survivra, devenant après la guerredministre de la Justice de Bavière –
apporte des documents secrets à Pie XII (1876-1958), qui demande à la
Compagnie de Jésus de les étudier.
Avec l’approbation de la
Secrétairerie d’État, les enquêtes sur la conspiration nazie contre
l’Église sont confiées au jésuite Allemand Walter Mariaux (1894-1963),
qui, après avoir animé l’organisation allemande anti-nazie Pauluskreis a
été prudemment envoyé comme missionnaire au Brésil et en Argentine. Là,
comme directeur de la Congrégation Mariale, il exerce son influence sur
toute une génération de laïcs catholiques, y compris le célèbre penseur
catholique brésilien Plinio Corrêa de Oliveira (1908-1995), qui
fréquente l’un de ses groupes de Sao Paulo. Mariaux publie en 1940 à
Londres en anglais, et en 1941 à Buenos Aires en espagnol, sous le
pseudonyme de «Testis Fidelis», deux livres sur la persécution
anti-catholique du Troisième Reich: plus de sept cents pages de
documents commentés qui suscitent une grande émotion dans le monde
entier.
L’expresssion «panique morale»
n’a été forgé par les sociologues que dans les années 1970, pour
identifier une alarme sociale conçue tout exprès en amplifiant les faits
réels et en exagérant leur nombre à travers des statistiques
folkloriques, tout en “découvrant” et présentant comme “nouveaux” des
événements en réalité déjà connus et éloignés dans le temps. A la base
il y a des événements réels, mais leur nombre est systématiquement
déformé. Même sans disposer des outils de la sociologie moderne, Goebbels répond à l’encyclique Mit brennender Sorge de 1937 avec une opération digne d’un manuel pour créer une panique morale.
Comme toujours, dans les paniques morales, les faits ne sont pas entièrement fictifs.
Avant
l’encyclique, il y avait eu en Allemagne quelques cas d’abus sur des
mineurs. Mariaux lui-même reconnaissait coupable un religieux d’une
école de Bad Reichenhall, un enseignant laïc, un jardinier et un
concierge, condamnés en 1936, tout en notant que la peine imposée par le
ministère de l’Éducation de Bavière – la révocation de l’autorisation
de gérer des écoles à quatre ordres religieux – était totalement
disproportionnée et se reliait à la volonté du régime d’écraser les
écoles catholiques. Également sur le cas de plusieurs franciscains de
Waldbreitbach en Rhénanie, Mariaux est ouvert à l’idée d’une culpabilité
des accusés, bien que plus tard les historiens n’aient pas exclu l’hypothèse d’un montage nazi.
Les cas – très peu nombreux, mais réels – avaient conduit à une réaction très ferme de l’épiscopat.

Le
2 Juin 1936, l’évêque de Münster, le Bienheureux Clemens August von
Galen (1878-1946) – l’âme de la résistance catholique au nazisme,
béatifié en 2005 par Benoît XVI – fait lire une déclaration à la messe
dominicale, où il exprime “la douleur et la tristesse” pour “les crimes
abominables” qui “couvrent de honte notre sainte Église. ”
Le 20
août 1936 après les événements de Waldbreitbach, l’épiscopat allemand
publie une lettre pastorale collective dans laquelle ils “condamnent
fermement” les dirigeants de l’Église et mettent l’accent sur la
collaboration avec les tribunaux de l’État.
À la fin de 1936, les
mesures strictes sont prises – devant quelques rares cas, parmi lesquels
certains douteux – les évêques allemands semblent avoir résolu les
problèmes réels.
D’une voix étouffée, les Évêques font aussi
remarquer que parmi les enseignants des écoles publiques et dans
l’organisation de jeunesse du régime elle-même, la Hitlerjugend, les cas
de condamnations pour violences sexuelles sont beaucoup plus élevés que
dans le clergé catholique.
C’est l’encyclique de Pie XI contre le
nazisme qui détermine la grande campagne de 1937. Mariaux le prouve en
publiant les instructions très détaillées envoyées par Goebbels,
quelques jours après la publication de Mit brennender Sorge à la
Gestapo, la police politique du Troisième Reich, et en particulier
aux journalistes, invités à «découvrir» les affaires jugées en 1936, et
même les épisodes plus anciens, les représentant en permanence au
public.
Goebbels ordonne à la Gestapo de trouver des témoins
pour accuser plusieurs prêtres, les menaçant d’arrestation immédiate
s’ils ne coopèrent pas, même lorsqu’il s’agit d’enfants.
L’expression
proverbiale “il y a un juge à Berlin”, qui dans la tradition allemande
indique une confiance dans l’indépendance de la magistrature face aux
puissances en place, vaut aussi – dans certaines limites – pour le
Troisième Reich. Sur les 325 prêtres et religieux qui ont été arrêtés
après l’encyclique, seuls 21 sont condamnés. Il est presque certain que
parmi eux il y a les innocents calomniés. Presque tous finissent dans
les camps d’extermination, où beaucoup meurent.
La tentative de
discréditer l’Église catholique à l’échelle internationale grâce à des
accusations d’immoralité et de prêtres pédophiles va toutefois échouer.

© Copyright Avvenire, le 16 avril 2010
http://www.pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=337

Le président de la banque du Vatican démissionne

Le président de la banque du Vatican, l’IOR, désavoué, démissionne

CITE DU VATICAN –

Le président de la Banque du Vatican, l’Institut pour
les oeuvres religieuses (IOR), Ettore Gotti Tedeschi, a remis sa
démission a annoncé jeudi soir le Vatican
dans un communiqué.

Le Conseil d’administration de la Banque a
adopté à l’unanimité un vote de défiance du président à qui il a été
demandé de remettre son mandat, précise le communiqué.

L’ IOR a été critiqué notamment par les
médias italiens depuis des années, par exemple dans un livre publié en Italie, Sua
Santita, par le journaliste Gianluigi Nuzzi.

Cette démission
intervient alors que des fuites de documents confidentiels ont révélé
depuis janvier la corruption dans l’administration vaticane.

Fondé en 1942 par le pape Pie XII, l’IOR a connu plusieurs scandales
dont le plus célèbre est la faillite de la banque Ambrosiano, dont il
était l’actionnaire majoritaire.

L’enquête avait démontré que la banque Ambrosiano recyclait l’argent de la
mafia sicilienne de manière usuraire, en relation avec la loge maçonnique illégale P2.

Roberto Calvi, le “Banquier de Dieu“, directeur de l’Ambrosiano, fut retrouvé pendu sous le pont Blackfriars de Londres en 1982.

On sait aujourd’hui que le banquier a été
assassiné pour l’empêcher “d’exercer un pouvoir de chantage envers les
référents politico-institutionnels de la maçonnerie, de la Loge P2 et du
IOR, avec lesquels il avait géré des investissements et des
financements de fortes sommes d’argent”, soutient aujourd’hui le
ministère public. …

“Un grand nombre
de gens ont un tas de comptes à rendre, dans cette affaire”, avait
menacé Calvi avant de s’enfuir. Le banquier, qui se vantait d’avoir aidé
le Pape au cours des opérations financières en faveur de Solidarnosc en
Pologne, ne voulait visiblement pas jouer le rôle d’un simple fusible.

Le 5 juin 1982, 13 jours avant sa mort, Calvi écrit directement au pape Jean-Paul II, Karol Woytila:
“Votre
Sainteté, c’est moi qui me suis chargé du lourd fardeau des erreurs
ainsi que des fautes commis par les représentants actuels et passés du
IOR… C’est moi qui, ayant été chargé avec précision par vos
représentants autorisés…” (…)

“L’Affaire Boffo” ressurgit…

Texte en italien sur L’Avvenire du 16 avril (grâce à Raffaella).
Ma traduction.

Goebbels et l’opération des prêtres pédophiles

En 1937,
le ministre de la propagande nazi a organisé une campagne pour
discréditer l’Eglise catholique, en réponse à l’encyclique “Mit
brennender Sorge”. Et le chef du contre-espionnage militaire allemand,
Wilhelm Canaris, fit parvenir à Pie XII les documents du plan.
Massimo Introvigne
——————

“Il y a des cas d’abus sexuels qui sont révélés tous les jours contre un grand nombre de membres du clergé catholique.
On
ne peut malheureusement plus parler de cas individuels, mais d’une
crise morale collective qui n’a peut-être jamais connu dans l’histoire
culturelle de l’humanité une dimension si effrayante et si
déconcertante. De nombreux prêtres et religieuses se sont reconnus
coupables. Il ne fait aucun doute que les milliers de cas portés à
l’attention de la Justice ne représentent qu’une petite fraction du
total authentique, puisque de nombreux délinquants ont été couverts et
cachés par la hiérarchie”.
Un éditorial paru dans un grand
journal laïque de 2010? Non: un discours prononcé le 28 mai 1937 par
Joseph Goebbels (1897-1945), ministre de la Propagande du IIIe Reich. Ce
discours, de grande résonance internationale, est le point culminant
d’une campagne lancée par le régime nazi pour discréditer l’Eglise
catholique dans un scandale des prêtres pédophiles.
276 religieuses et 49 prêtres séculiers sont arrêtés en 1937.
Les
arrestations se succèdent dans tous les diocèses allemands, de manière à
toujours garder les scandales sur la première page des journaux.
Le 10 Mars 1937 avec l’encyclique Mit brennender Sorge, le Pape Pie XI (1857-1939) condamne l’idéologie nazie.
À
la fin du mois, le ministère de la Propagande dirigé par Goebbels lance
une campagne contre les abus sexuels des prêtres. La planification et
la gestion de cette campagne sont connues grâce à des documents dont
l’histoire est digne des meilleurs romans d’espionnage.
En 1937, le
chef du contre-espionnage militaire allemand est l’amiral Canaris
Wilhelm (1887-1945). Il est devenu graduellement anti-nazi, et a mûri
les convictions qui l’amèneront à organiser l’attentat manqué contre
Hitler en 1944, à la suite de quoi il sera pendu en 1945. Canaris
désapprouve les manœuvres de Goebbels contre l’Église catholique et
charge l’avocat Josef Müller (1878-1979) de porter à Rome une série de
documents secrets sur le sujet.
À diverses reprise, Müller – avant
d’être arrêté et interné dans le camp de concentration de Dachau, dont
il survivra, devenant après la guerredministre de la Justice de Bavière –
apporte des documents secrets à Pie XII (1876-1958), qui demande à la
Compagnie de Jésus de les étudier.
Avec l’approbation de la
Secrétairerie d’État, les enquêtes sur la conspiration nazie contre
l’Église sont confiées au jésuite Allemand Walter Mariaux (1894-1963),
qui, après avoir animé l’organisation allemande anti-nazie Pauluskreis a
été prudemment envoyé comme missionnaire au Brésil et en Argentine. Là,
comme directeur de la Congrégation Mariale, il exerce son influence sur
toute une génération de laïcs catholiques, y compris le célèbre penseur
catholique brésilien Plinio Corrêa de Oliveira (1908-1995), qui
fréquente l’un de ses groupes de Sao Paulo. Mariaux publie en 1940 à
Londres en anglais, et en 1941 à Buenos Aires en espagnol, sous le
pseudonyme de «Testis Fidelis», deux livres sur la persécution
anti-catholique du Troisième Reich: plus de sept cents pages de
documents commentés qui suscitent une grande émotion dans le monde
entier.
L’expresssion «panique morale»
n’a été forgé par les sociologues que dans les années 1970, pour
identifier une alarme sociale conçue tout exprès en amplifiant les faits
réels et en exagérant leur nombre à travers des statistiques
folkloriques, tout en “découvrant” et présentant comme “nouveaux” des
événements en réalité déjà connus et éloignés dans le temps. A la base
il y a des événements réels, mais leur nombre est systématiquement
déformé. Même sans disposer des outils de la sociologie moderne, Goebbels répond à l’encyclique Mit brennender Sorge de 1937 avec une opération digne d’un manuel pour créer une panique morale.
Comme toujours, dans les paniques morales, les faits ne sont pas entièrement fictifs.
Avant
l’encyclique, il y avait eu en Allemagne quelques cas d’abus sur des
mineurs. Mariaux lui-même reconnaissait coupable un religieux d’une
école de Bad Reichenhall, un enseignant laïc, un jardinier et un
concierge, condamnés en 1936, tout en notant que la peine imposée par le
ministère de l’Éducation de Bavière – la révocation de l’autorisation
de gérer des écoles à quatre ordres religieux – était totalement
disproportionnée et se reliait à la volonté du régime d’écraser les
écoles catholiques. Egalement sur le cas de plusieurs franciscains de
Waldbreitbach en Rhénanie, Mariaux est ouvert à l’idée d’une culpabilité
des accusés, bien que plus tard les historiens n’aient pas exclu
l’ypothèse d’un montage nazi.
Les cas – très peu nombreux, mais réels – avaient conduit à une réaction très ferme de l’épiscopat.

Le
2 Juin 1936, l’évêque de Münster, le Bienheureux Clemens August von
Galen (1878-1946) – l’âme de la résistance catholique au nazisme,
béatifié en 2005 par Benoît XVI – fait lire une déclaration à la messe
dominicale, où il exprime “la douleur et la tristesse” pour “les crimes
abominables” qui “couvrent de honte notre sainte Eglise. ”
Le 20
août 1936 après les événements de Waldbreitbach, l’épiscopat allemand
publie une lettre pastorale collective dans laquelle ils “condamnent
fermement” les dirigeants de l’Église et mettent l’accent sur la
collaboration avec les tribunaux de l’État.
À la fin de 1936, les
mesures strictes sont prises – devant quelques rares cas, parmi lesquels
certains douteux – les évêques allemands semblent avoir résolu les
problèmes réels.
D’une voix étouffée, les Évêques font aussi
remarquer que parmi les enseignants des écoles publiques et dans
l’organisation de jeunesse du régime elle-même, la Hitlerjugend, les cas
de condamnations pour violences sexuelles sont beaucoup plus élevés que
dans le clergé catholique.
C’est l’encyclique de Pie XI contre le
nazisme qui détermine la grande campagne de 1937. Mariaux le prouve en
publiant les instructions très détaillées envoyées par Goebbels,
quelques jours après la publication de Mit brennender Sorge à la
Gestapo, la police politique du Troisième Reich, et en particulier
aux journalistes, invités à «découvrir» les affaires jugées en 1936, et
même les épisodes plus anciens, les représentant en permanence au
public.
Goebbels ordonne à la Gestapo de trouver des témoins
pour accuser plusieurs prêtres, les menaçant d’arrstation immédiate
s’ils ne coopèrent pas, même lorsqu’il s’agit d’enfants.
L’expression
proverbiale “il y a un juge à Berlin”, qui dans la tradition allemande
indique une confiance dans l’indépendance de la magistrature face aux
puissances en place, vaut aussi – dans certaines limites – pour le
Troisième Reich. Sur les 325 prêtres et religieux qui ont été arrêtés
après l’encyclique, seuls 21 sont condamnés. Il est presque certain que
parmi eux il y a les innocents calomniés. Presque tous finissent dans
les camps d’extermination, où beaucoup meurent.
La tentative de
discréditer l’Église catholique à l’échelle internationale grâce à des
accusations d’immoralité et de prêtres pédophiles va toutefois échouer.

© Copyright Avvenire, le 16 avril 2010

  1. Vix pervenit, les contrats justes – pavie.ch

    www.pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=337

    + Hommage au Professeur Jean de Siebenthal …. Voilà ci-dessous reproduite l’encyclique Vix pervenit adressée au clergé italien mais par la suite étendue à

  2. François de Siebenthal: Stiglitz, Draghi, Tietmeyer au Vatican

    desiebenthal.blogspot.com/…/stiglitz-draghi-tietmeyer-au-vatican.htm…

    28 avr. 2012 – Voilà ci-dessous reproduite l’encyclique Vix pervenit adressée au clergé italien mais par la E. Posted by François de Siebenthal at 07:55:00

  3. François de Siebenthal: Vatican: les fumées de Satan en économie

    desiebenthal.blogspot.com/…/vatican-les-fumees-de-satan-en-econom…

    13 mai 2012 – la résistance aux corruptions – Compendium – Vix pervenit, les . François de Siebenthal: Stiglitz, Draghi, Tietmeyer au Vatican

  4. François de Siebenthal: Pour la paix mondiale

    desiebenthal.blogspot.com/2012/05/pour-la-paix-mondiale.html

    17 mai 2012 – François de Siebenthal: Rencontre St-Nicolas et Dorothée de Flüe la résistance aux corruptions – Compendium – Vix pervenit, les .

 

 

CDS…hors-bilans… Panique sur l’Euro

Rapide retour sur le discours de Mr Sarkozy lors du meeting de 2011 de Davos (vidéo) :

Krach…cartes de crédits…CDS…hors-bilans…

Dans les banques, la technique de gestion du hors-bilan a pris plus d’importance depuis les années 1990.
En
effet, d’un côté, l’environnement concurrentiel les a obligé à
rechercher de façon plus agressive des profits en s’engageant dans des
activités hors-bilan, comme notamment:
  • la cession de prêts
  • les engagements de financement (lignes de crédit, autorisations de découvert pour les particuliers)
  • les garanties données sur des prêts
  • l’émission de titres adossés à des prêts hypothécaires
  • les opérations de marché du type swaps ou opérations à terme
D’un
autre côté, l’environnement réglementaire a évolué pour tenir compte de
l’accroissement du risque hors-bilan généré par ces activités. Ainsi,
les accords successifs de Bâle (ratio Cooke) et désormais de Bâle II
transposés dans nombre de législations nationales les contraignent à
constituer des réserves en capitaux propres proportionnellement au
montant de leurs engagements hors-bilan. Parallèlement l’adoption des
normes IAS/IFRS se traduit par l’abandon du concept de Hors bilan pour
les entreprises listées sur un marché réglementé et pour celles qui
émettent des produits de dette.
En France, dans le prolongement
de la transposition des normes IAS/IFRS, les efforts de modernisation de
la comptabilité nationale (notamment grâce à la Loi Organique relative
aux Lois de Finance, la « LOLF ») conduisent l’État à tenter de mieux appréhender le montant de ses engagements hors-bilan.
Il s’agit notamment d’estimer le montant des garanties données aux établissements publics ou les engagements liés à l’assurance-vieillesse et à l’assurance-maladie qui augmentent avec le vieillissement de la population…
La
seule solution pour s’en sortir, une robotisation massive et le
dividende universel pour tous qui seul permettra de distribuer la
productivité incroyable des robots.
http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
http://www.romandie.com/news/n/_L_euro_tombe_sous_126_dollar_pour_la_premiere_fois_depuis_l_ete_201063230520121706.asp

=== VA-T-ON VERS UN DÉBUT DE PANIQUE SUR L’EURO ? ===

=========================================


1°) INFORMATION SPÉCIALE UPR : 

LE DÉSÉQUILIBRE DES COMPTES
INTRA-ZONE EURO A DÉPASSÉ 1.000 MILLIARDS D’EUROS


==================================

=====
D’après nos informations venant de “milieux très bien
renseignés”, le montant total du déséquilibre dû à la
“migration des comptes” interne à la zone euro a dépassé,
début mai, la somme fantastique de 1.000 MILLIARDS d’EUROS
pour la 1ère FOIS de la brève histoire de la monnaie commune
européenne.

En clair, cela signifie que :
– plus de 300 milliards d’euros ont quitté l’Espagne, 
– plus de 275 milliards d’euros ont quitté l’Italie, 
– près de 100 milliards d’euros ont quitté la Grèce, 
– près de 100 milliards d’euros ont quitté l’Irlande, 
– près de 70 milliards d’euros ont quitté le Portugal,
– 40 milliards d’euros ont quitté l’Autriche, 
– 34 milliards d’euros ont quitté la Belgique, 
– 32 milliards d’euros ont quitté la France, 
– 7 milliards d’euros ont quitté la Slovaquie, 
– 7 milliards d’euros ont quitté Chypre, 
– 5 milliards d’euros ont quitté la Slovénie, 
et même 600 millions d’euros ont quitté la minuscule île de
Malte…

Et ces sommes phénoménales sont ALLÉES SE RÉFUGIER VERS LES
“EUROS-REFUGES” :

– près de 650 milliards d’euros sont allés se réfugier en
Allemagne, pour y devenir des créances sur la Bundesbank, 

– plus de 133 milliards d’euros sont allés se réfugier aux
Pays-Bas, pour y devenir des créances sur la Banque centrale
néerlandaise, 

– près de 130 milliards d’euros sont allés se réfugier aux
Pays-Bas, pour y devenir des créances sur la Banque centrale
du Luxembourg, 

Pour donner un ordre de grandeur du phénomène, cela signifie
que le Luxembourg a désormais une créance sur la BCE, gagée
sur des euros venus des pays du sud, égale à environ 2 fois et
demi son PIB annuel ! 

====================================
2°) UNE SITUATION DE BLOCAGE TOTAL DUE AU REFUS 
DE WASHINGTON D’ADMETTRE LA DÉSAGRÉGATION 
INÉLUCTABLE DE SON EMPIRE
====================================
L’information qui précède confirme que, loin d’être “derrière
nous”, la crise de l’euro est toujours bien devant nous, comme je
ne cesse d’ailleurs de le dire depuis la création de l’UPR. 

Contrairement à ce qu’affirment les médias, la Grèce n’est que la
partie émergée de l’iceberg sur lequel le Titanic européen s’est
fracassé depuis la création de l’euro. Car les situations de
l’Espagne, de l’Italie, de l’Irlande, du Portugal, de Chypre, pour
se limiter aux cas les plus criants, suscitent une inquiétude de
plus en plus vive dans les allées du pouvoir européiste.

Or cette évolution fatale, qui ne laisse aucun doute sur l’issue
de l’euro à plus ou moins long terme, se heurte frontalement au
déni de la réalité venu des États-Unis. 

Comme on a pu le voir dans tous les médias occidentaux, le
président américain a en effet réuni ses vassaux au G8 de Camp
David pour leur intimer l’ordre, sans ambages, de tout faire pour
que la Grèce reste dans la monnaie commune européenne. 

L’empereur Obama – qui n’est lui-même que le jouet de l’oligarchie
atlantiste – est même allé jusqu’à proposer d’envoyer une équipe
de conseillers techniques au sommet européen informel
d’aujourd’hui à Bruxelles afin de sauver la présence de la Grèce
dans l’euro (Source :http://www.romandie.com/news/n/_Obama_appelle_les_pays_de_l_Eurozone_a_une_coordination_plus_efficace56220520120046.asp?)

La preuve a ainsi été apportée, une nouvelle fois, que ce sont
bien les Américains qui sont derrière l’euro, comme derrière la
construction européenne. Mes lecteurs me rendront cette justice
que je ne cesse pas de le dire également depuis des années, et
cela malgré les omissions ou les dénégations de TOUS les autres
responsables politiques français.

Si les dirigeants de Washington sont si inquiets, ce n’est pas
seulement par la perspective de voir la situation politique et
sociale grecque exploser, conduire à la sortie de l’euro, et
provoquer une nouvelle crise économique et financière dans le
monde occidental. 

Non. Ce qu’ils craignent par-dessus tout, c’est l’effet domino :
que la sortie de l’euro de la Grèce ne conduise très vite à celle
de l’Espagne, puis de l’Italie, et finalement de tout l’édifice,
dans une dynamique qui aurait de très fortes chances d’entraîner
avec elle l’Union européenne elle-même et tous les “acquis” de la
domestication atlantiste du continent depuis 60 ans. 

Ce que craignent les États-Unis, c’est d’assister à un phénomène
comparable à ce que vécut l’URSS en 1989-1991 : l’implosion de
tout son glacis géopolitique européen, fruit des accords des
conférences de Potsdam, Téhéran et Yalta. 

C’est pourquoi nous sommes dans une situation de blocage total.
Les pays d’Europe ne peuvent ni rester dans l’euro ni en sortir :
=> politiquement, économiquement, socialement et
financièrement, l’utopie européiste est à bout de souffle et
l’euro est en survie artificielle. 
=> mais l’empire américain ne peut pas davantage se résoudre à
voir disparaître ces instruments de sa domination sur les peuples
d’Europe que l’URSS d’Andropov et de Tchernenko ne pouvaient se
résoudre à voir s’effondrer le Rideau de Fer.

==========================================
3°) L’EURO EST EN CHUTE LIBRE SUR LES MARCHÉS FINANCIERS 
==========================================
Cette situation de blocage se voit de plus en plus nettement et a
un impact croissant sur les marchés financiers du monde entier. 

Les bourses font le yo-yo sur un fond tendanciel à la baisse :
Paris est revenu aujourd’hui autour de 3.000 points après une
chute de -2,62 % et la bourse de Milan, qui s’est effondrée de
-3,68%, est ce soir au plus bas depuis 3 ans.
[source :http://www.romandie.com/news/n/_La_Bourse_de_Milan_finit_a_son_plus_bas_niveau_depuis_plus_de_3_ans_97230520121819.asp]

Quant à l’euro, il se déprécie fortement depuis plusieurs jours.
Il est tombé – à 17 h 45 ce mercredi 23 mai 2012 – à 1,2576 euro
pour 1 dollar, ce qui est le plus bas cours depuis près de 2 ans,
le 13 juillet 2010. 
[source :http://www.romandie.com/news/n/_L_euro_tombe_sous_126_dollar_pour_la_premiere_fois_depuis_l_ete_201063230520121706.asp?]

Notons que, pour les “chartistes”, la tendance apparaît comme très
baissière et l’euro pourrait rapidement tomber au prochain “seuil
de résistance” à 1,19 pour 1 dollar. 

Cette chute est la bienvenue pour notre économie car elle va
redonner un peu d’oxygène à notre industrie gravement handicapée
par le taux de change exorbitant de l’euro (qui était monté
jusqu’à 1,5990 à la mi-2008). 

Je rappelle cependant que, comme je l’indique dans mes conférences
sur l’euro, le taux de change de l’euro convenant à la
compétitivité intrinsèque de l’économie française se situe aux
alentours de 1 euro pour 1 dollar. Même si son niveau actuel est
plus raisonnable, il reste surévalué d’environ 20 à 25% pour notre
économie.

Je souligne aussi que l’euro a perdu -21,39 % par rapport au
dollar depuis son plus haut historique de 2008. Il est
significatif que les partisans de l’euro, qui n’avaient pas de
propos assez apocalyptiques pour dénoncer la future chute du franc
nouveau sur les marchés des changes si la France sortait de
l’euro, restent d’un silence éloquent face à cette chute de
l’euro. 

Notons au passage la conséquence de cette évolution sur une sortie
de l’euro par la France : plus l’euro baisse face au dollar, et
plus la décote éventuelle du franc nouveau face au dollar et à
l’euro rémanent serait faible (et plus la surcote du nouveau Deutschemark mark serait forte). 

L’évolution en cours ôte donc aux européistes l’un de leurs seuls
arguments, celui qui consistait à faire planer la menace d’un
renchérissement fantastique du coût de la dette exprimée en euros,
en cas de retour aux monnaies nationales. 

Outre que cet argument pouvait être facilement démonté (un État,
c’est-à-dire un peuple – peut toujours imposer un remboursement
décoté), la baisse très sensible de l’euro a pour conséquence que
la décote éventuelle du franc nouveau serait de plus en plus
limitée, si même elle avait lieu. 

Quant à l’intérêt des Allemands à revenir au deutsche mark, il est
de plus en plus fort ! Là aussi, les européistes préfèrent plus
prudent de n’en point parler…

===================
4°) L’ALLEMAGNE SUPERSTAR
===================
Ce dernier point n’échappe cependant pas aux spécialistes des
marchés financiers. 

Alors que la Grèce et l’Espagne sont obligées de consentir des
taux d’intérêt de plus en plus élevé pour placer leurs obligations
d’État, nos voisins d’outre Rhin ont réussi aujourd’hui un prodige
: l’Allemagne a emprunté GRATUITEMENT sur le marché obligataire
avec un coupon zéro, c’est-à-dire qu’elle ne paiera pas d’intérêt
sur cette dette.

La Bundesbank, chargée de l’opération, a indiqué avoir levé 4,55
milliards d’euros d’obligations à deux ans. La demande a été à peu
près 2 fois plus forte que l’offre : plus de 7,74 milliards
d’euros d’offres ont été reçues. Du coup, le taux de rendement
moyen, qui résulte du rapport entre l’offre et la demande, est
ressorti à un niveau quasi nul (0,07%), un nouveau plus bas
historique pour des obligations allemandes de ce type.

Pourquoi cela ?

– parce que les investisseurs savent que les euros qu’ils prêtent
à la Bundesbank se transformeraient ipso facto en Deutschemark mark si
l’Allemagne décidait de quitter l’euro et de revenir au mark.

-parce qu’ils savent aussi que leur mark grimperait alors par
rapport à l’euro rémanent ou au dollar. 

– et comme ils sont tellement nombreux à anticiper que cette
explosion de l’euro et ce retour de l’Allemagne au Deutschemark mark
pourrait intervenir dans les deux ans, ils sont prêts pour cela à
prêter de l’argent gratuitement à l’Allemagne sur des obligations
de cette maturité.

Comme certains investisseurs seraient prêts à aller plus loin
encore pour se procurer des euro-créances allemandes, l’Agence
financière allemande a jugé nécessaire, dans un communiqué
officiel, de préciser qu’elle n’a pas « pour l’instant »
l’intention d’émettre des obligations à des coupons négatifs : ce
qui reviendrait à rembourser moins aux prêteurs que ce qu’ils ont
prêté ! 

« Un coupon de 0% reste pour l’instant la limite » a dit l’Agence
financière allemande. Quelle classe ! 

Mais cette déclaration “classieuse” en dit long sur les forces
telluriques qui se sont accumulées souterrainement et qui laissent
augurer un tremblement de terre monétaire de force 9 sur l’échelle
des marchés financiers.

François ASSELINEAU
==============

[source :http://www.romandie.com/news/n/BONDSL_Allemagne_emprunte_gratuitement_455_mrd_EUR_sur_le_marchbligataire_RP_2

Vatican: Le cœur de la crise spirituelle et morale

« Le cœur de la crise qui meurtrit l’Europe, crise spirituelle et
morale », est que « l’homme prétend avoir une identité accomplie
simplement par lui-même », sans se référer à Dieu, a-t-il estimé, alors
que des communautés catholiques réfléchissent à des méthodes, du
porte-à-porte aux blogs sur Internet, pour faire passer leurs messages,
cherchant à imiter l’efficacité des évangélistes américains. « Notre
situation exige une impulsion renouvelée, qui vise à ce qui est
essentiel », a confirmé le pape Benoît XVI.
Comment remettre Dieu dans l’économie ?
Comme Paul Jorion a eu le courage d’écrire dans le journal suisse ” Le Temps”:
“Il est évident qu’à un moment donné, il faut nécessairement passer par
la case pertes et profits. Malheureusement, quand on fait le bilan, on
s’aperçoit qu’il a fallu 1000 milliards d’euros pour renflouer les
banques européennes. C’est-à-dire 3000 euros par habitant de la zone
euro. Cette somme montre bien que le système actuel ne peut plus être
sauvé. D’autant que dans trois ans, quand il faudra rembourser
1000 milliards à la Banque centrale européenne (BCE), chacun sait déjà
que ce ne sera pas possible. Dans l’état de délabrement généralisé
actuel, comme voulez-vous que l’on reconstitue de la richesse en
quantité suffisante ? On essaie donc encore une fois de gagner un peu de
temps. On dit que les choses vont s’arranger. Mais en vérité, si on
laisse pourrir la situation, le système va finir par disparaître. A
moins d’un jubilée, qui annulait les dettes tous les cinquante ans,
comme dans l’Antiquité.”

Il
faut donc corriger l’erreur du 23 mars 789 faite par Charlemagne qui n’a
condamné que les taux d’intérêts et qui a oublié la remise jubilaire des
terres. Cette interdiction a duré exactement 1’000 ans, de 789 à 1789.
La Paix est possible et elle durera pour l’éternité si on accepte que le
temps et les terres agricoles appartiennent à Dieu, avec les 5 fêtes
des jubilés sabbatiques.
 
 

Lev. 25: 23


dette du Canada
Le système bancaire actuel cause la pauvreté en face de
l’abondance
en endettant tous les pays et personnes. Les prêts à intérêts ne sont
pour la plupart que de simples écritures tirées du néant, c’est à dire
de la fausse monnaie,
selon Maurice Allais, Prix Nobel d’économie en 1988
dans « La crise mondiale aujourd’hui »
(Ed. Clément Juglar 1999).
.
Pollution www.m-c-s.ch
L'EFF utilise le ruban bleu pour symboliser leur défense de la liberté d'expression
 

Affaire Kennedy : Quand JFK mettait en garde contre une “conspiration monolithique”..

COUVERTURE SOCIALE UNIVERSELLE




LE VATICAN EN FAVEUR D’UNE COUVERTURE SOCIALE UNIVERSELLE
 
Cité du Vatican, 24 mai 2012 (VIS).


Hier à Genève, le
Chef de la délégation du Saint-Siège a pris la parole devant la LXV
Assemblée mondiale de la santé (21 – 26 mai). Mgr.Zygmunt Zimowski a
d’emblée réaffirmé l’appui du Saint-Siège à la Résolution WHA64.9
relative au mesures de financement soutenable de la santé et la
couverture universelle d’assistance: “Comme l’a souligné Benoît XVI,
dans le domaine de la santé, partie intégrante de l’existence de chacun
et du bien commun, il est important d’instaurer une véritable justice
distributive qui garantisse à tous, sur la base des besoins objectifs,
des soins appropriés. Par conséquent, le monde de la santé ne peut se
soustraire aux règles morales qui doivent le gouverner, sous peine de
devenir
inhumain”. Rappelant ensuite qu’un nombre important de pays, en
particulier les pays aux économies émergentes, va en direction d’une
couverture globale des besoins de santé, le Président du Conseil
pontifical pour la pastorale de la santé a salué favorablement un tel
“effort de promouvoir la couverture universelle, de promotion des
valeurs fondamentales comme l’équité, les droits humains et la justice
sociale”. Dans cette perspective, et comme l’a dit le Saint-Père, “les
pays économiquement plus développés devront faire leur possible pour
destiner de plus grands quotas de leur produit interne brut pour l’aide
au développement, en respectant les engagements qui ont été adoptés à ce
sujet par la communauté internationale… Avec plus de 120.000
institutions sociales et sanitaires de par le monde, l’Eglise
catholique constitue, dans de nombreux pays économiquement faibles, un
partenaire significatif de l’Etat dans la fourniture de services de
santé”. En effet, a conclu Mgr.Zimowski, “elle opère aussi dans les
régions isolées, en faveur des couches les plus pauvres de la
population, mettant ainsi à leur disposition des prestations sanitaires
qui, autrement, seraient hors de leur portée. Nous espérons, donc un
engagement fort, permettant à ces organisations de contribuer à l’
universalisation de l’accès aux soins. Cette mission mérite la
reconnaissance et le soutien aussi bien des états que de la communauté
internationale”. Et ce sans que les institutions catholiques “soient
obligées à développer des activités moralement inadmissibles”



Rappel d’un Cardinal:

Les dix leçons du Crédit Social et le Compendium
sont disponibles en plusieurs langues pour être des instruments précieux de
réflexion personnelle et communautaire.
Nous
sommes tous interpellés par la misère et la pauvreté récurrentes des
peuples. Comment comprendre que I’on manque du nécessaire sur une terre
plantureuse? Comment comprendre qu’adultes et enfants par millions
meurent de faim et de malnutrition? Comment comprendre que des pays
extrêmement riches croulent sous les dettes jamais remboursables si un
système financier universel vicieux ne les retient en captivité, par un
groupe de privés puissants, solidaires dans le mal?
L’espoir
est permis de la libération des banques et des intermédiaires
impitoyables. Cela prend des millions d’hommes et de femmes, éclairés,
organisés, débordant de foi et d’amour qui se lèvent de partout pour
crier leur ras-le-bol et construire un nouvel environnement national et
international ou «personne dans cette famille humaine ne manquera du
nécessaire vital.» (BENOÎT
XVI, Deus caritas est)
Les Pèlerins de saint Michel ont commencé ce combat, il dure officiellement pour eux, depuis 70 ans. Le chemin est encore long.
Apôtres,
Hommes de foi, Spécialistes, Hommes de bonne volonté, levez-vous, c’est
votre tour, n’ayez pas peur, le Christ est vivant et maître du temps et
de I’histoire.
Bernard
Cardinal Agré
Archevêque émérite d’Abidjan, Côte d’Ivoire
Rougemont, le 3 septembre 2008


http://michaeljournal.org/quoideneuf.htm


http://inconditionnel.ch/index.php?id=80&L=1


WWW.FINALITY.CH 

Sites dont la compétence dans le
domaine de la Doctrine Sociale de l’Église est incontestable. Et, pour
certains, incontournable. Dans ce cadre, la DSE est vue dans son
ensemble. Pas seulement en relation avec le seul monde du travail.

 
La prochaine semaine d’étude 2012 aura lieu à Rougemont au Canada en 4
langues du 22 au 31 août suivie du congrès les 1-2-3 septembre, avec un
pèlerinage le 4 septembre. Donc il faut prévoir un voyage au moins du 21
août au 5 septembre. Repas et couchers gratuits pour tous nos invités
des pays hors du Canada.

Fukushima et mondialisation !

Les japonais ont arrêté tous leurs réacteurs nucléaires !

Il y a une bonne raison à ce qui semble impossible aux français.

Une apocalypse possible et probable !

On joue avec le feu comme des gamins irresponsables et cupides !

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

NON, NON et NON

Alerte à Fukushima !

Olivier Cabanel | agoravox.fr | vendredi 18 mai 2012

vendredi 18 mai 2012

aaa

Alerte à Fukushima !
Olivier Cabanel | agoravox.fr | vendredi 18 mai 2012

C’est un général américain qui a sonné l’alarme : ce qui était à
craindre est en train de se profiler à l’horizon, menaçant tout
l’hémisphère nord.

Il s’appelle Albert N.Stubblebine, et ce général retraité de l’armée américaine a publié récemment un communiqué en tant que président de la NSF (Natural Solution Foundation), affirmant que la situation à Fukushima est en train d’empirer.

Que ce soit par l’évaporation de l’eau dans les piscines, ou en
raison de l’effondrement possible de la structure, ce serait d’après lui
tout l’hémisphère nord qui pourrait devenir en grande partie
inhabitable, si le pire arrivait. lien

Sa déclaration est sur cette vidéo

On se souvient de l’interview récente du diplomate Akio Matsumura
qui déclarait comment la catastrophe en cours de la centrale de
Fukushima pouvait finalement se transformer en un évènement capable de
mettre en péril toute vie sur Terre. vidéo

D’ailleurs, pour Roland Desbordes, président de la CRIIRAD (commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité), « l’explosion de la centrale est encore possible parce que les combustibles sont présents en grande quantité ». lien

Le rédacteur en chef de « Natural News Com » dans un article en date du 6 mai 2012 nous informe que le 30 avril 2012, 72 ONG japonaises ont fait une demande urgente auprès du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon et du gouvernement japonais afin que des mesures immédiates soient prises pour stabiliser la piscine du réacteur n°4 de Fukushima.

Toutes les piscines de Fukushima Daiichi contiennent 11 125 assemblages de combustible nucléaire, soit près de 4 fois autant de matière radioactive que dans le cœur des réacteurs de Fukushima Daiichi, dont le césium 137 correspond à 10 fois la quantité libérée au moment de la catastrophe de Tchernobyl, et la piscine du N°4 en contient 1535 assemblages, pour un poids total de 264 tonnes. lien

Kaori Izumi, de Shut Tomari s’est associé à cette demande, précisant « Fukushima
Daïchi n’est plus seulement un problème japonais, mais un problème
international. Il est impératif que le gouvernement japonais et la
communauté internationale travaillent ensemble sur cette crise avant
qu’il ne soit trop tard 
 ». lien.

Les ONG se sont donné jusqu’au 20 mai pour récolter des appuis étrangers, et on peut lire l’intégralité de leur appel sur ce lien.

Auparavant, le sénateur américain Ron Wyden, après avoir visité le 6 avril dernier, la centrale nucléaire de Fukushima, avait publié un communiqué de presse 10 jours après, soulignant le risque catastrophique, et appelant à l’intervention du gouvernement des USA.

Il a également écrit à Ichiro Fujisaki, l’ambassadeur du Japon aux Etats Unis, demandant au Japon d’accepter l’aide internationale. lien

On se souvient que le 16 avril, Tepco s’était dit désolé d’avoir dû rejeter dans l’océan 11 500 tonnes d’eau hautement radioactive. lien

Malgré tout, les pêcheurs de Fukushima envisagent de
reprendre partiellement le travail à partir de juin en tentant de
limiter leur pêche aux espèces les moins contaminées.

Mais c’est le sort de la piscine du réacteur n°4 qui pose le plus de problème, puisque TEPCO affirme que le déplacement des barres de combustible sera fait dès que possible, mais pas avant 2014 (lien) ; Pour le sénateur américain Ron Wyden, il faudrait 10 ans pour enlever toutes les barres de combustible, et le risque est trop grand d’attendre si longtemps (lien), ce que confirme le docteur Koide, de l’université de Tokyo. lien

En effet, outre les assemblages qu’il faudra sortir de cette piscine, il faut noter que lors de l’explosion du réacteur n°3, de nombreux morceaux d’infrastructure sont tombés dans les piscines, dont une grue de 35 tonnes qui se trouve dans la piscine du n°3. lien

Sur ce lien, on peut découvrir 2 vidéos sous titrées particulièrement intéressante, l’une étant réalisée par ZDF, une chaine de télévision allemande lors d’une visite du site, et l’autre étant le témoignage de Nala Yukiteru, ingénieur spécialisé dans le nucléaire, et qui travaillait à Fukushima.

Revenons à la piscine du N°4.

D’une profondeur de 12 mètres, les assemblages sont placés sur le fond, dans des casiers sur une hauteur de 4 mètres, surmontés donc par 8 mètres d’eau, et plus le niveau d’eau baisse, censé absorber le rayonnement gamma, plus le rayonnement devient dangereux.

La paroi de la cuve était de 100-120 degrés, et pour accélérer le refroidissement TEPCO doit injecter 7 tonnes d’eau à l’heure.

Lors de la catastrophe le niveau d’eau de la piscine avait
considérablement baissé, au point de laisser affleurer la partie
supérieure des combustibles, provoquant une montée en température, un
début de fonte des gaines, et d’importants rejets radioactifs et ce
n’est que dix jours plus tard que la piscine a été refroidie. lien

Bertrand Barré, conseiller scientifique des services communication d’AREVA (lien)
se veut rassurant, assurant que des piliers d’acier reposant sur le
plancher du deuxième étage ont été installés pour consolider la piscine,
et il est convaincu qu’elle pourrait résister à un puissant séisme. lien

Ce qui n’est pas l’avis de tous, puisque d’après un article paru chez « ENENEWS  » la piscine pourrait s’effondrer, ce média annonçant que la première inspection a commencé le 17 mai.

Tepco affirme avoir renforcé la structure en augmentant sa marge de sécurité de 20%. lien

Les experts veulent vérifier si elle penche, en comparant de part et d’autre le niveau d’eau dans la piscine. lien

La piscine du réacteur n°4 n’est pas la seule à poser des problèmes, puisqu’une fuite s’est produit le 12 mai,
provocant un déversement d’eau contaminée dans l’océan et faisant
chuter le niveau d’eau au-dessous de la base des barres de combustible. lien

Des échantillons d’eau de mer prélevés aux abords de la centrale ont révélé des taux de césium à un niveau 18 000 fois supérieurs à la norme, et la fuite aurait été colmatée par une injection de béton.

En tout cas, à 230 km de la centrale sinistrée, dans la baie de Tokyo, on a découvert une augmentation du taux de césium de 70%.

Pour lutter contre la mévente, les maraichers en sont venus à
tricher sur l’origine des légumes vendus, et ceux qui sont pris la main
dans le sac, ne sont pas condamnés, l’administration leur enjoint
seulement de respecter les règles d’étiquetages, sans autre forme de
procès. lien

Ce qui n’a pas empêché le gouvernement japonais de lever l’interdiction d’habiter la zone sinistrée dans 3 des 11 communes touchées par la catastrophe, à condition de s’en tenir à y revenir, sans pour autant y passer la nuit.

Alors les habitants qui le souhaitent s’en tiennent à nettoyer et
réparer leurs maisons dévastées par le tsunami, mais le port d’une
combinaison radiologique, ou d’un simple masque n’est pas obligatoire.

Une partie de cette zone autorisée se trouve pourtant entre 20 et 50 mSv/an, notamment dans le secteur de Minami-Soma.

Cette décision est consécutive à la volonté d’un maire obnubilé par la levée de l’interdiction, Katsunobu Sakurai, puisque Kiyomi Sakuma, membre de la cellule chargée des réfugiés du nucléaires a affirmé que «  seules les villes dont les maires étaient les plus motivés et les plus combatifs pour faire revivre leurs communes ont rouvert  » ajoutant « le gouvernement attend d’être sollicité par les collectivités locales pour rouvrir une ville  », façon habile de dégager ses responsabilités. lien

Le gouvernement japonais a demandé que les milliers de têtes de
bétail vivant encore dans la zone d’exclusion soient abattues, avec le
consentement de leurs propriétaires. lien

A la mairie de Minami-Soma, on est conscient que l’un des
problèmes cruciaux est de trouver une zone pour stocker les déchets
contaminés par la catastrophe, car s’il est vrai que le césium 134 a une demie vie de 2 ans, le césium 137 ne perd la moitié de sa dangerosité qu’au bout de 30 ans, et il faut donc compter un bon siècle pour que cette pollution soit moins préoccupante.

Pour endiguer l’exode, les autorités de Fukushima ont décidé de fournir une couverture médicale gratuite à toutes les personnes âgées de moins de 18 ans vivant dans la province, ce qui va coûter l’équivalent de 46 millions d’euros.

Selon le journal « Daily Yomiuri », à Minami-Soma,
les bénévoles ne se battent pas pour aider à enlever les débris et
nettoyer la zone ; Ils étaient beaucoup plus nombreux il y a un an et la
population a diminué de 54% dans l’ex-zone d’évacuation.

En effet, que ce soit à Minami-Soma, Naraha, Hirono, Kawauchi, ou Tamura, sur les 59 000 personnes qui vivaient dans cette zone, 30 000 l’ont quitté. lien

Espérons que la communauté internationale se décidera enfin à s’investir à Fukushima afin d’éviter que le pire ne se produise.

En tout cas, avec peut-être un lien de cause à effet, les actions d’AREVA ont atteint historiquement leur niveau le plus bas chutant à 9,278 €. lien

Comme dit mon vieil ami africain : «  le monde est noir quand on a les yeux fermés  ».

L’image illustrant l’article provient de « lamauvaiseherbe.net »

Merci aux internautes de leur aide efficace.

Olivier Cabanel

Sites à visiter pour plus d’information

Le blog de Fukushima

Next-up organisation

Blog de Jean Pierre Petit

Site de la CRIIRAD

Site de l’ACRO

ENENEWS

A découvrir le documentaire d’Annabelle Lourenço et Cyprien Nozières « la Fissure, Japon 9 mois après.

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

Ce cher nucléaire

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Fukushima, les limites du cynisme

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le plein emploi, c’est un revenu digne, selon Syna.

Le Dividende Universel, la nouvelle société


Kurt Regotz, Président du deuxième syndicat Suisse, la SYNA, donne
son soutien à l’initiative populaire Suisse pour un revenu de base
inconditionnel
:

„Peut-être devons-nous, en tant que syndicat, redéfinir
le but du plein-emploi. Peut-être devons-nous dire: le plein-emploi
n’est pas que chacun bénéficie d’un emploi rémunéré
, mais le
plein-emploi, c’est que chacun puisse vivre dans ce monde, comme il le
souhaite“

Le lien vers la vidéo en Allemand

http://www.grundeinkommen.ch/gewerkschaft-fur-das-bedingungslose-grundeinkommen/

Les
machines, robots, ordinateurs rendent le “travail humain rémunéré ” de
plus en plus rare, c’est un fait. Promettre des emplois classiques est
un gigantesque mensonge, une promesse impossible à tenir au niveau
mondial, et une cause de guerres économiques impitoyables  mondialisées.
Ce sont des gaspillages stupides. La seule solution est de promettre
des revenus de base et la liberté de créer des emplois nouveaux payés de
plus en plus par des robots et des machines.

Le
dividende universel n’est pas financé par les impôts ni par des
versements patronaux. Il vient de la création monétaire actuellement
volée (sic) par le système bancaire.

Le Dividende Universel, le DU

Le socle d’un nouveau projet de société.

Les robots doivent devenir nos serviteurs et non les hommes esclaves de financiers cupides…



Les bouleversements
économiques et sociologiques posent à nouveau de façon aiguë la question
de la répartition des richesses et de la sécurisation des personnes
face au risque d’exclusion. Le principe du Dividende Universel répond à
cette demande, à la fois comme ultime filet de sécurité pour les plus
démunis, mais aussi comme reconnaissance de la participation de chacun à
la richesse nationale.



Journée Européenne du Revenu de Base


Suivi par la plupart des réseaux en place, la journée
européenne du revenu de base à pour but de célébrer et de faire
connaître le principe de l’allocation universelle.


L’ensemble des réseaux européens promoteurs d’un revenu de
base inconditionnel (Basic income en anglais, Grundeinkommen en
allemand…) a choisi la date du 9 mai, Journée de l’Europe, pour être
celle du droit au revenu.


Cette page, mise en place pour l’opération, est l’occasion
d’à la fois d’informer les personnes qui découvrirons le sujet par les
tracts distribués et les actions réalisées en France mais aussi de
permettre un premier contact avec la plateforme http://www.revenudebase.info qui offrira bientôt un espace privilégié
aux acteurs francophones.


De plus, vous trouverez ci-dessous les outils pour, vous
aussi, participer à la promotion de cette journée et, plus généralement,
du revenu de base.

www.revenudebase.info

Plateforme pour le Revenu de Base


Co-animé par la communauté des partisans du revenu de base,
le site revenudebase.info sera la plateforme phare pour promouvoir le
concept dans la sphère francophone.


Ce site couvrira à la fois l’actualité du revenu de base en
France et à l’étranger, mais sera également le repère pour retrouver
tous les événements à travers la France, ainsi que pour rentrer en
contact avec des groupes locaux d’action ou d’autres projets
spécifiques.

Le Revenu de Base, qu’est ce que c’est ?

Pourquoi devient-il nécessaire aujourd’hui ?

Un modèle social à bout de souffle
La France est pourtant un pays riche, non ?

Basé sur la croissance et le plein emploi, notre
modèle social construit dans un contexte d’après-guerre est en grave
conflit avec la réalité bien différente de notre société d’aujourd’hui.


Développement économique foudroyant, énormes gains de
productivité et mondialisation réduisent inlassablement le nombre
d’emplois autant que les d’opportunités d’entrepreneuriat.


En conséquences, une partie toujours plus grande de
notre population est faiblement rémunérée pour son travail, notamment à
cause de la pression du chômage, tandis que d’autres sont tout
simplement privés d’emplois et doivent se contenter de quelques aides
sociales drastiquement contrôlées.


Ainsi, l’article 25 des droits de l’homme est insidieusement remis en cause.

Bien sûr ! Par le travail et l’inventivité des
générations qui se sont succédées, nous possédons aujourd’hui les moyens
de nourrir et de loger chacun de nos concitoyens. Un agriculteur
produit aujourd’hui autant que 8 agriculteurs il y a 50 ans.


Nous avons ainsi le potentiel permettant de prodiguer à
tous les soins vitaux, de donner à tous un accès au logement, à
l’éducation, à la justice, à la culture… de rendre nos infrastructures
accessibles à tous.


Que nous manque-t-il alors ? Simplement un système
social encourageant un développement dans le sens du bien-être de tous,
motivant la participation de chacun dans le fonctionnement de la société
sous forme d’activités lucratives ou non. C’est ce que propose le
revenu de base.

Et concrètement, ça donne quoi ?

Qu’est-ce que c’est ?
Quels impacts ?

Le revenu de base est un revenu versé à chaque membre
d’une collectivité pour lui permettre de subvenir à tous ses besoins de
base, tels qu’ils ont été décrits dans l’article 25 de la Déclaration
Universelle des Droits de l’Homme.


Le revenu de base est de plus :

  • inconditionnel, versé sans contrepartie ;
  • cumulable avec tout autres revenu ;
  • versé de la naissance à la mort.

Le revenu de base peut remplacer la majeure partie des
dispositifs sociaux et fiscaux actuels tout en conservant certaines
aides spécifique.


Son principal atout est de permettre une société où
chacun s’investit librement là où il l’entend, dans des activités
lucratives ou non :

  • production de biens ou de services ;
  • actions pour la société ou la démocratie, bénévolat ;
  • protection et défense de l’environnement ;
  • projets personnels ou pour la famille, le quartier …
Est-ce réalisable ?

La mise en œuvre d’un revenu de base, concept soutenu
par plusieurs prix Nobels d’économie, dépend avant tout de la volonté de
chacun de changer de paradigme, de changer son point de vue sur
soi-même et les autres. De nombreuses solutions sont envisageables,
certaines ayant déjà fait l’objet de publications officielles.

Approfondir le sujet


De nombreux articles et documents peuvent être trouvé sur
les réseaux pour en apprendre plus sur le sujet et explorer les
différentes visions du revenu de base qui existent. Voici une liste de
liens pour vous guider dans les débuts de cette exploration d’un nouveau
paradigme.

Participer & Promouvoir le Revenu de Base et sa Journée Européenne


Afin de marquer les esprits et d’encourager les gens autour
de soi à découvrir le Revenu de Base, un document, le “Chèque Revenu de
Base”, a été conçu et est librement utilisable par chacun pour faire
découvrir le concept et le mouvement.


Deux versions du “Chèque Revenu de Base” sont à votre disposition :

  • Une version “1 page”, comprenant à la fois le chèque à découper et les explications qui l’accompagnent ;
  • Une version “2 pages”, comprenant une lettre-chèque mettant en avant ce dernier et un document d’explications.


Vous êtes libre de télécharger ces documents, de les
imprimer ou transmettre par les moyens que vous souhaitez. Plus
simplement, vous pouvez aussi les partager sur les réseaux sociaux via
les boutons qui les accompagnent.

version 2 pages
PDF éditable

PNG statique

Sources (AI) pages 1 & 2




La prochaine semaine d’étude 2012 aura lieu à Rougemont au Canada en 4
langues du 22 au 31 août suivie du congrès les 1-2-3 septembre, avec un
pèlerinage le 4 septembre. Donc il faut prévoir un voyage au moins du 21
août au 5 septembre. Repas et couchers gratuits pour tous nos invités
des pays hors du Canada.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/pour-un-capital-social-local-le.html

http://pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=711

http://www.union-ch.com/file/Speeches_and_workshops_of_the_03_04_.pdf

https://docs.google.com/document/d/1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o/edit?hl=fr&authkey=CLrT-IwK

Comment créer et partager les surplus:

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1Kxlo32UKwGx0fVhNYmkul1mr0oKs6RyIIdzKOUAlcWVv6n83Z-Cnr8lc-EHs&hl=fr

Avec mes meilleurs voeux notamment pour une bonne santé

Une bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou
une femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est
très agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se
faisait par une poignée de main ou un sourire de remerciement.

François de Siebenthal

Economiste MBA HEC Lausanne et lic. és sc. iur.
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland
http://apps.facebook.com/causes/292012/64515042?m=200ef49e

Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

Krach ? Solutions…

Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.org
http://pavie.ch/?lng=en

http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
00 41 21 616 88 88


021 616 88 88  FAX: 616 88 81
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/

Please, subscribe to be kept informed.
Un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16
pages par parution: le prix modique de l’abonnement est de 16 Sfr.- par
année (envois prioritaires)

Nous vous prions de nous envoyer votre adresse postale pour l’abonnement au journal.
http://www.michaeljournal.org/abonnement.htm
merci.
www.familiaplus.com

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

SYNA pour un revenu de base inconditionnel

Bonjour,
l’événement en vaut un mail, merci François pour ce lien :o)

!!!Un évènement pour le revenu de base qui en appellera d’autres!!!

A propos de l’initiative Suisse (traduction rapide!!)

Kurt Regotz, Président du deuxième syndicat Suisse, la SYNA, donne
son soutien à l’initiative populaire Suisse pour un revenu de base
inconditionnel
: „Peut-être devons-nous, en tant que syndicat, redéfinir
le but du plein-emploi. Peut-être devons-nous dire: le plein-emploi
n’est pas que chacun bénéficie d’un emploi rémunéré, mais le
plein-emploi, c’est que chacun puisse vivre dans ce monde, comme il le
souhaite“

Le lien vers la vidéo en Allemand
http://www.grundeinkommen.ch/gewerkschaft-fur-das-bedingungslose-grundeinkommen/

Sébastien



La prochaine semaine d’étude 2012 aura lieu à Rougemont
au Canada en 4 langues du 22 au 31 août suivie du congrès les 1-2-3
septembre, avec un pèlerinage le 4 septembre. Donc il faut prévoir un
voyage au moins du 21 août au 5 septembre. Repas et couchers gratuits
pour tous nos invités des pays hors du Canada.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/pour-un-capital-social-local-le.html

http://pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=711

http://www.union-ch.com/file/Speeches_and_workshops_of_the_03_04_.pdf

https://docs.google.com/document/d/1MRXDMGi4zbTYwFiKI8qpqFeAg3ayEkLaufWq4OrlQ0o/edit?hl=fr&authkey=CLrT-IwK

Comment créer et partager les surplus:
https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1Kxlo32UKwGx0fVhNYmkul1mr0oKs6RyIIdzKOUAlcWVv6n83Z-Cnr8lc-EHs&hl=fr

Avec mes meilleurs voeux notamment pour une bonne santé

Une
bonne idée reçue. A l’origine de tout message,  il y a un homme ou une
femme, qui a pris le temps et la peine de nous écrire. Il nous est très
agréable de lui confirmer l’avoir bien reçu. Autrefois, cela se faisait
par une poignée de main ou un sourire de remerciement.

François de Siebenthal
Economiste MBA HEC Lausanne et lic. és sc. iur.
14, ch. des Roches
CH 1010 Lausanne
Suisse, Switzerland
http://apps.facebook.com/causes/292012/64515042?m=200ef49e
Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

Krach ? Solutions…

Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.org
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
00 41 21 616 88 88
021 616 88 88  FAX: 616 88 81
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Un
abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16
pages par parution: le prix modique de l’abonnement est de 16 Sfr.- par
année (envois prioritaires)
Nous vous prions de nous envoyer votre adresse postale pour l’abonnement au journal.
http://www.michaeljournal.org/abonnement.htm
merci.
www.familiaplus.com

à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Pour la paix mondiale

St Nicolas de Flüe

les mardi 5, 12, 19 juin, 20h à la salle de la Concorde à Oron-la-Ville
Un homme à l’irrésistible désir de Dieu

3 soirées pour découvrir cet artisan de paix

Mardi 5 juin: Une vie qui interpelle
Mardi 12 juin: Des visions qui orientent
Mardi 19 juin: Une peinture pour méditer
A 20h à la salle de la Concorde à Oron-la-Ville
La vie de notre saint national témoigne d’un Dieu vivant et actif dans notre monde, dans notre vie.
Un Dieu qui parle par des visions, des convictions, des situations qui
parfois nous dépassent. Un Dieu exigeant qui prend soin de nous.
Présenté par Olivier Rosselet, pasteur à Oron-Palézieux (021 331 56 69)

Évènement(s) lié(s) à cet article

Nicolas de Flüe : 05.06.2012 (20h00)
Nicolas de Flüe : 12.06.2012 (20h00)
Nicolas de Flüe : 19.06.2012 (20h00)

Conjugal love gives a sacrament and God is there, present with every
good human and complete act of Love between spouses, this is really an
eucharistic adoration, basis for the social peace
.

  1. François de Siebenthal: The swiss secret

    desiebenthal.blogspot.com/2009/07/swiss-secret.html

    22 juil. 2009 – François de Siebenthal Saint Nicholas of Flue, father of ten children. All the Swiss started to request the rosary and holy Nicholas de Flue

  2. François de Siebenthal: Rencontre St-Nicolas et Dorothée de Flüe

    desiebenthal.blogspot.com/…/rencontre-st-nicolas-et-dorothee-de.htm…

    15 nov. 2010 – Madame, Monsieur, chers amis, Du 26 au 28 novembre 2010, rencontre annuelle St-Nicolas et Dorothée de Flüe à St-Maurice. Programme

  3. François de Siebenthal: Paix mondiale. Rencontre “St-Nicolas et

    desiebenthal.blogspot.com/…/paix-mondiale-rencontre-st-nicolas-et.h…

    29 nov. 2010 – Paix mondiale. Rencontre “St-Nicolas et Dorothée de Flüe Posted by François de Siebenthal at 08:37:00

  4. Discussion:Jass – Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Jass

    Tous les Valsers ( Walsers) viennent du Siebenthal, ( maintenant Ober und Nieder Le modèle humain Valser est St Nicolas de Flüe, père de dix enfants et

  5. la résistance aux corruptions – Compendium – Vix pervenit, les

    www.pavie.ch/articles.php?lng=fr&pg=337

    + Hommage au Professeur Jean de Siebenthal …. Les péchés publics, selon St Nicolas de Flüe, provoquent les guerres, en fomentant le vice dans les coeurs

  6. Famille de Siebenthal

    www.de-siebenthal.com/SITE04.HTM

    Tous les Valsers ( Walsers) viennent du Siebenthal, ( maintenant Ober und Nieder Le modèle humain Valser est St Nicolas de Flüe, père de dix enfants et

  7. St. Nicholas von Flue

    www.ewtn.com/library/MARY/NICHFLU.HTM  Traduire cette page

    Hagiography from “The Saints: A Concise Biographical Dictionary.”

  8. François de Siebenthal RSS

    www.bonvote.com/rss.php?s=2671470

    François de Siebenthal: Le Dividende Universel, la nouvelle société …… Notre patron est saint Nicolas de Fluë, un père de famille avec 10 enfants, qui sous

  9. St-nicolas – Recherche de particuliers et professionnels sur Yasni.fr

    www.yasni.fr/st-nicolas/recherche+particulier+professionnel

    François de Siebenthal: Rencontre St-Nicolas et Dorothée de Flüe: Jean-François Gross, Ancien Procureur. Fabienne Luyet, Secrétaire générale du PDC.

  10. François de Siebenthal

    www.blogger-index.com/feed220011.html – États-Unis

    23 déc. 2011 – François de Siebenthal: Tridel, 5 milliards de m3 de nano-particules …..

Traduction »